Your SlideShare is downloading. ×
0
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Guía turística de Haití
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Guía turística de Haití

2,307

Published on

Published in: Travel
0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
2,307
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
16
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. HAÏTI, Au cœur des Caraïbes, sur cette terre authentique si particulière et capable de vous offrir un cocktail inou- bliable et riche de saveurs uniques, Haïti est différente par sa personnalité forte, fruit du mariage de son his- UNE AUTRE toire, de sa culture et de sa créativité artistique sans pareille. Haïti offre aussi un tourisme différent de ses sœurs caribéennes, parce qu’ici, cette industrie traver- se posément la passerelle entre le charme des Antilles DÉCOUVERTE au goût de passé colonial et les paradis fabriqués sous le soleil des Caraïbes. C’est donc sur les traces de l’histoire et du présent, des villes et des campagnes, des cultures et de leurs expressions, des grands hôtels et des petites auber- ges, que vous emmène ce e-book, qui servira d’intro- duction à une visite plus approfondie du pays. Incas Productions Inc. et ses partenaires, le ministère du Tourisme et l’agence montréalaise Parapluie sont heureux de vous présenter le premier e-book touristique d’Haïti qui, nous l’espérons, servira d’outil promotion- nel pour donner une autre image à ce pays regorgeant de beautés cachées. Haïtiens à la découverte de votre pays, visiteurs, explo- rateurs, touristes et investisseurs du monde entier en quête de découvertes exclusives, Haïti invite chacun de vous à trouver en Haïti des sensations vraies et des souvenirs colorés à travers les contacts humains et les rencontres avec I’histoire et la culture.2 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 2. TABLE 05 MOT DE BIENVENUE DE LA MINISTRE DU TOURISME D’HAÏTI 94 CÔTE SUD 06 MOT DE BIENVENUE DE LA PDG D’INCAS PRODUCTIONS INC. 96 LE SUD-EST D’HAÏTI DES 07 MOT DE L’AGENCE PARAPLUIE 100 JACMEL LA BELLE 10 L’HISTOIRE 106 LE CARNAVAL DE JACMEL MATIÈRES 12 L’ART ET LA CULTURE 112 LES SITES À VOIR DANS LE SUD-EST 16 LE VAUDOU 114 KABIC, CAYES-JACMEL 20 L’ART HAÏTIEN 124 CRÉDITS ET PHOTOGRAPHES 22 LA MUSIQUE 125 COLLABORATEURS DU E-BOOK 26 LA GASTRONOMIE 126 COORDONNÉES INCAS PRODUCTIONS INC. 34 LA LITTÉRATURE HAÏTIENNE 37 PORT-AU-PRINCE 48 PÉTION-VILLE 62 PARC HISTORIQUE DE LA CANNE À SUCRE 64 LA CÔTE DES ARCADINS 74 LA CÔTE DES ARCADINS VUE PAR LIO KIEFER 82 LE CARNAVAL HAÏTIEN 86 LE CARNAVAL DES FLEURS 88 LES PLAGES D’HAÏTI4 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 3. MOT DE BIENVENUE DE LA MINISTRE DU TOURISME D’HAÏTIDans notre noble mission de promouvoir et d’accompa- Avec ce e-book, Haïti s’ouvre au monde en invitant les visi-gner le développement du secteur touristique haïtien et teurs et potentiels visiteurs à vivre une expérience visuelled’élaborer une politique touristique nationale, le ministère unique,  parsemée d’histoire et de culture.du Tourisme est heureux d’offrir aujourd’hui aux internau-tes intéressés par la question touristique haïtienne le pre- Puisse ce nouvel outil de promotion servir de plateformemier e-book touristique d’Haïti. d’échanges et d’intégration mutuelle entre les Hhaïtiens de l’extérieur et ceux de l’intérieur. Puisse ce puissant outil d’in-Nous remercions Incas Productions Inc. et l’agence Pa- formation et de la communication servir également à promou-rapluie d’avoir eu cette idée innovatrice en prélude à la voir Haïti et ses innombrables potentialités. Puisse-t-il aussijournée mondiale du Tourisme et au 3e Forum d’affaires vous inciter à venir en Haïti et dans ses régions qui se posi-Québec-Haïti. Au-delà des frontières, ce e-book servira tionnent aujourd’hui comme une destination touristique.d’interface viable pour vendre et vanter l’immense poten-tialité touristique d’Haïti. Notre pays, de par son charme, Haïti... vivez l’expérience !son soleil, son histoire, ses sites naturels, sa musique etsa culture, offre à tous ses visiteurs un réel goût d’exo- Mme Stéphanie B. Villedrouintisme et d’authenticité. Ministre du Tourisme d’Haïti HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 5
  • 4. L’investissement privé, tant national qu’international, est un rez y vivre une expérience visuelle et culturelle sans pareille. facteur incontournable pour la croissance et le développe- Qu’il s’agisse de son histoire, de sa culture, de son art, de ment économique d’un pays. En Haïti, attirer et encadrer de sa gastronomie, de sa typologie géographique, de ses plages nouveaux investisseurs se révèlent une urgente nécessité : superbes ou de l’hospitalité de son peuple, Haïti mérite que c’est à cette mission que s’adonnent le ministère du Touris- l’on y consacre son temps, un séjour (ou plusieurs) et des me et Incas Productions Inc., surtout au lendemain du séisme investissements prometteurs. dévastateur du 12 janvier 2010. En effet, ce dernier a sapé la quasi-totalité des fondements du secteur touristique haïtien. Nous tenons ici à remercier le ministère du Tourisme pour son soutien à ce projet et l’ouverture d’esprit de son titulaire, Le ministère du Tourisme, conscient de ce nouveau contexte Mme Stéphanie Villedrouin. Nos remerciements s’étendent et de la nécessité de faire du tourisme un secteur prioritaire au secteur privé haïtien de l’hôtellerie sans lequel ce e-book pour le relèvement économique d’Haïti, a mis en branle tout n’aurait pas vu le jour. un ensemble de mécanismes et de procédures célères. L’an- née 2012 est très importante pour planifier le produit touristi- Nous ne saurions manquer de souligner le plaisir immense que haïtien qui n’a rien à envier aux autres pays de la Caraïbe. que nous avons eu à travailler avec une jeune équipe d’Haï- Comme dans ces derniers, le soleil et les plages sont pré- tiens et d’Haïtiennes, celle de l’agence Parapluie à Montréal sents en Haïti mais notre pays offre d’autres valeurs ajoutées et, en particulier, avec Williamson Dulce. Il nous semblait im- MOT : premier pays libre de l’Amérique latine, il combine un mélan- ge mystique avec son histoire, sa gastronomie, sa culture, son portant d’associer la jeunesse professionnelle de notre pays et de sa diaspora à un tel projet. Ce travail commun a tissé DE BIENVENUE artisanat, sa musique et l’hospitalité de son peuple. des liens de précieuse fraternité entre nos deux générations, dévouées à œuvrer pour une patrie commune. Le ministère du Tourisme, s’est fixé le défi de placer Haïti DE LA PDG comme une offre touristique multi-destination dans les Caraï- bes en 2012-2013, avec l’ambition d’intégrer le secteur des Au-delà des mois, des semaines et des heures innombrables qu’a exigés la réalisation de ce e-book, quel bonheur ce fut D’INCAS stations balnéaires en 2014. La Ministre, Mme Stéphanie B. pour nous de faire découvrir les richesses d’Haïti à ces jeunes Villedrouin, insiste sur les opportunités de croissance en Haïti Québécois d’origine haïtienne qui ne connaissaient pas vrai- et l’investissement dans les infrastructures hôtelières. Ces ment Haïti et qui, depuis, s’y sont rendus pour la première fois PRODUCTIONS projets vont promouvoir la création d’emplois, estimée par le Ministère à plus de 10.000, directs et indirects. et aspirent désormais à y retourner un jour ! Merci à l’agence Parapluie et à Williamson de nous avoir permis de partager INC. notre amour pour Haïti avec autant de cœur et de créativité. Ce e-book a été réalisé en prélude à la 3e édition du Forum d’affaires Québec-Haïti qui se tiendra en janvier 2013 en Haï- Ce e-book est un cadeau qui était dû à notre chère Haïti. ti. C’est une grande première puisque les deux précédentes Nous espérons que nos compatriotes en seront fiers et que éditions du Forum se sont tenues à Montréal et ont réuni plus les étrangers et potentiels touristes seront captivés par l’es- de 600 investisseurs venus d’Haïti, du Québec, du Canada et thétisme et la versatilité de la culture haïtienne. Nous vous des États-Unis. invitons d’ores et déjà à nous retrouver en Haïti pour décou- vrir toutes les potentialités d’investissements, mais aussi les Ce e-book est aussi une grande première mondiale pour Haïti merveilles qui vous y attendent. D’ici là, découvrez Haïti com- qui n’a jamais eu recours à un tel outil de communication pour me vous ne l’avez jamais vue et vivez l’expérience ! promouvoir une autre image de ce pays sur la scène interna- tionale et le potentiel touristique de cette île encore vierge, Nancy Roc ouverte aux investissements. À travers ce nouveau média, PDG, Incas Productions Inc. vous pourrez visiter Haïti, et nous espérons que vous pour-6 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 5. C’est un honneur – et un privilège – pour l’agence la diaspora et des investisseurs. Il ébranle les de marketing Parapluie de participer à la concep- clichés et expose au monde entier l’authenti- tion du premier e-book touristique sur Haïti en cité d’un pays qui se démarque naturellement. collaboration avec le ministère du Tourisme Le potentiel y est et nous y croyons. C’est ainsi d’Haïti et Incas Productions. que nous avons voulu faire de cet outil un levier pour le déploiement du potentiel réel du touris- Bien qu’il présente notre héritage et notre riches- me d’Haïti. Une référence incontournable pour le se, ce e-book démontre une avancée résolument voyageur en quête d’une expérience inoubliable. tournée vers l’avenir au point de vue touristique. Notre pays est porteur de promesses que nous Vivre l’expérience, c’est en faire un résumé d’uneDÉPLOYEZ nous sommes faites à nous-mêmes et que nous aventure extraordinaire dans la conception et la avons aussi faites à tous ceux qui nous entou- réalisation de ce magnifique exposé des vraies rent. Des promesses de grandeur, d’idéalisme, couleurs de notre cher pays. VOTRE d’horizon, mais surtout d’accomplissements. Pourquoi attendre davantage ? Tournez les pagesPOTENTIEL Il est aussi le résumé d’une aventure extraordi- de ce e-book pour vivre en prélude l’expérience naire exposant l’essence d’Haïti. À travers les touristique d’Haïti. textes, les images, la relation développée avec le ministère du Tourisme d’Haïti et Incas Produc- Williamson Dulcé tions, ce e-book invite non seulement le monde Chef du développement créatif entier à vivre l’expérience d’Haïti, mais aussi le Associé & co-fondateur peuple haïtien ainsi que sa diaspora à se réap- L’agence Parapluie proprier leur vraie nature. L’agence Parapluie croit au potentiel touristique d’Haïti et c’est pour cette raison que nous y avons mis notre expertise et notre cœur. Ce e-book s’avère un grand pas pour le position- nement d’Haïti dans l’esprit des voyageurs, de HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 7
  • 6. BIENVENUE EN HAÏTI !8 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 7. HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 9
  • 8. Le buste du roi Henri Christophe Restitution de la chambre à coucher d’un colon français à l’époque de l’esclavage. sur la grande place du Cap-Haïtien. Collection du Musée colonial Ogier-Fombrun à l’Hôtel Moulin sur Mer. HISTOIRE Restitution de la chambre à coucher d’un colon Français à l’époque de l’esclavage. Collection du Musée colonial Ogier-Fombrun à l’Hôtel Moulin sur Mer. Parmi les premières terres accos- placés par des esclaves noirs que l’on fait tées par Christophe Colomb en venir d’Afrique. 1492, l’île d’Haïti est devenue l’une des colonies les plus florissantes En 1800, Toussaint Louverture, Jean-Jac- du Nouveau Monde sous la domina- ques Dessalines, Alexandre Pétion, Henri tion des Espagnols (qui la baptisent Christophe se rallient les marrons des grot- Hispaniola), puis des Français, qui tes et des montagnes. Le puissant corps s’établissent sur la partie occiden- expéditionnaire français vaincu à Vertière, tale de l’île (Saint-Domingue). Très le 18 novembre 1803, consacre la victoire vite, ces premiers habitants, les finale. Dans une clameur victorieuse, le 1er Indiens, disparaissent et sont rem- janvier 1804, Haïti signifiait au monde entier10 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 9. La Citadelle La Ferrière de Milot ou Citadelle Henri est un ouvrage militaire construit au début du XIXe siècle en Haïti par Henri Christophe. C’est la plus grande forteresse des Caraïbes : à 900 mètres d’altitude, elle se trouve à 15 km au sud de Cap-Haïtien, dans le département du Nord d’Haïti. Elle est classée au patrimoine mondial de l’humanité.son choix irréversible pour la liberté. Haïti, mir la nation Haïtienne qui les revendi-indépendante et première république noi- que comme ses biens les plus précieux.re, est internationalement connue pour saculture, sa peinture, sa musique et l’accueilréservé à ses visiteurs. L’apport cultureldes entités africaines, indiennes et françai-ses lui confère une forte personnalité et uneplace à part parmi les pays de la Caraïbe. « Haïti crucifiée », assemblage conçu par l’ingénieur Gérard Fombrun pour l’évènement mondial « La Rencontre des deux mondes ». Cet assemblage fait partie de la collection du Musée colonial Ogier-Fombrun à l’Hôtel Moulin sur Mer.Plus de deux cents ans après, les mots« liberté, égalité, fraternité » font encore fré- HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 11
  • 10. ARTS & CULTURE Haïti offre mille facettes envoûtantes et mise sur un tourisme original pour séduire ses visi- teurs. Ici, les cultures et les contrastes se cô- toient dans la plus grande créativité : les cou- leurs se mélangent avec bonheur sur les toiles, les objets, les tap-taps, le français et le créole se comprennent, la mer et la montagne se rejoi- gnent, on prie les saints chrétiens et les loas vaudous, on marie les saveurs tropicales et les vins français. La culture haïtienne est riche des traditions afri- caine, française et créole. La langue créole, les traditions et la religion locale sont de plus en plus valorisées, avec, par exemple, l’émergence d’un théâtre, de spectacles musicaux et de dan- ses typiquement créoles. Les sculptures de bois et les ouvrages de ferronnerie, mais surtout la peinture, qui s’est beaucoup développée aprèsVue des remparts de la Citadelle du Roi Henry Christophe. 1945, intéressent de plus en plus les collection-La Citadelle est classée au patrimoine mondial de l’humanité neurs. Naïve, populaire et colorée, la peinturede l’UNESCO. haïtienne exalte la nature et le culte vaudou, et laisse une large place à l’imagination.
