fondationdefrance.org
UNE ANNÉE
D’ENGAGEMENT
RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013
3	 Message du président
4	Gouvernance
6	Interview
du directeur général
8 	 Faits marquants
12	 Nos actions de l’année
14	 ...
Qui sommes-nous ?
Unique en son genre, la Fondation de France
est le trait d’union entre les donateurs et fondateurs
et le...
Agir avec la Fondation de France est probablement le moyen le plus simple
et le plus efficace de soutenir la cause qui vou...
Fondation de France - Rapport d’activité 2013 3
UNE RÉVOLUTION
CULTURELLE À L’ŒUVRE
La philanthropie ne s’affaiblit pas et...
Fondation de France - Rapport d’activité 20134
UNEGOUVERNANCECOLLÉGIALE,
UN FONCTIONNEMENT
TRANSPARENT
La Fondation de Fra...
Fondation de France - Rapport d’activité 2013 5
Florence
Delacour
Directeur
des Ressources
internes
Frédéric
Théret
Direct...
Fondation de France - Rapport d’activité 20136
Quelles sont les actions mises en œuvre en 2013
par la Fondation de France ...
Fondation de France - Rapport d’activité 2013 7
Nous sommes en contact avec de multiples acteurs qui comptent
sur notre ef...
Fondation de France - Rapport d’activité 20138
SOLIDARITÉ PHILIPPINES
Le 8 novembre 2013,
le typhon Haiyan frappait
les Ph...
Fondation de France - Rapport d’activité 2013 9
QUATRE PRIX DE LA FONDATION RAJA WOMEN’S AWARDS
Remis pour la première foi...
Fondation de France - Rapport d’activité 201310
LA PHILANTHROPIE À L’ŒUVRE
Partenaires privilégiés,
les représentants des ...
Fondation de France - Rapport d’activité 2013 11
DES FONDATEURS EN RÉSEAU
Journées d’accueil, rencontres thématiques,
visi...
12
NOSACTIONS
DE L’ANNÉEEN 2013, GRÂCE À L’ENGAGEMENT DE 435 000 DONATEURS,
744 FONDATIONS ET 31 PARTENAIRES, NOUS AVONS PU
C...
Fondation de France - Rapport d’activité 201314
AIDER LES PERSONNES
VULNÉRABLES
La crise économique a creusé les écarts, a...
Fondation de France - Rapport d’activité 2013 15
Pour faire reculer la solitude, la Fondation
de France s’est engagée dans...
Fondation de France - Rapport d’activité 201316
DÉVELOPPER
LA CONNAISSANCE
La connaissance est un besoin vital pour l’Homm...
Fondation de France - Rapport d’activité 2013 17
À l’initiative d’une généreuse donatrice,
Madame Berthe Fouassier, la Fon...
Fondation de France - Rapport d’activité 201318
AGIR POUR L’ENVIRONNEMENT
Préserver l’environnement est une nécessité qui ...
Fondation de France - Rapport d’activité 2013 19
Quatre fois par an, les lauréats de notre appel
à projets « Quels littora...
Fondation de France - Rapport d’activité 201320
DÉVELOPPER
LA PHILANTHROPIE
Principalement connue pour gérer des fondation...
Fondation de France - Rapport d’activité 2013 21
DONNER UN VISAGE À LA PHILANTHROPIE
La philanthropie reste en France un p...
Fondation de France - Rapport d’activité 201322
FAVORISER LA PHILANTHROPIE
SANS FRONTIÈRES
De nombreux donateurs désirent ...
EN MOTS ET EN IMAGES
« Ce qui est important, c’est d’avoir
une identité dans un groupe
et ici on la retrouve. »
GILDAS, BÉ...
Fondation de France - Rapport d’activité 201324
TOTAL DES PRIX, BOURSES, SUBVENTIONS,
MISE EN ŒUVRE
En nombreEn k€
TOTAL D...
Fondation de France - Rapport d’activité 2013 25
IMAGE DE LA FONDATION DE FRANCE
RÉPARTITION DES RESSOURCES
DONNÉES RESSOU...
Fondation de France - Rapport d’activité 201326
DES FEMMES ET DES HOMMES
ENGAGÉS
La force de la Fondation de France repose...
Fondation de France - Rapport d’activité 2013 27
Direction
des Ressources
internes
• Département Système
d’information mét...
Fondation de France - Rapport d’activité 201328
LE CONSEIL D’ADMINISTRATION
Le Conseil d’administration est l’organe de dé...
Fondation de France - Rapport d’activité 2013 29
LES COMITÉS SPÉCIFIQUES
COMITÉ FINANCIER
Le comité Financier assiste le C...
Fondation de France - Rapport d’activité 201330
COMITÉ HABITAT
PRÉSIDENT
Claude CHIGOT*
A exercé des responsabilités au se...
Fondation de France - Rapport d’activité 2013 31
COMITÉ EMPLOI  / DÉMARCHES
PARTICIPATIVES
PRÉSIDENT
Jean-Marie BERGERE
An...
Fondation de France - Rapport d’activité 201332
COMITÉ ENFANCE
MEMBRES
Luis ALVAREZ
Médecin adjoint dans le service de péd...
Fondation de France - Rapport d’activité 2013 33
COMITÉ PRISONS
PRÉSIDENT
Franck TANIFEANI
Directeur général de l’Associat...
Fondation de France - Rapport d’activité 201334
COMITÉ RECHERCHE
SOIGNER, SOULAGER, ACCOMPAGNER
PRÉSIDENT
Dr Daniel d’HÉRO...
Fondation de France - Rapport d’activité 2013 35
COMITÉ RECHERCHE – SIDA, SANTÉ,
DÉVELOPPEMENT
PRÉSIDENT
Pr Philippe VAN D...
Fondation de France - Rapport d’activité 201336
COMITÉ AUTISME ET DÉVELOPPEMENT
PRÉSIDENTE
Pr Catherine BARTHÉLÉMY
Profess...
Fondation de France - Rapport d’activité 2013 37
COMITÉ MALADIES DE L’ŒIL
– BERTHE FOUASSIER
PRÉSIDENT
Pr Bahram BODAGHI
P...
Rapport annuel 2013 de la Fondation de France
Rapport annuel 2013 de la Fondation de France
Rapport annuel 2013 de la Fondation de France
Rapport annuel 2013 de la Fondation de France
Rapport annuel 2013 de la Fondation de France
Rapport annuel 2013 de la Fondation de France
Rapport annuel 2013 de la Fondation de France
Rapport annuel 2013 de la Fondation de France
Rapport annuel 2013 de la Fondation de France
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Rapport annuel 2013 de la Fondation de France

1,564

Published on

L'essentiel de l'activité de la Fondation de France en 2013.

Published in: Government & Nonprofit
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,564
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
4
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Rapport annuel 2013 de la Fondation de France

  1. 1. fondationdefrance.org UNE ANNÉE D’ENGAGEMENT RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013
  2. 2. 3 Message du président 4 Gouvernance 6 Interview du directeur général 8 Faits marquants 12 Nos actions de l’année 14 Aider les personnes vulnérables 16 Développer la connaissance 18 Agir pour l’environnement 20 Développer la philanthropie 22 Favoriser la philanthropie sans frontières 23 En mots et en images 24 Indicateurs 26  Des femmes et des hommes engagés 28 Le Conseil d’administration 29 Les comités spécifiques 30 Les comités d’experts programmmes 40 Les délégations régionales 42 Les cofondateurs 44 Les partenaires Sommaire CHIFFRES CLÉS 2013 * donateurs actifs sur 4 ans 744 fonds et fondations sous égide 128 millions d’euros consacrés à la sélection, la distribution et au suivi de 8 600 projets soutenus 435 000donateurs* 172salariés 743bénévoles 7délégations régionales AIDER les personnes vulnérables 45,4 % AGIR pour l’environnement 5,9 % DÉVELOPPER la philanthropie 0,5 % DÉVELOPPER la connaissance 48,2 %
  3. 3. Qui sommes-nous ? Unique en son genre, la Fondation de France est le trait d’union entre les donateurs et fondateurs et les personnes confrontées aux problèmes posés par l’évolution rapide de la société. Que faisons-nous ? Avec les fonds et fondations qu’elle abrite, la Fondation de France a soutenu depuis sa création, en 1969, près de 140 000 projets d’intérêt général qui répondent à quatre grands enjeux : l’aide aux personnes vulnérables, le développement de la connaissance, l’environnement et le développement de la philanthropie. Comment agissons-nous ? LA FONDATION DE FRANCE : • collecte et gère des fonds privés en respectant la volonté des donateurs ; • crée et accompagne les fonds et fondations sous égide en apportant conseil et appui aux mécènes ; • favorise la générosité au-delà des frontières en recevant et redistribuant des dons transnationaux ; • repère les besoins sur le terrain et sélectionne avec ses experts les meilleurs projets en France et à l’international ; • attribue des subventions, prix et bourses à des initiatives favorisant le lien social, la dignité, l’autonomie et la responsabilité des personnes. Avec quelles ressources ? Indépendante et privée, la Fondation de France ne reçoit aucune subvention et ne peut agir que grâce à la générosité des donateurs. Notre singularité • offrir le choix des causes les plus variées : seule fondation habilitée à intervenir dans tous les domaines de l’intérêt général ; • être au service de tous les types de donateurs : particuliers, sociétés, familles, entreprises familiales, entreprises commerciales et leurs salariés, etc. ; • proposer toutes les formes de dons : dons, fondations, legs, assurances-vie, donations temporaires d’usufruits, partenariats ; • mettre à disposition une plateforme de services de qualité à moindre coût : expertise sociétale, fiscale, patrimoniale, juridique ; • être un lieu d’innovation, d’évaluation et de dialogue avec les acteurs du monde associatif et de la recherche : colloques, groupes de travail, diffusion des bonnes pratiques ; • constituer un organisme solide, rigoureux et transparent : une gouvernance collégiale par des comités indépendants, des contrôles internes et externes ; • partager des valeurs fortes incarnées par les salariés et bénévoles : l’indépendance, la responsabilité, l’engagement, l’audace et la qualité. LA FONDATION DE FRANCE, LE CADRE IDÉAL DE VOTRE PHILANTHROPIE
  4. 4. Agir avec la Fondation de France est probablement le moyen le plus simple et le plus efficace de soutenir la cause qui vous tient à cœur. Nous rassemblons donateurs, fondateurs, experts, acteurs associatifs qui partagent la vision d’une société plus forte et plus juste. Au cœur de l’innovation sociale, nous agissons dans la durée et accompagnons les associations présentes au plus près des besoins, à l’échelle de la rue ou du quartier. AU SERVICE D’UNE PHILANTHROPIE MODERNE, EFFICACE ET GLOBALE Promouvoir l’innovation au service de l’intérêt général Observateurs privilégiés des tendances et des aspirations, nous évoluons en permanence, en soutenant des solutions novatrices pour répondre de façon adaptée aux enjeux d’une société en pleine mutation. Travailler en réseau Véritable maison de la philanthropie, nous encourageons les rencontres, le dialogue et le partage d’expériences tant au niveau local que national et international. Nos sept délégations régionales agissent dans une logique de proximité. Encourager la générosité Nous offrons à toute personne physique ou morale, désirant poursuivre une action d’intérêt général et quels que soient ses moyens, la possibilité d’exprimer sa générosité. Nous gérons les fonds confiés en toute rigueur et en toute transparence. Accompagner et conseiller Pour mener à bien leur projet, les fondateurs disposent de services mutualisés à moindre coût dans les domaines les plus pointus (fiscalité, finances, immobilier, juridique, expertise sociétale). Garantir une gestion fiable, sécurisée et de qualité des actifs patrimoniaux Nous nous engageons à produire une information financière fiable aux donateurs et fondations sous égide, à optimiser et à sécuriser la gestion des actifs immobiliers et financiers. Faire rayonner la philanthropie Nous œuvrons à la professionnalisation du tiers secteur, à la reconnaissance des fondations, à l’existence d’un environnement juridique et fiscal favorable et à l’élaboration de dispositifs supranationaux avec nos partenaires européens.
