Mode demploi le-guide-pedagogique-v4
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Mode demploi le-guide-pedagogique-v4

on

  • 1,090 views

La 2ème édition du festival Mode d'Emploi - festival des idées - porté par la Villa Gillet se tiendra du 12 au 24 novembre 2013 dans toute la Région Rhône-Alpes. En amont de ces seux semaines de ...

La 2ème édition du festival Mode d'Emploi - festival des idées - porté par la Villa Gillet se tiendra du 12 au 24 novembre 2013 dans toute la Région Rhône-Alpes. En amont de ces seux semaines de rencontres et de spectacles consacrées au monde d’aujourd’hui en présence de penseurs, de chercheurs, d'acteurs de la vie publique et d' artistes, Fréquence écoles intervient dans 30 classes de lycées en Rhôn-alpes. Le projet ? Proposer une séance consacrée à la veille informationnelle - de la recherche d'information jusqu'à sa diffusion sur la plateforme VIllavoice -. Les séances démarreront dès le 16 septembre 2013. Pour en savoir plus sur le festival, rendez-vous sur le site de la Villa Gillet. Pour accéder aux ressources produites dans le cadre du projet, rendez-vous ici. Pour toutes autres questions, contactez nous.

Statistics

Views

Total Views
1,090
Views on SlideShare
765
Embed Views
325

Actions

Likes
0
Downloads
2
Comments
0

7 Embeds 325

http://www.frequence-ecoles.org 256
http://frequence-ecoles.org 38
http://freq14.wordpress.com 22
http://www.frequence-ecoles.net 4
http://frequence-ecoles.net 3
http://fr-mg42.mail.yahoo.com 1
https://twitter.com 1
More...

Accessibility

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Mode demploi le-guide-pedagogique-v4 Mode demploi le-guide-pedagogique-v4 Document Transcript

  • Guide pour développer les compétences numériques de vos élèves Le guide pour Développer les compétences numériques des élèves au Lycée Accompagner la recherche d'information par les lycéens et la publication Participer au projet Villavoice dans le cadre du festival Mode d'emploi.
  • N°1235 - avril
  • Sommaire Introduction _ Page 1 à 4 > Le projet > Les objectifs > Les intervenants > Le modèle économique numérique 1. Rechercher de l'information sur Internet _ Page 5 à 11 1.1/ Les moteurs de recherche 1.2/ Rechercher de l'information textuelle avec Google 1.3/ Rechercher des images avec Google 1.4/ Entrer dans une démarche de veille, de suivi thématique 1.5/ Miser sur la sérendipité 2. Publier sur Villavoice _ Page 12 à 19 2.1/ Avant de se lancer, faire le point sur la législation sur Internet 2.2 / Publier des liens sur la plateforme Villavoice 2.3 / Publier des images sur la plateforme Villavoice 2.4/ Publier des citations à partir d'interviews, de lectures ou de conférences 2.5/ Susciter les commentaires et réactions sur Villavoice et les réseaux sociaux 3. Glossaire _ Page 20 et 21 4. Credits, sources et ressources _ Page 22 Ce guide a été réalisé pour les enseignants investis dans le festival Mode d'Emploi, par l'association Fréquence écoles. Les licences et crédits sont décrits en page 22. -1-
  • n° p
  • Introduction Le discours sur les "digital natives" tend à confondre l'usage très développé chez les jeunes du numérique et leur niveau de compétence. Le projet Dans le cadre du projet Mode d'emploi vous allez étudier un thème du festival avec vos élèves. En amont, cette étude consistera à les engager dans des recherches d'informations, à questionner le sujet de plusieurs points de vue pour initier une démarche de réflexion qui leur permettra de participer activement aux rencontres du festival. Afin de réaliser ce parcours, vos élèves devront se documenter via le CDI, des revues, la bibliothèque, mais aussi Internet. Et c'est sur Internet qu'ils vont être amenés à publier le contenu de leurs recherches. Ainsi dans ce projet, ils seront à la fois consommateurs et producteurs d'informations. Les objectifs Cette situation implicative va leur permettre de développer leurs compétences numériques en poursuivant trois objectifs : 1 - Améliorer leur capacité à chercher de l'information sur le web 2 - Développer leur approche critique du traitement et de l'évaluation des sources 3 - Développer leur connaissance du fonctionnement des systèmes de publication en ligne. -1-
