Paris en chiffres_tableau_de_bord_62-avril2011_1

679 views

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
679
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
247
Actions
Shares
0
Downloads
4
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Paris en chiffres_tableau_de_bord_62-avril2011_1

  1. 1. La dernière édition Le tourisme à Paris - Chiffres clés 2010 vient de paraitre! Com- me chaque année ce fascicule regroupe toutes les données touristiques (hôtellerie, tourisme d’affaires, culture etc.) de l’activité parisienne. Vous pouvez télécharger le document sur la page Chiffres clés du site www.parisinfo.comSommaire Février 2011 : légère hausse de la fréquentation touristiqueSynthèse 1 Des performances en légère hausse grâce à la clientèle étrangèreEnquête Congrès 2010 2 Un peu plus de 1 million pone a réalisé avant le Le taux d’occupation des d’arrivées hôtelières ont tsunami les meilleures hôtels parisiens, toutes ca-Arrivées hôtelières 3 été enregistrées en février performances des clientè- tégories confondues, atteint 2011, soit une légère aug- les traditionnelles de ce 65,6 % en février 2011 soit mentation de +0,7 % par début d’année. Les arri- 1,5 point de plus qu’en fé-Nuitées hôtelières 4 rapport à février 2010. La vées européennes ont en vrier 2010. Les performan- fréquentation étrangère revanche baissé de -1,5 % ces augmentent sur toutesDonnées par zone est à l’origine de cette au mois de février avec les catégories, sauf pour les 5 croissance avec des arri- des diminutions importan- hôtels 2* dont le taux d’oc-géographique vées en hausse de +1,9 %. tes de la clientèle alle- cupation a baissé de 1,3Taux d’occupation dans 6 mande (‑17,8 %) et italien- point pour se fixer à 66,7 %.l’hôtellerie homologuée Parmi les clientèles tradi- ne (-9,0 %). Enfin, après Les prix moyens ont aug- tionnelles on retiendra la 14 mois de hausse consé- menté de +4,8 % pour at-Tourisme d’affaires 6 hausse des arrivées britan- cutive les nuitées françai- teindre 138,6 €. Ainsi la niques à +1,1 %, américai- ses marquent le pas avec hausse combinée du tauxNote méthodologique 7 nes à +3,8 % et surtout ja- une légère baisse de -0,4 d’occupation et du prix ponaises à +15,7 %. Cumu- %. Le niveau atteint reste moyen ont engendré unePrix moyen et lée à la forte augmentation toutefois performant avec hausse significative du Rev- 7 déjà enregistrée en janvier plus de 967 000 nuitées. PAR de 8,9 %.RevPAR globaux (+23,1 %), la clientèle nip-Prix moyen et RevPAR par 7catégorie Une reprise lente et hétérogène Certains signes de reprise 1 point de plus qu’en fé- Un environnement interna-Hôtellerie par zonetouristique 8 sont aujourd’hui percepti- vrier 2010. Si la croissance tional précaire bles mais la perspective de 2010 fut surtout le fait L’instabilité de l’environne-Trafic dans les d’une sortie forte et rapi- de la clientèle affaires ment international risque 9Aéroports de Paris de est en revanche plus (+11,1 % de nuitées par d’allonger les rythmes de problématique. L’instabili- rapport à 2009) nous ob- sortie de crise. La hausseCours de l’euro par rapport té de l’environnement in- servons depuis janvier du dollar par exemple joue 9au Dollar ternational tend à dessiner 2011 un retour davantage aujourd’hui contre une re- un scénario de reprise lent prononcé de la clientèle prise forte de la fréquenta-Tableau de bord et hétérogène. de loisirs (+6,9 % de nui- tion américaine. De même tées). Ce retour progressif les catastrophes au JaponDirecteur de la publication risquent d’avoir des consé- Les signes perceptibles en deux temps, d’abord laPaul Roll quences durables sur la fré- L’évolution de la propor- clientèle affaires puis la tion clientèle affaires/ clientèle de loisirs, peut quentation japonaise. EnfinRéalisation :Charles-Henri Boisseau loisirs est aujourd’hui un s’interpréter comme une les évènements dans les signe positif de reprise. réponse mécanique au dé- pays arabes se font déjà Les nuitées de loisirs ont but de crise, où la baisse ressentir, avec une baisse augmenté de +1,9 % en de la fréquentation de la de -3,4 % du nombre de nui- février 2011. Elles repré- clientèle affaires avait tées des pays du Proche et sentent 53 % du nombre précédé celle de la clien- Moyen Orient. total de nuitées soit tèle de loisirs.
