• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Projet de Mémoire de Master en Management de la Culture et des Médias
 

Projet de Mémoire de Master en Management de la Culture et des Médias

on

  • 8,656 views

 

Statistics

Views

Total Views
8,656
Views on SlideShare
8,656
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
88
Comments
2

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

CC Attribution-NonCommercial-ShareAlike LicenseCC Attribution-NonCommercial-ShareAlike LicenseCC Attribution-NonCommercial-ShareAlike License

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel

12 of 2 previous next

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
  • bonjour, pouvez-vous nous envoyer la suite de votre mémoire par mail, j'en ai gravement besoin, je prépare un master 2 en politiques de communication à l'université de Versailles et mon mémoire s'axe sur la meme problématique que vous avez traité.
    Merci d'avance :)

    Saad.boutaib@gmail.com
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
  • Bonjour, est il possible d'avoir la suite de ce projet de memoires?
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Projet de Mémoire de Master en Management de la Culture et des Médias Projet de Mémoire de Master en Management de la Culture et des Médias Document Transcript

    • DEPARTEMENT DU PATRIMOINE CULTUREL MANAGEMENT DE LA CULTURE ET DES MEDIAS PROJET DE MEMOIREAPPROCHES GLOBALES POUR UN DEVELOPPEMENT DE LA MUSIQUE TOGOLAISE PROJET PROFESSIONNELCréation de l’Agence pour la Promotion Musicale Présenté par AGBODJAVOU Edem pour l’obtention du Diplôme de Master Directeur de mémoire : Alain TAILLY Année universitaire : 2007-2009 1
    • Table des matières1. Présentation générale .................................................................................... 32. Justification du thème de mémoire................................................................. 33. Problématique ................................................................................................ 44. Hypothèses de recherche .............................................................................. 55. Objectifs de recherche ................................................................................... 66. Méthodologie de recherche ............................................................................ 67. Schéma provisoire du mémoire...................................................................... 78. Lieu de stage : Reemdoogo « Le Jardin de la musique » .............................. 99. Objectifs de stage ........................................................................................ 1010. Activités de stage ....................................................................................... 10 2
    • 1. Présentation généraleCe projet de mémoire qui naît de divers constats sur l’état de la mise en valeurde la musique togolaise, est le résultat d’analyses et de réflexions continuesmenées avec des acteurs du monde artistique togolais.Il se situe dans le cadre de la réalisation d’études de Master en Développementet se veut avant tout une opportunité de réflexion générale sur la placequ’occupe l’art au Togo et de façon plus particulière, ce qui y est fait pour que lamusique puisse jouer le rôle qui lui est dévolu non seulement dans la mise envaleur de l’identité culturelle du Togo mais aussi dans le développementéconomique local.Il est d’abord mu par un profond désir de voir se créer au Togo, une industriemusicale rentable à tout point de vue pour tous ses acteurs. Il veut égalementrépondre à une volonté de voir s’affirmer au Togo, une identité culturelle propre,capable d’être conservée, transmise et valorisée au travers de la chanson.Le présent projet se propose de déboucher sur l’élaboration de stratégies àmettre en œuvre pour le développement de la chanson togolaise aussi bien entant qu’expression du patrimoine immatériel togolais qu’en tant que bien culturelpouvant faire l’objet d’une rentabilisation financière.En se dotant de l’Agence pour la Promotion Musicale, il veut a plus long termecréer une synergie et une expertise dans le but de contribuer à laprofessionnalisation, à la structuration et au développement du secteur de lamusique.2. Justification du thème de mémoireL’intérêt que nous manifestons pour le thème choisi se justifie par unenécessité sentie premièrement à un niveau personnel en tant qu’observateur etacteur indirect de la scène musicale togolaise, de poser sans détour lesproblèmes que rencontre la musique togolaise aujourd’hui. Le Togo regorge detalentueux artistes dans la lignée de grands noms tels que Monia Tchangai etBella Bellow qui en montant sur des scènes comme l’Olympia, ont écrit les plusbelles pages de l’histoire de la musique togolaise. Les mélomanes que noussommes et bien d’autres observateurs avertis de la musique africaine et 3