  • Les intervenants Fréquence écoles, association d'éducation aux médias, vous accompagnera dans cette utilisation des outils numériques et la découverte du web 2.0. Les intervenants mobilisés dans les classes sont des professionnels de l'information en ligne - ils accompagneront la découverte et la compréhension des outils numériques. Les élèves seront amenés à travailler sur les notions fondamentales pour améliorer leur bon usage du web : les règles de la propriété intellectuelle, les bases du référencement, la circulation des informations en ligne, les questions liées à l'identité numérique et à la responsabilité éditoriale. Afin de réussir cette participation à la Plateforme Villavoice, les élèves pourront être accompagnés par les professionnels de l'association pour : > les recherches thématiques sur Internet, > la publication des avis lycéens. Compétences informationnelles au lycée Au Lycée, l'élève doit être capable de : - concevoir des documents numériques en choisissant le logiciel, le service ou le matériel adapté ; - exploiter des données ou des documents numériques ; - coopérer à la réalisation collective d'un document ; - modifier un ou plusieurs paramètres d'une situation simulée ou ou modélisée ; - consulter des bases documentaires en mode expert ou avancé ; - choisir et consulter des ressources ; - identifier, trier et évaluer les informations. Source : Référentiel B2i ® Lycée En parallèle, un tutoriel vous sera distribué pour accompagner l'utilisation technique de la plateforme. -2-
  • Quelle gratuité pour le web ? Ce qu'il faut savoir pour être un consommateur responsable. Pendant des années, le Web a été un incroyable terrain d’expérimentations sans que personne ne soit vraiment capable de déterminer un modèle économique pérenne. Les concepts de gratuité et de partage, au cœur de la culture Web, étaient peu compatibles avec une logique de rendements. Mais les choses évoluent et le marché numérique a formalisé quelques modèles de rentabilité mal connus des utilisateurs. Avec le projet Villavoice, les élèves seront amenés à utiliser des outils en ligne gratuits, aux modèles économiques différenciés . Or, comprendre le modèle économique des services de l'Internet, permet d'identifier son statut de consommateur et permet à long terme de s'intégrer dans la vie économique et sociale. Sollicités de toutes parts , les jeunes doivent devenir des consommateurs avisés, critiques et responsables. L'éducation aux médias numériques est un levier puissant pour leur émancipation. > DES SERVICES GRATUITS Les projets comme Wikipedia , Mozilla Firefox et Libreoffice sont des projets qui vivent majoritairement des dons et du bénévolat. Il sont portés par des fondations et essayent de se détacher au maximum des intérêts financiers de sociétés privées. Ces Logiciels Libres sont conçus pour garantir quatre libertés : > la liberté d’utiliser le logiciel pour n’importe quel usage et par tout le monde ; > la liberté d’étudier le logiciel, et de l’adapter à ses besoins ; > la liberté de redistribuer des copies du logiciel comme de son code source ; > la liberté d’améliorer le programme et de publier ses modifications, pour en faire profiter toute la communauté. Pour satisfaire la deuxième et la quatrième liberté, l’accès au code source du logiciel est indispensable. Mais les logiciels libres peuvent être néanmoins payants et certains services numériques gratuits non libres. -3-
  • > LES 2 PRINCIPAUX MODÈLES ÉCONOMIQUES DES SERVICES GRATUITS Parmi les services numériques existants, la gratuité est bien souvent l'arbre qui cache la forêt. Les modèles économiques suivants s'appuient sur la gratuité. > > Le Freemium Le modèle Freemium est un modèle assez récent, et il a la préférence de nombreuses compagnies Internet à l’heure actuelle. Le Freemium c'est la mise à disposition gratuite d’un service de base. Cette gratuité va permettre d'assurer un certain volume d'utilisateurs. C'est la première phase d’acquisition de sa communauté. La deuxième consiste à monétiser son trafic en offrant une version largement supérieure, complète et payante. Seule une petite partie "des utilisateurs payants" vont finalement utiliser la version Premium et financer l'application. > Exemple : dropbox, evernote, pearltrees, diigo >> Le financement par la publicité Ce modèle consiste à attirer un public ciblé autour de contenus ou de services. Si le web est aujourd’hui l’un des terrains d’innovation les plus fertiles dans ce domaine, ce sont les journaux et les magazines qui l’ont en premier utilisé. Google en est l’exemple ultime, en mettant à disposition des services gratuits - Youtube, Google Alertes, la Recherche Google, GMail - tout en analysant le comportement des utilisateurs. Ici l'utilisateur n'est pas vraiment le client, puisque ces "données" sont en quelque sorte vendues à des annonceurs pour une publicité sur-mesure qui pousse à la consommation. C'est finalement le modèle économique du web social qui optimise les données sciemment offertes - sexe, âge, goûts, intérêts...- > Exemple : Google, twitter, Facebook -4-