  2. 2. Tableau de bord janvier-février 2011 Enquête congrès 2010 Page 2L’activité des congrès en 2010Pour la sixième année consécutive, l’Observatoire et le Bureau des congrès ont analysé l’activité annuelle de la capitaleen matière de congrès. L’étude est disponible sur www.parisinfo.com L’OTCP a identifié 959 de participants est en bais- 23 % en 2010. Le nombre congrès en 2010 contre 931 se : plus de 672 000 parti- moyen des nationalités re- en 2009. Ainsi Paris a ac- cipants ont été accueillis présentées par congrès a cueilli en moyenne 80 en 2010 contre 704 000 en également augmenté en congrès chaque mois soit 2009. La moyenne des par- passant de 6 en 2009 à 9 en près de 3 par jour. Le do- ticipants par congrès est 2010. Cependant, la majori- maine médical demeure le donc passée de 701 en 2010 té des congrès reste à rota- plus représenté avec 50 % à 757 en 2009. Cette année tion nationale (79 %). des congrès parisiens. Ce 70 % des congrès ont ac- On recense enfin 40 événe- segment ne cesse d’ailleurs cueilli moins de 500 parti- ments qui, en 2010, ont de gagner des parts de mar- cipants. La majorité des choisi Paris pour leur pre- ché avec un gain de 7 points congrès (53 %) est d’en- mière édition. Ils étaient 38 en trois ans. Si le nombre de vergure internationale. en 2009. Ce chiffre témoi- congrès est en hausse par Aussi la part moyenne de gne de l’attractivité cons- rapport à 2009, on constate participants étrangers est tante de la capitale chez les en revanche que le nombre passée de 18 % en 2009 à organisateurs de congrès.Les lieux scientifiques plébiscitésL’OTCP a identifié 200 sites que dans des centres de des congrès. Les 15 princi- de conforter leur part dequi ont accueilli en 2010 congrès (30 %). Mais ces der- paux sites qui font l’objet marché : la proportion desdes congrès dans Paris et niers ont accueilli près des d’une analyse spécifique congrès accueillis dans cessa région. En 2010, un plus trois-quarts des congressis- (Palais des congrès de Paris, sites est passée de 35 % engrand nombre de congrès se tes. Les salles de réunion et Maison de la Chimie, Dis- 2007 à 49 % en 2010 et desont déroulés dans des lieux les hôtels ont respective- neyland Resort Paris etc.) 69 % à 80 % en nombre descientifiques (40 %) plutôt ment hébergé 11 % et 9 % n’ont pas cessé, en 4 ans, congressistes.Les vertus de la fidélitéL’étude aborde pour la pre- années. La participation nes en 2010. Tout comme en ment 2 % de l’activité maismière fois les caractéristi- moyenne par congrès récur- 2009, Paris a compté 19 ma- ont regroupé 30 % desques de 71 congrès qui ont rent a augmenté de 430 parti- nifestations de plus de 5 000 congressistes en 2010,choisi de rester fidèles à cipants entre 2007 et 2010 participants. Ces évène- confirmant leur importance.Paris pendant les 4 dernières pour atteindre 2 538 person- ments ont représenté seule- Evolution de la moyenne des participants des 71 congrès récurrents entre 2007 et 2010 2600 2 538 Nombre moyen de participants 2400 2 355 2 403 2 352 participants en moyenne pour les congrès récurrents 2200 sur 4 ans 2 110 2000 2007 2008 2009 2010