  • 11. 14 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 12. HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 15
  • 13. LE VAUDOU Le vodou est une composante indéniable de l’iden- croyances et de pratiques amérindiennes, européennes nelle en Haïti. Il existe aussi de hauts lieux de pèlerinage tité culturelle haïtienne. Il fait partie de notre patri- et africaines. L’une des grandes réunions ayant abouti vodou en Haïti. Les plus fréquentés sont : Saut d’Eau à moine à la fois tangible et intangible dont la plupart à la révolte générale des esclaves de Saint-Domingue Ville Bonheur dans le Plateau Central, La Plaine du Nord des préceptes, des principes et des connaissances fut une cérémonie vodou. Elle eut lieu en 1791 au Bois et le Bassin Saint Jacques. se transmettent de génération en génération par Caiman et fut dirigée par un esclave grand prêtre vodou l’oralité. Par ignorance, il est souvent diabolisé et appelé Boukman. Plus qu’une religion, le vodou est un mode de vie. Il mo- est malheureusement assimilé par certains à de dule la vie sociale du paysan haïtien et habite de façon la sorcellerie même par des gens qui sont de bon- La plupart des divinités vodou se retrouvent dans la vie permanente son imaginaire. Le vodou comme beaucoup ne foi. C’est donc à nous de faire reculer ce mur courante. Elles sont dans la nature, dans l’eau, le feu, la de religions ou cultes a aussi son côté mystique dans d’ignorance pour que nous soyons mieux compris de terre, le vent et les arbres. Le vodou occupe une place ses rapports avec les divinités mais est une religion très tous. Le vodou est une religion née d’un mélange de considérable dans l’application de la médecine tradition- conviviale, accueillante et tolérante. Oui elle est toléran-16 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 14. te parce qu’elle ne vous exige pas l’aban-don d’une quelconque autre religion pourla pratiquer alors que ce n’est pas le caspour la plupart des autres religions.Dunois Erick Cantave,« Le vodou haïtien ». HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 17
  • 15. SAUTD’EAUDu côté de Mirebalais, la cascade Saut d’Eau estun lieu bien connu pour ses célébrations vaudou.Chaque année, aux alentours du 16 juillet, c’estpar milliers que les pèlerins s’y rendent pour sol-liciter les grâces de la Vierge. C’est au mois dejuillet 1848 que la Vierge miracle serait apparuepour la première fois à un paysan de la zone quil’aurait aperçue au sommet d’un palmier, à labase des chutes d’eau, là où les eaux de la rivièreLatombe percutent avec force la terre pétrifiée etdésormais sacralisée par l’évènement.En 2012, Saut d’Eau a été classée par romainParis-Match parmi les 10 plus belles chutes dumonde.
  • 16. L’ART HAÏTIEN Les tableaux haïtiens de couleurs vives et exubé- metal » - artisans du fer -, sorte de hérauts de la culture nous rappelant que nous sommes ici bien loin d’un quel- rantes ont valu à l’île une réputation internationale. populaire. Les sculptures et fers taillés et battus des conque art naïf. Quant à l’artisanat haïtien, il s’expose par- Que ce soit à travers la peinture, la sculpture ou son « forgerons du métal », nous font découvrir une nouvelle tout : dans les ruelles encombrées de la capitale, le long riche artisanat, l’art haïtien a forgé sa propre iden- face du monde merveilleux et magique de l’art haïtien. des plages, dans les provinces... Cet artisanat est reconnu tité et est prisé partout dans le monde. Ces œuvres ont un lien très étroit, du moins à l’origine, pour sa créativité et ses couleurs. On le retrouve aussi bien avec le vaudou. En effet, ces sculptures, magnifique- dans les rues de la capitale que dans les galeries interna- La peinture haïtienne, principal mode d’expression ment ouvragées, illustrent des scènes ou des créatu- tionales. Qu’il s’agisse de leurs poteries, de chaises en du peuple haïtien est une explosion de couleurs, de res réalistes ou mythologiques telles que des sirènes, paille, de peinture sur toile, d’objets en tôle et ferrailles, de paysages idylliques retraçant et sublimant les scè- des licornes, des lions, des anges, des hippocampes, tambours sacrés des cérémonies vaudou ou des masques nes du quotidien fait de peines et d’espoirs, mêlant des arbres de vie, des soleils éclatants ou des oiseaux de carnaval fabriqués à Jacmel. aussi la magie vaudou au rêve d’un monde meilleur. espiègles. Tout ceci avec une grâce et une sensibilité C’est dans l’île d’Haïti que sont apparus les « boss- qui dégagent un sentiment d’harmonie et de merveilleux20 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 17. « UN PEUPLE D’ARTISTES HABITE HAÏTI » (ANDRÉ MALRAUX). HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 21
  • 18. Émeline Michel, surnommée la Reine de la Chanson créole, est adulée en Haïti et dans sa diaspora. LA MUSIQUE22 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 19. TABOUCOMBOest l’ambassadeur du « Kompa » à traversle monde.En Haïti, on ne peut vivre sans la musique. Dès 1915, le compas. Dérivé du merengue national, dont le tempo sel’occupation américaine importe le jazz, dont les qua- ralentit, il ne désigne pas seulement un rythme, mais aussitre lettres désignent sur l’île une réunion de musiciens. une manière de danser, de se vêtir, de parler. « Toute uneDans les musiques sophistiquées de l’île se nichent culture se développe autour de lui », souligne Yves Joseph,donc les pistes occidentales, mêlées aux couleurs de alias Fanfan, compositeur, chanteur et manager de Taboul’Afrique, apportées par l’esclavage et présentes no- Combo. Très vite, ce cocktail savamment épicé, irrésistibletamment dans la « musique racine ». et dansant, s’intensifie et submerge les Antilles francopho- nes pour devenir le terreau d’une autre bande-son : le zouk.Au milieu des années 1950, le saxophoniste Jean-Baptiste Nemours invente un nouveau style qui deviendrale manifeste du pays, et son plus fidèle ambassadeur : HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 23
  • 20. Depuis 1990, le style a bien sûr évolué. Avec la technologie, l’influence du zouk, le hip-hop et des ar- rangements plus occiden- taux, il est désormais aisé de distinguer le genre tra- ditionnel du « compas nou- velle génération », auquel RACHELE s’adapte Tabou Combo. Des groupes comme Top- Vice, ou des artistes com- JEANTY me Wyclef Jean (Fugees) teintent ainsi le paysage d’autres nuances. a été la choriste de Céline Dion, Eddy Mitchell et Véronique Sanson. Peu con- La musique haïtienne est nue en Haïti, elle a toutefois la musique dansée partout, de Mon- dans ses tripes et dans son sang puisque Même les hommes politiques ne résistent pas à la musique haïtienne : ici, le député Emmanuel Dubourg, dépu- l’inoubliable Occide Jeanty était le cousin té libéral de Viau, accompagné du Professeur Gina Thésée, diplômée en biologie et en éducation, est titulaire tréal à Paris, en passant de son arrière-grand−père. d’un baccalauréat en biologie moléculaire et en toxicologie de l’Université du Québec à Montréal. par les États-Unis et les Antilles. Elle est aussi au centre du Carnaval tant dans la capitale que dans les villes des Cayes ou de Jacmel. Luck Mervil et son frère. Luck Mervil est à la fois mu- sicien, auteur-compositeur, animateur télé et acteur. LUCK MERVIL Connu pour sa participation dans la comédie musicale « Notre-Dame-de-Paris », dans laquelle il tient le rôle de Clopin, Luck Mervil s’illustre également à travers son engagement dans les causes humanitaires en Haïti, son pays natal.24 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 21. TIFANE Stéphanie S. Antoine, alias Tifane, la voix féminine de la nouvelle génération.WYCLEFJEAN BELO Lauréat du Prix Découvertes 2006Né à la Croix-des-Bouquets, star mondiale- de RFI, Bel0 est classé parmi lesment reconnue du Hip-Hop 20 meilleurs artistes francophones dans le monde. HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 25
  • 22. Comme dans les autres pays des Antilles, la cuisine créole haïtienne est un amalgame d’influences : celle des colons européens, celle des esclaves africains qui ont travaillé dans les plantations avant de conquérir leur indépen- dance, et celle des autochtones qui habitaient sur l’île d’Hispa- niola avant la venue d’étrangers. C’est une cuisine qui incorpore aussi les nombreux fruits et légu- mes exotiques poussant sur le territoire. Mais contrairement à d’autres traditions culinaires antillaises, la cuisine haïtienne risque moins de mettre le feu à vos papilles! Les plats sont modérément épi- cés, et l’on sert plutôt les sauces pimentées à part, sous forme de marinades très relevées.26 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! LA GASTRONOMIE
  • 23. PRESTIGE GRIOTLa bière blonde d’Haïti de type lager, a rempor-té le Prix Or de la World Beer Cup en 2012 dela catégorie des bières « American-Style Creamou Ale » parmi 23 bières en compétition danscette catégorie. BOUILLON HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 27
  • 24. RIZ DJONDJON RHUM PUNCH Les ingrédients nationaux Fruits en abondance Les cocktails… au rhum! La cuisine haïtienne est composée princi- Les fruits sont nombreux en Haïti, et Le rhum Barbancourt est reconnu à tra- palement de féculents: la patate douce, délicieux: bananes, goyaves, plusieurs vers le monde, et les Haïtiens le ser- le riz et le maïs moulu sont à l’honneur, variétés de mangues et d’agrumes. Les vent et le boivent avec fierté. Ce rhum en plat principal ou en accompagnement. jus de fruits frais sont donc très popu- a fêté ses 150 ans d’existence cette La tomate, les oignons, le chou et les laires. année. On sert aussi fréquemment des poivrons sont parmi les nombreux légu- crémas, soit des boissons liquoreuses mes privilégiés dans la cuisine haïtienne, sucrées, comme digestifs. assaisonnés avec du thym, de l’origan, du persil et du piment.28 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 25. ACRASTASSOT DE CABRI HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 29
  • 26. PRESTIGE, CHAMPIONNE DU MONDE! Lors de la neuvième édition de la World Beer Prestige, emblème de fierté pour tout un pays Cup, qui s’est tenue le samedi 5 avril 2012 au Town and Country Resort de San Diego, en Ca- Prestige est une marque de bière blonde de lifornie, un prestigieux panel constitué d’une type lager produite à Port-au-Prince par la élite de connaisseurs et d’experts s’est réuni seule et unique Brasserie Nationale d’Haïti. sous les auspices de la Brewers Association Sa teneur en alcool est de 5,6 %. Lancée en afin de célébrer la bière et d’élire à cette occa- 1976, par un homme d’affaires visionnaire, sion les meilleures bières du monde. Pour la Michael Madsen, elle avait déjà gagné une deuxième fois en douze ans, la bière Prestige première médaille d’or à cette même compé- a remporté haut la main la médaille d’or inter- tition, dans la catégorie bière blonde « Ameri- nationale dans la catégorie « American Cream can Style Lager » en l’an 2000. Ale or Lager Beer », faisant ainsi le bonheur et la fierté de tout un peuple, qui savoure ce Prestige est un legs, un patrimoine, syno- sacre, bière en main ! nyme de fierté pour tous les haïtiens d’ici et d’ailleurs. Elle est exportée depuis 2005 vers Haïti est fière de sa bière! les États-Unis et demeure la seule bière haï- tienne avec 98 % de part du marché local. La World Beer Cup est un prestigieux concours organisé tous les deux ans, depuis 1996, par Cette victoire est la preuve renouvelée   que la Brewers Association. Cette année, c’est à Prestige, la bière d’Haïti, s’améliore d’année l’issue d’une compétition acharnée, qui a mis en année. Merci, Prestige, pour cette médaille aux prises, dans une même arène, pas moins d’or, étincelante comme précieuse boisson. de 54 pays, 799 brasseries et 3921 bières, Un galon de plus qui sied si bien à tes épau- que notre bière nationale s’est distinguée une les et à celles d’Haïti ! fois de plus en remportant la première place, assortie d’une médaille d’or. Deux ans après Haïti est fière de sa bière; n’ap kenbe Prestige le violent séisme qui a volé l’espoir à des mil- nou, pi wo toujou! lions de nos compatriotes, ce prix se présente comme la promesse d’un lendemain meilleur, comme la confirmation de nos capacités à nous dépasser.   Car cette victoire de la foi, de la ténacité et de l’excellence, rejaillit sur l’ensemble d’Haïti.30 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 27. HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 31
  • 28. REBO, LE CAFÉ REBO utilise pour tous ses mélanges un café 100 % haïtien et 100 % ara- Avec plus de 42 ans d’expérience, la réputation du café REBO lui vautET LE GOÛT bica récolté en haute altitude. Bien d’être reconnu en Haïti par le slogan, que les cerises proviennent de toutes « REBO, C’est la Qualité ». les régions du pays, la zone la mieux représentée est celle de Belle-Anse, Avec nos mélanges variés - Gourmet, dans le sud-est. Ceci permet d’ob- Deluxe ou Classique - dans chaque tenir un café aux qualités organolep- paquet et à chaque tasse, REBO vousD’HAÏTI ! tiques uniques. La qualité du café offre l’arôme fin du plus pur des arabi- REBO commence par la cueillette cas répondant au goût et à l’exigence minutieuse à la main ; ensuite, la de chaque connaisseur. qualité des soins et de l’expertise d’une filière caféière ancrée dans la Lors de votre séjour en Haïti, exigez la tradition donne au café REBO toutes qualité, REBO le café d’Haïti ! ses lettres de noblesse.
