La matrice graphique intelligente : de la fiction à la réalité
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

La matrice graphique intelligente : de la fiction à la réalité

on

  • 1,749 views

Dans le cadre de la gestion de son rôle d'évaluation, la Ville de Trois-Rivières utilise la géomatique afin d'automatiser un certain nombre de processus. Dans le passé, l'entrée des données ...

Dans le cadre de la gestion de son rôle d'évaluation, la Ville de Trois-Rivières utilise la géomatique afin d'automatiser un certain nombre de processus. Dans le passé, l'entrée des données dans le rôle d'évaluation s'effectuait en passant directement par les tables descriptives du logiciel expert (PG Mega Eval). La cartographie était ensuite mise à jour. Dorénavant le point d'entrée pour l'ajout ou la modification des données du rôle d'évaluation se situe au niveau du Système d'Information Géographique du Service. De cette façon, nous pouvons aller puiser un maximum d'informations spatiales par rapport à la propriété (Servitudes, Zonage municipal, Pentes fortes, etc...). Un certain nombre d'informations sont donc emmagasinées à partir de la carte et sont envoyées vers les tables descriptives du logiciel expert PG Mega Eval.

Statistics

Views

Total Views
1,749
Views on SlideShare
1,749
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
16
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

La matrice graphique intelligente : de la fiction à la réalité La matrice graphique intelligente : de la fiction à la réalité Presentation Transcript

