Citoyens

j'ai envoyé une partie des idées sur l'adresse email de la cpdd, j'espère que vous les avez
reçues.
J'ai pensé a...
- des trottoirs asphaltes ou dalles pour permettre aux personnes moins valides ou aux personnes âgées de
se déplacer facil...
Si le piéton attend que les voitures aient tourné, il a à peine le temps (s'il est jeune et
valide comme moi) de courir ju...
Si la Ville est à saluer avec les minibus gratuits(une des premières villes..avec Brugge, je
pense à le faire), c'est dépl...
verrai bien 1 jour sans voiture à chaque saison...pour commencer; il est encore loin le temps




ou on décidera l'intra-m...
quand on arrive à un endroit dangereux (carrefour, rond-point, rétrécissement, …)

Limiter l’entrée dans l’intra-muros aux...
gratuits et facilement accessibles. (Attention dans le plan de mobilité 5 : le projet consiste
   à créer 10 parkings, 4 a...
Propositions "Mobilité 2.011", Ville de Mons.
Propositions "Mobilité 2.011", Ville de Mons.
Propositions "Mobilité 2.011", Ville de Mons.
Propositions "Mobilité 2.011", Ville de Mons.
Propositions "Mobilité 2.011", Ville de Mons.
Propositions "Mobilité 2.011", Ville de Mons.
Propositions "Mobilité 2.011", Ville de Mons.
Propositions "Mobilité 2.011", Ville de Mons.
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Propositions "Mobilité 2.011", Ville de Mons.

1,311

Published on

Mons intra-muros: ville sans voiture
Projet Mobilité 2.011 dans le cadre de l'appel a idées lancé par le conseil participatif du développement durable de la ville de Mons.

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,311
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
8
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Propositions "Mobilité 2.011", Ville de Mons.