  5. 5. Fondation de France - Rapport d’activité 2013 3 UNE RÉVOLUTION CULTURELLE À L’ŒUVRE La philanthropie ne s’affaiblit pas et, dans le contexte économique actuel, il faut s’en réjouir ! Il est vrai que globalement en France, les dons subissent une légère décroissance depuis deux ans. Mais d’une part, on peut penser que cet ajustement n’est que très modeste au regard de l’ampleur des difficultés que subissent bon nombre de familles, et d’autre part, il existe une disparité assez forte selon les organisations. Pour notre part, la collecte a progressé et le mouvement de création de fondations continue à être extrêmement vigoureux : nous avons accueilli 40 nouvelles fondations sous égide en 2013. Avec plus de vingt programmes s’appuyant sur une forte expertise, la Fondation de France intervient, souvent en complément des pouvoirs publics, pour soutenir des projets dans des domaines complexes comme l’éducation ou l’insertion, par exemple. Lorsque des besoins d’intérêt général sont mal couverts par l’action publique, la Fondation de France propose sur l’ensemble du territoire, des actions ciblées, portées par des associations. Grâce à cette capacité d’expertise et de suivi des projets, la Fondation de France est en mesure d’innover en encourageant la recherche et en proposant des solutions pour contribuer à résoudre les problèmes de société qu’elle a identifiés. La baisse actuelle des budgets publics rend notre action plus nécessaire encore : nous représentons une vision privée de l’intérêt général et pour la mettre en œuvre, les fondations et le tissu associatif constituent un formidable levier. Ce réseau foisonne d’expériences et d’idées. Il faut le souligner, la philanthropie nécessite à la fois des moyens financiers, du temps et des compétences. Les 743 bénévoles qui travaillent à la Fondation de France, et les fondateurs qui ont choisi de s’engager, en sont un bel exemple. Aujourd’hui, il apparaît fondamental de préserver l’univers juridique et fiscal dans lequel les donateurs inscrivent leur action, car il constitue non seulement un réel encouragement, mais aussi un cadre stable dans lequel la philanthropie peut s’exercer à long terme. Une révolution culturelle est à l’œuvre dans notre pays depuis une dizaine d’années : participer à des actions philanthropiques fait désormais partie des habitudes d’un nombre important de nos concitoyens. Pour amplifier la chaîne de générosité allant du donateur au récipiendaire, nous devons contribuer à inscrire ce changement culturel dans la durée. Les besoins sont immenses mais, ensemble, nous pouvons agir pour un monde plus solidaire. Merci à tous. PHILIPPE LAGAYETTE PRÉSIDENT DE LA FONDATION DE FRANCE
  6. 6. Fondation de France - Rapport d’activité 20134 UNEGOUVERNANCECOLLÉGIALE, UN FONCTIONNEMENT TRANSPARENT La Fondation de France est un organisme de droit privé dont l’action repose sur la générosité des donateurs et mécènes. Ses règles de gouvernance favorisent les conditions d’une gestion efficace et sécurisée ainsi que la prise en compte des attentes et des intérêts de toutes les parties. Elles reposent sur deux principes fondamentaux : la transparence et la collégialité de la prise de décision. Le Conseil d’administration, gouvernement de la Fondation, définit la stratégie et contrôle la mise en œuvre des objectifs, en lien avec la direction générale. Il vote le budget et les programmes d’action, approuve les comptes et vérifie l’information donnée sur la situation financière. Il veille aussi au respect du cadre légal en vigueur. Il est composé de trois collèges renouvelés régulièrement : - sept membres de droit représentant les fondateurs, issus des banques fondatrices ; - sept représentants des ministères concernés par l’activité de la Fondation de France, nommés par les ministres ; - douze personnalités qualifiées, élues par le Conseil sur proposition du président après approbation par le Bureau. Le Conseil d’administration se réunit au moins quatre fois par an et s’entoure des compétences de plusieurs comités : Financier, d’Audit, Libéralités, Rémunérations, d’Experts programmes et des Délégations régionales. Le président est élu pour quatre ans, renouvelables une fois, par le Conseil d’administration. Sa fonction est bénévole, tout comme celle des membres du Conseil et des comités. Le président est l’ordonnateur des dépenses dont le trésorier est le payeur. Le directeur général est nommé par le Conseil d’administration, sur proposition du Bureau. Il dirige la structure exécutive. Il présente au Bureau et au Conseil la stratégie, les programmes d’action et la politique de communication qu’il préconise, ainsi que les comptes et les budgets. DES RÈGLES DE GOUVERNANCE FORMELLEMENT ÉCRITES Les textes qui régissent le fonctionnement de la Fondation de France sont les statuts, le règlement intérieur et le référentiel des procédures. Les relations avec les fondateurs sont régies par des conditions générales et une convention bilatérale. Les délégations de pouvoir sont adoptées par le Conseil d’administration. UNE GESTION RIGOUREUSE ET SÉCURISÉE La confiance étant au cœur de ses valeurs, la Fondation de France s’est organisée pour prévenir et maîtriser les risques auxquels elle peut être exposée dans un environnement de plus en plus complexe. Un dispositif spécifique de contrôle interne et de management des risques sous le contrôle du comité d’Audit est piloté par le comité de direction. Les contrôles internes portent sur la gestion, l’application des procédures et les comptes par les comités spécifiques concernés. Par ailleurs, les dépenses sont ordonnées et payées par deux personnes différentes et tout engagement financier de la Fondation supérieur à 150 000 euros fait l’objet d’une double signature. En externe, nous nous sommes engagés à suivre les recommandations de la Charte du don en confiance : - fonctionnement statutaire et gestion désintéressée ; - rigueur de la gestion ; - qualité de la communication et des actions de collecte de fonds ; - transparence financière. Ces points font l’objet de contrôles réguliers et d’un rapport, soumis à la commission d’agrément et de surveillance du comité de la Charte. Des interventions de corps d’inspection spécifiques comme celles de la Cour des comptes, des ministères des Affaires sociales, de la Recherche ou des Finances sont également possibles. Enfin, des commissaires aux comptes indépendants garantissent la rigueur de notre gestion et la transparence de nos comptes, publiés chaque année. DES INFORMATIONS TRANSPARENTES ET RÉGULIÈRES La transparence envers le public et les parties prenantes est assurée par des informations régulières sur notre site Internet, sur les réseaux sociaux et via différentes publications (journal trimestriel envoyé aux donateurs, lettre bimensuelle aux fondateurs, lettre d’information financière, etc.). Les opérations d’urgence font l’objet de comptes rendus détaillés publiés sur le site avec une présentation comptable spécifique. En matière financière, le compte d’exploitation et un extrait du compte d’emploi des ressources sont adressés à tous les donateurs. Les comptes détaillés sont disponibles sur le site Internet et peuvent être envoyés à toute personne qui en fait la demande.
  7. 7. Fondation de France - Rapport d’activité 2013 5 Florence Delacour Directeur des Ressources internes Frédéric Théret Directeur du Développement Francis Charhon Directeur général Dominique Lemaistre Directeur du Mécénat Agnès Lamoureux Directeur de la Communication et de l’information Jean-Pierre Lefranc Directeur financier Le comité de direction La gouvernance Les 7 comités régionaux instruisent les demandes, proposent des financements, contribuent à la promotion de l’image et à la recherche de fonds. Les 24 comités d’Experts programmes proposent des politiques d’intervention et conseillent le président sur les actions à financer. 24comités d’Experts programmes 7comités des Délégations régionales Comité de direction Le comité d’Audit suit les comptes, l’exécution du budget et la gestion des risques. Le comité de direction met en œuvre la stratégie de la Fondation de France. Comité d’Audit Le comité Libéralités vérifie la conformité des libéralités et suit l’évolution du patrimoine immobilier. Comité Libéralités Le comité Rémunérations valide la politique salariale. Comité Rémunérations Le comité Financier s’assure de la qualité de la gestion des actifs financiers et du respect des principes et objectifs de gestion. Comité Financier Conseil d’administration  – Bureau
  8. 8. Fondation de France - Rapport d’activité 20136 Quelles sont les actions mises en œuvre en 2013 par la Fondation de France qui vous paraissent les plus emblématiques ? Outre notre intervention d’urgence aux Philippines, nous avons mené des opérations qui, pour être moins visibles, n’en sont pas moins importantes : le développement de la recherche sur le littoral et l’agroforesterie, la création d’œuvres impliquant citoyens et artistes lors de Marseille-Provence 2013, l’ouverture d’un nouveau programme sur la réinsertion des personnes incarcérées… Réactifs aux évolutions de la société, nous sommes présents sur de très nombreux fronts, relevant les défis tout en restant à l’écoute de la population, et en particulier des plus vulnérables. La dégradation de la situation économique se lit à travers de grands indices, des courbes et des graphiques, mais elle doit aussi se lire à travers une réalité quotidienne pour des personnes de plus en plus nombreuses laissées au bord du chemin. Trois phénomènes les frappent : l’aggravation de la pauvreté, le délitement du lien social et la croissance explosive du phénomène de solitude. Pourtant la société civile ne reste pas inerte, soutenue par des personnes généreuses engagées dans un élan de solidarité. Par exemple, la lutte que nous menons contre le décrochage scolaire nous a permis de soutenir 11 000 collégiens en quatre ans à travers 215 projets pour 2 millions d’euros. Enseignants, travailleurs sociaux, familles, collectivités locales, entreprises... : c’est une chaîne de bonnes volontés et d’engagements individuels qui fait bouger les lignes. Je voudrais insister sur l’importance de ces nouvelles synergies que nous nous attachons à développer car ensemble nous sommes plus forts. NOS VALEURS Elles guident nos actions au quotidien et constituent un socle commun que l’ensemble des collaborateurs, experts et bénévoles partagent et s’engagent à respecter. indépendance responsabilité FAIRE VIVRE L’ENGAGEMENT FRANCIS CHARHON DIRECTEUR GÉNÉRAL DE LA FONDATION DE FRANCE
  9. 9. Fondation de France - Rapport d’activité 2013 7 Nous sommes en contact avec de multiples acteurs qui comptent sur notre efficacité, notre professionnalisme, mais aussi sur notre sens de l’humanité. Cette préoccupation est au cœur de l’importante réorganisation de notre fondation menée tout au long de l’année 2013. Au sein du mouvement des fondations françaises, votre organisme occupe une place à part : comment peut-on définir ses spécificités ? La Fondation de France est unique par la capacité que lui ont donnée ses créateurs : elle peut recevoir des dons, distribuer de l’argent, abriter des fondations et travailler dans tous les domaines. C’est donc le cadre idéal pour la philanthropie où un donateur, qu’il soit petit ou grand, peut se trouver à son aise ! De plus, notre système lui permet de se consacrer à l’expression de sa générosité pendant que nous prenons en charge la gestion de sa fondation. La plupart des 744 fondations abritées soutiennent des actions proches ou complémentaires de nos programmes : tous ensemble, nous constituons un espace de solidarité unique en France. Nous possédons également un savoir-faire reconnu en matière de legs, caractérisés par la transmission de la volonté intime d’une personne, qu’il nous appartient de respecter. Nous savons gérer les aspects juridiques et matériels les plus divers qui nécessitent une ingénierie très fine et souvent complexe. Cette exigence de qualité est l’essence même de la Fondation de France. Qu’est-ce qui constitue aujourd’hui sa force ? Notre première force est d’être le trait d’union entre le donateur et le terrain, parfois au niveau le plus microscopique : la rue, le quartier ou le pâté de maisons. Aujourd’hui, 85 % des personnes interrogées nous font confiance, et cela constitue à la fois notre plus grand capital et notre plus grande fierté. En contrepartie, nous avons des devoirs : rigueur, qualité et transparence. Parmi nos atouts, j’ajouterais notre fonctionnement, et en particulier le fait de travailler avec des comités d’experts bénévoles de haut niveau. Constitués de spécialistes venus d’univers différents, ils sont les garants de l’exercice d’une grande liberté de penser, elle-même gage d’une certaine audace. C’est pourquoi nous sommes des défricheurs d’initiatives et des catalyseurs d’énergie. Nous recevons des milliers de projets, riches en idées, notre métier est de savoir sélectionner les meilleurs et les plus adaptés aux besoins des personnes. Par exemple, notre engagement sur les soins palliatifs depuis 25 ans illustre bien notre méthode : détecter les démarches innovantes, repérer et soutenir les associations pionnières, diffuser les bonnes pratiques et convaincre les autorités publiques de s’emparer du sujet. Un dernier mot ? Nous avons beaucoup de chance d’être des « passeurs » entre ceux qui aident financièrement et ceux qui agissent sur le terrain. Je me réjouis à cet égard que l’engagement associatif ait été choisi comme grande cause nationale pour l’année 2014. La vision pessimiste d’une société attentiste ne reflète pas la réalité. Pour notre part, nous vivons une France entreprenante qui décide de régler les problèmes auxquels elle doit faire face avec beaucoup d’énergie. Nous constatons tous les jours à la Fondation de France, que des dizaines de milliers de personnes agissent pour aider des centaines de milliers d’autres. Encourager cette chaîne de solidarités est notre but. Y parvenir est le fruit d’un engagement collectif : rien ne serait possible sans tous ceux qui œuvrent en ce sens, aux côtés ou au sein de notre grande fondation, qu’il s’agisse des donateurs, des fondateurs, des partenaires, des salariés ou des bénévoles. Je tiens ici à les en remercier. « Nous sommes en contact avec de multiples acteurs qui comptent sur notre efficacité, notre professionnalisme, mais aussi sur notre sens de l’humanité. » qualitéaudaceengagement « Nous vivons une France entreprenante qui décide de régler les problèmes auxquels elle doit faire face avec beaucoup d’énergie. »
  10. 10. Fondation de France - Rapport d’activité 20138 SOLIDARITÉ PHILIPPINES Le 8 novembre 2013, le typhon Haiyan frappait les Philippines. Bilan : 7 000 morts et 4,5 millions de personnes déplacées. La Fondation de France a collecté plus de 2 millions d’euros pour venir en aide aux sinistrés. LES PHILANTHROPES DU NORD Plus de 250 personnes réunies le 28 novembre à Marcq-en-Barœul autour des Philanthropes du Nord, une rencontre organisée avec BNP Paribas et Mazars. LES FAITS MARQUANTS SOINS PALLIATIFS : 25 ANS DE CONVICTION, DE TÉNACITÉ, D’AVANCÉES Soutien des malades et des soignants, accompagnement des familles : la Fondation de France s’est engagée sans relâche pour développer les soins palliatifs en France. QR code generated on http://qrcode.littleidiot.be Retrouvez le site internet dédié
  11. 11. Fondation de France - Rapport d’activité 2013 9 QUATRE PRIX DE LA FONDATION RAJA WOMEN’S AWARDS Remis pour la première fois en 2013, ces Prix de la Fondation Raja-Danièle Marcovici, sous égide de la Fondation de France, récompensent des actions remarquables, portées par des organismes à but non lucratif, qui ont amélioré la vie des femmes et démontré concrètement leur efficacité. GRAND PRIX DE LA RECHERCHE DE LA FONDATION DE FRANCE Grâce aux 100 000 euros de ce prix, Françoise Clavel-Chapelon va pouvoir élargir ses recherches en épidémiologie pour comprendre le rôle de facteurs, notamment hormonaux, alimentaires et génétiques, dans la survenue de cancers et maladies chroniques. SOIRÉE DE GALA POUR LUTTER CONTRE LE DÉCROCHAGE SCOLAIRE Le 8 juillet 2013, 160 mécènes étaient réunis au lycée Louis-le-Grand autour de Julie Gayet, marraine de l’événement. La vente de tables et la vente aux enchères ont permis de récolter 100 000 euros pour lutter contre le décrochage scolaire. WWW.IMPOT-SOLIDARITE.ORG Le site Internet spécialement créé pour les dons ISF permet aux donateurs de transformer leur impôt en projets solidaires de leur choix. TRANSMETTRE SES CONVICTIONS ET SON ÉNERGIE La nouvelle campagne de la Fondation de France sur les legs.