  3. 3. Tableau de bord janvier-février 2011 Arrivées hôtelières par pays Page 3Arrivées hôtelières (Données Insee)Légère augmentation des arrivées hôtelières grâce à la clientèle étrangèreFévrier VariationArrivées hôtelières Février 2007 Février 2010 Février 2011 2011/2010ETRANGERS 543 937 475 659 484 610 +1,9 %FRANCAIS 491 128 550 139 547 900 -0,4 %TOTAL 1 035 065 1 025 798 1 032 510 +0,7 % VariationArrivées hôtelières étrangères Février 2007 Février 2010 Février 2011 2011/20101. Royaume-Uni 100 528 74 631 75 457 +1,1 %2. Etats-Unis 75 156 45 660 47 376 +3,8 %3. Japon 57 115 40 843 47 262 +15,7 % Les arrivées4. Italie5. Espagne 45 728 41 276 47 715 33 707 43 408 34 073 -9,0 % +1,1 % américaines ont6. Allemagne 36 099 30 906 25 406 -17,8 % augmenté de7. Belgique 22 663 24 028 22 167 -7,7 % 3,8 %8. Pays-Bas 20 439 16 793 16 921 +0,8 %9. Suisse 14 646 15 106 15 472 +2,4 %10– Chine 7 213 7 070 8 265 +16,9 %Autres étrangers 123 074 139 200 148 803 +6,9 %Cumul janvier - février Janvier-février Janvier-février Janvier-février VariationArrivées hôtelières 2007 2010 2011 2011/2010ETRANGERS 1 103 357 936 776 983 384 +5,0 %FRANCAIS 1 050 032 1 144 932 1 181 545 +3,2 %TOTAL 2 153 389 2 081 708 2 164 929 +4,0% Janvier-février Janvier-février Janvier-février VariationArrivées hôtelières étrangères 2007 2010 2011 2011/20101. Royaume-Uni2. Italie 186 208 122 321 129 174 104 326 132 057 104 760 +2,2 % +0,4 % Les arrivées3. Etats-Unis 150 039 93 250 92 335 -1,0 % japonaises ont4. Japon5. Espagne 112 008 84 108 74 176 67 141 88 292 69 029 +19,0 % +2,8 % augmenté de6. Allemagne 70 280 56 722 54 630 -3,7 % 19,0 % en janvier7. Belgique8. Suisse 41 591 27 529 44 376 28 379 45 407 31 088 +2,3 % +9,5 % et février 20119. Pays-Bas 35 062 28 556 30 832 +8,0 %10- Chine 15 262 14 979 15 278 +2,0 %Autres étrangers 258 949 295 697 319 676 +8,1 %
  4. 4. Tableau de bord janvier-février 2011 Nuitées hôtelières par pays Page 4Nuitées hôtelières (Données Insee)Les nuitées stagnent par rapport à février 2010Février VariationNuitées hôtelières février 2007 février 2010 février 2011 2011/2010ETRANGERS 1 375 949 1 216 066 1 220 378 +0,4 %FRANCAIS 868 613 971 911 967 848 -0,4 %TOTAL 2 244 562 2 187 977 2 188 226 0,0 % VariationArrivées hôtelières étrangères février 2007 février 2010 février 2011 2011/20101. Royaume-Uni 243 199 179 846 179 810 0,0 %2. Japon 153 849 108 901 122 188 +12,2 % Les Britanniques3. Etats-Unis 191 863 116 767 121 519 +4,1 % sont ceux qui ont4. Italie 114 462 123 089 109 545 -11,0 %5. Espagne 102 960 87 261 85 730 -1,8 % généré le plus6. Allemagne 86 929 72 724 59 269 -18,5 % grand nombre de7. Belgique 40 913 51 743 46 193 -10,7 %8. Pays-Bas 49 500 40 133 39 496 -1,6 % nuitées étrangères9. Suisse 35 284 36 237 36 866 +1,7 % en février 201010. Chine 18 755 18 093 20 750 +14,7 %Autres étrangers 338 235 381 272 399 0122 +4,6 %Cumul janvier - février Janvier—février Janvier—février Janvier—février VariationNuitées hôtelières 2007 2010 2011 2011/2010ETRANGERS 2 786 076 2 529 127 2 597 372 +2,7%FRANCAIS 1 818 680 2 030 425 2 088 800 +2,9%TOTAL 4 604 