• Like
6769fr
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

6769fr

  • 625 views
Published

 

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
625
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1

Actions

Shares
Downloads
46
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. La viande de poulet de qualité différenciée Septembre 2012 La viande de poulet de qualité différenciée Etude réalisée avec le soutien de la Wallonie
  • 2. Agenda • Objectifs et contexte • Méthodologie I. Consommation de viande de poulet • Fréquence • Critères de choix II. Consommation de poulet entier • Préférences • Critères de choix III. Poulet de qualité différenciée • Types de poulets consommés • Perceptions • Motivations de changement IV. Conclusions 2
  • 3. Objectifs • Déterminer le comportement des consommateurs par rapport à la viande de poulet, et le poulet entier en particulier. • Définir l'image des poulets de qualité différenciée (QD) chez les consommateurs belges. • Évaluer les moyens d'augmenter l'achat de poulet de QD (motivations au changement, prix). 3
  • 4. Contexte : la consommation de poulet • La viande est un poste de dépenses important dans le budget des Belges (5% en 2009, pour un budget alimentaire total de 15%, ce qui en fait le premier poste de dépenses alimentaire) (panier de la famille CRIOC, 2009). • En moyenne, le Belge consomme 7 kg de poulet par an. La plupart du temps, le poulet est consommé à la maison (VLAM, 2012). Les Wallons sont plus nombreux que la moyenne belge à en consommer (CRIOC, 2011). • On observe une augmentation de la consommation de viande de volaille, et de poulet en particulier (CRIOC, 2011), notamment à cause de son image de viande « légère » (Organic Retail, décembre 2011). • Le poulet est souvent consommé par des familles avec enfants, le poulet restant une des viandes préférées des enfants (VLAM, 2012). • Le poulet est la viande la plus consommée sous forme bio (CRIOC, 2011 ; Organic Retail, décembre 2011). • En Belgique, en 2012, les préparations à base de poulet (snacks, vol-au-vent, saucisse…) composent 46% du volume de poulet acheté. On observe une augmentation du filet de poulet (de 19 à 23% du volume entre 2005 et 2012) (VLAM, 2012). 4
  • 5. 5 Méthodologie • 633 interviews réalisées par téléphone auprès de Belges âgés de 18 ans et +. • Field : juin-juillet 2012. • Échantillonnage par quotas, avec échantillon redressé sur la base des informations de la population concernée émanant des statistiques nationales sur la population des ménages belges du SPF-Économie (chiffres 2010). • Les conclusions de la présente étude sont basées sur les résultats statistiques de notre échantillon. • Les résultats ont fait l'objet des traitements statistiques adéquats (chi² de Pearson). • Seuls les résultats significatifs sont présentés. Toutefois, chaque donnée a été analysée en fonction de la localisation (province), du genre, de l'âge, de la taille et de la composition du ménage, du niveau d'études, du fait d'être PRA (principal responsable d'achat) ou non et du type de famille.