  12. 12. Fondation de France - Rapport d’activité 201310 LA PHILANTHROPIE À L’ŒUVRE Partenaires privilégiés, les représentants des professions juridiques et financières sont conviés au musée du Louvre pour une visite sur le thème de l’âge d’or du mécénat. MARSEILLE, CAPITALE EUROPÉENNE DE LA CULTURE Neuf œuvres d’art commandées par des habitants ont vu le jour dans le cadre du partenariat avec Marseille-Provence 2013. Ici, L’Opéra noir de Berdaguer et Péjus, place Lulli. CRÉATION DU FONDS DU CENTENAIRE La mission du Centenaire de la Première Guerre mondiale chargée de coordonner, de labéliser et de soutenir ces commémorations, ouvre un fonds de souscription sous l’égide de la Fondation de France pour faire appel à la générosité privée. FONDATION MMA : 30 ANS DE GRANDES ACTIONS En symbiose parfaite avec l’entreprise qui l’a suscitée, la Fondation MMA a été l’un des tremplins du handisport en France. AUX INVALIDES, LA TROMPE MUSICALE DÉPLOIE SES FASTES À l’occasion des Journées européennes du Patrimoine, la Fondation pour le rayonnement de la trompe musicale proposait un cycle d’études et de concerts. I LOGE YOU « La lutte contre le mal-logement est plus que jamais l’affaire de tous. Il est urgent qu’elle devienne notre priorité », explique Ariane Massenet, marraine de la Fondation I Loge You créée sous l’égide de la Fondation de France en 2013 par Isabelle Larochette.
  13. 13. Fondation de France - Rapport d’activité 2013 11 DES FONDATEURS EN RÉSEAU Journées d’accueil, rencontres thématiques, visites de terrain et soirées ont permis aux fondateurs de se rencontrer et d’échanger tout au long de l’année. TOUS ENSEMBLE POUR DEMAIN L’organisation de la Fondation de France a été profondément modifiée, apportant plus de flexibilité, de réactivité et de responsabilité afin de répondre à l’évolution rapide de la philanthropie et à la demande croissante des donateurs. UNE MOISSON DE LAURIERS Novatrices, locales et efficaces : les 60 actions récompensées par les Lauriers de la Fondation de France sont des réponses concrètes pour améliorer la vie quotidienne. PRISONS : DU DEDANS AU DEHORS La Fondation de France lance un nouveau programme pour soutenir des actions auprès des personnes sortant de prison. DES SOUTIENS CONNECTÉS Avec plus de 17 000 fans Facebook et 2 000 twittos, la communauté Fondation de France vibre au rythme des réseaux sociaux. Merci à tous !
  14. 14. 12
  15. 15. NOSACTIONS DE L’ANNÉEEN 2013, GRÂCE À L’ENGAGEMENT DE 435 000 DONATEURS, 744 FONDATIONS ET 31 PARTENAIRES, NOUS AVONS PU CONSACRER 128 MILLIONS D’EUROS À LA SÉLECTION, AU FINANCEMENT ET AU SUIVI DE 8 600 PROJETS. PANORAMA
  16. 16. Fondation de France - Rapport d’activité 201314 AIDER LES PERSONNES VULNÉRABLES La crise économique a creusé les écarts, augmentant les difficultés et le mal-être des personnes fragiles ; le grand âge, le handicap, la maladie ou le chômage sont souvent des causes de perte de confiance en soi et d’isolement... C’est pourquoi nous œuvrons à la résolution de ces problèmes afin de recréer du lien social, tout en promouvant la responsabilisation de la personne. La lutte contre la précarité constitue depuis toujours l’un des plus importants domaines d’intervention de la Fondation de France. En 2013, 304 fondations sous égide sont intervenues dans ce secteur à nos côtés. Cette démarche de solidarité s’appuie sur des valeurs et des principes éthiques qui guident le choix des projets sanitaires ou sociaux soutenus : respect de la dignité de la personne, prise en compte de ses potentialités mais aussi de son besoin de relation, volonté qu’elle prenne une part active au projet qui la concerne. RESPECTER LA DIGNITÉ Quelles que soient ses difficultés, la personne aidée doit avant tout être considérée comme un être libre et responsable, capable de faire des choix. Les acteurs sociaux y sont de plus en plus attentifs, comme le prouvent l’évolution des droits des personnes handicapées, celle de la prise en compte de la douleur ou encore de l’écoute de la parole des adolescents. Nous privilégions les associations qui font évoluer les pratiques, en restaurant les droits et l’autonomie de chacun et en lui permettant d’être citoyen à part entière : réinsertion professionnelle de malades psychiques, auto-réhabilitation de logements modestes, groupements d’achats gérés par des personnes en situation précaire, prise en compte de la parole des personnes âgées dans les établissements… ANALYSER LES BESOINS ET PROMOUVOIR LA RESPONSABILITÉ De nombreuses voix s’élèvent pour témoigner de l’inefficacité des réponses plaquées à des situations pourtant toujours singulières. Or les solutions pertinentes nécessitent une analyse approfondie du contexte, du territoire ainsi que des besoins des personnes : les écouter et les impliquer dans leur reconstruction est essentiel. C’est ce que nous nous attachons à faire avec l’appui des donateurs, quel que soit le secteur (dépendance, logement, emploi…), mais également lors de catastrophes comme en Haïti où notre soutien est allé prioritairement aux associations locales. Aussi, plutôt que d’envisager les solutions en fonction des âges ou des difficultés spécifiques, notre ambition est de contribuer au décloisonnement des filières en développant des réponses de proximité. RENOUER LES LIENS SOCIAUX Ne pas avoir un logement à soi, souffrir d’un handicap ou d’une maladie grave… autant de facteurs de vulnérabilité qui mettent à l’écart ceux qui en sont victimes. « La Fondation de France s’est contentée d’acter un constat : celui qu’un problème en entraîne souvent un autre », explique Mireille Davidson, expert Santé. « La maladie, par exemple, à partir du moment où elle attaque le corps ou l’esprit, même momentanément, rend vulnérable. Au-delà de la douleur physique, les personnes se sentent stigmatisées, incomprises, exclues », poursuit-elle. Au terme de cette spirale, la solitude. Les projets que nous soutenons permettent de vivre dans un environnement le plus « ouvert » possible et de s’inscrire durablement dans la communauté : solidarités de voisinage, cafés associatifs, séjours de répit pour les aidants, ou encore maintien des liens entre enfants et parent incarcéré. Chiffres clés 58millions d’euros 304fondations 3 800projets 76,9 %23,1 % Solidarités Santé Répartition par thématique (en nombre de projets) 14,5 % 85 % 0,5 % SubventionsPrix Bourses Répartition par type de soutien
  17. 17. Fondation de France - Rapport d’activité 2013 15 Pour faire reculer la solitude, la Fondation de France s’est engagée dans un grand projet de restauration du lien social en soutenant des centaines d’initiatives qui ont fait leurs preuves. Agir contre la solitude L’habitat participatif est né de groupes d’habitants qui, ne voulant plus vivre isolés, se sont réunis pour mutualiser des services et partager des valeurs : co-construire et co-gérer un projet immobilier, des espaces communs, des liens de solidarité… Le programme Habitat a soutenu une trentaine de projets de ce type avec pour critères de sélection, la mixité sociale et intergénérationnelle des occupants, l’ouverture du projet au quartier et une gestion dans la durée. En 2013, un membre de notre comité a participé aux groupes de travail organisés par le ministère du Logement afin d’inclure ce type d’habitat innovant dans la nouvelle loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové (ALUR). L’habitat participatif Si l’accueil des personnes handicapées dans la cité s’améliore progressivement, beaucoup reste à faire sur ce qui les concerne tout autant : les relations affectives, la parentalité, la sexualité. Ces questions, très délicates, ont été débattues et réfléchies par un groupe constitué d’experts de notre comité et de personnalités extérieures, incluant naturellement des personnes concernées. En 2013, ce travail de réflexion a donné lieu à une première publication Sexualité et handicap : parlons-en ! qui présente des expériences concrètes et les questions déontologiques que soulèvent ces sujets. Vie affective, sexuelle et parentalité À la suite du typhon qui a touché les Philippines le 8 novembre 2013, un comité a été monté afin d’attribuer des aides aux projets dont les bénéficiaires directs sont les populations sinistrées les plus vulnérables. À la suite d’une mission d’évaluation menée sur place, des zones à l’écart des flux d’aide ont été identifiées, en particulier les îles de Leyte, Samar et Panay. Dans une logique de post-urgence, les projets viseront prioritairement la relance de l’économie (pêche, agriculture, petit commerce) et la reconstruction d’un l’habitat de qualité respectant les modes de vie et matériaux locaux. Solidarité Philippines 15millions d’euros consacrés au maintien du lien social à travers plus de 1 000 projets « On se rend compte dans nos campagnes que les personnes âgées sont isolées. Pour elles, l’épicerie mobile, c’est aussi de l’autonomie. » « Vahiné a décidé de s’impliquer auprès de la Fondation de France pour donner encore plus de sens à la valeur de partage qui lui est si chère en soutenant des projets visant à lutter contre les solitudes et à rapprocher les personnes qui souhaitent elles aussi s’investir. » « Aider les personnes à sortir de leur solitude, ce n’est pas seulement leur rendre visite, c’est échanger, partager,  ‘compter sur elles’. » MARTINE GRUÈRE, EXPERT DE LA FONDATION DE FRANCE BÉRANGER DELEVOYE, CRÉATEUR D’UNE ÉPICERIE MOBILE EN DORDOGNE DANIEL CHASSAGNON, GENERAL MANAGER FRANCE ET BELGIQUE QR code generated on http://qrcode.littleidiot.be Découvrez le film
  18. 18. Fondation de France - Rapport d’activité 201316 DÉVELOPPER LA CONNAISSANCE La connaissance est un besoin vital pour l’Homme : elle lui permet de comprendre le monde dans lequel il vit et d’y prendre sa place. Éducation, culture, formation, recherche sont là pour apporter et faire avancer ces savoirs. La Fondation de France et 400 fondations sous son égide soutiennent ces domaines qui sont un gage pour l’avenir de tous. ENCOURAGER L’ÉDUCATION ET LA FORMATION L’égalité n’existe pas dans ce champ malgré l’école gratuite et ouverte à tous ; le décrochage scolaire s’accroît dès le collège et peut vite devenir source de marginalisation, voire de délinquance. En partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale, la Fondation de France encourage les projets d’associations et d’équipes pédagogiques qui s’attaquent à ce problème en continuant les apprentissages scolaires pendant les périodes d’exclusion, en redonnant du sens aux règles pour ces adolescents, ou encore en les faisant s’impliquer dans des projets collectifs sportifs, culturels ou de loisirs. Leurs familles sont parties prenantes de l’action engagée. Des fondations sous égide œuvrent aussi en ce sens en attribuant des bourses à des étudiants, des bourses de voyage, en soutenant des structures de petite enfance ou des activités dans des lycées qui pratiquent l’ouverture sociale... SOUTENIR LA RECHERCHE Nombreux sont les donateurs qui souhaitent faire avancer la recherche médicale pour combattre ou vaincre les maladies les plus meurtrières comme le cancer ou les maladies cardio-vasculaires ; certains s’intéressent à d’autres pathologies, qui souvent les ont touchés de près, telles que l’autisme ou les maladies liées au vieillissement. Nous voulons favoriser le développement de disciplines telles que l’épidémiologie, les sciences humaines et la santé publique. Nous avons également pour but de mieux comprendre et d’analyser l’impact de la dégradation de l’environnement sur la santé humaine, en particulier sur les risques de cancer. Nous attribuons des subventions ou des bourses pour soutenir une recherche de haut niveau et former de jeunes chercheurs. Et depuis 2010, nous remettons le Grand Prix de la recherche de la Fondation de France et le Prix de la Fondation de l’œil. Ces dotations, par les sommes qu’elles représentent, donnent une réelle impulsion aux travaux. DÉVELOPPER ET CONSTRUIRE UNE CULTURE ACCESSIBLE Depuis maintenant deux décennies, nous favorisons la création contemporaine par le biais de rencontres entre artistes reconnus et citoyens confrontés à des enjeux de société ou de développement d’un territoire. Le programme Nouveaux commanditaires rassemble trois acteurs autour d’un projet : l’artiste, le citoyen et le médiateur culturel que nous avons agréé ; il s’agit à chaque fois d’aboutir à la commande d’une œuvre qui constitue un vecteur de partage et de réflexion par la mise à distance du réel. Accompagner les jeunes artistes vers la professionnalisation est une autre forme de soutien. Enfin, nous favorisons la transmission des savoirs par des échanges entre chercheurs de toutes nationalités et de toutes disciplines autour des fonctions sociales et économiques de l’art. Rappelons que la Fondation de France et les fondations sous son égide attribuent des prix littéraires et musicaux, soutiennent des établissements culturels comme l’Opéra- Comique, et encouragent l’accès aux pratiques artistiques pour les publics défavorisés, notamment des collégiens scolarisés dans des zones d’éducation prioritaire. 23,4 % 12,2 % 64,4 % Recherche Culture Éducation 53 %43,4 % 3,6 % 62 400 4 250 millions d’euros fondations projets Chiffres clés Répartition par thématique (en nombre de projets) Répartition par type de soutien SubventionsPrix Bourses
