Your SlideShare is downloading. ×
Nevermind - chapitre 2 - par Benjamin Berthon
Nevermind - chapitre 2 - par Benjamin Berthon
Nevermind - chapitre 2 - par Benjamin Berthon
Nevermind - chapitre 2 - par Benjamin Berthon
Nevermind - chapitre 2 - par Benjamin Berthon
Nevermind - chapitre 2 - par Benjamin Berthon
Nevermind - chapitre 2 - par Benjamin Berthon
Nevermind - chapitre 2 - par Benjamin Berthon
Nevermind - chapitre 2 - par Benjamin Berthon
Nevermind - chapitre 2 - par Benjamin Berthon
Nevermind - chapitre 2 - par Benjamin Berthon
Nevermind - chapitre 2 - par Benjamin Berthon
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Nevermind - chapitre 2 - par Benjamin Berthon

2,782

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
2,782
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
30
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Chapitre 2 1 Chapitre 2 De l’attraction entre « Mars » et « Vénus »L’ambition de ce chapitre est simple : établir une liste de ce qui est attirant pour une femme chez unhomme, et expliquer pourquoi il en est ainsi (car sans comprendre les raisons derrière cesphénomènes, les interactions hommes/femmes dans la séduction vous sembleraient toujours aussiobscures).Ce chapitre, c’est donc l’explication du concept central de l’attraction : l’émotion, incontrôlable etirrationnelle, qui pousse une femme à vouloir un homme, sexuellement et/ou émotionnellement.L’attraction, c’est la sensation de désir de l’autre. C’est la question qui a alimenté le plus d’articlesdans la communauté et qui a tant hypnotisé les hommes au cours des âges ; il n’est pas surprenantqu’il s’agisse d’un des chapitres les plus longs de ce livre. Toutefois, malgré l’abondance des écrits surle sujet, beaucoup n’ont qu’une compréhension encore floue de ce qu’est l’attraction (ou l’attirance,les deux mots seront utilisés de façons strictement équivalente) et de comment elle fonctionne.Nous avons pu voir que dans la nature, les femelles sont attirées par les mâles alphas. Dans l’espècehumaine, également divisée en termes de statut, les femmes sont génétiquement programméespour être attirées par les hommes qui ont un statut élevé (du moins, selon leur opinion). Si vous vousdemandez ce que les femmes recherchent chez les hommes, c’est la seule réponse : un mâle alpha,auquel elles attribuent dans leur esprit un statut supérieur à celui des autres.Les PUAs appellent cet homme « un mâle alpha », les femmes appellent ça « un vrai mec », pourceux qui ont déjà entendu cette expression dans les bouches féminines. C’est un concept trèsrépandu dans l’univers d’Eve pour désigner le souvenir instinctif d’un idéal de virilité qui les attire,mais qu’elles ont du mal à retrouver dans la population masculine actuelle.Bien sûr, la question qui vient après est : qu’est-ce qu’un alpha ? C’est là que le débat commence…C’est la grande question autour de laquelle la communauté de la séduction s’est formée, et qui esttoujours une énigme pour beaucoup. Car dans la définition qu’on donne à ce concept, il y a une partd’objectif et une part de subjectif. Une partie de la définition est reconnue unanimement par tout lemonde, l’autre partie est relative et change selon les individus.Ce chapitre traite des caractéristiques qui ont été identifiées comme déclencheurs d’attirance demanière générale chez la gent féminine. Comme vu dans le chapitre précédent, ces traits ont rapportavec la valeur de survie d’un mâle. Savoir cela a permis dans la communauté de mettre en lumière uncertain nombre de traits pour établir une définition générale de ce qu’est un homme à statut élevé.