  • 6. LA CONSOMMATION DE VIANDE DE POULET Chapitre I. 6
  • 7. 7 Consommation de viande de poulet  Consommez-vous de la viande de poulet ?  En général, combien de fois par an consommez-vous de la viande de poulet ?  7 personnes sur 10 % (73%) consomment de la viande de poulet. Cela représente 85% des mangeurs de viande.  Ce chiffre est à mettre en rapport avec la proportion de ménages belges consommateurs de morceaux de poulet, estimé en 2006 à 59% (OCA-ULg, 2011).  Plus de personnes de 50-64 ans déclarent consommer du poulet (+5%), tandis que les plus de 65 ans sont moins nombreux à manger du poulet (-7%).  Plus de Wallons (+5%) mangent du poulet, contrairement aux Bruxellois. Les Flamands se situent dans la moyenne.  Plus de familles de 4 personnes mangent du poulet (+7%), sans doute sous l'influence des enfants. Base : répondants. 73%27% non oui Fréquence de consommation: 59 fois par an
  • 8. 8 Fréquence de consommation  En général, combien de fois par an consommez-vous de la viande de poulet ?  La majorité des consommateurs (79%) mangent du poulet entre 1 fois par mois et 1 fois par semaine.  1 consommateur sur 5 mange du poulet plusieurs fois par semaine.  La fréquence moyenne de consommation de poulet est de 59 fois par an, soit un peu plus d'une fois par semaine. Base : consommateurs de viande de poulet 1% 79% 17% 3% Moins d'une fois par mois Entre 1 fois par mois et 1 fois par semaine Plusieurs fois par semaine Tous les jours
  • 9. Critères de choix Réponses spontanées • Top of mind et notoriété : l'enquêteur demande à la personne interrogée quels sont les critères qui guident son choix et le laisse répondre librement. • Le top of mind reprend les critères les plus cités en premier lieu par les répondants. • La notoriété classe les critères les plus fréquemment cités, quel que soit leur nombre et leur ordre par répondant. • Ce type de réponses donne des informations sur les habitudes des consommateurs. Réponses aidées • L'enquêteur propose ensuite la série de critères de choix que le répondant doit coter de 1 à 5 selon l'importance qu'il lui accorde (1= pas du tout important, 5 = tout à fait important). Ici, nous présentons les critères rangés en trois thèmes (critères classiques, sécurité et information, éthique), classés selon la proportion des répondants leur ayant accordé une importance élevée (note de 4 et de 5). Ce type de réponses reflète plutôt les critères à partir desquels un changement de comportement pourrait être suscité. 9
  • 10. 10  Le principal critère de choix cité par les consommateurs est l'aspect de la viande (31%).  Selon les deux méthodes, les critères les plus cités sont dans l'ordre : aspect, goût, prix, qualité pour la cuisine, origine ou bio.  Quand vous achetez de la viande de poulet, quels sont pour vous les critères de choix les plus importants ? Base : consommateurs de viande de poulet. Réponses spontanées. Top of mind : total > 100%, plusieurs réponses possibles. Critères de choix de la viande de poulet 2% 3% 5% 13% 16% 21% 14% 4% 5% 5% 19% 23% 31% 36% Bio Origine Qualité pour la cuisine Prix Goût Aspect Ne se prononce pas Notoriété Top of mind
  • 11. Critères de choix viande de poulet – critères classiques  Quand vous achetez de la viande de poulet, quels sont pour vous les critères de choix les plus importants ?  Environ 8 consommateurs sur 10 disent accorder une haute importance au goût et à l'aspect lorsqu'ils choisissent de la viande de poulet.  Le prix ne vient qu'en 4ème position (49%) parmi les critères classiques. 11 49% 59% 76% 81% Prix Cuisine Aspect Goût Base : consommateurs de viande de poulet. Réponses aidées. Total > 100%: plusieurs réponses possibles.