  1. 1. Citoyens j'ai envoyé une partie des idées sur l'adresse email de la cpdd, j'espère que vous les avez reçues. J'ai pensé aussi à augmenter le nombre de petits bus en intra-muros si on réduit le parking et le passage des voitures, mais on supprime la gratuité et on la remplace par un abonnement minime de 25 euros par an, par exemple, qui peut être payé par 50 utilisations à 50 cents. Il y aurait un peu moins de jeunes gens aux heures de pointes qui utiliseraient le bus alors qu'ils savent faire ces trajets à pied, pour la plupart. Ne pourrait-on pas mettre des séparations physiques en plantes de haies arrondies et basses pour les couloirs vélos sur le petit ring? Ne pourrait-on pas remettre les voitures parquées sur la route au lieu des trottoirs: à l'avenue d'Hyon, c'est devenu une artère à grande vitesse et les piétons doivent circuler sur les pistes cyclabes. Les voitures seraient parquées en blocs alternés pour limiter la vitesse. Ne pourrait-on pas déterminer des zones extramuros qui ne doivent plus subir les passages de transit: ex: ces zones pourraient alors fonctionner en zone 30. Révolutionner le transport scolaire en ramassant les enfants par quartier et les portant vers les diverses écoles de la ville plutôt que sélectionner par bus les élèves d'une seule école dans de longs trajets! voila, un peu tout ce que j'ai pensé, si je trouve encore des idées, je vous les envoie Trajet supplémentaire mini-bus sens inverse ; à savoir : Gare, Place de Vannes, rue du Grand Jour, rue des Arquebusiers, rue des cannoniers, gare. Ce trajet compléterait les autres et permettrait de desservir tous les quartiers. plus de pistes cyclables, plus de sécurité à vélo, plus d'aménagements cyclables en site propre... Plus de parkings vélo devant les bâtiments publiques (crèches, écoles, administrations, hall omnisport...). - un we pour tous les élus locaux échevins-conseillers (à payer de leur poche) à Copenhague ou encore mieux à Odense-Danemark afin de voir ce qu'il se fait de mieux en terme de vélo, dans des villes avec des climats plus froids et humide que chez nous. - l'achat d'un vélo (avec assistance électrique) pour l'échevine de la mobilité - les autorités et élus montrent l'exemple, et se rendent à vélo ou à pied aux conseils communaux par exemple. - Des campagnes de promotion du vélo avec par exemple un ticket de tombola donné aux parents, à chaque trajet domicile-crèche ou domicile-école effectué en vélo ou à pied. Le nombre de tickets reçus augmentant les chances de gagner le gros lot. - Autre exemple : un concours en équipes pour les classes d'enfants, dont l'enjeu est de cumuler le plus de km à vélo ou à pied pour se rendre à l'école ou à leurs activités extra scolaires. (Lu dans IMAGINE septembre et octobre 2010). - tous les déplacements à l'occasion de Mons 2015 soient pensés pour être les plus économes, les moins émetteurs en CO2: favoriser les transports en commun, augmenter l'offre des transports en commun. Privilégier les spectateurs locaux et dissuader les spectateurs à venir par avion.... la mobilité c est ....
  2. 2. - des trottoirs asphaltes ou dalles pour permettre aux personnes moins valides ou aux personnes âgées de se déplacer facilement sans risque de chute des trottoirs avec des bordures inclinées pour permettre une circulation aisée pour les personnes en chaise roulante - une attention accrue à la chasse au stationnement sauvage sur les trottoirs ( valable aussi pour les commercants qui installent leur matériel ou des panneaux publicitaires ) ainsi que pour les véhicules qui ' squattent ' les zones de déchargement - un marquage au sol pour des bandes cyclables sur les axes routiers importants - une fréquence accrue des transports en commun avec un respect plus sévère des horaires - une augmentation des circuits gratuits intra-muros et que ces derniers soient aussi plus nombreux - des parkings de dissuasion plus nombreux ET desservis de façon plus fréquente en transport en commun - une meilleure coordination dans les calendriers concernant les travaux de voirie ou ayant un impact sur la voirie ( nouvelle gare - hall des congrès ... ) exemple fictif : ne pas attendre que les travaux soient termines pour après décider l’abattage d’ arbres le long des boulevards - regrouper toutes les institutions communales en un même point géographique - imaginer pouvoir faire la même chose avec les écoles importantes - espérer que la future gare de mons disposera de 2 entrées distinctes : une vers la vieille ville et l autre vers la nouvelle ville - des parkings sncb gratuits pour les usagers - une grand place nettement plus accueillante ( bancs - bacs a fleurs - kiosque a musique - petit monument .... ) TOTALEMENT libre de toute circulation sauf pour les bus intra muros - a l instar de bruxelles et sans doute d autres villes un ' service VILLO ' pour l intra muros On incite beaucoup le public à faire du covoiturage, c’est très bien….Mais ce qu’il manque, bien souvent, ce sont des endroits , parkings créés à cet effet. Suggestion : que Jemappes (Mons) ait son aire de stationnement covoiturage. Endroit suggéré : en venant de Mons, à l’entrée de Jemappes , près du musée de la route, près des axes autoroutiers. Ce qu’il conviendrait de faire ? Aplanir le terrain , y mettre du gravier, éventuellement un peu de plantation le long de la chaussée, Et surtout