  • 2. Chapitre 2 2Une définition de base, dont vous vous forgez votre propre compréhension, et à laquelle votreinterprétation personnelle s’ajoute ensuite.Avec le temps, je suis parvenu à me construire une représentation claire de ce qu’est un mâle alpha,et, comme pour tous les livres et articles écrits sur le sujet, ce chapitre est bien sûr influencé par lepoint de vue de son auteur. Selon moi, être alpha, c’est posséder les traits des mâles qui ont réussià transmettre leurs gènes générations après générations. Etes-vous l’homme qui a réussi à survivreà travers sa descendance pendant des milliers d’années ? Voilà la question.Comme vu précédemment, ces traits sont donc ceux qui alimentent la notion de « dominance » enaugmentant la capacité du mâle à se procurer des ressources. Dans la nature, c’est tout simplementla capacité à combattre, qui permet à un mâle de se nourrir, de se défendre, et de faire bénéficier safamille et sa tribu de sa protection.Dans l’espèce humaine aussi, les hommes tirent leur statut de leur capacité à se procurer desressources. A la préhistoire, la ressource rare était la nourriture et en ces temps anciens, les femmesétaient vraisemblablement attirées par les hommes les plus doués au combat et les mieux à mêmede protéger leur tribu, comme c’est le cas pour un grand nombre d’espèces.Evidemment, ces critères ont évolué avec le temps. Les femmes sont toujours attirées par leshommes pour les mêmes traits, mais ceux-ci doivent s’exprimer d’une façon différente dans notresociété modernisée. Si vous essayiez d’impressionner une femme par votre capacité à vous battreaujourd’hui, elle vous trouverait sûrement ridicule et primitif, et vous trouverait plus repoussantqu’attirant (quoique, chez certaines…).De façon intemporelle, les femmes sont toujours attirées par les hommes capables de se procurerdes ressources, mais la nature de ces ressources dépend de l’environnement considéré. Si lanourriture était la ressource essentielle à la préhistoire, aujourd’hui, il y a une autre ressource, lavraie ressource qui attire les femmes et que vous devez être capable de lui procurer : la ressourcesociale. Ou, pour le dire plus clairement, tous les traits qui font qu’un homme peut facilement guiderune femme en toute sécurité dans la société actuelle.Une femme est donc attirée par un homme qui a la personnalité de celui ayant le plus de facilité àsurvivre dans un environnement social donné, la personnalité d’un homme ayant un certaincontrôle de cet environnement. Cette notion de contrôle est très importante et deviendra de plus enplus claire au fil des pages.A l’état de nature, être l’homme le plus adapté pour survivre tient beaucoup de votre ADN, puisquecela a rapport avec votre capacité à combattre et à acquérir de la nourriture. Dans la société actuelle,avoir les caractéristiques qui vous permettent « d’acquérir de la ressource sociale » n’est absolumentpas inné ou programmé génétiquement : c’est entièrement sous votre contrôle car entièrement lié àvotre personnalité (et c’est pourquoi depuis le début, j’utilise le mot « trait » plutôt que de parler degènes, par exemple).Quels sont les traits qui confèrent à l’homme alpha un statut élevé dans nos sociétés modernes ?Savourez la révélation qui suit, elle est convoitée par les hommes depuis la nuit des temps. Les traits Ceci est un extrait du livre « Nevermind », disponible sur http://www.FrenchtouchSeduction.com/guides/
  • 3. Chapitre 2 3qui vous permettent d’être l’homme que les femmes recherchent et de créer de l’attraction chezelles sont :  Le leadership  La présélection par les femmes  La protection de l’être aimé  Le fait d’avoir un circuit émotionnel sain  La prise de risque  Le fait d’avoir un but  La preuve sociale  L’indépendance  La virilitéCette liste des traits du mâle alpha s’inspire de celle donnée par Mystery1. Apprenez-les par cœur, etétudions-les un par un.Le leadership :Etre le leader dans un groupe social, celui qui mène les conversations, qui entraîne les autres dans saréalité, qui s’affirme et qui a de la présence. Etre l’homme entreprenant qui sait faire en sorte que leschoses se produisent. Cela peut être assimilé au charisme d’un certain point de vue, même si définirle charisme pourrait faire l’objet d’un livre entier (pour plus de détails sur cette notion, voir lechapitre 4 sur l’aura masculine).Le leadership est surtout l’équivalent moderne de la notion de « dominance » dans la nature. Dans lemonde animal, les mâles dominants sont ceux qui, du fait de leur supériorité au combat, ont unpouvoir de persuasion qui entraîne naturellement avec eux le reste de la tribu (et peuvent conduiretous les membres à unir leurs efforts pour la protection de LEUR progéniture).L’emploi du mot « dominant » peut effrayer dans un livre de séduction. Dans la communauté, il estsouvent employé, mais pour celui qui débute dans la séduction, c’est un concept dangereux dont lejuste milieu subtil est difficile à cerner. A mon sens, il faut voir dans l’idée de dominance la