Ressources numériques en bibliothèque jeunesse
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

Ressources numériques en bibliothèque jeunesse

on

  • 19,604 views

1. Un contexte mouvant ...

1. Un contexte mouvant
1.1. Des bouleversements profonds
1.2. Les pratiques s’adaptent
1.3. Impacts pour les bibliothèques

2. Panorama de l'offre
2.1. Livres et revues numériques
2.2. Streaming audio et vidéo
2.3. Jeux et applications

3.Stratégies de mise en oeuvre
3.1. Réussir son projet
3.2. Une stratégie globale

Statistics

Views

Total Views
19,604
Views on SlideShare
9,915
Embed Views
9,689

Actions

Likes
14
Downloads
181
Comments
0

14 Embeds 9,689

http://www.scoop.it 8822
http://classeultramobile.blogs.laclasse.com 531
http://lemonde2nalya.tumblr.com 241
https://twitter.com 32
http://www.ybro.ch 25
http://www.pearltrees.com 16
http://renaud81.tumblr.com 4
http://www.tumblr.com 4
http://univ.cf2.l3cp.gutenberg2-platform.com 4
http://webcache.googleusercontent.com 4
https://hootsuite.scoop.it 3
https://www.google.fr 1
http://www.ranksit.com 1
http://news.google.com 1
More...

