Your SlideShare is downloading. ×
Palimpseste d'Alain Dumbardon
Palimpseste d'Alain Dumbardon
Palimpseste d'Alain Dumbardon
Palimpseste d'Alain Dumbardon
Palimpseste d'Alain Dumbardon
Palimpseste d'Alain Dumbardon
Palimpseste d'Alain Dumbardon
Palimpseste d'Alain Dumbardon
Palimpseste d'Alain Dumbardon
Palimpseste d'Alain Dumbardon
Palimpseste d'Alain Dumbardon
Palimpseste d'Alain Dumbardon
Palimpseste d'Alain Dumbardon
Palimpseste d'Alain Dumbardon
Palimpseste d'Alain Dumbardon
Palimpseste d'Alain Dumbardon
Palimpseste d'Alain Dumbardon
Palimpseste d'Alain Dumbardon
Palimpseste d'Alain Dumbardon
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Palimpseste d'Alain Dumbardon

328

Published on

Catalogue publié par la Fondation Clément à l’occasion de l’exposition « Palimpsestes » d’Alain Dumbardon du 19 juillet au 25 août 2013 - Case à Léo

Catalogue publié par la Fondation Clément à l’occasion de l’exposition « Palimpsestes » d’Alain Dumbardon du 19 juillet au 25 août 2013 - Case à Léo