    • togolaise s’interrogent aujourd’hui sur la désaffection apparente du publictogolais pour la chanson nationale. Le constat par exemple de l’existence auTogo, d’un marché du spectacle très friand de la musique étrangère, a titillénotre curiosité de chercheur que nous désirons orienter vers la recherche desraisons qui pourraient avoir conduit à la situation actuelle.Le choix de notre thème se situe également dans une perspective de recherchede nouvelles stratégies pour un développement durable.En effet, lorsque nous voyons la participation de la commercialisation de biensculturels dans le PNB de certains pays avancés, on comprend largementl’affirmation qui fait de la culture le quatrième pilier du développement durable.La réflexion sur les industries culturelles togolaises, ici considérée l’industriemusicale, s’est donc imposée à nous comme une nécessite du fait que lachanson de par son caractère divertissant et instructif, linguistiquement parlant,constitue une forme d’art à rentabiliser dans le cadre de la lutte contre lapauvreté et de la lutte pour la préservation du patrimoine immatériel togolais.L’appréhension et la compréhension des stratégies actuelles de mise en valeurde la chanson togolaise et l’identification des mécanismes de fonctionnementde l’industrie musicale au Togo, nous permettront non seulement, de proposerdes voies concrètes d’amélioration au terme de notre formation mais aussi,d’engager ou d’initier à plus long terme un cadre de recherche pouvantpermettre une réflexion plus approfondie sur la place de la musique et de l’artau Togo.3. ProblématiqueLa question que nous nous proposons d’étudier dans le cadre de la présenterecherche revêt donc un double caractère. En premier lieu un caractèreéconomique.En effet, la nécessité du choix d’un développement autocentré et autofinancépour l’Afrique n’étant plus à démontrer, la préoccupation majeure des acteursde développement que nous sommes, est maintenant de répondre à cetteinterrogation : Comment dégager en Afrique des ressources financièressuffisantes pour son financement ? 4
    • En second lieu, un caractère patrimonial parce qu’il s’agit de la conservation, dela transmission et de la valorisation du patrimoine culturel togolais au travers dela chanson.Notre recherche tentera donc dans la mesure du possible d’apporter desréponses aux questions suivantes. Comment rendre l’industrie musicale togolaise plus rentable ? Quelles stratégies pour une conquête du marché musical togolais par la chanson togolaise ? Comment accroître la qualité des œuvres musicales ? Quelles mesures pour encourager la consommation locale des œuvres musicales ? Comment stimuler la créativité musicale ? Quelles sont les actions à entreprendre pour accompagner les artistes depuis la création jusqu’à la diffusion des œuvres ?4. Hypothèses de rechercheLes hypothèses qui guideront notre recherche sont les suivantes : La chanson togolaise a du mal à s’imposer au consommateur parce qu’elle n’est pas soutenue par une politique culturelle nationale bien définie. La chanson togolaise a une faible rentabilité parce qu’elle ne jouit pas de financement suffisant. La chanson togolaise souffre de l’organisation défectueuse du secteur. La chanson togolaise peine à décoller à cause de l’absence d’un cadre juridique adéquat protégeant le droit des artistes. La chanson togolaise souffre de l’insuffisance d’infrastructures. La chanson togolaise ne dispose pas de marché. La chanson togolaise n’est pas de très bonne qualité. La chanson togolaise est peu performante à cause du manque de professionnalisme des acteurs du secteur. 5
