• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Résumé deloitte tmt predictions 2013 ci
 

Résumé deloitte tmt predictions 2013 ci

on

  • 338 views

Etude mondiale réalisée par Deloitte sur les principales tendances 2013 du secteur des Technologies, Médias et Télécommunications (Deloitte TMT Predictions 2013).

Etude mondiale réalisée par Deloitte sur les principales tendances 2013 du secteur des Technologies, Médias et Télécommunications (Deloitte TMT Predictions 2013).

Statistics

Views

Total Views
338
Views on SlideShare
335
Embed Views
3

Actions

Likes
0
Downloads
4
Comments
0

1 Embed 3

https://twitter.com 3

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Résumé deloitte tmt predictions 2013 ci Résumé deloitte tmt predictions 2013 ci Document Transcript

    • TMT Predictions 2013 Contacts Marc Wabi Habib Bamba Associé Senior Manager +225 20 250 256 +225 20 250 275 mawabi@deloitte.com hbamba@deloitte.comDeloitte révèle les principales tendances 2013 de sa grande étudeinternationale dans le secteur des Technologies, Médias etTélécommunications (TMT)Sécurisation des mots de passe, ventes record pour les smartphones etémergence de la publicité sur tablette et smartphone comme principauxenjeux du numérique en 2013 èmeSelon cette 12 édition des « Technology, Media & Telecommunications Predictions », en 2013 plus de 90%des mots de passe pourront être piratés en quelques secondes, un milliard de smartphones sera commercialisé etla pub sur tablette et smartphone devrait prendre le pas sur la publicité mobile moribonde.Les Prédictions TMT 2013 sont basées sur des entrevues et de la recherche, des témoignages de clients etd’anciens membres de Deloitte, d’analystes sectoriels, de chefs d’entreprise et des plus de 8 000 professionnels deDeloitte dans le secteur des TMT.« Les prédictions de cette année couvrent une large palette de thèmes allant de l’hégémonie durable du PCtraditionnel, malgré des ventes inférieures à celles de smart devices, en passant par le développement de la 4G etde l’accès aux données, jusqu’à l’explosion des ventes de smartphones et à la vulnérabilité des mots de passe »déclare Duncan Stewart, Directeur de Deloitte Research, Centre de recherches mondial du cabinet Deloitte.« La distinction de la publicité mobile en deux catégories – smartphones et tablettes, devrait amener lespublicitaires à considérer de nouvelles formes de publicité dédiées aux smartphones telles que les vidéosinteractives ou les applications ludiques tandis que les tablettes pourraient emprunter au contenu créé pour les PCet aux usages propres aux ordinateurs personnels. »Selon les prédictions de Deloitte, voici les 12 grandes tendances identifiées du secteur TMT quimarqueront l’année 2013 :1. P@$$1234: la fin de la sécurité uniquement assurée par les mots de passePlus de 90% des mots de passe générés par les utilisateurs peuvent être piratés facilement et au bout de quelquesheures pour ceux choisis soigneusement. Les solutions de gestion de mots de passe et les comptes en SingleSign-On (SSO) qui contiennent plusieurs mots de passe hautement sécurisés ou donnent accès à de multiplescomptes peuvent améliorer l’adoption de mots de passe plus longs ou aléatoires. Mais ils peuvent aussi setransformer en véritable pot de miel en incitant encore davantage les hackers à cibler ce type de solutions degestion de mots de passe. Parmi les solutions, dont l’adoption est en croissance, il y a l’authentification multi-facteurs. Bien qu’un hacker puisse découvrir votre nom d’utilisateur et votre mot de passe, il est peu probable qu’ilconnaisse votre numéro de téléphone portable ou qu’il ait une copie de votre empreinte digitale. Nombre 1/4
    • d’entreprises dans le domaine des technologies et des télécoms pourrait mettre en place ce type d’authentificationau sein de leurs services, logiciels et appareils en 2013. Ils pourraient également s’appuyer sur les mécanismesd’OTP (One Time Password) qui ne nécessitent plus de stockage ou de transmission explicite de mots de passe,les innovations en technologies d’authentification et en cryptographie appliquée ayant apporté de nouvellesréponses au risque d’interception ou de vol du mot de passe.2. Le PC traditionnel n’est pas mortEn termes d’usages et non de nombre d’unités. Plus de 80% des données en circulation sur Internet continuerontd’être générées par des ordinateurs personnels traditionnels (ordinateurs de bureau et ordinateurs portables).Plus de 70% du temps passé (PC, smartphone, tablette) le sera sur un ordinateur personnel en 2013. Parmi les 1,5milliards d’ordinateurs personnels en circulation