1
DOSSIER DE PRODUCTION
GROUPE : 149
1. TANIERE François
2. PIRO Fabien
3. DELCOURT Lou
4. TODESCHINI Gautier
5. BLANC Lud...
2
1. CONTENU
 Sujet :
Selon NOVETHIC :
« L’industrie pharmaceutique :
Ce secteur est dominé au niveau mondial par des gro...
3
englobant une part grandissante de l’activité pharmaceutique et prenant en compte de plus en plus
d’indicateurs pertinen...
4
PLAN 3 : REPORTAGE Reportage pour retracer en image la guerre
managériale entre l’Afrique du Sud et les USA pour
l’ouver...
5
 Rédactions des fiches journalistiques
- Introduction
Fabien : Saviez-vous que les dépenses des Français pour les médic...
6
Question 4 : Lorsque vous n’utilisez plus un savoir-faire lié à un brevetque vous avez déposé etque celui-ci
esttoujours...
7
Micro Le 01/11/13 à Gautier
TODESCHINI
Le 07/11/13
 Planning de tournage :
HORAIRE LIEU DE RENDEZ-VOUS TOURNAGE (N° du ...
8
 Autorisation de tournage
Fiche à remplir pour être autorisé à tourner.
DELCOURT Lou Mairie de Lille
Avenue Willy Brand...
9
 Cession d’image
Contrat de cession de droits à l’image
Entre
M/Mme ………………………………………………………………………………..
Né(e) le ………………………...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Dossier de production Sustainable Performance Groupe 149

435

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
435
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
1
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Dossier de production Sustainable Performance Groupe 149