  • 29. REBOEXPRESSOUN MUST PENDANTVOTRE SÉJOURREBO innove chaque année afin de satisfaire tous les goûts ettoutes les bourses, sans se départir de sa tradition de qualité.Aussi la marque s’est-elle enrichie ces dernières années de pro-duits spécifiquement conditionnés pour les secteurs de la restau-ration et de l’hôtellerie, ainsi que d’une gamme plus accessiblepour le grand public.Attendez-vous donc au meilleur lorsque vous passez dans unshop REBO Expresso à l’Aéroport Toussaint-Louverture, lors devotre départ ou de votre arrivée en Haïti. Vous trouverez nosshops REBO Expresso tant à Pétion-Ville que dans la zone indus-trielle. Pas moins de 6 shops seront opérationnels dans lesprochains 18 mois! De la « Dous Makoss » au « Bonbon Sirop »jusqu’aux infusions locales, nos produits vous délecteront. Ex-pressos, REBO’Ccino, lattés et même des mélanges exotiques,comme notre moka au chocolat blanc, feront vos délices.Envie d’un lunch ? Vous ne pourrez résister à nos copieux sand-wichs comme le « steak and cheese » ou notre classique santéle « tomate-mozzarella » sur baguette. Arrêtez-vous chez nous etlaissez-vous tenter !Suivez-nous sur Facebook :REBO Expresso et twitter @reboexpresso
  • 30. Alexandre Dumas, Jacques Roumain, Jacques Stephen Alexis, Anténor Firmin… cela fait des siècles que la littérature haïtienne a acquis ses let- tres de noblesse. Cette littérature naquit durant la pé- riode explosive d’après la révolution, elle porte le souffle chaud des luttes, peurs et massacres qui ont hanté ces moments clés de l’histoire. D’ailleurs, la Déclaration de l’indépendance, première œuvre littéraire haïtienne, en est tout imprégnée. Les écrivains sont avant tout engagés et au service d’une cause ou d’un parti ; ils se nom- ment Vastey, Chanlatte, Colombel et leurs écrits vantent ou soulèvent des questions sur le pouvoir en place. Toutefois, c’est peut-être ces derniè- res années, et en particulier depuis le séisme de 2010, que la littéra- ture haïtienne traverse son âge d’or. « Quand tout s’écroule, il reste la culture », soutenait Dany Laferrière, au lendemain du séisme. Haïti, à ses heures les plus sombres, nous a prouvé que sa littérature est indes- tructible. LA LITTÉRATURE Franckétienne, Edwidge Danticat, Georges Castera, Jean Mettelus, Dany Laferrière, Lyonel Trouillot, Kettly Mars, Yanick Lahens, Gary Victor… on n’en finirait pas d’égrener la longue liste d’écrivains et d’écrivaines Haï- HAÏTIENNE tiens qui ont laissé leur trace indélébi- le dans l’imaginaire collectif et acquis une réputation internationale. René Depestre, récipiendaire du Prix Goncourt de la nouvelle en 1982 avec34 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 31. LOUIS-PHILIPPE FRANK DALEMBERT ETIENNEMACKENZIE LIONEL EMÉLIEDORCEL TROUILLOT PROPHÈTE HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 35
  • 32. Alléluia pour une femme-jardin et du prix Renaudot en 1988 avec Hadriana dans tous mes rêves, Dany Laferrière, récipiendaire du prix Médicis 2009 pour son roman L’Énigme du retour, Lyo- nel Trouillot, finaliste malheu- reux au Goncourt, qui a eu plus de succès à la Réunion, où on lui a décerné le deuxième Grand Prix du Roman Métis pour La belle amour humaine, Edwidge Danticat, récipiendaire du pres- tigieux « prix des génies » de la Fondation américaine John D. and Catherine T. MacArthur ou, encore, Kettly Mars, lauréate du Prix Prince Claus 2011, la littéra- ture haïtienne brille de mille feux DANY EDWIDGE à travers la Caraïbe et le monde LAFERRIERE DANTICAT Photo: David Shankbone par son originalité et sa vitalité. Sa relève est déjà assurée avec des auteurs tels Louis Philippe Dalembert, Emmelie Prophète, Makenzie Orcel et James Noël, pour ne citer que ceux-là. KETTLY RODNEY GARY MARS ST-ÉLOI VICTOR36 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 33. La capitale d’Haïti a été partiel- lement détruite par le séisme ravageur et meurtrier de janvier 2010 qui a eu raison de plu- sieurs bâtiments d’intérêt tels que le Palais National, l’Hôtel de Ville, la Cathédrale etc. Port- au-Prince est aujourd’hui en re- construction, tentant de renaître de ses cendres. Une visite d’Haïti, pays des Grandes Antilles, une expérien- ce nouvelle et inoubliable. L’in- teraction avec ses habitants estPORT-AU-PRINCE toujours une expérience mémo- rable. Connus pour leur chaleur unique et leur sens du contact, la nature des Haïtiens rendra vo- tre séjour encore plus agréableRENAÎT DE SES CENDRES et authentique. Récemment, la journaliste qué- bécoise Lise Giguère a décrit sa première visite en Haïti en ces termes : « J’ai longtemps hésité avant d’accepter de visiter ce pays qui a tellement souffert et continue de vivre avec les cicatri- ces laissées par la tragédie. Ça m’apparaissait un brin indécent. Pourtant, une fois sur place, j’ai été confrontée à la force de la vie. Partout, malgré les décom- bres qui subsistent, la nature a repris ses droits et tente de recouvrir l’horreur en y insérant la beauté de ses fleurs ». « Et puis, les Haïtiens sont un peuple croyant qui ne blâme pas Dieu et continue de croire en lui. Dès notre arrivée, un homme HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 37
  • 34. qui nous souriait et à qui l’on demande Port-au Prince est située dans le département comment il va, nous répond : Grâce à de l’Ouest, à la jonction des parties septentrio- Dieu, je vais bien ! nale et méridionale d’Haïti. La topographie de la ville montre les quartiers commerciaux tour- « Cette phrase m’accompagnera tout le nés vers la mer et soutenant l’activité du pre- reste du voyage. Dans ses yeux, comme mier port du pays. Le patrimoine de la ville est dans ceux de plusieurs autres personnes situé notamment au Champ de Mars et dans rencontrées jusqu’à maintenant, je ne les quartiers avoisinants. De nombreux monu- retrouve pas le désespoir qu’il m’arrive si ments se sont effondrés ou sont restés dans souvent de voir dans les yeux de ceux qui des conditions critiques suite au séisme qui a ont tout et qui ne savent plus quoi exiger frappé Haïti le 12 janvier 2010, tels le Palais pour trouver un bonheur qu’ils ne savent National, la Cathédrale, l’Église épiscopale de pas chercher au fond d’eux-mêmes. » la Sainte-Trinité, ou encore nombre d’édifices intéressants de la première partie du XXe siè- Pour Lise Giguère, il faut « oser Haïti », cle, sur la Grand Rue. La capitale essaie de car, dit-elle, « les touristes se font rares surmonter les blessures du tremblement de en Haïti, pourtant le pays a beaucoup à terre dévastateur de 2010. Pourtant, son effer- offrir à ceux qui gardent en eux le désir vescence et la créativité et la fantaisie de ses de voyages qui les sortent de leur confort habitants en font un lieu fascinant — même si habituel et qui brassent les émotions. difficile — à découvrir. Haïti ne se résume pas à Port-au-Prince et aux cicatrices du tremblement de terre. Étagée sur 15 collines, Port-au-Prince possède Haïti est aussi un pays magnifique qu’il de très nombreux sites dignes d’intérêt : le faut se donner la peine de parcourir. Bien Musée du Panthéon National Haïtien, le Centre sûr, c’est un pays pauvre, mais c’est d’Art, la Maison Defly, la Cathédrale Sainte-Tri- peut-être justement pour cela qu’il offre nité, le Marché du Fer, monument architectu- encore cette authenticité que l’on déplore ral entièrement dédié au fer, l’ancien quartier trop souvent ne plus retrouver quand on général de l’Armée, le Palais National, la Tour voyage. Promesse de belles rencontres, 2004, la Distillerie du Rhum Barbancourt, etc. Haïti laisse des souvenirs impérissables. » Cette ville est très animée et également très colorée grâce aux peintures des tap-taps (taxis Port-au-Prince est la capitale et la plus locaux) ornés de messages sociaux ou politi- importante ville d’Haïti, sur le golfe de ques. la Gonâve. Avec environ 2,5 à 3 millions d’habitants, l’agglomération port-au-prin- cienne représente près du tiers de la po- pulation du pays. La ville acquit son sta- tut en 1770, remplaçant le Cap-Français (aujourd’hui Cap-Haïtien) comme capitale de la colonie française de Saint-Domin- gue. En 1804, elle devint à l’indépendan- ce la capitale de la première république noire.38 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 35. La statue du Nègre Marron (ou Mar- ron Inconnu) a été réalisée en 1968 par Albert Mangonès (1917-2002), architecte, urbaniste et sculpteur haïtien. Elle est exposée sur la Pla- ce des Héros de l’Indépendance à Port-au-Prince, face au Palais Natio- nal. Un marron est un esclave révol- té, ayant fui l’habitation (propriété du colon) ; il porte une chaîne bri- sée au pied, mais tient un coutelasLE NÈGRE de coupeur de cannes à la main et souffle dans une conque pour ap- peler à la révolte. Dans la nuit du 22 au 23 août 1791, les esclaves de Saint-Domingue commencent la grande insurrection contre leursMARRON maîtres blancs, qui aboutit finale- ment à l’indépendance d’Haïti en janvier 1804. Cette sculpture de Mangonès est devenue une icône pour Haïti et leUNE ICÔNE NATIONALE symbole de la liberté et de l’indé- pendance à travers tous les pays de la Caraïbe. En 1989, cette statue fut utilisée par l’Organisation des Nations- Unies pour orner un timbre-poste commémorant l’article 4 de la Charte de la Déclaration universel- le des droits de l’homme stipulant que : « Nul ne sera tenu en escla- vage ni en servitude; l’esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes. »ALBERT LA PLACEMAGONÈS TOUSSAINT-LOUVERTURE HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 39
  • 36. L’EMBLÉMATIQUE Le marché Hyppolite fut érigé en 1891 restauré en 2011 suite à un partenariat entre sous le gouvernement de Florville Hyppo- la compagnie privée de téléphonie mobile Digi- lite, président d’Haïti. Il devint, dans les cel et l’Institut de Sauvegarde du Patrimoine années 1970, la principale attraction tou- National (ISPAN). Cette restauration participe MARCHÉ HYPPOLYTE ristique de la capitale haïtienne. Détruit, au plan de la reconstruction et de la mise en en partie, par un incendie en 2008, le valeur du patrimoine historique et culturel du marché fut à nouveau endommagé par le pays. Le marché Hyppolite, mémoire vivante de séisme le 12 janvier 2010. l’histoire et de la culture haïtiennes, est, à côté40 DE PORT-AU-PRINCE HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! Classé 34e patrimoine historique natio- nal par l’État haïtien, il a été entièrement du marché de la Croix-des-Bossales, le poumon de l’activité commerciale de la capitale.