dans les pays développés actuellement, nombreux sont ceux quiappartiennent à des entreprises et à des consommateurs qui ont les moyens de s’équiper également d’unsmartphone, voire d’une tablette. En revanche, cela ne sera vraisemblablement pas le cas du milliard depersonnes qui souhaiteront accéder à Internet à l’avenir. Pour des raisons économiques, la plupart choisiront un,voire deux appareils mais pas les trois.3. Bring your own computer : deux interprétationsTrès peu d’entreprises adopteront une politique de BYOC qui permettra au salarié de se faire rembourser le prix deson ordinateur utilisé à des fins professionnelles. En revanche, il y aura bien 50% des entreprises figurant aupalmarès Fortune 500 qui permettront à leurs employés d’utiliser leur propre PC et de le connecter au réseaud’entreprise. Quoi qu’il en soit, le coût pour l’entreprise est important, car cela implique a minima le renforcementde la stratégie de sécurité et dans certains cas la mise en place de VPN ou d’accès web pour certainesapplications. Tout cela sans parler de la problématique de confidentialité des données personnelles pour lesemployés…4. Les réseaux sociaux d’entreprise, un nouvel outil mais pas encore la panacéeD’ici fin 2013, 90% des entreprises du Fortune 500 auront mis en place partiellement ou complètement un réseausocial d’entreprise soit une hausse de 70% par rapport à 2011. Mais ces réseaux dont l’objectif est d’encourager lacollaboration et le partage de la connaissance peinent à attirer les utilisateurs. Entre 20 et 30% des employés nes’inscriront pas. Seulement un tiers des inscrits ira consulter du contenu une ou plusieurs fois par semaine et 40%publieront un message sur le réseau social de leur entreprise une fois par mois en moyenne.5. Les portails de financement participatif vont lever 3 milliards de dollars en 2013 soit le double de 2011Les portails de financement participatif sont des sites qui permettent à une multitude de personnes de soutenirfinancièrement un projet ou une entreprise en contribuant individuellement à une part infime du montant total. Cemode de financement est connu comme une alternative au financement par le venture-capital, même si les freinsréglementaires demeurent et les risques pour les investisseurs sont certains. Les opportunités sont néanmoinsbeaucoup plus larges notamment pour le secteur des TMT, par exemple à travers le financement dudéveloppement de jeux ou de production de films permettant aux investisseurs de bénéficier du produit développéen contrepartie de leur financement. Ces sites devraient devenir ainsi une importante source de financement pourl’industrie du jeu par exemple.6. Le 4K – des écrans TV dotés d’une résolution HD ultra performante devraient arriver sur le marché fin20132013 devrait voir naître les prémices de ces téléviseurs à haute définition de nouvelle génération (4K), offrant unerésolution quatre fois supérieure aux téléviseurs HD classiques les plus performants. Une vingtaine de modèlesd’une dizaine de fabricants devraient apparaître sur le marché d’ici la fin de l’année. Mais il faudra attendre entre18 et 36 mois avant que le 4K soit techniquement et commercialement prêt. D’ailleurs très peu de contenu seraaccessible en 4K pour les propriétaires de ce coûteux téléviseur. Le développement du 4K constitue un tournantpour l’ensemble des acteurs (producteurs et diffuseurs de programmes, fabricants de téléviseurs) compte tenu duniveau des investissements requis. 2/4
    • 7. TV connectée, un boom des ventes déconnecté des usagesDes dizaines de millions de TV connectées seront vendues à travers le monde en 2013, et la base installée detélévisions avec une connectivité intégrée devrait dépasser 100 millions. Cependant seulement 15% des achatsseront motivés par la connectivité intégrée. Il est fort probable que la situation n’évolue pas beaucoup à moins quedes contenus exclusifs soient disponibles uniquement sur TV connectée. L’usage des TV connectées estconcentré sur les jeux en ligne, la navigation sur Internet ou le téléchargement d’applications, la télévision restantle choix de prédilection pour visualiser les programmes et films.8. Une année clé pour l’adoption de la 4GD’ici fin 2013, plus de 200 opérateurs dans 75 pays auront lancé un réseau 4G. D’abord mis à disposition auxEtats-Unis, ce réseau devrait comptabiliser plus de 200 millions d’abonnés dans le monde, soit 17 fois plus qu’il y a2 ans. Près de 300 appareils en 4G (smartphones, tablettes et clés de sécurité) devraient être disponibles d’ici lafin de l’année, incluant une gamme de smartphones de moins de 100 dollars. Cependant, cette année sera avanttout celle du lancement plus que celle de l’accomplissement : il est probable que la vaste majorité des 1,9 milliardsd’utilisateurs de smartphone continue à utiliser la 3G et la 2.5G. Une question centrale pour les opérateurs est desavoir comment encourager la demande des utilisateurs pour la 4G, les leviers étant la politique de prix et lemarketing pour différentier 3G et 4G. L’expérience utilisateur sera dans ce cas déterminante.9. 