Mopa Lisieux 06 11 08

  • 955 views
Uploaded on

 

More in: Business
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
955
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1

Actions

Shares
Downloads
9
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide
  • Décret de classement des offices de tourisme : 4 étoiles (1 fois par an)
  • Décret de classement des offices de tourisme : 4 étoiles (1 fois par an)
  • Décret de classement des offices de tourisme : 4 étoiles (1 fois par an)
  • Décret de classement des offices de tourisme : 4 étoiles (1 fois par an)

Transcript

  • 1. MOPA
    • Mission des
    • offices de tourisme
    • et
    • pays touristiques
    • d’Aquitaine :
  • 2. La Région Aquitaine
    • L’Aquitaine est la cinquième région touristique française.
    • Le nombre d’emplois : 5.8% de la population active( 4ème rang national)
    • 700 000 lits touristiques
    • 6 millions de touristes par an, dont un million d’étrangers.
    • La clientèle française, 80% au total, provient de l’Aquitaine elle-même (12.3% des nuitées), des régions limitrophes (Midi-Pyrénées, Limousin, Poitou-Charentes) et de l’Ile de France (57.5% des nuitées).
  • 3. La Région Aquitaine
    • Patrimoine exceptionnel (Bordeaux Unesco)
    • Cultures (Pays Basque, Gascogne, Périgord)
    • Espaces naturels
    • Tourisme rural fort (Dordogne, premier département français en agritourisme)
  • 4. La MOPA
    • La mission des offices de tourisme et pays touristiques d’Aquitaine ( MOPA ) est née en 2003.
    • Elle est la réunion de deux fédérations : la FROTSI et la FRPAT.
    • Ces deux fédérations se sont réunies, avec le soutien de la Région Aquitaine, autour de trois missions principales
      • La professionnalisation
      • L’organisation et la structuration touristique
      • La qualité
    • La MOPA a tout d’abord été une mission rattachée à la FRPAT (2003-2006), puis association outil des fédérations (2007-2008), et enfin fusion des trois structures (FRPAT/FROTSI/MOPA) au 1er janvier 2009.
  • 5. La Région Aquitaine
    • Le réseau des offices de tourisme et pays touristiques
      • 225 OTSI
      • 175 offices de tourisme, dont 100 classés 2, 3 et 4 étoiles
      • 5 UDOTSI,
      • 21 Pays d’accueil touristiques
      • 680 emplois
    • Evolution
      • 2003 : 275 OTSI
      • 2008 : 225 OTSI, mais toujours 275 points d’accueil
  • 6.
    • Pourquoi s’organiser?
    • Répondre à l’évolution rapide de la consommation touristique: °Cette année, un touriste sur deux venu en Aquitaine a utilisé Internet pour préparer son séjour. ° Un sur cinq a réservé totalement son séjour en ligne > Adapter les métiers des organismes locaux de tourisme à cette évolution : Aujourd’hui, l’office de tourisme ce n’est plus seulement l’accueil pendant la période estivale. C’est aussi : ° La préparation de la saison, souvent par Internet ° La coordination des prestataires ° La gestion de l’information Le montage de produits, ° La démarche qualité, etc. L a compétitivité touristique passe par une excellente organisation des acteurs publics du tourisme : OTSI, Pays touristiques, EPCI à compétence tourisme.
  • 7.
    • Comment s’organiser?
    > La structuration touristique d’un territoire, c’est : °une organisation des acteurs du tourisme qui soit au service du territoire et de son projet. °une efficacité renforcée et des économies d’échelle grâce au regroupement de moyens °une simplification des structures °un fonctionnement clair et affiché des services touristiques du territoire. > La Région Aquitaine a une volonté forte d’organisation touristique : °Sans imposer un modèle d’organisation ° En accompagnant les territoires candidats (convention) ° En proposant des SLOT
  • 8. Les SLOT
    • Les SLOT, un outil d’aide à la structuration
    • > Qu’est-ce qu’un SLOT?
    • Un Schéma Local d’Organisation Touristique est un schéma permettant d’aboutir à une organisation définitive de la compétence tourisme sur un territoire.
    • > Les différentes phases de la structuration en SLOT
        • Phase 1 : diagnostic
        • Phase 2 : candidature
        • Phase 3 : animation
        • Phase 4 :élaboration
        • Phase 5 : mise en œuvre
  • 9. Les SLOT
      • > Phase 1 : diagnostic
      • L’importance de l’impulsion politique de la Région ou du Département
