• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
EY baromètre de l’attractivité belge partie 1 - 2013
 

EY baromètre de l’attractivité belge partie 1 - 2013

on

  • 1,280 views

La confiance des entreprises dans la Belgique en tant que terre d’investissement de plus en plus mise sous pression ...

La confiance des entreprises dans la Belgique en tant que terre d’investissement de plus en plus mise sous pression
Les investisseurs étrangers attendent des mesures structurelles, et non pas ponctuelles, de la part du gouvernement belge

Statistics

Views

Total Views
1,280
Views on SlideShare
1,022
Embed Views
258

Actions

Likes
0
Downloads
24
Comments
0

4 Embeds 258

http://www.ey.com 251
https://twitter.com 5
http://dev-am.iweb.ey.com 1
https://www.rebelmouse.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    EY baromètre de l’attractivité belge partie 1 - 2013 EY baromètre de l’attractivité belge partie 1 - 2013 Presentation Transcript

    • Baromètre de l’attractivité belge 2013Partie 1 – Perception Belgium’s back ? La parole aux investisseurs La PERCEPTION de la Belgique par les cadres dirigeants étrangers
    • Baromètre Ernst & Young de l’attractivité belge:10e édition 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 ?Baromètre de l’attractivité belge: Page 2Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • Sommaire► Objectifs du Baromètre► Méthodologie► Conclusions les plus pertinentes► Analyse et résultats détaillés (CSA) ► Graphiques et statistiques ► Tendances en matière de perception► Recommandations principales► Date à noter – Baromètre 2 – 6 juin 2013 (résultats belges et européens)Baromètre de l’attractivité belge: Page 3Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • Objectifs du Baromètre► Contribuer de manière étayée au débat social et économique sur le climat d’investissement en Belgique et en Europe► Proposer des pistes de réflexion pour l’avenir: ► à nos collaborateurs ► aux acteurs économiques ► aux autorités politiques ► aux universités ► aux médias ► …Baromètre de l’attractivité belge: Page 4Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • Méthodologie (1)► Enquête unique: combinaison de données qualitatives et quantitatives► Projets d’investissements actuels (données quantitatives): European Investment Monitor réalisé par les équipes d’Oxford Intelligence: aperçu des investissements planifiés effectifs► Données qualitatives : Échantillon représentatif pour les investissements en 2012 et éventuellement au premier trimestre 2013 ► Europe: +/- 800 chefs d’entreprises internationales ► Belgique: +/- 205 chefs d’entreprises internationales► Les résultats quantitatifs seront connus début juin 2013 : comparaison par pays/région – résultats européens et mondiauxBaromètre de l’attractivité belge: Page 5Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • Méthodologie (2)► En plus, entretien téléphonique approfondi mené par le bureau d’études international CSA sur la perception et les prévisions► Cette 1e analyse se concentre sur la PERCEPTION !► Enquête téléphonique menée entre le 21 janvier 2013 et le 6 février 2013 auprès de 205 chefs d’entreprises internationales► La nationalité des sociétés mères des multinationales interrogées permet de constituer un échantillon représentatif des investissements en Belgique (suivant la base de données fiable de l’EIM)► Répartition entre différents secteurs et niveaux de direction dans différents pays/continentsBaromètre de l’attractivité belge: Page 6Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • Méthodologie (3)► Enquête en 4 langues dans 23 pays ► Sur les 205 entreprises interrogées, 59% sont présentes en Belgique ► 1 entretien sur 2 a été mené en Belgique, 1 sur 2 à l’étranger (répartition entre les principaux continents) ► Questions concernant: les projets d’investissement, les forces et les faiblesses de la Belgique et de ses régions, l’attractivité en général et les tendances attendues, les points d’amélioration et les recommandations… ► Une 2ième réaction générale et surtout la perception des mesures prises par le gouvernement Di Rupo Ier après 18 moisBaromètre de l’attractivité belge: Page 7Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • Nationalité des entreprises interrogées Northern America: 57 Northern Europe : (28%) 16 (8%) Central & Eastern Europe : 3 (1%) Asia: 31 (15%) 1 to 9 interviews 10 to 19 interviews 20 to 29 interviews Oceania : 2 (1%) 30 interviews and moreSample: 205 respondents Baromètre de l’attractivité belge: Page 8 Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • Localisation des entretiens Interviews outside Belgium : 105 (51%) NorthernAmerica: 30 (15%) Northern Europe : 9 (4%) Central & Eastern Europe : 3 (1,5%) Asia: 17 (8%) 1 to 4 interviews Interviews in 5 to 14 interviews Belgium : 100 (49%) Oceania : 1 (0,5%) 15 to 29 interviews 30 interviews and moreSample: 205 respondents Baromètre de l’attractivité belge: Page 9 Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • Présence internationale en Belgique 100 were conducted 105 were conducted in Belgium outside Belgium which means companies already established in that area 21 of them are already established in Belgium 26% Bruxelles 54% Flandres 20% Wallonie As a whole, out of the 205 interviewed companies, 59% are present in Belgium (n=121)Baromètre de l’attractivité belge: Page 10Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • Secteurs d’activité des entreprises interrogées Heavy industry (12%) Energy and environment (8%) Car industry (7%) Industry, Automotive, Real Estate / Construction (1%) Energy 30% Transport (1%) Wood industry (1%) Packaging industry (<1%)Banking, Finance, Insurance (9%)BtoB services (9%)High-technology services (4%)Logistics (4%)Tourism and leisure (1%) Private & BusinessEntertainment (1%) servicesLaw services (<1%) 30%Private services (<1%) Consumer goods manufacturer, food Consumer industry and textile industry (13%) 20% Retail distribution (7%) Manufacturing (1%) Engineering (1%) R&D (1%) Chemical industries (6%) Chemical & Pharmaceutical industries 8% Private equity (1%) Pharmaceutical industries (2%) Maritime services (<1%) Defense (<1%) High-technology equipment (4%) High-tech & telecom. Infrastr. and equipments 7% Export (<1%) Medical devices (2%) Other Telecom. Infrastr. and equipments (1%) Sample: 205 respondents 5% Baromètre de l’attractivité belge: Page 11 Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • Taille des entreprises et fonction des répondantsSize of the company Job title of the interviewees (sales turnover) Financial Director 50% Marketing and Commercial Director 17%More than Less than Director of Development 6%1.5 Billion euros 150 Million Human Resources Director 6% 32% euros 34% Director of Strategy 5% Managing Director / Senior Vice 5% President / COO Director of Investments 5% Chairman / President / CEO 3% Professor of economics 1% From 150 Information technology director 1% Million euros to Production manager <1% 1.5 Billion Communication director <1% euros 34% Logistics manager <1% Sample: 205 respondents Baromètre de l’attractivité belge: Page 12 Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • Conclusions les plus pertinentesUne brève analyse SWOT
    • Conclusions générales► Ce que l’on peut constater: ► un négativisme croissant chez les investisseurs étrangers en ce qui concerne les projets d’investissements pour les années à venir ► une tendance croissante à la délocalisation (surtout secteur de la production) ► un recul de l’optimisme/la confiance chez les investisseurs en ce qui concerne un futur rétablissement ► une chute de l’attractivité perçue de la Belgique par rapport à la moyenne européenne► Les récentes mesures fiscales sont mieux connues des investisseurs présents en Belgique et suscitent un certain négativisme► Les différences régionales ne sont pas suffisamment connues des investisseurs non présents en Belgique► Les intérêts notionnels restent un pôle d’attraction majeur malgré les modifications récentes, la commission de ruling joue un rôle important► Il faut investir davantage dans les agences d’investissementsBaromètre de l’attractivité belge: Page 14Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • Points positifs► La Belgique conserve une forte attractivité pour les investisseurs étrangers. Les investisseurs fidèles le confirment. ► Seuls 17% des entrepreneurs pensent que la Belgique ne résistera pas à la crise actuelle. Forte confiance des entreprises mais recul de l’optimisme par rapport à l’an dernier (13% de pessimistes) et pourcentage fortement contrasté par rapport à l’Allemagne (6% de pessimistes) ► On remarque aussi une nette diminution des investisseurs confiants à l’égard du rétablissement belge (de 40% l’an dernier à 23%), ce qui indique clairement une baisse de confiance par rapport à l’an dernier.► 1 investisseur sur 5 (20%) prévoit d’investir en Belgique dans l’année à venir. Toutefois, il s’agira de projets d’expansion dans plus de la moitié des cas. La tendance baisse également par rapport à 2010 (30%). Cette proportion se situe largement en dessous de la moyenne européenne (38% des répondants ont des projets d’investissements pour l’année à venir).Baromètre de l’attractivité belge: Page 15Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • Points positifs► La présence de sièges d’organisations internationales privées et publiques reste un atout important pour la Belgique. Ce facteur joue un rôle dans la présence de la moitié des investisseurs.► Les principaux atouts de la Belgique restent: ► la diversité et la qualité de la main-d’œuvre (71%) ► la R&D et l’innovation (43%) ► le pouvoir d’achat (44%)► En matière de fiscalité, la Belgique obtient un score particulièrement faible (1% des investisseurs sondés)Baromètre de l’attractivité belge: Page 16Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • Investissements dans les prochaines années► Les secteurs qui assureront la croissance de la Belgique dans les années à venir sont: ► Pharma et biotechnologie ► Logistique et distribution ► Information et communication ► Services B to B (hors finance) Assez singulièrement, le secteur de la production obtient un score très bas de 1%► D’après les répondants, les principaux investissements se situeront dans: ► R&D – innovation ► Centres logistiques ► Sièges sociaux ► Vente et marketingBaromètre de l’attractivité belge: Page 17Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • Les régions► La Flandre, une région attractive pour… Main-d’œuvre qualifiée Disponibilité de la R&D Infrastructures de transport► Bruxelles est confrontée à un problème d’encombrement routier► La Wallonie, une région moins attractive car… Mauvaise connaissance des langues Puissance des syndicats Toutefois, présence de terrains industriels et possibilité de subsides (idem Flandre)► L’enquête montre qu’une partie importante des investisseurs interrogés (non présents en Belgique) ne connaissent pas les particularités respectives des régions (+/- 50%)Baromètre de l’attractivité belge: Page 18Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • Régions► 40% des investisseurs présents en Belgique estiment que: ► L’autonomie fiscale actuelle des régions est efficace. Le même pourcentage la juge inefficace. ► Un renforcement de l’autonomie fiscale améliorerait l’efficacité. Le même pourcentage pense qu’elle ne l’améliorerait pas. Il n’y a donc pas de prise de position claire.► À nouveau, il apparaît que les investisseurs étrangers non présents en Belgique (+/- 30 à 40%) n’ont pas d’avis clair sur cette question.Baromètre de l’attractivité belge: Page 19Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • Régions – Comparaison des perceptions► Pour la première fois, Bruxelles est perçue comme plus attractive que la Flandre, dont la popularité recule par rapport à la Wallonie et à la capitale: 2013 2012 Flandre 33% 37% Bruxelles 36% 28% Wallonie 14% 10%► À nouveau, l’enquête montre que la Flandre et, dans une moindre mesure, la Wallonie ne sont PAS connues des investisseurs non présents en Belgique. Au total, 50% de ces entreprises choisissent Bruxelles et 34% n’expriment aucune préférence pour 1 des 3 régions.Baromètre de l’attractivité belge: Page 20Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • Points négatifsDes nuages noirs planent au-dessus de la Belgique et confirment la tendance del’an dernier (notamment