simplenotion prestigieuse de leadership, rien de plus. Il ne s’agit donc pas de dominer les femmes, en aucuncas. Il s’agit ici d’être le leader des hommes. Et si vous êtes face à une femme, vous n’avez aucunbesoin de la dominer, vous avez juste à lui montrer qu’elle, elle ne vous domine pas : lui montrer quevous gardez le contrôle2. Garder le contrôle, c’est aussi montrer que vous avez des principesauxquels vous ne dérogez pas : montrer que vous avez de l’intégrité.Notez toutefois que dans certains cas, vous n’êtes pas nécessairement en compétition avec le leaderd’un groupe. Parfois, au contraire, quand vous êtes le « suiveur » (pas trop quand même) d’un1 Mystery, DVD Mind Of Mystery - Social Cybernetics (2007).2 nde David DeAngelo, Doublez Votre Drague 2 édition (2001-2005), version française, page 71. Ceci est un extrait du livre « Nevermind », disponible sur http://www.FrenchtouchSeduction.com/guides/
  • 4. Chapitre 2 4leader, vous bénéficiez du leadership de cet homme aux yeux de la femme qui vous intéresse3. C’estle cas notamment quand le leader est un ami que vous avez en commun avec une femme qu’il vousprésente. Parce qu’elle a d’abord confiance en lui et qu’elle le considère comme un homme alpha,vous êtes considéré comme un alpha à ses yeux, même si votre ami est davantage leader que vous.La présélection par les femmes :Peut-être le plus étrange des facteurs d’attraction, mais terriblement puissant, car il fait office depreuve pour tous les autres facteurs d’attraction cités ici ! Puisque, contrairement à la beauté, lesfacteurs d’attraction de ce chapitre ne sont pas visibles au premier coup d’œil, les femmesrecherchent des preuves qui leur servent d’indication pour estimer votre statut. Et la meilleurepreuve que vous puissiez leur apporter, c’est de déjà avoir des femmes autour de vous : car si vousavez de la valeur pour vos amies, vous devez avoir de la valeur pour les autres aussi ! Notez de plusque de façon générale, les femmes désirent ce que les autres femmes ont.Le fait que vous ayez déjà d’autres femmes autour de vous compte. Vous n’avez jamais remarquéque quand vous êtes en couple, vous pouvez avoir plusieurs femmes qui veulent sortir avec vousalors qu’il semble ne plus y avoir personne quand vous êtes célibataire ? De même, vous n’avezjamais entendu une femme dire des choses très étranges, comme « je ne veux pas sortir avec lui s’ilsort avec des filles moches d’habitude » ou « si tu me trompes, j’espère que ce sera avec une femmevraiment belle » ?C’est important car cela a un impact sur son statut à elle (voir le chapitre 9 sur le conditionnementsocial féminin), parce qu’une femme veut l’inaccessible, ce que les autres femmes ont (voir lechapitre 3 sur le concept psychologique fondamental) et parce que cela prouve que vous avez lestraits qu’elle recherche car d’autres femmes les ont déjà vus en vous. Imaginez-vous arriver dans unefête accompagné d’un groupe de femmes. Vous ne voyez pas en quoi cela vous rend plus attirant ?Bien, imaginez maintenant que vous arriviez seul. Et oui… Comme on dit souvent dans lacommunauté : « weird, but true »4.Avoir d’autres femmes autour de vous, c’est aussi une preuve que vous êtes socialement satisfait,que vous n’êtes pas « en manque » et que vous êtes indépendant (autre facteur d’attraction cité ici).L’opposé de cet homme-là, ce serait un homme « pot de colle », comme disent les femmes. Et vousavez sûrement déjà remarqué à quel point elles détestent ça…Pour finir sur ce point, il est aussi vrai qu’avoir des femmes autour de vous peut intimider celle quivous intéresse. Elle pourrait même se décourager et renoncer à vous, en se disant qu’elle n’a aucunechance. Mais ça, c’est un raisonnement qu’elle effectue dans un deuxième temps. Si c’est ce qu’ellese dit, c’est qu’elle a déjà ressenti de l’attirance pour vous dans un premier temps. Facteurd’attraction amplement validé donc.3 Mystery, Neil’s Annihilation Method DVD, même si à mon avis, vous pouvez aussi retrouver cette idée selon laquelle le leadership de l’AMOG bénéficie à ceux qui l’accompagnent dans plusieurs de ses livres.4 Bizarre, mais vrai. Ceci est un extrait du livre « Nevermind », disponible sur http://www.FrenchtouchSeduction.com/guides/
  • 5. Chapitre 2 5La protection de l’être aimé :Le plus facile à comprendre. Si vous parvenez à démontrer à une femme qu’elle a intérêt à resteravec vous parce que vous représentez une sécurité pour elle, vous valez de l’or. Cette sécurité, çapeut être une sécurité physique, une sécurité émotionnelle, une sécurité face aux aléas ou encoreune sécurité vis-à-vis des autres hommes. Un trait qui représente la valeur de survie par excellence.Les femmes ont en général une préférence pour les hommes plus grands qu’elles, précisément parceque cette taille est significative d’un plus grand pouvoir de protection.Un circuit émotionnel sain :Cela consiste tout simplement à réagir de façon appropriée aux événements. Par exemple, si lafemme avec qui vous discutez vous respecte, vous la respectez ; si elle ne vous respecte pas, voussavez lui répondre. Aussi évident que cela puisse paraître, vous n’imaginez pas le nombre d’hommesque les femmes croisent, qui continuent de les vénérer alors qu’elles les traitent consciemment avecmépris. Et plus généralement, vous n’imaginez pas le nombre d’hommes adoptant descomportements très étranges autour d’elles, dans le seul but d’essayer de les séduire.Disposer d’un circuit émotionnel sain signifie être un homme équilibré, ne pas s’énerver pour rien, etdonc ne pas représenter un danger pour elle (rappelez-vous toujours que la sécurité est ce quicompte le plus pour une femme).Disposer de cela, c’est avoir du contrôle sur les choses et pouvoir apporter à une femme la sécuritéémotionnelle dont elle a besoin. Je détaille ce point davantage dans le chapitre 6 consacré auxémotions, mais ce facteur est très important (voir également le chapitre 15 sur les shit-tests).Enfin, c’est aussi sentir que vos réactions sont sincères, que vous êtes authentique avec la femmeavec qui vous interagissez et donc que vous n’avez pas d’autres intentions dissimulées5.La preuve sociale :Ou « social proof ». C’est simplement être reconnu par les autres. C’est une extension de laprésélection par les femmes : si vous avez beaucoup d’amis, qu’on voit que vous connaissez dumonde, que les gens en général vous considèrent comme « cool », c’est que vous devez avoir lestraits d’un alpha. De plus, si vous êtes celui qui peut faire se rencontrer des gens, et que vous êtesune personne centrale dans votre réseau de relations, par définition, vous constituez alors uneressource sociale pour une femme.C’est aussi pour cela que les célébrités ont un statut social plus fort. Elles ont un niveau de preuvesociale considérablement élevé, et parce qu’elles sont connues, elles représentent des personnes-clés pour accéder à d’autres personnes intéressantes. Les hommes célèbres constituent la ressource5 Ce que Mystery appelle la volonté d’émouvoir (willingness to emote). DVD Mind Of Mystery - Social Cybernetics (2007). Ceci est un extrait du livre « Nevermind », disponible sur http://www.FrenchtouchSeduction.com/guides/
  • 6. Chapitre 2 6sociale absolue, car ils permettent aux femmes d’évoluer avec eux dans un univers social où toutesles portes les plus prestigieuses s’ouvrent devant elles… Vous n’avez pas à aller jusqu’à devenir unecélébrité pour séduire une femme, loin de là (et heureusement). Mais cet exemple, à mon sens,permet de bien voir ce qu’il y a à comprendre par « ressource sociale ».La prise de risque :C’est ainsi que les rôles sont répartis dans la nature : la femme, en tant que mère de famille,privilégie la sûreté ; l’homme, parce qu’il doit chasser et protéger sa communauté, doit savoiraffronter des risques. Le fait d’avoir de la testostérone dans le corps rend naturellement les hommesplus enclins au risque que les femmes (les comportements au volant et les taux de suicide,indicateurs parmi tant d’autres, en témoignent), et cela fait de cette caractéristique un trait trèsmasculin.Si vous tenez bon face aux risques de l’existence, cela représente une sécurité pour la femme qui estavec vous, car elle n’aura qu’à vous suivre en toute confiance pour slalomer entre les dangers qu’ellesera amenée à rencontrer dans l’avenir. On peut voir par là la notion de courage, si vous préférez.Evidemment, il ne s’agit pas de prendre des risques inconsidérés. Conduire à toute allure votrevoiture de sport en centre-ville est très risqué mais ne fera que vous rendre plus idiot aux yeux decelle qui vous aime. Prendre des risques pour oser réaliser vos rêves ou suivre votre passion enrevanche, ça peut être très attirant… Je termine ce point avec une citation de Neil Strauss : « pourobtenir une femme, on doit être prêt à courir le risque de la perdre »6. Je vous laisse méditer là-dessus.Avoir un but :En fréquentant des femmes, beaucoup vous donneront l’impression qu’elles doivent attendrel’arrivée de leur prince charmant pour commencer à vivre leur vie pleinement, que c’est seulementune fois qu’elles seront à ses côtés que « tout commencera » (voir le chapitre 10 sur l’indépendancepour des explications complémentaires). C’est normal, ça fait partie de votre nature de leader. Carêtre attirée par un leader, cela sous-entend que pour que l’attraction perdure tout au long d’unerelation, l’homme continue d’être celui qui mène et donc que, par définition, la femme le suive en secalquant sur son mode de vie. Vous voyez donc tout de suite le problème pour la femme quand ellerencontre un homme sans ambition avec un mode de vie plat et inintéressant…Les femmes actuelles désespèrent de voir tant d’hommes évoluer sans aucun but dans l’existence. Entant qu’homme, vous devez avoir une mission à accomplir dans votre vie. Celle-ci peut changer aucours du temps d’ailleurs, mais vous devez poursuivre un but et tout faire pour y parvenir7. Celadonne l’image d’un homme qui avance, l’image attirante d’un homme entreprenant. Car la femme se6 Neil Strauss, The Game (2009), version française, édition Broché, page 117.7 Adam Gilad, podcasts The Fearless Lover, David Dayda and The Gift Of The Masculine part 1,2 et 3, PersonalLifeMedia, http://personallifemedia.com/podcasts/220-fearless-lover. Ceci est un extrait du livre « Nevermind », disponible sur http://www.FrenchtouchSeduction.com/guides/