1 milliard de smartphones vendus pour une utilisation de baseEn 2013, Deloitte prévoit que pour la première fois le nombre de smartphones commercialisés dans le mondedépassera un milliard d’unités et que le parc total approchera les 2 milliards d’ici la fin de l’année.En revanche le nombre de personnes qui ne se serviront que des fonctionnalités de base de leur smartphone(voix, texte, photos) constituera la majorité des utilisateurs. 16% des propriétaires de smartphone n’ont jamaistéléchargé une seule application et 1 sur 5 ne se connectera pas ou peu à Internet. Les opérateurs souhaitantencourager l’utilisation des services de données devront trouver des stratégies marketing adaptées.10. All-you-can-app – Des applications en illimitéEn 2013, entre 50 et 100 opérateurs mobiles offriront des services « all-you-can-eat » avec un accès illimité à unnombre restreint d’applications mobiles. Ce type de services s’adressera en priorité aux clients dont laconsommation de data est limitée. Les services AYCA les plus populaires concerneront surtout les réseauxsociaux, emails, vidéos et messagerie instantanée. Certains opérateurs pourraient lancer des services AYCAgratuits sur une période limitée pour en stimuler l’usage.11. La publicité sur mobile est morte, vive la publicité sur tablette et smartphoneLa publicité mobile sera ciblée sur deux catégories de terminaux, les tablettes et les smartphones, qui requièrentencore beaucoup d’innovation et d’investissement pour développer des formats adaptés à chaque taille d’écran,par exemple le rich media telles les vidéos interactives. Les tablettes devraient générer environ 3,4 milliards dedollars de revenus publicitaires en 2013 et les smartphones près de 4,9 milliards de dollars. La publicité surtablettes devrait connaître une plus forte croissance avec une hausse de 50-55% en 2014 contre 30-35% pour lessmartphones. Cette croissance est éminemment liée au retour sur investissement attendu par les annonceurs quidevront intégrer les risques liés à la fraude, notamment les clics frauduleux.12. Réseau mobile : la pénurie va s’aggraver avant de s’améliorerMalgré l’ajout de bande de fréquence sans fil au cours de l’année, la congestion continuera de croître dans denombreux pays et particulièrement dans les zones urbaines. L’engorgement de la bande passante entraînera unnet ralentissement et des heures de pointe pour les utilisateurs. Un smartphone génère aujourd’hui 35 fois plus detrafic qu’un téléphone portable. Et d’ici 2016, le trafic sans fil sera 50 fois supérieur à celui de 2012 du faitnotamment du développement de contenu plus riche, programmes TV et même arrivée du 4K.Si les réseaux télécoms devenaient une ressource vraiment rare, les opérateurs pourraient adopter des politiquesde prix plus restrictives et continuer, avec les équipementiers, à améliorer la performance des sites mobiles. Enparallèle, les régulateurs pourraient réfléchir à élargir les bandes de fréquence disponibles mais cela pourrait bienprendre une décennie. 3/4
    • A propos de DeloitteDeloitte fait référence à un ou plusieurs cabinets membres de Deloitte Touche Tohmatsu Limited, société de droit anglais (« private companylimited by guarantee »), et à son réseau de cabinets membres constitués en entités indépendantes et juridiquement distinctes. Pour en savoirplus sur la structure légale de Deloitte Touche Tohmatsu Limited et de ses cabinets membres, consulter www.deloitte.com/about. En France,Deloitte SA est le cabinet membre de Deloitte Touche Tohmatsu Limited, et les services professionnels sont rendus par ses filiales et sesaffiliés.Deloitte fournit des services professionnels dans les domaines de l’audit, de la fiscalité, du consulting et du financial advisory à ses clients dessecteurs public et privé, quel que soit leur domaine d’activité. Fort d’un réseau de firmes membres dans plus de 150 pays, Deloitte allie descompétences de niveau international à un service de grande qualité afin d’aider ses clients à répondre à leurs enjeux les plus complexes. Nos193 000 professionnels sont animés par un même objectif, faire de Deloitte la référence en matière d’excellence de service. 4/4