• Like
  • Save
Presentation crpf
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

Presentation crpf

  • 202 views
Published

 

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
202
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1

Actions

Shares
Downloads
0
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Rencontrons-nous 20 octobre 2012 WintzenheimSylvoculture et valorisation économique de la châtaigneraie alsacienne En collaboration avec
  • 2. Les agents pathogènesOn trouve en Alsace et dans les « landers » allemands frontaliers :1. Le chancre de lécorce le plusdévastateurMaladie due à laction dun champignonqui pénètre à travers lécorce par desmicro-fissures. Une fois entré, ilprogresse dans les tissus corticaux.
  • 3. Symptômes caractéristiques ● boursouflures avec apparition possible de pustules rouge-orangées ● sur des chancres plus âgés, soulèvement de lécorce et présence de filament (mycélium) jaune ocre ● formation de gourmands à la base du chancre et même un dessèchement de la partie supérieure.
  • 4. 2. La maladie de lencre Maladie racinaire provoquée par un champignon. Il pénètre par de fines racines et progresse dans les tissus corticaux en direction de la base de la tige.Symptômes peu spécifiques (mauvaise alimentation en eau ou attaquede champignons – armillaire) ● La partie aérienne jaunit puis les feuilles flétrissent et se dessèchent ● Les branches finissent par mourir du côté où les racines sont affectées. Larbre meure (2 à 5 ans) ● Parfois un écoulement noirâtre à partir dune lésion au niveau du collet peut être observée
  • 5. 3. Le coryneumCe champignon provoque des lésions (tige ou branche)Symptômes caractéristiques :● lécorce se détache et uneblessure sous-jacente apparaît.Elle présente de fortsbourrelets cicatriciels. Ceparasite de faiblesse atteintparticulièrement les jeunestaillis. Il est bénin pour les tigesdominantes et naboutit pas engénéral à la mort des arbres.
  • 6. Les objectifs du CRPF• Caractérisation de la châtaigneraie en Alsace (surface, localisation, …)et travaux de cartographie en collaboration avec le Sertitt• Description des principaux types de châtaigneraies et rédaction defiches de conseils sylvicoles à destination des propriétaires forestiers• Etude économique avec la coopérative COSYLVAL : • analyse des marchés, réalisation de fiches-produits • étude des conditions technico-économiques de mobilisation des bois issus de taillis au moyen de 4 chantiers pilotes.• Formation continue des propriétaires forestiers privés, dans le cadre deréunions d’information
  • 7. Un diagnostic de la châtaigneraie alsacienne • Il concerne 3000 ha de châtaigneraie en forêt privée • La mesure de 130 placettes de terrain Les châtaigneraies alsaciennes sont en majorité - des taillis vieillis , sur-capitalisés et peu exploités, - situés en milieu de versant, exposés principalement vers l’Est, - sur des stations acides à peu acides.
  • 8. Deux tournées transfrontalières décisives pour la mise au point du diagnostic des châtaigneraies• 14 décembre 2010 dans la région de Kaysersberg et Hunawihr(Haut-Rhin) et 7 Septembre 2011 dans le Val de Villé (Bas-Rhin)• 18 peuplements visités en Alsace• Plus de 15 participants à chaque tournée issus de 8 organismes
  • 9. Une clé de conseils sylvicoles 5 critères majeurs : Station ? Mélange ? Age ? Objectifs ? Qualité?Contexte stationnel adapté Itinéraires possibles Types de peuplements < 8 ans Itinéraire 1 : Attente Très jeune taillis Objectif billes/billons Itinéraire 3 : Eclaircie unique 8 à 12 ans Objectif petites grumes et grumes Itinéraire 2 : détourage, élagage, éclaircies Jeune taillis de châtaignier80% Châtaignier Objectif intermédiaire : bois Itinéraire 4 : en Rhénanie-Palatinat améliorable d’œuvre + petits diamètres Itinéraire 5 : dans le Bade-Wurtemberg Présence 50 tiges de qualité Itinéraire 6 : peuplement améliorable Taillis dense et âgé 12 à 25 ans de châtaigniers sur Absence 50 tiges de qualité Itinéraire 7 : peuplement non améliorable bonne station Présence d’arbres de qualité Itinéraire 8 : maturation des arbres d’avenir Taillis âgé avec ou > 25 ans Absence d’arbres de qualité Itinéraire 9 : récolte imminente sans bois d’œuvre20% de Robinier Itinéraire 10 : Maintien du mélange Mél. Chât/Robinier20% de Pin Itinéraire 11 : châtaignier et/ou de pin Mél Chât/Pin syl.Contexte stationnel inadapté Production opportuniste Itinéraire 12 : Sylviculture extensive Châtaigneraie sèche
  • 10. Etude des marchés et des conditions technico-économiques de mobilisation des bois de châtaignier en Alsace•Réalisée par la coopérative forestière COSYLVAL Objectifs :- rechercher les meilleurs débouchés possibles pour le châtaignier rédaction de fiches produits qui précisent les caratéristiques techniques des produits recherchés et le marché potentiel en Alsace- cerner les conditions dintervention optimale en termes dorganisationde chantier  réalisation de 4 chantiers pilotes ( Jungholtz, Hunawihr, Ottrott, Neuwiller lès Saverne)
  • 11. Les fiches produitsComplétées grâce aux tournéessur la commercialisation duchâtaignier organisées par lespartenaires allemands àBurweiler (02/02/2011) etEdenkoben (23/03/2011) dans lecadre du projet.  une première analyse des besoins des différents acheteurs présents sur le territoire alsacien permet denvisager une capacité de mobilisation denviron 1000 m3 de bois de châtaignier/an dans de bonnes conditions économiques.
  • 12. Perspectives 2012 – Brochure de vulgarisation • Réalisation d’une plaquette de vulgarisation rassemblant les principales caractéristiques, … débouchés, EN sylvicultures et IM problèmes EC sanitaires du SP châtaignier. Diffusion auprès des propriétaires lors des réunions.
  • 13. Perspectives 2012 – Réunions de vulgarisation• 2 réunions de vulgarisation programmées : • 30 mars 2012. Maisonsgoutte (67). « Comment mieux valoriser son taillis de châtaignier » • 20 octobre 2012. Guebwiller (68). « Sylviculture et valorisation économique de la châtaigneraie alsacienne »