concernant les délocalisations) ► Si seulement 5% des entreprises présentes en Belgique avaient des projets de délocalisation en 2012, 8% des répondants (soit 10 entreprises importantes) en ont aujourd’hui et 8% sont hésitants. Seulement 84% sont sûrs de rester, contre 91% l’an dernier. ► À la question de savoir si les entreprises présentes en Belgique y mèneront encore des activités de production dans 10 ans, 9% répondent par la négative (comme l’an dernier), soit 11 entreprises sur 121. ► Il est également intéressant de constater que les investisseurs qui se disent tout à fait sûrs de mener encore des activités de production dans 10 ans sont nettement moins nombreux que l’an dernier. La tendance est clairement négative, avec 36% cette année contre 50% l’an dernier. ► Seuls 28% des répondants estiment que l’attractivité de la Belgique devrait progresser dans les 3 années à venir et 15% prévoient même un recul. À nouveau, cet optimisme limité contraste vivement avec la moyenne européenne (39% contre 28% en Belgique). Ce score de 28% est le plus mauvais résultat jamais enregistré depuis le lancement de l’étude en 2005. ► La tendance en matière d’investissements est clairement à la baisse sur les 3 dernières années, y compris pour les entreprises présentes en Belgique (de 62% à 55%, puis à 45%). ► Avec seulement 45% des entreprises interrogées qui ont réalisé un investissement en Belgique au cours des 3 dernières années, le score est le plus faible depuis 2009. Pour la première fois, les entreprises qui investissent sont moins nombreuses que celles qui n’ont pas investi.Baromètre de l’attractivité belge: Page 21Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • Menaces► 37% des répondants se sentent soumis à une pression administrative négative exercée par les instances publiques, soit une augmentation de 7% (30% l’an dernier). 1 sur 10 ressent cette pression particulièrement fort. Cette charge administrative pèse le plus aux investisseurs présents en Belgique (quelque 44% des répondants).► Les investisseurs ont connaissance des mesures fiscales récentes (51% sont informés d’au moins 1 mesure). En général, environ 15% des répondants ont un avis très négatif sur les mesures et envisagent de réduire leurs investissements.► Par ailleurs, ces modifications fiscales sont surtout connues des entreprises présentes en Belgique Ce sont elles qui expriment les avis les plus négatifs. Les modifications relatives aux intérêts notionnels ne sont pas bien connues des entreprises non présentes en Belgique. On pourrait donc affirmer que la déduction des intérêts notionnels est une mesure qui influence surtout les investissements existants. En effet, 64% des répondants établis en Belgique ont connaissance des modifications relatives aux intérêts notionnels contre seulement 4% des répondants non établis en Belgique .Baromètre de l’attractivité belge: Page 22Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • Défis – désavantages► 46% des répondants estiment que la Belgique doit réduire ses charges salariales. Priorité n° 1! ► Seul 1 répondant sur 4 juge le rapport salaire/coût de la main- d’œuvre acceptable (les avis négatifs sont surtout exprimés par les entreprises présentes en Belgique) ► > 90% pensent que le handicap salarial est dû aux charges salariales trop élevées et/ou à l’indexation► 35% des répondants estiment que la charge fiscale est trop élevée (45% des entreprises avec un CA > 1,5 milliard)► Il faut plus d’investissements dans le high-tech et l’innovation, plus de soutien pour les PME, plus d’investissements dans l’enseignement et plus de moyens pour les agences d’investissementsBaromètre de l’attractivité belge: Page 23Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • Autres remarques► Les entreprises qui ont investi en Belgique au cours des 3 dernières années font de moins en moins appel aux agences d’investissements (FIT, AWEx, Brussels Invest & Export). Seuls 7 répondants (sur 55 ayant investi en Belgique au cours des 3 dernières années) ont fourni une réponse positive, soit une chute de 50%. C’est le chiffre le plus bas jamais enregistré.► 72% des répondants ont connaissance de la déduction des intérêts notionnels. 74% d’entre eux jugent cette mesure toujours attractive.► La commission de ruling apporte plus de sécurité juridique et a sans aucun doute un impact positif sur le climat d’investissement belge.Baromètre de l’attractivité belge: Page 24Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • Analyse détaillée &résultats (CSA)
    • La majorité des investisseurs pense que la Belgique est capable de surmonter la crise Q: Are you confident in Belgium’s ability to overcome the current crisis ? * 2012 reminder **2013 ATT surveys Established Not established in in Belgium (n=121) Belgium (n=84) 23,3% Nationality Asia (8%) 40% Total Yes 83%* ! 78% 85% 67% Established in Belgium (85%) Interv. in West. Europe (83%) Germany : 92%** 54,3% Europe : 75%**Interviewed in Western Europe (60%) 43% Europe : 23%** Germany : 6%** 14% Total No 13%* 14% 22% 17% 3,3% Less than 150M€ (10%) 11% 5,1% Not established in Belgium (11%) 1% Interviewed in Western Europe (1%) Nationality Asia (16%) Sample: 205 respondents Yes, definitely Yes, fairly No, fairly not No, definitely not Cant say Baromètre de l’attractivité belge: Page 26 Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • Pensez-vous que la Belgique est capable desurmonter la crise? 