  19. 19. Fondation de France - Rapport d’activité 2013 17 À l’initiative d’une généreuse donatrice, Madame Berthe Fouassier, la Fondation de France a initié, il y a plus de vingt ans, un programme de soutien pour de jeunes chercheurs et médecins en ophtalmologie et en neuro-ophtalmologie. De nombreuses maladies encore mal connues, comme la DMLA, les cancers de l’œil ou le glaucome sont la cause de handicaps graves. La situation est devenue si préoccupante qu’une impulsion supplémentaire a été donnée avec la création de la Fondation de l’œil. En 2013, un prix de 50 000 euros a été remis à Isabelle Audo de l’Institut de la Vision, pour ses recherches sur les dystrophies rétiniennes héréditaires. La Fondation de France est convaincue qu’il n’y a pas d’échec programmé et que les solutions existent pour transformer l’école et permettre la réussite de tous. Elle s’est engagée depuis 2010 aux côtés du ministère de l’Éducation nationale pour soutenir de nouvelles approches. En quatre ans, 215 projets ont été détectés et financés, permettant à plus de 11 000 collégiens de se réconcilier avec l’école et de retrouver le chemin de la réussite. L’accession à l’indépendance en Afrique a donné lieu à un foisonnement culturel et artistique dont le premier Festival mondial des arts nègres à Dakar, le premier Festival culturel panafricain à Alger, le Festival Zaïre 74 à Kinshasa et le deuxième Festival mondial des arts nègres à Lagos. Soutenu par la Fondation de France, le projet porté par le laboratoire des archives contemporaines de l’EHESS est le premier à étudier ensemble ces manifestations afin de comprendre et d’évaluer l’originalité et les héritages d’un vaste projet culturel et politique panafricain. Les bourses Déclics jeunes 900jeunes soutenus depuis 1974 « Ce projet est un concentré de toutes mes passions : le vélo, la mécanique et mon intérêt pour l’environnement. » « Quel honneur et quel plaisir d’avoir à défendre au sein de la belle Fondation de France la passion, la nouveauté, l’imagination, la différence joyeuse, l’originalité enthousiaste, l’excellence et la détermination, l’énergie et la fantaisie de chacun de nos jeunes lauréats. » THIBAUT SALLOIGNON, 25 ANS, LAURÉAT 2013, CRÉATEUR D’UN VÉLOMOBILE HYBRIDE JÉRÔME DESCHAMPS, PRÉSIDENT DU JURY, DIRECTEUR DU THÉÂTRE NATIONAL DE L’OPÉRA-COMIQUE Les bourses Déclics jeunes aident chaque année les jeunes de 18 à 30 ans à réaliser leur vocation dans les domaines les plus divers : art, artisanat, culture, sciences, techniques, action sociale, humanitaire, environnement, etc. Les époux Salavin-Fournier, les fondations Daniel et Nina Carasso, Hélène Leclerc, Philippe et Jean-Pierre, le Fonds Inckermann et Monsieur Alphonse Jacolin Dufresne Merci aux mécènes de la promotion 2013 QR code generated on http://qrcode.littleidiot.be Archives des festivals panafricains Aidons tous lescollégiensàréussir! Prix de la Fondation de l’œil Découvrez le film
  20. 20. Fondation de France - Rapport d’activité 201318 AGIR POUR L’ENVIRONNEMENT Préserver l’environnement est une nécessité qui préoccupe les citoyens français mais aussi les habitants et les responsables dans toute la planète. L’implication des donateurs s’accroît, prouvant la prise de conscience accélérée des enjeux environnementaux pour l’avenir de l’humanité. La Fondation de France renforce son action dans ce domaine en soutenant des projets nationaux et à l’étranger. L’activité des hommes a des conséquences importantes sur leur milieu de vie ; aujourd’hui, la prise en compte de l’environnement s’impose à tous comme nécessaire et urgente, pour préserver la planète et par là même l’avenir des générations futures. Les États mettent en place des politiques de développement durable, rencontres et réglementations internationales se développent et l’opinion y est de plus en plus sensibilisée. La Fondation de France œuvre depuis plus de trente ans dans ce domaine transdisciplinaire : sa dynamique et son action se renforcent d’année en année grâce aux donateurs et aux 50 fondations sous égide agissant en France et au-delà des frontières. EXPLORER ET FAVORISER LES NOUVELLES ALTERNATIVES Les ressources non renouvelables s’épuisent, la biodiversité est menacée, l’urbanisation mal maîtrisée et l’expansion des activités humaines dégradent et polluent les milieux naturels. Pour contribuer à inverser ces tendances, la Fondation de France, avec de nombreuses fondations sous égide désireuses d’agir durablement dans ce domaine, soutient la recherche et ses acteurs qui ont parfois du mal à trouver des fonds pour certains projets innovants. Nous encourageons notamment le développement citoyen des énergies renouvelables, l’utilisation des plantes et des déchets, l’agroforesterie ou la gestion concertée du littoral... Par ailleurs, pour répondre à un phénomène mal connu – l’habitat est le premier facteur d’émissions de CO2 – , nous accompagnons la réhabilitation des logements anciens en écoconception. Enfin, nous avons contribué, à Branféré, en Bretagne, à la création d’un concept original qui rassemble en un même lieu un parc animalier et botanique, un parc de loisirs et un centre d’éducation à l’environnement, l’École Nicolas-Hulot. AGIR AU-DELÀ DES FRONTIÈRES 850 millions de personnes souffrent encore de malnutrition, alors que le monde doit se préparer à nourrir 9 milliards d’êtres humains en 2050. L’agriculture familiale pourrait produire les quantités nécessaires, tout en préservant les emplois et les ressources naturelles, mais elle est peu valorisée. C’est pourquoi la Fondation de France et le Comité français pour la Solidarité internationale se sont associés depuis cinq ans pour soutenir des projets innovants bénéficiant à des agriculteurs familiaux en Afrique de l’Ouest : techniques agroécologiques, renforcement des filières, accès au crédit, circuits-courts pour accéder aux consommateurs des villes, mais aussi renforcement des organisations paysannes pour assurer les formations, diffuser les innovations et convaincre les décideurs. Ce programme porte ses fruits grâce à la mobilisation commune des ONG africaines et de leurs partenaires européens. DÉVELOPPER ET ENCOURAGER LES BONNES PRATIQUES Fortement incitées par la réglementation, les entreprises devancent souvent le monde associatif en matière de bonnes pratiques, faisant même du développement durable un argument de vente pour leurs produits respectueux de la planète. Les projets associatifs, qu’ils touchent l’emploi, la solidarité ou l’enfance, pourraient s’accompagner d’un volet environnement ; la Fondation de France encourage, par une aide complémentaire, les associations à intégrer cette dimension, en réduisant l’impact écologique de leurs actions. 11 99,6 % 0,4 % SubventionsBourses 7,5 50 510 millions d’euros fondations projets Chiffres clés Répartition par thématique (en nombre de projets) Répartition par type de soutien 17,5 % 82,5 % Environnement Agriculture
  21. 21. Fondation de France - Rapport d’activité 2013 19 Quatre fois par an, les lauréats de notre appel à projets « Quels littoraux pour demain ? » sont réunis pour présenter l’avancement des 37 projets de recherche soutenus. L’organisation d’une table ronde en 2013 a permis de discuter de l’évolution de cet appel à projets dans les années à venir. Au sein de cet espace de rencontre et de discussion, les participants apprécient tout particulièrement la liberté et la qualité des échanges pluridisciplinaires. La Fondation Eau, Neige, Glace est née de la mobilisation de cinq personnes, issues de la société civile, afin de permettre à des acteurs de terrain de prendre part à l’intérêt général en faveur de la gestion durable de l’eau. Elles ont été rejointes par quatre grandes entreprises, représentées par leurs dirigeants : EDF, Entremont Alliance, Evian et Salomon. Ce nouvel axe, ouvert par la Fondation de France en 2013 avec la Fondation Daniel et Nina Carasso, a pour objet de soutenir les projets de recherche-action qui explorent et expérimentent des systèmes de production agricoles innovants préservant à la fois les écosystèmes et la qualité de l’alimentation produite. 75 demandes ont été examinées et 19 projets financés pour près d’1 million d’euros. Cet appel d’offres est reconduit en 2014. Dans le cadre de son programme de Promotion de l’agriculture familiale, la Fondation de France a signé, en 2013, un partenariat avec le principal réseau des organisations paysannes en Afrique de l’Ouest, le ROPPA, pour favoriser la diffusion des initiatives. L’Agence française de Développement s’est engagée à co-financer ce programme pendant trois ans. En 2013, 23 projets ont été soutenus à hauteur de 860 000 euros avec l’appui des fondations JM. Bruneau, L’Occitane et Ensemble. Créer des liens vertueux entre l’Homme et la montagne « Nous devons tous adapter nos usages de l’eau douce à sa fragilité croissante, en particulier celle des glaciers en Europe, qui s’amenuisent sous les effets du changement climatique. » « La communauté sportive est très sensible à l’environnement dans lequel elle évolue. Des messages essentiels transmis par des championnes et des champions au grand public sont toujours des vecteurs gagnants pour l’éclosion de comportements vertueux. » « Au cœur du massif du Mont-Blanc, grâce à un exploit technologique en milieu extrême, une station météo expérimentale que nous soutenons, transmet en temps réel des données précieuses aussi bien sur l’évolution du climat à long terme, que pour informer les usagers et les secours en montagne. » SERGE MARTINOT, PRÉSIDENT DE LA FONDATION JEAN-PIERRE VIDAL, CHAMPION OLYMPIQUE DE SKI ET MEMBRE DU COMITÉ DE LA FONDATION LUC MOREAU, GLACIOLOGUE ET MEMBRE DU COMITÉ DE LA FONDATION QR code generated on http://qrcode.littleidiot.be Innovations paysannes Ecosystèmes, agricultures, alimentation Les rencontres du littoral