  • 7. Chapitre 2 7laisse instinctivement guider par l’homme, c’est très rassurant pour elle de savoir que l’homme enquestion va quelque part ! Cela renforce l’impression de contrôle également, prouve que vous vousaffirmez et que vous êtes vous-même, et nourrit donc votre charisme naturel. Vous n’avez jamaisentendu une femme dire qu’elle était lassée de son homme parce qu’il avait perdu son ambition ? Sioui, maintenant, vous comprenez pourquoi.Ce trait est très puissant car en tant qu’homme, même si vous vieillissez, aussi longtemps que vousaccomplissez de nouvelles choses dans votre vie, vous continuez de devenir plus attirant (trop peud’hommes savent cela). Il est courant de dire que jusqu’à trente ans, vous pouvez simplement avoirdes projets et parler de ce que vous comptez accomplir, mais à partir de trente ans, vous devez avoiraccompli au moins une chose. Cette « chose » peut-être n’importe quoi : une carrièreprofessionnelle, une passion, une mission humanitaire, une quête existentielle… peu importe. Maisça doit être un but qui vous correspond et qui vous procure une identité forte.L’indépendance :Ou ce que Mystery appelle « la volonté de partir »8. Ignorer une fille pour l’intéresser est unparadoxe que j’ai toujours eu du mal à saisir. C’est ce qu’on appelle « la théorie du chat »9, parcequ’un chat a tendance à s’intéresser à la personne qui l’ignore le plus dans une pièce. J’ignorel’origine de cet instinct, mais les femmes sont sensées faire de même dans la séduction. Cela a prissoudainement plus de sens lorsque j’ai compris que l’indépendance est la caractéristique de celui quisurvit à l’état de nature.Dans la nature, l’une des plus grandes preuves d’un statut élevé pour un mâle, c’est l’indépendance.Dans beaucoup d’espèces, le mâle vit seul et subvient seul à ses besoins. Ne pas y parvenir, c’estnécessairement être « faible ». Les femmes, dans leur sélection, éliminent les partenaires faibles etrecherchent donc les hommes indépendants et entreprenants. A l’état de nature, les femmes sontdépendantes des hommes pour survivre : si un homme est indépendant, cela signifie qu’il a le traitqu’elles convoitent pour elles-mêmes. S’associer à ses pairs pour pouvoir se défendre est unestratégie féminine qu’elles ne veulent pas voir chez vous.Se montrer trop dépendant de sa femme n’est donc vraiment pas une bonne chose. Attaché ? Oui,autant que vous voulez (une fois en couple) ; dépendant, surtout pas ! Et c’est pour cela quel’homme « collant » ou l’homme triste, frustré, qui n’est pas à la hauteur des événements, est nonseulement non-attirant, mais est tellement méprisé et relégué au rang d’être « inférieur » par la gentféminine. Car si l’indépendance et le contrôle des événements sont synonymes d’un statut élevé, lesadjectifs précédemment cités situent nécessairement l’individu au plus bas de l’échellenaturelle/sociale masculine. Et quand on est au plus bas de cette échelle, on n’est même plus unhomme, on est une « femme ».Cela ne veut pas dire que l’homme ne peut pas compter sur sa femme si besoin est, bien aucontraire, mais il doit présenter une certaine solidité émotionnelle, que l’indépendance reflètebien. Notons enfin que si l’indépendance est une caractéristique très répandue chez les mâles d’un8 Traduction de « the willingness to walk ». Mystery, Revelation (2011), page 40.9 Mystery, The Mystery Method - How To Get Beautiful Women Into Bed (2007), page 39. Ceci est un extrait du livre « Nevermind », disponible sur http://www.FrenchtouchSeduction.com/guides/
  • 8. Chapitre 2 8grand nombre d’espèces, qui vivent leur vie en solitaire, laissant seules leur partenaire et leurprogéniture, l’espèce humaine justement est une très belle exception, où les deux parents ont ayantchacun un rôle extrêmement important pour leurs enfants. Je suppose que cette exception peut êtreperçue comme une richesse.L’indépendance renvoie aussi à l’idée d’incarner un idéal de liberté et d’être seul maître de sondestin et de son mode de vie ; liberté rayonnante de l’homme qui permet à sa femme se sentir libre àson tour.La virilité :C’est, de manière générale, tout ce qui témoigne chez un homme de sa masculinité et de son énergiesexuelle. Car les femmes sont des êtres sexuels et si vous ne savez pas démontrer que vous en êtesun également, vous n’irez nulle part avec elles. Vous comprendrez mieux à quel point après avoir lules chapitres sur le concept psychologique fondamental, l’aura masculine et la sexualité féminine.Enfin, reste à ajouter les facteurs d’attraction universels : à savoir le dynamisme, l’hygiène et être enbonne santé. En général, on cite aussi la jeunesse parmi ces critères, mais au vu du nombre