Paris en chiffres_tableau_de_bord_67-septembre2011
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Paris en chiffres_tableau_de_bord_67-septembre2011

on

  • 567 views

 

Statistics

Views

Total Views
567
Slideshare-icon Views on SlideShare
332
Embed Views
235

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

1 Embed 235

http://ecsp-sociallyperforming.eu 235

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Paris en chiffres_tableau_de_bord_67-septembre2011 Paris en chiffres_tableau_de_bord_67-septembre2011 Document Transcript

    • Pour le mois d’août 2011, le trafic international (hors Europe) des Aéroports de Paris baisse légèrement de –0,8 %. L’impact du ramadan se ressent avec la baisse du trafic en liaison avec l’Afrique (-11,0 %) et le Moyen-Orient (-8,0 %). Les zones Asie-Pacifique, Amérique La- tine et Amérique du nord sont en hausse respectivement de 9,4 %, 5,0 % et 4,4 %.Sommaire Fréquentation touristique record en juillet 2011Synthèse 1 Un taux d’occupation record de 84,6 %!Bilan du Congrès Européen Les hôtels parisiens ont augmenté toutes catégo- tent 33 % des nuitées enre- 2de Cardiologie enregistré un taux d’oc- ries confondues de +6,8 % gistrées soit 2 points de40 ans de l’OTCP : cupation de 84,6 % en pour atteindre 157,0 €. plus qu’en juillet 2010. En 3 juillet 2011 soit une aug- L’augmentation conjuguée volume le tourisme d’affai-L’hôtellerie parisienne mentation de 3,9 points du taux d’occupation et res a généré 1,2 million deArrivées hôtelières 4 par rapport à juillet 2010. du prix moyen génère une nuitées soit une augmenta- Il s’agit d’un record pour hausse du RevPAR de tion significative de ce mois porté par les éta- +10,5 % qui se fixe à 11,0 % ! Notons que les nui-Nuitées hôtelières 5 blissements 3* (86,3 % soit 138,3 €. tées de loisir augmentent +4,6 points) et surtout les également de +1,2 % pourDonnées par zone hôtels 1* qui gagnent 12 Les nuitées d’affaires ont atteindre 2,4 millions de 6géographique points pour afficher un largement contribué aux nuitées.Taux d’occupation dans taux d’occupation de bons résultats du mois de 7l’hôtellerie homologuée 78,3 %. Le prix moyen a juillet. Celles-ci représen-Tourisme d’affaires 7 Une fréquentation en hausse pour toutes les zones géographiquesNote méthodologique 8 L’hôtellerie parisienne belges (+10,5 %) et alle- tent ainsi de +3,2 % depuis enregistre 1,4 million mandes (+1,9 %). Enfin les le début de l’année.Prix moyen et d’arrivées étrangères en arrivées des Etats-Unis 8RevPAR globaux juillet 2011 soit une pro- progressent pour la cin- Ces chiffres encourageantsPrix moyen et RevPAR par gression de +6,5 % par quième fois depuis le mois témoignent de l’attractivi- 8 rapport à juillet 2010. Il de janvier (+2,8 % au mois té touristique de la capitalecatégorie s’agit d’un record de fré- de juillet pour atteindre même en temps de crise.Hôtellerie par zone 9 quentation pour un mois 152 000 arrivées). Les Mais ces performancestouristique de juillet. Cette augmen- Etats-Unis restent le pre- comptent pourtant des zo-Trafic dans les tation concerne toutes les mier pays émetteur depuis nes d’ombre qui incitent à 10Aéroports de Paris zones géographiques à le début de l’année avec la prudence. Ainsi l’Italie commencer par l’Améri- une hausse des arrivées de et l’Espagne, directementCours de l’euro par rapport que (hors Etats-Unis) et le +3,0 % par rapport à la exposées à la crise finan- 10au Dollar Proche et Moyen Orient même période l’année cière, voient leurs arrivéesTableau de bord dont les arrivées augmen- dernière. baisser respectivement tent respectivement de de -5,8 % et de -11,2 %.Directeur de la publication +33,4 % et +21,8 %. Après une baisse surprise Malgré un début d’annéePaul Roll au mois de juin (-5,2 %, la encourageant, le Royaume-Réalisation : Plus précisément sur les seule baisse de l’année), Uni signe un cinquièmeCharles-Henri Boisseau nationalités, les plus for- les arrivées françaises mois de baisse consécutif à tes hausses sont à créditer progressent à nouveau de -8,5 %. Enfin le contrecoup aux comptes des Néerlan- +4,1 % (494 000 arrivées), du tremblement de terre dais à +26,6 % et des Suis- soit un record pour la au Japon est toujours pré- ses à +25,5 % ; on note clientèle nationale un gnant avec une baisse des également en Europe la mois de juillet. Les arri- a r r i v é e s nippones progression des arrivées vées françaises augmen- de -19,8 %.
