Ceog 1 De La StratéGie à La Gestion De Projets

  • 1,654 views
Uploaded on

Premier cours CEOG …

Premier cours CEOG
session 2009-2010

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
1,654
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
368
Comments
0
Likes
2

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide
  • This is the way industry and working life seems to be going. With all the off shoring, the world becoming flatter and distributed talent pools, we are increasingly being asked to work in global roles. University and College leavers will probably find themselves working across at least two countries and time zones within the first few years of their careers.
  • Corporate blogging certainly has it’s place, and in many cases can replace stiff corporate communications. Leadership who take to blogging can convey who they are and what they are about to anyone that cares to take note. Seeing the human side of management and understanding their views and perspectives can add real value to staff understanding and strategy knowledge. Equally, project or status reporting can move away from rigid email or word documents and move to blogs.
  • Tools like BaseCamp really are as simple as it gets. It’s a million miles away from the advanced functionality of MS Project, but it offers enough to be able to manage a project of sets of tasks with a distributed team. The beauty is that no training or installation is required to get working, no matter where you happen to be.
  • This is just one example of wiki usage. What about starting all documents, or requirements gathering sessions in the wiki? Create a stub, send out the link and have everyone contribute, edit and discuss. Low email overhead, big collaboration factor. All the while you are creating that community factor.
  • So imagine a sharing all bookmarks on a particular topic with a network interested in said topic Project teams can share links Managers can disseminate links You can access your links on any computer – that’s less of an overhead for tech support in migrations etc
  • So you see another mention to RSS. It really is the glue that holds all of this together. With the podcasting, anyone can tap into Carole’s knowledge or status reporting, listing at a time that suits them, in an environment that suits them. The fact that her podcast get’s re-published by her audience, it multiplies the listener base beyond her own network. This creates awareness and opportunities beyond her normal reach.
  • LinkedIn is a Social Networking site for professionals. When you get back to the office tomorrow, go to LinkedIn and search for your companies name. You might be surprised to see who and how many people have a profile on there. It surprised me to see that it has a high management and above membership base. It almost feels like a secret club of sorts.
  • This really is a key point. A lot of enterprise2.0 boils down to collaboration, or software which enables you to collaborate and communicate.
  • There’s a big difference there, and I wonder how many of us the same applies to? Look at what you were using even last year compared to this year and you will see how fast both the web2.0 and enterprise2.0 landscape is moving.
  • That really speaks for itself, in that it’s almost mandatory for software to be web based to be classed as web2.0 or enterprise2.0. The fact that Internet Explorer is giving way to FireFox is interesting. Here you have an open source, slick, secure, ahead of the pack piece of software taking a big piece of Microsoft’s pie. It’s a sign of things to come. How many Microsoft apps do you see above?
  • So that’s software Initiated by Management which is embraced and implemented (in content and usage) by the users. Simon’s corporate wiki example in the second slide speaks volumes to this.