  • La matrice graphique intelligente : de la fiction à la réalité Jean-François Métivier, géomaticien Coordonnateur des données Service de l’évaluation Ville de Trois-RivièresPARTENAIRES Géomatique 2011 – 13 octobre 2011
  • Ville de Trois-Rivières Trois-Rivières connaît une véritable relance, depuis la grande fusion municipale en 2002. Neuvième ville du Québec pour le nombre d’habitants (130 000) Territoire de 288,92 km2 comprennent 47 625 unités d’évaluation 2 2
  • Ville de Trois-Rivières La géomatique est de plus en plus utilisée au sein du service de l’évaluation La technologie utilisée est ArcGis Desktop 9.3.1. (Migration vers la version 10 prévue début novembre) Les données sont centralisées dans une base de données ArcSDE 9.3 (SQL Server 2005) Le modèle de données utilisé est celui de GoCité 3 3
  • Représentation des données dans le SIG Diffusion (interne et externe) ArcSDE Travaux publics Urbanisme Évaluation Réseau d’égoût Zonage (En vigueur) Unités d’évaluation Réseau d’aqueduc Zonage (Projeté) Centroïdes Bornes fontaine Écosystèmes forestiers Unités de voisinage Pavage exeptionnels Éléments de la matrice Éclairage Zones de glissements graphique Zonage Comment lier de terrains (talus) les inf ormations Informations des fiches ... géographiques aux... informations de propriété et de ventes ... descriptives du rôle d’évaluation? Les 3 services entreposent et mettent à jour leurs différentes couches d’informations 4 4
  • Liaison des données géographiques auxdonnées descriptives du rôle d’évaluation ArcSDE PG MegaEval•Données géométriques •Données descriptives du rôle•Base de données SQL Server 2005 •Base de données SYBASE•Une entité (Ex: Une unité •Une entité (Ex: Une unitéd’évaluation) est représentée par d’évaluation) est représentée parun élément graphique (polygone) une fiche de propriété•Un minimum d’informations •Toutes les informationsdescriptives sont disponibles descriptives sont disponibles 5 5
  • Représentation géométrique de la couche des unités d’évaluation dans ArcSDETable des attributs du polygone Polygone représentant une unité d’évaluation Pour l’instant le seul champ utile dans la table est le numéro matricule (Il contistue notre clé primaire) 6 6
  • Numéro matricule Nombre de logements Classe Nombre d’étages Année de Code construction d’utilisation ET PLUS... En plus du numéro matricule (clé primaire), nous aimerions pouvoir représenter sur la carteAméliorations locales les différents champs contenus et services dans cette page. Informations descriptives de cette même unité d’évaluation dans PG MegaEval. Page 1-4 de la fiche d’évaluation 7 7
  • Liaison des données géographiques auxdonnées descriptives du rôle d’évaluation Création du pont entre les 2 bases de données Serveur ArcSDE Serveur MegaEval SQL SERVER 2005 SYBASE Nous avons commencé par lier notre serveur SYBASE avec notre serveur SQL SERVER (Ajout d’un serveur lié) Nous avons ensuite créé des vues sur notre serveur SQL SERVER. Ces vues pointent en temps réel sur les données de notre rôle d’évaluation 8 8
  • Liaison des données géographiques auxdonnées descriptives du rôle d’évaluation Exemple de création d’une vue sur le serveur SQL SERVER Nom de la vue Champ retourné par la vue (Nombre d’étages) La vue est maintenant créée et nous avons accès aux données du rôle d’évaluation spécifiées dans notre requête La dernière étape consiste à créer une vue spatiale (à l’aide des lignes de commandes ArcSDE) basée sur le numéro matricule (notre clé primaire) 9 9
  • Liaison des données géographiques auxdonnées descriptives du rôle d’évaluation Exemple de création d’une vue spatiale dans ArcSDE Nom de la vue spatiale dans ArcSDE Nom de la couche de départ dans ArcSDE Nom de la vue qui pointe dans le rôle 10 10
  • Liaison des données géographiques auxdonnées descriptives du rôle d’évaluationUne fois la vue spatiale créée via ArcSDE, il ne reste que despetits paramètres à ajuster dans SQL ServerVoyons maintenant CONCRÈTEMENT le résultat dans ArcGis 11 11
  • Automatisation des mises à jourNous avons vu dans le vidéo précédent que nous travaillons(pour des raisons de performance) avec une copie locale de lavue en temps réelIl fallait trouver une solution pour s’assurer que la copie localeétait à jourUn script (application console .NET) a donc été développé et ilutilise des outils de géotraitement de ArcGisLe script est exécuté sur le serveur sur une base journalière (lanuit) et permet aux usagers de travailler avec une version très àjourUne fois l’exécution du script terminée, un courriel est envoyéà l’administrateur et indique l’état du traitement effectué 12 12
  • Automatisation des mises à jour Exemple de courriel reçuLe couriel contient le détail des différentes opérations de géotraitement 13 13
  • Automatisation des mises à jour Exemple de courriel reçu Si une erreur survient, l’entête du courriel va nous l’indiquer 14 14
  • Mise à jour quotidienne des donnéesLe rôle d’évaluation est en constante évolution Réception d’un avis de dépôt d’une opérations cadastrale Acquisitions ou échanges de propriétés Ajout de nouveaux services (Aqueduc, égoût, pavage, etc...) Petit exemple... 15 15
  • Mise à jour quotidienne des données Le propriétaire de l’unitéest L’unité d’évaluation 2 d’évaluationles 2 nouveaux Morcellement du lotune partie annulée et 2 vend 3 105 624 à chacun de ses voisins aux lots créés sont ajoutés unités d’évaluation 1 et 3 16 16
  • Mise à jour quotidienne des donnéesCes mises à jour nécessitent la plupart du temps unerenumérotation des matricules des propriétés 17 17
  • Mise à jour quotidienne des données Modification des limites d’une unité d’évaluation Impact au niveau des valeurs de la fiche de propriété? BLOC 77 BLOC 79 AMÉLIORATIONS LOCALES SERVICES UNITÉ DE VOISINAGE TOPOGRAPHIE ZONAGE MUNICIPAL UTILISATION DU SOL LE SIG... UN OUTIL INDISPENSABLE PERMET L’ANALYSE SPATIALE 18 18
  • Illustration concrète des améliorations locales et des services Important pour la taxation 19 19
  • Mise à jour quotidienne des données Bloc 77C – Localisation On y retrouve les informations sur la localisation de l’emplacement de l’unité d’évaluation :  Typique  Intérieure  Extérieure  Transversale  Coin  Cul-de-sac  Enclavé  Îlot 20 20
  • Exemple de la représentation de la localisation 21 21
  • Mise à jour quotidienne des données Bloc 77 – TopographieCe module, composé de trois cases, permet d’indiquer lescaractéristiques topographiques del’unité d’évaluation tout en lescomparant à celles de l’unité devoisinage dans laquelle elle estsituée. Nous nous attarderons sur les codes suivants 22 22
  • Petits exemples d’analyses spatiales effectuées dans le SIGCalcul de la du terrain (Codes 40 et 42)Calcul de la zone inondable du dans le rôle On inscrit les valeurs terrain (Code 49) 23 23
  • Mise en place d’un outil intégréCalcul de la du terrain (Codes 40 et 42)Calcul de la zone inondable du dans le rôle On inscrit les valeurs terrain (Code 49) 24 24
  • Mise en place d’un outil intégréAu lieu de devoir utiliser les outils sur une base individuelle, un nouvel outilnous permet de connaître toutes les contraintes affectant l’unitéd’évaluation et ce en un seul clic. 25 25
  • Petits exemples d’analyses spatiales effectuées dans le SIG Calcul de l’utilisation du sol(En zonage agricole 1 ha et plus) À partir d’une étude pédologique (étude des sols), il est possible d’établir les caractéristiques de leur utilisation et même de calculer un indice de productivité pour ces terres agricoles Une fois le thème numérisé reçu, on manipule les champs existants selon nos besoins. Il devient alors plus facile de faire « parler » les données de la carte 26 26
  • Affichage de l’utilisation du sol 27 27
  • Affichage de l’indice de fertilité 28 28
  • Démonstration du calcul de l’utilisation du sol et de l’indice de fertilité pour une propriété 29 29
  • Inscription des valeurs obtenues dans la fiche de propriété Report des valeurs obtenues utilisation du sol et indice de fertilité Utilisation de ces valeurs lorsque le calcul du terrain est lancé 30 30
  • Validation quotidienne des données spatialeset descriptivesUn script est lancé chaque jour afin de s’assurer de lacorrespondance des unités d’évaluation de la carte(ArcGis) et des tables descriptives du rôle d’évaluation(PG MegaEval) Ce sript va lister toutes la anomalies trouvées Un courriel sera envoyé aux responsables Petit exemple... 31 31
  • Validation quotidienne des données spatialeset descriptives Le couriel contient le détail des chacune des erreurs 32 32
  • Développement à venir…Création de couches de mise à jour dans la matrice (ArcGis)Ces couches contiendront tous les champs pouvant êtrealimentés à partir de la carteRécupération des ces informations via le modulecartographique de PG MegaEval (JMAP)Une fois les données descriptives intégrées dans PGMegaEval, récupération des identifiants des opérationstraitéesIntégration des couches de mise à jour dans la matriceofficielle et récupération des anciennes données afin despouvoir gérer graphiquement un historique 33 33
  • En conclusion la géomatique permet Une intégrité des données Meilleure équité entre tous les citoyens Une efficacité accruePARTENAIRES 34 34
  • Merci pour votre attention!Des questions? 35 35