defemmes qui sont intéressées par des hommes plus âgés qu’elles, je préfère ne pas le mettre de façonabsolue.La liste des facteurs d’attraction présentée ici n’est pas exhaustive. Différents auteurs en citentd’autres tels que l’humour, l’intelligence, le fait de sourire10… Evidemment, on peut dire que de façongénérale, plus vous avez de qualités, mieux c’est ! Ce qui différencie des autres les facteursd’attraction cités ici, c’est leur caractère autosuffisant. Un homme qui a du leadership attireranécessairement un certain nombre de femmes, peu importe le reste de sa personnalité. De même,un homme indépendant, par le simple fait d’être indépendant, aura des femmes qui tournerontautour de lui. En revanche, l’humour et l’intelligence seuls, sans leadership ou sans virilité parexemple, ne vous seront d’aucune utilité. Il y a des hommes qui sont beaux, intelligents et drôlesmais qui ne séduisent pas.A mon sens, ce sont donc les facteurs d’attraction cités plus hauts qui sont les plus déterminants, etqui permettent de cerner la personnalité du mâle alpha. « Un vrai mec », c’est ça, et c’est un étatd’esprit. C’est ce que les femmes recherchent lorsqu’elles évaluent un partenaire potentiel. Ces traitsdu mâle alpha sont interdépendants et s’alimentent les uns les autres. Le social proof induit de laprésélection par les femmes et du leadership par exemple, et avoir des émotions équilibrées vous10 Dans The Game, page 21 de la version française, Mystery citait six caractéristiques du mâle alpha : la confiance, le sourire, de beaux habits, le sens de l’humour, savoir entrer en contact avec les gens et être considéré comme le centre social de la salle. En revanche, dans le DVD Mind Of Mystery - Social Cybernetics, il en cite quatre : être le leader des hommes, être présélectionné par les femmes, être le protecteur de l’être aimé et exprimer des émotions authentiques (willingness to emote). Ces nouveaux facteurs d’attraction me paraissent plus précis et plus conformes à la réalité. Ceci est un extrait du livre « Nevermind », disponible sur http://www.FrenchtouchSeduction.com/guides/
  • 9. Chapitre 2 9permet une certaine indépendance. Pris dans leur ensemble, ils constituent un cube à huit faces unpeu particulier, à l’allure d’un diamant, qui renferme quelque chose de bien plus subtil encore… C’estdans l’immatériel des connexions entres ces différents éléments que se trouve l’essence du mâlealpha. Cette essence impalpable, c’est ce que les femmes recherchent depuis la nuit des temps, et ilserait difficile de la préciser plus. Je dirai que c’est là que la définition générale du mâle alphas’arrête, et que sa définition relative, ainsi que votre propre quête pour le fondement de votredéfinition personnelle, commencent…Tous ces facteurs d’attraction renvoient au mythe du bad boy, symbole de la puissance masculinefantasmée et d’une certaine liberté dans un monde fait de règles rigides. David DeAngelo résumait leconcept du mâle alpha comme un homme « arrogant et drôle »11, un homme capable de provoquerune femme et de lui dire ce qu’aucun autre homme n’a jamais osé lui dire avant, mais sur un tonhumoristique. Selon lui, le meilleur moyen de communiquer l’état d’esprit cité plus haut, c’est d’être« arrogant et drôle »12. Peut-être que si c’est le premier livre que vous lisez sur la séduction, desexemples d’hommes parmi vos connaissances vous sont venus spontanément à l’esprit en lisantcette liste. Et peut-être que vous comprenez mieux leur succès à présent.A ce stade, plusieurs remarques peuvent être faites.Dans les pages précédentes, lorsque je demandais quelle était la ressource que les hommes avaient àprocurer à l’heure actuelle, vous avez peut-être eu envie de dire « l’argent » ? C’est une remarqueintéressante car effectivement, l’argent contribue à déterminer le statut d’un homme dans nossociétés, et il est reconnu scientifiquement que les hommes plus riches tendent à avoir plus departenaires et plus d’enfants que les hommes moins riches13. De la même façon que chez certainesespèces animales, le mâle doit apporter de la nourriture à la femelle pour que celle-ci acceptel’accouplement, les femmes d’aujourd’hui accordent de l’importance aux revenus des hommes, quiaideront à la survie de leurs enfants. Une femme riche va même avoir du mal à trouver un hommequi lui convient, car elle va attendre de rencontrer un homme plus riche qu’elle, un homme qui luiapporte davantage de ressources qu’elle n’en a déjà14.J’ai apporté ces précisions par soucis de rigueur, parce que je me suis promis de vous dévoiler lavérité dans ce livre et parce que cela a été prouvé scientifiquement. Mais, tout à fait entre nous,avouez que le fait que votre pouvoir d’attraction puisse être lié à votre argent est beaucoup moinsintéressant (et beaucoup moins vrai) que le fait qu’il soit lié, comme nous l’avons vu, exclusivement àvotre personnalité ! Car cela signifie qu’être séduisant est entièrement sous votre contrôle. Et c’estune excellente nouvelle. Cela mérite d’être rappelé car beaucoup refusent cette prise de conscience,qui implique aussi, plutôt que de blâmer le mauvais sort, d’endosser la responsabilité des résultatsqu’ils obtiennent dans leur vie sentimentale. Etre alpha, c’est de l’acquis, pas de l’inné, et c’est doncun choix que vous faites, même si changer votre personnalité ne se fait pas du jour au lendemain.11 Traduction française de « cocky and funny ».12 nde David DeAngelo, Doublez Votre Drague 2 édition (2001-2005), version française.13 Helen Fisher, dans le documentaire Brain Sex - Why We Fall In Love? (2010).14 Brain Sex - Why We Fall In Love? (2010). Ceci est un extrait du livre « Nevermind », disponible sur http://www.FrenchtouchSeduction.com/guides/
