Your SlideShare is downloading. ×
Factpsyperf
Factpsyperf
Factpsyperf
Factpsyperf
Factpsyperf
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Factpsyperf

273

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
273
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
1
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. LES FACTEURS PSYCHOLOGIQUES DE LA PERFORMANCE Compte-rendu du stage de formation continue des cadres techniques Rapporteur : Alain Talabaza Bulletin Technique- F.F.C.K. - N°53 - novembre 1990 La Fédération Française de canoë-kayak a organisé à lintention des conseillerstechniques, un stage intitulé "les facteurs psychologiques de la performance en canoë-kayak". Ce stage, financé par le Secrétariat dÉtat jeunesse et Sport dans le cadre duprogramme de formation continue des cadres techniques, sest déroulé du 12 au 16décembre 1989 au CREPS de Chalain. 17 cadres techniques y ont participé... Le programme comportait des interventions de haut niveau faites par les meilleursspécialistes du moment sur le thème retenu. Évidemment le laboratoire de psychologie delINSEP y avait une place de choix. Chronologiquement, les intervenants ont été les suivants : • Christine Le Scanff (chercheur au laboratoire de psychologie de lINSEP) : résultatsdune enquête réalisée par lINSEP auprès de 109 athlètes de haut niveau en canoë-kayakintitulée : "épidémiologie de la réussite sportive, • Jacques Roisin (entraîneur national slalom) : diversification des intervenants danslentraînement des athlètes de haut niveau • Elisabeth Rosnet (chercheur au laboratoire de psychologie de lINSEP): évolution dupotentiel psychologique des athlètes de haut niveau, • Marc Lévêque (maître de conférence à lUFR-STAPS de Dijon) : expérience depréparation psychologique des athlètes de léquipe de France de voile pour les jeuxolympiques de Séoul, • Guy Missoum (chef du laboratoire de psychologie de lINSEP) : préparation mentale delathlète en canoë-kayak, conseils aux entraîneurs, relations entre entraîneurs etentraînés. Bernard JACQUOT ÉPIDÉMIOLOGIE DE LA RÉUSSITE SPORTIVE EN CANOË-KAYAK Christine le SCANFF LINSEP à réalisé une enquête afin de mieux Indications globalesconnaître certaines caractéristiques des athlètes de 15 % des athlètes se situent en région parisienne.haut niveau en canoë-kayak et de trouver des La pratique de haut niveau modifie leéléments constant qui permettraient davoir des fonctionnement des études de façon favorable pour 33prédictions de la performance en canoë-kayak. De %, et de façon défavorable pour 23 %, alors que 45,8plus cette enquête servirait doutil à la disposition du % sont en conflit avec lautorité scolaire. Pour 88,1 %psychologue et de lentraîneur. Cette enquête se la compétitivité est importante pour la réussite.décompose en deux parties.La première est consacrée à létude des facteurs Les activités de loisirspsycho-sociologiques prédictifs de la performance La lecture pour 56,6 %, mais aussi le théâtre, lesdans la population de lélite du canoë-kayak: voyages, la photo... Certains athlètes se plaignent du- biographie culturelle, manque de temps pour ces activités (notamment en - processus relationnels, course en ligne). La plupart des athlètes lisent plutôt- repères de constantes sociologiques, des quotidiens non sportifs. - interactions entre lenvironnement et le sportif. Biographie sportiveLa seconde partie étudie les caractéristiques dechaque activité. Le début de la pratique se situe pour 40 % entre 3Lenquête comprend 60 questions dordre général, et 9 ans. 80 % nont jamais arrêté lentraînementplus des questions précises et confidentielles sur la en dehors de la période de repos annuelle.biographie du sportif.Une enquête complémentaire a été réalisée sur les Les principales motivationsdifférents paramètres intervenant dans léquipage, Dépense physique 50%.surtout en course en ligne ; 100 athlètes y ont Vaincre 42,90 %.répondu. Recherche du risque 44 %