    • Bilan du Congrès européen de Cardiologie Tableau de bord janvier-juillet 2011 Page 2L’hôtellerie parisienne « boostée » par le Congrès européen de cardiologieL e Congrès européen de Evolution du TO et du prix moyen à Paris entrecardiologie a réuni du 27au 31 août, au parc des le 23 août et le 2 septembre 2010 et 2011expositions de Paris NordVillepinte, 32 900 visiteurs Congrès ESC 2011en provenance de 150 100% 300 €pays. Alors que le touris-me d’affaires est tradi-tionnellement faible en 250 € 80%cette période de l’année,ce congrès a eu un impacthautement significatif sur 200 €l’activité hôtelière pari- 60%sienne. Ce focus est uneoccasion de remercier 150 €l’European Society of Car- 40%diology d’avoir choisi Parispour l’organisation de cet- 100 €te manifestation. 20% 50 €Une progression des tauxd’occupation… L’analysecomparée de l’évolution 0% 0€des taux d’occupation du23 août au 2 septembre 23/8 24/8 25/8 26/8 27/8 28/8 29/8 30/8 31/8 1/9 2/92010 et 2011 permet demieux cerner l’impact du TO 2010 TO 2011 Prix moyens 2010 Prix mo yens 2011congrès sur l’hôtellerie Source : MKG Hospitalityparisienne. Si les taux sontcomparables du 23 au 26 jour du congrès, les taux juste pendant la période du un RevPAR supérieur à 200 €août, un décalage signifi- d’occupation des hôtels salon avec des moyennes du samedi 27 au mardi 30catif se cré e dès le 27 parisiens reviennent à un supérieures à 250 € du sa- août.août avec une progression niveau comparable –voir medi 27 au mardi 30 août.du taux d’occupation de inférieur- à ceux de 2010. Le pic a été atteint le lundi Toutefois, l’impact du15,1 points par rapport à L’impact du congrès sur 29 août avec un prix moyen congrès reste circonscrit à la2010. L’écart se creuse l’hôtellerie ne semble donc de 266,1 €. durée de l’évènement puis-ensuite avec une différen- pas s’être prolongé au-delà qu’à l’échelle du moisce supérieure à 20 points, de la manifestation. … et du RevPAR… L’aug- d’août (cf. page 8) le prixdu 28 au 30 août, avec des mentation conjuguée des moyen et le RevPAR ont res-taux d’occupations supé- …accompagné d’une haus- taux d’occupation et des pectivement augmenté derieurs à 80 %. En revanche se des prix moyens... Les prix moyens permet aux 3,9 % et 6,3 % par rapport àdès le 31 août, dernier prix moyens ont progressé hôtels parisiens d’atteindre août 2010.Performances comparées entre l’Air Show et l’ESC 2011Congrès de cardiologie Hôtels 3* Hôtels 4* TOTALTaux d’occupation 81,5 % 82,5 % 82,9 %Prix moyens 158,0 € 340,8 € 254,2 € La hausse des prixRevPAR 128,9 € 280,2 € 210,7 € moyens pendant l’ESC n’atteint pas le niveauAir Show (juin 2011) Hôtels 3* Hôtels 4* TOTALTaux d’occupation 95,0 % 94,4 % 95,1 % affiché pendant l’AirPrix moyens 179,7 € 404,4 € 300,9 € Show 2011RevPAR 170,8 € 381,9 € 286,2 €