  • 12. Critères de choix viande de poulet – sécurité et information  Quand vous achetez de la viande de poulet, quels sont pour vous les critères de choix les plus importants ?  7 consommateurs sur 10 disent accorder une haute importance à la sécurité du produit.  6 consommateurs sur 10 se fient à l'image du vendeur (réputation et confiance).  On remarque que la présence d'un label ou d'une forme de certification ne convainc que 5 consomamteurs sur 10.  L'information reçue par le vendeur ne semble pas important pour les répondants. Base : consommateurs de viande de poulet. Réponses aidées. Total > 100%: plusieurs réponses possibles. 12 46% 51% 51% 64% 73% 59% 55% 60% Information reçue par le vendeur Label, certification Confiance dans la marque Information disponibe sur l'emballage Qualités nutritionnelles Réputation du point de vente Confiance dans le vendeur Sécurité du produit
  • 13. Critères de choix viande de poulet - éthique  Quand vous achetez de la viande de poulet, quels sont pour vous les critères de choix les plus importants ?  Environ 7 consommateurs sur 10 disent accorder une haute importance à l'absence d'OGM ou d'additifs.  Les répondants sont plus sensibles à la question des additifs qu'à la question des OGM.  La majorité des critères éthiques sont considérés comme plus importants que le prix.  Les critères « produit localement » et « origine » ne sont considérés comme importants que par 1 consommateur sur 2. Base : consommateurs de viande de poulet. Réponses aidées. Total > 100%: plusieurs réponses possibles. 13 39% 56% 57% 64% 69% 66% 60% 59% 62% Bio Origine Produit localement Plein air Respect des conditions de travail Environnement Bien-être des animaux Sans additifs Sans OGM
  • 14. LA CONSOMMATION DE POULET ENTIER Chapitre II. 14
  • 15. 15 Choix entre découpe et poulet entier  Achetez-vous des découpes de poulet plutôt qu'un poulet entier ?  Un peu plus de la moitié des consommateurs déclarent consommer de préférence des découpes de poulet plutôt qu'un poulet entier.  Il y a plus de Bruxellois (+26%) et de mères seules (+28%) qui déclarent préférer les découpes.  On n'observe pas d'effet significatif de l'âge, même si on note une proportion plus importante de choix de découpes parmi les 18-29 ans.  Au premier quadrimestre 2012, 59,8% du volume de poulet acheté en Belgique sont des poulets entiers (à rôtir ou pour bouillon) (VLAM, 2012). Base : consommateurs de viande de poulet. 51% 49% non oui
  • 16. Préférence pour les découpes de poulet 16  Pour quelles raisons préférez-vous les découpes de poulet ?  La rapidité ou la facilité de préparation est citée par 4 consommateurs sur 10.  Il n'y a qu'1 consommateur sur 10 qui affirme que les découpes de poulet ont meilleur goût.  L'argument de la facilité et de la rapidité de préparation est davantage cité par les Bruxellois (resp. +27% et +34%). Base : consommateurs de viande de poulet Total > 100%: plusieurs réponses possibles 9% 12% 42% 45% Autre Meilleurgoût Plusrapideà préparer Plusfacileà préparer
  • 17. 17  Le top of mind reprend les critères les plus cités en premier lieu.  La notoriété classe les critères les plus fréquemment cités, quel que soit leur nombre et leur ordre par répondant.  Le principal critère de choix cité par les consommateurs est la qualité de la viande (18%).  Selon les deux méthodes, les critères les plus cités sont dans l'ordre : qualité, aspect, prix, goût, bio.  Quand vous achetez un poulet entier, quels sont pour vous les critères de choix les plus importants ? Base : acheteurs de poulet en entier. Top of mind : total > 100%, plusieurs réponses possibles. Critères de choix d'un poulet entier 0% 2% 3% 11% 12% 18% 47% 34% 17% 16% 11% 7% 2% 2% Infos emballage Bio Goût Prix Aspect Qualité de la viande Ne se prononce pas Notoriété Top of mind
  • 18. Critères de choix poulet entier – critères classiques  Quand vous achetez un poulet entier, quels sont pour vous les critères de choix les plus importants ?  Environ 7 acheteurs sur 10 disent accorder une haute importance au goût et à la qualité lorsqu'ils choisissent de la viande de poulet.  Le prix ne vient qu'en 5ème position (42%) parmi les critères classiques. 18 42% 56% 63% 66% 65% Prix Cuisine Goût Qualité Aspect Base : acheteurs de poulet en entier. Top of mind : total > 100%, plusieurs réponses possibles.