  • 37. TAP-TAP Pour se déplacer, les Haïtiens utilisent très souvent le tap-tap, principal moyen de transport public du pays et également de sa capitale Port-au- Prince. Le tap-tap est un véhicule typique de l’île d’où jaillit une musique assour- dissante. Il se caractérise surtout par les couleurs éclatantes de peintures d’art naïf sur la carrosserie délivrant des messages bibliques (générale- ment en créole) destinés à protéger les voyageurs ou à remercier celui qui a permis le financement de l’achat du bus. Les tap-taps constituent de vraies œuvres d’art ambulantes et témoignent de l’étonnante vitalité des Haïtiens. HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 41
  • 38. Chez AIC, nous croyons fermement que nos efforts vers la réalisation d’une culture de prévention se reflètent dans le fait que les Haïtiens découvrent l’assurance comme un outil de bien-être et, après le tremblement de terre, reconnaissent qu’une culture de prévention est nécessaire dans un environnement fortement expo- sé aux risques. Nous croyons profondément que l’assurance agit com- me une pierre angulaire de développement pour la re- construction durable du futur d’Haïti, surtout lorsqu’il est offert avec la vision de rendre accessible l’assu- rance à toute la population. Nous sommes conscients qu’il y a encore un long che- min à parcourir pour augmenter le niveau du taux de pénétration de l’assurance, mais nous continuerons à travailler ardemment pour remplir la promesse de pro- tection de tous les Haïtiens. L’Équipe AIC Nos secteurs d’activité in- cluent l’Assurance Automo- bile, la Multirisque Entrepri- se et Habitation, l’Assurance Vie, la Médicarte, Protecta et la Micro Assurance, sup- portée par un réseau de dis- tribution solide, de la bonne gouvernance et un excellent service à la clientèle.42 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 39. À propos de La AICFondée le 17 décembre 2001 par une naux est à la pointe de la technologie.nouvelle génération d’assureurs, la Alter- Le sourire quotidien et spontané de nosnative Insurance Company S.A. (AIC) est employés vient de leur irrésistible besoinune entreprise responsable qui offre à de servir. Grâce à leur discipline et à leurtoutes les couches de la population haï- méthode de travail, les besoins de nostienne un savoir-faire et une expertise clients sont pris en main de façon sûrecertaine dans le domaine de l’assurance. et rapide. Étant des professionnels expé- rimentés et dynamiques, très au fait desAIC dispose d’une bonne connaissance risques et des besoins de ce marchédu marché de l’assurance lui permettant en changement constant, nos employéssans cesse d’apporter des nouveautés arrivent à faire des prospects les plussur le marché local. Elle offre une vaste difficiles des clients satisfaits par leurgamme de produits intéressants et variés expérience et leur savoir-faire.pouvant satisfaire les besoins de toute lapopulation : Pour plus d’information contactez-nous au 22 29 63 00 ou visitez notre site webL’Assurance Santé au www.aic.htL’Assurance VieL’Assurance Multirisque HabitationL’Assurance Multirisque EntrepriseL’Assurance Multirisque AutomobileLa Micro AssuranceL’Assurance funéraire ProtectaDepuis sa création en 2001, AIC a déve-loppé une méthodologie de travail baséeessentiellement sur un service à la clien-tèle personnalisé et de très haut niveau.Son système mis sur pied par d’émi-nents spécialistes locaux et internatio- HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 43
  • 40. 44 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 41. HÔTELLE PLAZAPour un confort plus moder- Le Plaza offre aussi 5 sallesne, l’Hôtel Le Plaza fera votre de conférence idéales pouraffaire. Avec 95 chambres et vos réunions, séminaires,suites et 5 salles de confé- ateliers, mariages et événe-rences, il offre l’une des plus ments sociaux.grandes capacités hôtelièresde la capitale haïtienne, dans HÔTEL LE PLAZA :un cadre relaxant et sécuri- www.plazahaiti.comsé. L’Hôtel Le Plaza n’a subi reservations@plazahaiti.comaucun dommage pendant le Les numéros suivants sontséisme du 12 janvier 2010 reliés au réseau américainet a toujours continué ses et sont accessibles depuisopérations sans interruption l’étranger seulement :depuis cette date. + 1 (866) 356 54 07 + 1 (305) 394 69 84Il offre aux voyageurs d’affai-res un hébergement confor- Les numéros suivants sonttable dans une atmosphère reliés au réseau haïtien etverdoyante. Internet sans fil, sont accessibles depuis Haïtipiscine située au cœur d’un et l’étranger :jardin tropical, centre d’affai- + (509) 28 14 6000res et parking privé; tout y estdisponible, notamment pourle tourisme d’affaires. L’Hôtel HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 45
  • 42. HÔTEL VISA LODGE Tout près de l’aéroport inter- gens d’affaires à se rencontrer, national Toussaint-Louvertu- échanger et conduire des affai- re, l’Hôtel Visa Lodge se veut res tout en profitant des équi- un hôtel d’affaires. C’est un pement de loisirs. véritable refuge pour les gens d’affaires, les journalistes in- Hôtel Visa Lodge : ternationaux, les diplomates www.visalodge.com et les visiteurs. Route des Nîmes, Port-au-Prince, HAITI Il offre quotidiennement des services@visalodge.com buffets créoles et des com- 1 (305) 422.1588, modités telles qu’Internet à (509) 28.13.07.77 haute vitesse, un cybercafé, (509) 28.12.28.14 des salles de conférence. (509) 28.12.28.15 Visa Lodge est doté d’un (509) 28.12.28.16 jardin agréable et invitant à (509) 28.12.28.17 la détente. L’hôtel dispose aussi d’une piscine, de deux bars avec télévision satel- lite, d’une salle munie d’une table de billard et d’un bar. Visa Lodge propose en outre un service de transport de et vers l’aéroport et un sta- tionnement qui attirent des46 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 43. SERVOTELServotel dispose de 54 cham-bres à coucher, 36 standards la clientèle personnalisé, Ser- votel garantit à ses clients unet 18 suites, toutes équipées séjour de qualité. Cet établis-d’un accès internet et d’une sement vous offre égalementtélévision à écran plat avec un restaurant, une piscine, un20 chaînes disponibles. Quel- espace terrasse et une salleque soit le but de votre sé- de sports.jour, qu’il soit professionnelou personnel, il vous offre un Pour les professionnels etenvironnement confortable et hommes d’affaires qui sont àagréable. Sa proximité avec la recherche d’un espace del’aéroport Toussaint-Louvertu- travail, Servotel propose diffé-re constitue un atout majeur rents forfaits pour la locationpour les visiteurs. des salles de réunion.Cet hôtel orienté vers le sec- Servotelteur des affaires a été inau- www.servotelhaiti.comguré en novembre 2011. Sa Boulevard Toussaint-Louvertureconstruction, certifiée par la Zone cargo, Port-au-Princefirme internationale Myamoto (509) 28.12.75.00International Structural and info@servotelhaiti.comEarthquake Engineers, s’ins-crit parmi la toute premièreen Haïti qui tient compte desnormes parasismiques.Avec une architecturecontemporaine, un service à HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 47
  • 44. PÉTION-VILLE, LA GRANDE MÉTAMORPHOSE ! Fondée en 1831 par le président Jean-Pierre Boyer et baptisée en l’honneur d’Alexandre Pétion, son prédécesseur, Pétion-Ville était autrefois un lieu de villégiature. Pendant longtemps cette commune fut un quartier rési- dentiel qui surplombait Port-au-Prince. Depuis une dizaine d’années et en particulier depuis le séisme de 2010, cette ville a connu une explosion démographique et est devenue un réel centre commercial, véritable alterna- tive au centre-ville de Port-au-Prince. Le centre de cette commune est situé sur les hauteurs de la capitale, à 20 minutes environ du Champ de Mars… lorsqu’il n’y a pas d’embouteillages !48 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 45. HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 49
  • 46. ROYAL OASIS Toute la ville en parle. En shopping. Plusieurs bouti- décembre 2012, Royal Oasis ques de la place y seront verra le jour. Cet établisse- présentes dont Ibiza (prêt- ment hôtelier haut - de - gam- à-porter hommes), Karma me sans précédent en Haïti (prêt-à-porter femmes), offrira 130 chambres nichées Edge (électronique), Atelier UN MODÈLE D’INNOVATION EN HAÏTI en plein cœur de Pétion-Ville au milieu d’un exceptionnel parc paysagé de verdure tro- Canush (meubles et acces- soires), Caprice Events (évé- nements sur mesure), Celini picale. De l’Avenue Panamé- (prêt-à-porter enfants et ricaine, les passants s’émer- adolescents), Le Boudoir de veillent déjà de cet immeuble Françoise Elysée, le bijoutier aux couleurs d’un arc-en-ciel JoJo, etc. pastel qui illumine le ciel bleu d’un Pétion-Ville qui fait peau Outre les magasins, Royal neuve. Oasis disposera d’une suc- cursale de banque, d’un Le designer Cecilia Russo et café-terrasse, de restau- l’architecte Georges Lescot, rants, de bars, un lobby bar, fidèles à l’inspiration de dé- trois «business centers» et part de la regrettée architecte d’espaces parking sécuri- Nadim Hippolyte, ont dévelop- sés. pé pour l’hôtel un aménage- ment haut-de - gamme inspiré Complexe Oasis de la culture locale mais ancré http://www.oasishaiti.com/ dans une référence cosmopo- 115, Avenue Panaméricaine litaine internationale. Partout Pétion-Ville à Royal Oasis, l’établissement info@oasishaiti.com dégage une personnalité ar- Tél : (509) 29 40 62 74 chitecturale impressionnante grâce aux formes, au mobilier, aux couleurs, à la verdure, à l’éclairage, aux plans d’eau, aux objets d’art…. La plupart des suites offrent une vue magnifique sur la baie de Port- au-Prince ou la plaine du Cul- de-sac. Royal Oasis offrira de nom- breuses commodités à ses clients dont un centre de conférences, une galerie d’art et une élégante promenade50 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 47. HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 51
  • 48. L’HÔTEL KARIBELE FLEURONDE L’HÔTELLERIE EN HAÏTI52 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 49. L’hôtel Karibe vous invite là où beauté et nature se Pour un voyage d’affaires ou des vacances en famille, l’ouverture prochaine d’une centaine de chambres et d’unconfondent. Vous évoluerez dans une atmosphère fée- cet hôtel offre un service personnalisé et des commodi- bar de toit (« rooftop »). Plusieurs personnalités internatio-rique qui vous procurera une sensation de bien-être et tés destinées à satisfaire toutes vos attentes. L’hôtel nales y ont séjourné parmi lesquelles, Bill Clinton, Michaëlleun répit empreint de confort et de raffinement grâce au Karibe dispose de 87 chambres de tout confort, dont Jean, Oprah Winfrey, Ben Stiller et Miley Cyrus, pour ne citersouci du détail de cet établissement. une suite présidentielle, une brasserie vous proposant que ceux-la. des mets tropicaux et une cuisine internationale. CetSon superbe édifice historique bénéficie d’un empla- hôtel réputé pour être le meilleur du pays offre égale- KARIBE HÔTELcement idéal au cœur du Juvénat, un quartier près de ment un ensemble d’aménagements (bar, gym, piscine, Juvenat 7 Petion-Ville HaitiPétion-Ville, connu pour sa sérénité ainsi que pour son spa, terrain de tennis, salles de conférences) pour que (509) 2812-7000accès facile aux principaux centres d’activités de Port- chaque séjour devienne une expérience unique. Cet éta- http://www.karibehotel.comau-Prince et Pétion-Ville. blissement de luxe est en train de s’agrandir et prévoit Réservations : reservation@karibehotel.com HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 53
  • 50. 54 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 51. HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 55
