• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
La curation et ses différents outils infoMatinale ADBS/Doc Forum Curation infobésité Lyon
 

La curation et ses différents outils infoMatinale ADBS/Doc Forum Curation infobésité Lyon

on

  • 3,664 views

 

Statistics

Views

Total Views
3,664
Views on SlideShare
1,484
Embed Views
2,180

Actions

Likes
2
Downloads
21
Comments
1

7 Embeds 2,180

http://www.scoop.it 1727
http://www.francoismagnan.info 434
https://twitter.com 8
http://www.pearltrees.com 6
http://131.253.14.66 3
https://web.tweetdeck.com 1
http://webcache.googleusercontent.com 1
More...

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel

11 of 1 previous next

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
  • Rémy Thibert sur le blog Eduveille propose un compte-rendu accompagné de commentaires pertinents : http://eduveille.hypotheses.org/5409
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    La curation et ses différents outils infoMatinale ADBS/Doc Forum Curation infobésité Lyon La curation et ses différents outils infoMatinale ADBS/Doc Forum Curation infobésité Lyon Presentation Transcript

    • La curationses différents outilsFrançois MAGNANFormateur Consultanthttp://www.francoismagnan.infoMatinale ADBS/Doc Forum Curation infobésitéLyon - 30 mai 2013
    • LA NOTION DE CURATION
    • • «… Pratique qui consiste à sélectionner, éditeret partager les contenus les plus pertinents duWeb pour une requête ou un sujet donné…. »
    • Filtre humain :une idée pas si neuve…• Années 90 : Succès des annuaires aux cotésdes moteurs de recherche
    • L’internaute prenden main le contenu• Web 2.0 : wikis, blogs…– La curation suit ce phénomène d’appropriation.
    • Outils de bookmarking social- Delicious 2003, Diigo 2006 : stockent les favoris(adresses des sites)- Permettent de les éditer, résumer, mots-clefs,= Fonctionnalités des outils de curation
    • Réseaux sociaux sur Internet• Facebook ouvert à tous en 2006• Twitter lancé en 2006• Fonctionnalités de partage intégrées aux outilsdédiés à la curation
    • Infobésité• Concept plus ancien que le web• Parallèlement au web 2.0, à lavénement des réseauxsociaux....• Accélération de la production dinformations• Augmentation du besoin de filtrage : trier, classer,proposer des contenus
    • Curation comme remède à l’infobésité• « ....agréger nos flux d’information [.....] dansun minimum de tunnel afin de pouvoir yappliquer des règles de filtrage et de sélectionen fonction de nos besoins et objectifs »• - Blog Curation 2 web, 09 août 2012
    • Terrain prêtpour la curation• Etude Forrester 2010 (Social Technographics)définit les profils des internautes.• 20% d’entre eux se voient comme « Collectors » :agrègent et annotent du contenuforrester.typepad.com/groundswell/2010/01/conversationalists-get-onto-the-ladder.html
    • Terme de curator• "curator" signifie "commissaire dexposition"c’est celui qui, lors d’une exposition artistique,choisit les oeuvres, les organise, les commente
    • Emergence du concept sur des blogsaméricains• Robin Good 2004 Newsmastering art derepublier des infoshttp://www.masternewmedia.org/2004/02/19/the_birth_of_the_newsmaster.htm• Robert Scoble : 2009 curation : opportunité à« un milliard de dollars ».
    • Avénement des outils dédiés• Pearltrees 2009• Scoop-It 2010• Storify 2011
    • PROJET DE CURATION
    • Curation automatiquecuration humaine• Les outils peuvent se charger de la curation– Flipboard (mais personnalisable)– Suggestions Scoop-It : utiles pourle travail de sélection humaineFiltrage humain : qualité dela sélection, éditorialisation…
    • Curation continueou ponctuelle• Peut être permanente : diffuser les résultatsd’une veille sur Scoop-It• Ponctuelle, liée à un projet : une « story » surStorify pour narrer une campagne électorale,une exposition…
    • Curation en entreprise• En interne, sur un réseau social professionnel• En externe : marketing de ses informations, etassure sa légitimité dans son domaine
    • Quatre questions clefs• 1/ Quel Sujet ?• Avoir des connaissances, de l’intérêt pour lesujet facilitera la curation
    • Quatre questions clefs• 2/ Pour quel public ?Grand public ou ciblé ?=> Le cibler comme un lectorat, une clientèle,facilitera la sélection et l’éditorialisation
    • Quatre questions clefs• 3/ A partir des quelles sources• Sources de confiance : moins de temps envalidation• Sources avec traitement automatique(suggestions Scoop-It, flux RSS, alertes mails) :moins de temps à traiter/intégrer
    • Quatre questions clefs• 4/ La question du temps• Curation continue ou temporaire ?• Temps par jour : peut-être chronophage ! sicontinue, 30 minutes, 1 heure, 1 heure 30 ?