756 4 559 552 4 686 172 +2,8 % Janvier—février Janvier—février Janvier—février VariationNuitées hôtelières étrangères 2007 2010 2011 2011/20101. Royaume-Uni 445 403 317 373 318 842 +0,5 % Seule la2. Italie 305 677 294 691 286 468 -2,8 %3. Etats-Unis 388 307 246 694 249 807 +1,3 % fréquentation des4. Japon 295 206 204 160 235 709 +15,5 % Italiens et des5. Espagne 211 300 183 941 181 456 -1,4 %6. Allemagne 168 123 140 117 135 286 +3,4 % Espagnols est en7. Belgique 90 944 97 162 98 002 +0,9 % baisse depuis le8. Suisse 66 501 70 380 75 989 +8,0 %9. Pays-Bas 83 371 70 180 73 616 +4,9 % début de l’année10. Chine 37 958 39 037 39 209 +0,4 %Autres étrangers 693 286 865 392 902 988 +4,3 %
  5. 5. Tableau de bord janvier-février 2011Arrivées et nuitées hôtelières par zone géographique Page 5Arrivées et nuitées hôtelières par zone géographique (Données Insee)Baisse des arrivées et de nuitées des pays du Proche et Moyen-Orient AUTRE EUROPE Arrivées : 64 574 (+9,1 %) Nuitées : 168 392 (+7,4 %) AUTRE ASIE/OCEANIE Arrivées : 25 286 (+18,9 %) Nuitées : 65 876 (+22,8 %) PROCHE ET MOYEN ORIENT Arrivées : 13 437 (-0,2 %) AUTRES AMERIQUES Nuitées : 38 395 (-3,4 %) Arrivées : 31 684 (+0,2 %) Nuitées : 88 917 (-6,3 %) AFRIQUE Arrivées : 13 822 (+1,5 %) Nuitées : 37 432 (+3,2 %) Autres Amériques : données pour le continent américain sans compter les Etats-Unis. Autre Asie/Océanie : données pour les pays d’Asie et d’Océanie sans compter la Chine et le Japon Autre Europe : données pour le continent européen, Russie comprise, sans compter le Royaume-Uni, l’Italie, l’Espagne, l’Al- lemagne, la Belgique, la Suisse et les Pays-Bas Proche et Moyen Orient : Palestine, Oman, Liban, Koweït, Jordanie, Israël, Iraq, Iran, Emirats Arabes Unis, Yémen, Syrie, Qatar, Bahreïn, Arabie Saoudite Arrivées hôtelières Janvier –février Janvier –février Janvier –février Variation 2007 2010 2011 2011/2010 AUTRE EUROPE 110 729 123 890 135 354 +9,3 % AUTRES AMERIQUES 52 628 69 162 74 580 +7,8 % AUTRE ASIE/OCEANIE 47 420 46 075 53 320 +15,7 % PROCHE ET MOYEN ORIENT 24 718 26 980 27 556 +2,1 % La meilleure AFRIQUE TOTAL 23 454 258 949 29 590 295 697 28 866 319 676 -2,4 % +8,1 % progression enregis- trée depuis le début Nuitées hôtelières Janvier –février Janvier –février Janvier –février Variation 2007 2010 2011 2011/2010 de l’année vient AUTRE EUROPE AUTRES AMERIQUES 290 773 147 609 352 323 217 280 371 512 223 765 +5,4 % +3,0 % des pays d’Asie et AUTRE ASIE/OCEANIE 124 713 125 937 145 385 +15,4 % d’Océanie PROCHE ET MOYEN ORIENT 70 051 85 346 80 819 -5,3 % AFRIQUE 60 140 84 506 81 507 -3,5 % TOTAL 693 286 865 392 902 988 +4,3 %
  6. 6. Tableau de bord janvier-février 2011 Taux d’occupation hôtelier et tourisme d’affaires Page 6Taux d’occupation dans l’hôtellerie homologuée parisienne (Données Insee) Le taux d’occupation des hôtels parisiens a augmenté de 1,5 point en février 2010 pour atteindre 65,6 % Evolution mensuelle du taux doccupation hôtelier à Paris 100% 95% Les hôtels 2* 90% 85% enregistrent une 80% baisse du taux 75% d’occupation de 1,3 70% 65% point par rapport à 60% février 2010 55% 2007 