JAVA Chapitre6

  • 531 views
Uploaded on

Riadh Bouhouch Mastere pro : réseaux et télécommunication

Riadh Bouhouch Mastere pro : réseaux et télécommunication

More in: Education
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
531
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
52
Comments
0
Likes
1

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Chapitre 6 : Les bases dans JAVA MASTER PROFESSIONNEL NOUVELLES TECHNOLOGIES DES TELECOMMUNICATIONS ET RESEAUX (N2TR) Cours JAVA © FST Les bases dans JavaObjectif : Ce chapitre vous permettra de vous familiariser avec la construction de base d’un programme JAVA, aussi d’assimiler comment déclarer un programme JAVA à travers sa structure de base, la déclaration de ses attributs, ses instructions et de ses operateurs. 1Riadh BOUHOUCHI
  • 2. Chapitre 6 : Les bases dans JAVA SommaireLes constructions de base dun programme : ......................................................................................... 3Les types, identificateurs et variables ..................................................................................................... 5 Les types .............................................................................................................................................. 5 Les identificateurs ............................................................................................................................... 5 Les variables ........................................................................................................................................ 6Les instructions conditionnelles et itératives .......................................................................................... 6 Les instructions conditionnelles .......................................................................................................... 6 Les instructions itératives.................................................................................................................... 7Les opérateurs ......................................................................................................................................... 8 2Riadh BOUHOUCHI
  • 3. Chapitre 6 : Les bases dans JAVALes constructions de base dun programme :Un programme Java suit un cycle de vie bien définie : 1. Déclaration de package : Le package est le « répertoire » où se trouvent les classes, et qui composent le projet. Exemple : package nomDuPackage; 2. Réalisation des imports : Comme tout programme, on commence par l’import des librairies qui vont nous permettre d’utiliser les fonctions prédéfinies (propres au langage JAVA). Exemple : import java.util.Date Cet import permet d’utiliser la class Date avec toutes ces méthodes. 3. Déclaration de la classe : Déclaration de la classe qui contiendra le traitement du programme, la classe doit avoir le même nom que le fichier classe. Exemple : public class NouvelleClasseDans Java on trouve aussi : 1. Les commentaires : Les commentaires servent à fournir une explication à un code et ne seront pas exécutés. En Java avec Javadoc on a la possibilité de générer un fichier doc dans lequel on trouvera des fonctions avec leurs commentaires. // Écrire un commentaire /* écrire un ensemble de commentaires*/ /** commentaire d’explication */ 2. Les blocs : Un bloc représente un ensemble de variables et d’instructions qui se retrouvent entre { }.Remarque : les instructions se terminent par un « ; ». 3Riadh BOUHOUCHI
  • 4. Chapitre 6 : Les bases dans JAVA Voici un exemple pour bien comprendre : Déclaration du package Import des librairies RQ : * veut dire toutes package projet ; les class sous Java.util import java.util.* ; Class Bonjour { public static void main (string() args){// déclaration de la méthodeDéclaration System.out.println(“hello world”) ; /*cette instruction permet d’afficher àde la classe l’écran hello world*/ } } Commentaires 4 Riadh BOUHOUCHI