    • Phases de la curation• 1/ Organiser une veille sur unethématique donnée• Choisir le sujet• Disposer d’outils agrégateurs
    • Phases de la curation• 2/ Sélectionner les informations lesplus pertinentes… Parmi le bruit duweb• Pearltrees, garder la collection à jour, Scoop-It: trouver du nouveau• Phase clef : curateur est le filtre : attente deslecteurs
    • Phases de la curation• 3/ Editorialiser le contenu retenu• Ranger dans catégories, indexer avec des tags,commentez, justifiez les choix, contextualisez
    • Phases de la curation• 4/ Partager le contenu sur lesréseaux sociaux• Promotion du travail de curation, sepositionner dans une communauté decurateurs• Alimente un compte de réseau social encontenu
    • DIFFÉRENTS OUTILSDIFFÉRENTES CURATIONS
    • Scoop-ItDiffusion de ressources au fil du tempsSuggestions de ressources
    • Scoop-It : capture• Contenu sélectionnépublié en un clic• Titre et lien vers la page,extrait (texte et image)repris automatiquement• Tout est éditable, peutêtre commenté par lecurateur.
    • Scoop-It : Interface magazinePrésentationantéchronologiquePlaisant à lire si lecurateur éditorialise,commentePoint forts : diffusiond’une veille, esthétisme
    • Scoop-It : en amont,comment trouver l’info ?• 1/ Via les réseauxsociaux : Twitter, clientHootsuite
    • Scoop-It : en amont,comment trouver l’info ?• Via un agrégateur RSS(Feedly, The Old Reader,Rssowl…)
    • Scoop-It : en amont,comment trouver l’info ?• Suggestions Scoop-It :d’après les mots-clefs,nombreuxparamétrages
    • Scoop-It : connaître son audience• Outils statistiques dès la version gratuite
    • Scoop-It et réseaux sociaux• Chaque ajout peut être signalé sur lesprincipaux réseaux sociaux• Curateurs associés en communautés• Aisé de prélever et commenter une ressourcesignalée sur un autre Scoop-it
    • Usages de Scoop-It• Diffuser les résultats d’une veille• Communication, promotion
    • Scoop-It : exemple d’utilisation 1• 5 portails Scoop-It permettent auxdocumentalistes dAGRODOC OUEST deconseiller des ressources aux étudiants• Domaines : écologie, biodiversité, halieutique,agronomie, horticulture, sciences animales• Effet de mise en valeur des ressources, diffusiond’une veille
    • • http://tinyurl.com/b6d3cax
    • Scoop-It : exemple d’utilisation 2• Trois portails Scoop-It gérées par Thot Cursus(site sur la formation à distance) regroupent desressources parues sur leur site• Effet de mise en valeur, Scoop-It bénéficie d’unbon référencement sur Google, promotion surles réseaux sociaux
    • • http://tinyurl.com/a53m5ag
    • StorifyCréer des histoires• Ou regroupements thématiques de ressources
    • Storify : les bases• Permet d’assembler rapidement des contenusde provenances diverses : avec la possibilitéd’ajouter un commentaire.• Le classement est thématique : des storiessont assemblées sur une page.• Très apprécié des journalistes
    • Créer une histoire sur Storify• 1/ Trouver du contenu sur les outils de recherche• 2/ Glisser déposer le contenu sélectionné dans lazone de création
    • L’histoire sur la plateforme Storify• Une histoire, dotée d’untitre et chapeau = 1page• Ressourcescommentées présentessur la page
    • L’histoire publiée sur un site• Histoire peut êtresignalée sur réseauxsociaux, publiée sur lessites.• Ici sur le site del’expansionhttp://tinyurl.com/b3h737n
    • PearltreesCréer des cartes thématiques de ressources
    • • Perles = ressources duweb• Visualisation du généralau particulier d’ungrand nombre deressources
    • Peartrees : utilisation• Capture rapide depuis la navigateur• Fonctionnalité collaboratives• Liens avec réseaux sociaux• Exemple : Pearltrees de Marianne :http://tinyurl.com/oedgnoe
    • Diigo• Diffusion thématique ou chronologique, outilcollaboratif
    • Diigo : présentation• Lancé en 2006, outil de SocialBookmarking (marque-pages social) ou decuration• Comparatif de 12 solutions de curation établi parChristophe Deschamps http://bit.ly/O5g8GODiigo est celui qui propose le plus defonctionnalités. (annotation, capture, gestionprivée, groupes de travail, forums)• Outil complexe
    • Interface du site Diigo• Bibliothèque (My Library)– Stocker des liens et des données associées• Groupes (My Groups)– Suivre ses groupes ou les groupes publics d’un autrecompte
    • Diigo : bibliothèque en ligneFiltresd’affichageFiltre par tagsLiens, captureRecherche dans labibliothèqueListesD’après le support Diigo : un outil de gestion de signets del’Urfist de Paris, disponible sur Slideshare
    • Diigo : exemple• Compte Agrodoc Ouest :https://www.diigo.com/user/Agrodoc_ouest• Sélection de sites ressources sur l’agronomieafin de faciliter la recherche documentaire
    • Merci de votre attention !