Intér êt d’un dépistage précoce des troubles envahissants du développement Docteur Eric Camus   10/03/05
Evaluation des interactions précoces dans la consultation <ul><li>Qui doivent alerter : </li></ul><ul><li>Des troubles des...
Suite des signes d’alerte <ul><li>Manque d’exploration visuelle active </li></ul><ul><li>Tendance à fixer certains objets ...
Méthode de recueil de données : <ul><li>Interrogatoire des parents </li></ul><ul><li>Ne pas annuler les inquiétudes des pa...
Examen de l’interaction  Mère-bébé <ul><li>Ce que l’on voit </li></ul><ul><li>Ce que l’on ressent dans la relation médical...
Comment le parent tient son bébé ? <ul><li>Le dialogue tonique : </li></ul><ul><li>comment l’enfant est tenu </li></ul><ul...
Observation de l’interaction affective <ul><li>S’intéresser au climat émotionnel en référence à votre contre-transfert </l...
Percevoir les nuances des interactions affectives pour les différents partenaires <ul><li>Plaisir, déplaisir, joie, triste...
Approche clinique des interactions fantasmatiques <ul><li>Ce que je fais raconter : </li></ul><ul><li>L’histoire personnel...
Au total (1) : <ul><li>L’étude des sympt ô mes et des conduites du bébé et </li></ul><ul><li>L’approfondissement de l’étud...
Au total (2) : <ul><li>Se conduit : </li></ul><ul><li>En comparant l’enfant dans le discours des parents, sa place dans la...
Perturbation de l’interaction <ul><li>1) excès de stimulation, problématique de l’intrusion. </li></ul><ul><li>2) Hypostim...
Grands regroupements nosographiques (1) <ul><li>Soit des difficultés banales dans le cadre des variations de la normale </...
Grands regroupements nosographiques (2) <ul><li>Les dépressions </li></ul><ul><li>Les inorganisations sévères </li></ul><u...
Dépression du bébé <ul><li>La dépression anaclitique : apathie massive avec refus de contact ou indifférence à l’entourage...
Les inorganisations sévères du nourrisson <ul><li>Syndrome du comportement vide : </li></ul><ul><li>grande instabilité psy...
Les signes précoces d’alerte (1) <ul><li>Une sagesse particulière </li></ul><ul><li>Des troubles toniques posturaux et psy...
Les signes précoces d’alerte (2) <ul><li>Stéréotypies motrices (suçotement) </li></ul><ul><li>Anomalies du regard : </li><...
Les signes précoces d’alerte (3) <ul><li>Absence ou retard du sourire au visage humain </li></ul><ul><li>Parfois anomalie ...
Les signes précoces d’alerte (4) <ul><li>Des troubles somatiques fonctionnels : </li></ul><ul><li>*  oro-alimentaire et sp...
Intér êt de l’observation selon Brazelton <ul><li>Trois groupes d’observation semblent importants : </li></ul><ul><li>1 Le...
Le groupe « Moteur » <ul><li>Il mesure les performances motrices </li></ul><ul><li>La qualité des mouvements (maturité  et...
Les états de consciences et leur régulation. <ul><li>Une régulation faible montre une capacité d’autocontrôle insuffisante...
Au groupe orientation est associé  : <ul><li>La capacité à maintenir un état d’alerte </li></ul><ul><li>Une attention à l’...
Des bébés qui auraient : <ul><li>Des performances motrices pauvres </li></ul><ul><li>Une régulation des états faible </li>...
L’irritabilité (1) <ul><li>En état d’éveil, mesure le nombre de fois que le bébé crie ou pleure plus de trois secondes qua...
L’irritabilité (2) <ul><li>Tonus passif des bras ou des jambes </li></ul><ul><li>Tiré-assis </li></ul><ul><li>Mouvements d...
Irritabilité Générale <ul><li>Reflète : </li></ul><ul><li>Le type de réponse de l’enfant à une stimulation modérée pendant...
Le bébé <ul><li>possède : </li></ul><ul><li>- des compétences et  </li></ul><ul><li>- une organisation complexe. </li></ul...
Le bébé <ul><li>est : </li></ul><ul><li>un être social </li></ul><ul><li>prédisposé à l’interaction avec la mère, le père,...
Un travail d’intégration psychosomatique selon une hiérarchie : <ul><li>dans l’ordre :  </li></ul><ul><li>1) La régulation...
Un travail d’intégration psychosomatique (2) <ul><li>La stabilité du S.N.A.   se manifeste par la présence ou l’absence de...
Le niveau organisation des états d’éveil   s’exprime par : <ul><li>- la labilité des états d’éveil </li></ul><ul><li>- le ...
La qualité des capacités d’orientation-interaction   du bébé s’observe : <ul><li>- à travers le degré de vigilance auquel ...
Conclusion : <ul><li>Ne pas dénier les interrogations des parents </li></ul><ul><li>Revoir les enfants </li></ul><ul><li>S...
A bient ôt à Hennebont
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