  • 1. Rechercher de l'information sur Internet pour découvrir son thème Quand l’information est à la fois numérisée et en réseaux, nous devons déléguer la tâche de recherche à des machines comme "les moteurs de recherche" mais aussi à l’opinion d’autres internautes qui en créant ou recommandant des liens, dirigent notre navigation. Dans le Web 2.0 s'ajoute un problème supplémentaire : la prolifération des sources (blog, forums, parfois simples commentaires sur les réseaux sociaux type Twitter ou Facebook...) dont l'opinion peut avoir un impact sur votre activité, mais dont le repérage peut se révéler plus délicat que celui de sites institutionnels. En matière de recherche d'information, l'essentiel n'est donc pas de savoir où chercher mais comment et avec quels outils. 1.1/ Les moteurs de recherche Il existe une énorme quantité d'informations sur Internet renouvelées régulièrement. Un moteur de recherche est un service en ligne permettant de trouver facilement une page grâce à un ou plusieurs mots-clés. Google, Yahoo et Bing sont aujourd’hui les trois principaux moteurs de recherche utilisés sur le web. Google est aujourd'hui incontestablement le leader des moteurs de recherche. Il est utilisé dans 65% des recherches effectuées sur le web aux Etats-Unis. Yahoo arrive en deuxième position, suivi de Bing. A eux trois, ils réunissent 95% des recherches effectuées. -5-
  • 1.2/ Rechercher de l'information textuelle avec Google Google, en tant que moteur de recherche est un logiciel qui parcourt le web et indexe automatiquement le contenu qu’il visite. Le moteur de recherche travaille en plusieurs étapes : > Il explore le web grâce à des spiders. > Il indexe les contenus, les range par thème. > Il recherche ensuite seulement dans son index. Cette recherche ne prend que quelques secondes. Le choix des mots lors d'une requête est la première étape importante. Même si cette étape semble aller de soi, elle pose bien évidemment de nombreux problèmes car, avant toute chose, il faut comprendre la manière dont les moteurs de recherche fonctionnent. Pour bien chercher, Il faut faire une hypothèse de réponse et chercher à la valider ou à l'invalider. Plutôt que de se poser une question et de la transcrire dans Google, il s'agira d'imaginer qu'elle pourrait être la réponse. De formuler une hypothèse. La démarche de recherche est une démarche scientifique. Par exemple : Si l'on souhaite trouver une citation qui colle à une thématique comme l'éternité. Mieux vaudra formuler une hypothèse en suggérant Platon dans la requête - si vous pensez que Platon s'est exprimé sur le sujet -. Ainsi, en proposant "éternité Platon" ou "éternité Platon citation" , vous obtiendrez quelque chose de plus exploitable que la requête "éternité citation", trop vague finalement. Peut être que Platon n'a rien écrit sur l'éternité ? Dans ce cas là, les premiers résultats seront très parlants. Libre à vous alors de changer d'hypothèse. "Oscar Wilde et éternité" ? Améliorer la saisie de sa recherche sur Google > Éviter les termes trop généraux. > Préférer des termes spécifiques et élargir par la suite la requête. > Les mots courants, tels que "le", "un" et "pour", sont ignorés. Ces termes sont appelés "skip words". Il existe cependant des exceptions : La recherche [ le monde ] correspond sans doute au journal du même nom, et diffère de la requête [ monde ]. Dans le premier cas, Google n'ignore pas l'article "le". -6-
  • > Aller plus loin encore avec Google > Recherche d'une expression (""). Vous pouvez placer plusieurs termes entre guillemets pour que Google recherche ces mots exacts, dans cet ordre. > Recherche au sein d'un site Web spécifique (site:). Vous pouvez demander à Google de ne chercher que sur un site Web. Par exemple, la requête [ guerre site:rue89.fr ] renvoie à des pages sur la guerre, provenant uniquement du site rue89.fr. > Définir une catégorie de sites. Par exemple, avec la requête [ irak site:.gov ], Google renvoie uniquement aux résultats issus d'un domaine .gov. La requête [ irak site:.iq ] vous dirige exclusivement vers des sites irakiens. > Compléter une requête (*). Le signe * est une fonctionnalité très utile. Lorsque vous l'insérez, Google le considère comme un espace réservé à un ou plusieurs termes inconnus et renvoie ensuite aux meilleures correspondances. Par exemple, la recherche [ Google * ] renvoie à des résultats concernant de nombreux produits Google > En cliquant sur "Outils de recherche" dans la barre du haut, un menu s'affiche permettant de choisir un pays, une langue, de modifier la ville retenue automatiquement par Google comme la date ou la période de publication. > Ne rien rater de l'information grâce aux "alertes Google." Les alertes Google sont des courriers électroniques envoyés automatiquement lorsque de nouvelles informations correspondent aux requêtes ou termes de recherche que vous avez déterminés. >>Pour recevoir les Alertes Google : - Aller sur la page Alertes Web Google - Entrez le sujet sur lequel vous souhaitez obtenir des informations (termes recherchés) - Définissez le type d’alerte : actualités, Web, groupes, tous les types - Déterminez la fréquence : une fois par jour, selon l’actualité, une fois par semaine - Introduisez votre E-mail - Cliquez sur "Créer l’alerte" -7-
