Benchmark communication institutionnelle secteur SantéPharma

1,864
-1

Published on

Benchmark communication institutionnelle secteur SantéPharma

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,864
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
38
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Benchmark communication institutionnelle secteur SantéPharma

  1. 1. www.expremium.com
  2. 2. Arnaud Dionisi, Expremium Comment les laboratoires pharmaceutiques utilisent leurs présentations devant des publics institutionnels et financiers ?
  3. 3. Arnaud Dionisi, Expremium >. Une image « corporate » de haute qualité >. Une valeur ajoutée de ton >. Une certaine éthique humaine, du respect pour le public GROUPE 1 : une communication exemplaire
  4. 4. . Des visuels « métiers » communicants . Une charte légère et moderne . Une constance graphique et une homogénéité de ton
  5. 5. . Un axe santé et bien-être marqué . Une mise en page élancée et créative . Des composantes graphiques harmonieuses
  6. 6. . Un parti pris graphique personnalisé . Un masque de présentation compact et harmonieux . Une déclinaison réussie, mais peu de place à l’image
  7. 7. . Une application rigoureuse de la charte graphique . Une expression directe et efficace . Une recherche dans les formes des schémas et graphiques qui apportent la « touche » de modernité
  8. 8. Arnaud Dionisi, Expremium >. Une image « corporate » peu affirmée >. Une utilisation basique du logiciel de présentation >. Une symbolique pauvre et peu « motivationnelle ». GROUPE 2 : les laboratoires ont des difficultés à conserver une cohérence tout au long de leur présentation
  9. 9. . Une charte de présentation sommaire . Un contenu peu mis en valeur . Une déclinaison des pages rébarbative
  10. 10. . Une charte de présentation sommaire . Un contenu peu mis en valeur . Une déclinaison rébarbative
  11. 11. . Un territoire de marque peu marqué . Une maîtrise basique du logiciel de présentation . Une expression de la communication visuelle peu maîtrisée au regard de l’ensemble
  12. 12. Arnaud Dionisi, Expremium >. Une absence d’image « corporate » fédératrice >. Une faible valeur ajoutée dans la mise en forme >. Un déficit de cohérence dans le déroulé de la présentation GROUPE 3 : la présentation est clairement déconnectée du mix global et ne reflète pas les valeurs de l’entreprise, ce qui ne facilite pas la communication de son message
  13. 13. . Le territoire de marque est insignifiant . Aucune recherche de design qui mette le contenu en perspective . La déclinaison est laborieuse
  14. 14. . Les entreprises Lilly, BMS, Amgen, Boehringen ont, à travers cet exercice, les mêmes déficits de communication
  15. 15. Souscription à l’étude complète sur le TOP 50 mondial, y compris les Laboratoires Indépendants français Arnaud Dionisi, fondateur d’Expremium Accès au site Accès au blog Je veux souscrire à cette étude Le site Le Blog

×