DéPistage Trouble PréCoce Dvpmt

974

Published on

dépistage précoce autisme risque troubles envahissant du développement

Published in: Health & Medicine
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
974
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
6
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

DéPistage Trouble PréCoce Dvpmt

  1. 1. Intér êt d’un dépistage précoce des troubles envahissants du développement Docteur Eric Camus 10/03/05
  2. 2. Evaluation des interactions précoces dans la consultation <ul><li>Qui doivent alerter : </li></ul><ul><li>Des troubles des relations affectives </li></ul><ul><li>- Retard ou anomalie de la communication non verbale et des troubles de l’attention conjointe </li></ul>
  3. 3. Suite des signes d’alerte <ul><li>Manque d’exploration visuelle active </li></ul><ul><li>Tendance à fixer certains objets (lumière) </li></ul><ul><li>Tendance à être sous réactif (ou sur) </li></ul>
  4. 4. Méthode de recueil de données : <ul><li>Interrogatoire des parents </li></ul><ul><li>Ne pas annuler les inquiétudes des parents, revoir l’enfant, rassurer. </li></ul><ul><li>Observation directe du bébé </li></ul>
  5. 5. Examen de l’interaction Mère-bébé <ul><li>Ce que l’on voit </li></ul><ul><li>Ce que l’on ressent dans la relation médicale transférentielle </li></ul><ul><li>Ce que l’on fait raconter </li></ul>
  6. 6. Comment le parent tient son bébé ? <ul><li>Le dialogue tonique : </li></ul><ul><li>comment l’enfant est tenu </li></ul><ul><li> maintenu </li></ul><ul><li> soutenu </li></ul><ul><li>La qualité des ajustements posturaux </li></ul>
  7. 7. Observation de l’interaction affective <ul><li>S’intéresser au climat émotionnel en référence à votre contre-transfert </li></ul><ul><li>S’identifie-t-on en ressentant la maman comme « suffisamment bonne », négligente …? </li></ul><ul><li>La maman, ou le papa sont-ils en rivalité avec le bébé ? </li></ul><ul><li>Les parents sont-ils évincés par les grands-parents ou la nourrice ? </li></ul>
  8. 8. Percevoir les nuances des interactions affectives pour les différents partenaires <ul><li>Plaisir, déplaisir, joie, tristesse, excitation, pleurs, colère … </li></ul>
  9. 9. Approche clinique des interactions fantasmatiques <ul><li>Ce que je fais raconter : </li></ul><ul><li>L’histoire personnelle </li></ul><ul><li>L’histoire familiale </li></ul><ul><li>- Introduit dans l’interaction des interprétations de comportement </li></ul><ul><li>du bébé </li></ul>
  10. 10. Au total (1) : <ul><li>L’étude des sympt ô mes et des conduites du bébé et </li></ul><ul><li>L’approfondissement de l’étude des relations parent-bébé </li></ul>
  11. 11. Au total (2) : <ul><li>Se conduit : </li></ul><ul><li>En comparant l’enfant dans le discours des parents, sa place dans la famille, et dans l’histoire familiale et </li></ul><ul><li>Le bébé de l’observation </li></ul>
  12. 12. Perturbation de l’interaction <ul><li>1) excès de stimulation, problématique de l’intrusion. </li></ul><ul><li>2) Hypostimulation, problématique de la carence affective, la dépression … </li></ul><ul><li>3) Les interactions paradoxales. </li></ul><ul><li>Donc repérer les aspects quantitatifs et qualitatifs des interactions </li></ul>
  13. 13. Grands regroupements nosographiques (1) <ul><li>Soit des difficultés banales dans le cadre des variations de la normale </li></ul><ul><li>Soit des troubles réactionnels que l’on peut relier à une situation précise </li></ul><ul><li>Soit des troubles dans l’organisation de la personnalité </li></ul>