  • 2. La pratique des parents % de bonnes qualités relationnelles. 48,6 % des pères ont pratiqué un sport, 11 % ontpratiqué le canoë-kayak, 8,2 % des pères pratiquent Comportement à lapproche des grandesencore. En slalom la mère à une influence plus compétitionsimportantes pour les enfants: Parmi les athlètes in interrogés :65,1 % des mères pratiquent une activité physique, 82 % ont des troubles psychosomatiques,46,8 % des mères pratiquent le canoë-kayak. 58,7 % manquent de stabilité, 34 % ont des rituels (fétichismes), Entraînement 44 % considèrent la co-présence favorable,61,5 % des athlètes établissent leur plan 30,3 % sont perturbés par une co-présence.dentraînement seul, 42 % dentre eux pratiquent lapréparation mentale. Attente dune reconnaissance sociale 7 % des athlètes interrogés nattendent aucune Les relations entraîneur-entraîné reconnaissance sociale, aucun effet pour lascension35,5 % des athlètes ne sont pas affectés par labsence professionnelle.de lentraîneur, 58,5 % sont handicapés par labsencede lentraîneur. Équipage A lintérieur des équipages le processus relationnel est lié à la place. En K4, cest la place avant ou La demande des athlètes vis-à-vis des arrière qui est la plus demandée. Si 57 % des athlètesentraîneurs interrogés ont participé au choix de leurs équipiers,Des 109 athlètes, 72,5 % demandent de la 25,7 % nadhèrent pas aux choix de leur place.compétence, 61 % une aide tactique et technique, 37,7 DIVERSIFICATION DES INTERVENANTS DANS LENTRAÎNEMENT DES ATHLÈTES DE HAUT NIVEAU Jacques ROISIN Une complexité il doit intégrer les règles institutionnelles.Actuellement lactivité dun athlète de haut niveau se Lentraîneur fait partie de la vie courante de lathlètesitue à la charnière, (ou au centre), de plusieurs ; son absence est parfois très mal ressentie. Il doitsecteurs - les objectifs sportifs (jusquaux jeux prendre en compte toutes les valeurs de la vie deolympiques), lathlète, ses croyances, ses habitudes... Les identifier - le niveau de vie, la réussite sociale (jusquà la nest pas toujours facile, mais il est quelquefoisreconversion professionnelle), nécessaire de les renforcer ou de les modifier. Un - la vie normale (vies familiale, conjugale, entraîneur doit avoir suffisamment dautonomie, deculturelle ... ), liberté desprit, de curiosité et douverture pour se - léquipe opérationnelle et la structure remettre en question, rechercher de nouvellesinstitutionnelle (de lentraîneur de club au Comité solutions et de nouveaux moyens pour dialoguer,International Olympique, en passant par lentraîneur légitimer les idées, favoriser la communication. Il luinational, le médecin etc.). Face à cette complexité, à est donc indispensable de bien connaître deces multiples intervenants et à ces diverses fonctionnement de lathlète, ce qui permet davoir desstructures, lentraîneur doit toujours savoir où se décisions démocratiques ou autoritaires adaptées auxplacer, comment se positionner , et quel système situations. Il évitera ainsi les conflits, et prendra enrelationnel privilégier. compte tous les partenaires. Il est particulièrement important dexpliquer ses idées et ses conceptions, de Rôle de lentraîneur définir son niveau de compétence, ainsi que sonLentraîneur devra sefforcer de définir les objectifs champ dintervention. Un entraîneur peut ne pas êtreen accord avec les athlètes. Il a un rôle essentiel dans compétent dans un domaine particulier ; les athlètesla mise en place des échéances (le calendrier quil ne lui en tiendront pas rigueur sil sait le reconnaître,élabore à un gros pouvoir de conviction). et trouver en contrepartie les partenaires nécessairesLathlète ressent souvent la structure institutionnelle pour répondre aux besoins. Lentraîneur doit êtrecomme un frein ; dailleurs il ne se gène pas pour la capable dévaluer objectivement la réussite derefuser. Lentraîneur lui, ne peut pas agir de même : lathlète. ÉVOLUTION ET POTENTIEL PSYCHOLOGIQUE DES ATHLETES DE HAUT NIVEAU Elisabeth ROSNET, laboratoire de psychologie de lINSEP Le laboratoire de psychologie de lINSEP à élaboré Ce test mesure le mode de comportement desdes tests sur un échantillonnage dathlètes de haut individus face au stress. Il a été mis au point par unniveau dans le domaine psycho-affectif. médecin, à partir des études des maladies cardio- vasculaires. Évaluation auto-affective (test de BORTNER) Les individus du patern A sont pressés, efficaces, Les facteurs psychologiques de la performance- Bulletin Technique- F.F.C.K. - N°53 - novembre 1990
  • 3. ambitieux, aiment les responsabilités, veulent se - positives si le sportif essaie de comprendre,réaliser. Ce test donne des indications sur le - négatives sil dévalorise les personnages de ladynamisme de lindividu, sur le rapport au temps, sur planche,le besoin de reconnaissance, sur lambition. - adaptatives sil cherche la thématique de la planche, Inventaire de la personnalité (test de EYSENCK) - de contrôle lorsquil na pas de position, Ce test permet de mesurer lextraversion, la - comportementales en cas de réaction particulièrestabilité émotionnelle, la stabilité sociale. à la planche. Ces tests peuvent détecter les causes déchecs, de Auto -évaluation (test de SPIEL BERGER) fragilité psychologique ou pathologique. En fonction de trois situations (repos, compétition,normale), il donne un indice danxiété. Les tests cognitifs Ces tests servent à évaluer les capacités et les Le MIPG processus de traitement de linformation. Ils Ce test est utile pour mesurer les interactions en identifient notamment :groupe ainsi, que ladaptabilité à la vie en groupe. - la vigilance par la mesure des temps de réactionDans le protocole, il faut répondre aux questions à un signal visuel ou auditif,suivantes : - le niveau dattention : lathlète doit reconnaîtreS = Comment se perçoit le sujet ? 0 = Comment est-il la forme des objets sur une cible ; ce test donne unperçu ? I = Comment voudrait-il être perçu ? indice doptimisation de lattention avec lapparitionPour chaque individu, les réponses données sont de la fatigue,comparées les unes aux autres. - lorientation spaciale : une silhouette apparaît Parmi les nombreuses combinaisons possibles, sur lécran dun ordinateur, et le sujet doit enretenons : reconnaître la position (tête en haut ou en bas, de - la situation dharmonie: S = 0 = I, face ou de dos), - celle de rejet total: S ≠ 0 ≠ 1, - la mémorisation : un labyrinthe apparaît sur un - celle de dépendance: S ≠ I et S = 0, écran, après un temps de mémorisation le sujet doit - celle de conflit: S = I et S ≠ 0. proposer une sortie, alors que le labyrinthe a disparu de lécran ; on mesure le temps et le nombre Test projectif pour sportif (MISSOUM- derreurs,LAFORESTRIE) - la surcharge mentale : un rectangle de couleur Dans ce test, le sportif décrit et commente les apparaît à lécranimages qui lui sont proposées sur des planches à et des bips sonores le précèdent; le sujet doitdessins. Ces images sont groupées par thème. Les donner la couleur du rectangle et le nombre de bips.réponses sont dites: EXPÉRIENCE DE PRÉPARATION PSYCHOLOGIQUE DES ATHLETES VOILE POUR LES J.O. DE SÉOUL Marc LEVEQUE La collaboration avec la fédération de voile a les critères de complémentarité et de compatibilitédébutée en 1976 avec Edgard THILL. Les mauvais des personnalités. Il a souvent été constaté que plusrésultats obtenus lors des Jeux Olympiques de Los un équipage navigue longtemps ensemble plus ilAngeles en 1984, imposent une remise en question à progresse.la FFV. Aussi est-il décidé de mettre en place un suivipsychologique ayant un caractère de continuité Régulation de la cohésion des équipagesjusquà Séoul. La méthode utilisée pour assurer le suivi psychologique consiste à enregistrer les échanges à ACTIONS AVEC LES ATHLETES bord, à les décrypter, à les confronter avec léquipage Ce