  • 1.3/ Rechercher des images avec Google À l’origine, les pages Web ne contenaient que des informations textuelles. Aujourd'hui, Google recense plus d'1 milliard d’images. De nos jours, un site Web se compose toujours de textes mais également d’images. Parfois, il parait judicieux de rechercher une image plutôt qu’une page entière. C’est par exemple le cas lorsque l'on souhaite illustrer une idée, un concept à l’aide d’images récupérées sur le Net, ou bien lorsqu’un internaute souhaite trouver la photographie ou le portrait d’une personnalité célèbre. Pour simplifier de telles recherches, les concepteurs de Google ont adapté leur moteur de manière à ce qu’il soit en mesure de proposer uniquement des illustrations en guise de résultats. Sur la page d’accueil de Google, cliquez sur le lien « Images » situé sur le bord supérieur. Dans l’unique champ de saisie, tapez le ou les mots- clés que vous souhaitez associer à la recherche d’images. Après validation par un clic sur le bouton « Recherche d’images », les illustrations, photographies, dessins sont affichés en lignes et colonnes. Si la taille des images à récupérer est un critère important pour ne pas que l'image se pixellise, il est possible de personnaliser l’affichage en fonction des dimensions des illustrations, la dominante de couleur, le type d'images et les dates de publication. Pour pouvoir bénéficier de ces options, cliquer sur la «Recherche avancée ». -8-
  • 1.4/ Entrer dans une démarche de veille, de suivi d'une thématique > VEILLER EFFICACEMENT SUR LE WEB Veiller, cela consiste à mettre en place un dispositif pour faire affluer les informations importantes sur le sujet qu'on explore au fur et à mesure de leur parution. Lorsqu'on veut mettre en place un dispositif de veille, la première chose à faire est de chercher les sources d'information qui vont nous permettre de nous tenir au courant de l'information au moment où elle parait. Plusieurs méthodes sont envisageables : >> Identifier les veilleurs déjà actifs ou les espaces institutionnels en lien avec le domaine qui nous intéresse et les suivre. Bien souvent ils possèdent un blog animé régulièrement. Cela peut revenir à repérer avec Google - par exemple - des blogs, des profils sur les réseaux sociaux - Facebook ou Twitter -. Ensuite, l'idéal est de : 1. Retourner régulièrement sur cet espace 2. S'abonner aux newsletters des sites dans la mesure du possible 3. "Liker " leurs pages sur Facebook ou s'abonner à leur twitter. >> Identifier les médias en ligne et suivre leurs publications. La plupart des grands médias publient leurs articles - liberation, le monde, lefigaro par exemple - certains sont spécifiques à Internet - nationalement (rue89, mediapart) ou localement (rue89lyon ou leprogres par exemple). >> Miser sur les flux RSS pour suivre l'actualité de sa recherche d'un simple coup d'oeil. Pour pouvoir rassembler l'ensemble des flux RSS des sites suivis, produits automatiquement en fonction des mises à jour d’un site Web, l'idéal est d'utiliser un dashboard Netvibes, une sorte de multi-lecteur pour tous vos articles, billets, tweets en temps réel. Vous pouvez ici combiner l'ensemble de vos lectures après l'avoir paramétré et sauvegardé en ligne. Rendez-vous sur le site Netvibes pour découvrir l'étendue du service. >>> www.netvibes.com -9-
  • > SAUVERGARDER SES RECHERCHES >> Miser sur le "Social Bookmarking" Afin de ne pas perdre l'ensemble de vos recherches, marquer les pages en utilisant un logiciel de "social bookmarking" qui permet de stocker, de classer et de partager des signets au sein d'un groupe par exemple. En fait, au lieu de saturer l’espace "favoris" de votre navigateur (Mozilla Firefox, Chrome, Internet Explorer...), vous enregistrez leur adresse (c’est-à- dire leur url, du type http://villavoice.fr) sur une interface en ligne. >>> Les 3 principales solutions gratuites : Delicious.com / Diigo.com / Pearltrees.com >> Surveiller toutes les discussions utilisant un Hashtag avec Twitter : Twilert Twilert est un outil de veille pour surveiller des