83% 78% 70% 21% 13% 17% 2009 2012 2013 Total Yes ("Confident" in 2009) Total No ("Not confident" in 2009)Baromètre de l’attractivité belge: Page 27Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • Une majorité d’investisseurs reste optimiste quant à la capacité de la Belgique à surmonter la crise en moins de 3 ans, mais cet optimisme recule Q: In your view, when will Belgium manage to overcome the current economic crisis ?New question Established Not established in 8% in Belgium (n=121) Belgium (n=84) Nationality Northern America (16%) In less than 3 71% 67% years 70% Less than 150M€ (48%) 62% Interviewed outside Belgium (31%) In 3 years or more 25% 29% 23% 26% 3% 4% In 2013 In 3 years time In 5 years time In 10 years time Cant say Baromètre de l’attractivité belge: Page 28 Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • La Belgique est perçue comme une destination d’investissement dynamique Q: Belgium hosts the main headquarters for various public and private international organizations. To what extent has this acted as an influence on your choice of Belgium as a destination for investment operations ? * * 2012 reminder Established Not established in in Belgium (n=121) Belgium (n=84) 20% Total Influence 48%* 55,5% 42% Interviewed in Belgium (38%)Interviewed in Western Europe (36%) 50% Nationality Northern America (17%) 30% Interviewed in Belgium (62%) Nationality Asia (47%) Interviewed in Western Europe (56%) Nationality Northern America (35%) Nationality Northern America (37%) 26% 11%* ! Total No influence 36%* 37,3% 36% 11% 37% 25%* Not established in Belgium (22%) Nationality Northern America (52%) Interviewed in Western Europe (9%) 13% 7,2% 22% Very much Fairly Not much Not at all Cant say Sample: 205 respondents Baromètre de l’attractivité belge: Page 29 Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • 8% des investisseurs établis en Belgique projettent dedélocaliser leurs activitésQ: Does your company have plans to relocate operations from Belgium to another country ?* 2011 reminder (Total “Yes” and “No”) Sample: 10 respondents who plan to relocate operations from Belgium to Yes another country 8% 5% * Q13. What type of investment ? Number of respondents Outsourcing 3 Relocation 2 No 84% 91%* Greenfield 2 Expansion 2 Joint venture 1 Can’t say 8% Sample : 121 respondents with business presence in Belgium Baromètre de l’attractivité belge: Page 30 Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • Un pourcentage stable d’investisseurs prévoit d’investir en Belgique dans l’année à venir, mais il s’agit principalement de projets d’expansion et le cette proportion reste largement inférieure à la moyenne européenneQ: Does your company have plans to establish or Q10. What type of investment ?expand operations over the next year in Belgium ? ** 2012 reminder** 2013 ATT surveys Expansion 53% 42% * ! 21% * Brazil : 60%** Acquisition 18% 16% * Established in Belgium (28%) Yes Turkey : 59%** Interviewed in West. Eur. (25%) 20% Europe : 38%** ! Greenfield 14% 4% * More than 1.5B€ (9%) Germany : 36%** Kazakhstan : 25%** Outsourcing 2,5% 7% * Joint Venture 2,5% 4% * No Cant say 10% 16% * 68% Planning to establish operations in Belgium : 41 respondents* Q11. What type of investment project ?Not established in Belgium (19%) Can’t say More than 1.5B€ (19%) 12% Manufacturing 45,2% Sales & marketing office 15% Research & Development 13% Back office 7,5% Supply chain/logistics 6,3% Training center 6% Headquarters 2% Cant say 5% Companies having quoted one type of investment : 37 respondents* Sample : 205 respondents * Low bases, results have to be read carefully Baromètre de l’attractivité belge: Page 31 Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • 10% des investisseurs présents en Belgique envisagent de délocaliser leurs activités de production dans les 10 années à venirQ: Ten years from now, will you still manufacture in Belgium ?* 2012 reminder** 2013 ATT surveys More than 1.5B€ (19%) 36% Total Yes 50% 80% More than 1.5B€ (65%) 44% Total No 4% Nationality Northern America (12%) 5% 9% 9%* Industry, Automotive, Energy (12%) 11% Yes, definitely Yes, probably No, probably not No, definitely not Cant say Sample : 121 respondents with business presence in Belgium Baromètre de l’attractivité belge: Page 32 Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • La diversité et la qualité de la main-d’œuvre restent des atouts essentiels pour la Belgique. La capacité d’innovation occupe également une place importanteQ: What are in your opinion Belgium’s world class features if it wants to remain a major destination for investment ? 2 possible responses, results >100%(2012 ranking on % Total ) Established in Belgium (57%) (1st) Diversity and quality of labor force 25% Interviewed in Western Europe (53%) 46% Established in Belgium (36%) (2nd) Research and innovation capacity 14% 29% Nationality Western Europe (21%) Less than 150 M€ (40%) (4th) High purchasing power 12% 22% Nationality Western Europe (28%) (3rd) Stable and predictable business environment 12% Not established in Belgium (29%) 20% Interviewed in Western Europe (15%) Market size 11% 19% Nationality Western Europe (25%) (5th) Emphasis on green business 7% 13% More than 1.5B€ (21%) (6th) Emphasis on social responsibility 6% Interviewed outside Belgium (18%) 12% Interviewed in Western Europe (8%) Geographical location (center of Europe) 1% 2% First Total Sample: 205 respondents Baromètre de l’attractivité belge: Page 33 Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • L’industrie pharmaceutique et la biotechnologie peuvent être des moteurs de croissance pour la Belgique pour le futurQ: In your opinion, which business sectors will drive the growth of Belgium in the coming years ? 2 possible responses, results >100% Established in Belgium (38%) Interviewed in Western Europe (34%)20% The pharmaceutical industry and biotechnologies 18% More than 1.5B€ (16%) 25% Private & Business services (16%)27% Logistics and distribution channels 14% Established in Belgium (34%) 24% Interviewed in Western Europe (31%)25% Information and communication technologies, IT 9% Less than 150M€ (34%) 22% Industry, Automotive, Energy (11%)14% BtoB services excluding finance 9% Nationality Northern America (26%) 17% Nationality Asia (3%) 4% Private & Business services (28%)15% Clean techs 17% Less than 150M€ (26%)11% Bank / Finance / Insurance 5% Not established in Belgium (19%) 11% Private & Business services (18%) Energy and utilities 5% Interviewed in Western Europe (7%)14% 11% Nationality Northern America (20%) 7% Consumer goods 4% 8% More than 1.5B€ (14%) 7% Transport Industry and Automotive 5% 8% More than 1.5B€ (16%) 6% Less than 150M€ (12%)11% Real estate and construction 7% Industry, Automotive, Energy (15%) First Manufacturing 1% ! From 150M€ to 1.5 B€ (4%) Total Research and innovation 1% Tourism <1% <1% Cant say 19% Not established in Belgium (29%)Sample: 205 respondents Interviewed in Western Europe (13%) Baromètre