suivi vise à renforcer la cohésion des équipages en présence du psychologue, afin den ressortir unedes dériveurs. Un tel objectif passe par analyse des difficultés techniques et relationnelleslidentification des pratiquants, la détermination des observées.profils types et des critères psychologiquesdadéquation au poste de barreur et déquipier. Les Situation de réclamationméthodes utilisées consistent en entretiens et tests Sous forme de jeu de rôle, il faut influencer le juryprojectifs. dans le sens du règlement. Cela suppose de: Identification du profil type - mémoriser les conditions, Un profil type de barreur et déquipier est - prendre en compte le point de vue de lautre,identifié à laide de tests psychologiques (biographe - optimiser linformation, la communication,sportif, biographe social, test projectif, questionnaire - créer les conditions adéquates pour que chacunde personnalité). Le résultat met en évidence les puisse entendre et sexprimer,idées objectives des entraîneurs et permet de - optimiser le fonctionnement, éliminer lespositionner les athlètes dans les bateaux. conflits. Constitution déquipages ACTIONS AVEC LENCADREMENT Les équipages sont généralement constitués sur Nous avons constaté que ce nest pas toujours Les facteurs psychologiques de la performance- Bulletin Technique- F.F.C.K. - N°53 - novembre 1990
  • 4. lathlète qui perd pied, et quil faut éviter que les précis évitant les chevauchements. Cela ne peut quecadres techniques "disjonctent". Deux stages de renforcer la solidarité de léquipe dencadrement.formation, des journées-séminaires ont été réalisés Cest au psychologue que revient le rôlepour les entraîneurs de voile afin de rechercher une danimateur. Son but est dessayer de déstructurer lesmeilleure cohésion de léquipe de cadres, et de mettre conversations habituelles, darriver à de véritablesen place une stratégie particulière pour la échanges, de créer des situations de coopération surpréparation des jeux basée sur une complémentarité une tâche, de travailler sur les représentationsfonctionnelle et une solidarité affective. Les affectives. Le psychologue est un régulateurentraîneurs étaient demandeurs car ils connaissent individuel des entraîneurs et du groupe. Psychologuelintérêt de lapport du psychologue sur la et entraîneurs échangent des informations sur leursperformance. effets auprès des athlètes. Ces actions ont pour but indirect dagir sur les Complémentarité fonctionnelle athlètes, de renforcer les qualités psychologiques, Sur le site des jeux olympiques, la recherche de didentifier le potentiel de chacun, de préparer à lacette complémentarité passe par : compétition par un entraînement mental, de - un programme précis et écrit, favoriser ladaptation de lathlète à certains aspects - la définition de qui fait quoi, où, et à quel très spécifiques ou innovant de son activité. Ellesmoment. consistent en: Il ne doit pas y avoir despace vide ni de - harmonisation des relations pédagogiques, -chevauchement. régulation des efforts des entraîneurs, Des études de cas concrets, dans lesquels chacun - entraînement mental des entraîneurs,doit exposer ce quil pense devoir faire, complètent ce - actions sur lenvironnement (groupes,dispositif. institutions, réseaux de communication). Solidarité affective CONCLUSION Une journée de réunion avec tous les intervenants Pour gagner sa place dans une équipe, le(entraîneurs, médecins, élus) animée par le psychologue doit simpliquer, aller sur le terrain pourpsychologue est organisée pour déstructurer les connaître lactivité et accéder à de multiplesmodalités habituelles de communication. Les informations, travailler longtemps avec lathlète dansentraîneurs doivent se parler vraiment et dautre son environnement. Mais il doit également savoir nechose que de bateau. pas aller trop loin et limiter son implication. Il doit Des jeux sont organisés dans lesquels les développer des stratégies