Transcript

  • 1. Jacques Folon Partner Just In Time Management Professeur ICHEC – ISFSC – IHECS Professeur invité Université de Metz CEOG
  • 2. 1. La stratégie Source: http://davidcoethica.files.wordpress.com/2009/06/strategy.jpg
  • 3. La stratégie
    • La détermination des orientations à long terme de l'entreprise et l'adoption des actions consécutives, y compris l'allocation des ressources nécessaires à la réalisation de ces objectifs.
    • Chandler
  • 4. La stratégie
    • Simple
    • Compréhensible
    • Utilisée au quotidien
    • But à atteindre
    • Long terme (3 à 4 ans)
  • 5. 2. L’entreprise 2.0
    • Source: http://media.ebaumsworld.com/mediaFiles/picture/793370/80680072.jpg
  • 6. Rencontrez Charlie Qu’est-ce que l’Enterprise2.0 ?
  • 7.
    • Voici…..
  • 8. Monsieur Entreprise2.0
  • 9. Charlie travaille ici………..
  • 10. et ici………..
  • 11. L’ Équipe de Projet de Charlie travaille ici………..
  • 12. Donc Charlie doit trouver des moyens pour travailler dans une équipe globale , dans différents fuseaux horaires et avec des gens qu’il n’a jamais rencontrés……..
  • 13. Lui, c’est le boss de Charlie ……..
  • 14. Charlie s’est inscrit à son blog via un fil RSS Il sent qu’il connaît vraiment bien son boss , et qu’il sait toujours ce qu’il pense et où s’en va la compagnie Il n’a jamais rencontré son boss en personne
  • 15. Son boss s’est inscrit via un fil RSS Son équipe s’est inscrite via un fil RSS Et 130 personnes qu’il ne connaît pas se sont aussi inscrites via un fil RSS Ils sentent tous qu’ils connaîssent très bien Charlie et son projet Charlie a aussi un blog pour son projet
  • 16. Charlie utilise BaseCamp pour gérer son projet……. Il assigne des tâches & des dates aux membres de l’équipe en ligne Les membres de l’équipe communiquent et vérifient leurs tâches en ligne Charlie assure le suivi des progrès et du niveau de travail en ligne
  • 17. Charlie aime les outils comme BaseCamp parce qu’ils ne requièrent pas d’espace disque, sont faciles d’utilisation et Rapides…oh ! et ils ont un fil RSS … Aucune Formation nécessaire pour les nouveaux membres de l’équipe – enregistrez-vous et go
  • 18. Charlie utilise le wiki de la compagnie….. vraiment souvent Le wiki est accessible et éditable par tout le monde à la compagnie
  • 19. pour créer leur propre documentation Il encourage ses collègues à utiliser le wiki de la compagnie…..
  • 20. C’est moins d’ouvrage pour Charlie ….. … .et plus stimulant pour les usagers De la documentation collaborative …
  • 21. Charlie enregistre & catégorise( tags) ses Favoris sur l’intranet … .Tout le monde peut les voir…. et il peut voir ceux de tout le monde
  • 22. Ses tags mettent en évidence ses intérêts & les choses sur lesquelles il veut garder un oeil Il peut voir qui d’autre est intéressé par les mêmes choses en explorant les tags
  • 23. Le boss de Charlie & son équipe de projet utilisent le même répertoire de favoris communs …… … ..ils se sont inscrits aux favoris des autres via RSS
  • 24. Voici Carole La collègue de Charlie & son mentor
  • 25. Carole a habituellement beaucoup à dire……… Donc elle crée des podcasts audio qu’elle diffuse à travers la compagnie
  • 26. Quand un nouveau podcast est disponible sur le blog de Carole..... Charlie est averti via RSS
  • 27. ……… .Alors il l’enregistre, l’écoute et le publie sur son blog
  • 28. Charlie a un profile LinkedIn ……
  • 29. … .son boss aussi
  • 30. … .et la plupart de son équipe
  • 31. … .en fait, c’est de cette façon qu’il a trouvé son emploi . En utilisant un Réseau Social pour trouver des contacts et des opportunités .
  • 32. … . Si les gens ne savent pas ce que vous pouvez faire….. Pourquoi vous demanderaient-ils de le faire ? Charlie dit souvent …….. Affichez-vous!
  • 33. Vous voyez…. ..les réseaux sociaux ce n’est pas que pour les enfants
  • 34. De par ses tags , ses blog , ses entrées wiki et son profile LinkedIn……… Les gens de différents départements et même différents pays entrent en contact avec Charlie……..
  • 35. … juste pour dire Allo….ou pour dire, hey, je travaille sur un projet similaire, comment pourrait-on collaborer…? C’est à propos de collaboration
  • 36. Il y a 18 mois Charlie utilisait ces outils ….. Tous sur son ordinateur ….
  • 37. Maintenant Charlie utilise ces outils ….. Tous sur internet ….
  • 38. ..demander à Charlie quel est son logiciel favori ………..? Si vous pensez…….
  • 39. ..Il y réfléchira……… ..et répondra sûrement que c’est une question délicate…