  14. 14. Grands regroupements nosographiques (2) <ul><li>Les dépressions </li></ul><ul><li>Les inorganisations sévères </li></ul><ul><li>Les troubles psychotiques </li></ul><ul><li>Les états déficitaires </li></ul><ul><li>Autres : adoption, Five, immigration, famille monoparentale, prématurité, handicap … </li></ul>
  15. 15. Dépression du bébé <ul><li>La dépression anaclitique : apathie massive avec refus de contact ou indifférence à l’entourage. </li></ul><ul><li>Le syndrome dépressif : atonie thymique, inertie motrice, repli interactif, parfois instabilité psychomotrice voire excitation maniaque (carence affective majeure) </li></ul>
  16. 16. Les inorganisations sévères du nourrisson <ul><li>Syndrome du comportement vide : </li></ul><ul><li>grande instabilité psychomotrice, </li></ul><ul><li>insomnie sévère, </li></ul><ul><li>retard de croissance, </li></ul><ul><li>infections à répétition, pelade, </li></ul><ul><li>pauvreté des affects, </li></ul><ul><li>Relation d’objet indifférencié </li></ul><ul><li>Réversibilité possible </li></ul>
  17. 17. Les signes précoces d’alerte (1) <ul><li>Une sagesse particulière </li></ul><ul><li>Des troubles toniques posturaux et psychomoteurs </li></ul><ul><li>Absence d’attitude anticipatrice à l’approche de la mère </li></ul><ul><li>Défaut d’ajustement postural </li></ul><ul><li>Hypotonie </li></ul>
  18. 18. Les signes précoces d’alerte (2) <ul><li>Stéréotypies motrices (suçotement) </li></ul><ul><li>Anomalies du regard : </li></ul><ul><li>- absence de poursuite oculaire </li></ul><ul><li>- évitement du regard d’autrui </li></ul><ul><li>- regard périphérique, par coup d’œil, strabisme </li></ul>
  19. 19. Les signes précoces d’alerte (3) <ul><li>Absence ou retard du sourire au visage humain </li></ul><ul><li>Parfois anomalie de l’audition … </li></ul><ul><li>Des phobies massives (surtout vers 2 ans, phobies des bruits) </li></ul>
  20. 20. Les signes précoces d’alerte (4) <ul><li>Des troubles somatiques fonctionnels : </li></ul><ul><li>* oro-alimentaire et sphintérien (constipation précoce) </li></ul><ul><li>* du sommeil -soit insomnie agitée avec réveils en hurlant et manifestations auto-agressives </li></ul><ul><li> -soit insomnie calme </li></ul>
  21. 21. Intér êt de l’observation selon Brazelton <ul><li>Trois groupes d’observation semblent importants : </li></ul><ul><li>1 Le groupe dit « moteur » </li></ul><ul><li>2 Celui de la capacité à réguler les états de conscience. </li></ul><ul><li>3 Et celui regroupant les capacités d’orientation du regard en état d’alerte </li></ul>
  22. 22. Le groupe « Moteur » <ul><li>Il mesure les performances motrices </li></ul><ul><li>La qualité des mouvements (maturité et coordination). </li></ul><ul><li>Le tonus postural </li></ul>
  23. 23. Les états de consciences et leur régulation. <ul><li>Une régulation faible montre une capacité d’autocontrôle insuffisante </li></ul><ul><li>Irritabilité </li></ul><ul><li>Labilité dans les changements d’états </li></ul><ul><li>Consolabilité faible </li></ul><ul><li>Incapacité à s’ajuster aux stimuli de l’environnement </li></ul>
  24. 24. Au groupe orientation est associé : <ul><li>La capacité à maintenir un état d’alerte </li></ul><ul><li>Une attention à l’environnement </li></ul><ul><li>Une capacité à répondre aux items </li></ul><ul><li>- visuels et auditifs, </li></ul><ul><li>- animés et inanimés </li></ul><ul><li>Réponses affectées par les systèmes moteur, SNA. </li></ul>