un panneau pour indiquer l’endroit « covoiturage » Côté positif à retenir : un meilleur coup d’œil quand on rentre dans Jemappes et quand on prend l’autoroute ! Je me permets de faire les suggestions suivantes pour améliorer le réseau cycliste de Mons , je propose que les SUL soient tous signalés au sol dans le sens interdit au voitures, car le danger de croiser un véhicule dans un tournant en sens inverse est trés réel quand on le pratique régulièrement, cfr danger dans la rue G mabille à Havré et dans la rue d'Havré à Mons par exemple ; Autre suggestion, concernant, cette fois le déplacement en train: pour obtenir une carte de réduction de chemin de fer, il faut maintenant débourser au minimum 11 ? càd,5? pour une composition de famille, 6? pour la fabrication de la carte par la sncb plus le cout des photos d'identité éventuelles si elles sont à renouveler , ne serait il pas plus attrayant de pouvoir prendre le train plutot sans devoir commencer par payer avant de monter une seule fois dedans, pouvez vous améliorer cette situation en donnant comme auparavant la composition de famille sans frais le carrefour à l'intersection de la chaussée du Roeulx et de la chaussée de Binche est un véritable piège à usagers faibles. les automobilistes qui tournent ont une fausse impression de sécurité lié à la présence de flèches lumineuses les faisant traverser le passage piéton au même moment où le signal piéton est au vert.
  3. 3. Si le piéton attend que les voitures aient tourné, il a à peine le temps (s'il est jeune et valide comme moi) de courir jusqu'à l'autre côté de la rue. Que dire d'une personne a mobilité réduite ou devant faire franchir les bordures de trottoir à un cadi à roulettes ou à un landau! Je pense qu'on pourrait faire beaucoup en revoyant la coordination de ces feux de signalisation au départ de tests sur le terrain. Suite à l'annonce parue sur le site www.mons.be invitant les internautes à suggérer des idées pour améliorer la mobilité à Mons, je me permets de vous transmettre la suggestion suivante. Etant le plus souvent piéton ou usager des tec, il m'arrive fréquemment, pour diverses raisons de me rendre de mon domicile (83, rue des Grands Prés, 7000- Mons) au quartier de la gare, souvent dans le but d'emprunter un autre transport en commun. Parfois, je suis pressé ou j'ai les bras chagés. Je peux donc: a) attendre le bus C en face du dépot des Tec b) prendre le bus 14, 14B, 14/ à l'arrêt en face du garage Peugeot. Si j'opte pour la première solution, je prends le risque que les horaires (aléatoires) de l'intramuros ne coincident pas avec ceux de mon autre transport. Si j'opte pour la deuxième solution, je prends également le risque d'un retard de bus. En attendant mon bus, il m'arrive fréquemment de voir passer un bus C, qui malheureusement n'est pas autorisé à s'arrêter à cet endroit. Actuellement, quand je suis pressé ou chargé, j'emprunte le plus souvent un taxi, ce qui est nettement plus coûteux (augmentation récente des tarifs). Suggestion: ne pourrait-on pas faire s'arrêter les bus 14, 14B, 14/ et C à un seul et même arrêt (je suggère le garage Peugeot qui me semble le plus praticable) voire aux deux arrêts sus-mentionnés. Cela désengorgerait les 4 lignes en cas de retard et améliorerait la mobilité des naveteurs. Ben voilà, j’aurai trouvé ca super de pouvoir faire une journée sans voiture a mons et aussi installer des vélos qu'on pourrai louer comme dans les grandes villes je pense que ça pourrai diminuer le trafic merci Associatif :
  4. 4. Si la Ville est à saluer avec les minibus gratuits(une des premières villes..avec Brugge, je pense à le faire), c'est déplorable et contradictoire de mettre les parkings gratuits meme un mois!! depuis ces parkings, les gens motorisés doivent quand meme daigner utiliser leurs membres inférieurs pour se rendre aux 4 coins de la ville dans les rues commercantes. ..ils peuvent donc le faire depuis les 2 ceintures routières; "favoriser les commerces montois" n'est qu' un prétexte très superlatif.. Quand remettra -t-on à l'honneur le centre ville sans voiture? pq l'a t-on supprimé? moi, je
  5. 5. verrai bien 1 jour sans voiture à chaque saison...pour commencer; il est encore loin le temps ou on décidera l'intra-muros sans voiture, comme à Brugge mais mons est une ville ou c'est faisable..progressi vement Ville de Mons Pour moi, la remarque est la suivante : améliorer la mobilité c'est à coup sûr - diminuer drastiquement l'entrée des voitures en ville ET - augmenter les surfaces de voie publique réservées aux piétons -piétonniers, trottoirs, voies mixtes en zone résidentielle 20km/h max- et enfin - accepter avec le sourire une ville globalement dédiée à l'utilisation du vélo -pistes, SUL, parkings vélo. Pour cela, pas besoin de grand travaux, juste des panneaux, de la peinture et des bornes hydrauliques avec accès réglementé. Pour la région : reconstruire un réseau ferré connecté à celui du Valenciennois via Quiévrain- Quiéverchain. Et aussi utiliser la machine de communication actuelle pour rendre visible ces futures prises de sages décisions. Reste à espérer... Signalétique dans la Ville itinéraire piétons/vélo (8’-4’) Prospection Microsoft, Google informer année mobilité, s’informer existence application sur la mobilité, négocier partenariat pour développer outils Mise en valeur paysagère chemins