Formation du goût dans l'enfance pour les légumes -  Sophie Niklaus, FLB
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Formation du goût dans l'enfance pour les légumes - Sophie Niklaus, FLB

on

  • 579 views

Il peut sembler surprenant de rapprocher « le goût pour les légumes » et « les enfants », puisque l’expérience quotidienne de bien des parents révèle souvent le peu d’attrait des enfants ...

Il peut sembler surprenant de rapprocher « le goût pour les légumes » et « les enfants », puisque l’expérience quotidienne de bien des parents révèle souvent le peu d’attrait des enfants pour les légumes. On peut proposer plusieurs interprétations à cette observation, qui seront discutées en préambule. Néanmoins, le rejet des légumes par les enfants n’est pas une fatalité et nous nous attacherons à décrire comment le goût pour les légumes se forme dans l’enfance, et les facteurs susceptibles de le moduler.

Cette présentation a été réalisée dans le cadre des Rencontres de la Fondation Louis bonduelle 2009.

Pour connaître toutes les informations et l'actualité de cet évènement : http://www.fondation-louisbonduelle.org/france/fr/tout-sur-la-fondation/les-rencontres-de-la-fondation-louis-bonduelle.html#axzz1t9XgOgD6

Statistics

Views

Total Views
579
Views on SlideShare
578
Embed Views
1

Actions

Likes
0
Downloads
1
Comments
0

1 Embed 1

https://bb.coursenligne.net 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

CC Attribution-NonCommercial LicenseCC Attribution-NonCommercial License

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Formation du goût dans l'enfance pour les légumes -  Sophie Niklaus, FLB Formation du goût dans l'enfance pour les légumes - Sophie Niklaus, FLB Presentation Transcript