pour être présent avec leentraîneurs sont amenés à coopérer. Par exemple, un groupe sans se fondre dans le groupe. Ce réglage estentraîneur sort et les autres écrivent comme ils le difficile. Les interventions sont cliniques.perçoivent. Une fois rentré, lentraîneur qui est sorti Un psychologue ne peut pas proposer de stratégielit ce qui a été écrit à son sujet, et doit deviner qui tout de suite ; il a besoin de temps. Cest ensont les auteurs. connaissant la richesse de lactivité quil peut intervenir par de petites touches locales, de petites Suivi psychologique actions qui amélioreront ensuite le global. Des cadres techniques qui travaillent en communs Lexpérience a duré 2 années et comporté 17peuvent rester solidaire, chercher une semaines de stage.complémentarité dactions, réaliser un organigramme PRÉPARATION MENTALE Guy MISSOUM La préparation mentale est un sujet très vaste. Il - renforcer la motivation, accroître la combativité,convient dabord de connaître le potentiel gérer les objectifs,psychologique de lathlète. Us éléments fournis par - améliorer la confiance en soi, améliorer lalenquête, mais aussi les informations obtenues résistance au stress, accélérer lapprentissageauprès de la direction technique et des entraîneurs technique et tactique,permettent didentifier les caractéristiques psycho- - améliorer les communications.sociales des athlètes. Le psychologue doit savoirsintégrer dans la pratique de lathlète, connaître le Les différentes méthodes de techniques mentalesmatériel quil utilise, parler le même langage. La sont diverses, variées et liées aux modes culturellespréparation mentale en canoë-kayak, qui peut se en cours. Celles qui sont citées ci-après sont classéespratiquer avant, pendant, et après les compétitions, des plus au moins corporelles.exige une gestion rigoureuse du temps. La technique corporelle LES OBJECTIFS DE LA PRÉPARATION MENTALE Cette technique est faite de sensation du corps, dalternance relâchement -contraction traction, Ils sont nombreux. Relevons notamment : didentification des supers sensations kinesthésiques. - contrôler les réactions psychologiques, améliorer La technique classique de respiration abdominale (enla concentration, cas de panique par exemple) est aussi une technique - contrôler la souffrance, maîtriser lémotivité, corporelle.contrôler lanxiété - faciliter la récupération physiologique et ner- La technique de relaxationveuse, Dans cette catégorie on trouve la technique de Les facteurs psychologiques de la performance- Bulletin Technique- F.F.C.K. - N°53 - novembre 1990
  • 5. relaxation passive de Schultz faite dinduction de consiste à associer un geste particulier (le point ferméchaleur et de lourdeur lors des séances, la méditation par exemple) à un état mental approprié à latranscendentale basée sur la répétition des mots qui performance. Elle a pour objectif de permettre àont un effet relaxant. Ces techniques trouvent une lathlète de retrouver plus facilement létat mentalapplication dans le contrôle du stress, linsomnie, les associé au geste particulier ; la reproduction du gestetroubles digestifs, les tachycardies émotionnelles. particulier permettant de retrouver les sensations souhaitées. Les techniques comportementales appareillées A laide dappareils assurant un bio-feedback, le LES STATEGIES DE LA REUSSITEprincipe consiste en la conversion dune réaction Il existe sept stratégies fondamentales à laphysiologique (les battements cardiaques, le tonus disposition de lathlète :musculaires, la résistance de la peau) en un signal - la stratégie de visualisation,externe. Pour lélectromyogramme par exemple, cela - la stratégie dobjectif,implique un processus dapprentissage, dont le but - la stratégie de gestion des situations,est de faire descendre le bip sonore répondant au - la stratégie du switch,tonus musculaire. - la stratégie confrontation, - la stratégie relationnelle, La visualisation