  • 19. Critères de choix poulet entier – sécurité et information  Quand vous achetez du poulet entier, quels sont pour vous les critères de choix les plus importants ?  6 acheteurs sur 10 disent accorder une haute importance à la sécurité du produit.  6 acheteurs sur 10 se fient à l'image du vendeur (réputation et confiance).  On remarque que la présence d'un label ou d'une forme de certification ne convainc que 5 acheteurs sur 10.  L'information reçue par le vendeur ne semble pas important pour les répondants. Base : acheteurs de poulet en entier. Top of mind : total > 100%, plusieurs réponses possibles. 19 44% 50% 52% 56% 58% 55% 53% 55% Information reçue par le vendeur Label, certification Information disponibe sur l'emballage Confiance dans la marque Qualités nutritionnelles Réputation du point de vente Confiance dans le vendeur Sécurité du produit
  • 20. Critères de choix poulet entier - éthique  Quand vous achetez un poulet entier, quels sont pour vous les critères de choix les plus importants ?  Environ 6 personnes sur 10 disent accorder une haute importance à l'absence d'additifs.  Les répondants sont plus sensibles à la question des additifs (59%) qu'à la question des OGM (53%).  La majorité des critères éthiques sont considérés comme plus importants que le prix.  Les critères « local » et « origine » ne sont considérés comme importants que par 1 personne sur 2.  Le critère « bio » est considéré comme important par moins d'1 personne sur 2. Base : acheteurs de poulet en entier. Top of mind : total > 100%, plusieurs réponses possibles. 20 40% 48% 53% 56% 59% 58% 54% 53% 56% Bio Produit localement Respect des conditions de travail Sans OGM Origine Plein air Bien-être des animaux Environnement Sans additifs
  • 21. 21 Lieux d'achat du poulet entier  En général, vous achetez le poulet entier…?  La majorité des consommateurs achète la viande de poulet dans les grandes surfaces (en boucherie : 36% ou en libre-service : 61%). Seuls 31% se procurent du poulet chez un volailler.  Les autres sources d'approvisionnement sont relativement mineures : directement auprès du producteur (34%), d'un magasin spécialisé (16%) ou en provenance d'un élevage personnel (10%).  Une étude du VLAM (2012) concluait qu'en Belgique, 71% des viandes de volaille (poulet, mais aussi dinde et gibier) étaient achetés dans les supermarchés. Base : consommateurs de viande de poulet. Total > 100%: plusieurs réponses possibles. 6% 10% 16% 61% 36% 34% 42% Ailleurs Élevage personnel Dans un magasin spécialisé (traiteur, volailler,…) Ferme / producteur / marché / colis de viande Boucherie d'une grande surface Chez un boucher indépendant Rayon frais d'une grande surface
  • 22. 22 Préparations du poulet  Comment préparez-vous le poulet ?  La majorité des consommateurs (72%) préparent du poulet rôti au four.  Un peu plus d'1 personne sur 2 prépare le poulet au barbecue.  Les salades de poulet ou le poulet à la broche sont les préparations les moins courantes (resp. 34% et 30%).  Les Wallons sont plus nombreux à déclarer préparer le poulet rôti au four (+8%) mais moins nombreux à préparer le poulet rôti à la broche (-7%).  Les Flamands sont moins nombreux à déclarer préparer le poulet rôti au four (-4%) mais plus nombreux à préparer le poulet rôti à la broche (+6%).  Les trentenaires sont plus nombreux à déclarer préparer du poulet au barbecue (+12%).  Les Flamands et les 18-29 ans sont plus nombreux à déclarer préparer du poulet sauté (resp. +7% et +11%), contrairement aux Wallons (-9%) et aux personnes de plus de 65 ans (-15%). Base : consommateurs de viande de poulet Total > 100%: plusieurs réponses possibles 11% 30% 34% 72% 69% 54% 70% Autre Rôti à la broche Salade fraîche (salade César, etc.) Barbecue (découpes, brochettes, etc.) Sauté à la poêle / wok Plat en sauce (waterzooi, vol-au-vent, etc.) Rôti au four
  • 23. LE POULET DE QUALITE DIFFERENCIEE Chapitre III. 23