  • 52. BOTANIK Profitez des services raffinés du Botanik Spa, un havre de Il offre aussi des soins de luxe tels que le lifting sans Botanik Spa paix où la détente du corps, la relaxation de l’esprit et le chirurgie au caviar ou un gommage au café haïtien/traite- www.botanikspa.com ressourcement de l’âme sont des priorités. ment anticellulite. Vous y trouverez tout pour vous déten- Karibe hôtel dre l’esprit, harmoniser la silhouette, ressourcer la peau et (509)28127070 Réputé pour être le meilleur spa d’Haïti, le Botanik Spa prolonger votre jeunesse. (509)28127071 est un véritable temple de l’esthétique, un espace de rêve (509)29442222. SPA qui conjugue l’amour du beau et la modernité. Ouvert aux Services offerts : soins corporels, massothérapie, un salon hommes et aux femmes, il offre les dernières techniques Haute Coiffure, épilation à la cire, certificats cadeaux. de soins du visage parmi lesquelles, la microdermabra- sion, une technique douce anti-âge, sans douleur et qui complète un programme de rajeunissement cutané.56 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 53. LE KINAM HÔTELCet hôtel est un établisse- Jackson, Stevy Mahy, Jonathanment de référence pour sa Demme et Lilian Thuram, entrelocalisation très pratique à autres.Pétion-Ville, l’efficacité, lacourtoisie et la discrétion de Cet établissement a très bienson personnel. résisté au tremblement de ter- re de 2010 grâce à sa structureLe Kinam Hôtel, qui date des en bois. La construction de 85années 1900, était à l’épo- nouvelles chambres est prévueque un petit hôtel de neuf pour fin 2013. Le Kinam offrirachambres. Rénové en style aussi à sa clientèle plusieurs« gingerbread » en 1985 par nouveaux aménagements dontl’architecte français Chris- une salle de conférence- ban-tian Goguet, ce dernier a pu quet, un restaurant, un bar,créer 41 chambres avec des un espace commercial et unedétails et des coupes de toi- structure de parking sou-terraintures uniques en ce genre. à trois niveaux pouvant rece- voir 106 véhicules.Propre à Haïti, le style gin-gerbread s’inscrit cependant Cette nouvelle extension dudans des mouvements archi- Kinam comprendra un édificetecturaux internationaux : hé- de sept niveaux.ritier de l’éclectisme du XIXesiècle, proche des tendances Le Kinamarchitecturales régionalistes http://www.hotelkinam.comen Europe, notamment dans Place St. Pierrel’architecture balnéaire et Pétion-Ville, Haïtithermale en France, en Suis- (509) 2944 6000,se et en Belgique, le style (509) 2945 6000gingerbread évoque certains (509) 2945 6001aspects du style victorien que info@hotelkinam.coml’on retrouve sous diverses reservation@hotelkinam.comformes dans la Caraïbe.Le Kinam Hôtel a abrité denombreuses personnalitésinternationales parmi lesquel-les Wyclef Jean, Lionel Jos-pin, le Révérend Père Jesse HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 57
  • 54. HÔTEL VILLA CRÉOLE L’Hôtel Villa Créole maintient Au petit-déjeuner, les fruits du sa tradition, vieille d’un demi- pays et les spécialités de la siècle, d’accueillir les visiteurs maison sont présentés à ciel d’Haïti et a acquis une répu- ouvert sous un grand amandier tation internationale pour son au bord de la piscine. Le déjeu- service discret et efficace, ses ner et le dîner s’organisent aus- chambres impeccables et son si près de la piscine. personnel qualifié et courtois. Contactez-nous à info@villa- Les chambres et suites à la creole.com Villa Créole sont situées dans un splendide jardin tropical Tél. qui foisonne de plantes et de (509) 2941.1570 fleurs exotiques. Les jardins (509) 2941.1571 incitent à la promenade et à (509) 2941.1609 la détente dans un cadre en- (509) 2941.0150 chanteur. www.villacreole.com Les services offerts par la Vil- 30, Impasse José de St. Martin la Créole assurent un séjour Rue Panaméricaine agréable et détendu : accès Pétion-Ville, Haiti sans fil à l’Internet dans tou- tes les chambres et tous les espaces publics, télévision par satellite, piscine, salle de gym, terrains de tennis, le tout dans une ambiance sereine teintée de confort et de raffi- nement.58 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 55. HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 59
  • 56. LEÉCOLOGIQUE UNIQUE UN REFUGE MONTCEL60 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 57. Pour vos réunions d’affaires, vos séminaires, votre « Ticadaie » est produit à partir de matières végétales, Riobé. Le Montcel offre l’option de camping avec location delune de miel, de bons moments en famille ou entre une création du Montcel, fervent adepte du développe- tentes où vous profiterez pleinement de ce paradis sauvage.amis, loin du bruit et de la pollution, il n’y a rien com- ment durable et qui s’attelle à développer sa vision deme Le Montcel. Dans la fraîcheur des montagnes de l’Haïti de demain. Le MontcelKenscoff, à 9 km de Kenskoff, ce complexe écologique Réservation : montcel@aol.coms’étend sur 15 hectares de terre et met à votre dispo- Les amoureux de la nature seront ravis en séjournant Rte de Kenscoff, Belotsition 36 chambres confortables, réparties dans des dans ce véritable refuge écologique. Le Montcel offre Port-au-Prince, Haïtichalets originaux. aussi à ses clients une panoplie d’activités: équitation Téléphone : pour enfants, bicyclette, football, baby foot, racquetball, (509) 3702-7244Ses deux restaurants, Anse d’Azur et Géranium, vous basketball, ping-pong, et met à votre disposition deux (509) 3701- 4777feront découvrir une cuisine créole de choix. De plus, terrains de tennis et deux mini tennis. Il propose aussi (509) 3702-7202leur spécialité BBQ est cuisinée avec le charbon écolo- des excursions permettant de contempler des paysa-gique « Ticadaie » qui est utilisé à 80 % dans la cuisine, ges uniques, de découvrir les cultures avoisinantes, desen remplacement du gaz propane importé. Ce charbon plantations de fraises, ainsi que l’escalade du Morne HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 61
  • 58. LE PARC HISTORIQUE DE LA CANNE À SUCRE : LIEU DE MÉMOIRE ET DE SPECTACLES L’ancienne habitation sucrière de Cha- teaublond, située à Tabarre (banlieue nord de Port-au-Prince) est l’un des rares sites historiques rénovés du pays. Bapti- UN MUSÉE AUX sée Parc historique de la Canne à Sucre, elle est aujourd’hui devenue un haut lieu COULEURS de spectacle et un musée qui participe à l’effort de préservation de la mémoire COLONIALES collective. Le cœur du Parc historique de la Canne à Su- Le parc a ouvert ses portes le 22 août cre est sans doute son musée qui présente 2004, jour commémorant la révolte des des collections en plein air et en salles. Dans esclaves, une façon de marquer à la fois la cour de cette ancienne habitation sucrière, le bicentenaire de l’Indépendance d’Haïti on trouve des instruments aratoires utilisés et la Route de l’Esclave. Avec ce parc, sur les plantations de canne à sucre et les la Fondation Françoise Canez Auguste manufactures de fabrication du sucre. s’est donné un devoir de mémoire. Situé au Boulevard 15 octobre sur l’ancienne Aux vestiges déjà sur place sont venus s’ajou- habitation sucrière Chateaublond (1771- ter d’autres objets. En effet, avec ses cloches, 1803) et s’étendant sur plus d’un hec- moulins, chaudières, barriques, cheminées tare de terre, le Parc retrace quelque peu ainsi qu’une étuve, un aqueduc et un train l’évolution de l’économie sucrière de qui parsèment l’espace, le Parc historique de l’époque coloniale à la première moitié la Canne à Sucre offre une ballade à travers du XXe siècle. l’histoire. Véritables témoins de leur époque, ces objets nous replongent dans l’histoire co- loniale et les habitations sucrières Depuis son ouverture, le musée du Parc his- torique de la Canne à Sucre propose des visi- tes guidées de ses collections. Ainsi, quelque 3000 écoliers et jeunes fréquentent le Parc chaque année dans le cadre de promenades éducatives ou récréatives.62 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 59. HÔTE DES PLUSBEAUX SPECTACLESSi le Parc a été créé dans un souci depréservation de la mémoire, au fil des an-nées, son adresse est devenue célèbrepour les concerts, foires et autres activi-tés culturelles qu’il a hébergés. Pas moinsde 100 concerts et foires ont déjà étéréalisés, sous la coordination de René-Max Auguste, dans cette cour très priséepour sa convivialité. Au fil du temps, leParc est devenu l’hôte des plus grandsrendez-vous culturels réalisés depuis cescinq dernières années en Haïti, éclipsantquelque peu le musée et sa fonction de «gardien de la mémoire ». HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 63
  • 60. En quittant Port-au-Prince, la route du Nord vous emmène vers un long littoral de plages s’étendant sur 15 km. Il a été baptisé « Côte des Arcadins » en 1984 et comprend près de 500 chambres d’hôtels pour un investissement total de 500 millions de dollars. Les infrastructures de la Côte des Arcadins accueillent cha- que semaine environ un millier de personnes, soit 30 % de la capacité hôtelière disponible. Sur 22 millions de touristes qui visitent chaque année la Caraïbe, seulement 300 000 viennent en Haïti. Toutefois, le nouveau gouver- nement du président Martelly s’active à la relance du touris- me dans cette zone et un par- tenariat public-privé a pu abou- tir à dégager 10 priorités : la mise en état des installa- tions d’accueil et de sortie de l’aéroport, la réhabilitation des routes 9 et Nationale numéro LA CÔTE 1, la mise en place des mesu- res nécessaires de sécurité sur les voies d’accès, la pro- tection de la biodiversité mari- ne et le contrôle de la pêche, la mise en œuvre du schéma DES ARCADINS de l’aménagement touristique de la Côte des Arcadins et la mise en place d’un système d’incitation fiscale et de faci- litation des démarches admi- nistratives et douanières figu-64 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 61. rent parmi les propositions que leConseil Régional Côte des Arcadinsde l’Association Touristique d’Haïti(ATH) a soumis au président de laRépublique.Par ailleurs, pour lutter contrel’envahissement des plages parles ordures en plastique et autres,les six installations hôtelières, quin’exploitent que 30 % de la capa-cité réelle des chambres de la Côtedes Arcadins, se sont récemmentmises ensemble pour assainir leursplages et participer au recyclage.La Côte des Arcadins est donc prê-te à accueillir les touristes, commel’a déclaré Lio Kiefer, journalistespécialisé dans le domaine duvoyage, suite à sa visite en Haïtien avril 2012, dans le journal LeDevoir de Montréal : « La Côte desArcadins est accessible facilementde Port-au-Prince et jouit de quel-ques identités hôtelières qui n’ontrien à envier aux mêmes identitésdans les Antilles françaises. Pourceux et celles qui veulent voguer adlib, l’île de Gonâve est à une portéede chaloupe motorisée ou de voilebien équilibrée. On est sur cettecôte, adossée aux hauteurs envi-ronnantes, avec la Grande bleuedroit devant … ».**Lio Kiefer, Haïti - La Côte des Arcadins estprête…Le Devoir, 10 mai 2012. HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 65
  • 62. 66 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 63. HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 67