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment
  • Etude Aegis sur 1032 interviews 557 de 7-12 ans questionnaire online (60% 7-9 ans et 40% 10-12 ans) 485 mamans d’enfants de 3-6 ans (49% 3-4 ans et 51% 5-6 ans) Une partie des plus jeunes enfants ne sont pas accompagnés 14 % des enfants de 3-4 ans, 25 % des 5-6 ans, 42 % des 7-9 ans, 69 % des 10-12 ans sont seuls devant l’écran de l’ordinateur. 20 % des 3-6 ans ont leur propre ordinateur. Pour les « plus vieux », la possession d’un ordinateur atteint les 25 % chez les 7-9 ans, 42 % chez les 10-12 ans. Avant 10 ans, ils se connectent essentiellement au domicile. Près de 11 % des moins de 10 ans se connectent aussi à l’école et 9 % chez des amis. Les personnes de 70 ans et plus utilisent nettement moins Internet que les classes d'âges plus jeunes : 95 % des 14-19 ans utilisent régulièrement Internet contre 25% des personnes de 70 ans et plus . Bien que le nombre d’internautes de 60 ans et plus augmente régulièrement, le fossé numérique entre les classes d’âge 14-19 ans et celles des personnes de plus de 60 ans n’est pas près de se combler.
  • Regarder des vidéos : 50% des 7-12 ans et 40% des 3-6 ans ( Source étude on-line AMSolutions, 1032 interviews ) Pour les 3-6 ans, une activité pratiquée seuls pour 31% YouTube est le 1er site cité spontanément par les enfants, quelle que soit la tranche d’âge, en termes de fréquentation régulière 51 % des élèves de 3e passent plus de 3 h par jour sur Internet, dont plus de la moitié avec l’accord tacite des parents 3 % y passent plus de 10 h par jour ! MNH Le Parisien 11-10 Jouer : 42% 7-12 ans 38% 3-6 ans et 31% des 3-6 ans seuls Musique en ligne : 40% des 7-12 ans 29% 3-6 ans 23% des 3-6 ans seuls Autres activités : mais surtout représentées chez les plus grands Faire des recherches, pour toi ou pour l’école : 49% des 7-12 ans (15% des 3-6 ans) Regarder une émission de TV : 36% des 7-12 ans (18% des 3-6 ans) Discuter avec des amis : 29% des 7-12 ans (13% des 3-6 ans, accompagnés) Télécharger de la musique, des vidéos ou des jeux : 25% des 7-12 ans
  • 93 % des jeunes de 15 ans ont un téléphone mobile 10 % des moins de 10 ans 31 % des jeunes de 11 ans 100 % des18-24 ans Simm TGI 3-12 Credoc 12-11 Chez les 11/24 ans… 40 % se connectent à Internet via un smartphone 4% se connectent à Internet via une tablette Kantar-Média 3-11 Selon Médiamétrie (11/2011) : 105% des français utilisent un téléphone mobile soit 43,5 millions de personnes âgées de 11 ans et plus. 44 % possède un smartphone, soit 4 fois plus qu'il y a 2 ans. (plutôt Androïd) 9 personnes sur 10 utilisent les autres fonctions du téléphone La progression des smartphones est portée par les 15-24 ans : plus de 40% en possèdent un, prenant une longueur d'avance sur les 25-34, traditionnellement plus équipés. Les tablettes tactiles sont principalement utilisées pour surfer sur internet (2 utilisateurs sur 3) et envoyer des e-mails (1 sur 2). Le visionnage de vidéo, les jeux vidéo et la lecture de journaux sont en forte progression (2 utilisateurs sur 5). Impact des perceptions croisées (étude Toulouse ) Ados renvoient aux séniors (gros caractères) Séniors aux ados (modernité) Plutôt livres pratiques et de références > fictions
  • prémices d’un surf plus acti f Consulter les blogs des autres : 21% des 7-12 ans (15% 7-9 ans et 27% 10-12 ans) Mettre en ligne des photos et les partager avec tes amis :18% des 7-12 ans (14% des 7-9 ans et 21% des 10-12 ans) Participer à des forums sur des sujets qui t’intéressent : 16% des 7-12 ans (19% des 10-12 ans) Poster des videos (sur Youtube ou Daily Motion) : 9% des 7-12 ans (11% des 10-12 ans) Dès la fin du cycle primaire, les enfants ont une utilisation avancée d’internet…
  • rapport de Sylvie Octobre OCTOBRE Sylvie. Pratique culturelle chez les jeunes et institution de transmission : un choc des cultures . Paris : Département des études, de la prospection et des statistiques, 2009 [en ligne]. http://www.culture.gouv.fr/deps> (consulté le 22 mars 2009)      souligne l'accroissement de la force sociale et identitaire de ces réseaux auprès des jeunes générations, chez qui "la relation prise comme valeur de soi [...] devient un élément important de la construction de repères et de marqueurs identitaires qui fonctionnent à la fois comme élément de rattachement et de différentiation". Une évolution des pratiques due à l'émergence des technologies de l'information, mais qui ne doit pas abuser : "l’expression digital natives ne doit pas faire croire qu’elle décrit l’ensemble des jeunes générations, mais plutôt un terreau commun, dont ils sont tous, plus ou moins imprégnés." « Ce n’est pas parce que les jeunes se servent de la technologie qu’ils en conçoivent le sens. » Chez les moins de 13 ans… 18 % ont un compte sur Facebook (dont 97 % avec l’accord de leurs parents) ; 32 % entre 9 et 12 ans ; 20 % entre 7 et 12 ans 4 % ont un compte sur Twitter Ipsos 11-11 Trend Micro 8-11 Kelkoo-LH2 7-11 86 % des lycéens ont un compte Facebook TNS-Sofres 7-11
  • Butinage : Au niveau de la lecture Au niveau des supports (peu importe le support tant que accès à l’information) Vs lecture cursive et linéaire
  • Désinstitutionnalisation depuis plusieurs décennies, chaque nouvelle génération arrive à l’âge adulte avec un niveau d’engagement inférieur à la précédente, si bien que l’érosion des lecteurs quotidiens de presse et des forts lecteurs de livres s’accompagne d’un vieillissement du lectorat « Pourtant, les médiathèques connaissent un succès réel qui s’explique par la conjonction de plusieurs phénomènes : la mutation de l’offre proposée, qui a intégré des produits numériques et des outils technologiques ; l’ouverture, la liberté d’accès et la gratuité (comme en témoigne le nombre croissant d’usagers non inscrits) qui a autorisé des usages variés, du périscolaire (venir y faire ses devoirs) au plus littéraire (y emprunter des romans). Les médiathèques ont ainsi profité du mouvement de désinstitutionnalisation global du rapport des jeunes à la culture, malgré leur proximité avec le champ scolaire, parce qu’elles ont su mettre en place des médiations identifiées par les jeunes comme différentes des médiations scolaires (réflexion sur le travail collectif, voisinage des livres et des autres objets des industries culturelles – CD, DVD, etc. –, utilisation des Tic, etc.). » OCTOBRE Sylvie. Pratique culturelle chez les jeunes et institution de transmission : un choc des cultures .