    • Les 40 ans de l’OTCP Tableau de bord janvier-juillet 2011 Page 3 L’OTCP fête en 2011 ses 40 ans! Nous publions à cette occasion « 40 ans de tourisme à Paris », une synthèse de la métamorphose du secteur devenu l’une des premières industries pour Paris. Nous proposerons cette année, dans le cadre du Tableau de Bord, plusieurs focus sur les éléments clés qui ont structuré le paysage touristique de la capitale.L’hôtellerie parisienne ou la mutation perpétuelle C’est le début d’une nou- gression du nombre de taxe de 2 %, le classement velle ère (suivront le Méri- chambres 4* a toutefois re- des palaces etc.), ce passa- dien – Paris en 1972, le She- pris dès les années 1990 (la ge permettra d’accroitre raton en 1974 etc.) qui voit taxe a été supprimée en la visibilité de l’offre à progressivement l’hôtellerie 1996) avec une augmenta- l’international. de chaîne contribuer au tion de 183,7 % au cours des renouvellement des stan- 20 dernières années! 2) L’augmentation des ca- dards et à l’agrandissement pacités. L’hôtellerie pari- du parc hôtelier parisien. Les années 1990 et 2000 : sienne compte aujourd’hui Aujourd’hui l’hôtellerie de le défi internet. Internet a 76 437 chambres soit 5,4 % chaîne représente 40,8 % du institué de nouveaux rap- de plus qu’en 2000. Afin de nombre de chambres de la ports entre comportements soutenir la croissance de la capitale. L’hôtellerie indé- touristiques (réservations de fréquentation touristique, pendante accueille toute- dernière minute, facilité de l’augmentation des capaci- fois la majorité des touris- comparaison des offres) et tés est aujourd’hui indis- tes avec 57,5 % des arrivées la mise de l’offre sur le mar- pensable afin que la varia- hôtelières à Paris en 2010. ché (apparition de nouveaux ble prix (défavorable enCe focus remet briève- Le classement de 1986. distributeurs, développe- ment du yield management terme d’image et pénali- sante au final pour les tou-ment en perspective cer- L’arrêté du 14 février 1986 etc.). Si cet outil est au- ristes) ne soit pas la seuletaines interactions que le a profondément modifié le jourd’hui indispensable au variable de rééquilibragesecteur hôtelier a entrete- paysage hôtelier parisien. secteur hôtelier, des ques- du marché. Le développe-nu avec son environnement Sur la base d’un nouveau tions sont aujourd’hui ou- ment du parc à l’échelle duau cours des dernières dé- classement, les profession- vertement posées sur les Grand Paris peut égale-cennies. Face à l’évolution nels se sont engagés dans pratiques de certains sites ment servir d’appoint àde la demande, aux nou- des procédures de réhabili- de réservation en ligne l’hôtellerie parisienne.veaux cadres réglementai- tation qui ont contribué à (conformité des avis, niveaures et technologiques, l’hô- renforcer la compétitivité des taux de commission 3) Le défi écologique. Latellerie parisienne a tou- hôtelière de la capitale. On etc.). clientèle touristique estjours su s’adapter pour note qu’entre 1980 et 1990, davantage soucieuse duaccompagner le développe- le nombre de chambres Les défis aujourd’hui ? respect de l’environne-ment touristique de la ca- classées 3* enregistrent une L’hôtellerie parisienne fait ment. Ainsi l’adaptationpitale. progression de 150 %! Ce face à plusieurs défis : des équipements à des mi- résultat est en réalité trom- ses aux normes labéliséesLes années 1970 et l’arri- peur puisque certains hôtels 1) La mise en œuvre de la (clés vertes, Eco-label eu-vée des chaînes hôteliè- 4* se sont volontairement nouvelle classification. La ropéen etc.) constitueraitres. Le Hilton Suffren, pre- déclassés pour échapper à classification de 1986 sera un atout majeur en termemier hôtel de chaîne pari- une taxation plus lourde sur abandonnée en juillet 2012. d’attractivité pour l’hôtel-sien, est inauguré en 1966. la valeur ajoutée. La pro- Malgré de récents débats (la lerie parisienne. Evolution du nombre de chambres à Paris (1970-2010) 30 000 s e r 25 000 b m Le nombre de chambres a 20 000 h c e 15 000 classées 4* a augmenté de d e 10 000 r b 183,7 % à Paris au cours m 5 000 o N 0 des 20 dernières années! 1970 1980 1990 2000 2010 1* 2* 3* 4*/4*L