    • 5. Objectifs de rechercheNotre mémoire de master a pour objectif la détermination et l’analyse descauses de l’état actuel de la musique togolaise. Elle consistera donc en uneétude de la part active et passive de chaque acteur de ce secteur dans cedéficit de résultats afin de pouvoir déterminer et proposer à chaque niveau sipossible, des voies d’amélioration pour une éclosion de l’industrie musicale auTogo.Dans cette démarche, les objectifs de notre recherche se résument aux pointssuivants : Identifier au niveau de toutes les composantes de l’industrie musicale les mauvaises performances ; Les analyser en essayant d’en déterminer les causes sous-jacentes ; Identifier les mécanismes interrelationnels que relient ces différentes composantes ; Les analyser en montrant de quelle façon les performances individuelles de chaque acteur participent au rendement global ; Proposer des stratégies et des actions à mener au niveau de chaque acteur pour que la musique togolaise sorte de l’ornière.6. Méthodologie de recherchePour atteindre ces objectifs, notre recherche démarrera dans un premier tempssur la base d’une collecte de références documentaires qui se rapportent authème de notre mémoire.Ces données nous permettront ensuite de faire une analyse de l’état de lamusique togolaise à partir d’études de cas que nous considérerons commemodèles dans le cadre de notre recherche.Enfin notre stage professionnel nous permettra par l’expérience que nous yacquerrons de matérialiser notre recherche en proposant des voies concrètesd’amélioration. 6
    • 7. Schéma provisoire du mémoireNotre travail s’articulera autour de cinq grands chapitres : I. ETUDES DE CAS : France, Québec II. POSITIONNEMENT THEORIQUE DU SUJET (Cadre conceptuel de la recherche) III. ANALYSE EMPIRIQUE DE L’INDUSTRIE DE LA MUSIQUE AU BURKINA (stage professionnel) IV. ETAT DES LIEUX DANS L’INDUSTRIE TOGOLAISE V. STRATEGIES D’AMELIORATION 7
    • Québec France Industrie de la musique Industrie de la musique Cadre conceptuel théorique (Méthode ou façon de faire idéale) Burkina-Faso Industrie de la musique (Modèle sous-régionale) Togo(Comment ça fonctionnedans l’industrie togolaise) Propositions et stratégies d’amélioration 8
    • 8. Lieu de stage : Reemdoogo « Le Jardin de la musique »Le Reemdoogo, fruit de la coopération entre les villes de Ouagadougou et deGrenoble, a pour mission de créer les conditions matérielles et techniquesfavorables au développement artistique des groupes de musique. Il assure ainsiun appui à la création, à la production et à la diffusion des œuvres musicales etfournit des services dinformation et de formation aux musiciens amateurs,professionnels ou en voie de professionnalisation ainsi qu’aux techniciens de lamusique : managers, distributeurs, organisateurs de spectacle, techniciens sonet lumière.L’infrastructure est composée de locaux de répétition insonorisés et équipés,dune scène dextérieur couverte, dun pool dinstruments et de matériel, dundépartement information/formation (centre de documentation, modules deformation).Outil dappui à la professionnalisation et à la structuration des métiers de lamusique, le Jardin de la musique est un exemple de réussite de la coopérationdécentralisée et du partenariat secteur public - secteur privé dans l’effort fournipour le développement de l’industrie de la musique au Burkina-Faso.1Notre stage au Reemdoogo par les divers contacts qu’il nous permettra d’avoiravec les acteurs de la culture burkinabé et l’expérience pratique que nous yacquerrons, nous permettra d’avoir une idée contextuelle des stratégies et desactions à engager pour améliorer les rendements de l’industrie musicale par ledéveloppement de la chanson nationale au Togo.1 Synthèse de l’article publié par Francisco d’Almeida et Yann Salètes (l’intégralité sur le site de Cultureet Développement). 9
    • 9. Objectifs de stageEn prenant l’industrie burkinabé de la musique comme modèle sous-régionale,nous voulons : Comprendre l’organisation du secteur, les filières qui la composent ainsi que les métiers qu’il implique ; Connaître les actions et les moyens mis en œuvre par l’État burkinabé dans la promotion de la chanson burkinabé ; Connaître les acteurs du secteur qu’ils soient prives ou publics et identifier leurs interventions ; Comprendre le processus de production et de distribution des œuvres musicales (de la création à la diffusion) ; Dresser le portrait des artistes burkinabé de la chanson : leur formation, les caractéristiques de leurs œuvres ; Acquérir des compétences en programmation, organisation et gestion d’évènement culturel (concerts etc.).10. Activités de stageSont prévues au calendrier de notre stage : Des sorties d’enquête auprès des acteurs et des institutions intervenant dans le secteur musical burkinabè : maisons de productions, écoles de musique, artistes, mécènes, société de gestion collective ; La participation à l’organisation des diverses manifestations culturelles durant la période de stage.NB : Les titres qui figurent dans le présent document sont purementindicatifs ; donc susceptibles de changer ; des intitulés plus spécifiquesles remplaceront au fur et à mesure que progressera notre recherche. 10