  • Ressources documentaires utilisées très souvent ou régulièrement Moteurs de recherche : 96 % Catalogue de votre bibliothèque : 65 % (Enquête sur les besoins de formation des doctorants à l’IST – Bretagne. 2008 ) Internet = principal lieu rech. Information (y compris pour l’aide aux devoir ou pour étudiants et doctorants) recherche d'informations pratiques : 26% utilisent Internet et 7% une bibliothèque pour l'aide aux devoirs, ils sont 49% à se tourner vers Internet et 19% vers une bibliothèque. Observatoire de la Vie Etudiante 2011 26h par semaine devant internet et télé 92% se connectent tous les jours Messagerie électronique (88%) Recherches liées aux études (87%) Informations pratiques (81%) Échanger sur sites de réseaux sociaux (72%)
  • Désintermédiation = Recherches via moteurs + que bib Recommandation passe par les sites en lignes (amis > inconnus sur blogs > publicité) +que institution
  • Hjorring Public library Bosch & Fjord is the guys behind this library renovation, the Hjørring Library is located in the commercial center of Hjørring, Denmark. Previously this is a traditional library, after the renovation, wow its awesome! Bosch & Fjord could transformed a classic library into stunning modern layout. This library has any different space that according to different age groups (children, youth or adults), through the design of specific settings for each distinct activity, open and connected to promote contact and communication between users. l’inclusion des usagers dans le processus d’aménagement et de conception des espaces (design participatif ). Puisque ce sont les usagers qui vont s’approprier ces lieux, il est important que ces derniers soient adaptés à leurs propres besoins.
  • Carte de Christophe Robert (aka Lirographe) Jouer la carte des ress num directement accessibles depuis chez soi ou depuis son mobile Ressources numériques (presse en ligne, ebooks, musique en strzaming, VàD, expos virtuelles, services QR en ligne, podcasts, blogs, dossiers thématiques, BDDn Autoformation…) Bibliothèque disséminée (médias sociaux, flux RSS, netvibes, applis smartphones, réseaux sociaux) Services sur place (bornes interactives, juke-box numériques, bornes de téléchargement, prêt de liseuses, ateliers tablettes, QR-codes, tables interactives) Accès aux collections (catalogue enrichi, rayonnages virtuels, moteurs de recommandations) => Émergence d’un nouvel écosystème informationnel qui englobe ressources, services et médiations autour du numérique en biblitohèque
  • Offre éparse : peu collections spécifiques jeunesse (mais cela existe) ; Titres à acquérir dans des bouquets « adulte » Actuellement il y aurait 80.000 titres numériques soit 15% de l’offre papier Supports multiples : tablettes vs liseuse vs nintendo Dsi XL L'offre s'étoffe, les liseuses sont pour la plupart connectées au Wi-Fi, ce qui facilite le chargement de livres, et l'éventail d'eBooks récents est de plus en plus large. Reste toujours ce frein du prix moyen d'un livre numérisé, entre 20 et 25 % moins cher "seulement" qu'un livre papier. Ils ont la particularité d’offrir une haute qualité de visibilité. La technologie de l’ encre électronique (e-paper) crée une page mate, sans reflet qui permet une lecture longue, sans la fatigue visuelle opérée par les écrans dits LCD (tous les écrans d’ordinateurs). L’autonomie électrique est la deuxième qualité de ces nouveaux objets, l’appareil consomme très peu d’énergie. Autres avantages : on peut charger environ 200 livres et la machine ne pèse guère plus de 250 grammes . Constat : liseuses plébiscitées par les plus de 40 ans (jeunes = tablettes) Question de la péreonnité des supports, question de l’interopérabilité des formats (pdf / ePub / mobipocket) Modèles économiques : Locations Abonnements (izneo) Publicité Gratuité Paiement directement à la librairie en ligne nécessite une carte bancaire, donc peu accessible pour la plupart des biblitohèques ! La loi sur le droit de prêt ne s’applique pas aux livres numériques Juridiquement, l’eBook n’est pas un livre (TVA à 19,6%… pour l’instant) Problème éthique : question Amazone / Overdrive sur la publicité et la diffusion des données personnelles
  • Coût élevé de ce type de ressources (très peu inférieur au coût papier) Notion de licence (droit d’accès vs propriété) Licence globale ? L’association « Réseau Carel » a été fondée le 20 mars 2012. Cette association est un réseau national de compétences et d'échanges en matière de documentation électronique pour les bibliothèques publiques, structuré notamment autour d'un outil collaboratif en ligne. structurer de manière plus forte un réseau de bibliothèques publiques autour de l’accès aux ressources numériques dans un contexte économique et commercial difficile. L’assemblée constitutive a élu un bureau provisoire constitué de Pascal Leray (BEI de Cergy-Pontoise, président), Sophie Perrusson (BM de Levallois, vice-présidente), Olivier Pichon (Champs-libres de Rennes, trésorier), Annie Brigant (BM de Grenoble, secrétaire) ou Denis Llavori (MDP du Cantal, secrétaire adjoint) => Quelques titres en jeunesse
  • Certains agrégateurs proposent des formules de prêt de fichiers, pour lesquelles ils ont obtenu les droits auprès des éditeurs (Numilog, Cyberlibris, Immatériel. fr, etc) Certains éditeurs font des offres directes aux bibliothèques (Publie.net, Lekti Ecriture, La Souris qui raconte, etc) Les DRM (Digital Right Management) ou MTP (Mesures Techniques de Protection) ont été consacrés par la loi DADVSI en 2006, qui a fait de leur contournement un délit. Peu à peu abandonnés dans certains secteurs (musique), ils restent fréquents dans les offres à destination des bibliothèques, notamment pour mettre en place des système de « prêt numérique » (fichiers chronodégradables). Les bibliothécaires se sont prononcés contre les DRM lors du vote de la loi DADVSI, mais y sont à présent confrontés Types d’abonnements différents en fonction du nb de postes, du nb titres choisis (certains bouquets permettent une sélection de titres, d’autres recquiert abonnement à des packs tout prêts) Achat au forfait ou au titre à titre ? Pour les titres gratuits (domaine public jq 70 ans en Europe, 95a aux EU) voir aussi : Gallica et Bibliothèque numérique des enfants (enjeux patrimoniaux) Google books