mots, expressions ou noms sur Twitter. Twilert envoie après une rapide inscription une notification par e-mail avec les tweets contenant les mots-clefs sélectionnés. Ce service gratuit s'installe très facilement avec un simple mail. >>> twilert.com >> Capturer ce que vous trouvez Au cours des recherches, il est parfois utile et pratique de faire une prise de note numérique. Le très populaire logiciel. Evernote permet de capturer des informations, sous forme de notes, images, vidéos, ou pages web. Une « note » peut être un texte mis en forme, une page web (entière ou un extrait), une photo,une note manuscrite et peut également inclure des pièces jointes. Les notes peuvent être triées dans des carnets de notes, être catégorisées, annotées, éditées, commentées et retrouvées via un module de recherche. Bref, c'est un bloc note organisé qui peut s'installer sur son ordinateur, son téléphone ou être utilisé en ligne. >>>www.evernote.com -10-
  • 1.5/ Miser sur le potentiel de la sérendipité La sérendipité - la possibilité de découvrir des contenus inédits et surprenants en quelques clics aléatoires - est une des grandes richesses du Web. Pied de nez aux méthodologies rigoureuses, la sérendipité, ou la découverte par hasard, est célèbre dans le domaine scientifique pour avoir abouti à de grandes découvertes. Le hasard et l’accident ont permis entre autres de découvrir l’Amérique, le vaccin antivariolique, la pénicilline, la radioactivité, ainsi que des inventions davantage prosaïques telles que le post-it, la gomme à effacer ou la tarte tatin. L’évolution des nouvelles technologies comme de l’accès à l’information rend possible une navigation hypertextuelle. Cette petite révolution a permis d'intégrer la serendipité comme une pratique de recherche documentaire à part entière. . Au sein d'une classe, en groupe, miser sur la sérendipité permet d'aller plus loin, de dépasser le sujet initial et parfois de trouver des réponses inattendues, en équipe 5 étapes à respecter en salle informatique pour une errance numérique pertinente, avec les élèves : 1. Lancer la recherche en saisissant le thème dans Google 2. Demander aux élèves de véritablement lire les réponses obtenues. Répartir la charge au besoin. 3. Ecrire au tableau les premiers résultats et échanger en équipe sur ce qui a été trouvé. 4. Formuler de nouveaux thèmes émergents des découvertes. 5. Recommencer. -11-
  • 2. Dès le 15 septembre 2013, publier sur Villa Voice - Les classes investies dans ce projet sont amenées à construire un point de vue sur le thème choisi, finalisé et publié sous la forme d'"Avis Lycéens". Sur Villavoice, progressivement les élèves vont diffuser le fruit de leurs recherches ou produire des contenus en lien avec leurs thèmes. Catégorisées et légendées, les informations diffusées permettront de : > suivre l'évolution de leur travail, > créer des discussions entre classes grâce aux commentaires et aux re-publications via les réseaux sociaux, > constituer le matériel de publications futures pour les partenaires du Festival ou par les médias. -12-
  • 2.1 / Avant de se lancer, faire le point sur la législation sur Internet Notre époque est celle d'Internet et du Numérique et le bouleversement des usages comme de la pensée, nécessite des transformations juridiques. Pour autant il existe déjà de nombreuses lois pour encadrer l'utilisation du numérique. Retrouvez ci dessous le cadre juridique à connaître, pour accompagner les élèves avec cohérence. Avant toute chose, il faudra alors distinguer : - le droit d'auteur, concernant le respect de la propriété intellectuelle pour publier - le droit à l'image, concernant la protection des données personnelles et la construction de son identité numérique - la diffamation, concernant l'atteinte à la personne et la responsabilité éditoriale. 2.1.1/ PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET DROIT D'AUTEUR Ils concernent les revenus de la propriété intellectuelle ou le respect de cette dernière. On parle ainsi du droit patrimonial (l'œuvre fait partie de notre patrimoine et peut être cédée contre de l'argent par exemple...) ou de droit moral (permettant de faire valoir sa paternité et d'exiger qu'on respecte son nom mais aussi son œuvre. Ce droit ne peut être cédé.) Ce qu'il faut retenir... Vérifier les mentions et les licences qui précisent l'utilisation des images. Si la licence d'une œuvre n'est pas signalée, elle est à priori sous le régime de la propriété intellectuelle classique. Ainsi, vous ne pourrez pas utiliser une photo, un texte, un dessin sans l'autorisation préalable de son propriétaire. Pour autant, rien ne vous empêche de faire une demande auprès de l'auteur pour une publication non commerciale ; l'auteur peut vous donner le droit d'utiliser son œuvre sans contrepartie financière. -13-