mentale - la stratégie méta. La visualisation mentale consiste à répétermentalement la situation à venir. La visualisation Lathlète cherche à imaginer le plus exactement Lathlète doit se projeter dans un scénario de suc-possible, les conditions favorables à la réussite dans cès :la situation quil va vivre prochainement. Il opère par - en visualisation mentale dissociée pour éliminerrépétitions mentales préalables des conditions de la des sensations désagréables,situations. Cela permettrait notamment en situation - en visualisation mentale associée pour provoquerde stress important de mieux se concentrer sur les des sensations plus fines permettant danticiper.tâches essentielles. Avec cette méthode, lathlète est,lors de la phase de visualisation, mentalement et La stratégie des objectifsphysiquement dans leffort au niveau de lactivation. Elle sert à systématiser lorganisation, la Il existe deux types de visualisation mentale. hiérarchisation, la programmation des objectifs. La visualisation mentale dissociée On demande à lathlète des objectifs à court terme La vision est externe à laction. Lathlète se voit et quantifiés (passer à zéro sur un slalom). Mais ilacteur (cest limage dune vidéo) : il est spectateur de devra aussi produire des objectifs précis à plus longson action. terme (les saisons à venir). La visualisation mentale associée La gestion des situations Lathlète se sent en action dans son bateau, il est Lathlète doit être capable danalyser ce quil vientdans son bateau, il est acteur de sa propre action, il de faire, den tirer un enseignement pour une courselocalise ses sensations. Lentraîneur peut parler à ou pour une saison à venir. Cest une stratégie delathlète en faisant référence à ces sensations. Il gestion de léchec.convient alors dinsister particulièrement sur leséléments positifs à mémoriser. Lathlète doit être Le switchassocié au succès lors de la visualisation mentale Le switch (commutateur) permet de passerassociée. rapidement dun état mental à un autre en fonction du contexte. Les techniques non appareillées Elles comportent trois grands types : Stratégie de la confrontation - le goal setting qui consiste à apprendre à gérer Elle peut être verbale, physique, visuelle, etses objectifs, consiste à mettre lautre dans létat mental approprié - les jeux de rôle, au but recherché. - les méthodes cognitives qui permettent detravailler sur les pensées, comme sur les Stratégie relationnellecomportements. Par exemple lorsquun athlète dis "je Différent types de relation peuvent sétablir entrenai jamais performé dans du gros volume", il faut lathlète et lentraîneur."ramollir" la croyance par rapport au mot "jamais", Pour certains athlètes lentraîneur doit êtrefaire préciser la notion de gros volume et demander si présent, pour dautres non. Il peut même exister unela performance nest possible que dans du petit relation inversée dans laquelle lathlète a besoin pourvolume. gagner dune relation négative avec son entraîneur ! (gageons que ce type de situation, qui peut peut-être Méthodes induisant des états modifiés de produire un résultat immédiat, nest favorable pourconscience personne à moyen terme). Ici lentraîneur doit Ces méthodes sont diverses et comprennent des pouvoir identifier sa place.techniques comme la transe, les caissons disolationsensorielle, la flottaison sèche, lhypnose... La stratégie Méta Extrêmement puissante et sophistiquée, elle La programmation neuro linguistique (PNL) permet à lathlète doccuper une position privilégiée La PNL sert à programmer sa réussite. Elle dobservateur de son propre comportement. Avec lapermet de travailler sur le modelage des conditions visualisation mentale dissociée, lathlète peut se voirdu succès et dagir sur les émotions. La technique pendant laction.dancrage des ressources, qui est liée à la PNL, Les facteurs psychologiques de la performance- Bulletin Technique- F.F.C.K. - N°53 - novembre 1990

×