  • 40. ..Il y répondra avec……… FireFox
  • 41. ..puisque Charlie utilise son fureteur favori pour à peu près toutes ses applications…
  • 42. .. demandez à Charlie qu’est-ce que l’ Entreprise2.0 ………..?
  • 43. ..Il répondra qu’il n’aime pas les mots compliqués …
  • 44. ..mais c’est définitivement Les Logiciels Sociaux sans le firewall…….
  • 45. ..logiciels faciles à utiliser Basés sur l’internet Créés pour l’utilisateur, non l’inverse moins de fonctions inutiles, juste des résultats
  • 46. blogs wiki’s podcasts réseaux sociaux collaboration en ligne tagging Favoris communs
  • 47. ..Ils ont tous un élément social … ..ils sont tous basés sur l’internet …
  • 48. Entreprise2.0 … Initiée par les passionnés du web2.0 Et implantée par des gens comme Charlie ….
  • 49. www.scottgavin.info Présentation originale en anglais rendue publique par Scott Gavin sur www.slideshare.net Traduite en français par Caroline Gagnon avec l’accord de Scott Gavin Partage de la version française sur le site www.slideshare.net et via www.scottgavin.info et www.nsisolution.com Le partage d’information, l’intelligence collaborative, c’est l’essence même de l’entreprise 2.0
  • 50. 3. Les contradictions de l’organisation du XXIème siècle
  • 51. Source : https://www.britestream.com/difference.html . 1
  • 52. 2
  • 53.  
  • 54. 3
  • 55. 3
  • 56.  
  • 57. La transparence est devenue indispensable 4
  • 58. SECURITE ET STRATEGIE 5
  • 59. 4. Quelle est la raison d’être de votre entreprise?
  • 60. Fortis provides compelling customer solutions creatively.
  • 61. Google a pour mission d'organiser les informations à l'échelle mondiale dans le but de les rendre accessibles et utiles à tous.
  • 62. Vous connaissez la mission et la stratégie de votre organisation? Quelle y est la place de la sécurité?
  • 63. 5. FOCUS ET BUT Source: elhambinai.blogspot.com/ 2008/02/stay-focused.htm
  • 64. Il n’y a pas de chemin pour celui qui ne sait où il va ! Proverbe japonais
  • 65. Source: http ://blog.lodewijkvdb.com/img/20071205toomanygoals.jpg ? ? ? ? ? Stratégie et focus
  • 66. http://growingclients.files.wordpress.com/2009/03/important-vs-urgent.jpg
  • 67. Source: http://www.easytimeplanner.com/img/sc.png http://nateandnikkibonham.files.wordpress.com/2009/09/time-management-quadrant.jpg
  • 68. Le sage, le jeune moine et le vase
  • 69. Commencer par la chose la plus importante et la terminer! Chrysler
  • 70.  
  • 71. L’environnement externe Mon entreprise n’est pas isolée du monde! Importance d’une veille permanente
  • 72. http://www.slideshare.net/merkapt/stratgie-dentreprise-pratique
  • 73. 7. Analyse SWOT
  • 74. ANALYSE SWOT Source: Merkapt - http://www.slideshare.net/merkapt/stratgie-dentreprise-pratique
  • 75. Source: Merkapt - http://www.slideshare.net/merkapt/stratgie-dentreprise-pratique
  • 76. Diagnostic interne
    • Partie importante de la phase analytique, le diagnostic interne permet de faire le point sur la situation de l’organisation.
    • Il s’agit ici d’étudier non seulement la situation actuelle mais aussi l’aptitude qu’a l’organisation à s’engager vers de nouvelles directions.
  • 77. Diagnostic interne
    • Les difficultés du diagnostic interne
      • Fiabilité des données
      • Données brutes
      • Influence de sa perception
      • Manque d’objectivité
  • 78. Avantages et inconvénients de la méthode SWOT
    • Un même événement:
      • est perçu différemment selon les personnes, leur fonction et leur culture
      • peut être positif et négatif
      • a des conséquences à court ou à long terme
  • 79. Source: Merkapt - http://www.slideshare.net/merkapt/stratgie-dentreprise-pratique
  • 80. STRATEGIE Organisation Environnement Diagnostic Choix stratégiques Objectifs Domaines d’activité Plans et programmes prévisionn. Source: http://www.slideshare.net/Omar.Filali/management-stratgique-et-culture-dentreprise
  • 81. Modèle général d’Andrews et valeurs Analyse de l’environnement Identifier les objectifs stratégiques Analyse des ressources SWOT Stratégies alternatives Valeurs de la direction Décisions stratégiques Responsabilité sociale Objectifs stratégiques et politique générale révisés http://www.slideshare.net/Omar.Filali/management-stratgique-et-culture-dentreprise
  • 82. Leadership plan d’actions et culture d’entreprise
  • 83. Planification d’entreprise http://www.slideshare.net/Omar.Filali/management-stratgique-et-culture-dentreprise