  • 64. LE CLUB INDIGO À une heure de l’Aéroport Inter- Le Club Indigo offre 1500 mè- national de Port-au-Prince et loin tres de plage de sable blanc et des turpitudes de la capitale, la plus grande piscine d’Haïti le Club Indigo jouit du plus bel (eau douce, plus de 600 m²) emplacement de la Côte des Ar- avec un petit bassin réservé aux cadins. C’est d’ailleurs ici que enfants et un bassin de water- s’était installé l’ancien Club polo. Med. Depuis 2006, un consor- tium de propriétaires haïtiens En séjournant au Club Indigo les s’est résolument engagé dans adeptes du tourisme responsa- le développement économique ble et équitable pourront aussi de Montrouis et de sa région, la participer au développement Côte des Arcadins. durable de toute une région souvent affectée par des désas- Ce vaste complexe hôtelier rési- tres naturels. Depuis 2008 et dentiel, de loisirs et d’affaires en particulier depuis le séisme, unique se situe entre mer et Club Indigo s’est engagé à sou- montagne le long d’une plage tenir des paysans de la Côte en infinie de sable blanc, dans le achetant leur production au prix cadre luxuriant et enchanteur du marché. d’un vaste parc tropical de 50 hectares où foisonnent toutes Résultats : La production de les espèces de palmiers d’Haïti. décembre 2009 a été achetée en totalité par Club Indigo qui a Durant votre séjour, vous pour- continué jusqu’après le séisme rez profiter à loisir de toutes les au terme de la récolte, créant infrastructures sportives pour un apport supplémentaire en ar- y pratiquer vos sports favoris. gent qui a permis au groupe de Le soir, vous apprécierez les paysans de tirer des bénéfices animations et ambiances musi- nouveaux et de rembourser le cales ainsi que des concerts, prêt; 1000 plantules de citron- dîners cabarets et dîners dan- niers ont été achetées par Club sants. Indigo et 500 ont été plantées sur le site.68 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 65. De nombreuses excursions sontoffertes par cet établissement etles enfants sont pris en chargepar un groupe d’animatrices pourleur faire découvrir de nombreusesactivités et animations surveillées.Club Indigo, votre nouvelle destina-tion sur la Côte des Arcadins !http://www.clubindigo.netreservations@clubindigo.netTéléphones :(509) 3650-1000(509) 3651-1000(509) 3441-1000 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 69
  • 66. MOULIN SUR MERLE CHARME D’UNE AUTHENTIQUEHABITATION COLONIALE70 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 67. Sur la Côte des Arcadins, Moulin sur Mer, une habita- Des fontaines, des lacs et des sculptures égrènent les était le plus grand producteur de canne à sucre de lation sucrière datant du XVIIIe siècle, est unique dans son magnifiques jardins qui vous mèneront au restaurant, Caraïbe. L’aqueduc en pierre qui existe toujours conti-genre. Elle raconte l’histoire d’un passé pittoresque tout une piscine, une plage de sable granuleux et de galets et nue d’acheminer l’eau vers une roue géante en bois deen préservant, avec élégance, le confort d’un complexe 90 chambres climatisées, dont des bungalows rénovés 20 pieds de diamètre qui fut utilisée dans le temps àtouristique balnéaire doté d’infrastructures modernes. avec vue sur la mer. Le restaurant offre trois espaces à broyer la canne pour extraire son jus. Ce musée colo- diner surplombant la baie de La Gonâve : le Voumtak, le nial permet de se rendre compte de ce qu’était uneLe cadre est enchanteur, immense et élégamment agen- Boucanier et l’Espadon. plantation grâce notamment à une maquette reconsti-cé. Moulin sur Mer est l’œuvre de l’architecte de renom, tuant les lieux de vie et les conditions dramatiques deGérard Fombrun, qui, en 35 ans de création, d’imagina- À l’entrée de Moulin sur Mer, le Musée Ogier-Fombrun travail des esclaves.tion et d’innovation, a transformé cette ancienne planta- vous racontera l’histoire d’Haïti datant de la périodetion en l’hôtel le plus luxueux de la Côte des Arcadins. précolombienne à l’époque coloniale de 1794 où Haïti HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 71
  • 68. Les somptueux jardins reflètent plus de 35 ans de contribution personnelle de Mme. Nicole Fom- brun, qui a réalisé des arrange- ments superbes de palmistes, cocotiers, dattiers et autres plantes ornementales typique- ment caribéennes. Promenez- vous au travers des 14 hecta- res de jardins autour du Musée Ogier-Fombrun où vous verrez toute une variété d’exoras, de lauriers et d’autres plantes exo- tiques. Un total de 22 hectares fait l’harmonie parfaite d’un do- maine historique unique. Moulin sur Mer http://www.moulinsurmer.com/ KM 77 Rte. Nationale No.1 Montrouis, Haiti info@moulinsurmer.com Téléphones : (509)3701-1918 (509)3702-1918 US VOIP: 1-786-206-638372 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 69. HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 73
  • 70. LA CÔTE DES ARCADINS VUE PAR Lio Kiefer est un journaliste très connu, spécialisé en tourisme, et qui est venu en avril 2012 en Haïti à l’invitation du ministère du Tourisme et d’Incas Productions Inc. Lio LIO Kiefer a plus de 30 ans d’expérience dans son domaine et écrit dans Le Devoir de Montréal. Sa chronique s’intitule « Voyager avec Lio KIEFER Kiefer » et peut être consultée sur le lien suivant : http://www.ledevoir.com/opinion/blogues/ voyager-avec-lio-kiefer74 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 71. LIOKIEFER HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 75
  • 72. Haïti - La Côte des Arcadins est prête…Par Lio Kiefer, Le Devoir, le 10 mai 2012.Depuis une semaine, je sillonne Haïti, àla recherche de lieux de tourisme de baseacceptables, hors du commun, ciblés,mais surtout prêts à recevoir aujourd’huides touristes qui ne soient pas nécessai-rement des kamikazes de la jungle cari-béenne.Eh bien! Le résultat est là! La Côte desArcadins est accessible facilement dePort-au-Prince et jouit de quelques identi-tés hôtelières qui n’ont rien à envier auxmêmes identités dans les Antilles françai-ses.La Route N1, qui va de l’aéroport de Port-au-Prince à cette côte, est la meilleurede l’île. C’est une construction datant del’ère duvaliériste, qui, dans sa mégaloma-nie archaïque, avait même baptisé le villa-ge de Cabaret, Duvallierville. Aujourd’hui,le village a retrouvé son nom et le marchéde Cabaret est un joli petit endroit.Ensuite, c’est une enfilade de 6 hôtelssur une cinquantaine de kilomètres avecpieds dans l’eau qui sont offerts. Pourla plupart, ce sont de petites structuresfamiliales.Pour ceux et celles qui veulent voguer adlib, l’île de Gonâve est à une portée dechaloupe motorisée ou de voile bien équi-librée.On est sur cette côte, adossée aux hau-teurs environnantes, avec la Grande bleuedroit devant…76 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 73. HÔTELS Kaliko. C’est un ancien tout inclus qui a déjà fait les pages de Tours Mont-Royal, d’Exosol et de Tours Chanteclerc, au Québec, jusqu’auxOuanga Bay. Wahoo Bay Beach Resort. années 90. Et on sent un peu le club usé par les années, dans le profil de la piscine et desPetite structure de quelque trente cham- Il est allemand et elle est brésilienne une déco très dépouillée. Deux suites aménagements balnéaires. Une simplicitébres aménagées avec simplicité et har- et ils tiennent cet hôtel d‘une trentaine et un appartement font partie de l’en- involontaire qui propose des bungalows avecmonie avec vue sur jardin tropical et sur de chambres depuis de nombreuses semble. Plages qui s’étendent en long chambres communicantes pour familles. Etpetite plage. Club de plongée qui sert années. Excellente cuisine, si j’en juge à droite et c’est une chance, car juste à un édifice qui distille des chambres simplesde repaires d’hommes et femmes-gre- la langouste grillée, les desserts et les côté à gauche se trouve la plage publi- dans leur décor, mais doubles dans leur struc-nouilles pour toute la région. Cuisine mises en bouche qu’étaient accras, que. Et qui dit publique dit bruyante. Wifi ture, avec vue sur la mer. Plage de caillouxcréole et accueil au millimètre. Wifi gra- ceviche de crevettes et de poisson. disponible. plats… de l’autre côté de la plage publique.tuit. Ambiance jeune autour du bar. Très jo- Cuisine créole et internationale. lies chambres avec des lits doubles et HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 77
  • 74. Club Indigo. très rare dans les Caraïbes. Pas si Lodge. Des jardins salvateurs au milieu d’une loin de la vérité, puisque le lieu a tout zone presque industrielle. Agrandissement de L’ancien Club Med. Avant de décrire d’abord été la maison de plage de la l’hôtel à venir. Si vous voulez un lieu d’héberge- l’hôtel, on doit se rappeler un détail. famille Fombrun. Si sur le site d’une ment atypique, vous pouvez rejoindre dans les Quand le Club Med jetait son dévolu ancienne habitation sucrière du XVIIIe hauteurs le Monastère bénédictin de Morne St sur un lieu, c’était très souvent pour siècle. De maison de plage à bunga- Benoît. Le tout inclus de la retraite spirituelle. une plage. Et le Club Indigo a hérité de lows de plage… Un autre hôtel, le Xaragua, avec une soixante de la plage et des structures de chambres chambres. qui n’étaient pas la force du Club Med. Et des structures de charmes d’un éta- Ce dernier est ouvert à nouveau depuis ge se sont vues ajoutées au fur et à quelques années. Les personnes qui mesure des années. Un peu plus d’une travaillaient au Club précédemment soixantaine de chambres avec lits dou- se sont donc toutes retrouvées ici. bles, lit King et suites. Excellente cui- Comme si la fermeture n’avait pas sine sous forme de buffet ou à la carte existé. On refait les chambres une par dans 3 restos différents. Petite plage une. Et on a gardé une approche de la de sable granuleux. Wifi disponible. bouffe par buffets hautement garnis et Quand j’évoquais le dessin, c’était le divers. crayon de Gérard Fombrun, paternel de la famille et architecte de renom. Plus Appartements disponibles et chambres de 30 ans à remettre sur pied l’habi- qui s’étalent autour de l’ensemble. tation sucrière et à en faire le Musée Jeux pour enfants, piscine de grande Ogier-Fombrun (lire plus bas). taille. Fait important ; les mariages et cérémonies ne sont pas au milieu des Lors de ma visite, j’ai fait connaissan- touristes, mais dans un pavillon à part. ce avec des oies hautaines, deux sin- Wifi disponible. Bonne carte des vins. ges caractériels, deux tortues amou- Le Club Indigo se place également sur reuses, des paons qui ne font pas un tourisme durable et équitable, per- la roue sur demande et des pigeons mettant aux cultivateurs du coin, de bavards. Dans cet immense jardin, des revendre leurs productions maraîchè- sculptures de Mireille Fombrun, l’une res au Club. Pour connaître un quidam des filles de l’aïeul. Monsieur Fombrun qui peut être guide dans les environs et a toujours eu une prédisposition pour qui connaît tout le monde, demandez s’entourer de belles filles. Dominique Bayard, un grand gaillard sans âge qui Carvonis, son autre fille, s’occupe de est très hétéro (le nom ne peut s’inven- la partie hôtelière et de sa mise en ter). marché. Et son épouse, Nicole, qui l’a beaucoup aidé dans ses recherches et Moulin-sur-Mer. travaux, est d’une élégance journaliè- re. Aujourd’hui, Mr Fombrun rêvait. En pénétrant à l’intérieur des lieux, on se dit que les jardins ont été d’abord La famille possède également un petit tracés à la main et ensuite plantés. hôtel de bungalows à 3 minutes 24 Une qualité de jardin hôtelier qui est de l’aéroport de Port-au-Prince. Visa78 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 75. HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 79