  • La Souris Qui Raconte met en ligne un site satellite du site grand public et dont l'accès est déterminé par une adresse IP. Celui-ci, octroyé sous forme d'abonnement, offre la lecture en ligne des histoires dans leur version complète. Certaines rubriques du site grand public ont été supprimées. L'abonnement est souscrit pour une année de date à date et dépend du nombre de postes Izneo Abonnement annuel à un catalogue riche de plus de 2 600 bandes dessinées dans tous les styles (polar, historique, jeunesse, heroic fantasy, manga, humour, magazines, etc.), des grands classiques aux toutes dernières séries. La plateforme izneo diffuse le plus large choix de bandes dessinées en version numérique avec les catalogues de Bamboo, Casterman, Cinebook, Dargaud, Delcourt, Dupuis, Editions Circonflexe, Editions Fei, Fleurus, Fluide Glacial, Glénat, Jungle, Kana, Le Lombard, Lucky Comics, manolosanctis, Mosquito, Sakka, Soleil, Treize Etrange, Vents d’Ouest… Le catalogue « Bibliothèque » comprend aussi bien des ouvrages de fonds que des nouveautés . L’ensemble des contenus est classé en 3 catégories en fonction des publics : Famille (tout public) Ados/Adultes (regroupe les catégories Famille et Ados/Adultes) Adulte (regroupe les catégories Famille, Ados/Adultes et Adulte) en streaming , sur un ordinateur fixe au sein de la bibliothèque . Ces BD sont proposées dans une version dite « homothétique » à l’édition papier, grâce à une liseuse spécialement développée pour la lecture numérique de la bande dessi Contes : http://www.lasourisquiraconte.com/ BiblioVox = Cyberlibris, 363 résultats en jeunesse premier service en France de bibliothèque numérique destinée à la famille, propose, à ce jour, un catalogue de plus de 10000 ouvrages sélectionnés auprès de plus de 140 éditeurs de renom L’abonnement Bibliothèque Publique permet : La création d’un compte individuel offrant à chaque adhérent l’accès au service de l’extérieur, 24h/24, 7/7 à partir d’une simple connexion Internet. La consultation illimitée, en local ou à distance, de tous les ouvrages en texte intégral , la liberté d’impression, la faculté de création d’étagères personnelles qui consignent ouvrages favoris, notes, commentaires. L’accès à un nombre illimité d’utilisateurs simultanés à un même document. L’utilisation  d’une  interface communautaire qui intègre des fonctionnalités web 2.0 comme les tags, la recommandation, la notation, le partage de commentaires. La consultation sur les tablettes tactiles, de type iPad et prochainement Android (Samsung Galaxy Tab...). La mise en place de Cyberlibris Bibliovox ne nécessite aucune intervention technique de la part des bibliothèques. Le service fonctionne dans la bibliothèque par reconnaissance IP.   L'éditeur produit à la demande des statistiques sur le nombre d'utilisateurs, les livres et les pages consultés. D’abord des enfants : nos livres sont vendus en un pack contenant les formats e-pub, mobipocket et pdf. Numilog propose aux bibliothèques un catalogue de plus de 31 000 livres numériques et livres audio , en français, anglais et espagnol. Les livres sont accessibles sur place ou à distance, téléchargeables ou consultables en ligne à partir d’un site personnalisé. Numilog accompagne les bibliothèques en matière de formation et de mise en place de services numériques, en particulier le prêt de liseuses. Le système de prêt en ligne de Numilog reproduit les principes du prêt traditionnel  avec un paramétrage de la durée et le choix d’un nombre d’emprunts simultanés par lecteur. Ce système peut fonctionner pour la consultation sur place par reconnaissance d'adresse IP ou pour le prêt à distance 24h/24 (sur ordinateur ou sur agenda électronique).  Numilog développe une page catalogue dédiée à la bibliothèque d'où l'utilisateur réalise ses emprunts après authentification. Un espace administrateur permet de gérer les inscriptions, le catalogue, les statistiques.
  • Pas ou peu abonnements spécifiques jeunesse dans bouquets mais possibilité archives Kiosque en ligne = accès à presse sur le web : vente et lecture du numéo courant (info/détente) Site web spécialisés : souvent applications ; archives +- ouvertes ; usages individuels ; contenu premium Questions : gratuité du contenu ? Durée ? Archives ?contenus spécifiques, multimédia ? Jeux ?... BAUD 200 titres quotidiens et magazines sont consultables directement à la bibliothèque sur iPad et PC.  «Cette expérience entre dans le cadre d’une expérimentation soutenue par le Conseil général du Morbihan par le biais de la médiathèque départementale, 5 autres bibliothèques expérimentent d’autres outils numériques : liseuses (livres numériques de différentes firmes), formation en ligne, presse native en ligne, etc… » nous a déclaré James Eveillard bibliothécaire à Baud. Le Kiosque.fr : 450 de la presse française et internationale au format numérique, depuis n'importe quel ordinateur ou tablette au format PDF. L'application iPad permet le téléchargement des magazines via un kiosque en 3D ainsi que la consultation hors ligne des titres chargés. forfait illimité magazines ou forfait crédits Le prêt de tablette : l'offre clé en main Lekiosque.fr se propose de vous fournir les tablettes ainsi que leur contenu et prend en charge la maintenance et les contraintes techniques. L'offre comprend : la location des tablettes le contenu Lekiosque.fr un service client de 1er niveau : par mail (réponse sous 48h) un service client de 2e niveau : par téléphone les supports sécurisés pour tablettes, l'installation et la maintenance Science et Vie Kids : Entre la version papier et la version numérique, peu de différences de contenus . un travail de « mise en tablette » a été réalisé, et ça c’est une bonne nouvelle. quelques enrichissements multimédia sont au rendez-vou
  • Pour chaque classe, du CP à la Terminale, des cours d'accompagnement scolaire, conformes à l'Éducation nationale reprennent de façon structurée l'ensemble des connaissances à acquérir. De nombreux dispositifs viennent compléter cette base : vidéos, annales, conjugaisons, lexiques, dictionnaires sonores… Les contenus pédagogiques se divisent en trois axes majeurs. Les cours (écrits et vidéos): Les exercices interactifs d'apprentissage Le tableau de bord Les services de Maxicourss sont accessibles uniquement dans l’enceinte de la bibliothèque abonnée. L'accès se fait par adresse IP. Pack Maxicours Scolaire du CP à la Terminale Toutes disciplines 1 accès
  • Prêt de liseuse ? Pérennité support, demander ou non une caution ? succès d’estime ou vraie (r)évolution ? Valo liée aux contenus // aux supports 1. Empruntable // surplace 2. animations Le Juke Box ados est une installation multimédia imaginée pour renouveler la façon directe et vivante de choisir un livre. L’habitacle, sous la forme d’un cube ouvert, permet au visiteur de s’installer face à un écran tactile. D’une simple pression, il peut sélectionner l’un des écrivains présentés et choisir de l’entendre parler de son univers personnel ou de celui de son livre. 