de l’attractivité belge: Page 34 Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • Les investisseurs devraient surtout se concentrer sur la recherche et le développement en BelgiqueQ: In your opinion, which business functions will draw the most investments in Belgium in the coming years ?2 possible responses, results >100% Research & Development 31% Established in Belgium (56%) 44% Interviewed in Western Europe (51%) More than 1.5B€ (34%) Logistics centers 14% 24% Headquarters 12% Established in Belgium (25%) 19% Nationality Asia (5%) From 150M€ to 1.5 B€ (11%) Sales & marketing office 8% 18% From 150M€ to 1.5 B€ (10%) First Total Sample: 205 respondents Baromètre de l’attractivité belge: Page 35 Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • Bruxelles dépasse la Flandre en termes d’attractivité pour l’établissement d’activités, surtout pour les répondants non établis en Belgique (qui ne connaissent pas bien les différentes régions)Q: What region in Belgium do you see as the most attractive to establish operations ?* 2012 reminder Interviewed in Western Europe (44%) More than 1.5B€ (22%) Not Flanders Total Established established in 33% in Belgium Belgium 37%* Total 205 121 84 sample Brussels Brussels 36% 26% 50% 36% Flanders 33% 51% 5% Wallonia 14% 17% 10% ! 28%* Cant say 18% 6% 34%Interviewed in Western Europe (29%)Nationality Northern America (50%)Nationality Asia (16%) WalloniaPrivate & Business services (48%)Industry, Automotive, Energy (23%) 14% From 150 M€ to 1.5 B€ (6%) 10%* Can’t say Interviewed in Western Europe (10%) 17% Nationality Asia (42%) Sample: 205 respondents 25%* Baromètre de l’attractivité belge: Page 36 Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • La Flandre conserve ses atouts: main-d’œuvre qualifiée, infrastructures de transport et moyens de R&DQ: For each of the following criteria, indicate which region in Belgium is most closely associated with them. Availability of skilled workforce 29% 6% 25% 4% 8% 28% Access to transport infrastructure 25% 9% 26% 3% 8% 29% Availability of quantitative R&D resources 23% 13% 22% 3% 4% 35% Availability of industrial fields 18% 32% 14% 5% 2% 29% Access to regional government aid, subsidies and support 18% 16% 17% 3% 7% 39% measures Traffic congestion 16% 5% 41% 4%4% 30% Insufficient knowledge of foreign languages 14% 30% 17% 7% 1% 31% The weight of trade unions 11% 28% 13% 6% 9% 33% Lengthy administrative procedures 11% 14% 23% 7% 10% 35% Flanders Wallonia Brussels All None of them Cant say = Flanders and Wallonia Top 3 Sample: 205 respondents Baromètre de l’attractivité belge: Page 37 Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • Pour les investisseurs étrangers, la Flandre dépasse la Wallonie et Bruxelles grâce à ses atouts économiques et sociaux, mais les investisseurs établis à l’étranger ne connaissent pas bien les différentes régions (1/2)Q: For each of the following criteria, indicate which region in Belgium is most closely associated with them. Baromètre de l’attractivité belge: Page 38 Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • Pour les investisseurs étrangers, la Flandre dépasse la Wallonie et Bruxelles grâce à ses atouts économiques et sociaux, mais les investisseurs établis à l’étranger ne connaissent pas bien les différentes régions (2/2) Among respondents interviewed in Belgium (n=101 in 2011, n=104 in 2012, n=100 in 2013) Flanders Wallonia Brussels 2011 2012 2013 2011 2012 2013 2011 2012 2013Availability of skilledworkforce 53% 55% 47% 17% 10% 10% 20% 18% 21%Access to transportinfrastructure 50% 48% 43% 10% 4% 13% 26% 25% 28%Availability of industrial fields 32% 31% 26% 54% 48% 56% 5% 8% 10%Access to regionalgovernment aid, subsidies 32% 34% 29% 35% 30% 24% 17% 11% 16%and support measuresLengthy administrativeprocedures 19% 22% 18% 26% 14% 24% 35% 27% 27%Insufficient knowledge offoreign languages 13% 17% 19% 76% 59% 52% 6% 13% 14%Traffic congestion 21% 17% 24% 6% 2% 7% 70% 71% 54%The weight of trade unions - 16% 17% - 35% 52% - 7% 8%Availability of quantitativeR&D resources - 33% 41% - 8% 17% - 16% 20% Baromètre de l’attractivité belge: Page 39 Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • La réduction des charges salariales reste le premier effort à faire pour la Belgique. La pression fiscale est aussi jugée beaucoup trop élevéeQ: In your view, where should Belgium concentrate its efforts to remain attractive in the global competition ?3 possible responses, results >100% 2012 reminder Established in Belgium (61%) Interviewed in Western Europe (58%) 47% Reduce labor costs 46% Nationality Asia (28%) From 150M€ to 1.5 B€ (35%) 31% Reduce taxation 35% Established in Belgium (43%) More than 1.5B€ (45%)33% Support high-tech industries and innovation 23% Interviewed in Belgium (31%)29% Support small and medium size enterprises 19% Established in Belgium (25%)23% Develop education and skills 17% Interviewed in Western Europe (22%)13% Increase incentives for FDI investors 11%8% Facilitate access to credit 11% Not established in Belgium (16%)7% Invest in major infrastructure and urban projects 10%6% Relax competition rules 10% Interviewed outside Belgium (14%) Private & Business services (17%) 9% Encourage environmental policies and attitudes 9% Improve the quality of its products and the value-added of its services 7%6% Support struggling industries 7% Relax laws in general 1% Consumer (3%) None 1% Not established in Belgium (16%) Cant say 7% Interviewed in Western Europe (2%) Sample: 205 respondents Nationality Asia (21%) Baromètre de l’attractivité belge: Page 40 Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • La moitié des investisseurs, en particulier ceux déjà établis en Belgique, ne sont pas satisfaits du coût de la main-d’œuvre belge Q: How satisfied are you with the level of labour costs and charges in Belgium ? * New question Established Not established in in Belgium (n=121) Belgium (n=84) 4% Total Private & Business services (11%) Satisfied 25% 26% Industry, Automotive, Energy (35%) 22% 25% Private & Business services (14%) Industry, Automotive, Energy (40%) Interviewed in Belgium (33%)Interviewed in Western Europe (30%) 26% Total not Nationality Asia (9%) satisfied ! 