    • Tableau de bord janvier-juillet 2011 Page 4 Arrivées hôtelières par paysArrivées hôtelières (Données Insee)Record du nombre d’arrivées hôtelières pour un mois de juilletJuillet VariationArrivées hôtelières Juillet 2007 Juillet 2010 Juillet 2011 2011/2010ETRANGERS 846 869 851 005 906 063 +6,5 %FRANCAIS 460 364 474 327 493 935 +4,1 %TOTAL 1 307 233 1 325 332 1 399 998 +5,6 % VariationArrivées hôtelières étrangères Juillet 2007 Juillet 2010 Juillet 2011 2011/20101. Etats-Unis 170 958 147 496 151 604 +2,8 %2. Royaume-Uni 121 429 100 674 92 073 -8,5 %3. Espagne 81 306 68 196 60 132 -11,8 % Quatrième mois4. Allemagne 61 400 55 522 56 552 +1,9 % de baisse5. Italie 51 196 49 730 46 834 -5,8 %6. Japon 47 290 48 980 39 295 -19,8 % consécutive pour7. Pays-Bas 24 002 21 782 27 581 +26,6 % le Japon8. Belgique 24 618 24 632 27 210 +10,5 %9. Suisse 20 481 19 126 24 007 +25,5 %10– Chine 14 605 14 639 16 225 +10,8 %Autres étrangers 229 584 300 228 364 550 +21,4 %Cumul janvier - juillet Janvier-juillet Janvier-juillet Janvier-juillet VariationArrivées hôtelières 2007 2010 2011 2011/2010ETRANGERS 4 981 894 4 613 903 4 804 798 +3,7 %FRANCAIS 3 822 629 4 112 909 4 246 127 +3,2 %TOTAL 8 804 523 8 726 812 9 050 925 +3,7% Janvier-juillet Janvier-juillet Janvier-juillet VariationArrivées hôtelières étrangères 2007 2010 2011 2011/20101. Etats-Unis 940 227 711 298 732 420 +3,0 %2. Royaume-Uni 785 115 579 833 557 280 -3,9 % Plus de 21 0003. Italie 401 865 372 760 356 796 -4,3 % arrivées4. Allemagne 372 331 335 222 321 281 -4,2 %5. Espagne 399 456 332 882 308 412 -7,4 % américaines6. Japon 371 109 286 146 270 137 -5,6 % supplémentaires7. Belgique 153 456 157 674 165 130 -4,7 %8. Suisse 138 060 138 369 150 128 +8,5 % depuis le début de9. Pays-Bas 146 435 134 476 146 459 +8,9 % l’année10- Chine 70 109 68 910 79 577 +15,5 %Autres étrangers 1 203 731 1 496 333 1 717 178 +14,8 %
    • Tableau de bord janvier-juillet 2011 Page 5 Nuitées hôtelières par paysNuitées hôtelières (Données Insee)Hausse de 5,8 % des nuitées françaises par rapport à juillet 2010Juillet VariationNuitées hôtelières Juillet 2007 Juillet 2010 Juillet 2011 2011/2010ETRANGERS 2 380 730 2 506 993 2 597 275 +3,6 %FRANCAIS 935 060 967 761 1 024 354 +5,8 %TOTAL 3 315 790 3 474 754 3 621 629 +4,2 % VariationArrivées hôtelières étrangères Juillet 2007 Juillet 2010 Juillet 2011 2011/20101. Etats-Unis 489 273 436 167 445 905 +2,2 %2. Royaume-Uni 327 069 266 941 242 855 -9,0 % Pour la troisième3. Espagne 230 516 203 797 174 709 -14,3 %4. Allemagne 161 814 154 271 153 436 -0,5 % fois de l’année les5. Italie6. Japon 147 930 128 197 147 092 134 727 132 522 109 070 -9,9 % -19,0 % nuitées7. Pays-Bas 63 893 56 187 71 165 +26,7 % néerlandaises8. Belgique9. Suisse 59 088 54 190 58 502 51 885 64 713 64 188 +10,6 % +23,7 % augmentent