De nombreux auteurs ont participé à des interviews filmées, diffusées par le Juke Box. Entrez dans l’univers de Timothée de Fombelle, Fabrice Colin, Brigitte Aubert, Claire Gratias, Marcus Malte, Jérôme Noirez, Jean-Claude Mourlevat et bien d’autres… La version panoramique du Juke Box circulera dans les médiathèques de Poitiers . Il est adapté à des séances collectives à destination des adolescents ou des professionnels du livre, sur demande.
  • ICDL 4643 livres numériques en 61 langues 29000 enfants inscrits 86% livres en anglais 4% en espagnol 2% en arabe 1% en français
  • Volonté de mise en valeur des fonds patrimoniaux Créations de parcours Pédagogique, animations, jeux de lettres, de codages Coin parents // éducateurs (litt.jeun. n’est pas que pour les parents)
  • Importance de la vidéo comme premier support d’information diffusé sur internet ! Acteurs = Sites spécialisés (arrêt sur image (offre en abonnement) // curiosphère (France5) ) Sites de partage de vidéo (! Identification, approche critique, droit musicaux et réutilisation // favoriser production interne) Pb catalogues peu fournis et formats pas compatibles Le prêt des DVD musicaux= le rôle d’intermédiaires Les droits sont attachés au support physique. Ils interdisent la reproduction et mentionnent précisément les usages autorisés, outre le prêt individuel (consultation, diffusion publique, etc) Le « prêt numérique » n’est possible qu’avec le recours à des DRM pour rendre les fichiers « chronodégradables ». La consultation par l’usager implique le téléchargement et l’installation d’un logiciel de lecture spécifique. En musique : Imp. De la diversité et pérennité des œuvres musicales (vs offre marchande lissée et lacunaire en dehors de musique de consommation courante) => médiation MusicMe = 47 distributeurs, 138 éditeurs, 70 labels Offre abonnement bib
  • Webradios un nouveau modèle économique qui n’est plus celui du paiement pour chaque écoute mais un modèle forfaitaire, c’est à dire tout frais compris (abonnement, radios, écoute illimitée, webservice pour intégrer un player dans un catalogue ou un portail compatible), basé sur le nombre d’inscrits à la plateforme Plusieurs canaux radios personnalisées. Il ne s’agit pas de radios au sens strict mais de grandes playlists partagées Concernant le coût, la licence plus l’hébergement des radios s’élève à 6000 euros. Le Conseil Général a pour le moment pris l’intégralité du coût en charge. L’expérimentation prendra fin en 2011. A partir de 2012 une nouvelle grille tarifaire sera introduite par tranche d’abonnés de 1 à 500. Pour lancer ce service, il y a eu une communication auprès des usagers, notamment à l’aide de marques pages. La gratuité, l’absence de publicité et la présence de nouveautés ont été avancées pour attirer le public. Concernant la gestion administrative, chaque bibliothèque a un accès pour inscrire et activer ses adhérents. Cela nécessite une gestion régulière (vérification tous les deux jours environ pour les demandes d’ouverture de compte et pour la mise à jour des inscriptions). VOD Médiathèque Numérique est un service proposé par ArteVoD et UniversCiné à destination des médiathèques et de leurs abonnés. Il permet aux médiathèques de proposer à leurs abonnés un accès à un site de vidéos en ligne : - au sein de leur établissement - et/ou à distance, les abonnés pouvant ainsi profiter de leur "médiathèque numérique" depuis leur domicile. Le service permet à l’abonné de visionner une vidéo de son choix, dans la limite du quota de prêt établi par la médiathèque. Ce service est accessible aux utilisateurs de PC et Mac et compatible avec tous les navigateurs (excepté linux). Le catalogue est constitué de plus de 2 000 programmes (50% cinéma, 30% documentaires, 15% magazines, 5% spectacles) Frais de mise en service + Forfait de visionnage Adavision : Acquisition d’un fichier numérique pour une durée de 5 ans, sans limite du nombre de visionnages , avec son pack éditorial Livres sonores Catalogues pas significatifs en jeunesse Offres gratuites : litteratureaudio.com ; biblioboom, audiocité…)
  • Bornes Service conçu par l'association Musique libre!, fabriqué et distribué par Pragmazic. Les bornes interactives permettent d'écouter, telecharger ou décharger de la musique sous licence libre. Les bornes permettent l’accès au catalogue de l'association Dogmazic.net (musique sous licence libre) c'est-à-dire 29000 titres, 200 labels, 2800 artistes. Automazic est donc un outil de promotion de la musique libre. La consultation se fait sur écran tactile 17" sur une borne dédiée. Les disques sont numérisés en mp3.Il est possible d’effectuer un telechargement des titres sur cd, clé usb, telephone, disques durs externes, pc portable. Les bornes fonctionnent sur une interface de type Linux, cette interface est personnalisable, la mise à jour des bornes par rapport au catalogue tous les jours via internet. Prêt au CRDP Franche-Comté Au moment du prêt seront mis à votre disposition l'iPod touch, une paire d'écouteurs et un câble de connexion. Pour faciliter l'accès à ce nouvel outil, des applications classées par matières y ont été téléchargées. Ainsi, il sera possible de voir ce qui existe en français, en mathématiques, en langues vivantes, en histoire géographie, en sciences ou encore en musique. Réseaux sociaux Cf. Zicamontreuil sur Myspace
  • Jeux vidéos La nature juridique des jeux vidéos est complexe : logiciels + œuvres multimédia de collaboration La jurisprudence considère que la location des jeux vidéo met en cause le droit d’exploitation des titulaires, mais reste muette quant au prêt L’ADAV et d’autres fournisseurs proposent des Cdroms de jeux dans son catalogue, avec des droits négociés , mais l’offre est peu développée L’usage sur place des consoles est accepté par les fabricants et les éditeurs mais pas le prêt des jeux et des machines. Pour les jeux en ligne, les bibliothèques peuvent acheter des licences permettant l’usage collectif (idem cybercafés). «  En raison du manque de précision du statut juridique des jeux vidéo, les bibliothèques qui souhaitent les proposer en prêt doivent négocier les droits directement auprès des éditeurs. Ces derniers assimilent très souvent ce type de demande à de location et donc à un manque à gagner. C’est la raison pour laquelle les catalogues des fournisseurs ne sont pas très fournis et que les jeux que l’on y trouve sont quasi exclusivement des jeux PC « classiques », c’est-à-dire des jeux renommés mais qui ont souvent près de dix ans. Les nouveautés sont quant à elles totalement absentes. Il n’est pour le moment tout simplement possible de proposer légalement du prêt de jeux sortis sur consoles , à une exception près. L’offre de prêt s’avère donc être peu satisfaisante actuellement, tant pour les publics que pour les professionnels désireux de mettre en valeur ce support .» QR ENSSIB Cécile Ménéghin. Des jeux vidéo à la bibliothèque. BBF 45 2010, t. 55, n°3 http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2010-03-0056-010 Tablettes Difficulté achats dans les « stores » pour une institution Bib = lieux de loisir, accès à la culture ; découvertes ressources Lutte vs illectronisme ; rôle social