  • >> Les licences libres En France, les contenus dits libres sont cédés par leurs auteurs sans rémunération associée même si ceux-ci conservent la paternité de leur œuvre. Plusieurs licences différentes cohabitent en termes de possibilités d'utilisation, de modification ou de redistribution. Ce guide est par exemple produit sous la licence Creatives Commons désignée en avant-dernière page. 2.1.2/ LE DROIT À LA VIE PRIVÉE ET LE DROIT À L'IMAGE Chacun a droit au respect de sa vie privée et la loi française y veille particulièrement. Ce qu'on appelle communément le droit à l'image y participe. La loi interdit clairement de révéler un certain nombre d'informations relatives à l'intimité corporelle (nudité, santé, maternité, sexualité ...), touchant à la vie personnelle (vie familiale, vie sentimentale et amoureuse, religieuse, financière, vacances et loisirs), ou permettant l'identification des personnes (domicile et image). En situation, lors des conférences par exemple, il sera tout à fait possible de prendre les conférenciers, les comédiens en photo puisqu'ils ont préalablement signés une décharge avec les organisateurs de Mode d'Emploi. Attention au public néanmoins. Venez avec quelques autorisations à remplir et demandez aux personnes de vous les signer. Vous pourrez ainsi utiliser la photo créée, la conscience tranquille. >> Le droit à l'information Journalistes et historiens bénéficient toutefois d'une tolérance par rapport au droit à la vie privée. Elle s'inscrit bien évidemment dans un cadre strict : une démarche honnête et selon le principe de stricte nécessité, avec en plus obligation de contrôler ses sources. - Ainsi on peut utiliser des photographies de personnalités publiques (hommes politiques, artistes...), dans l’exercice de leur vie publique et prises dans un lieu public... à condition que ce ne soit pas une utilisation détournée ou dégradante... La présentation doit être "loyale". -14-
  • 2.1.3/ L'HONNEUR ET LA CONSIDÉRATION DE LA PERSONNE - Droit pénal de la presse Il s'agit de toute allégation ou imputation d'un fait qui porte atteinte à l'honneur ou à la considération de la personne. Trois conditions sont requises pour qu'un propos soit jugé diffamatoire : 1. L'allégation ou l'imputation d'un fait précis. 2. L'atteinte à l'honneur ou à la considération. 3. Le délit doit viser une personne identifiable. Ce qu'il faut retenir... Dans le cadre de la diffamation, c'est la volonté consciente de blesser et de mettre à mal qui est punie. C'est évidemment bien pire quand il s'agit d'injure publique, sachant que l'injure devient publique en cas de diffusion sur tout site internet, réseau social, forum de discussion, blog ou courrier électronique envoyé à un nombre très important de destinataires. -15-
  • 2.2 / Publier des liens sur la plateforme Villavoice > LES LIENS ET HYPERTEXTES Puisqu'il est question de republier des liens sur la plateforme Villavoice, il apparait dès lors nécessaire de comprendre de quoi se compose l'URL. Une URL est l'adresse unique d'un fichier sur Internet. L'URL peut déterminer l'emplacement d'une ressource telle qu'une page Web, une image ou un fichier audio. L'URL est visible dans la barre d'adresse du navigateur Web, lorsque nous naviguons. La plupart du temps, les URL s'emploient pour créer un lien avec des fichiers sur le World Wide Web. Cependant, elles peuvent également être utilisées pour créer des liens avec des fichiers sur des sites intranet ou le serveur réseau d'une organisation. L'URL du site villavoice : http://www.villavoice.fr/ L'URL contient : - Le nom du protocole : c'est-à-dire en quelque sorte le langage utilisé pour communiquer sur le réseau. Le protocole le plus largement utilisé est le protocole HTTP pour échanger des pages Web au format HTML. De nombreux autres protocoles sont toutefois utilisables. - Le nom du serveur : Il s'agit d'un nom de domaine de l'ordinateur hébergeant la ressource demandée. - Le chemin d'accès à la ressource : Cette dernière partie permet au serveur de connaître l'emplacement de la ressource, c'est-à-dire de manière générale l'emplacement et le nom du fichier demandé. > PUBLIER DES LIENS SUR VILLAVOICE Attention, à insérer des liens compréhensibles, du point de vue de la lecture. On doit pouvoir comprendre de quoi il s'agit, d'un simple coup d'oeil sinon, l'idéal est de cacher le lien complet grâce à l'icône en forme de chaîne. Le texte est souligné, une fois le lien inséré. -16-