  22. 22. Fondation de France - Rapport d’activité 201320 DÉVELOPPER LA PHILANTHROPIE Principalement connue pour gérer des fondations individualisées, d’une part, et collecter des ressources pour soutenir l’innovation sociale, d’autre part, la Fondation de France assume aussi un rôle clé pour le développement de la philanthropie : promouvoir le secteur des fondations, l’aider à se professionnaliser et à se projeter hors des frontières. Une exigence dont la Fondation de France est le fer de lance depuis 45 ans. À la création de la Fondation de France en 1969, seules 250 fondations existaient dans notre pays. À fin 2013, on dénombre 3 850 fonds et fondations. Forts de nos 45 ans d’expérience, nous avons ainsi contribué à faire reconnaître les fondations et à en favoriser le développement. La professionnalisation du secteur est particulièrement manifeste en matière d’expertise, de gouvernance et de contrôle. SE CONNAÎTRE ET SE FAIRE RECONNAÎTRE La Fondation de France, a développé depuis plusieurs années un travail de recherche, de regroupement, de collaborations et de promotion pour faire naître une identité professionnelle et valoriser l’efficacité et la capacité d’innovation du secteur philanthropique. C’est ainsi qu’elle initie, depuis une vingtaine d’années, seule ou avec d’autres, la création de plusieurs instances professionnelles (voir les partenaires ci-contre). Créé en 1997, l’Observatoire de la Fondation de France assure une mission de veille sur les tendances du secteur, et s’attache à analyser et à mieux faire connaître l’ampleur et les mécanismes de la philanthropie privée. Il publie des enquêtes sur le poids économique des fonds et fondations en France, des études qualitatives sur les pratiques de philanthropie et de mécénat et, depuis 2008, sur diverses causes et enjeux sociaux sur lesquels la Fondation de France intervient. PLAIDER AUPRÈS DES POUVOIRS PUBLICS Dix ans après la loi Aillagon, dont la préparation avait donné lieu à un important travail de pédagogie auprès des pouvoirs publics, un véritable élan de générosité s’est développé : plus de 25 000 entreprises de toute taille et plus de 5 millions de foyers fiscaux soutiennent des œuvres et des organismes d’intérêt général auxquels ils apportent une contribution globale d’environ 3,2 milliards d’euros, alors qu’elle n’était en 2004 que d’1 milliard d’euros. Le rôle de porte-parole de la Fondation de France auprès des pouvoirs publics se concrétise aussi à travers sa participation au Haut Conseil à la Vie associative, et au groupe de travail du Conseil d’État sur la territorialité des dons. Enfin, la Fondation de France participe activement, en la personne de son directeur général, à l’élaboration des avis et rapports du Conseil économique, social et environnemental (CESE) ayant trait au secteur associatif, aux organismes à but non lucratif, aux ONG et à l’économie sociale et solidaire. Le 27 novembre 2013, Francis Charhon, y a présenté un rapport sur le projet de loi l’orientation et de programmation sur la politique de développement et de solidarité internationale. La Fondation de France travaille également avec ses partenaires européens à des programmes d’intervention communs et à l’élaboration de futurs dispositifs supranationaux du mécénat. « Philanthrope par tempérament » JEAN-MARIE BRUNEAU, FONDATION JM. BRUNEAU « Philanthrope les pieds sur terre » ROMAIN FERRARI, FONDATION 2019 Portraits de philanthropes parus dans le journal Le Monde « Enseignante philanthrope » JACQUELINE BLANCHY, FONDATION LES ARTS ET LES AUTRES
  23. 23. Fondation de France - Rapport d’activité 2013 21 DONNER UN VISAGE À LA PHILANTHROPIE La philanthropie reste en France un phénomène méconnu du grand public. Elle rencontre même parfois un certain scepticisme. Afin de rendre plus concrète la réalité des diverses formes que peut prendre aujourd’hui un projet philanthropique, la Fondation de France a présenté chaque mois en 2013, un « portrait de philanthrope » dans les colonnes du quotidien Le Monde. Ces exemples d’initiatives d’hommes et de femmes aux parcours variés contribuent à donner un visage à l’engagement philanthropique, et à encourager d’autres vocations. Longtemps réticentes à parler de leur engagement par souci de discrétion, de plus en plus de personnes ayant consacré une partie de leur patrimoine et de leur temps à un projet d’intérêt général comprennent aujourd’hui l’importance du témoignage. Afin d’encourager ces démarches, la Fondation de France suscite de nombreuses occasions pour les philanthropes de prendre la parole, dans les médias ou lors d’événements qu’elle organise. LA PHILANTHROPIE AU CŒUR DES TERRITOIRES Avec ses sept délégations régionales, la Fondation de France agit au plus près des besoins locaux et impulse de nouveaux projets philanthropiques au cœur des territoires. En 2013, plusieurs événements ont été organisés en régions pour promouvoir le développement de la philanthropie. Le 19 novembre, une conférence-débat organisée par la délégation Bretagne en partenariat avec l’Institut franco-américain de Rennes en présence de Robert J. Tate, consul des États-Unis d’Amérique pour le Grand Ouest, a permis de porter des regards croisés sur la philanthropie aux États-Unis et en France, sujet qui a suscité un vif intérêt. Le 28 novembre, la Fondation de France a organisé à Lille les Rencontres régionales des philanthropes, en partenariat avec BNP Paribas et Mazars. Cet événement a mis en lumière la diversité et le dynamisme des initiatives philanthropiques dans la région Nord-Pas-de-Calais, à travers les interventions d’Hervé Allard, président-directeur général de Trénois Decamps, président du club des ETI de Lille et vice-président de la Chambre de commerce ; André Dupon, directeur de Vitamine T (Entreprises d’insertion) et président du MOUVES, et Thérèse Lebrun, vice-rectrice de l’université catholique de Lille. 250 personnes ont participé à cette soirée. « Philanthrope en famille » SARAH CHAULEUR, FONDATION UN MONDE PAR TOUS « Philanthrope exigeant » PHILIPPE DESMARESCAUX, FONDATION FRANCO-MALGACHE POUR LE DÉVELOPPEMENT « Philanthrope pour les femmes » DANIÈLE KAPEL-MARCOVICI, FONDATION RAJA-DANIÈLE MARCOVICI La Fondation de France est cofondatrice et membre actif de chacune des organisations suivantes : projets 40 million d’euros 0,5 « Philanthrope du bout de la piste » PATRICK DEWAVRIN, FONDATION POUR UNE MATERNITÉ SANS RISQUE Nos partenaires Chiffres clés
  24. 24. Fondation de France - Rapport d’activité 201322 FAVORISER LA PHILANTHROPIE SANS FRONTIÈRES De nombreux donateurs désirent agir hors de leurs frontières. La Fondation de France a participé à la constitution de deux dispositifs qui représentent la procédure la plus simple, sûre et économique pour exprimer sa générosité en Europe et aux États-Unis en faveur d’organismes d’intérêt général. Ils constituent de formidables leviers de développement pour les associations, écoles ou musées français qui peuvent à travers eux, lever des fonds à l’étranger. EN EUROPE : LE RÉSEAU DES DONS TRANSNATIONAUX La Fondation de France développe un service de relais entre donateurs et associations françaises, à l’échelle européenne, où il s’avère très utile pour dépasser les barrières fiscales qui entravent la philanthropie transfrontalière. Membre actif du Centre européen des fondations, elle a noué au fil des années des contacts étroits avec ses homologues. Elle a progressivement mis en place des accords de réciprocité avec 16 partenaires pour permettre aux donateurs d’exercer leur générosité en toute sécurité, tout en bénéficiant des déductions fiscales du pays où ils résident. Il est opérationnel pour les dons de et vers l’Allemagne, la Belgique, la Bulgarie, l’Espagne, la Hongrie, l’Irlande, l’Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas, la Pologne, la Roumanie, le Royaume-Uni, la Slovaquie, la Slovénie, le Portugal et la Suisse. Dans ce cadre, en 2013, la Fondation de France a encaissé 1,3 million d’euros de dons effectués par des donateurs français au bénéfice d’associations étrangères garanties par les partenaires du réseau, mais aussi de nombreux établissements d’enseignement supérieur. Parallèlement, elle a reçu 1,14 million d’euros de résidents étrangers au profit de 40 organismes français dont elle a expertisé les projets. www.transnationalgiving.eu AUX ÉTATS-UNIS : FRIENDS OF FONDATION DE FRANCE La Fondation de France a initié en 1997 la création de Friends of Fondation de France, fondation de droit américain basée à New York, dont l’objet social est de soutenir des projets présentés par la Fondation de France. Friends of Fondation de France a été reconnue par les autorités américaines comme une public charity habilitée à accorder localement les déductions fiscales les plus favorables. Grâce à ce dispositif, les associations, écoles, musées français peuvent faire appel au dynamisme de la philanthropie américaine et lever des fonds auprès d’expatriés, d’entreprises ou encore de fondations américaines et ce, sans avoir à mettre en place des organisations filiales à l’étranger. En 2013, 33 organismes et fondations françaises ont été soutenus par des mécènes américains grâce à Friends of Fondation de France, pour un montant global de 1,33 million d’euros. www.friendsoffdf.org FESTIVAL D’AUTOMNE À PARIS Les dons ont permis à 26 classes, de la maternelle au lycée, d’être impliquées dans des actions pédagogiques autour des expositions de Jennifer Allora Guillermo Calzadilla. 2 donateurs belges pour un montant de 24 700 € Un exemple de don transnational européen
  25. 25. EN MOTS ET EN IMAGES « Ce qui est important, c’est d’avoir une identité dans un groupe et ici on la retrouve. » GILDAS, BÉNÉFICIAIRE ET BÉNÉVOLE AU CAFÉ CURIEUX À MORSANG-SUR-ORGE PROJET SOUTENU PAR LE PROGRAMME MALADIES PSYCHIQUES « Je crois que ma vie aurait été bien différente. Je ne serais pas aussi épanouie que je ne le suis là. » LAETITIA, ANIMATRICE SPORTIVE DE JUST KIFF DANCING À SAINT-ETIENNE-DU-ROUVRAY PROJET SOUTENU PAR LE PROGRAMME ALLEZ LES FILLES ! « On se rend compte qu’on est encore bon à quelque chose et qu’on peut se mettre au goût du jour. » NICOLE, PARTICIPANTE AUX ATELIERS NUMÉRIQUES D’OLD UP À PARIS PROJET SOUTENU PAR LE PROGRAMME PERSONNES ÂGÉES « Le violoncelle, c’est une bonne activité. En plus, la musique ça stimule, on apprend mieux les leçons ensuite. » PRINCE JEAN-MICHEL, PARTICIPANT AUX ATELIERS TALENS LYRIQUES À PARIS PROJET SOUTENU PAR LE PROGRAMME ENFANCE/CULTURE « Moralement et physiquement, cela m’a beaucoup aidée. Quand je rentre chez moi, je me sens bien dans ma peau. » SAÏDA, PARTICIPANTE AUX ATELIERS DE LA PLACE SANTÉ À SAINT-DENIS PROJET SOUTENU PAR LE PROGRAMME DÉMARCHES PARTICIPATIVES « Papy nous a toujours dit de retourner les cailloux et de les remettre. Mais on ne savait pas pour la taille des crabes. » MONIQUE, SENSIBILISÉE À LA PÊCHE À PIED PAR IODDE SUR L’ÎLE D’OLÉRON PROJET SOUTENU PAR LE PROGRAMME ENVIRONNEMENT Depuis sa création, la Fondation de France avec les fondations qu’elle abrite, a soutenu près de 140 000 projets d’intérêt général dans toute la France et dans le monde. Retrouvez leur témoignage en vidéo sur notre site Internet, nos pages Facebook et Google + et sur notre chaîne YouTube.
  26. 26. Fondation de France - Rapport d’activité 201324 TOTAL DES PRIX, BOURSES, SUBVENTIONS, MISE EN ŒUVRE En nombreEn k€ TOTAL DES RESSOURCES COLLECTÉES Fondation de France en propre et fondations sous égide 8 428 8 626 150 494 k€ 127 860 k€ 2012 2013 127 126 k€ 8 000 2010 94 858 k€ 7 500 2009 8 569 135 862 k€ 2011 140 936 k€ 2013 159 388 k€ 2010 689 398 k€* 2009 162 949 k€ 2011 2012 20092009 674 20102010 682 2011 2012 2011 2012 700 715 20132013 744 NOMBRE DE FONDATIONS SOUS ÉGIDE * Dont une fondation créée avec 467 000 k€ 1 604 762 k€ 1 725 598 k€ 1 809 955 k€ 1 923 587 k€ 2 015 057 k€ TOTAL DES ACTIFS GÉRÉS INDICATEURS 157 850 k€
  27. 27. Fondation de France - Rapport d’activité 2013 25 IMAGE DE LA FONDATION DE FRANCE RÉPARTITION DES RESSOURCES DONNÉES RESSOURCES HUMAINES 39 % 7 % 28 % 26 % 2009 2010 2011 2012 2013 100 % 40 60 80 Efficacité Utilité Confiance Dons Autres Legs et donations Revenus financiers et immobiliers salariés 172 cadres 60 %âge moyen des salariés 42 ans employés 40 % femmes 71 %ancienneté moyenne des salariés 7 ans hommes 29 % Enquête Ipsos réalisée auprès d’un échantillon de personnes de 50 ans et plus, disposant d’un revenu mensuel net par foyer de plus de 3 500 € (plus de 5 000 € depuis 2011).