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
328
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
2
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Alain Dumbardon Palimpsestes
  • 2. Alain Dumbardon, d’emblée, nous ouvre la voie, nous révélant le choix d’une esthé- tique : celle du Palimpseste qui, nous rappelle Gérard Genette, est « un parchemin dont on a gratté la première inscription pour en tra- cer une autre qui ne la cache pas tout à fait, en sorte qu’on peut y lire, par transparence, l’ancien sous le nouveau ». Une telle opération (persistance et surgissement de l’enfoui) nous place au cœur même de l’œuvre de l’artiste, en son cheminement le plus secret et le plus essentiel : la remontée du sillage silencieux des effacements pour retrouver la trace, réin- vestir l’empreinte ; ouvrir ce sens du chemin que l’art du Palimpseste saura conduire à la lumière. Plusieurs tableaux d’Alain Dumbardon por- taient déjà le titre de « Palimpseste » ; on se souvient des « Palimpsestes » de 1997 et, en particulier, du « Palimpseste d’Or » dans son éclatante splendeur matricielle. Mais si l’artiste consacre aujourd’hui la totalité de son exposition à ce thème, c’est pour souligner la continuité inquiète et obstinée de sa « Poé- tique de la Vigilance » (avec sa théorie mul- tiforme des exorcismes : fourches, boucliers, guerriers, animaux et signes protecteurs...) que l’esthétique du Palimpseste met en scène en la « dramatisant » : suggérer à la fois cette sourde, ténébreuse menace d’anéantissement et le prodigieux surgissement de la trace mira- culée du temps - la Beauté qui explore l’éten- due des calcinations, s’illumine soudain aux saisissements de l’éclat ! Et chacun des Palimpsestes de Dumbardon (sur papier, peaux ou écorce fibreuse d’eu- calyptus) semble avoir gardé le mouvement fiévreux de son élaboration, les indices de sa genèse : aussi bien l’emportement tourbillon- naire des empâtements que le tremblement ému de la ligne inachevée ou encore les pro- messes d’une esquisse rêveuse... ; tant de formes qui commencent à poindre du fond d’une traînée de blancheur mystique, origi- nelle... Mais l’illumination souveraine - rouge, jaune ! nous indique qu’un accomplissement a eu lieu ; que des formes consacrées (par élévation, équilibre ou harmonie) se sont frayé passage avant de s’exposer en rituels d’emblèmes ou d’icônes. Et l’on retrouve ici, dans un ordonnancement cérémoniel, les composantes récurrentes de la mythologie personnelle du créateur : femmes porteuses, figures totémiques, bestiaire, géométrie naïve du cœur, main rouge..., et ces corps d’initiés parcourus de l’énergie des touches colorées comme les notes d’un Hymne... Palimpsestes ou « émergences - Résurgences » (Henri Michaux) « Qu’est-ce que le cerveau humain, sinon un palimpseste immense et naturel ? Des couches innombrables d’idées, d’images, de sentiments sont tombées successivement sur votre cerveau, aussi doucement que la lumière. Il a semblé que chacune ensevelissait la précédente, mais aucune en réalité n’a péri ». Charles Baudelaire (Les Paradis Artificiels) 1 Photographies : Gerard Germain Textes : Joël Beuze (écrivain), juin 2013 Graphisme : Studio Hexode Photo de couverture : Les jours maigres, 87 x 52cm, écorce fibreuseProfils portés, 122 x 40cm, écorce fibreuse
  • 3. Si la pêche m’était contée, 73 x 103cm, papier 32 « Where are your monuments, your battles, martyrs ? Where is your tribal memory ?... The sea has locked them up. The sea is History ». Derek Walcott (The Star-Apple Kingdom) « Où sont vos monuments, vos batailles, vos martyrs ? Où est votre mémoire tribale ?... La mer les a enfermés. La mer est l’Histoire ».
  • 4. 54 Message équilibré, 120 x 52cm, écorce fibreuse La danse fut belle, 80 x 56cm, papier
  • 5. 76 Regard qui dit 78 x145cm, papier
  • 6. 98 Terre-mer, 95 x50cm, écorce fibreuse Outils mémorables, 40 x 50cm, écorce fibreuse
  • 7. 11 Sur la mer Caraïbe s’élancent de puissantes racines traversières en lassos de tendresse, en ellipses d’appropriation véhémentes et souveraines : c’est ainsi, dans un espace vital en essor d’invention et de recomposition, qu’une humanité née de la vision de l’artiste entreprend d’effacer la muette géographie des cartes. Palimpseste de la mer : intensité bleue sillonnée d’abysses de la mémoire et des courants pour un plus vaste songe ; métaphore de l’Histoire ! < Palimpsesto caribeño, 63 x 85cm, carte géographique, papier Mesaj lapobef, 45cm de diamètre, peau
  • 8. Fin de récolte, 76 x 57cm, papier 1312 Le départ, diamètre 39cm, peau
  • 9. 1514 Bet 5 pat, 79 x 54cm, papier Porteuse rougeoyante, 107 x 52cm, écorce fibreuse
  • 10. Mabouya albinos, 43 x 61cm, papier 1716
  • 11. Guayaquil, 86 x 33cm écorce fibreuse Mémoire portée, 56 x 75cm, papier 1918
  • 12. 2120 Il a donc bu, 98 x 54cm, écorce fibreuse Le message fut lancé, 77 x 57cm, papier
  • 13. En remontant la trace, 94 x 88cm, écorce fibreuse Bleue était la vie, 30cm de diamètre, papier 2322
  • 14. 2524 Palimpseste lapokabrit, 33cm de diamètre Ineffaçable, 65 x 70cm, cuir
  • 15. Appel, 58 x 108cm, écorce fibreuse 2726
  • 16. IL fut La caraïbe qui nous unit, 121 x 80cm, carte géographique, papier 2928
  • 17. 3130 ..Et sa soif fut étanchée, 57 x 68cm Danse de geckos, 30 cm de diamètre, papier
  • 18. 33 Franchissant l’épreuve mémorable de la nuit, l’œuvre d’Alain Dumbardon, qu’éclaire la lueur successive et fugitive des étoiles, cherche à nous conduire à l’avancée la plus solennelle des horizons : - Le Palimpseste assaille l’Imaginaire : il rappelle notre finitude et met en branle les tracées de l’infini... Caribbean de mi corazòn, 90 x 116cm, carte géographique, papier
  • 19. www.fondation-clement.org www.facebook.com/fondationclement Habitation Clément Le François - Martinique Tél. : 05 96 54 75 51 isbn : 978 2 919649 12 9 Conceptiongraphique:studioHexode-Photosducatalogue:G.Germain Fondation d’entreprise de GBH, la Fondation Clément mène des actions de mécénat en faveur des arts et du patrimoine culturel dans la Caraïbe. Elle soutient la création contemporaine avec l’organisation d’expositions à l’Habitation Clément, la constitution d’une collection d’œuvres représentatives de la création caribéenne des dernières décennies et la co-édition de monographies sur les artistes martiniquais. Elle gère aussi d’importantes collections documentaires réunissant des archives privées, une bibliothèque sur l’histoire de la Caraïbe et des fonds iconographiques. Enfin, elle contribue à la protection du patrimoine créole avec la mise en valeur de l’architecture traditionnelle. Catalogue publié par la Fondation Clément à l’occasion de l’exposition « Palimpsestes » d’Alain Dumbardon du 19 juillet au 25 août 2013 - Case à Léo

×