de10. Chine 38 323 39 958 43 528 +8,9 % plus de 20 %Autres étrangers 680 437 957 466 1 095 184 +14,4 %Cumul janvier - juillet Janvier-juillet Janvier-juillet Janvier-juillet VariationNuitées hôtelières 2007 2010 2011 2011/2010ETRANGERS 13 261 353 12 825 223 13 250 318 +3,3 %FRANCAIS 6 975 639 7 736 821 8 027 226 +3,8 %TOTAL 20 236 992 20 562 044 21 277 544 +3,5 % Janvier-juillet Janvier-juillet Janvier-juillet VariationNuitées hôtelières étrangères 2007 2010 2011 2011/20101. Etats-Unis 2 597 069 2 023 360 2 133 682 +5,5 % Pour la première2. Royaume-Uni 1 986 889 1 462 753 1 399 033 -4,4 % fois les français3. Italie5. Espagne 1 068 376 1 070 564 1 047 850 940 618 979 860 848 628 -6,5 % -9,8 % dépassent les 84. Allemagne 952 685 887 836 837 145 -5,7 % millions de6. Japon7. Suisse 971 224 351 375 764 624 357 180 723 495 380 899 -5,4 % +6,6 % nuitées les sept8. Belgique 349 793 352 277 366 440 +4,0 % premiers mois de9. Pays-Bas 365 743 340 256 364 542 +7,1 % l’année10. Chine 176 204 179 045 208 505 +16,5 %Autres étrangers 3 371 431 4 469 424 5 008 089 +12,1 %
    • Arrivées et nuitées hôtelières par zone géographique Tableau de bord janvier-juillet 2011 Page 6Arrivées et nuitées hôtelières par zone géographique (Données Insee)Les arrivées des Amériques (hors USA) en hausse de +33,4 % en juillet 2011 AUTRE EUROPE Arrivées : 105 923 (+14,0 %) Nuitées : 301 100 (+8,0 %) AUTRE ASIE/OCEANIE Arrivées : 72 731 (+16,9 %) Nuitées : 174 967 (+18,8 %) PROCHE ET MOYEN ORIENT Arrivées : 57 817 (+21,8 %) AUTRES AMERIQUES Nuitées : 196 385 (+10,7 %) Arrivées : 103 208 (+33,4 %) Nuitées : 206 402 (+27,3 %) AFRIQUE Arrivées : 24 871 (+13,4 %) Nuitées : 73 226 (+7,1 %) Autres Amériques : données pour le continent américain sans compter les Etats-Unis. Autre Asie/Océanie : données pour les pays d’Asie et d’Océanie sans compter la Chine et le Japon Autre Europe : données pour le continent européen, Russie comprise, sans compter le Royaume-Uni, l’Italie, l’Espagne, l’Al- lemagne, la Belgique, la Suisse et les Pays-Bas Proche et Moyen Orient : Palestine, Oman, Liban, Koweït, Jordanie, Israël, Iraq, Iran, Emirats Arabes Unis, Yémen, Syrie, Qatar, Bahreïn, Arabie Saoudite Arrivées hôtelières Janvier-juillet Janvier-juillet Janvier-juillet Variation 2007 2010 2011 2011/2010 AUTRE EUROPE 488 296 582 649 645 943 +10,9 % AUTRES AMERIQUES 296 792 369 134 452 083 +22,5 % AUTRE ASIE/OCEANIE 216 979 263 642 312 178 +18,4 % PROCHE ET MOYEN ORIENT AFRIQUE 101 032 100 632 154 079 126 829 178 024 128 950 +15,5 % +1,7 % Les arrivées des pays TOTAL 1 203 731 1 496 333 1 717 178 +14,8 % du Proche et Moyen Nuitées hôtelières Janvier-juillet Janvier-juillet Janvier-juillet Variation Orient en hausse de 2007 2010 2011 2011/2010 AUTRE EUROPE 1 350 962 1 163 087 1 820 662 +7,9 % +15,5 % depuis le AUTRES AMERIQUES 863 691 1 687 933 1 387 346 +19,3 % début de l’année AUTRE ASIE/OCEANIE 582 959 738 198 868 585 +17,7 % PROCHE ET MOYEN ORIENT 297 919 508 328 561 998 +10,6 % AFRIQUE 275 900 371 878 369 498 -0,6 % TOTAL 3 371 431 4 469 424 5 008 089 +12,1 %