de halage du chemin de l’inquiétude Mise à disposition du personnel communal de vélos pour ses déplacements de travail Rationalisation (et réduction) des distances parcourues par l'administration Création d'un centre de location/réparation de vélos en ville Promouvoir le car-sharing, les transports en communs et la mobilité douce Jurbise a aussi mis au point un système de covoiturage via son site internet. Généralisation en ville de cartes avec itinéraires piétons, cyclables et horaires de bus Finalisation, évaluation, mise à jour étude du réseau communal d’itinéraires cyclables (Agora) 15 ans Mons Zone 30 Initiative à Liège : http://www.liege.be/mobilite/velo/fiche-d2019identification- damenagements-cyclables Co-voiturage écoliers : http://www.kidspooling.be/ Créer des vagues vertes (boulevard, vers Jemappes, …) : c'est-à-dire indiquer sur un feu de signalisation la vitesse à laquelle il faut rouler pour arriver au feu suivant quand il devient vert. Généralement, cette vitesse est légèrement en dessous de la vitesse limite. Indiquer la durée où le feu reste rouge et indiquer l’économie réalisée en coupant son moteur pendant cette durée. Retracer les pistes cyclables existantes et vérifier qu’elles ne disparaissent pas justement
  6. 6. quand on arrive à un endroit dangereux (carrefour, rond-point, rétrécissement, …) Limiter l’entrée dans l’intra-muros aux véhicules électriques (ou peu polluant) et donc organiser des services de livraison en camion électrique pour les magasins ou bien limiter l’accès aux véhicules polluants à certaines heures. Organiser des journées sans voiture dans l’intra-muros ou sur la place. Une journée par an, par mois ou par semaine ? Trouver une solution pour les camions qui déchargent dans les petites rues de Mons et qui bloquent tout créant des files. (+ d’emplacements de déchargement, + de contrôles pour que ces emplacements soient libres, limiter les livraisons à certaines heures, …) Pour libérer le contour des écoles lors des heures d’ouverture et de fermeture quand tout le monde veut passer et s’arrêter juste en face de la porte de l’école, faire des parkings de dissuasion avec des animateurs qui accueillent, surveillent et trient les enfants selon l’école ; puis les mènent jusqu’à leur école (en bus ou à pied). Décaler légèrement les heures d’entrée et de sortie des classes pour les écoles proches l’une de l’autre pour diluer le trafic. Pour inciter les gens à prendre le train, mettre le parking de la gare gratuit en échange d’un ticket de train. Politique : PROPOSITIONS - MOBILITE AU NIVEAU COMMUNAL 1° Garantir aux usagers l’accès aux transports publics 2° Encourager les alternatives à la voiture et sécuriser les déplacements de tous les usagers 1° offrir la possibilité aux salariés de remplacer leur véhicule de société par un budget équivalent à utiliser pour d’autres moyens de transport ; 2° Inciter et dynamiser l’opération « plaque contre abonnement » avec les régions et donc permettre à ces anciens usagers de véhicule de bénéficier de tous les transports publics gratuitement ; 3° soutenir le développement des véhicules électriques ; 4° afin de désengorger les villes, augmenter les parkings de dissuasion qui doivent rester
  7. 7. gratuits et facilement accessibles. (Attention dans le plan de mobilité 5 : le projet consiste à créer 10 parkings, 4 avec le rail et 6 avec le bus, mais ils sont très excentrés, Jemappes…Je ne crois pas que le visiteur montois acceptera de laisser son véhicule à Jemappes et prendre un bus irrégulier et payant pour accéder dans le centre de Mons…) 5° Mise à niveau du réseau TEC avec des sites réservés au transport public et une nouvelle gare de bus derrière la gare de la SNCB (projet de la DPR) 6° Augmenter les relais entre les différents transports et assurer une liaison TEC/SNCB. 7° Favoriser l’usage du vélo : • mettre en place une politique globale de promotion de l’usage des deux roues, pour augmenter quotidiennement le vélo (entreprises, écoles, associations) • poursuivre le développement du réseau Ravel (possible dans le grand Mons) ; • poursuivre la politique d’entretien et de développement des pistes cyclables • prévoir des parkings sécurisés pour vélos (exemple points vélos en partenariat avec la SNCB) • mettre en place un réseau de vélos partagés • octroyer, en collaboration avec la Région wallonne, une prime à l’acquisition d’un vélo pour assurer une liaison domicile/lieu de travail. 8° Etendre l’offre de véhicules partagés, soit en soutenant l’augmentation du nombre de stations, soit encore en lançant de nouvelles campagnes d’information et de sensibilisation. 3° Sécuriser les déplacements de tous les usagers 1. Proposer une véritable éducation à la mobilité, destinée à tous les usagers de l’espace public (collaboration avec les écoles communales montoises et ASBL NSD) 2. Proposer une infrastructure de qualité et sécurisante pour les usagers de tous les âges ; 3. Augmenter la protection des usagers à deux roues et particulièrement les jeunes en collaboration avec la police, ASBL NSD et les écoles communales 4° Créer un plan communal de mobilité durable obligatoire à toutes les communes de l’entité en partenariat avec PRO VELO, NSD (National Security Drive), IDEA, La Police,… 5° Organiser une journée « rue libre » pour les écoles primaires et secondaires (comme réalisé à Enghien)

×