  • 24. Connaissance des différents types de poulet Réponses spontanées • Top of mind et notoriété : l'enquêteur demande à la personne interrogée quels sont les types de poulet qu'il connaît et le laisse répondre librement. • Le top of mind reprend les poulets les plus cités en premier lieu par les répondants. • La notoriété classe les poulets les plus fréquemment cités, quel que soit leur nombre et leur ordre par répondant. Réponses aidées • L'enquêteur propose ensuite la série de types de poulet que le répondant doit coter de 1 à 5 selon l'importance qu'il lui accorde (1= pas du tout connu, 5 = tout à fait connu). Les réponses sont classées selon la proportion des répondants leur ayant accordé une importance élevée (note de 4 et de 5). Les résultats sont répartis selon les trois catégories de qualité. 24
  • 25. Connaissance des différents types de poulet 25  Quels sont les différents type de poulet entier que vous connaissez ?  Le top of mind reprend les poulets les plus cités en premier lieu.  La notoriété classe les poulets les plus fréquemment cités, quel que soit leur nombre et leur ordre par répondant.  Selon les deux méthodes, les poulets les plus connus sont dans l'ordre : poulet à rôtir, poulet de distributeur, poulet de grains, Coucou de Malines, poulet blanc Label Rouge. Base : répondants. Réponses spontanées. Top of mind : total > 100%, plusieurs réponses possibles. 1% 4% 8% 9% 37% 39% 2% 6% 15% 14% 26% 33% Poulet blanc Label Rouge Coucou de Malines Poulet de grains Poulet de distributeur Ne se prononce pas Poulet à rôtir Notoriété Top of mind
  • 26. 26 59% 6% 77% Poulet de Humain Poulet de grains, poulet de maïs Poulet à rôtir, poulet prêt à cuire  La très faible proportion de répondants connaissant le poulet de Humain peut s'expliquer par l'exclusivité de son circuit de distribution. En effet, le poulet de Humain n'est vendu que dans les boucheries, les crèmeries et les traiteurs.  Quels sont les différents types de poulet entier que vous connaissez ? Base : répondants. Réponses aidées. Total > 100%: plusieurs réponses possibles. Connaissance – poulets de qualité standard
  • 27. 27 46% 5% 6% 11% 11% 7% 8% 10% Crêtes d'Ardenne Poulet de Bastogne Poulet Lendor Poulet Kot'Kot Poulet Douce France Poulet Val Dieu Poulet maïs Val Dieu Poulet de marque Cora, Delhaize, Carrefour (etc.)  Un peu moins de la moitié des répondants connaissent bien les poulets de la marque du distributeur.  Les autres types de poulet de qualité intermédiaire ne sont connus que par un répondant sur dix, voire moins.  Quels sont les différents types de poulet entier que vous connaissez (suite) ? Base : répondants. Réponses aidées. Total > 100%: plusieurs réponses possibles. Connaissance – poulets de qualité intermédiaire
  • 28. 28 8% 8% 43% 8% 14% 17% Poulet bio Coq de Pêche * Poulet jaune biologique Poulet blanc biologique Poulet jaune Label Rouge Poulet blanc Label Rouge Coucou de Malines  C'est le Coucou de Malines qui domine cette catégorie : il est connu par 4 répondants sur 10.  Le poulet bio, qu'il soit blanc ou jaune, est connu d'un peu moins de 1 répondant sur 10. * ERRATUM : le questionnaire faisait référence au ‘poulet bio Coq de Pêche’, au lieu de ‘poulet bio Coq des Prés’. Les résultats relatifs à ce poulet ne peuvent donc être interprétés.  Quels sont les différents types de poulet entier que vous connaissez (suite) ? Base : répondants. Réponses aidées. Total > 100%: plusieurs réponses possibles. Connaissance – poulets de qualité différenciée
  • 29. 29 34% 1% 55% Poulet de Humain Poulet de grains, poulet de maïs Poulet à rôtir, poulet prêt à cuire  Plus d'1 consommateur sur 2 achète du poulet à rôtir ou prêt à cuire. Celui-ci est consommé principalement entier (63%) et moins en en découpe (34%).  Le poulet à rôtir et le poulet de grains sont consommés en moyenne un peu moins d'une fois par semaine.  Davantage de Flamands (+15%) que de Wallons (-21%) déclarent consommer du poulet à rôtir/prêt à cuire.  La très faible proportion de consommateurs de poulet de Humain peut s'expliquer par l'exclusivité de son circuit de distribution. En effet, le poulet de Humain n'est vendu que dans les boucheries, les crèmeries et les traiteurs.  Quel type de viande de poulet achetez-vous ? Base : consommateurs de viande de poulet. Total > 100%: plusieurs réponses possibles. Consommation– poulets de qualité standard