  • 10. Chapitre 2 10Une autre bonne nouvelle est que, même si être alpha dépend de votre personnalité, cela ne signifiepas qu’une seule personnalité plait, bien au contraire. Si vous relisez tous les traits énoncés ici, vousverrez qu’ils peuvent tous s’adapter à votre façon d’être, et qu’il existe autant de façon d’être alphaqu’il existera d’êtres humains à travers les âges. Progresser en séduction, c’est toujours devenirdavantage soi-même, jamais l’inverse. Il existe un débat aussi vieux que la séduction, entre l’écoleselon laquelle on ne naît pas séducteur, on le devient en grandissant, en maîtrisant plus ou moinsbien certaines caractéristiques ; et l’école selon laquelle au contraire, tout le monde naît séducteur,mais les peurs et les limitations intégrées en grandissant bloquent ce potentiel. Peu importe votreavis là-dessus, peu importe que vous ayez à apprendre quelque chose de nouveau ou à révélerquelque chose que vous savez déjà au fond de vous-même, il s’agit toujours de le faire à votrefaçon (tout le monde est au moins d’accord là-dessus).Si ce chapitre a listé des facteurs d’attraction génériques communs à toutes les femmes de laplanète, être alpha contient aussi une part de relatif, sur laquelle chaque femme a son propre avis etses préférences. Et en tant qu’homme, vous n’avez pas à accepter la définition rigide de quiconque :vous avez à choisir et à incarner vous-même votre propre définition de la virilité et de« l’alphattitude ». Personne n’a à vous imposer une norme. Cela mérite d’être dit, parce qu’une partessentielle de votre parcours en séduction est justement cette quête de votre vision personnelle dumâle alpha. Cette compréhension n’est pas immédiate, ceux qui l’ont cherché peuvent en témoigner.Il faut du temps pour comprendre clairement ce concept subtil, et cette compréhension évolue enpermanence. Moi-même, je continue d’en apprendre sur cette notion encore à l’heure actuelle.Ces traits du mâle alpha nous en apprennent aussi sur la façon dont les femmes ressentent del’attirance. Puisque être alpha est lié uniquement à la personnalité, il faut comprendre qu’unefemme a besoin de plus de temps qu’un homme pour être attirée. Les hommes sont génétiquementprogrammés pour être attirés par la beauté et ressentent ainsi de l’attraction pour une femme endeux secondes, pour ainsi dire. La personnalité en revanche, il faut du temps pour la remarquer. Unefemme aussi peut être attirée par un homme au premier regard et vous classer dès la premièreseconde comme un amant potentiel ou non, d’autant qu’il y a des traits de la personnalité qu’onpeut voir dès le premier instant (voir le chapitre 4 sur l’aura masculine). Mais bien souvent, celaprend un peu plus de temps… Ne croyez pas pour autant qu’une femme a besoin de trois mois ou dedix rendez-vous pour être attirée, quelques minutes peuvent suffire.La conséquence de cela, découverte par Vin DiCarlo, c’est que quand vous rencontrez une femme,votre valeur fluctue à ses yeux pendant un certain temps15. Cette information ne vous parait peut-être pas très utile si ce sont vos premiers pas dans la séduction, mais je suis sûr que les plusexpérimentés comprennent à quel point c’est essentiel. Cela signifie qu’une femme peut voustrouver attirant, ou non… ou tout simplement ne pas savoir ! Et faire des allers-retours entre cesdifférents avis. C’est possible. Il y a un laps de temps pendant l’interaction avec votre future petiteamie où votre valeur n’a « aucune définition ». Et si vous embrassez une femme et qu’elle ne réagitpas avec autant d’entrain que vous l’auriez souhaité par exemple, c’est peut-être parce que vous nelui plaisez pas, mais c’est peut-être aussi tout simplement parce qu’elle ne sait pas encore si vous luiplaisez ! (Plus de détails dans le chapitre 17 sur les femmes et le premier baiser).15 Vin DiCarlo, Compliance And Value, forum Seduction Tuition, http://www.Seductiontuition.com/vin- dicarlo/compliance-value.html. Ceci est un extrait du livre « Nevermind », disponible sur http://www.FrenchtouchSeduction.com/guides/
