Your SlideShare is downloading. ×
Joe dassin
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Joe dassin

128
views

Published on


0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
128
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
3
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Joe Dassin “Et si tu n’existais pas”Et si tu n’existais pas,Dis-moi pourquoi j’existerais ?Pour traîner dans un monde sans toi,Sans espoir et sans regrets.Et si tu n’existais pas,J’essaierais d’inventer l’amour,Comme un peintreQui voit sous ses doigtsNaître les couleurs du jour.Et qui n’en revient pas.Et si tu n’existais pas,Dis-moi pour qui j’existerais ?Des passantes endormies dans mes brasQue je n’aimerais jamais.Et si tu n’existais pas,Je ne serais qu’un point de plusDans ce monde qui vient et qui va,Je me sentirais perdu,J’aurais besoin de toi.Et si tu n’existais pas,Dis-moi comment j’existerais ?Je pourrais faire semblant d’être moi,Mais je ne serais pas vrai.Et si tu n’existais pas,Je crois que je l’aurais trouvé,Le secret de la vie, le pourquoi,Simplement pour te créerEt pour te regarder.
  • 2. DAllemagne ГерманияDAllemagne ou jecoute la pluie en vacancesDAllemagne ou jentends le rock en silenceDAllemagne ou jai des souvenirs den faceOu jai des souvenirs denfanceLeninplatz et Anatole FranceDAllemagne lhistoire passee est une injureDAllemagne lavenir est une aventureDAllemagne je connais les sens interditsJe sais ou dorment les fusilsJe sais ou sarrete lindulgenceAuf Wiedersehen Lili MarleneReparlez-moi des roses de GottingenQui maccompagnent dans lautre AllemagneA lheure ou colombes et vautours seloignentDe quel cote du mur, la frontiere vous rassureDAllemagne jai des histoires damour sincereJe plane sur des musiques-dappolinaireDAllemagne le romantisme est plus violentLes violons jouent toujours plus lentsDes valses viennoises ordinairesIch habe eine kleine WildblumeEine Flamme, die zwischen den Wolken bluhtDAllemagne jai une petite fleur dans le cœurQui est comme lidee du bonheurQui va grandir comme un arbre
  • 3. Une dernière semaine à New York Последняя неделя в Нью-ЙоркеEt sil ne nous restait plus quune semaine à vivreSerais-tu prêt à me suivrePour sendormir ensemble à New YorkEt sil ne nous restait plus quune semaine à vivreSerais-tu prêt à me suivreLa bas, le long des docksOh oh il ny aurait plus que la ville et nousOh oh et dans la brume de Chinatown je sauraisTe dire les mots douxEt sil ne nous restait plus quun avion à prendreSaurais-tu me comprendrePour cette dernière semaine à New YorkEt sil ne nous restait plus quun avion à prendreSaurais-tu me défendreLa bas, le long des docksOh oh il ny aurait plus que des hôtels et nousOh oh et dormir dans tes bras serait pour moiLe désir le plus fouEt sil ne nous restait plus quune semaine à vivreSerais-tu prêt à me suivrePour sendormir ensemble à New YorkEt sil ne nous restait plus quune semaine à vivreSerais-tu prêt à me suivreLa bas, le long des docksLe long des docksLe long des docks
  • 4. La chance jamais ne dure Удача никогда не длитсяLa chance jamais ne dureLa vie nest quune attenteLa chance est une croqueuse,Volage, indifférente.Elle court plus vite que le vent,A bout de souffle et hors du temps.Prudente, elle se faufile,Ne reste quun instant.Regarde-toi et demande:Mais où est passée ma vie?Un oeil dans la glaceTu sembles nerveuseTu sors de chez lui,Soudain frileuseTon corps nest plusQuun poids inutileTu es toi-même, mais tu vis en exil...La chance jamais ne dure.La vie nest quune attente.La chance est une croqueuse,Volage, indifférente.Un jour, tu crois quelle ta trouvée.Ta solitude, cest du passé.Tu déploies tes ailes,Mais ne loublie pas,La chance jamais ne dure.La vie nest quune attente.
  • 5. Chanson simple Простая песняCest une chanson simple que je te donneAussi facile quelle est tendreTu sais ce sont parfois les mots très simplesLes plus difficiles à entendreLaisse-toi guider au bord des motsEt regarde au bout de tes pasLe gouffre profond où sont jetéesToutes ces phrases quon ne dit pasTous nos silences je les pardonneLaisse-moi les ramener à la viePar une chanson simple que je te donneToi qui fus mon meilleur amiDepuis que les années ont passéEt lavenir sest embruméRegarde nous deux devenus victimesDêtre tombés entre les lignesSi chaque instant éveille le regretSi on nse revoyait jamaisQuand tu penseras à celle que tu aimaisSouviens-toi que je vis en toiSouviens-toi que je lis en toiLa clé КлючJai connu des sommets que je rêvais datteindreSuivis de gouffres plus quimpossible à remonterJai connu des défis dont je navais rien à craindreEt dautres que je pensais ne jamais releverJai connu des visages qui sont passés entre milleArrêtés sur tant dautres qui se sont détournésJai connu des moments qui restent indélébilesEt dautres quon efface et quon laisse au passéJai connu tout ça
  • 6. On prend tout sur soiOn prend tout de vousMais je nai toujours pas trouvéLa clé quon a en nousComme ce nageur solitaireQui ne touche jamais la terreCe peintre devenu fouQui veut saisir la lumièreComme un alpiniste rêveUn jour datteindre le cielJai connu des déserts dont je ne voyais pas le boutDes oasis qui semblaient la fin des voyagesJai connu des sourires qui vous mèneraient nimporte oùEt tellement dautres aussi faux que des miragesJai connu tout çaOn prend tout sur soiOn prend tout de vousMais je nai toujours pas trouvéLa clé quon a en nous ...

×