  28. 28. Fondation de France - Rapport d’activité 201326 DES FEMMES ET DES HOMMES ENGAGÉS La force de la Fondation de France repose avant tout sur la compétence et l’engagement des hommes et des femmes qui accompagnent, rigoureusement et dans la transparence, tous ceux qui nous font confiance. Au cœur de notre métier, l’expertise porte à la fois sur le domaine sociétal à travers nos missions, mais aussi sur le conseil et le soutien technique pour mieux répondre aux attentes des donateurs et fondateurs. ACCOMPAGNER LE CHANGEMENT L’année 2013 a vu l’aboutissement de la mise en œuvre d’une nouvelle organisation menée progressivement, afin d’accompagner les collaborateurs dans les meilleures conditions. Les instances représentatives du personnel ont été consultées et impliquées de manière constructive à chaque étape. Aussi, l’équipe des Ressources humaines a rencontré chacun des salariés lors d’entretiens individuels pour évoquer son projet professionnel et mettre en place un plan d’accompagnement. Plus de 40 mobilités internes ont été conclues. Un dispositif « Être écouté – Être entendu » a également été mis en place afin de favoriser le bien-être au travail et prévenir d’éventuelles difficultés. Les postes et espaces de travail ont été réaménagés afin de favoriser la collaboration et la proximité des managers avec leurs équipes. Enfin, une convention autour des valeurs de la Fondation de France a réuni l’ensemble des salariés et bénévoles. LA FORCE DU BENEVOLAT Pour remplir sa mission avec la plus grande économie de moyens, la Fondation de France s’est toujours appuyée sur le bénévolat. Les bénévoles sont au cœur de la gouvernance : ils constituent le Conseil d’administration et les 35 comités qui le conseillent. Ils sont également fortement impliqués dans le fonctionnement opérationnel en remplissant des missions variées selon leur expertise et leur parcours : instruction et évaluation de projets, information et veille, développement des contacts avec les donateurs, élus, institutions, professions juridiques et financières, médias… Outre l’apport considérable de temps, de compétences et de motivation qu’il représente, l’engagement de ces 743 bénévoles incarne l’intervention d’une société civile généreuse au service de l’intérêt général. UNE POLITIQUE RESPONSABLE La politique de gestion des ressources humaines de la Fondation de France promeut l’émergence d’un environnement de travail positif qui valorise la collaboration et les contributions individuelles et collectives. Nous accompagnons les collaborateurs tout au long de leur parcours à travers notamment des accords dédiés (parentalité, égalité professionnelle, seniors…). En 2013, la formation des salariés a représenté un effort de plus de 5 % de la masse salariale. La pratique des outils informatiques occupant une place centrale, la maîtrise des outils bureautiques et du système d’information est un axe fort de notre politique de formation. Les salariés ont été incités à suivre les formations dédiées au système d’information et à l’obtention du Passeport de compétences informatiques européen (PCIE). Afin de diversifier le recrutement, nous avons intensifié notre présence sur des forums emploi destinés aux seniors, aux personnes en situation de handicap et aux jeunes diplômés (Paris pour l’emploi, Speednetworking ESC Toulouse, Forum Emploi Seniors, ateliers de la Maison des entreprises et de l’emploi…). En 2013, plus de 6 000 candidatures externes ont été reçues. Et chaque mois, quelque 2 800 personnes visitent l’espace recrutement du site www.fondationdefrance.org.
  29. 29. Fondation de France - Rapport d’activité 2013 27 Direction des Ressources internes • Département Système d’information métiers • Département Infrastructure, sécurité et centres de services • Service SI décisionnel, reporting et indicateurs • Service Environnement de travail • Service des Ressources humaines Direction du Développement • Département Marketing et grands comptes • Département Qualité et relations clients • Département Développement territorial • Observatoire de la Fondation de France Direction de la Communication et de l’information • Service Éditorial • Service Événementiel et opérations de relations publiques • Service Relations médias, communication interne et régionale Direction Financière • Département Gestion des libéralités • Département Patrimoine immobilier • Département Comptabilité et gestion • Service Finance et trésorerie Direction générale Pôle d’expertise juridique et fiscal Pôle d’expertise contrôle de gestion • Département Solidarités et Environnement : Économie sociale et solidaire, solidarités internationales, environnement – Solidarités nationales • Département Santé et développement de la connaissance : Promotion de la santé et accompagnement des malades – Recherche et Enseignement supérieur – Culture et Éducation • Pôle d’expertise Conseil • Pôle de gestion mécénat Direction du Mécénat Une profonde réorganisation a été menée en 2013 pour adapter le fonctionnement de la Fondation de France aux enjeux stratégiques de développement et de promotion de la qualité. Afin de faciliter la performance, l’accent est porté sur la transversalité dans les pratiques de travail ainsi que sur le renforcement des compétences managériales, de l’expertise technique et sociétale, de la polyvalence et de l’adaptabilité. Des compétences et expertises mutualisées au profit de l’exercice de la philanthropie
  30. 30. Fondation de France - Rapport d’activité 201328 LE CONSEIL D’ADMINISTRATION Le Conseil d’administration est l’organe de décision suprême car les fondations n’ont pas d’assemblée générale. Il joue un rôle essentiel dans la définition de la stratégie en liaison avec la Direction générale, et dans le contrôle de la mise en œuvre des objectifs de l’organisation. Il approuve les comptes, vote le budget et les programmes d’actions, et s’assure de la fiabilité et de la qualité de l’information donnée sur la situation financière de l’organisation. Il vérifie que l’activité est en conformité avec les lois, les règlements et les codes de déontologie en vigueur. Il se réunit quatre fois par an. PRÉSIDENT Philippe LAGAYETTE* PRÉSIDENTS D’HONNEUR Bertrand DUFOURCQ Ambassadeur de France Yves SABOURET Conseiller du Groupe 3i France VICE-PRÉSIDENT Michel PRADA* Président du Conseil de normalisation des comptes publics TRÉSORIER Philippe DUPONT* Président d’Isodev MEMBRES Patrick AUDEBERT Chef du bureau des associations et fondations, ministère de l’Intérieur Olivier BAILLY Conseiller auprès de la direction générale de la Caisse des Dépôts et Consignations en charge des fondations Claire BAZY MALAURIE* Membre du Conseil constitutionnel Bernard de MONTFERRAND Ancien Ambassadeur - Consultant de Roland Berger Strategy Consultants Jean-Paul CHIFFLET Président de LCL Jean-Paul DELAHAYE Directeur général de l’Enseignement scolaire, ministère de l’Éducation nationale représenté par M. Renaud RHIM, Chef de service, adjoint au Directeur général de l’enseignement scolaire Bernard DEROSIER Représentant du Premier ministre Yann DYEVRE Directeur de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et de la Vie associative, ministère des Sports, de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et de la Vie associative Robert FOHR Chef de la mission Mécénat, ministère de la Culture et de la Communication Jean-Paul FOUCAULT Président du Conseil d’orientation et de surveillance de la Caisse d’épargne Ile-de-France Sabine FOURCADE Directrice générale de la Cohésion sociale, ministère des Affaires sociales et de la Santé Claudie HAIGNERE Présidente d’Universcience Michèle HANNOYER Conseiller juridique – Directeur de projet, ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Dominique HERIARD-DUBREUIL* Présidente du Groupe Rémy-Cointreau François LEMARCHAND* Président de Nature et Découvertes Jean-Pierre LIEB Chef du service juridique de la fiscalité à la direction générale des Finances publiques, ministère de l’Économie et des Finances Isabelle MASSIN Présidente de la 1re section « Droit, logement et société », ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie Gérard MESTRALLET Président-Directeur général de GDF SUEZ, représenté par Philippe PEYRAT, délégué général de la Fondation GDF SUEZ Frédéric OUDEA Président-directeur général de la Société Générale Marie-Claude PITANCE Présidente de la délégation Rhône-Alpes Jean-Marie SANDER Président du Crédit Agricole SA Michel TALY Avocat associé du cabinet Arsene Taxand Marc TESSIER* Président de Vidéo Futur Entertainment Group Philippe VAYSSETTES Président du directoire de la Banque Neuflize OBC * Membre du Bureau Composition au au 31/03/2014
  31. 31. Fondation de France - Rapport d’activité 2013 29 LES COMITÉS SPÉCIFIQUES COMITÉ FINANCIER Le comité Financier assiste le Conseil d’administration dans la gestion des biens et fonds de la Fondation. Il est chargé de s’assurer de la qualité de la gestion des actifs financiers et du respect des principes et des objectifs de gestion. Le comité Financier est garant de l’application de la Charte de gestion financière et en assure l’actualisation. Il se réunit six fois par an. PRÉSIDENT Philippe DUPONT Président d’Isodev, Trésorier de la Fondation de France MEMBRES Catherine ALLONAS-BARTHE Directeur financier - Assurances du Crédit Mutuel Baudouin de BRIE SOFIVAL Antoine CALVISI Conseiller du comité de Direction Banque de Luxembourg Stéphane CORSALETTI Président du directoire Neuflize OBC Investissements Olivier GARNIER Chef économiste Groupe Société Générale JEAN HUET Ancien trésorier de la Fondation de France Pierre LATROBE** Conseiller du directoire, Atria Capital Partenaires Frank NICOLAS Directeur des investissements et solutions clients Natixis AM Éric TAZE-BERNARD Chief Allocation Advisor - Amundi COMITÉ D’AUDIT Le comité d’Audit étudie les comptes et le budget qui seront présentés au Bureau et au Conseil d’administration, suit la gestion des risques, pourvoit des audits et est chargé du choix du Commissaire aux comptes. Composé de quatre membres du Conseil, il se réunit au moins deux fois par an. Le commissaire aux Comptes assiste à ces séances. PRÉSIDENT Michel PRADA Président du Conseil de normalisation des comptes publics, Vice-président de la Fondation de France MEMBRES Philippe DUPONT Président d’Isodev Jean-Paul FOUCAULT Président du Conseil d’orientation et de surveillance de la Caisse d’épargne Ile-de- France Michel TALY Avocat associé du cabinet Arsene Taxand COMITÉ LIBÉRALITÉS Présidé par un membre du Conseil d’administration, le comité Libéralités est chargé du suivi de l’ensemble de la gestion des libéralités (donations, testaments), de l’affectation des legs et de l’analyse des dossiers complexes et de ceux dépassant 500 000 euros. Il se réunit quatre fois par an. PRÉSIDENTE Claire BAZY MALAURIE* Membre du Conseil constitutionnel, Membre du Conseil d’administration de la Fondation de France MEMBRES Bernard DEROSIER Représentant du Premier ministre Bernard de MONTFERRAND Ancien Ambassadeur - Consultant de Roland Berger Strategy Consultants **Mandatsarrivésàtermeen2013 COMITÉ RÉMUNÉRATIONS LecomitéRémunérationsestinformédelapolitiquesalarialeetdisposedurapportunique annuel. Il fixe et valide les augmentations de salaire des directeurs et/ou primes du directeur général. Il valide les options budgétaires. Il se réunit au moins deux fois par an. PRÉSIDENT Marc TESSIER Président de Vidéo Futur Entertainment Group, Membre du conseil d’Administration de la Fondation de France MEMBRES Philippe DUPONT Président d’Isodev Philippe LAGAYETTE Président de la Fondation de France Claire BAZY MALAURIE Membre du Conseil constitutionnel
