Le mouvement du libre accès en 8 diapositives

917 views
817 views

Published on

Une présentation synthétique du mouvement au libre accès (numérique) aux publications scientifiques.

Published in: Education
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
917
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
6
Actions
Shares
0
Downloads
9
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Le mouvement du libre accès en 8 diapositives

  1. 1. COMMENT FAVORISER LE LIBRE ACCÈS AUX PUBLICATIONS SCIENTIFIQUES? RÉPONSES DU MOUVEMENT INTERNATIONAL EN FAVEUR DU LIBRE ACCÈS Florence Piron, Université Laval, novembre 2013
  2. 2. LA PUBLICATION SCIENTIFIQUE Elle vise à partager des résultats d’un projet de recherche et à les diffuser pour contribuer à la connaissance. Elle peut prendre la forme d’un article dans une revue savante ou d’un chapitre de livre, entre autres. MAIS elle est aussi désormais un critère d’évaluation des carrières de chercheurs, des revues scientifiques et des universités (le facteur d’impact, la bibliométrie) Elle est devenue, par ce fait : - - un enjeu politique et éthique un enjeu industriel : comment combiner publication scientifique et secret industriel? un enjeu commercial : des éditeurs scientifiques font actuellement des taux de profit très élevés en publiant des textes financés par des fonds publics que les bibliothèques doivent payer une deuxième fois : GASPILLAGE!
  3. 3. NE PAS CONFONDRE LES DEUX DIMENSIONS DE LA PUBLICATION SCIENTIFIQUE - Le processus qui a conduit à la publication (de l’obtention d’une subvention de recherche jusqu’à l’acceptation par un éditeur d’un texte qui en présente les résultats (en général après une évaluation par les pairs, c’est-à-dire des experts du domaine) - Le support de la publication : sur du papier ou en ligne Le papier semble plus crédible à certains, probablement parce qu’il apparait non modifiable, solide, éternel par opposition à « virtuel ». Mais c’est mal comprendre le potentiel du numérique! Tout le mouvement du libre accès montre au contraire les bienfaits de l’utilisation appropriée d’Internet dans le monde de la publication scientifique.
  4. 4. LE LIBRE ACCÈS Le but : utiliser les potentialités des technologies numériques pour rendre accessibles sur le web tous les textes scientifiques et en faire ainsi profiter les chercheurs, mais aussi le grand public qui a, en général, financé les projets de recherche à l’origine de ces textes. Idée apparemment simple, généreuse et astucieuse, formulée pour la première fois en 1994… Mais de nombreux obstacles sont apparus : - Des chercheurs craignent le web, ne le comprennent pas. - Les éditeurs de revues scientifiques commerciales craignent de perdre des ventes. - Des chercheurs craignent de déplaire aux revues scientifiques commerciales. - Le monde de la recherche n’aime pas changer ses habitudes….
  5. 5. CHEMINS VERS LE LIBRE ACCÈS - Voie dorée, la plus connue : favoriser la publication dans des revues en libre accès, qui ne font pas payer leurs lecteurs (25% des revues dans le monde, 35% en Grande-Bretagne en 2013) - - Des revues papier transférées sur le web ou des revues uniquement en ligne - Proposées parfois dans des plateformes (bouquet de revues) - Font parfois payer les auteurs pour se financer Voie verte : la copie d’un article publié (dans une revue en accès libre ou non) est mise en ligne (le jour même de la publication) dans une archive ou un dépôt institutionnel (= un site Internet) associé à une bibliothèque universitaire. Peut être en accès libre immédiat ou après un délai, selon l’entente de l’auteur avec la revue. Un article publié dans une revue qui n’est pas en libre accès peut quand même être accessible à tous si son auteur en dépose une copie dans le dépôt institutionnel de son université et la met en libre accès. Ce n’est pas l’un OU l’autre, c’est les deux. Les dépôts institutionnels ne sont pas la même chose que les réseaux sociaux scientifiques (research gate, academia.edu), qui sont privés et donc éphémères. Les dépôts institutionnels sont durables et publics.
  6. 6. 6 IDÉES FAUSSES SUR LE LIBRE ACCÈS 1) La seule façon de mettre en libre accès les articles évalués par les pairs est de les publier dans des revues en accès libre. NON : la voie verte permet de le faire, grâce au dépôt institutionnel. 2) Toutes les revues en accès libre font payer les auteurs. NON, c’est une petite minorité. 3) La plupart des frais de publication demandés par certaines revues en accès libre sont payés par les auteurs eux-mêmes. NON, ils sont payés par les subventions. 4) Publier dans une revue commerciale payante empêche toute perspective de libre accès, et donc de plus grande circulation et diffusion. NON, il existe la voie verte. 5) Les revues en accès libre sont de moindre qualité. NON, ça n’a rien à voir, même s’il y a des revues « prédatrices » en libre accès. 6) L’obligation de mettre ses publications en accès libre est une atteinte à la liberté universitaire de choisir notre lieu de publication. NON, la voie verte permet de choisir la revue qu’on veut. Tirées d’un article de Peter Suber, 21 octobre 2013, The Guardian, International Open Access week
  7. 7. POLITIQUE PROPOSÉE POUR LE CANADA (DÉJÀ EN VIGUEUR AUX IRSC) Les titulaires d’une subvention [de recherche] doivent s’assurer que les articles découlant de la recherche financée par les organismes qu’ils publient dans une revue avec comité de lecture sont accessibles gratuitement dans les 12 mois qui suivent leur publication, soit dans le site Web de l’éditeur (option 1), soit dans un dépôt en ligne (option 2). Consultation en ligne jusqu’en décembre 2013 Les bibliothèques canadiennes se préparent à aider les chercheurs à se conformer à cette politique en créant des dépôts institutionnels. Un groupe de travail est en cours de formation à l’Université Laval.
  8. 8. LA VOIE VERTE : BILAN • Avantages : • • • • Difficultés • • • Visibilité accrue des publications, rayonnement de la recherche Dossiers de promotion équitables Coûts réduits de la recherche scientifique pour la société, à long terme Convaincre les chercheurs de déposer leurs textes : les dépôts sont peu remplis… Lutter contre une culture scientifique conservatrice qui ne distingue pas entre support matériel et processus d’évaluation Solutions • • Politique institutionnelle qui appuie le libre accès : le MANDAT donné par un organisme subventionnaire ou une université (ORBI – université de Liège - Dépôt institutionnel de l'Université de Liège) Travail de formation et d’éducation auprès des chercheurs

×