  • 30. 30 23% <1% 1% 2% 3% 1% 1% 1% Poulet Douce France Crêtes d'Ardenne Poulet maïs Val Dieu Poulet Lendor Poulet Kot'Kot Poulet de Bastogne Poulet Val Dieu Poulet de marque Cora, Delhaize, Carrefour (etc.)  Un peu plus d'1 consommateur sur 5 achète du poulet de marque distributeur. Celui-ci est consommé principalement entier (55%) et moins en découpe (43%).  Le poulet de marque distributeur est consommé en moyenne un peu moins d'une fois par semaine.  Davantage de Wallons (+9%) que de Flamands (-6%) déclarent consommer du poulet de marque distributeur.  Les autres types de poulets de qualité intermédiaire ne sont achetés que par une très faible proportion des consommateurs. Cela pourrait s'expliquer par la méconnaissance de ces types de poulet.  Quel type de viande de poulet achetez-vous ? Base : consommateurs de viande de poulet. Total > 100%: plusieurs réponses possibles. Consommation– poulets de qualité intermédiaire
  • 31. 31 1% 2% 11% 3% 3% 5% Poulet bio Coq de Pêche * Poulet jaune biologique Poulet blanc biologique Poulet jaune Label Rouge Poulet blanc Label Rouge Coucou de Malines  C'est le Coucou de Malines qui domine cette catégorie : il est acheté par 1 consommateur sur 10. Celui-ci est consommé principalement entier (62%) et moins en découpe (37%).  Le Coucou de Malines est consommé en moyenne une fois par mois.  Davantage de Flamands (+5%) déclarent consommer du Coucou de Malines.  Le poulet bio, qu'il soit blanc ou jaune, est acheté par moins de 5% des consommateurs. * ERRATUM : le questionnaire faisait référence au ‘poulet bio Coq de Pêche’, au lieu de ‘poulet bio Coq des Prés’. Les résultats relatifs à ce poulet ne peuvent donc être interprétés.  Quel type de viande de poulet achetez-vous ? Base : consommateurs de viande de poulet. Total > 100%: plusieurs réponses possibles. Consommation– poulets de qualité différenciée
  • 32. Perceptions de la viande de poulet de qualité différenciée 32  Êtes-vous d'accord ou pas d'accord avec cette proposition à propos du poulet de qualité différenciée ?  Plus de 8 consommateurs sur 10 associent le poulet de qualité différenciée à l'élevage en plein air (86%), le goût (82%), un poulet bien nourri (81%), mais aussi à un prix élevé (82%).  Le goût est moins souvent cité par les personnes de 18 à 29 ans (-9%). Le savoir-faire est moins souvent cité par les 30-39 ans (-10%).  Les Wallons citent plus souvent le prix élevé (+11%), l'impact positif pour la santé (+6%), l'origine garantie (+8%) et l'alimentation de qualité du poulet (+9%).  Les Flamands sont -4% à citer l'origine garantie et -3% à citer le bénéfice santé. Base : répondants. Total > 100%: plusieurs réponses possibles. 61% 62% 74% 76% 78% 81% 82% 82% 86% 74% 68% 68% Abattusmoinsjeunes Producteursmieux rémunérés Élevagelocal Moinsnocif pourl'environnement Provenancegarantie Meilleurpourla santé Savoir-faire,tradition Bien-êtredesanimaux Alimentation dequalité Pluscher Meilleurgoût Élevésen plein air
  • 33. 33 Préférence pour le poulet différencié  Achetez-vous de préférence du poulet de qualité différenciée ?  Un peu moins de la moitié des consommateurs déclarent acheter de préférence du poulet de qualité différenciée.  Il y a plus de Wallons (+7%) qui disent préférer la qualité différenciée. Il y a moins de Flamands (-6%) qui expriment leur préférence pour la qualité différenciée.  Le moindre succès de la qualité différenciée en Flandre pourrait s'expliquer notamment par une méconnaissance de ce type de produit.  On n'observe pas d'influence significative de l'âge. Base : consommateurs de viande de poulet. 45% 55% non oui