  1. 1. 1 DOSSIER DE PRODUCTION GROUPE : 149 1. TANIERE François 2. PIRO Fabien 3. DELCOURT Lou 4. TODESCHINI Gautier 5. BLANC Ludovic 6. CARROY Axelle PLAN CONTENU DU DOSSIER 1. CONTENU  Sujet  Question centrale  Résumé  Découpage du reportage  Rédaction des fiches journalistiques - Introduction - Questions aux pharmaciens - QuestionnementdeFabienetLousur l’ouverture des brevets au marchépublicsuiteaureportage - Questions aux spécialistes - Conclusion 2. ORGANISATION  Fichede contacts : - Equipe technique, personnes ressources, invités.  Fichede poste  Liste du matériel  Planning de tournage  Autorisation de tournage  Cession de droit image
  2. 2. 2 1. CONTENU  Sujet : Selon NOVETHIC : « L’industrie pharmaceutique : Ce secteur est dominé au niveau mondial par des groupes nord-américains et européens. Leur succès tient à l'explosion des dépenses de santé dans les pays développés, incluant une part croissante d’achat de médicaments de la part d’une population vieillissante. A titre d’exemple, les Français dépensent annuellement environ 550 € en médicaments, soit2% du PIB. Mais vendre des produits visantà améliorer la santé mondiale ne suffit pas pour être considéré comme une entreprise responsable… L’industrie pharmaceutique étant une branche de l’industrie chimique, ses impacts environnementaux sont importants tout au long du cycle de vie d’un médicament. Tout d’abord, la phase de recherche et de développement d’un médicament impose une série de tests réalisés par les groupes pharmaceutiques, qui doivent démontrer le respect des Principes 3R qui visent à Réduire, Réformer et Remplacer les essais sur les animaux. Lors de la phase de production, de nombreux rejets se font dans l’air et l’eau. Composés organiques volatils et oxydes d’azote sontlocalementémis, tandis que plusieurs gaz à effetde serre rejoignentl’atmosphère. Mesuré pour la première fois au cours des années 1970 aux Etats-Unis, le problème de la présence des principes actifs des médicaments dans notre environnement, via les eaux usées, n’est devenu un sujet de préoccupation que récemment, après que des études ontmontré des effets négatifs sur les poissons. Enfin, l’éco-conception est un autre axe d’amélioration : réduction du poids des emballages, matériaux d’emballage recyclables et/ou recyclés ou excipients naturels devraient être intégrés dans la production de médicaments. » Selon l’article de DUBOISSET-BROUST Lauren et RYBAK Julie : « La notion de développement durable dans l’industrie pharmaceutique : Une nouvelle demande de la part des consommateurs nait vis-à-vis de l’achat de des produits pharmaceutiques : ils s’attachent au fait qu’il y ait moins de pollution à la création, que la fabrication soitopérée dans des conditions socialementacceptables etdans une vision durable. En France, depuis 1993, le groupe de travail Environnement et vigilance sanitaire du Syndicat national de l'industrie pharmaceutique (Snip) mène une enquête bisannuelle ayant pour principal but la mesure et le suivi sur le long terme de l'impact de l'activité de production pharmaceutique sur l'environnement. Elle étudie un certain nombre d'indicateurs de l'impact environnemental de ce type d'activité : les émissions de polluants dans l'air et dans l'eau, l'utilisation des composés organiques volatils, la production et la gestion des déchets liés à l'activité sont particulièrement étudiées. La qualité des enquêtes menées s’améliore d’année en année,
  3. 3. 3 englobant une part grandissante de l’activité pharmaceutique et prenant en compte de plus en plus d’indicateurs pertinents. Les études ont montré une présence de médicaments principalement dans l’eau. La quantité quoique minime soulève des interrogations quantà ses conséquences sur la santé humaine. » Les brevets : Un brevet est un titre de propriété industrielle qui permet à la personne qui le dépose d’exploiter une innovation de façon exclusive, et surtout qui permetd’empêcher l’exploitation de l’idée par un tiers. En France l’organisme qui se charge de ces questions est l’INPI (institut national de la propriété industrielle) alors qu’à l’échelle mondiale l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) s’occupe de la gestion des brevets. Chaque brevet contient une description technique du produit, une fiche détaillée qui va permettre à la société de protéger son innovation. Aujourd’hui les entreprises développent de plus en plus de stratégie vis-à-vis des brevets qu’elles détiennent, qu’elles exploitentou encore qu’elles violent, on voitdans l’actualité des « guerres » qui opposent des sociétés telle que Samsung et Apple, prouvant bien l’importance des brevets aujourd’hui pour une société.  Question centrale : Comment contrôler les brevets dans l’industrie pharmaceutique pour assurer son développement et une réduction de son empreinte écologique?  Résumé : Dans un premier temps Lou et Fabien se questionnent sur l’industrie pharmaceutiqueavant d’entamer les interviews dans les pharmacies. Ensuite, un reportage retrace la guerre managériale entre Etats-Unis et Afrique du Sud concernant les brevets. Le reportage se poursuit avec les différentes interviews de professionnels dans les laboratoires pharmaceutiques. Enfin, Fabien et Lou concluentle sujet et résument les informations réquisitionnées.  Découpage du reportage NUMERO PLAN DESCRIPTION PLAN 1 : INTRODUCTION Fabien et Lou se questionnent dans le bois de Boulogne sur l’impactde l’industrie pharmaceutique sur l’environnement et sur l’enjeu des brevets avant de questionner des pharmacies. (30s) PLAN 2 : (interview dans des pharmacies, peut-être un pharmacien différent pour chaque réponse ?) Question : Est-ce une véritable tendance publique que de rapporter les médicamentsusagés et/ou périmés en pharmacie ? Comment gérez-vous les déchets liés aux médicaments? Pensez-vous que l’ouverture des brevets de traitement des déchets médicamenteux sur le marchépublic puisse améliorer les choses ? (30sec)