  • goû Formation du goûtpour les légumes dans lé l’enfanceSophie NicklausUMR Flavic – INRA Dijon
  • PlanFormation du goût pour les légumes dans lapetite enfanceRôle des expériences précoces (in utero,allaitement) dans l’appréciation des alimentsautour de la diversificationRôle de la conduite de la diversificationalimentaireRôle du goût dans l’appréciation des légumes Rencontres Fondation Louis Bonduelle 2009 2
  • lé Le rejet des légumes par les enfants? 5 Interprétations Sensorielle : – Texture fibreuse/croquante, goût amer Adaptative : – Les végétaux sont potentiellement toxiques ‘Nutritive’ : – Les légumes sont peu énergétiques ‘Mercantile’ : – Souvent présentés proches de leur forme brute, les légumes sont peu transformés et peu marketés ‘Psychosociale’ : – Souvent l’objet de conflits parents-enfants (forcer…)Nicklaus S, Rigal N. Rencontres Fondation Louis Bonduelle 2009 3Medecine et Enfance. In press.
  • PlanFormation du goût pour les légumes dansla petite enfanceRôle des expériences précoces (in utero,allaitement) dans l’appréciation des alimentsautour de la diversificationRôle de la conduite de la diversificationalimentaireRôle du goût dans l’appréciation des légumes Rencontres Fondation Louis Bonduelle 2009 4
  • Choix d’enfants de 2-3 ans Saucisses Plats composés Féculents (chauds) Saucisson sec Viande Poisson Abats Pain LégumineusesFromage blanc & yaourts Œufs Légumes cuits Fromages à tartiner Fromages affinés Crudités Féculents en salade Fruits Poisson froid Légumes cuits mélangés Crudités mélangées 0 0.05 0.1 0.15 0.2 0.25 0.3 Choix moyenNicklaus S, Boggio V, Issanchou S. Rencontres Fondation Louis Bonduelle 2009 5Acta Pædiatr. 2005;94(7):943-951.
  • 0,30 r = 0.65*** 0,25 0,20Mean level of choice 0,15 0,10 0,05 0,00 0 100 200 300 400 500 600 700 800 900 Energy by portion (kJ) Rencontres Fondation Louis Bonduelle 2009 6
  • Variété des choix d’enfants de 2-3 ansLégumes : variété limitée Produits animaux : variété importanteProduits laitiers : segment denon consommateurs Rencontres Fondation Louis Bonduelle 2009 7
  • Evolutions de 2-3 ans à l’âge adulte Participation de 341 sujets = 82% de l’échantillon initial 17-22 ans n = 91 - 72% 13-16 ans n = 68 – 88% 8-12 ans n = 99 – 81% 4-7 ans n = 83 – 90%2-3 ansn = 418 Rencontres Fondation Louis Bonduelle 2009 8
  • Liaisons de 2-3 ans à l’âge adulte s ce éren Préf ++ + +++ ++ +++Nicklaus S, Boggio V, Chabanet C, Issanchou Fondation Louis Bonduelle 2009 Rencontres S. 9Food Qual & Pref. 2004;15(7-8):805-818.
  • 2- Liaisons de 2- 3 ans à l’âge adulte é riét Va ++ + +++ ++ + +++Nicklaus S, Boggio V, Chabanet C, Issanchou Fondation Louis Bonduelle 2009 Rencontres S. 10Appetite. 2005;44(3):289-297.
  • PlanFormation du goût pour les légumes dans lapetite enfanceRôle des expériences précoces (in utero,allaitement) dans l’appréciation desaliments autour de la diversificationRôle de la conduite de la diversificationalimentaireRôle du goût dans l’appréciation des légumes Rencontres Fondation Louis Bonduelle 2009 11
  • Experiences in utero et in lacto Allaitement Grossesse * C W: carrot, water W C: water, carrot W W: water, water * Appréciation de céréales au jus de carotte / à des céréales à l’eauMennella JA, Jagnow CP, Beauchamp GK. Rencontres Fondation Louis Bonduelle 2009 12Pediatrics. 2001;107(6):e88
  • Experiences in lacto Allaités Nourris au biberon * 10 expositions * Consommation de légumes (pois, haricots)Sullivan SA, Birch LL. Rencontres Fondation Louis Bonduelle 2009 13Pediatrics. 1994;93(2):271-277.
  • PlanFormation du goût pour les légumes dans lapetite enfanceRôle des expériences précoces (in utero,allaitement) dans l’appréciation des alimentsautour de la diversificationRôle de la conduite de la diversificationalimentaireRôle du goût dans l’appréciation des légumes Rencontres Fondation Louis Bonduelle 2009 14
  • ré Expositions répé t ées lors de la diversification alimentaireMaier A, Chabanet C, Schaal B, Issanchou S, Leathwood P. Rencontres Fondation Louis Bonduelle 2009Food Qual & Pref. 2007;18(8):1023-1032. 15
  • Effet de la variété en début de diversification LIEU Lab Domicile Lab Lab Jour 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Groupe CA CA CA CA CA CA CA CA CA CA CA CTMonotonie V0 Groupe CA AR AR AR HV HV HV PO PO PO CA CT Variété V+ Groupe CA AR HV PO AR HV PO AR HV PO CA CT Variété V+++ Maier AS, Chabanet C, Schaal B, Leathwood PD, Issanchou SN. Rencontres Fondation Louis Bonduelle 2009 16 Clinical Nutrition. 2008;27(6):849-857.
  • Effet de la variété en varié début de diversification Tomate - Courgette Lait maternel Allaités Nourris au biberon Lait infantile 250 200 Quantité (g) 150 100 50 0 Vo V+ V+++ Variété en début de diversificationMaier AS, Chabanet C, Schaal B, Leathwood PD, Issanchou SN. Rencontres Fondation Louis Bonduelle 2009 17Clinical Nutrition. 2008;27(6):849-857.
  • Effet de la variété en varié début de diversification Lait maternel Allaités Petits-pois Nourris au biberon Lait infantile 250 200 Quantité(g) 150 100 50 0 Vo V+ V+++ Variété en début de diversificationMaier AS, Chabanet C, Schaal B, Leathwood PD, Issanchou SN. Rencontres Fondation Louis Bonduelle 2009 18Clinical Nutrition. 2008;27(6):849-857.
  • aprè Evolution des consommations après la diversificationSkinner JD, Carruth BR, Houck KS, Bounds W, Morris M, Cox DR, et 2009 Rencontres Fondation Louis Bonduelle al. 19J Am Diet Assoc. 1999;99(12):1514-1521.
  • PlanFormation du goût pour les légumes dans lapetite enfanceRôle des expériences précoces (in utero,allaitement) dans l’appréciation des alimentsautour de la diversificationRôle de la conduite de la diversificationalimentaireRôle du goût dans l’appréciation deslégumes Rencontres Fondation Louis Bonduelle 2009 20
  • Observatoire des Préférences ALImentaires du Nourrisson et de l ’EnfantComprendre le développement des préférences alimentaires aucours des 2 premières années de vieBasé sur l’observation longitudinale de 300 couples enfants-parents – Expositions sensorielles précoces via la mère – Exposition de l’enfant aux aliments – Contexte de ces expositions – Mesures de la réactivité olfactive et gustative – Réactions lors de l’introduction des nouveaux aliments – Préférences alimentaires Rencontres Fondation Louis Bonduelle 2009 21
  • Exposition sensorielle Réactivité sensorielleprénatale néonatale sucré acide Réaction à la Pref. & comp. diversification alim. à 2 ans Contexte familial • Socio-économique • Educatif • Attitudes • Personnalité Rencontres Fondation Louis Bonduelle 2009 22
  • Acceptation des nouveaux aliments 5-7 mois 0.6 Fréquence 0.4 0.2 0.0 -3 -1 1 3 (--) (-) (+) (++) La plupart des premières réactions sont très positives Rencontres Fondation Louis Bonduelle 2009 23
  • Acceptation des légumes 5-7 mois Légumes salés Légumes salés et ‘umami’ Légumes et viande * Légumes type 1 * Légumes acides * Légumes amers Légumes type 2 Aliments sans saveurSchwartz C, Chabanet C, Lange C, Issanchou S, Nicklaus S. Rencontres Fondation Louis Bonduelle 2009 24In preparation.
  • Goû Goût des légumes lé 5-7 mois 2,5 2 Veg1 Légumes type 1 1,5 Veg2 Légumes type 2 SaltyVeg Légumes salés Légumes acides SourVeg Légumes amers BitterVeg 1 Meat+Veg et viande Légumes Légumes salés et ‘umami’ SaltyUmamiVeg Aliments sans saveur TastelessFoods 0,5 0 Sucré Salé Acide Amer UmamiSchwartz C, Chabanet C, Lange C, Issanchou S, Nicklaus S. Rencontres Fondation Louis Bonduelle 2009 25In preparation.
  • Rôle de la teneur en sel sur la d’ 2- consommation d’enfants de 2- 3 ans *Bouhlal S, Issanchou S, Nicklaus S. Rencontres Fondation Louis Bonduelle 2009 26In preparation.
  • Synthè SynthèseL’appréciation des légumes (chez les filles) et lavariété de légumes consommés sont en partieacquises dès 3 ansLes expositions aux arômes des légumes in utero etin lacto favorisent la consommation de légumes aumoment de la diversification alimentaire (~6mois)La répétition des expositions et l’introduction d’unevariété d’aliments dès le début de la diversificationalimentaire favorisent la consommation d’alimentsnouveaux, notamment de légumesLa consommation des légumes est influencée parleur goût. La présence d’un peu de sel la favorise Rencontres Fondation Louis Bonduelle 2009 27