  • 34. 34 Motivations de changement  Voici une liste de raisons pouvant inciter à consommer de la viande de poulet de qualité différenciée. Êtes-vous d'accord ou non avec ces propositions?  Être informé sur l'origine et le mode de production sont les facteurs les plus susceptibles d'inciter les consommateurs à choisir le poulet de qualité différenciée (72%).  Seuls 39% des consommateurs sont intéressés par des propositions de recettes.  Seuls 36% des consommateurs sont intéressés par des plats préparés à base de poulet de QD.  Les Flamands sont moins nombreux à se déclarer intéressés par des informations sur le mode de production (-11%), l'origine (-12%) ou l'environnement (-8%), contrairement aux Wallons (resp. +14%, +17% et +12%). Cela peut s'expliquer par la moindre attention des Flamands aux critères éthiques de choix. Base : consommateurs de viande de poulet. Total > 100%: plusieurs réponses possibles. 36% 39% 57% 65% 72% 72% 66% 64% 59% 63% Plats préparés Recettes fournies Savoir-faire L'âge d'abattage est renseigné Une diminution de prix Label certifiant l'origine fermière Nourriture du poulet renseignée Informations sur l'impact environnemental Informations sur le mode de production Informations sur l'origine
  • 35. Prix et qualité différenciée  Supposons que le prix d'un poulet entier de qualité standard est de 4 euros, quel prix êtes-vous prêt à payer si … ?  Selon les caractéristiques citées, la proportion des consommateurs souhaitant maintenir le prix de 4 euros varie entre 7% (local) et 13% (label).  Environ 1 consommateur sur 2 est prêt à payer entre 5 et 7 euros pour un poulet entier ayant l'une des caractéristiques citées.  En moyenne, le consommateur est prêt à payer un prix plus élevé en cas de certification bio (+3,6 €), de production locale ou de savoir-faire (resp. +3,3 € et+3,2 €). Base : consommateurs de poulet ayant estimé un prix (n=342). Total > 100%: plusieurs réponses possibles. 35 € 6,7 € 6,9 € 6,9 € 7,3 € 7,2 € 7,6 Poulet abattu à plus de 42 jours Label certifiant l'origine fermière Poulet élevé en plein air Produit localement / près de chez vous Poulet élevée selon un savoir-faire traditionnel Certifié bio
  • 36. Prix psychologiques 36  En dessous de quel prix n'achèteriez-vous pas un poulet entier de qualité différenciée ?  En dessus de quel prix n'achèteriez-vous pas un poulet entier de qualité différenciée ? Base : consommateurs de poulet ayant estimé un prix (n=342). Total > 100%: plusieurs réponses possibles. .  Pour un poulet entier de QD, la fourchette de prix acceptable aux yeux des consommateurs se situe entre 5,7 € (en moyenne) et 11,4 € (en moyenne).  En-dessous de 5,7 € (en moyenne), le poulet entier de QD est considéré comme de trop mauvaise qualité pour être acheté.  Au-dessus de 11,4 € (en moyenne), le prix devient trop élevé, quelles que soient les qualités intrinsèques de la viande.  Le prix inférieur reste plus élevé que le prix moyen du poulet entier, qui est de 4,1 € (mars 2012, données Statbel).  Un prix de l'ordre de 7 euros serait accepté par le plus grand nombre de consommateurs (comparaison des courbes de prix inférieurs et supérieurs, ci-contre). 0% 20% 40% 60% 80% 100% €0 €3 €6 €9 €12 €15 €18 €21 €24 €27 €30 €33 €36 €39 Enquête:fréquencescumulées Prix de vente Prix maximum Prix minimum Méthode du fuseau de prix
  • 37. CONCLUSIONS Chapitre IV. 37
  • 38. Différences par profil • Les personnes de 50 à 64 ans sont plus nombreuses que la moyenne à consommer de la viande de poulet (+5%). À l'inverse, les personnes de plus de 64 ans sont moins nombreuses que la moyenne à consommer de la viande de poulet (-7%) • D'autres différences sont à noter :  La consommation de poulet par les Flamands correspond à la moyenne nationale. Les Wallons sont plus nombreux à en consommer, les Bruxellois, moins nombreux.  Les Flamands choisissent davantage du poulet à rôtir / prêt à cuire que les autres Belges.  Les Wallons choisissent davantage du poulet de marque distributeur que les autres Belges.  Les Bruxellois sont plus nombreux à privilégier les découpes de poulet pour des raisons de rapidité et de facilité. • Les Flamands sont moins intéressés par les informations relatives à des critères 'éthiques' (origine, proximité, environnement) que les Wallons. C'est un constat déjà tiré dans de précédentes études (CRIOC, 2011). On remarque ainsi que les Flamands associent moins souvent la QD avec le bien-être de l'animal. 38