  • CDRom en perte de vitesse Parmi les applications , il y a des applications de jeu purs (cf. Crayola qui a créé une appli de coloriage ; pad à dessin ; memory…) ; ludo-éducatif (memory, Math vs Zombie, imagier soundtouch) ; livres enrichis et contes (Marlène Jobert, livres dont êtes héros) ex : Midi-Pyrénées (Jeunesse) : Un jeu (Hervé Tullet) ; 8 livres enrichis offerts par l'éditeur Goodbye Paper ; 3 jeux ludo-éducatifs offerts par Echos d'école ; La coccinelle et La forêt de la collection "Mes premières découvertes" ; Le sous- marin de Scott ; Les fantastiques livres volants de Morriss Lessmore ; L'herbier des fées (Benjamin Lacombe), etc.  Notion de « ChildPad », créée par Archos en 2012 avec sa propre appstore et de grandes icônes. DéclicKids , c'est quoi ? Un magazine "fait maison" (#digitalmum + #éditeur inside) qui parle sans concession du numérique pour les enfants. Applications, livres, sites, pour tablettes (iPad, Android), smarphones (iPhone, Android) mais aussi pour PC ou Mac : tout y passe !
  • Avec une carte Adulte de la Médiathèque, vous pouvez emprunter une liseuse électronique pendant 24 jours, dans les mêmes conditions qu’un autre document. Il est donc aussi possible de les réserver si elles sont empruntées. 3 modèles sont disponibles, avec un choix de 200 romans, nouvelles et essais. ----- Nicolas avait branché l’iPad sur le vidéoprojecteur et on s’est installé dans la salle des albums devant l’écran de projection pour découvrir Royal Trouble, une histoire qui se déroule au moyen-âge. ---- It was important for us not to simply throw a cool, new device into the hands of children and parents without context. Of course, had we done that, our iPads would likely still have circulated like hot cakes, but the objective was not to simply have patrons borrow a device. Instead, the goal was to use the device as a tool for children and their grownups to discover wonderfully designed, educational and developmentally-appropriate apps and ebooks. As a result, we decided to create Early Literacy iPad Kits .  The kits are geared towards a very specific demographic and are packaged with that user base in mind. An iPad 2 pre-loaded with librarian-selected apps geared towards pre-readers (generally, ages 2 to 5.) An annotated list of the librarian-selected apps . Tips and information on what makes a great app for children and how parents can find more. A fact sheet on screentime and how touchscreen technology can be used with young children. A list of further resources (including books, articles, and websites) on technology and children. Detailed instructions on using our Overdrive collection to download ebooks and digital audiobooks. A survey (available on paper or online.)  Our goal for the survey was to gauge how families were using the kits, why they were using them, and what improvements they might like to see in the next upgrade of the kits.
  • Wii, Xbox360 Kinect et jeux en réseau vous attendent à la médiathèque. En accès libre et gratuit pour tous (à partir de 3 ans) sur inscription à l'accueil, on peut jouer aux jeux vidéos, seul ou à plusieurs, à raison d'une heure par jour et par personne. Les usagers peuvent donc venir faire des parties à la médiathèque qui propose à ce jour une cinquantaine de titres dans tous les genres (plateformes, sports, course, FPS, jeux de rôle, ...). En revanche, il n'est pas possible d'emprunter les jeux. BM Chassieu => Tournoi ; espace identifié ; sur inscription d’une heure
  • Utiliser toutes les spécificités de la tablette : géolocalisation, caméra, écran qui tourne Ici chasse aux trésors avec indices en QR Codes.
  • Ouvrir un service parce que c’est à la mode Acquérir pour acquérir Croire que tous les établissements se valent Céder aux sirènes technologiques Penser que parce que c’est en ligne, ça ne coûte rien Sous-estimer les questions techniques et la maintenance sur le long terme (notions de coût) Penser que les usagers seront enthousiastes Laisser le service dans les mains d’une seule personne Ne compter que sur son enthousiasme (vs épuisement et pérennité) Personnel peu formé et à l’aise avec ces questions => public qui zappe entre différents supports, autonome
  • Notions de territoires
  • Contenus polymorphes (différents formats, outils, modèles économiques) Droit de prêt droit de prêt en ligne : licence libre, licence globale ou licence nationale pour les fichiers numériques dans les bibliothèques Subventions ? Appel à projets « services culturels innovants » (Midi-Pyrénées) UMMA médiathèques alsaciennes ; CinéVoD à Grenoble Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis va mettre au point BiblioConnection, un dispositif de lecture numérique commandé à distance par le geste et/ou la voix du lecteur Calculs des coûts Mise en service de l’abonnement + maintenance (annuelle et donc augmentation potentielle) + nb accès simultanés
  • Vision globale de l’offre de service qui conjugue offre de service en ligne et offre de service en présentiel Vision globale en terme d’offre de service numérique également : Comment l’offre s’insère au milieu des autres (présence en ligne, services en ligne, modalités accès aux collections, services numériques sur place) Services mobiles vs services nomades (quid des services mobiles sur place !)
  • Chronophage au départ (maîtrise des outils, formation des équipes, du public) Informer, accompagner (équipes autant que publics : proposer des ateliers en interne) Trois types de compétences : Stratégiques (enjeux, rôle, limites) Techniques (navigation, recherche, restructuration, formation) Organisationnelles (cartographie des compétences) Formation : Autoformation vs Stages de FC Importance de l’expérimentation (le permettre pour les collègues) + droit à l’erreur Question identité : animateur multimédia vs bibliothécaire jeunesse ?