65% 28% 50% Established in Belgium (34%) Interviewed in Western Europe (60%)Interviewed in Western Europe (30%) 24% Nationality Northern America (61%) Less than 150M€ (33%) Nationality Asia (30%) Not established in Belgium (46%)Interviewed in Western Europe (14%) 24% 10% 46% Nationality Asia (47%) Very satisfied Satisfied Not very satisfied Not satisfied at all Cant say Sample: 205 respondents Baromètre de l’attractivité belge: Page 41 Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • Le coût de la main-d’œuvre belge est de plus en plus jugé inattractif, à la fois en raison des charges salariales élevées et de l’indexation automatique des salairesQ: For what reason do you think that the cost of labor in Belgium is unattractive ? Cant say Nationality Northern America (10%) 3% None of the above 5%* 3% High labor costs 47% High labor costs and automatic indexing of salaries 45% Nationality Western Europe (59%) Automatic Nationality Northern America (6%) indexing of salaries 2% Sample: 102 respondents not satisfied with the level of labour costs and charges in Belgium Baromètre de l’attractivité belge: Page 42 Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • D’après les investisseurs présents en Belgique, les autorités belges exercent une pression administrative trop forte sur les entreprisesQ: In your opinion, do the public authorities apply administrative pressure to companies established in Belgium ? * * 2012 reminder Established Not established in in Belgium (n=121) Belgium (n=84) Established in Belgium (14%) 10%Interviewed in West. Europe (13%) Total Yes 27% 37% 30% * ! 44% 26% Interviewed in Belgium (47%) 27% Total No 38%* 41% 31% 37% Interviewed in West. Europe (41%) Interviewed in Belgium (15%) 10% Not established in Belgium (43%)Interviewed in West. Europe (18%) 26% More than 1.5B€ (36%) 32%* 15% 43% * In 2012, the question was “In your opinion, do the public Yes, definitely Yes, probably Probably not Not at all Cant say authorities apply pressure to companies established in Sample: 205 respondents Belgium ?” Baromètre de l’attractivité belge: Page 43 Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • Si les investisseurs pensent que la Belgique est capable de surmonter la crise actuelle, seul 1 sur 3 prévoit une amélioration de l’attractivité dans les 3 prochaines années: un résultat largement inférieur à la moyenne européenne, en baisse par rapport à l’an dernier Q: How do you anticipate the evolution of Belgium’s attractiveness over the next three years ? •2012 reminder Nationality Western Europe (22%) Established Not established in Nationality Asia (46%)Interviewed outside Belgium (10%) Consumer (46%) in Belgium (n=121) Belgium (n=84) Interviewed in West. Europe (1%) Nationality North. America (12%) 6% Less than 150M€ (14%) Improve 32%* 31% 26% Nationality Asia (39%) 22% 28% Consumer (36%) Brazil : 83%** UK : 59%** Germany : 56%** Russia : 57%** Kazakhstan : 41%** Europe : 39%**Interviewed in West. Europe (53%) France : 36%** ! ! 50% 45% From 150M€ to 1.5B€ (37%) 48% 44%* Decrease 17% 12% 14% * 1% 15% 17% Not established in Belgium (17%) 2% 9% Significantly improve Slightly improve Stay the same Slightly decrease Significantly decrease Cant say * Before 2012 : “Deteriorate” Sample: 205 respondents ** Before 2012 : “Neither improve nor deteriorate” Baromètre de l’attractivité belge: Page 44 Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • La vision la moins optimiste de l’attractivité future de la Belgique (niveau presque identique à 2009) – Résultat le plus faible jamais enregistré!Q: How do you anticipate the evolutions of Belgium’s attractiveness over the next three years ?Total Improve 33% 38% 35% 40% 29% 35% 33% 32% ! 28%Total Decrease 19% 16% 8% 9% 10% 8% 13% 17% 15% 3% 2% 6% 3% 6% 4% 3% 6% 8% 26% 30% 33% 29% 29% 22% 29% 30% 34% 44% 44% 48% 38% 59% 51% 55% 53% 45% 18% 14% 16% 14% 8% 9% 11% 7% 7% 1% 2% 1% 1% 1% 1% 2% 1% 1% 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 **** Before 2012 : “Neither improve nor deteriorate” Baromètre de l’attractivité belge: Page 45 Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • Au cours des 3 dernières années, un pourcentage inférieur d’entreprises internationales a investi en Belgique Q: Have you undertaken an investment operation in Belgium over the last three years ? * 2012 reminder Established Not established in in Belgium (n=121) Belgium (n=84) Established in Belgium (45%) Yes 34%* 45% 2%Interviewed in Western Europe (36%) 27% Consumer (41%) Not established in Belgium (80%)Interviewed in Western Europe (53%) No 63%* Consumer (46%) 61% 49% 80% Not established in Belgium (19%) Cant say 6% 18% Less than 150M€ (5%) 12% * In 2011, the question was “Have you invested in Belgium over the last three years?” (only asked to respondents having a business presence in Belgium) Baromètre de l’attractivité belge: Page 46 Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • Les investissements ont tendance à diminuer chez les entreprises déjàétablies en Belgique et passent sous le niveau de 2009 (le plus faible jamaisenregistré)! Le nombre de « non » dépasse le nombre de « oui »Q: Have you undertaken an investment operation in Belgium over the last three years ? Among respondents having a business presence in Belgium 62% 55% 52% 48% 49% 45% ! 