    • Tableau de bord janvier-juillet 2011 Page 7 Taux d’occupation hôtelier et tourisme d’affairesTaux d’occupation dans l’hôtellerie homologuée parisienne (Données Insee)Le taux d’occupation atteint 84,6 % en juillet 2011 soit une hausse de +3,9 points Evolution mensuelle du taux doccupation hôtelier à Paris 100% 95% 90% Le taux 85% 80% d’occupation des 75% hôtels 1* en hausse 70% de 12 points par 65% 60% rapport à juillet 2010 55% 20 07 2010 2011 Juillet 0* 1* 2* 3* 4* et 4*L TCC 2007 80,9, % 68,8 % 76,8 % 79,6 % 80,0 % 78,4 % 2010 77,0 % 66,3 % 77,1 % 81,7 % 85,3 % 80,7 % 2011 81,2 % 78,3 % 80,9 % 86,3 % 86,4 % 84,6 % Tourisme d’affaires dans l’hôtellerie homologuée parisienne (Données Insee) 1,2 million de nuitées d’affaires soit 11,0 % de plus qu’en juillet 2010 Part de la clientèle daffaires dans lhôtellerie parisienne 60% 48% 48% 50% 51% 50% 47% 44% La proportion des 40% 33% nuitées d’affaires 30% augmente de 2 points 20% par rapport à juillet 10% 2010 0% 2007 2010 2011
    • Prix moyen et RevPAR hôtelier à Paris Tableau de bord janvier-juillet 2011 Page 8Note méthodologique Prix moyen et RevPAR globaux (Données MKG Hospitality) Insee et MKG : des bases de données +10,5 % pour le RevPAR en juillet différentes Evolution mensuelle des prix moyens et RevPAR globaux à Paris en 2010 et 2011Le parc hôtelier parisien est Ce dispositif nous apporte 200 €constitué de plus de 1 400 des données hôtelières que 180 €hôtels, dont plus de 80 % l’enquête Insee ne fournit 157,0 € 164,8 €sont des indépendants. L’en- pas : les prix moyens, les 160 €quête de fréquentation hô- RevPAR et les taux d’occu- 140 € 138,3 €telière de l’Insee s’appuie pation par zones touristiques. 120 € 120,6 €sur un échantillon représen- Cependant, la base de don-tatif de cette structure en nées MKG reflète moins pré- 100 €interrogeant chaque mois cisément la structure hôte- 80 €plus de 800 hôtels homolo- lière globale parisienne. En 60 €gués, dont 78 % d’indépen- effet, elle ne suit l’activitédants. Cette enquête nous que de 350 hôtels représen-fournit les arrivées et les tant, en nombre de cham-nuitées dans l’hôtellerie, bres, 48,2 % de l’offre hôte- Prix moyen 2010 Prix moyen 2011pour les principales nationa- lière globale parisienne. Mais RevPAR 2010 RevPAR 2011lités, ainsi que les taux d’oc- surtout , cette base s’appuiecupation globaux par catégo- sur les résultats hôteliers desrie. Les hôtels sondés par chaînes parisiennes et fort Prévisions var° Var° juillet 2011/2010l’Insee couvrent entre 50 % peu sur les hôtels indépen- août 2011/2010et 55 % de l’offre en cham- dants. L’échantillon repré- Prix moyen +6,8 % +3,9 %bres. sente, en nombre de cham-Depuis 2006, l’Observatoire bres, 96,5 % de l’offre hôte- RevPAR +10,5 % +6,3 %économique du tourisme lière de chaînes parisiennes.parisien a mis en place, avec La quasi totalité des grandes Janvier — juillet 2011 Variation 2011/2010MKG Hospitality, un disposi- enseignes internationales Prix moyen 158,3 € +8,1 %tif de suivi complémentaire sont intégrées dans le panel.à celui de l’enquête Insee. RevPAR 129,2 € +11,8 %Prix moyen et RevPAR par catégorie (Données MKG Hospitality)Le RevPAR augmente de 13,9 % sur le créneau 3* Prix moyens et RevPAR par catégorie de juillet 2011 et évolution (%) par rapport à juillet 2010 Janv - juillet 2011 Prix moyen RevPAR 300 € 242,9 € Hôtellerie 2* 86,9 € 74,4 € 250 € 210,8 € Var. 11/10 +5,5 % +7,4 % 200 € Hôtellerie 3* 119,6 € 98,3 € 150 € 110,4 € Var. 11/10 +7,6 % +11,7 % 96,4 € 100 € 77,3 € 70,0 € Hôtellerie 4* 237,4 € 186,9 € 50 € 5,9 % 12,2% 8,8% 13,9% 8,8 % 9,2 % Var. 11/10 +8,7 % +13,0 % 0€ 2* 3* 4* Prix moyen RevPAR