Ressources numériques en bibliothèque jeunesse Presentation Transcript

  • 1. Ressources numériques en bibliothèque jeunesse :typologie, enjeux, problématiques Thomas Chaimbault thomas.chaimbault@enssib.fr 1
  • 2. Sommaire1. Un contexte en mutations2. Panorama des ressources numériques3. Stratégies de mise en œuvre Ressources numériques en bibliothèque jeunesse 2
  • 3. 1. Un contexte en mutations – Des bouleversements profonds – Les pratiques s’adaptent – Impacts pour les bibliothèques2. Panorama des ressources numériques3. Stratégies de mise en œuvre Ressources numériques en bibliothèque jeunesse 3
  • 4. 1. Un contexte en mutations 1.1. Des bouleversements profondsA. Nouveaux rapports aux outils 4 Ressources numériques en bibliothèque jeunesse
  • 5. 1. Un contexte en mutations 1.1. Des bouleversements profondsActivités principales en ligne : 1. Regarder des vidéos 2. Jouer en ligne 3. Écouter de la musique Titre de la présentation / ou autre 5
  • 6. 1. Un contexte en mutations 1.1. Des bouleversements profondsLes terminaux mobiles Ressources numériques en bibliothèque jeunesse 6
  • 7. 1. Un contexte en mutations 1.1. Des bouleversements profondsB. Nouveaux circuits économiques de production et de diffusion de l’information et des biens culturels• Des supports dématérialisés• Ressources abondantes• (Auto)production de contenu Ressources numériques en bibliothèque jeunesse 7
  • 8. 1. Un contexte en mutations – Des bouleversements profonds – Les pratiques s’adaptent – Impacts pour les bibliothèques• Panorama des ressources numériques• Stratégies de mise en œuvre Ressources numériques en bibliothèque jeunesse 8
  • 9. 1. Un contexte mouvant 1.2. Les pratiques s’adaptentA. Mythe de la génération Y (cf.)• Les « Digitals Natives » [Mark Prensky]• La génération Y : – Branchés – Mobiles – Multitâches – Sociaux – Expérimentateurs – Producteurs d’information source Ressources numériques en bibliothèque jeunesse 9
  • 10. 1. Un contexte mouvant 1.2. Les pratiques s’adaptent• Migration de certaines pratiques vers des supports nomades multi- usages (génération « ATAWAD » : any time, any where, any device)• Habitudes de butinage, de « lecture oblique», « sérendipité »• Attentes fortes en termes de gratuité : l’accès immédiat est plus important que la qualité des informations et des contenants• Pour Pascal Lardellier, la culture numérique des jeunes est : – Ludique - Personnalisée – Dynamique - Fulgurante – Réticulaire Ressources numériques en bibliothèque jeunesse 10
  • 11. 1. Un contexte mouvant 1.2. Les pratiques s’adaptentA. Évolutions des pratiques culturelles et informationnelles• Culture de l’écran et baisse de la lecture• Fréquentation des lieux culturels stables• Hausse des pratiques amateurs Enquête CREDOC Ressources numériques en bibliothèque jeunesse 11
  • 12. 1. Un contexte mouvant 1.2. Les pratiques s’adaptentPratiques informationnelles Ressources numériques en bibliothèque jeunesse 12
  • 13. 1. Un contexte mouvant 1.2. Les pratiques s’adaptent• Désintermédiation vs Créer des communautés de savoir• Popularité vs autorité Ressources numériques en bibliothèque jeunesse 13
  • 14. 1. Un contexte mouvant – Un contexte en mutation – Des usagers très connectés – Impacts pour les bibliothèques• Panorama des ressources numériques• Stratégies de mise en œuvre Ressources numériques en bibliothèque jeunesse 14
  • 15. 1. Un contexte en mutations 1.3. Impacts pour les bibliothèquesA. Des espaces renouvelés Hjørring public library Ressources numériques en bibliothèque jeunesse 15
  • 16. 1. Un contexte en mutations 1.3. Impacts pour les bibliothèques B. Des ressources diversifiéesArchipel des services numériques Titre de la présentation / ou autre 16
  • 17. • Un contexte mouvant• Panorama de l’offre de ressources numériques – Livres et revues numériques – Streaming audio et vidéo – Jeux et applications3. Stratégies de mise en œuvre Ressources numériques en bibliothèque jeunesse 17
  • 18. 2. Panorama des ressources numériques 2.1. Livres et revues numériquesA. Enjeux et freins•Offre encore éparse•Supports et logiciels diverset peu/pasinteropérables(comparatifs liseuses ettablettes)•Modèles économiquesmultiples•Questions éthiques (cf.) Ressources numériques en bibliothèque jeunesse 18
  • 19. 2. Panorama des ressources numériques 2.1. Livres et revues numériques Ressources numériques en bibliothèque jeunesse 19
  • 20. 2. Panorama des ressources numériques 2.1. Livres et revues numériquesB. Ressources• Passer par un agrégateur de livres numériques ( BiblioVox, Numilog)• Des éditeurs spécifiques ( D’abord des enfants, Pottermore , la souris qui raconte, Walrus et les livres dont vous êtes le héros)• Titres gratuits=> Moteurs et site de références, cf. ICDL
  • 21. 2. Panorama des ressources numériques 2.1. Livres et revues numériques Ressources numériques en bibliothèque jeunesse 21
  • 22. 2. Panorama des ressources numériques 2.1. Livres et revues numériquesPresse en ligne•Les bouquets « traditionnels »(Europresse)•Les kiosques en ligne (Le Kiosque.fr Cf. à Baud -Morbihan) • Sites web dédiés ( Sciences et vie kids, Abricot) Ressources numériques en bibliothèque jeunesse 22
  • 23. 2. Panorama des ressources numériques 2.1. Livres et revues numériquesRéférences et autoformation• Autoformation (cours) vs recherche d’information (dico, documentaires) en lien avec pratiques actuelles.• Des modalités pédagogiques différentes (de vidéo à environnement complet d’e-learning)• Modes d’abonnements différenciés Ressources numériques en bibliothèque jeunesse
  • 24. 2. Panorama des ressources numériques 2.1. Livres et revues numériques• Encyclopédies en lignes ( Le Robert Junior, Universalis junior, Tout l’univers, Edumedia)• Cours en ligne (Toutapprendre.com dont langues ; Maxicours)• Ressources pédagogiques (ex: Texte image imaginaires ; Planet Nemo )• Livres pédagogiques et classiques (cf acad.Bordeaux) Ressources numériques jeunesse 24
  • 25. 2. Panorama des ressources numériques 2.1. Livres et revues numériquesC. Mises en valeurs•Prêt de liseuses (ex. Issy)•Salon de lecture sur place (ex. Rennes)•Tablettes dans les collections•Animations•Juke-box ados littéraire (Poitiers) Ressources numériques en bibliothèque jeunesse 25
  • 26. 2. Panorama des ressources numériques 2.1. Livres et revues numériques
  • 27. 2. Panorama des ressources numériques 2.1. Livres et revues numériques
  • 28. • Un contexte mouvant• Panorama des ressources numériques – Livres et revues numériques – Streaming audio et vidéo – Jeux et applications3. Stratégies de mise en œuvre Ressources numériques en bibliothèque jeunesse 28