      • Un outil : la grille « bonne échelle de territoire ».
      • > Phase 2 : la candidature :
      • L’ensemble des communes et intercommunalités à compétence tourisme du territoire de projet défini, ainsi que les OTSI et le(s) PAT existants, la structure de pays, le PNR le cas échéant doivent délibérer de façon concordante sur la volonté d’élaborer un Schéma.
      • > Phase 3 : travail local d’animation avec les acteurs
        • Très souvent sous forme d’ateliers
        • Appui méthodologique
        • Possibilité d’auto - administration
        • Travail avec le DLA (dispositif local d’accompagnement)
  • 10. Les SLOT
      • > Phase 4 : élaboration du schéma
        • L’objectif final est de remettre un schéma d’organisation de la compétence tourisme du territoire :
      • Quelle est l’organisation de la compétence tourisme sur le territoire, entre communes et EPCI?
      • Quelle est la structure de regroupement qui sera le chef de file reconnu comme interlocuteur du territoire, et la mise en œuvre des programmes régionaux?
      • Quelle est l’organisation des fonctions du développement touristique sur le territoire, dans les grands champs du développement touristique : aménagement, promotion-communication, production commercialisation, accueil?
  • 11. Les SLOT
      • > Phase 5 : la mise en place de l’organisation
        • Chaque territoire, comme chaque office de tourisme est un cas particulier
        • Les études complémentaires (DLA)
        • L’accompagnement au changement
        • L’accompagnement juridique
    • Durant l’ensemble de l’élaboration et de la mise en œuvre du schéma, le territoire bénéficie de l’accompagnement de la MOPA.
  • 12.
    • Sur quel territoire?
    > Le territoire de destination : c’est celui que reconnaissent les clients, les touristes. Il est souvent très différent de nos réalités administratives > Le territoire d’organisation :   Il s’agît du pays, de l’agglomération, qui conduit ou a conduit une démarche de réflexion sur son projet de développement. Le schéma d’organisation sera cohérent avec les dynamiques des communautés de communes (qui souhaitent mettre en place un Office de tourisme d’élaboration intercommunal). Le territoire d’un schéma d’organisation sera dans le cas le plus fréquent celui du pays. > La bonne échelle : Il faut regrouper des moyens à la bonne échelle. Elle n’est pas forcément la même pour tous les territoires.
  • 13. Pas de solution unique à l’organisation
    • Plusieurs exemples en Aquitaine.
    • Une organisation aboutie :
      • A l’échelle communautaire (Val de Garonne)
      • À l’échelle du syndicat mixte (Béarn de Gaves, Cœur de Béarn)
      • PAT et office de tourisme (Entre deux Mers)
      • Autour d’un Pôle (Pays de Saint Jean de Luz)
  • 14. Val de Garonne : regroupement communautaire
  • 15. Val de Garonne : regroupement communautaire
    • Val de Garonne, une communauté de communes du Lot-et-Garonne. 31 communes. 49000 habitants.
    • Avant le regroupement : 5 offices de tourisme et syndicats d’initiative, permanents et saisonniers. Le Val de Garonne avait le label pays d’accueil touristique.
    • Le regroupement s’est effectué sous la forme d’un EPIC.
    • 10 salariés, 5 antennes d’accueil plus un scénovision en gestion.
    • Gestion professionnelle du tourisme
  • 16. Val de Garonne : regroupement communautaire
  • 17. Béarn des Gaves : Regroupement à l’échelle du syndicat mixte
  • 18. Béarn des Gaves : Regroupement à l’échelle du syndicat mixte
    • Quatre offices de tourisme sur quatre cantons ruraux.
    • Un syndicat mixte de pays
    • Regroupement des structures dans une même association, « l’office de tourisme du Béarn des Gaves », avec maintien des antennes dans chaque canton
    • Service commercial central
    • Unification des fonctions, de la promotion, de la documentation.
    • Avec la loi de 2006, création d’un EPIC obligatoire dans cette configuration.
  • 19. Béarn des Gaves et Cœur de Béarn : Regroupement à l’échelle du syndicat mixte
  • 20. Entre deux Mers : Un office de tourisme-pays d’accueil touristique
  • 21. Entre deux Mers : Un office de tourisme-pays d’accueil touristique
    • Territoire rural de 8 cantons.
    • Peu d’offre touristique (4000 lits)