45% 47% 43% 35% 7% 1% 3% 2% 6% 2009 2010 2011 2012 2013 Yes No Cant sayBaromètre de l’attractivité belge: Page 47Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • Les investisseurs n’ont jamais été aussi peu nombreux à introduire une demande auprès d’un service public ou d’une agence publique d’investissements… Q: Have you requested the services of a public service or a public investment agency in order to carry through with these plans ? * 2012 reminder Yes 12% ! Sample: 7 respondents who 24%* have made this request Q28. Are you satisfied with the level of assistance which you have received from them ? Number of No 68%* respondents 85% Total Satisfied 6 Very satisfied 1 2011 : Satisfied 5 62% Not satisfied at all 1 Cant say 3%* In 2011, the question was “To have made these investments, haveyou used government services or business of public investment”?Sample: 54 respondents having a business presence in Belgium andhaving invested in Belgium over the last three years Baromètre de l’attractivité belge: Page 48 Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • … un chiffre qui n’avait jamais été aussi basQ: Have you requested the services of a public service or a public investment agency in order to carry throughwith these plans ? Among respondents having a business presence in Belgium and having invested in Belgium over the last three years * 85% 79% 76% 76% 68% 22% 24% 19% 13% 8% 12% 4% 2% 8% 3% 2009 2010 2011 2012 2013 Yes No Cant say Baromètre de l’attractivité belge: Page 49 Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • La moitié des répondants connaît au moins 1 modification fiscale importante introduite par le gouvernement Di Rupo 1er…Q: The Belgian government has introduced a series of changes to important tax measures for businesses andentrepreneurs. Are you aware of these changes ? 51% of respondents are aware of at least one measure * The change in the level of taxation for company vehicles 41% (n=83) Adaptations to notional interest 39% (n=81) Capital gains tax in companies 37% (n=75) The approach in terms of social security and tax avoidance in general 27% (n=55) The introduction of a more cost-effective abuse protection system 20% (n=42) The new Thin Cap legislation 14% (n=30) (**) % Aware of the measure * In 2012, 39% of respondents were aware of these measures in general. Sample: 205 respondents Baromètre de l’attractivité belge: Page 50 Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • … et nombre d’entre eux pense que ces mesures auront un impact négatif sur les investissements futursQ: In your opinion, what impact will these changes introduced by the new government have on your firm’s investments inBelgium ? The change in the level of taxation for company vehicles 26% +74% Established in Belgium (60%) Capital gains tax in companies 13% +82% 5% Established in Belgium (71%) Adaptations to notional interest 15% +79% 6% Established in Belgium (66%) The introduction of a more cost-effective abuse protection system 6% +90% 4% Established in Belgium (86%) The new Thin Cap legislation 7% +81% 12% Established in Belgium (81%) The approach in terms of social security +72% and tax avoidance in general 17% 11% Established in Belgium (69%) Reduce your investments in Belgium Not reduce investments in Belgium Cant say Sample: Respondents aware of the measure Baromètre de l’attractivité belge: Page 51 Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • Logiquement, les nouvelles mesures fiscales prises par les autorités belges sont mieux connues des entreprises établies en BelgiqueQ: The Belgian government has introduced a series of changes to the following report of tax measures for businesses andentrepreneurs. Are you aware of these changes ? ! ! ! ! Baromètre de l’attractivité belge: Page 52 Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • La déduction des intérêts notionnels reste considérée comme une mesure attractive par les investisseurs, en particulier par ceux déjà présents en BelgiqueQ: Do you think the deduction of notional interest is still an attractive measure which makes Belgium different fromother foreign investors ? 72% of respondents are aware of the deduction of notional Established Not established in interest in Belgium (n=101) Belgium (n=46) Established in Belgium (27%) 20% Attractive ! 82% 60%Interviewed in West. Europe (26%) 74% Interviewed in West. Europe (81%) 54% Not attractive 40% ! 18% 16% 26%Interviewed outside Belgium (25%) Interviewed in West. Europe (19%) Not established in Belgium (18%) 10% Interviewed in West. Europe (5%) Very attractive Fairly attractive Little attractive Not at all attractive Sample: 147 respondents knowing the deduction of notional interest Baromètre de l’attractivité belge: Page 53 Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • Pour un tiers des répondants établis en Belgique, le Service des Décisions Anticipées en matière fiscale a un effet positif sur l’attractivité de la BelgiqueQ: According to you, to what extent has the existence of the Ruling Commission an impact on Belgium’s attractiveness asan investment location ? Would you say that it has…* 2012 reminder For 42% of respondents, the Ruling Commission has an impact on Belgium’s attractiveness (vs 32% in 2012) Established Not 5% in Belgium established (n=121) (n=84)Established in Belgium (28%) 23% Positive From 150M€ to 1.5B€ (34%) impact 21% 21% * 33% 28% 14% Negative 7% 15%* impact 21% 19% 21% 38% From 150M€ to 1.5B€ (28%) I don’t know this 41%* 35% 43% measure 38%Interviewed outside Belgium (19%) Interviewed in West. Europe (8%) 13% Nationality Asia (26%) 23% A very positive impact A rather positive impact Very little impact 11% 17% No impact I dont know this measure Cant say Sample: 205 respondents Baromètre de l’attractivité belge: Page 54 Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • Le Service des Décisions Anticipées en matière fiscale exerce à nouveau un effet positif sur l’attractivité de la BelgiqueQ: According to you, to what extent has the existence of the Ruling Commission an impact on Belgium’s attractivenessas an investment location ? Would you say that it has…Total Positive impact 34% 19% 21% 28%Total Negative impact 19% 25% 15% 20% 4% 6% 5% 10% 15% 15% 23% 24% 11% 19% 4% 13% 17% 6% 7% 2% 64% 56% 52% 47% 2010 2011 2012 2013 Baromètre de l’attractivité belge: Page 55 Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • L’efficacité du SDA dans le traitement des questions fiscales reste stableQ: Do you think that in its handling of tax issues the Ruling Commission has proven to function…?