  32. 32. Fondation de France - Rapport d’activité 201330 COMITÉ HABITAT PRÉSIDENT Claude CHIGOT* A exercé des responsabilités au sein de réseaux associatifs et fondations (FédérationdesPACT-ARIM,Logementspourtous,FondationAbbéPierre…) Rémi GIRARD Ancien directeur de la Fédération des Pact-Arim MEMBRES Michelle ARNAUDIES Direction générale de la Cohésion sociale Nicolas BERUT Collège coopératif Rhône-Alpes Jean-Luc CORDIER Financements habitat pour le groupe Crédit coopératif Yolande ENCINAS* Responsable chargée d’études à l’Observatoire associatif du logement à Grenoble Christian LAIDEBEUR Consultant intervenant sur les politiques d’habitat social Arnaud LECROART Communauté urbaine de Bordeaux Malika MEDJELLEKH Responsable du pôle habitat de l’association La sauvegarde Guy MUCELLI Ancien cadre de la direction régionale IDF de la Caisse des Dépôts et Consignations Christian PAILLOUX* A exercé des responsabilités dans la gestion de logements d’urgence et d’un centre d’hébergement et de réinsertion sociale Thérèse POURRIOT* Ancienne responsable du mouvement HLM Eléonore VÉTRIAK Ancienne directrice adjointe à l’action sociale Caf de Paris COMITÉ PERSONNES ÂGÉES PRÉSIDENT Henry COLOMBANI* Ex-délégué général adjoint de la Fédération des centres sociaux et socio-culturels de France Jean-Luc NOEL Psychologue clinicien – groupe hospitalier Sainte-Périne (Paris) MEMBRES Gabriel ABITBOL Médecin gériatre, Unité fonctionnelle de douleur et soins palliatifs, Hôpital Broca, Paris et médecin libéral à Montrouge Frédéric BALARD Anthropologue post-doctorant à l’université de Montpellier Corinne DAVER Docteur en droit, avocate associée spécialisée en droit de la santé, Barreau des Hauts-de-Seine Dominque DUCORNEZ Médecin gériatre, coordinateur dans différents EHPAD du nord de la France Vonig LE GOIC Ex-chargée de mission intergénération à la Mission ville de Créteil Marijane PROVENZANO Formatrice à l’école de Formation psycho-pédagogique (Paris) Monique SCHMIDT-WAGNER* Directrice de la maison de retraite La passerelle de Larajasse Jacques ROYER Directeur général de l’association Fondation Bompard (Noveant-sur- Moselle) Danièle STEINBACH-ESTEVE Inspecteurdesantépublique–pôled’expertisemédicale-ARSducentre LES COMITÉS D’EXPERTS PROGRAMMES Composés de personnalités expertes dans leur domaine, les comités spécialisés pour les activités de programmes proposent des politiques dans le champ concerné et choisissent les dossiers qu’ils proposent à financement. Le président de la Fondation de France prend la décision finale en signant l’engagement financier. Créés en fonction de l’évolution des axes d’intervention, ces comités sont composés de membres nommés par le président, pour un mandat de trois ans, renouvelable une fois. *Mandats arrivés à terme en 2013
  33. 33. Fondation de France - Rapport d’activité 2013 31 COMITÉ EMPLOI  / DÉMARCHES PARTICIPATIVES PRÉSIDENT Jean-Marie BERGERE Ancien délégué général d’Astrees (Association travail emploi Europe société), ancien Directeur général de l’Agence régionale de développement du Limousin, membre du bureau de la 27e région MEMBRES Laurent ASSATHIANY Spécialiste coordination et accompagnement de projets collectifs dans le champ social et culturel Annie BERGER Conseillère municipale de Caen, déléguée à l’Économie sociale et solidaire et conseillère communautaire à l’agglomération de Caen Maurice BURDIN Ancien responsable de la mise en œuvre des clauses d’insertion dans les marchés publics de la communauté d’agglomération de Grenoble Agostino BURRUNI Directeur de la Ligue de l’enseignement de Saône-et-Loire Denys CORDONNIER Consultant spécialisé dans les processus d’intégration des salariés et la participation des personnes en difficulté Denis DEMENTHON Responsable du pôle développement territorial de France Active Alain GOUSSAULT Président de l’Union régionale des entreprises d’insertion de Haute- Normandie Nicole HIRSCH Ancienne chef de projet à la Direction générale de la cohésion sociale Elisabeth MAUREL Ancienne chercheuse au laboratoire pacte/IEP de Grenoble, experte sur l’insertion et l’emploi, la lutte contre les exclusions et les politiques sociales Jacques NODIN Ancien préfet Antoine QUEFFELEC Ancien Directeur de la Formation et des Affaires sociales du groupe Saint-Gobain COMITÉ PERSONNES HANDICAPÉES PRÉSIDENT Pierre BONJOUR Membre du Comité national des avis déontologiques MEMBRES Bernadette CELESTE Directrice de l’Institut national supérieur de formation et de recherche pour l’éducation des jeunes handicapés et les enseignements adaptés (Inshea) Philippe CHASTEL Directeur de l’espace social Boris Vian à Saint-Étienne Bertrand COPPIN Directeur de l’École européenne supérieure en travail social (Eests) Yannick COURBOIS Professeur de psychologie à l’université Lille 3 Alissa LANCRY Chargée de missions études et projets innovants à la Direction scientifique de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie Rémy LEBLANC Directeur général du GEIST Mayenne Jean-Luc LETELLIER Directeur Crédavis (centre de recherche et d’étude pour le droit à la vie sexuelle dans le secteur social et médico-social) Pauline d’ORGEVAL Directeur de CoActis santé Ryadh SALLEM Directeur de CAPSAAA (Cap sport art aventure amitié), Président du comité régional IDF du sport adapté, Président de Ceux qui font le Défistival (Cqfd)
  34. 34. Fondation de France - Rapport d’activité 201332 COMITÉ ENFANCE MEMBRES Luis ALVAREZ Médecin adjoint dans le service de pédopsychiatrie de l’Institut de puériculture de Paris Marie-Laure CADART Médecin et anthropologue, Aix-en-Provence Anna RURKA Maître de conférences en psychologie université Paris X Nanterre Jean-Michel LEDUC Directeur général de l’association Œuvre normande des Mères, Canteleu Christine ATTALI-MAROT Médecin pédiatre, ancienne Présidente de la commission nationale Petite Enfance de l’Uniopss, Paris Ariane SALMET Chef de la mission de développement des publics à la délégation au Développement et aux Affaires internationales du ministère de la Culture et de la Communication, Paris Béatrice SEUGNET-JACOBS Responsable de l’association Les petits riens, Paris Jean-Luc TOURY Directeur de pouponnière retraité, Grenoble Evelyne RESMOND - WENZ Fondatrice et coordinatrice de l’association Acces Armor (Actions culturelles contre les exclusions et les ségrégations), Plouer-sur-Rance COMITÉ ALLEZ LES FILLES PRÉSIDENTE Danièle SALVA Ex-Présidente de l’association Femmes Mixité sports Paris MEMBRES Adji AHOUDIAN Adjoint au maire en charge de la Jeunesse - Mairie du 19e arrondissement à Paris Fabien BEYRIA Sociologue et professeur d’EPS dans un collège de l’Oise Nadège DEVILLE Infirmière scolaire, académie de Rouen et éducatrice sportive Adil EL OUADEHE Responsable national de projets à l’Union française des œuvres laïques d’éducation physique (Ufolep), Paris Marie-Christine GRUNENWALD Principale du collège Debussy à Aulnay-sous-bois Carine GUERANDEL Sociologue, université de Lille Claude MARECHAL Ancien proviseur du lycée Godart Roger d’Épernay Emmanuel YGOUT Responsable d’un service de placement familial sur l’agglomération rouennaise, conseil général 76 COMITÉ MALADIES PSYCHIQUES ET VIE SOCIALE PRÉSIDENT Clément BONNET Psychiatre honoraire, ancien praticien à l’Asm13 (Association santé mentale dans le 13e arrondissement à Paris) MEMBRES Charles ALEZRAH Psychiatre, chef de service au centre hospitalier de Thuir Elisabeth BALDO Psychiatre, responsable du pôle transversal au centre hospitalier Mont- Perrin, Aix-en-Provence René BAPTISTE Président de l’association Grim et du collectif régional Aramis des associations de réinsertion pour les personnes handicapées psychiques Laurent EL GHOZI* Conseiller municipal, délégué à la Vie universitaire, Nanterre et chef du service des Urgences à l’hôpital Max Fourestier, Nanterre Brigitte FAGES Cadresupérieuresocio-éducative,groupehospitalierPaul Guiraud,Villejuif Cristina LOPES* Conseillère en économie sociale et familiale, chef de service d’accompagnement à la vie sociale, Espoir 18, Bourges Yohanes MAKANDA Citoyen-expert santé et handicap psychique Colette de SAINT SAUVEUR Membre adhérent de l’Union nationale des familles et amis de personnes malades et/ou handicapées psychiques (Unafam), Directrice retraitée de l’Institut de puériculture de Paris Dolorès Lina TORRES Psychiatre des hôpitaux, Présidente de la Commission médicale d’établissement du centre hospitalier Édouard Toulouse à Marseille Christian TOULLEC Directeur du foyer d’accueil médicalisé Jules Falret, association Œuvre Falret, Draveil
  35. 35. Fondation de France - Rapport d’activité 2013 33 COMITÉ PRISONS PRÉSIDENT Franck TANIFEANI Directeur général de l’Association pour la réadaptation sociale (ARS), Marseille et Président du Groupe national d’appui « Justice » à la FNARS MEMBRES Serge CANAPE Directeur des services pénitentiaires d’insertion et de probation – Direction de l’Administration pénitentiaire Dr Cyrille CANETTI Psychiatre, chef du service médico-psychologique régional de la Santé, Paris Gilles CHANTRAINE Sociologue, Centre lillois d’études et de recherches sociologiques et économiques, Lille Vincent DELBOS Magistrat, détaché auprès du Contrôleur général des lieux de privation de liberté, Paris Dr Catherine FAC Responsable de l’unité de consultations et de soins ambulatoires de Fresnes Jeannette FAVRE Présidente de l’Union nationale des associations de maisons d’accueil de familles de personnes incarcérées (UFRAMA) Ludovic FOSSEY Vice-Président chargé de l’application des peines au tribunal de grande instance de Paris Eliott LOUAN Conseiller d’insertion et de probation, SPIP Maine-et-Loire, Angers Hélène MORFINI Chargée de mission « prison » à l’association Aurore, PARIS Alexis SAURIN Président de la Fédération des associations Réflexion-Action, Prison et Justice (FARAPEJ), Paris COMITÉ SOIGNER, SOULAGER, ACCOMPAGNER PRÉSIDENT Dr Daniel d’HÉROUVILLE* Chef de service, maison médicale Jeanne Garnier, Paris MEMBRES Dr Gabriel ABITBOL* Médecin gériatre, unité fonctionnelle de douleur et soins palliatifs, hôpital Broca, Paris, et médecin libéral, Montrouge Dr Françoise BOURGEOIS* Praticien hospitalier, unité de traitement des douleurs chroniques, CHU, Bordeaux Dr Monique COUTURIER* Pharmacien des hôpitaux, centre hospitalier, Lannion Marie-Claude DEFONTAINE CATTEAU* Psychologue, Centre évaluation et traitement de la douleur, CHRU, Lille Françoise DEMOULIN* Directrice du Bénévolat de la Fondation Claude Pompidou, Paris Dr Rodrigue DELEENS* Praticien hospitalier, consultation douleur et unité mobile de soins palliatifs, centre hospitalier, Lisieux Dr Dominique DUCORNEZ* Médecin gériatre, coordonnateur dans différents EHPAD du nord de la France Dr Christine LEVEQUE* Chef de service, équipe mobile d’accompagnement et de soins palliatifs, Centre d’accueil et de soins hospitaliers, Nanterre Dr Isabelle MARIN* Chef de service, équipe mobile de soins palliatifs, hôpital Delafontaine, Saint-Denis Dr Umberto SIMEONI* Chef de service, service de néonatologie, coordonnateur du pôle parents-enfants, CHU de Marseille Agnès TATIN-GUERIN* Infirmière, service soins de suite et réadaptation, centre hospitalier Jacques Cœur, Bourges Dr Chantal WOOD* Pédiatre, responsable de l’unité fonctionnelle d’évaluation et de traitement de la douleur, hôpital Robert Debré, Paris *Mandats arrivés à terme en 2013
  36. 36. Fondation de France - Rapport d’activité 201334 COMITÉ RECHERCHE SOIGNER, SOULAGER, ACCOMPAGNER PRÉSIDENT Dr Daniel d’HÉROUVILLE* Chef de service, maison médicale Jeanne-Garnier, Paris MEMBRES Michel CASTRA Maître de conférences en sociologie à l’université de Lille Sarah DAUCHY Psychiatre, chef d’unité de psycho-oncologie, chef du département des soins de support en oncologie, Institut Gustave Roussy, Villejuif Danièle LEBOUL Maître de conférences en biologie cellulaire, psychologue clinicienne, maison médicale Jeanne-Garnier, Paris Donatien MALLET Médecin responsable de l’unité de soins palliatifs, centre hospitalier, Luynes Lionel PAZART Coordinateur de recherche au Centre d’investigation clinique, CHU, Besançon Françoise RADAT-BOURGEOIS* Unité de traitement des douleurs chroniques, CHU, Bordeaux Julia Béatrice REVNIC Médecin chef de service – unité de soins palliatifs – hôpital Jean Jaurès, Paris Umberto SIMEONI* Chef de service, coordonnateur du pôle parents-enfants, hôpital de la Conception, Marseille Jean-Pierre TERVILLE Médecin anesthésiste réanimateur Chantal WOOD* PH, responsable de l’unité de traitement de la douleur, hôpital Robert Debré, Paris COMITÉ SANTÉ DES JEUNES MEMBRES Renaud BOUTHIER Pharmacien, Directeur de l’association Avenir santé Patrick COTTIN Directeur de la Maison départementale des adolescents de Nantes Dr Vincent GARCIN Praticien hospitalier responsable du pôle - EPSM Lille-Métropole Brigitte GRAELL Coordinatrice de l’Atelier Santé Ville de Perpignan Pr Jean-Philippe LANG Psychiatre - addictologue au centre hospitalier de Strasbourg Dr Elsa MASSABIE MédecincoordonnateurdelaMaisondesadolescentsdeDijonetCôted’Or Dr Brigitte REMY Psychiatre - praticien hospitalier à la Mutuelle générale de l’Éducation nationale de Paris COMITÉ SIDA, SANTÉ, DÉVELOPPEMENT PRÉSIDENT Carine FAVIER Médecin infectiologue - CHU de Montpellier et coprésidente du Mouvement français pour le planning familial Pr Philippe VAN DE PERRE* Docteur en médecine, médecin spécialiste en biologie clinique, agrégé de l’enseignement supérieur, professeur des universités – praticien hospitalier au laboratoire de bactériologie-virologie, CHU Arnaud de Villeneuve, Montpellier MEMBRES Dr Ana CANESTRI Praticien hospitalier dans le service de maladies infectieuses et tropicales du Pr. Pialoux, hôpital Tenon Mamadou DIENG Responsable du pôle accompagnement psychologique et social - santé communautaire au GIP-ESTHER, Paris Aurélie GAL-REGNIEZ* Directrice exécutive adjointe de l’ONG Équilibres et populations, Paris Abdon GOUDJO Médecin de santé publique, conseiller technique auprès du secrétaire général du ministère de la Santé publique - République du Tchad Yawo GOUNA-TIGOE* Fondatrice et conseillère technique de l’association Espoir vie Togo, Lomé Elisabeth HOFMANN Membre du réseau Genre en action, maître de conférences à l’université Bordeaux 3, membre du laboratoire de recherche Les Afriques dans le Monde à Sciences Po Bordeaux Julie LANGLOIS Pharmacienne attachée à l’hôpital Saint-Antoine, Paris Valérie SANDRES Cofondatrice et Présidente de l’association Moto Action France Anne SUSSET Coordinatrice de la plate-forme ELSA (Ensemble luttons contre le sida en Afrique) Corentine ZANKPE-YOVO* Coordinatrice de la plate-forme ELSA (Ensemble luttons contre le sida en Afrique), Paris