  • 5. Chapitre 6 : Les bases dans JAVALes types, identificateurs et variablesLes typesNous pouvons distinguer en Java deux types de données :Les types primitifs (ou de base) : boolean, int, short, byte, float, long, double, char.Les types de référence : chaîne de caractères (String), tableau ou classe.Voici un exemple de quelques types primitifs :Primitive Signification Taille (en Plage de valeurs acceptée octets)char Caractère 2 valeur du jeu de caractères Unicode (65000 caractères possibles)byte Entier très court 1 -128 à 127short Entier court 2 -32768 à 32767int Entier 4 -2 147 483 648 à 2 147 483 647long Entier long 8 -9223372036854775808 à 9223372036854775807float flottant (réel) 4 -1.4*10-45 à 3.4*1038double flottant double 8 4.9*10-324 à 1.7*10308boolean booléen 1 0 ou 1 (en réalité, toute autre valeur que 0 est considérée égale à 1)Exemple de déclaration d’une variable :  int n = 0 ;  char c = « » ;Les identificateursLes identificateurs permettent de nommer les différents éléments (variables, constantes,classe, méthodes, packages,…) des programmes Java.L’identificateur va dans {a..z, A..Z, $, -} et “ < “ et dans {a..z, A..Z, $, -,0..9, Unicodecaractère over 0x00c0} “>Un identificateur peut être un caractère ou un ensemble de caractères pour former un nomou, un ensemble de mots exemple :  i : un caractère  compteur : ensemble de caractères  nom_fichier : un ensemble de motsUn identificateur peut commencer par $ ou _ .Pour déclarer une classe ou une méthode l’identificateur doit commencer en majuscule.La déclaration des variables doit se faire en minuscule pour un identificateur. 5Riadh BOUHOUCHI
  • 6. Chapitre 6 : Les bases dans JAVALes variablesL’utilisation d une variable dans Java doit toujours être précédée par la déclaration de cettevariable.Le compilateur va utiliser les informations associées à la déclaration de la variable poureffectuer des vérifications : compatibilité de type dans les expressions, visibilité de lavariable,…La déclaration d’une variable doit toujours être précédée par son type comme par exempleint i ;Le type d’une variable est soit un type de base soit une référence  Deux façons de décrire des variables, soit en utilisant un type simple comme int et float soit,  un type class, défini par le programmeurLes instructions conditionnelles et itérativesLes instructions conditionnelles if ... else, switch :L’instruction if et switch ont la même syntaxe que celle du langage C et C++.L’instruction if peut être écrite sous trois formes différentes :Forme1 : Forme 2 : Forme 3:if (condition) if (condition1) if (condition1){ { { Traitement; Traitement 1; Traitement 1;} Traitement 2; Traitement 2; } } else if (condition2){ else { Traitement 3; Traitement 3; Traitement 4; Traitement 4; } …………… ; else { Traitement 4N; Traitement 5; } Traitement N; } 6Riadh BOUHOUCHI
  • 7. Chapitre 6 : Les bases dans JAVAL’instruction switch s’écrit de la forme : switch (expression) { case expressionConstante1 : break; // ou return; ou rien pour passer au case suivant case expressionConstante2 : instruction break; // ou return; ou rien pour passer au case suivant // ... default : instruction break; // ou return; }Les instructions itérativesNous pouvons citer la boucle « for », la boucle « while ».La forme de la boucle for est : for(initialisation du compteur ; condition d’arrêt de la boucle ;incrémentation/décrémentation compteur) { Instruction 1 ; Instruction 2 ; ………….. ; Instruction N ; }La forme de la boucle while est : While(la condition est non verifiée) { Instruction 1 ; Instruction 2 ; ………….. ; Instruction N ; } } 7Riadh BOUHOUCHI
  • 8. Chapitre 6 : Les bases dans JAVAExemple d’itération et d’instruction conditionnelle : public class Afficher { public static void main(string() args){ for(int i=0 ; i<=5 ; i++ ) { if (i == 3){ System.out.println(“ la valeur est 3 ” ) ; } else{ System.out.println(“la valeur est : ” +i ); } } } }Les opérateurs Grace aux operateurs nous pouvons réaliser nos déclarations de variables, définir lesinstructions et les conditions.operateurs Signification et exemples= Affectation i=0 ;+ Addition 3+5=>8++ Incrementation i=i+1 ; ou i++ ;== Comparaison I = = 5< ou <= Signe inferieur ou inferieur ou egale 3<5> ou >= Signe supperieur ou supperieur ou egale 3>5-- Decrementation i=i-1 ou i-- 8Riadh BOUHOUCHI