Meteora
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Meteora

on

  • 776 views

MeteoraMeteora este o asezare monastica, constituind cel mai important Centru Monastic Ortodox al teritoriului grecesc, dupa Muntele Athos.

MeteoraMeteora este o asezare monastica, constituind cel mai important Centru Monastic Ortodox al teritoriului grecesc, dupa Muntele Athos.

Statistics

Views

Total Views
776
Views on SlideShare
768
Embed Views
8

Actions

Likes
1
Downloads
0
Comments
0

3 Embeds 8

http://www.slideshare.net 4
http://www.plaxo.com 2
http://strezaghedaniel20.piczo.com 2

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Meteora Meteora Presentation Transcript

  • Les Météores font partis depuis 1988 du patrimoine mondial de L’UNESCO Les Météores de Grèce Gaspard Présente 25/08/2008 Textes & Images du net Musical & Automatique
    • Les Météores de Grèce ne sont pas des astéroïdes tombés du ciel ! Quoique ce phénomène géologique unique au monde soit difficile à déterminer par les géologues. L'hypothèse la plus communément évoquée serait que ces pitons de grès (dont certains dépassent les 300 mètres de hauteur) auraient été sculptés par l'érosion fluviale au cours de l'ère tertiaire. Pendant des millions d'années, ce fleuve se déversait dans une profonde gorge d'un bras de mer qui couvrait alors la Thessalie. Lorsque celle-ci trouva un débouché dans la mer Égée par la rupture des monts Olympe et Ossa, ce massif, sous l’action des intempéries et des secousses sismiques, se disloqua et donna naissance à cet étrange paysage.
    • Ce n’est qu’au XIVe siècle qu’ils construisirent les monastères perchés en haut des rochers. A leur apogée, on comptait 24 monastères. Un bon nombre furent détruits pendant la dernière guerre par les nazis. En effet, les résistants grecs s’y réfugiaient souvent.
  •  
    • Au sommet de ces monts célestes, des moines s'étaient installés dès le XIe siècle, cherchant la solitude sur ces éminences rocheuses, mais qui les rapprochaient aussi de Dieu. La plupart de ces "Meteorisa monastiria" (monastères suspendus) sont aujourd'hui en ruine. Seuls six d'entre eux subsistent, dont trois habités, et sont encore ouverts aux visiteurs . Les moines ont peu à peu formé une importante communauté d'ermites, et, entre le XIVème et le XVIème siècle, 26 monastères ont été construits, surplombant ainsi la vallée du Pinde . On ne sait pas exactement quand les Météores ont été habités pour la première fois, en effet toutes les sources écrites qui existent datent uniquement de l'ère monastique. Ces sont des monastères dit cénobitiques, c'est à dire que tout est mis en commun : l'argent, les vêtements, le travail, la prière ; l'autorité suprême est assurée par un conseil guidé par un Higoumène (supérieur spirituel d'un monastère orthodoxe).
    • Comme il n'y avait pas d'accès en ce temps là, les moines montaient à l'aide d'échafaudages successifs, qui se fixaient sur des poutres calées dans les trous du rocher. Pour se protéger des invasions, ils vivaient encore dans des grottes qui leur servaient de refuges, puis commencèrent à construire ces monastères à l'aide d'échelles articulées, de monte-charges démontables. Tout fut ainsi acheminé dans des paniers, actionnés par des cordages, que l'on descendait le long de la paroi rocheuse et remontait à bras, jusqu'au monastère......... Ce n'est qu'à partir de 1920 que ces échafaudages furent remplacés par de très longues échelles et des passerelles, qui donnaient le vertige aux arrivants.
    • AG ANAPAVSSAS : le premier sur la route venant de Kastraki. La montée est assez difficile mais les marches sont assez larges. La chapelle est toute petite : un car et elle est surpeuplée et vous ne pourrez plus admirer les fresques. L'une d'entre elles montre le démon ramassant dans sa grande langue rouge les méchants
    • ROUSSANOU , qui est maintenant un couvent.
    • St Nicolas, construit sur un piton rocheux. Le couvent a été décoré par Théophane, célèbre peintre crétois du XVe siècle.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • FIN Montage Gaspard