2010 2011 Février 0* 1* 2* 3* 4* et 4*L TCC 2007 76,0 % 65,1 % 69,0 % 68,0 % 67,6 % 68,4 % 2010 67,3 % 57,8 % 68,0 % 64,9 % 59,6 % 64,1 % 2011 70,9 % 64,5 % 66,7 % 67,0 % 62,7 % 65,6 % Tourisme d’affaires dans l’hôtellerie homologuée parisienne (Données Insee) 1 million de nuitées d’affaires soit 47 % des nuitées du mois de février Part de la clientèle daffaires dans lhôtellerie parisienne 60% 48% 50% 47% 40% La proportion des 30% nuitées d’affaires a 20% baissé de 1 point par 10% rapport à février 2010 0% 2007 2010 2011
  7. 7. Tableau de bord janvier-février 2011 Prix moyen et RevPAR hôtelier à Paris Page 7 Note méthodologique Prix moyen et RevPAR globaux (Données MKG Hospitality) Insee et MKG : des bases de données +8,9 % pour le RevPAR en février différentes Le parc hôtelier parisien est Ce dispositif nous apporte Evoluti on mensuelle des prix moyen et constitué de plus de 1 400 des données hôtelières que RevPAR globaux à Paris en 2010 et 2011 160 € hôtels, dont plus de 80 % l’enquête Insee ne fournit 146,2 € 138,6 € sont des indépendants. L’en- pas : les prix moyens, les 140 € quête de fréquentation hô- RevPAR et les taux d’occu- telière de l’Insee s’appuie pation par zones touristiques. 120 € 103,7 € sur un échantillon représen- Cependant, la base de don- 100 € tatif de cette structure en nées MKG reflète moins pré- 94,5 € interrogeant chaque mois cisément la structure hôte- 80 € plus de 800 hôtels homolo- lière globale parisienne. En 60 € gués, dont 78 % d’indépen- effet, elle ne suit l’activité dants. Cette enquête nous que de 350 hôtels représen- fournit les arrivées et les tant, en nombre de cham- nuitées dans l’hôtellerie, bres, 48,2 % de l’offre hôte- Prix moyen 2010 Prix moyen 2011 pour les principales nationa- lière globale parisienne. Mais RevPAR 2010 RevPAR 2011 lités, ainsi que les taux d’oc- surtout , cette base s’appuie cupation globaux par catégo- sur les résultats hôteliers des rie. Les hôtels sondés par chaînes parisiennes et fort Janvier—février 2011 Variation 2011/2010 l’Insee couvrent entre 50 % peu sur les hôtels indépen- Prix moyen 143,4 € +5,1 % et 55 % de l’offre en cham- dants. L’échantillon repré- bres. sente, en nombre de cham- RevPAR 99,4 € +10,3 % Depuis 2006, l’Observatoire bres, 96,5 % de l’offre hôte- économique du tourisme lière de chaînes parisiennes. Variation février 2011 / février 2010 parisien a mis en place, avec La quasi totalité des grandes MKG Hospitality, un disposi- enseignes internationales Prix moyen +4,8 % tif de suivi complémentaire sont intégrées dans le panel. RevPAR +8,9 % à celui de l’enquête Insee. Prix moyen et RevPAR par catégorie (Données MKG Hospitality) + 9,3 % : le RevPAR augmente davantage sur le créneau 3* Prix moyens et RevPAR par catégorie de février 2011 et évolution (%) par rapport à février 2010250 € Janv - février 2011 Prix moyen RevPAR 203,9 € 2* 83,1 € 61,8 €200 € Var. 11/10 +3,8 % +6,2 % 128,4 €150 € 111,6 € 3* 114,5 € 80,6 €100 € 82,0 € 77,7 € Var. 11/10 +4,2 % +10,9 % 62,0 € 4* 210,4 € 137,8 € 50 € Var. 11/10 +4,2 % +9,1 % 3,7 % 5,2 % 3,3% 9,3 % 3,4 % 7,9 % 0€ 2* 3* 4* Prix moyen RevPAR