  • 2.3 / Publier des images sur la plateforme Villavoice > PUBLIER LES IMAGES ENREGISTRÉES Pour mettre en ligne une image hébergée sur un disque dur, il va falloir la mettre en ligne sur Villavoice. - Une fois connecté, se rendre dans les médias du site Villavoice - Faire glisser l'image en drag & drop et la nommer. C'est essentiel pour le référencement. Précisez le nom le thème, l'auteur, la date du fichier en séparant le tout avec des underscore_. - Enregistrer. - Intégrer > PUBLIER DES IMAGES DÉJÀ PRÉSENTES SUR LE WEB Pour publier une image déjà en ligne, vous pouvez utiliser un processus de republication : - Faire un clic-droit sur l'image. - Enregistrer l'adresse de l'image - Coller l'adresse de l'image grâce à l'icône "insérer une image". > ILLUSTRATION ET CADRAGE L'image a son propre langage. Elle raconte une histoire, apporte un éclairage nouveau. Le choix du cadrage n'est pas anodin. > Plan d’ensemble - Cadrage dans lequel les personnages sont entourés d’un vaste paysage. Le plan d’ensemble situe les personnages et les objets dans leur environnement. > Plan moyen - Cadrage dans lequel les personnages et les objets occupent une partie importante de l’espace et où la part du paysage est restreinte. Le plan moyen met en situation les personnages, nous intéressant à ce qu’ils font. > Plan américain - Cadrage dans lequel les personnages sont montrés le corps coupé à mi- cuisse. Le plan américain cerne le personnage de plus près, focalise sur le personnage. > Plan rapproché - Cadrage dans lequel les personnages occupent pratiquement tout l’espace, le corps coupé à hauteur du buste. Nous entrons alors en communication avec le personnage. > Gros plan - Cadrage dans lequel une partie d’un objet, d’un personnage (un visage, une main...) occupe tout le champ. L’intimité du sujet est exposée, il peut lire sur son visage ce qu’il pense, ce qu’il ressent. -17-
  • 2.4/ Publier des citations à partir d'interviews, de lectures ou de conférences. Dans le langage courant, la citation est le fait de reproduire, à l’identique, l’extrait d’une œuvre, d'un propos en nommant son auteur. Cette pratique est particulièrement fréquente dans l’enseignement, mais aussi dans toute communication numérique où l’échange et le partage des connaissances sont la base même des relations entre individus. LE DROIT DE COURTE CITATION Le droit de citation est une exception aux droits d’auteur : bien utilisé, il fait échec à l’application des droits de l’auteur de l’œuvre citée. Pour que la citation puisse s’exercer, elle doit cependant répondre à certaines conditions, légalement encadrées. Elle doit être une reproduction partielle et proportionnellement courte de l’œuvre d’un auteur, assortie de la mention claire de cet auteur et de la source de la publication. PRODUIRE UNE CITATION ORIGINALE Afin de trouver des citations, des contenus pertinents, l'idéal est encore d'obtenir une interview et d'en extraire les propos les plus marquants. On peut aussi décider de rentabiliser l'entretien en l'utilisant dans une dépêche. -18- Le site www.evene.fr, média culturel en ligne du groupe Le Figaro qui propose une rubrique dédiée aux citations. Fonctionnel et pratique. Deux sites, gorgés de publicité, mais assez riches en citation : www.bellescitations.com et www.dicocitations.com/ DES SITES DÉDIÉS AUX CITATIONS
  • 2.5/ Susciter les commentaires et réactions sur Villavoice et les réseaux sociaux L'effort de publication de ses recherches sur la plateforme Villavoice vise à favoriser les échanges et reflexions partagés. Mais la seule publication sur Villavoice risque de ne pas suffire. Les participants au projet -élèves comme enseignants - sont ainsi amenés à republier leurs travaux via les réseaux sociaux. > INTERPELLER SUR FACEBOOK ET TWITTER 1. Rassembler une communauté de lecteurs ou de followers en s'appuyant soit sur un profil déjà suivi, soit en créant un profil dédié à cette communication thématique. 2. Susciter l'intérêt en interpellant l'opinion et en faisant du lien entre l'actualité et votre thème. 3. Utiliser des hashtags pertinents, des mots clefs clairs. > CONSTRUIRE SON IDENTITÉ NUMÉRIQUE Cette identité – choisie ou subie – est changeante et se nourrit de l'actualisation de nos profils comme de nos contributions sur les sites, réseaux sociaux, forums ... ll parait alors nécessaire de se préoccuper de cette identité afin qu'elle reste maîtrisée. C'est encore plus vrai pour les adolescents qui sont à l'âge des premières briques dans la construction de leur identité. Tout acte de publication sur le web participe à la construction de l'identité numérique : création d'un profil sur un site, écriture de messages sur les réseaux sociaux, de commentaires sur une page web, partages d'images personnelles ou non, de musiques, de vidéos ... > LE PROFIL DE LA CLASSE Les élèves publieront sur la plateforme Villavoice avec le profil de la classe, sous la responsabilité de l'enseignant. Attention. Qui dit anonyme, dit néanmoins responsable de sa publication ! En parallèle, il sera nécessaire de mettre un email de contact utile, de bien choisir son mot de passe et de renseigner le nom de son lycée. -19-