* 2012 reminder Established Not established in 5% in Belgium (n=59) Belgium (n=27) (*) Efficiently 54% 54% * 48% 66% 49% 23% Not efficiently 35% 21% 28%* 30% 7% 5% None 5% 5%* 6% 2% 11% 11% 11% Very efficiently Fairly efficiently Fairly inefficiently (*) Low base, results have to be read carefully Not efficiently at all None Cant saySample: 86 respondents for whom the Ruling Commission has an impact on Belgium’s attractiveness Baromètre de l’attractivité belge: Page 56 Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • 4 répondants sur 10 sont convaincus de l’efficacité de l’autonomie fiscale des trois régions belges, mais 4 sur 10 ne le sont pas ! Q: In your opinion, how efficient is the existing fiscal autonomy in Wallonia, Flanders and Brussels ? New question Established Not established in 5% in Belgium (n=121) Belgium (n=84) Established in Belgium (34%) Total Efficient Nationality Western Europe (35%) 40% 22% Nationality Northern America (17%) 28% 33% Private & Business services (16%) Interviewed in Western Europe (37%) Consumer (46%) Nationality Western Europe (41%) Nationality Northern America (21%) Private & Business services (21%) Consumer (49%) Nationality Western Europe (15%) Nationality Northern America (40%) 23% Total Inefficient 43% 33% Interviewed in Belgium (22%) 39% Private & Business services (25%) 16% Consumer (5%) Interviewed in Belgium (49%) Nationality Northern America (58%) Private & Business services (53%) Not established in Belgium (44%)Interviewed in Western Europe (22%) Nationality Asia (45%) 28% 17% 45% Very efficient Fairly efficient Fairly inefficient Not efficient at all Cant say Sample: 205 respondents Baromètre de l’attractivité belge: Page 57 Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • Près de la moitié des investisseurs présents en Belgique pense qu’il serait efficace/inefficace d’octroyer une plus grande autonomie fiscale aux régions Q: In your opinion, granting the regions greater fiscal autonomy would be… New question Established Not established in 10% in Belgium (n=121) Belgium (n=84) Total Efficient 42% 42% 40% Consumer (45%) 32% Private & Business services (29%) Interviewed in Belgium (27%) 20% Total Inefficient ! 44% 26% 36% Interviewed in Belgium (24%) Nationality Western Europe (20%) 16% Private & Business services (25%) Interviewed in Belgium (51%) Interviewed in Western Europe (42%) Nationality Northern America (48%) Private & Business services (50%) Not established in Belgium (34%)Interviewed in Western Europe (16%) 22% Nationality Asia (43%) 14% 34% Very efficient Fairly efficient Fairly inefficient Not efficient at all Cant say Sample: 205 respondents Baromètre de l’attractivité belge: Page 58 Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • Recommandations
    • Recommandations pour la relance > mai 2013!► Déduction des intérêts notionnels: fin des modifications défavorable et rétablissement de la sécurité juridique !► Commission de ruling: plus de budget et de ressources, plus de marge de manœuvre pour ce service, et surtout respect et appréciation pour cette institution qui peut contribuer à la sécurité juridique des investisseurs (notamment en matière de dispositions anti-abus)► Agences d’investissements: donner plus de moyens, renforcer encore le positionnement vis-à-vis des pays BRIC, privilégier un branding plus proactif des régions► Amélioration de la politique fiscale en faveur de l’innovation, élargissement de la « patent box » belge (trop stricte: 80%) suivant l’exemple de l’« innovation box » néerlandaise► Réduction de l’impôt des sociétés suivant l’exemple des partenaires européens► Éducation et formation/innovation – développer une culture de l’innovation et de la créativité► Pour les sièges sociaux, régime fiscal des holdings inspiré de l’exemple NL/Lux/Suisse► Mesures de soutien pour l’industrie high-tech et en faveur de l’innovation► Mesures de soutien pour les PME► En aucun cas de nouvelles augmentations d’impôts, mais réalisation d’économies pour rendre le secteur public plus efficace entraînant une action positive pour le monde des entreprises► « BEPS »: s’adapter à la tendance internationale et éviter toute modification unilatérale, ne pas vouloir être les premiers de la classe, suivant l’exemple néerlandaisBaromètre de l’attractivité belge: Page 60Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • Recommandations pour la relance > mai 2013!► Débat approfondi et surtout réaliste sur l’impossibilité de maintenir le niveau actuel des charges salariales et sur l’impact du handicap (de l’indexation) des salaires► Débat sur la mise en place d’un nouveau modèle social belge réaliste. Élimination des effets néfastes du financement du modèle actuel, de la hausse des dépenses et de la hausse de la part des services publics, mais aussi de leurs conséquences négatives directes sur la compétitivité belge à moyen terme► Accent sur les économies et la discipline budgétaire, sans hausse de la part des services publics► Décisions structurelles sur la base d’un courage politique à long terme, avec remise en question d’acquis non économiques dans une économie mondiale de plus en plus globalisée► Réduction de l’écart réel entre salaire brut et net pour les appointés et salariés► Âge de la pension réaliste par rapport à la moyenne européenne► Augmentation des mesures d’encouragement au travail au lieu d’encouragements à ne pas travailler (fiscalité en faveur des individus et des sociétés)► Faciliter l’accès aux liquidités et au financement, promouvoir à nouveau le vrai esprit d’entreprendre, récompenser l’économie verte et les activités vertes…Baromètre de l’attractivité belge: Page 61Enquête de perception – partie 1 – mars 2013
    • Ernst & Young Herwig Joosten Managing Partner TaxAssurance | Tax | Transactions | Advisory Tel.: +32 2 774 93 492013 Ernst & Young Transaction Advisory Services Email: herwig.joosten@be.ey.comAll rights reserved.About Ernst & Young Christophe BallegeerErnst & Young is a global leader in assurance, tax,transaction and advisory services. Worldwide, our Media relations167,000 people are united by our shared valuesand an unwavering commitment to quality. We Tel.: +32 2 774 91 11make a difference by helping our people, our Email: christophe.ballegeer@be.ey.comclients and our wider communities achieve theirpotential.Ernst & Young refers to the global organization ofmember firms of Ernst & Young Global Limited,each of which is a separate legal entity.Ernst & Young Global Limited, a UK companylimited by guarantee, does not provide services toclients.For more information about our organization,please visit www.ey.com/be.Follow us: twitter.com/EY_BelgiumBaromètre de l’attractivité belge: Page 62Enquête de perception – partie 1 – mars 2013