Your SlideShare is downloading. ×
Belgacom Second Life 2000
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Belgacom Second Life 2000

128

Published on

Published in: Business
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
128
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
1
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Semaine 13/2008 Telecoms / Ala recherche dejeuncs spécialistes Belgacom tente Second Life vec ses 18.000 eniployé-s, Bclgacom se situe dans le top 5 des pourvoyeurs d‘emplois du pays. Et rentreprise tient a re- cruter les meilleurs candidats. Des jeunes dynamiques. qui ont le gout du risque et cxecrent la routine. Cc groupe que l'on ap- pelle la generation Y (-1 Why ? -», pour signifier la per- pétuelle remise en question de soi et des autnes). Pour ems, Belgacom a lance’ le programme Young Potential. Il cible des jeunes, qui obrtien- dronten 2003 un diplome en en- gineering, vente, marketing, fi- nance ou encore informatique. L‘entreprise souhaite engager 25 personnes qui obticndront lcur diplome ICT (Information, Communication, Technologie) cette année. Tous trilingues. Pour dénichcr les vrais specialis- tes, Belgacom a récemment, comme dautres avant elle, recru- té via Second life. Deux aprés- midi et dem: avant-soirées du mois de février, un bureau vir- tue] accueillait les amdidats sur 11- He Belgacom ». Ceux-ci pou- vaient tchatter avcc. un recru- teur, détailler leur profil et leurs attentes. .. Lin Strabbe, 24 ans, faisait partie de ces recruteurs virtuels. Elle est elle-meme young po- tential ». «- Belgacom est une his grosse entreprise azfec d 'e'normes poss1'bz'lite's de ca1'rr'i’re. Avec ce prog~ra1n. me, j'a27 pa me presenter sans apérierzce pmfissionnelle. Je ‘vats e. -nercer trois cessions dc six mois, dans trois domaines drfiémnts. » Gagner du temps Les écoles supérieures concer- nées avaient été informées de cette campagne dc recrutemcnt via Second life. Mais l’événe- ment n‘a pas récolté le succes es- compté. Les apres-midi, le bu- reau virtuel a requ une petite quinzaine davatars sculelnent. En soirée, une trentaine ont fran- Clli la porte. u" Ce qui est impor- tant, c'est quz 75 5% des z-'r's1'teu.1's correspondaient au profil recher- che’ »_. note Haroun Fenator, por- te-parole du Groupe Bclgacom. Ces chifires n'étonnent pas Thierry Desmet, professeur an département de communica- tion de l‘UCL et coordinateur de renquéte Mediappro sur l'em- ploi des nouvelles technologies aupnes dcs jeunes Europécns (2005-2006). Internet repli- que en. général des événements de la vie oniinaire, explique-t-il. On SE’ (?0117l£'Ct€ t‘1l Cf SPIL? [I 8011- enz1'1'on. nement r'm1ne'dz'at: ses amis, son travail. .. Mars cer- tains sont dc Uéritables « uplo- ra/ teurs » du Net. Les en. t'rep1'i. ses qui ciblmt ces candidats-la ga- gnent du temps en 1'ecru. tant via Second lrfi. » C ertains flairent toutefois le coup de pub. .. Quoi qu'il en soit, Belgacom envisage de tenter de nouveaux essais. Pour Haroun Fenaror, « c'éta1't rm projet pilots. Mais nous comptons ou'm1'r ces bu- reauar de recrutement virtuels en pernranence. Cest It ret: rute- ment international que nous vi- sons [1 i‘1'! l‘(~'t’IS cc systems. » F ANNE-ctcuz uuwmr

×