  • 39. Conclusions Connaissance de l'offre de poulet • Les types de poulet sont mal connus par les consommateurs belges. Une majorité de consommateurs ne sont pas capables de citer plus d'un ou deux types, alors qu'il en existe plusieurs dizaines. Choix de la viande de poulet • D'après les déclarations, aspect de la viande, goût et prix constituent les principaux facteurs qui orientent les consommateurs dans leur choix de viande de poulet. On note aussi l'importance des critères éthiques. • Pourtant, on constate que les consommateurs continuent d'acheter majoritairement du poulet de qualité standard ou intermédiaire. Cet écart entre les déclarations et les faits peut s'expliquer par une relative méconnaissance des poulets de QD, mais aussi la forte part de l'habitude dans le comportement d'achat. Comportement de consommation • On observe une tendance générale des consommateurs à chercher les 'solutions de repas', qui permettent de prendre moins de temps en cuisine (Delvallée, 2012). Cela explique en partie le succès du poulet vendu en morceaux (un peu plus d'un consommateur sur deux). • On note une différence entre les fréquences de consommation des poulets de qualité standard ou intermédiaire (environ une fois par semaine), et la fréquence de consommation des poulets de qualité différenciée (environ une fois par mois). 39
  • 40. Recommandations Promotion du poulet de qualité différenciée • De manière générale, les labels, les certifications sont des garanties particulièrement appréciées par les consommateurs ('valeurs refuges' en période de crise sanitaire, par ex.). Le consommateur cherche un produit sûr, plutôt qu'un produit haut de gamme (Delvallée, 2012). Nous observons pourtant ici un intérêt assez faible du public pour la labellisation du poulet. • Le consommateur doit pouvoir décoder les informations techniques relatives au poulet. Nous avons pu constater par exemple que la notion d'âge d'abattage est peu connue. Il serait donc opportun de rappeler que la qualité du poulet (goût, texture de la viande, viande juteuse) est en partie liée à l'âge d'abattage (Organic Retail, décembre 2011). • Le consommateur est prêt à dépenser jusqu'à 7 euros pour un poulet de QD. Le prix élevé reste pourtant associée au poulet de QD et peut freiner certains consommateurs. • Pistes : dans les rayons des supermarchés, augmenter la visibilité et la diversité des aliments de qualité différenciée, fidéliser le consommateur (Delvallée, 2012). 40
  • 41. Sources Consommation de viande et de poulet • 'Le panier de la famille' 2009, CRIOC. Disponible sur www.crioc.be. • 'La consommation de viande', août 2011, CRIOC. Disponible sur www.crioc.be. • De categorie 'gevogelte , konijn en wild' stabiele positie. VLAM, 2012. • Delvallée, J., 2012. 'La filière viande en mode séduction – pourquoi la viande est-elle mal aimée ?' Libre Service Actualités (France), 2012, 2217 : 24-33. • Observatoire de la Consommation Alimentaire – Unité d'Economie et de Développement rural, Gembloux Agro-Bio Tech (ULg) , 2011. Filières viande : rapport 2010. 34 pp. Viande de poulet bio, qualité différenciée • Verkoop van biokip krijgt vleugels. In: Organic Retail, décembre 2011, 13:27-31. 41
  • 42. Editeur Responsable : Ann De Roeck CRIOC Centre de Recherche et d'Information des Organisations de Consommateurs Fondation d'utilité publique - NE 417541646 Boulevard Paepsem, 20 - 1070 BRUXELLES Tél. 02/547.06.11 - Fax. 02/547.06.01 www.crioc.be Édition 2012 D 2012-2492-18 Prix : 42 € Le CRIOC contribue tant par le choix de ses activités que par l'information qu'il délivre au développement d'une consommation plus durable. Il a mis en place un système de gestion de l'environnement pour ses activités et ses projets conformément aux exigences du règlement EMAS (Eco-Management and Audit Scheme (EMAS 1221/2009)), qui lui permet, entre autres, de mesurer ses performances environnementales dans un esprit d'amélioration continue. La déclaration environnementale du CRIOC est disponible sur son site sur http://www.oivo-crioc.org/files/fr/page12-EMAS.pdf ©CRIOC Reproduction autorisée à des fins non-commerciales moyennant mention des sources 42