  4. 4. 4 PLAN 3 : REPORTAGE Reportage pour retracer en image la guerre managériale entre l’Afrique du Sud et les USA pour l’ouverture du brevet américains des médicaments contre le sida. (45sec) PLAN 4 : QUESTIONNEMENT JOURNALISTES Retour sur Fabien et Lou qui se questionnent sur les mécanismesd’ouverture des brevets médicamenteux au marché public. Grand Place. (15sec) PLAN 5 : (interview de spécialistes) Question 1 : Déposez-vous systématiquement un brevet lors de la mise au point d’une nouvelle molécule ? Question 2 : Quels sont les avantages ou inconvénients d’un dépôt de brevet pour un établissement commele vôtre (Quelle est votre motivation ?) Question 3 : Dans votre démarchede dépôt d’un brevet la dimension écologiqueet durable de votre invention est-elle considéré au-delà ou en dehors de son intérêt économique ? Question 4 : Lorsque vous n’utilisez plus un savoir-faire lié à un brevet que vous avez déposé et que celui-ciest toujours en vigueur, qu’est-il possible de faire ? (Revente, abandon,…) Question 5 : Avez déjà racheté ou revendu un brevet à un autre laboratoire ? Question 6 : La course au brevet et le marché des brevets ont-ils un impact sur vos activités de recherche ? (2min15) PLAN 6 : CONCLUSION Fabien et Lou concluent le sujet en résumant brièvement les infos données et en ouvrant le sujet. Les manageurs de demainseront-ils passer outre leurs conflits d’intérêts politiques et économiquespour trouver les décisions qui sauvegarderont notre planète ? Dans un quartier d’affaire et devant SKEMA/sortie de lycée (30sec)
  5. 5. 5  Rédactions des fiches journalistiques - Introduction Fabien : Saviez-vous que les dépenses des Français pour les médicaments ont augmenté de 450% en 30ans ? Cette donnée soulève depuis quelques années le problème de traitements des déchets médicamenteux. Lou : La surconsommation de médicaments a, en effet, un impact écologique non négligeable qui pose la question du management des déchets. Mais comment réguler les lois et dynamiser la recherche sur le traitement de ces déchets ? Fabien : Les brevets apparaissent comme les premiers moyens de régulation du recyclage des médicaments. Néanmoins ils sont bien trop souvent l’objet de conflits politiques et économiques. Beaucoup de trouvailles de traitement des déchets sontdonc gardés dans le domaine public et, pour la plupart, jamais développés. Lou : Mais alors, comment contrôler les brevets dans l’industrie pharmaceutique pour assurer son développementdans le respectde l’environnement ? Fabien : Pour mieux comprendre cette problématique, des pharmaciens ont accepté de répondre à quelques-unes de nos questions. - Questions aux pharmaciens 1. Est-ce une véritable tendance publique que de rapporter les médicaments usagés et/ou périmés en pharmacie ? 2. Commentgérez-vous les déchets liés aux médicaments ? 3. Pensez-vous que l’ouverture des brevets de traitement des déchets médicamenteux sur le marché public puisse améliorer les choses ? - Questionnement de Fabien et Lou sur l’ouverture des brevets au marché public suite au reportage Fabien : Les conflits des belligérants sont donc l’un des blocages de l’ouverture de brevets innovants au marché public etcela favorisentla détérioration de l’environnementpar l’industrie pharmaceutique. Lou : Est-ce pour autant irrémédiable ? Nous avons questionné des spécialistes sur ce sujet. - Questions aux spécialistes : Question 1 : Déposez-vous systématiquementun brevetlors de la mise au pointd’une nouvelle molécule ? Question 2 : Quels sont les avantages ou inconvénients d’un dépôtde brevetpour un établissementcomme le vôtre (Quelle est votre motivation ?) Question 3 : Dans votre démarche de dépôtd’un brevetla dimension écologique etdurable de votre invention est-elle considéré au-delà ou en dehors de son intérêtéconomique ?
  6. 6. 6 Question 4 : Lorsque vous n’utilisez plus un savoir-faire lié à un brevetque vous avez déposé etque celui-ci esttoujours en vigueur, qu’est-il possible de faire ? (Revente, abandon,…) Question 5 : Avez déjà racheté ou revendu un brevetà un autre laboratoire ? Question 6 : La course au brevetetle marché des brevets ont-ils un impactsur vos activités de recherche ? - Conclusion Lou : L’industrie pharmaceutique estainsi un enjeu dans la maîtrise des dérives écologiques actuelles du au traitement des déchets de production etde consommation des médicaments. Fabien (d’après les différentes réponses de professionnels) répond à la question : quelle gestion des brevets peutdiminuer les impacts écologiques ? Lou : Les manageurs de demain seront-ils passer outre leurs conflits d’intérêts politiques etéconomiques pour trouver les décisions qui sauvegarderontnotre planète ? 2. ORGANISATION  Fiche de contacts : équipe technique ; personnes ressources, invités. PRENOM NOM TELEPHONE EMAILS François TANIERE 0630861723 françois.taniere@skema.edu Fabien PIRO 0674016638 fabien.piro@skema.edu Gautier TODESCHINI 0620067576 gautier.todeschini@skema.edu Ludovic BLANC 0664640164 ludovic.blanc@skema.edu Lou DELCOURT 0658416584 lou.delcourt@skema.edu Axelle CARROY 0675880904 axelle.carroy@skema.edu - Laboratoire Oligosanté : 20 rue des Arts, 03 28 04 89 22. - Laboratoire LFB : 59 rue de Trévise, 03 20 49 44 44.  Fiche de poste : DESCRIPTION NOM Chargée de production / Journaliste Lou DELCOURT Son Axelle CARROY Journaliste Fabien PIRO Cadreur Axelle CARROY Making of/ Photos Gautier TODESCHINI  Liste du matériel : DESCRIPTION PRIS RENDU Caméra Le 01/11/13 à Axelle CARROY Le 07/11/13
  7. 7. 7 Micro Le 01/11/13 à Gautier TODESCHINI Le 07/11/13  Planning de tournage : HORAIRE LIEU DE RENDEZ-VOUS TOURNAGE (N° du plan) 01/11/13 : 14h Bois de Boulogne Plan 1 02/11/13 : de 14h à 16h Pharmacies Plan 2 03/11/13 : 15h Grand Place Plan 4 04/11/13 : de 15h à 17h 8r mal Delattre de Tassigny59800 Lille Plan 5 05/11/13 : 13h 20 rue des Arts Plan 5 05/11/13 : 15h 8 rue Catel Beghin Plan 5 07/11/13 : 10h 42 rue Canteleu Plan 5 07/11/13 : 14h 253 boulevard des Leeds Plan 5 08/11/13 : 17h30 Quartier d’affaire/SKEMA/sortie de lycée Plan 6
  8. 8. 8  Autorisation de tournage Fiche à remplir pour être autorisé à tourner. DELCOURT Lou Mairie de Lille Avenue Willy Brandt Place Augustin Laurent, Rue du Réduit 59800 Lille 59000 Lille Objet : autorisation de tournage
 