  8. 8. Tableau de bord janvier-février 2011 Hôtellerie par zones touristiques Page 8Taux d’occupation hôteliers par zone touristique au mois de février 2011 (Données MKG Hospitality)Les taux d’occupation ont baissé dans les arrondissements situés à l’est de la capitale 67,7 % +3,6 pts 71,8 % -1,2 pt 65,9 % +5,2 pts 65,9 % +2,0 pts 75,9 % +9,2 pts 70,4 % 68,5 % -3,5 pts +13,8 pts 66,0 % 73,3 % +2,5 pts -1,1 pt 62,7 % +3,1 pts 75,6 % -1,3 pt 68,2 % Taux d’occupation hôtelier de février 2011 +2,6 pts Variation par rapport à février 2010Prix moyens et RevPAR hôteliers par zone touristique au mois de février 2011 (Données MKG Hospitality)Les prix moyens et les RevPAR sont en hausse dans toutes les zones de la capitale Variation Variation Zones touristiques - février 2011 Prix moyen RevPAR 2011/2010 2011/2010 Champs Elysées - Louvre 284,5 € +4,2 % 187,6 € +13,1 % Montmartre - Pigalle - Trinité 82,8 € +3,2 % 56,1 € +9,0 % La Villette - Belleville - Canal Saint Martin 83,9 € +9,1 % 60,3 € +7,3 % République - Bastille 94,3 € +5,2 % 66,4 € +0,2 % Bercy - Tolbiac - Bois de Vincennes 104,4 € +3,6 % 78,9 € +1,8 % Saint-Germain-des-Prés - Montparnasse 125,4 € +0,8 % 82,8 € +4,8 % Tour Eiffel - Trocadéro 115,6 € +0,5 % 72,5 € +5,6 % Passy - Bois de Boulogne 151,0 € +3,2 % 103,4 € +29,1 % Opéra - Grands Magasins 204,1 € +5,0 % 134,5 € +8,3 % Les Halles - le Marais 150,9 € +4,5 % 114,5 € +18,8 % Notre Dame - Quartier Latin 102,2 € +2,9% 75,0 € +1,5 %La zone Passy-Bois de Boulogne enregistre la plus forte augmentation de RevPAR
  9. 9. Tableau de bord janvier-février 2011 Aéroport et cours de l’euro Page 9Trafic dans les Aéroports de Paris (Données ADP)Les vols internationaux ont augmenté de 4,7 % par rapport à février 2010 Trafic des passagers des vols internationaux dans les aéroports de Paris - Données brutes, en milliers de passagers 7 500 7 000 6 500 + 7,2 % : les plus fortes 6 000 augmentations sont 5 500 5 000 enregistrées sur les vols 4 500 Moyen Courrier 4 000 2009 2010 2011 Variation Janvier — février Janvier– février Le nombre de passagers en 2011 2010 provenance ou à Moyen Courrier 2 799 550 +7,2 % destination du Moyen- Long Courrier 1 880 407 +1,2 % Orient a baissé de 11,3 % Total international 4 679 957 +4,7 % Cours de l’euro par rapport au dollar américain et au yen (Données Banque de France) Cours de leuro contre le dollar US - moyenne mensuelle Cours de leuro contre le yen japonais - moyenne mensuelle Mars 2011 : 1 € = 1,40 USD Mars 2011 : 1 € = 114,40 JPY1,6 1451,5 1351,41,3 1251,2 1151,1 1051,00,9 950,8 85 2009 2010 2011 2009 2010 2011 Retrouvez sur le site www.parisinfo.com les études CONTACT Tableau de bord réalisées par l’Observatoire économique du tourisme Observatoire économique du tourisme parisien parisien, ainsi que la publication « Le tourisme à Paris Charles-Henri Boisseau - Chiffres-clés 2010 ». Office du Tourisme et des Congrès de Paris 25, rue des Pyramides, 75 001 Paris Pour vous inscrire au tableau de bord : Téléphone : 01 49 52 53 69 / Télécopie : 01 49 52 42 50 observatoire@parisinfo.com observatoire@parisinfo.com

×