  • 76. Musée Ogier Fombrum Procession d’esclaves en bois dans les jardins de Moulin sur Mer Parc de la Canne à Sucre DES LIEUX La cressonnière qui se trouve au-dessus de Montois. Une qui ne réclament pas le dollar salvateur, des route escarpée que l’on peut rejoindre à pied ou à moby- ados qui saluent le passant, des femmes qui lette. ramassent le cresson, une école avec deux classes et deux tableaux d’ardoise, des hom- Un village qui fait dans le cresson, salade qui est plus po- mes aux champs et un gros amandier… his- À VOIR pulaire que la laitue, la romaine ou autres icebergs. Un jar- toire de se calmer les nerfs. din d’Eden, car outre les bassins de pierre et d’eau pure que sont les cressonnières, il y a profusion de mangues, Le Musée colonial Ogier-Fombrun : un vérita- goyaves, et autres fruits tropicaux. Les chèvres aperçues ble parcours historique de la riche histoire haï- seront plus tard du cabri grillé et le cochon encore silen- tienne. Des artefacts taïnos à ceux de l’escla- cieux ne le sera pas longtemps. Des enfants par dizaines vagisme et du colonialisme, on se promène80 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 77. Construit au lendemain de l’Indépendance d’Haïti en 1804, selon une ordonnance de Jean-Jacques Dessalines, le Fort Drouet fait partie du système de défense mis en place pour parer à un éventuel Sachets pour chasser les mouches retour offensif des Français. L’habitation Lamothe, construite sur un petit plateau légèrement en contrebas du Fort Drouet, semble être protégée par celui-ci. Le quartier des esclaves de l’habitation Lamothe, Cette habitation s’assimile davantage à un vaste complexe Non loin du Fort Drouet et de l’habitation Lamothe se trouve le site un vaste carré dont trois côtés comportent chacun industriel qu’à une habitation caféière traditionnelle, car aucune de l’habitation Dion. Elle est le prototype de l’habitation caféière sept cellules d’environ 16 m² où l’on enfermait les évidence de cellule d’esclave n’est trouvée sur le site. traditionnelle et s’étale sur une superficie de 4200 m². esclaves après le travail.dans un dédale de meubles, avec de nombreuses référen- au-Prince, un tour du côté Parc historique de la canne à su- http://www.ledevoir.com/opinion/blogues/voyager-ces qui expliquent les différents items en montre. Une ma- cre est également un incontournable. En dehors de l’histoire avec-lio-kiefer/349601/haiti-la-cote-des-arcadins-quette géante de l’habitation sucrière et les fers qui enser- et des salles pour concerts, un restaurant et un détail amu- est-preteraient les esclaves démontrent les conditions de grandeurs sant; les chasse-mouches naturels qui pendent à l’extérieur.bourgeoises et celles des travailleurs de la canne. La Roue De petits sacs d’eau pendus aux poutres extérieures. Quandqui faisait tourner l’eau, comme symbole géant de cette la mouche s’approche et se regarde, elle se voit énorme etépoque. La maison qui l’abrite est la maison originale, tota- s’enfuit… Un lieu également de spectacles à l’extérieur.lement restaurée, avec salle de conférence à l’appui. On yprévoit des ajouts, une bibliothèque, etc. Trekking dans les hauteurs et visite de Fort Drouet avec sur la route, les ruines des habitations coloniales. La route* Dans le registre de la canne à sucre et si vous êtes à Port- est difficile... HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 81
  • 78. HISTORIQUEDU CARNAVAL En Haïti, les racines du carnaval remontent au après la soupe traditionnelle du 1er janvier, ensuite temps des colonies. C’était un moment de répit après la fête des « Rois ». Ainsi, on commémorait le où les grands planteurs et les colons appréciaient carnaval en Haïti comme une fête de grandes réjouis- la dramaturgie locale de leurs esclaves de talent. sances à travers les rues de Port-au-Prince, des ban- Ces festivités se prolongeaient pendant des jours lieues et de la province.HAÏTIEN dans de grandes convivialités où le bétail et la moisson ornaient les tables. Le carnaval haïtien est divisé en deux parties : La première, dénommée « exercices », considérée com- Cette fête est rentrée comme par enchante- me une sorte de préparatifs au cours desquels les ment dans les festivités nationales et le peuple dimanches précédant les jours gras sont animés s’égayait dans la débauche populaire d’abord depuis le matin après les offices religieux avec les82 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 79. Lamayot, Machan fey, Chaloska, etc, au côté des ban- bes de bois, ti piké, choucoune, grosses têtes et autres En l’année 1938 le roi mannequin fut remplacé par un roides à pied qui évoluaient soit le matin ou l’après-midi, masques. humain paré de très beaux habits et le char était pourvuselon les motivations. d’une table richement garnie d’excellents mets et de bois- En l’année 1927, Haïti a eu son premier carnaval orga- sons. Haïti a inauguré le carnaval de nuit qui prenait fin àLa deuxième partie, le carnaval proprement dit, s’iden- nisé avec pour reine Mlle Duplessis, devenue plus tard, 20 h en l’année 1948 sous le gouvernement de Dumarsaistifie aux trois jours gras. C’est le temps de la réjouis- Mme Gontran Rouzier. À cette époque le roi était un man- Estimé.sance suprême et des grands déguisements. En effet, nequin qui était promené durant les trois jours puis brû-les dimanche, lundi et mardi gras donnaient lieu à un lé devant la tribune officielle. Le cortège s’ébranlait à La première bande carnavalesque a émergé du quartierdéfilé ponctué de méringues, de danses et de chants 15 h et prenait fin à 18 h dans le but de permettre aux populaire du Bel Air et s’appelait « Soleil Brillant ». Elle ade toutes sortes où se défoulaient Indiens, Hindous, participants et spectateurs de rentrer chez eux et de se été suivie, l’année suivante, par « Foudre du Ciel », issue duArabes du désert, bœufs, cyclistes, motocyclistes, jam- préparer pour le bal travesti. HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 83
  • 80. Morne à Tuff. Ces bandes étaient finan- cièrement soutenues par les notables de leurs régions respectives. Du XVIe au XXIe siècle, le carnaval haïtien a subi de profondes transformations tant au niveau des groupes traditionnels que pour les formations musicales. Les an- nées 60 ont vu l’émergence des groupes Compas Direct dirigé par Nemours Jean- Baptiste et Cadence Rampa de Webert Sicot. Les groupes Gypsies et Difficiles, tous deux de Pétion-Ville, furent les concur- rents des années 70. Aujourd’hui, Carimi, Kreyòl La, Djakout-mizik, T-Vice et tant d’autres représentent le rythme compas, les groupes à tendance rap Barikad Crew, Rockfam, Brothers Posse et ceux de ryth- me racine, Boukman Eksperians et Ram, dominent le pavé durant le défilé carna- valesque. Jusqu’à tout récemment, le carnaval à Port-au-Prince était le « carnaval natio- nal ». Haïtiens et touristes étrangers ve- naient d’un peu partout pour y assister ou y participer. Ces dernières années, le carnaval à Jacmel s’est fait une renom- mée certaine à cause de la créativité de ses artisans et, en particulier, des défilés de ses masques en papier mâché. Des milliers de visiteurs déferlent sur cette ville du Sud-Est pendant ces festivités qui ont lieu généralement une semaine avant celles de Port-au-Prince. Cette année, pour la première fois, le carnaval national s’est tenu dans la troisième ville du pays : Les Cayes.* *Sources combinées: Pyepymanla.com, Vision 2000, Nancy Roc84 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 81. HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 85
  • 82. LE CARNAVAL DES FLEURS86 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 83. Inauguré en Haïti en 1916, la der-nière édition du Carnaval des fleursavait été célébrée en 1973. Sousle thème « Se la pou w la »*, cecarnaval, le second pour l’année2012, a été relancé à Port-au-Prin-ce les 29, 30 et 31 juillet 2012,générant plus de 25 millions dedollars américains, selon le minis-tère de la Communication. Plusd’un million de personnes venuesde la diaspora haïtienne et de paysétrangers ont participé à ce carna-val, permettant à Haïti de réduireune partie de son déficit budgétaireet de renflouer ses revenus à plu-sieurs niveaux. Quant à l’industriehôtelière, elle a généré un chiffred’affaires journalier estimé à 320000 dollars américains.« Nous avons voulu mettre en évi-dence le talent et l’imaginaire haï-tiens. Nous avons voulu montrer lacréativité et la capacité haïtiennesde changer l’image d’Haïti », a faitvaloir Mme Josette Darguste, vice-présidente du comité du carnavalet directrice générale du ministèredu Tourisme.*Il faut y être HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 87
  • 84. LES PLAGES D’HAÏTI Des îlots perdus en mer et inaccessibles au public... Haïti, île idyllique, présentée comme la dernière to- les gazons verts du bord de mer, sous l’ombrage des cocotiers ou talement vierge des Antilles, offre une variété éton- sous les amandiers en dégustant l’eau des noix de coco ou en achet- nante de plages époustouflantes ou très intimes. Le ant des chapeaux pour vous protéger du généreux soleil d’Haïti. Loin choix est vaste et ces plages n’attendent que les in- des complexes tout inclus, du bruit et de leur monotonie, les plages vestisseurs et les touristes. … vous serez envoûtés haïtiennes vous attendent pour une expérience authentique et inoubli- par nos plages uniques, tantôt paradisiaques, tantôt able ! pittoresques. Vous pourrez aussi vous prélasser sur88 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! JACMEL
  • 85. PETIT GOÂVE … à Petit Goâve, dans l’Ouest d’Haïti...… à Marigot, dans l’arrondissement de Jacmel... HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 89
  • 86. ÎLE ... sur la paradisiaque île à Vache... À VACHE ... ou encore, dans le Sud-Est comme à Raymond les Bains... JACMEL ... que ce soit dans le Nord avec la sta- tion balnéaire de Labadie de réputation internationale… LABADIE90 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 87. ... ou à Anse du Clerc, une magnifique plage située seulement à quelques kilomètres de Jérémie dans le Nord-Ouest d’Haïti, nos plages vous couperons le souffle ! JÉRÉMIE
  • 88. Recette cocktail: Rafrechi • 3/4 oz Liqueur Hibiscus Berling • 3/4 oz Rhum Vieux Labbé 3 ou 5 étoiles • 1/4 Citron pressé Faites le mélange directement dans un verre. Terminez avec du 7UP. * A déguster avec modération.Notre liqueur Hibiscus doit son originalité et son goût unique à l’infusion de fleursd’hibiscus rouge d’Haïti dont elle est issue. Sa recette exclusive exalte le côté fruitéet épicé de l’hibiscus dans toute sa splendeur avec ses arômes et saveurs naturels. Autres saveurs : Café, Anisette, Orange et Noix de coco. B erling Les Liqueurs Berling sont produites & embouteillées en Haïti par Berling S.A. sales@berlingsa.com • (509) 2949-7999
  • 89. LA CÔTE SUD...
  • 90. magnifique et pittoresque
  • 91. LE SUD-EST Le département du Sud-Est est l’un des dixD’HAÏTI départements d’Haïti. Son chef-lieu est la ville de Jacmel. Le département du Sud-Est sert de frontière entre la République d’Haïti et la Répu- blique dominicaine. Il est divisé en 3 arrondis- sements et 10 communes : Arrondissement de Bainet (2 communes) : • Bainet • Côte-de-Fer Arrondissement de Belle-Anse (4 communes) : • Belle-Anse • Anse-à-Pitres • Grand-Gosier • Thiotte Arrondissement de Jacmel (4 communes) : • Jacmel • Cayes-Jacmel • Marigot • La Vallée-de-Jacmel Le Sud-Est offre des zones côtières, des plai- nes, des montagnes et des vallées intérieures. Bien que les types de cultures plantées varient selon le sol, l’altitude et l’irrigation, l’agricultu- re et l’élevage sont les principales sources de revenus pour la grande majorité de la popula- tion. Dans les zones côtières, la pêche consti- tue aussi une importante activité. Selon l’ONG Agronomes et Vétérinaires sans Frontières, près de 3 300 familles sont impliquées dans cette activité. Elle fait vivre directement 20 000 personnes et indirectement 10 000 personnes, soit au total près de 7 % de la population dépar- tementale. Du point de vue économique, sa contribution est tout aussi importante.
  • 92. La pêche artisanale génère un chiffre d’affai- Sur la côte Sud, le ministère du Tourisme a sélectionnéres annuel supérieur à 200 millions de gourdes l’axe Jacmel/Port-Salut/Camp Perrin comme zones de(5 millions d’euros soit plus de 6,2 millions de développement touristique intégré. Nous vous invitonsdollars américains) et les investissements dans à découvrir une partie de ce département connu, entreles activités de pêche se chiffrent à près de 110 autres, pour son hospitalité, son carnaval, ses 120 kmmillions de gourdes (2,7 millions d’euros ou de côtes et qui attend à bras ouverts la venue des pro-3,3 millions de dollars américains). Elle contribue chains investisseurs nationaux et internationaux spécia-donc de manière considérable au maintien d’em- lisés dans le domaine touristique !plois dans les zones où les opportunités écono-miques s’ouvrent au monde et aux investisseursgrâce aux nouvelles dispositions prises par le gou-vernement de la République.