    • Hôtellerie par zones touristiques Tableau de bord janvier-juillet 2011 Page 9Taux d’occupation hôteliers par zone touristique au mois de juillet 2011 (Données MKG Hospitality)« Notre-Dame — Quartier Latin » est la seule zone dont le taux d’occupation baisse parrapport à juillet 2010 88,3 % +5,9 pts 83,0 % +1,0 pt 80,5 % +4,0 pts 81,5 % +3,6 pts 87,8 % +7,7 pts 84,1 % 80,1 % +0,7 pt +6,9 pts 79,4 % 83,8 % +1,8 pt -0,1 pt 76,9 % +2,9 pts 86,0 % +1,6 pt 81,6 % Taux d’occupation hôtelier de juillet 2011 +2,7 pts Variation par rapport à juillet 2010Prix moyens et RevPAR hôteliers par zone touristique au mois de juillet 2011 (Données MKG Hospitality)Les prix moyens augmentent dans toutes les zones de la capitale Variation Variation Zones touristiques - juillet 2011 Prix moyen RevPAR 2011/2010 2011/2010 Champs Elysées - Louvre 331,5 € +3,9 % 266,8 € +9,3 % Montmartre - Pigalle - Trinité 87,8 € +5,1 % 71,4 € +9,6 % La Villette - Belleville - Canal Saint Martin 84,0 € +4,7 % 69,7 € +5,9 % République - Bastille 100,6 € +7,3 % 84,6 € +8,2 % Bercy - Tolbiac - Bois de Vincennes 113,2 € +6,8 % 97,4 € +8,8 % Saint-Germain-des-Prés - Montparnasse 140,8 € +7,5 % 111,8 € +10,0 % Tour Eiffel - Trocadéro 132,9 € +6,4 % 102,2 € +10,5 % Passy - Bois de Boulogne 181,0 € +14,5 % 144,9 € +25,3 % Opéra - Grands Magasins 244,1 € +9,2 % 198,8 € +14,2 % Les Halles - le Marais 173,2 € +8,6 % 152,1 € +19,0 % Notre Dame - Quartier Latin 123,6 € +7,4 % 103,5 € +7,3 %Le RevPAR des hôtels la zone Passy—Bois de Boulogne a augmenté de 25,3 %
    • Aéroports et cours de l’euro Tableau de bord janvier-juillet 2011 Page 10 Trafic dans les Aéroports de Paris (Données ADP) 7,3 millions de passagers : un record de fréquentation pour les aéroports de Paris Trafic des passagers des vols internationaux dans les aéroports de Paris - Données brutes, en milliers de passagers 7 500 7 000 6 500 6 000 +6,5 % de passagers 5 500 internationaux par 5 000 4 500 rapport à juillet 2010 4 000 2009 2010 2011 Variation Janvier — juillet Janvier– juillet 2011 2010 Le trafic avec l’Amérique Moyen Courrier 25 237 517 +7,8 % latine en hausse de 11,2 % Long Courrier 15 849 126 +4,4 % par rapport à juillet 2010 Total international 41 086 643 +6,5 % Cours de l’euro par rapport au dollar américain et au yen (Données Banque de France) Cours de leuro contre le dollar US - moyenne mensuelle Cours de leuro contre le yen japonais - moyenne mensuelle août 2011 : 1 € = 1,43 USD août 2011 : 1 € = 110,4 JPY1,60 1451,50 1351,401,30 1251,20 1151,10 1051,000,90 950,80 85 2009 2010 2011 2009 2010 2011 Retrouvez sur le site www.parisinfo.com les études CONTACT Tableau de bord réalisées par l’Observatoire économique du tourisme Observatoire économique du tourisme parisien parisien, ainsi que la publication « Le tourisme à Paris Charles-Henri Boisseau - Chiffres-clés 2010 ». Office du Tourisme et des Congrès de Paris 25, rue des Pyramides, 75 001 Paris Pour vous inscrire au tableau de bord : Téléphone : 01 49 52 53 69 / Télécopie : 01 49 52 42 50 observatoire@parisinfo.com observatoire@parisinfo.com