  • > Le hashtag est un marqueur de métadonnées couramment utilisé sur internet où il permet de marquer un contenu avec un mot-clé plus ou moins partagé. Composé du signe typographique croisillon « # », suivi d’un ou plusieurs mots accolés, il est particulièrement utilisé sur les réseaux sociaux tels que Twitter, Tumblr, Google+ et Facebook. > Le Web 2.0 est l'évolution du Web vers plus de simplicité (ne nécessitant pas de connaissances techniques ni informatiques pour les utilisateurs) et d'interactivité (permettant à chacun, de façon individuelle ou collective, de contribuer, d'échanger et de collaborer sous différentes formes). > Un moteur de recherche est une application web permettant de retrouver des ressources (pages web, articles de forums, images, vidéo, fichiers, etc.) associées à des mots clefs.. > Un digital native est une personne ayant grandi dans un environnement numérique comme celui des ordinateurs, de l'Internet, des téléphones mobiles et des baladeurs MP3. Il s'oppose ainsi au digital immigrant, ayant grandi hors d'un environnement numérique et l'ayant adopté plus tard. > La pixelisation rend difficile à discerner une partie d’une image en la transformant en gros pixels. Ce phénomène peut avoir lieu si on cherche à agrandir une image trop petite. 3. Glossaire des termes numériques et médiatiques -20-
  • > Les followers sont les « suiveurs » du réseau social Twitter. On parle aussi d'abonnés. > Le HTML (« HyperText Mark-Up Language ») est un document constitué de balises de formatage indiquant la façon dont doit être présenté le document et des liens qu'il établit avec d'autres documents. > Le World Wide Web, littéralement la « toile (d’araignée) mondiale », communément appelé le Web, et parfois la Toile, est un système hypertexte public fonctionnant sur Internet. Le Web permet de consulter, avec un navigateur, des pages accessibles sur des sites. L’image de la toile d'araignée vient des hyperliens qui lient les pages web entre elles. > Le terme marque-page est employé de façon similaire aux marque-pages utilisés avec les livres pour retrouver la page à laquelle la lecture avait été interrompue. On parle aussi de signets ou de favoris. > Le social bookmarking (en français « marque- page social », « navigation sociale » ou « partage de signets ») est une façon pour les internautes de stocker, de classer, de chercher et de partager leurs liens favoris en fonctionnant en réseau. > Un spider ou robot d'indexation est un logiciel qui explore automatiquement le Web. Il est généralement conçu pour collecter les ressources (pages Web, images, vidéos, documents Word, PDF ou PostScript, etc.), afin de permettre à un moteur de recherche de les indexer. > Le drag & drop (ou Glisser-déposer en anglais) est dans une interface graphique une méthode consistant à utiliser une souris, pavé ou écran, pour déplacer d'un endroit à un autre un élément graphique présent sur l'écran d'un smartphone, tablette ou ordinateur. -21-
  • Licence et crédits du Guide Mode d'Emploi et compétences numériques La plateforme Villavoice est en ligne à l'adresse suivante : www.villavoice.fr La plateforme est une coproduction - Villa Gillet / Rue89 Lyon - Suivant une licence proposée par Creative Commons nous mettons la rédaction de cette publication à disposition du public. Vous êtes donc libres de copier, de modifier et de distribuer ce travail, selon les conditions suivantes. -22- Visuel Mode D'emploi - la cabane au poisson _ photo issues du site d'information www.owni.fr - Photo de Dorie Bruyas _ Fréquence écoles - Site e-reputation.org - Septembre 2013 - Une co-réalisation Fréquence écoles - Villa Gillet pour le Festival Mode d'emploi. www.villagillet.net/portail/mode-demploi/ Crédits Licence de ce guide > Attribution : Vous devez citer les auteurs de sa conception et de sa rédaction (Dorie BRUYAS de Fréquence écoles pour la Villa Gillet), sans pour autant suggérer qu'ils approuvent votre utilisation. > Partage à l’identique : Si vous reproduisez, diffusez, modifiez cette publication, vous le ferez sous les mêmes conditions ou alors vous demanderez l'autorisation préalable des auteurs.
  • SEPTEMBRE 13 Guide pour développer les compétences numériques de vos élèves