  • 84. Stratégie et structure
    • A la lecture de la réflexion SWOT et du plan d’action la stratégie et/ou la structure peuvent être réexaminées.
  • 85. Source: http: //www.thongtinmarketing.com/upload/news/enh-swot_1215.png Strategy
  • 86. Le plan d’actions
    • Qui?
    • Quoi?
    • Pour quand?
    • Combien?
    • Priorité?
  • 87. Le plan d’actions
    • Division des tâches importantes
    • Suivi du plan
    • Anticipation des échéances
    • Rétroplanning
    • Gestion du temps
  • 88.  
  • 89. Plan d’actions
  • 90.  
  • 91.  
  • 92. UN PROJET IMPLIQUE LE CHANGEMENT
  • 93.  
  • 94. POURQUOI UN MANAGEMENT DE PROJETS?
    • ACCELERATION
    • CHANGEMENTS
    • ENVIRONNEMENT INSTABLE
    • TECHNOLOGIES EN MUTATION
    • MENACES SECURITAIRES
  • 95.  
  • 96.  
  • 97.  
  • 98. DEUX ELEMENTS CLES
  • 99.  
  • 100.  
  • 101. COMMENCER LE PROJET RISK MANAGEMENT PLANNING RETROPLANNING
  • 102.  
  • 103.  
  • 104.  
  • 105.  
  • 106.  
  • 107.
    • La gestion de projet est une démarche visant à structurer, assurer et optimiser le bon déroulement d'un projet qui doit être:
      • planifié
      • budgété (étude préalable des coûts et avantages ou revenus attendus en contrepartie, des sources de financement, étude des risques opérationnels et financiers et des impacts divers...)
      • Géré et organisé afin de maîtriser et piloter les risques
      • atteindre le niveau de qualité souhaité
      • faire intervenir et coordonner plusieur intervenants
      • Être géré par un comité de pilotage et/ou un chef de projet
    Gestion de projets
  • 108. PROJECT MANAGEMENT: The traditional triple constraints SCOPE TIME COST QUALITY
  • 109. Gestion de projets
  • 110. Méthode BANC Pour bien démarrer, il est très important de vérifier 4 critères essentiels dans le bon déroulement de votre projet : B comme Budget A comme Authority N comme Need C comme Calendar En effet, quel que soit la nature de votre projet, vous devez connaître: le budget alloué les personnes qui ont autorité pour prendre les décisions nécessaires les besoins et les objectifs visés le planning et les différentes échéances Prenons un exemple concret et simple : commander une pizza pour deux. Budget: 10 euros Authority: tu as le choix de la composition de la pizza Need: nous avons faim et nous devons nous rassasier Calendar: nous disposons d'une pause déjeuner de 1h30 Ce petit procédé mnémotechnique vous permettra de bien débuter votre projet. Il ne faut absolument pas négliger la phase de lancement car elle conditionne totalement la suite .
  • 111. Stages and Gates
    • La méthode de gestion de projet « Stages and Gates » consiste à valider totalement chaque étape avant d'entamer la suivante. Cette méthode est intéressante quand certaines actions sont irréversibles ou entrainent des choix beaucoup trop lourd en terme de budget ou de planning pour être remis en cause. Chaque étape est un ensemble d'actions permettant d'obtenir des livrables. Chaque validation permet de vérifier que ces livrables sont conformes aux attendus. Revenons à notre exemple de commande de pizza pour lequel nous avions défini Budget, Autorité, Besoins et Planning. Nous incluons un paramètre supplémentaire: je suis allergique aux anchois.
    • Première étape, le choix de la pizza. Les livrables sont: la composition la taille le délai de livraison le prix Première validation: pas d'anchois dans la composition(ok) taille correspondant à deux personnes (ok) délai de livraison de 20 minutes (ok) prix de la pizza livrée 9,90 euros (ok) L'étape est validée donc nous pouvons passer à l'étape suivante qui sera la commande, puis la livraison, le règlement et enfin la dégustation... A chaque étape, il est nécessaire de bien définir les attendus puis, à chaque validation, de vérifier que les livrables leur correspondent.
  • 112. Work breakdown structure
  • 113. Quelques principes
    • Il n’y a jamais une seule solution à un problème
    • Importance d’utiliser un vocabulaire clair et précis
    • La planification chronologique doit être réaliste
    • Ne pas confondre important et urgent
    • Ne pas négliger de budgéter toutes les actions
    • Mettre en place un contrôle permanent du suivi
  • 114. [email_address] www.ichec.be www.ichec -ebiz.be [email_address] www.jitm.eu www.linkedin.com/pub/folon-jacques/0/979/2a www.slideshare.net/FOLON
  • 115. Questions?
  • 116. Merci de votre attention
  • 117.