 Madame/Monsieur,
 
 Nous sommes un groupe d’étudiants de SKEMA Business School qui prépare actuellement le tournage d’un reportage de 5min sur l’impact des brevets de l’industrie pharmaceutique sur l’environnement.
 
 En tant que chargée de production, je souhaiterais tourner un plan dans votre ville, précisément dans le bois de Boulogne et sur la Grand Place. Il s'agit d'un plan où deux journalistes se questionneront sur le management des brevets de traitements des médicaments. La date de tournage souhaitée serait le 6 novembre. 
 
 Par la présente, nous sollicitons votre autorisation pour ce tournage et restons à votre disposition pour de plus amples renseignements. 
 
 Nous vous prions de croire, Madame/Monsieur le Maire, en l'expression de nos respectueuses salutations. Lou DELCOURT
  9. 9. 9  Cession d’image Contrat de cession de droits à l’image Entre M/Mme ……………………………………………………………………………….. Né(e) le ………………………… à …………………………………. Exerçantla profession de ………………………………………………………………………. Et Lou DELCOURT Née le 12/04/1991 à Conflans Sainte-Honorine Etudiante à SKEMA Business School Dans le cas d’un reportage sur le managementdes brevets de l’industrie pharmaceutique etleurs impacts sur l’environnement, M/Mme …………………………………………………………………. accepte d’être gracieusement filmé(e), interviewé(e) et photographié(e) par un groupe d’étudiants de SKEMA Business School composé de TANIERE François, PIRO Fabien, DELCOURT Lou, TODESCHINI Gautier, BLANC Ludovic, CARROY Axelle et accepte que le reportage dans lequel il/elle apparaît soitdiffusé dans l’enceinte exclusive de SKEMA Business School. Fait à Lille le …….. Signature des deux parties précédées de la mention « lu et approuvé » M/Mme ……………………..…. Lou DELCOURT

×