  • 93. Île de la Tortu Nord-Oue Gonaï Île de la Gonave Port Grande-Anse Nippes Sud Les Cayes Île à Vache98 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 94. ue Cap-Haïtienest Nord Nord-Estïves Artibonite Centret-au-Prince Ouest Sud-Est Jacmel HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 99
  • 95. Réputée pour ses plages, son architecture coloniale française, son centre historique, son arti- sanat et son carnaval annuel, Jacmel a la réputation d’être la capitale culturelle d’Haïti et attire depuis de nombreuses années les touristes de la diaspora et les étrangers, en quête d’un charme authentique. Jacmel est la quatrième ville d’Haïti. Sa population est estimée à 40 000 habitants. La qualité de vie aide à maintenir dans la ville un climat de paix et de stabilité difficilement comparable avec les autres régions du pays. Découverte par les touristes vers la fin de la décennie 1970, Jac- mel et sa région représentent la troisième destination des touris- tes nationaux et étrangers, après Port-au-Prince et Cap-Haïtien, et offrent un potentiel de développe- ment d’un tourisme culturel qui, s’il était bien exploité, pourrait se mesurer avec celui d’autres ré- gions touristiques de la Caraïbe. Cette année, Jacmel a été clas- JACMEL sée, par la BBC Lonely Planet, quatrième des huit plus belles villes à visiter dans les Caraïbes. LA BELLE !100 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 96. VILLE-PHAREDU NOUVEAUDÉVELOPPEMENTTOURISTIQUESituée à 118 km de Port-au-Prin- Les sites naturels de la régionce, dans le département du Sud- du Sud-Est constituent de véri-Est, Jacmel, grâce à sa richesse tables merveilles. Plusieursculturelle, est sur le point de bassins se succèdent, dont ledevenir la principale destination fameux Bassin Bleu. C’est untouristique du pays. Le gouver- lieu très attrayant qui traîne unenement Martelly/Lamothe, via la légende propre à attiser la cu-ministre du Tourisme Stéphanie riosité des visiteurs. Les Jacmé-Balmir Villedrouin, a annoncé, le liens prétendent que Simbi, la31 mai 2012, l’approbation de déesse vaudou de l’eau douce,40 millions de dollars américains s’y présente toujours à la tom-pour faire de Jacmel une ville-pha- bée de la nuit pour y exhiber sare du tourisme. Les infrastructu- beauté.res hôtelières de la ville vont êtrerenforcées avec l’acquisition, parl’État haïtien, de l’hôtel « La Jac-mélienne » et sa reconstructionen un hôtel moderne de quarantechambres. Le centre historiquede Jacmel, l’aéroport de la ville,la plage Congo sont, entre autres,des espaces qui seront réhabili-tés. HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 101
  • 97. UNE CULTURE Reconnue pour ses traditions artisti- de République dominicaine. En raison Amérindiens, des morts-vivants, des ques uniques, Jacmel a accueilli les de son impact, de son importance et de masques en papier mâché… tous défi- plus célèbres peintres et poètes. Grâce son originalité, le carnaval de Jacmel est lent pendant le jour gras. RICHE ET à sa richesse culturelle, elle est encore aujourd’hui l’un des pôles majeurs de production d’art et d’artisanat haïtiens. consacré « carnaval national », au même titre que celui de Port-au-Prince (qui a été transféré aux Cayes en 2012). Au En été, les plages de Jacmel ont une forte activité touristique, d’origine lo- DIVERSIFIÉE Jacmel possède une activité carnavales- que notable dans la région caraïbéenne, et un de ses personnages (la robalagal- lina, imitation ou caricature de la femme cours du défilé, pour les délices des visi- teurs, des figures allégoriques défilent le long de l’avenue Barranquilla, principale artère de la ville. Des enfants-chats, des cale ou issue de la diaspora haïtienne. En novembre, Jacmel perpétue la tra- ditionnelle « Fête des Morts » (1er et 2 novembre). de planteur) a été adopté par le carnaval « bœufs », des « jambes de bois », des102 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 98. Jacmel organise également deux festivals internatio- les bijoux et la broderie style Richelieu. À l’origine de Par ailleurs, l’hospitalité des Jacméliens est renomméenaux (le Festival de la musique et le Festival du ciné- cette ferveur artistique se trouve la créativité de l’artiste dans tout Haïti et le sentiment de sécurité qui existe à Jac-ma) qui ont déjà accueilli des artistes de renommée Moro Baruk qui a inspiré et formé des centaines d’arti- mel la différencie des autres villes haïtiennes. Les Jacmé-internationale comme Wyclef Jean, Bel0, etc. Le dyna- sans. La ville est également connue pour ses manifes- liens sont fiers de leur patrimoine physique et symbolique.misme économique de cette ville se retrouve dans son tations de la fête patronale le premier mai de chaque Leur artisanat au papier mâché gagne de plus en plus duaccroissement démographique, mais une réelle politi- année. Durant cette fête, les groupes musicaux d’Haïti terrain. Leur hospitalité est appréciée de tous ceux qui visi-que d’urbanisme est encore nécessaire. se retrouvent à Jacmel et dans ses environs pour des tent la ville. Malgré la disparition d’une grande partie de concerts qu’on appelle en créole haïtien « bal ». Le 18 l’architecture de la ville dans le tremblement de terre deJacmel est la capitale par excellence de l’artisanat mai, les Jacméliens fêtent leur drapeau par de grands 2010, les riverains ne cessent de chanter la beauté de leurde la Caraïbe. Sa production artisanale comprend le défilés de fanfares dans toute la ville. ville et d’y inviter les visiteurs du monde entier.papier mâché, le travail de bois, la peinture sur tissu, HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 103
  • 99. CAP LAMANDOU HOTEL UNE OASIS À DÉCOUVRIR Vous rêvez d’eaux turquoises, de fruits, vous est servie avec de brises tropicales, d’exotis- le chaleureux et inoubliable me, et d’une escapade inou- sourire jacmélien, au restau- bliable dans les Caraïbes ? rant-terrasse ou à ciel ouvert autour de la piscine. Cap Lamandou Hotel est l’en- droit où vous vivrez cela et Une salle de conférence cli- plus encore! matisée d’une capacité de 50 personnes, munie d’écran, de Situé à 4 km du centre-ville projecteurs et d’une chaîne de Jacmel, cet établissement, stéréo, permet d’accommoder aujourd’hui affilié à la marque les réunions d’affaires ou des « Comfort Inn » de la chaîne séances d’atelier de travail. La Choice Hotels International, a connexion Internet est disponi- une architecture moderne, aux ble. espaces ouverts et lumineux. Il jouit d’une position unique Cap Lamandou Hotel, votre sur une falaise surplombant oasis à Jacmel ! la baie de la ville historique de Jacmel. Hotel Cap Lamandou S.A. http://cap-lamandou.com Chaque chambre est climati- Route de Lamandou, sée, pourvue d’un téléviseur Rue Luce Turnier et dispose d’un balcon privé JACMEL qui offre à ses clients une vue TEL : (509) 3720 - 1436 / panoramique sur la mer des (509) 3720 - 1892 / (509) Caraïbes et les majestueuses 3920 – 9135 montagnes avoisinantes. caplamandouhotel@yahoo.fr Une savoureuse cuisine créole parfumée d’herbes, accompa- gnée d’un délicieux Rhum Punch Ti-Mandou aux saveurs104 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 100. HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 105
  • 101. CARNAVALDE JACMEL106 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 102. HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 107
  • 103. 108 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 104. HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 109
  • 105. 110 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 106. SITES À VISITERAUX ALENTOURSDE JACMELBassin Bleu : Au nord de Jac- le Smithsonian Institute. Cemel, une rivière de montagne moulin est l’un des deux spé-tombe en gradins dans trois cimens répertoriés à travers lebassins : Bassin-Clair, Bassin monde de ce type de moteurBleu, Bassin Palmiste ; l’eau y à vapeur appliqué à l’industrieest fraîche et la baignade très sucrière construite par les en-agréable. Pour y accéder, une treprises du scientifique anglaissympathique randonnée à che- Watt.val ou à pied vous y amène.La légende locale veut qu’une En quittant Jacmel, la côtesirène protège la grotte sacrée offre plusieurs plages menantdu Bassin-Clair et qu’elle ne à Marigot : la crique de Cyva-remonte à la surface qu’à la dier, la plage de Raymond-les-nuit tombée. Bains, toujours très populaire, puis Cayes-Jacmel et enfin Ti-Le moulin Price est situé sur Mouillage et l’anse de Kabic.l’habitation Price à la sortiede Jacmel vers Marigot. Il estclassé patrimoine mondial par BASSIN BLEU
  • 107. LA SALINE CYVADIERRAYMOND MOULINLES BAINS PRICE
  • 108. KABICCAYES JACMEL
  • 109. LA COLLINE ENCHANTÉE Petit hôtel de charme situé à Mari- locale tout simplement ex- got, à 30 minutes de Jacmel. Cet quise, avec en bonus de su- établissement familial est un petit perbes couchers de soleil ! écrin niché à flanc de montagne, entre ciel et mer, situé à environ Un bassin d’eau vient d’être 1 Km de la ville de Marigot et à construit dans le jardin et le quelques minutes des plus belles Wifi est aussi disponible, ce plages de la région de Jacmel, dont qui est rare dans la région. Kabic, la plus proche. La Colline enchantée porte Les propriétaires ont conçu cet bien son nom, mais réser- hôtel afin que les invités y trouvent vez à l’avance, car ce petit confort et quiétude dans la beau- écrin est très prisé tant par té de la nature environnante. Des les locaux que par la clien- bungalows, aux toits de chaume, tèle internationale! abritent des chambres spacieuses avec deux lits doubles. La Colline enchantée Jacmel, Haïti Le bar-restaurant est un véritable Téléphone : (509) 37 03 04 rendez-vous pour les habitués du 48 coin, avec musique et spectacles lacollineenchantee@gmail. intimes les fins de semaine. Une com chaude ambiance et une cuisine118 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 110. HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 119
  • 111. PALMEX HAÏTI LA SOLUTION PERMANENTE ! C’est dans le respect des tra- l’entretien sur le long terme. ditions ancestrales que nous Optez pour une toiture PALMEX construisons les toitures du et faites des économies en futur! investissant dans un produit haut de gamme, soucieux de Palmex Haïti AS est le distribu- l’environnement et entièrement teur exclusif de Palmex Inter- recyclable! national Inc., une compagnie canadienne spécialisée de- Garantie : 20 ans Résistance : puis 1998 dans la fabrication vents de plus de 175 km/h et de feuilles de palmier synthé- ignifuges. tiques écoresponsables utili- sées dans la construction de Pour une Haïti plus verte, pour toitures tropicales. la protection de la nature et de l’environnement, pour la durabi- À ce jour, Palmex International lité, la résistance, le style et le Inc. a réalisé des projets dans look : choisissez Palmex Haïti ! 42 pays à travers le monde. La technologie brevetée de www.palmexhaiti.com nos feuilles de palmier synthé- www.palmex-international.com tiques garantit la résistance, info@pamexhaiti.com l’étanchéité et la haute pro- Béatrice Daléus tection solaire de nos toitures (509) 4738-1463 tropicales. En choisissant nos maté- riaux, vous optez résolument pour des produits durables, résistants et recyclables. Vous apportez à votre toiture l’esthétique qu’offre la feuille naturelle exotique, tout en vous assurant une précieuse tranquillité d’esprit quant à120 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 112. HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 121
  • 113. À VENIR...LE GRAND SUD ET LE NORD D’HAÏTI !
  • 114. PHOTOGRAPHES Incas Productions Inc. présente ses remer- san), 106, 108 sauf le « diable rouge », ciements les plus chaleureux aux photo- photo de Nancy Roc et 109. graphes, personnalités et organisations (d’Haïti, de sa diaspora et internationales), Tripadvisor pour leur généreuse et gracieuse partici- Photos Cyvadier page 113. pation à l’illustration de ce premier ebook touristique historique sur Haïti : Pierre M. Richard, architecte québécois. Lasaline page 113. Imagine Ayiti et en particulier Rafaëlle Cas- tera. (Haïti) Pages 98 et 99 : photos d’Haiti Tourism Photos pages 40,84, 85 (2 photos du haut Inc., Nancy Roc, Star of Hope, MINUSTAH, de page), 86, 112. Centre de pêche maritime de Cayes Jac- mel et Corbis Images. Louis Albert Silvera (Miami) N.B : Toutes les autres photos ont été prises Photos pages 3, 41, 65 (le paon), 75 (la par Nancy Roc, PDG d’Incas Productions tortue), 94, 95, 96, 97, 113, 117, 122 et Inc. (Montréal) soit la page de couverture, 123. page 2, pages 8 à 14 (sauf les articles de l’artiste Moro et le sac de Phelicia Dell), Surf Haïti et en particulier son fondateur, pages 16 à 22, 23 (sauf la photo de Tabou Alan Potter et le photographe Bryce John- Combo), pages 24 et 25 (sauf les photos RAFAËLLE CASTERA LOUIS ALBERT SILVERA son. (Haïti) de Tifane et Belo), pages 26, 28, 29, 34, 35 (HAÏTI) (MIAMI) Photos pages 114,115, 116 et 126 (photos Mackenzie Dorcel, Emmelie Pro- phète et Lyonel Trouillot), page 36 (Kettly ISPAN Mars, Rodney St Éloi et Gary Victor), pages (Haïti) 37,38, 46 (chambre), pages 48 et 49, 58, Photo page 39. 60, 62, 64, 66,67 69 (chambre à coucher), pages 68,72, 73 , 74 (sauf tortue et Lio Kie- Haïti Tourism Inc. et en particulier son PDG, fer), pages 76 à 81, pages 88 à 91, pages Davidson Toussaint. 100,101,102,103 (sauf la photo de l’arti- (Tampa, Floride) san), pages 107, 108 (diable rouge), pages Photos pages 78, 83, 85 (photo de bas 110,111,113 ( Raymond les Bains et le de page) et page 87 (sauf photo du bas à Moulin), page 119 (chambre). gauche). Les photos des hôtels ont été fournies par Mémoire d’Encrier et en particulier son fon- les établissements. dateur, Rodney St Éloi. Photos 35 (photos Louis-Philippe Dalembert et Franckétienne) MINUSTAH (Haïti) Photos page 63 (restaurant et photos BRYCE JOHNSON NANCY ROC spectacles). Toutes les autres photos sont (KUAI ÉTATS-UNIS) (MONTRÉAL) de Nancy Roc. Pages 103 (photo de l’arti-124 HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE !
  • 115. www.haititourisminc.comwww.surfhaiti.org www.incasproductions.com HAÏTI... VIVEZ L’EXPÉRIENCE ! 125
  • 116. Une initiative de www.incasproductions.com Contact : Nancy Roc nroc@incasproductions.com Conception et réalisation :Williamson Dulcé et Nancy Roc

×