  37. 37. Fondation de France - Rapport d’activité 2013 35 COMITÉ RECHERCHE – SIDA, SANTÉ, DÉVELOPPEMENT PRÉSIDENT Pr Philippe VAN DE PERRE Docteur en médecine, médecin spécialiste en biologie clinique, agrégé de l’enseignement supérieur, professeur des universités – praticien hospitalier au laboratoire de bactériologie-virologie, CHU Arnaud de Villeneuve, Montpellier MEMBRES Dr Isabelle HEARD Gynécologue-obstétricien, praticien hospitalier au sein du groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, Paris Sophie LE CŒUR Directrice de recherche, 2e classe, Institut national d’études démographiques (Ined), Paris, France. Sophia MAPPA Professeur associée à la faculté d’administration et échanges, université Paris XII Dr Élisabeth MENU Chargée de recherche de 1re classe Inserm, responsable d’équipe au sein de l’unité de régulation des infections rétrovirales, département de virologie à l’Institut Pasteur, laboratoire du Pr. Françoise Barré-Sinoussi Sandrine MUSSO Attachée temporaire d’enseignement et de recherche (ATER) à plein temps à l’université Paul Cézanne Aix-Marseille III au Centre de recherche cultures, santé et sociétés (CRECSS) Dr Muriel VRAY Chercheur au sein de l’unité épidémiologie des maladies émergentes à l’Institut Pasteur COMITÉ CANCER CO-PRÉSIDENTS Pr Daniel OLIVE Professeurdesuniversités-praticienhospitalierenimmunologie,Directeur de l’IFR 137 et responsable du département immunologie Inserm UMR 891, Institut Paoli Calmettes, Marseille Pr Pierre DUBU Professeurdesuniversités-praticienhospitalierencytologieethistologie, vice-doyendelafacultédemédecine,universitéVictor-SegalenBordeaux2 MEMBRES Dr Vahid ASNAFI Maître de conférences universitaires - praticien hospitalier au laboratoire d’hématologiedel’hôpitalNeckerenfantsmalades;responsabledugroupe « cellular and molecular T lymphoid oncogenesis », Paris Dr Didier AUBOEUF Directeur de recherche, responsable de l’équipe 7 « Épissage alternatif et progression tumorale », Inserm U 1052, centre Léon Bérard, Lyon Dr Alain EYCHENE Directeur de recherche, Inserm U 1021 – Cnrs UMR 3347, responsable de l’équipe«SignalisationRafetMafdansl’oncogénèseetledéveloppement », Institut Curie, Orsay Pr Gilles FAVRE Professeur de chimie biologique et clinique, Directeur du laboratoire oncologie clinique à l’Institut Claudius Régaud, Toulouse Dr Juan IOVANNA Directeurderechercheclasseexceptionnelle,Directeuradjointducentre de recherche en cancérologie, Inserm UMR 1068 - Cnrs UMR 7258, Marseille Pr Laurence LAMANT Professeur des universités - praticien hospitalier en anatomopathologie, responsable de la thématique « Lymphomes anaplasiques à grandes cellules », laboratoire Mécanismes moléculaires de l’oncogenèse dans les hémopathies, CHU Purpan, Toulouse Dr Véronique MAGUER-SATTA Directeur de recherche, responsable du groupe « BMP, tumoral niche and cancer stem cells », équipe 11, Inserm U1052, centre Léon Bérard, Lyon Dr Stéphane MANENTI Directeur de recherche, responsable équipe 8 « Signalisation et cycle cellulaire dans les hémopathies malignes », Inserm U 1037, département hématologie, centre de recherche en cancérologie, Toulouse Dr Santos A. SUSIN Directeur de recherche, responsable de l’équipe « Mort cellulaire programmée et physiopathologie des cellules tumorales », Centre de recherche des Cordeliers, Paris Dr Charles THEILLET Directeur de recherche, responsable de l’équipe « Identité et plasticité tumorale », Inserm U 896, Directeur adjoint de l’Institut de recherche en cancérologie de Montpellier, centre Val d’Aurelle-Paul Lamarque Pr Norbert VEY DR1 Inserm, responsable équipe « Identité et plasticité tumorale », Directeur adjoint IRCM, Institut Paoli Calmettes, Marseille Pr Éric WATTEL Professeurenhématologieclinique-hôpitalÉdouardHerriotetresponsable de l’unité oncovirologie et biothérapie du centre Léon Bérard, Lyon Pr Moshe YANIV Professeur émérite, Directeur de recherche Cnrs émérite, Institut Pasteur, Paris *Mandats arrivés à terme en 2013
  38. 38. Fondation de France - Rapport d’activité 201336 COMITÉ AUTISME ET DÉVELOPPEMENT PRÉSIDENTE Pr Catherine BARTHÉLÉMY Professeur des universités - praticien hospitalier, pédopsychiatre et physiologiste, responsable de l’équipe 1, Inserm U 930 « Imagerie et cerveau », CHU Bretonneau, Tours MEMBRES Dr Alexis ARZIMANOGLOU Professeur associé - praticien hospitalier, chef de service à l’Institut des épilepsiesdel’enfantetadolescent,hôpitalFemme-Mère-Enfant,hospices civils de Lyon, Bron Dr Christine CANS Praticien hospitalier, responsable du département, de l’information médicale, Pôle Santé publique, CHU de Grenoble Pr David Cohen Professeur des universités - praticien hospitalier, chef de service à la Pitié -Salpêtrière, service psychiatrie enfant et adolescent, Paris Dr Laurence COLLEAUX Directrice de recherche, Inserm U 781 « Génétique et épigénétique des maladiesmétaboliques,neurosensoriellesetdudéveloppement»,hôpital Necker-enfants malades, Paris Dr Ghislaine DEHAENE-LAMBERTZ Directrice de recherche, Inserm U 562 « Neuroimagerie cognitive », Cea Neurospin, Gif-sur-Yvette Pr Christine DERUELLE DirectricederechercheCnrs,InstitutdeneurosciencedeLaTimone,Marseille Pr Nicolas GEORGIEFF Professeur des universités - praticien hospitalier, chef du service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent au centre hospitalier spécialisé Le Vinatier, Villeurbanne Dr Pierre GRESSENS Directeur de recherche, Directeur de l’UMR 676 Inserm, service de neurologie pédiatrique, hôpital Robert Debré, Paris Dr Angela SIRIGU Directrice de recherche, Directrice du groupe neuropsychologie, Cnrs UMR 5229, centre de neuroscience cognitive, Bron Dr Sylviane VALDOIS Directrice de recherche, directrice du laboratoire de psychologie et neurocognition - Cnrs UMR 5105, université Pierre Mendès-France, Grenoble Pr Monica ZILBOVICIUS Directrice de recherche, Inserm U 797 au Cea d’Orsay, responsable de la recherche en imagerie cérébrale dans les troubles du développement de l’enfant, hôpital Necker-Enfants malades, Paris COMITÉMALADIESCARDIO-VASCULAIRES PRÉSIDENT Pr Albert HAGEGE Professeur de cardiologie et membre de l’Inserm U 633 « Thérapie cellulaire en pathologies cardio-vasculaires », hôpital européen Georges Pompidou, Paris MEMBRES Pr Marie-Christine ALESSI Professeurdesuniversités-praticienhospitalier,laboratoired’hématologie duCHUdelaTimone,directricedel’InsermUMR626,facultédemédecine de la Timone, Marseille Dr Chantal BOULANGER Directrice de recherche, responsable de l’équipe « Marqueurs cellulaires et tissulaires dans l’athérosclérose », Inserm UMR 970 – PARCC (Paris centre de recherche cardio-vasculaire), Paris Dr Xavier COLLET Directeur de recherche, coresponsable équipe 2 « Facteurs de risques intestinaux, diabète, dyslipidémies », Inserm U 1048, CHU Rangeuil, Toulouse Pr Pierre DOS SANTOS Praticien hospitalier et professeur de physiologie, hôpital cardiologique de Haut Lévêque de Pessac, Directeur de la plateforme technologique d’innovation biomédicale de l’université de Bordeaux Pr Laurent FELDMAN Professeur des universités - praticien hospitalier en cardiologie, coordinateur national ou local d’essais cliniques sur les syndromes coronaires aigus, hôpital de cardiologie Bichat, Paris Pr Stéphane HATEM Professeur de médecine, Directeur U956 « Génétique pharmacologie et physiopathologie des maladies cardio-vasculaires », Paris Dr Daniel HENRION Directeur de recherche, Directeur de l’UMR CNRS 6214/Inserm U 1083 « Biologie neurovasculaire et mitochondriale intégrée », faculté de médecine, Angers Dr François LANZA Directeur de recherche, responsable de l’équipe « Signalisation des fonctions adhésives, modèles thrombose en conditions de flux », Établissement français du sang Alsace, Strasbourg Pr Bart STAELS Professeuràlafacultédepharmaciedel’universitédeLille2,Directeurde l’unité Inserm 1011 à l’Institut Pasteur de Lille Dr Laurence TIRET Directrice de recherche, Inserm UMRs 937, responsable de l’équipe « Génomique épidémiologique », faculté de médecine Pitié-Salpêtrière, Paris
  39. 39. Fondation de France - Rapport d’activité 2013 37 COMITÉ MALADIES DE L’ŒIL – BERTHE FOUASSIER PRÉSIDENT Pr Bahram BODAGHI Professeur des universités - praticien hospitalier ; coordonnateur du départementhospitalo-universitairevisionethandicaps«ViewMaintain », responsabledel’équipederechercheenimmunologieoculaire(CnrsUMR 7087), groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, Paris MEMBRES Dr Sullian BEN HAMED Chargée de recherche Cnrs, Centre de neurosciences cognitives, UMR 5229, Bron Pr Patrick CALVAS Professeur de Génétique médicale, chef du service génétique médicale, CHU de Toulouse Pr Christophe CHIQUET Professeur des universités - praticien hospitalier, responsable de la plateforme de fluxmétrie et chronobiologie et de l’équipe œil et SAS - Inserm U 1042, service ophtalmologie - CHU Grenoble Pr Danièle DENIS Professeur des universités - praticien hospitalier ; chef du service d’ophtalmologie de l’hôpital nord de Marseille Dr William ROSTENE Directeur recherche classe exceptionnelle Inserm, codirecteur de l’équipe 8 de l’Institut de la vision, Paris Dr Jean-Michel ROZET Directeur de recherche, responsable de l’équipe de génétique ophtalmologique, Inserm U 781, hôpital des Enfants malades, Paris Pr Gilles THURET Professeur associé - praticien hospitalier en ophtalmologie, chirurgien, codirecteur laboratoire biologie, imagerie et ingénierie de la greffe de la cornée, Saint-Étienne Pr Caroline TILIKETE Professeurdesuniversités(physiologie)-praticienhospitalier(neurologie) à l’université Lyon I et service de neuro-ophtalmologie à l’hôpital neurologique, hospices civils de Lyon COMITÉ PARKINSON PRÉSIDENT Pr Mohamed JABER Professeurenneurosciences,Directeurdel’InsermU1084,laboratoirede neurosciencesexpérimentalesetcliniques,pôlebiologie-santé,université de Poitiers MEMBRES Dr Jérôme BAUFRETON Chargé de recherche, Directeur de l’équipe « Dynamiques cellulaires et synaptiques des réseaux neuronaux », Cnrs UMR 5293, Institut des Maladies neurodégénératives, Bordeaux Pr Stéphane CHARPIER Professeur à l’université Pierre et Marie Curie, responsable de l’équipe « Dynamiques des réseaux et excitabilité cellulaire », CRICM UMRS 975, faculté de médecine Pitié-Salpêtrière, Paris Pr Pascal DERKINDEREN Professeurdesuniversités-praticienhospitalierenneurologie,responsable del’équipe«SystèmenerveuxentériqueetmaladiedeParkinson»,Inserm U 913, CHU de Nantes Dr Denis HERVÉ Directeurderecherche,coresponsabledel’équipe«Neurotransmissionet transductiondusignal»,InsermUMRS-839,InstitutduFeràMoulin,Paris Dr Stéphane HUNOT Chargéderecherche,équipeduDrHirsch«Thérapeutiqueexpérimentale de la neurodégénérescence », Inserm U 975- Cnrs UMR 7225, Institut du cerveau et de la moelle épinière, Paris Dr Béchir JARRAYA Neurochirurgien, chef de clinique assistant en neurochirurgie, Directeur du laboratoire de recherche Neurosciences cognitives et translationelles au Cea Neurospin, Gif-sur-Yvette Dr Marie-Louise KEMEL ChargéedemissionInserm,AVIESAN,Institutthématiquemultiorganisme (ITMO) Neurosciences, sciences cognitives, neurologie, psychiatrie, Paris Dr Lydia KERKERIAN-LE GOFF Directrice de recherche, directrice de l’équipe « Interactions cellulaires neuro-dégénérescence et neuroplasticité » Cnrs UMR 6216, Institut de biologie du développement (IBDLM), Marseille Pr Rémy SADOUL Professeur des universités à l’université Joseph Fourier, Directeur de l’équipe«Neuro-dégénérescenceetplasticité»àl’InsermU836,Grenoble *Mandats arrivés à terme en 2013

×