  • 29. 2. Panorama des ressources numériques 2.2. Streaming audio et vidéoA. Enjeux• Un marché dominé parquelques acteursspécialisés• Des initiatives dans ledomaine de la musique(missions musicales des bibpour diversité et pérennité)• La questions des sitesstreaming vidéosex:YouTube(usages privés vs collectifs) Ressources numériques en bibliothèque jeunesse 29
  • 30. 2. Panorama des ressources numériques 2.2. Streaming audio et vidéoB. Ressources• VoD en abonnement (Vodeo, Médiathèque numérique, Adavision, Cité de la musique en ligne…)• Ressources libres (cf. Ziclibrenbib)• Webradios en streaming (cf MusicMe en Calice68, Spotify)• Podcasts à la bibliothèque ( Toulouse, Rezé)• Livres sonores (ex: litteratureaudio) Ressources numériques en bibliothèque jeunesse 30
  • 31. 2. Panorama des ressources numériques 2.2. Streaming audio et vidéoC. Valorisation (cf. Bibliopedia)•Bornes Automazic, postes Crystal zic,plateforme Ithèque, voire mobilierspécifique (cf. Delft)• Prêt d’iPOD, de clefs USB (Rennes)•Ateliers de sensibilisation à lamusique numérique•Playlists (ex : Brest) Ressources numériques en bibliothèque jeunesse 31
  • 32. • Un contexte mouvant• Panorama des ressources numériques – Livres et revues numériques – VoD et streaming – Jeux et applications• Stratégies de mise en œuvre Ressources numériques en bibliothèque jeunesse 32
  • 33. 2. Panorama des ressources numériques 2.3. Jeux et applicationsA. Enjeux• Une nature juridique complexe• Arrivée des supports en mobilité et des applications• Modèles économiques peu affirmés• Question identité professionnelle Ressources numériques en bibliothèque jeunesse 33
  • 34. 2. Panorama des ressources numériques 2.3. Jeux et applicationsB. Typologie• Jeux vidéos (PC, consoles)• Sites de jeux (ex : Hervé Tullet, BayaM et BayardsKids, PLanetNemo)• Applications tablettesCf. La souris grise, idboox et DeclicKids
  • 35. 2. Panorama des ressources numériques 2.3. Jeux et applicationsC. Valorisation• Mise à disposition de tablettes avec jeux (ex:PBR)• Tournois et animations de jeux vidéos (cf. Facebook ; cf. Montpellier, Toulouse, Chassieu…)• Animations applications (iCalins au Rize) et Heures du conte numériques (Tableau blanc interactif, tablette projetée)• Animations en lien avec le lieu physique.• Notion d’accompagnement Ressources numériques en bibliothèque jeunesse
  • 36. 2. Panorama des ressources numériques 2.3. Jeux et applications Ressources numériques en bibliothèque jeunesse 36
  • 37. 2. Panorama des ressources numériques 2.3. Jeux et applications Topeka and Shawnee County Pub Cf. autre retour d’expérience Ressources numériques en bibliothèque jeunesse 37
  • 38. • Un contexte mouvant• Panorama des ressources numériques• Stratégies de mise en œuvre – Réussir son projet – Une stratégie globale Ressources numériques en bibliothèque jeunesse 38
  • 39. 3. Stratégies de mise en œuvre 3.1. Réussir son projetA. Quelques écueils Tablettes 1. Ouvrir un service parce que c’est à la mode Livres numériques 2. Acquérir pour acquérir 3. Croire que tous les établissements se valent 4. Céder aux sirènes technologiques 5. Penser que parce que c’est en ligne, ça nestreaming coûte rien Jeux vidéos 6. Sous-estimer les questions techniques et la maintenance sur le long terme 7. Penser que les usagers seront enthousiastes 8. Laisser le service dans les mains d’une seule personne 9. Ne compter que sur son enthousiasme 10. Personnel peu formé et à l’aise avec ces questions => public qui zappe entre différents supports, autonome Ressources numériques en bibliothèque jeunesse 39
  • 40. 3. Stratégies de mise en œuvre 3.1. Réussir son projetRéussir son projet• Connaître ses usagers• Lier idées aux missions et objectifs• Considérer les technologies comme des outils• Améliorer la communication avec ses usagers• Valoriser les collections Ressources numériques en bibliothèque jeunesse 40
  • 41. 3. Enjeux de mise en œuvre 3.1. Réussir son projet Des atouts certains •Attirer de nouveaux publics •Moderniser l’image de l’institution •Enrichir les collections •Renouveler le dialogue avec les usagers04/06/12 Titre de la présentation / ou autre 41
  • 42. 3. Enjeux de mise en œuvre 3.1. Réussir son projetChoisir une offre de contenus numériques•Offre documentaire (bouquet ou non, support,ressources gratuites…)•Modèle économique (abonnement, titre à titre) et Coût(subventions possibles)•Questions juridiques (cf.Ressources numériques en bibliothèque : aspects juridiques et m / Lionel Maurel)•Aspects techniques (streaming, téléchargement,formats de fichiers –ePub, Pdf- logiciels requis, statistiques•Accès au service (prêt, sur place, à domicile) etValorisation (cf. Espace numérique à la PBR ) Ressources numériques en bibliothèque jeunesse 42
  • 43. • Un contexte mouvant • Panorama des ressources numériques • Enjeux de mise en œuvre – Réussir son projet – Une stratégie globale04/06/12 Titre de la présentation / ou autre 43
  • 44. 3. Stratégies de mise en œuvre 3.2. Une stratégie globaleUn projet global
  • 45. 3. Stratégies de mise en œuvre 3.2. Une stratégie globaleImpliquer toute l’équipe 04/06/12 Titre de la présentation / ou autre 45
  • 46. Pour aller plus loinPratiques des jeunes :• Évolution des pratiques des jeunes à lère du numérique /Marc Maisonneuve, avril 2012• Kids teens sur le web / Aegis Media, mars 2012• Jeunes et internet / Agence régionale du numérique MidiPyrénées, jan.2011• Les 11-18 ans et les bibliothèques municipales / VirginieRepaire, Cécile Touitou, sept. 2009• Pratique culturelle chez les jeunes et institution de transmissio / Sylvie Octobre, DEPS, 2009 Ressources numériques en bibliothèque jeunesse 46
  • 47. Pour aller plus loinRessources numériques en bibliothèque :•E-lending background paper – IFLA / mai 2012•Ressources numériques en BDP / Hélène Ouali-Seon, avril2012•Lesacteurs de la chaîne du livre à l’heure du numérique : les bibliothpubliques / Centre d’Analyse Stratégique, mars 2012•Les ressources numériques en bibliothèque publique et scolaireSuisse romande / CLP-SAB, nov.2011•Protocole ADDNB 2011•étude du MOTif, juin 2011•Proposer des ressources numériques en BDP et BM –guide pratique / Raphaëlle Gilbert, juin 2010•Musique et numérique / ACIM Ressources numériques en bibliothèque jeunesse 47
  • 48. Pour aller plus loinUne liseuse ?•Usages des liseuses / Hubert Guillaud•Qu’est-ce qu’une liseuse ? / Philippe Goumay•Le livre numérique / Le lirographeExpérimentations liseuses :•Modalités de prêt (Québec)•Alfortville, Azenay, Bagnolet, Issy, Melun, Midi-Pyrénées,Nantes, Rennes, Toulouse, Villeurbanne Ressources numériques jeunesse 48
  • 49. Merci  Thomas Chaimbault http://www.vagabondages.orghttp://www.slideshare.net/Faerim Ressources numériques jeunesse 49