    • Sur 5 cantons, en 1996, création d’un seul office de tourisme regroupant sept structures locales essentiellement des offices de tourisme. Maintien des associations locales.
    • En 1998, convention avec trois autres cantons pour assurer le développement, la promotion et la commercialisation.
    • La même structure est office de tourisme de pôle sur une partie du territoire, et pays d’accueil touristique sur l’ensemble
    • Volonté des trois cantons d’intégrer totalement la structure.
  • 22. Entre deux Mers : Un office de tourisme-pays d’accueil touristique
  • 23. Pays de Saint Jean de Luz : autour d’un pôle
  • 24. Pays de Saint Jean de Luz : autour d’un PAT.
    • Territoire littoral et rétro littoral à forte touristicité : 50 000 lits touristiques.
    • 10 offices de tourisme de niveau différent. 40 agents.
    • Organisation des fonctions au niveau pays: promotion, base de données, communication, réservation, commercialisation
    • Mise en place d’un Programme Local de Formation
    • Création d’un association à l’échelle communautaire : Terre et Cote Basque, Pays de Saint Jean de Luz-Hendaye
    • Labellisation PAT, et coordination des offices de tourisme.
  • 25. Pays de Saint Jean de Luz : autour d’un pôle
  • 26. Différents modèles mais quatre règles permanentes
      • L’organisation institutionnelle : transfert effectif de la compétence office de tourisme, relations contractualisées entre collectivité et organisme locale de tourisme, taxe de séjour instaurée
      • L’organisation des fonctions : accueil, information, promotion, coordination des prestataires, production/commercialisation, observation et développement.
      • L’organisation des structures : sur le territoire concerné, il existe un office de tourisme de niveau trois étoiles, ou un réseau d’offices de tourisme de niveau viable coordonnés par un organisme professionnel.
      • Valorisation du local : les ex-offices de tourisme sont des antennes, des associations locales sont actives.
  • 27. Les programmes locaux de formation : principe
    • Ces programmes s’adressent à un pays, un pays d’accueil touristique ou un office de tourisme de plus de 10 salariés.
    • l’objectif est de former les salariés des offices de tourisme à l’échelle du territoire, en lien avec les problématiques locales, et surtout la stratégie du territoire
    • Le PLF est triennal.
    • Il peut être précédé d’une phase d’ingénierie de formation
    • La MOPA apporte l’assistance technique
  • 28. Les programmes locaux de formation : fonctionnement
    • Etape 1 : le territoire désigne un « référent formation » qui sera le chef de projet local et une « commission formation »
    • Etape 2 : Une ingénierie de formation préalable permet de repérer les besoins individuels en lien avec la stratégie de développement du territoire. (avec l’aide de la MOPA ou appui externe)
    • Etape 3 : les axes stratégiques sont définis. Par exemple:
      • Mieux connaître son territoire
      • Mieux accueillir les visiteurs
      • Mieux gérer l’information
      • Même si les besoins sont souvent identiques entre différents PLF, la formulation est adaptée à la stratégie du territoire!
  • 29. Les programmes locaux de formation : fonctionnement
    • Etape 4 : le programme est présenté au financement (commission régionale de professionnalisation).
    • Etape 5 : le territoire écrit son propre cahier des charges, et choisit les organismes de formation.
    • Etape 6 : le territoire fait vivre son PLF
    • Etape 7 : vers un PLF interfilière
    Stagiaires AGEFOS – PME (Etat) DRTEFP Région Aquitaine 10% 20% 35% 35%
  • 30. Les programmes locaux de formation
  • 31. Les programmes locaux de formation : quelques chiffres
    • Bilan :
    • 14 territoires aquitains qui suivront ou auront suivi des actions de formations adaptées aux besoins et stratégies touristiques locales.
    • Entre 2005 et 2008, près de 45% du réseau des offices de tourisme et syndicats d'initiative aquitain s'est investi dans un PLF. En nombre de salariés, cela représente plus de 300 personnes sur les 680 que compte le réseau.
    • Environ 90% des participants ont estimé les formations d’une grande utilité car adaptées localement. (constat récurrent)
  • 32. MOPA
    • Merci de votre attention