  • 11. Chapitre 2 11J’irai même un peu plus loin dans cette direction en citant Josh Pellicer, selon qui les femmes « neconnaissent jamais votre valeur ou votre statut, elles ne font que le deviner, et même si elles sonttrès fortes à cela, ça ne reste pas moins qu’une estimation »16. C’est très intéressant à considérer, etcela peut expliquer, en partie, le fait que les femmes se protègent pendant le processus deséduction. Les hommes n’hésitent pas à aller de l’avant dans le jeu de la séduction parce qu’ils sontsûrs de l’attraction qu’ils ressentent pour une femme (puisque celle-ci est basée sur le physique). Lesfemmes en revanche, puisque leur attirance pour un homme est basée exclusivement sur sapersonnalité, ne peuvent pas être sûres de leur sentiment d’attraction. En conséquence, ellescherchent sans cesse des « preuves » de ce fameux statut, et c’est pourquoi, selon Josh Pellicer, toutce qui compte en séduction, c’est la présélection, qui apporte une garantie par excellence de cestatut.On peut remarquer également que la beauté n’a absolument pas été mentionnée en tant que facteurd’attraction dans ce chapitre. Les traits cités ici concernent uniquement la personnalité. Comme cesont ces traits qu’une femme recherche chez un homme, cela signifie que le physique ne comptequasiment pas pour les femmes. Et c’est pourquoi, dans les représentations habituelles, alors quel’homme veut sortir avec « la fille la plus belle de la fac », la femme, quant à elle, veut sortir avec « lemec le plus cool du lycée ».Malgré le fait que de par le monde, de nombreux hommes peu avantagés par la nature sortent avecdes femmes superbes, le débat sur l’importance du look pour séduire n’est pas clos pour tout lemonde dans la communauté. Beaucoup de séducteurs se demandent toujours jusqu’à quel pointl’apparence physique joue un rôle ou non pour séduire une femme. De toute évidence, la beautésemble jouer un rôle négligeable, même si en quantifier précisément l’importance reste toujoursdélicat (peut-être parce que cela change selon les femmes). En fait, la vraie raison pour laquelle votreapparence physique peut avoir un impact, c’est si vous, vous complexez par rapport ça.Malgré cette réalité, vous trouverez beaucoup de conseils sur le look dans la communauté de laséduction. Celui-ci peut effectivement jouer son rôle, non pas pour la beauté et l’image soignée qu’ilpermet au séducteur de véhiculer, mais pour sa signification en termes de ressource sociale. Car sivous avez un look attirant, cela signifie que vous comprenez les codes de la société dans laquellevous évoluez. Imaginez un homme se promener en ville avec un vieux survêtement et le mêmehomme avec un costume. Sans parler de la « beauté » ou de l’élégance que vous lui reconnaissez,vous vous faites une idée complètement différente de son état d’esprit, de son mode de vie et de sonintégration sociale générale. Etre beau, c’est montrer que vous êtes intégré socialement d’unecertaine façon, donc que vous avez un certain leadership, que vous êtes reconnu par des pairs, pardes femmes… vous voyez ? De toute façon, autant vous y faire, ces facteurs d’attraction vont revenirtout au long du livre.En ce sens, le look peut donc avoir son importance, mais ce n’est pas ce qui vous fera sortir avec unefemme. Toute ma vie, j’ai entendu les femmes autour de moi dire qu’elles rêvaient de sortir avec unhomme avec le physique de Brad Pitt, de Johnny Depp ou de Will Smith… pour ensuite se mettre encouple et être heureuses pendant trois ans avec un homme au physique très moyen. Vous l’avez16 Josh Pellicer, www.thetaoofbadass.com. Ceci est un extrait du livre « Nevermind », disponible sur http://www.FrenchtouchSeduction.com/guides/
  • 12. Chapitre 2 12sûrement constaté également. Si vous êtes beau, votre copine sera sûrement folle de joie d’avoirtrouvé un bel homme, élégant, avec un corps de rêve… et elle vous complimentera pour cela. Mais cen’est qu’un bonus pour elle. Ce n’est pas pour ça qu’elle vous désire au départ, et ce n’est pas pourça qu’elle vous gardera…J’en profite pour dire que si cela est vrai pour votre visage ou votre façon de vous habiller, il en va demême pour vos muscles. Les femmes peuvent prendre du plaisir à contempler un homme trèsmusclé, mais ce n’est absolument pas une raison pour laquelle elles pourraient sortir avec. Beaucoupd’hommes se sont mis à la musculation lorsqu’ils ont découvert la communauté de la séduction.J’espère qu’ils l’ont fait pour eux, car s’ils l’ont fait uniquement pour les femmes, ça ne leur servira àrien.La beauté masculine n’est pas tant que ça dans l’apparence. Elle n’est pas seulement dans le visaged’un homme, elle est dans ce qu’il dégage… D’ailleurs, vous avez peut-être déjà entendu dire ça. Et sice n’est pas le cas, vous en saurez plus en lisant le chapitre 4 sur l’aura masculine. Avant d’y venir,nous allons d’abord explorer ensemble encore plus en profondeur la définition du mâle alpha, sousun angle jamais abordé jusque-là dans la séduction. Je le sais, car cela parle d’un concept de moninvention. Prochaine étape à la page suivante. Je vous tiens toujours la torche dans le labyrinthed’Eve, et la visite continue… Ceci est un extrait du livre « Nevermind », disponible sur http://www.FrenchtouchSeduction.com/guides/

×