  25. 25. Des bébés qui auraient : <ul><li>Des performances motrices pauvres </li></ul><ul><li>Une régulation des états faible </li></ul><ul><li>Et de pauvres interactions </li></ul><ul><li>Seraient à risque de troubles du développement apparaissant dans leur enfance </li></ul>
  26. 26. L’irritabilité (1) <ul><li>En état d’éveil, mesure le nombre de fois que le bébé crie ou pleure plus de trois secondes quand : </li></ul><ul><li>Découvert </li></ul><ul><li>Placé sur le ventre </li></ul><ul><li>Stimulation du pied </li></ul><ul><li>Déshabillé </li></ul>
  27. 27. L’irritabilité (2) <ul><li>Tonus passif des bras ou des jambes </li></ul><ul><li>Tiré-assis </li></ul><ul><li>Mouvements défensifs </li></ul><ul><li>TNR </li></ul><ul><li>Moro </li></ul>
  28. 28. Irritabilité Générale <ul><li>Reflète : </li></ul><ul><li>Le type de réponse de l’enfant à une stimulation modérée pendant l’examen. </li></ul><ul><li>Si une stimulation non aversive produit un changement d’état 5 ou 6 pendant 3 secondes, </li></ul><ul><li>L’enfant est alors irritable (17% à 50% ) </li></ul>
  29. 29. Le bébé <ul><li>possède : </li></ul><ul><li>- des compétences et </li></ul><ul><li>- une organisation complexe. </li></ul><ul><li>- des capacités à interagir </li></ul><ul><li>- des aptitudes à traiter de façon sélective les stimuli de l’environnement. </li></ul>
  30. 30. Le bébé <ul><li>est : </li></ul><ul><li>un être social </li></ul><ul><li>prédisposé à l’interaction avec la mère, le père, les substituts maternels, les soignants... </li></ul>
  31. 31. Un travail d’intégration psychosomatique selon une hiérarchie : <ul><li>dans l’ordre : </li></ul><ul><li>1) La régulation du S.N.A. </li></ul><ul><li>2) L’organisation motrice </li></ul><ul><li>3) La régulation des états d’éveil </li></ul><ul><li>4) La capacité d’orientation-interaction. </li></ul>
  32. 32. Un travail d’intégration psychosomatique (2) <ul><li>La stabilité du S.N.A. se manifeste par la présence ou l’absence de trémulations et de sursauts ou par la labilité de la couleur de la peau. </li></ul><ul><li>L’organisation motrice se révèle dans la qualité du tonus du bébé, sa maturité motrice et son niveau d’activité (main-bouche). </li></ul>
  33. 33. Le niveau organisation des états d’éveil s’exprime par : <ul><li>- la labilité des états d’éveil </li></ul><ul><li>- le niveau d’irritabilité, </li></ul><ul><li>- le pic d’excitation, </li></ul><ul><li>- la capacité de se protéger contre les stimuli dérangeants pendant le sommeil, </li></ul><ul><li>- la montée de l’agitation, </li></ul><ul><li>- la consolabilité, </li></ul><ul><li>- la capacité à se calmer tout seul. </li></ul>
  34. 34. La qualité des capacités d’orientation-interaction du bébé s’observe : <ul><li>- à travers le degré de vigilance auquel il parvient. </li></ul><ul><li>- dans sa réponse aux stimuli visuels et auditifs animés et inanimés. </li></ul>
  35. 35. Conclusion : <ul><li>Ne pas dénier les interrogations des parents </li></ul><ul><li>Revoir les enfants </li></ul><ul><li>S’étonner de ce qu’on trouve </li></ul><ul><li>Demander un avis si besoin </li></ul>
  36. 36. A bient ôt à Hennebont
  1. A particular slide catching your eye?

    Clipping is a handy way to collect important slides you want to go back to later.

×