Your SlideShare is downloading. ×
0
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l'écocitoyenneté

1,350

Published on

Présentation des principes de la conservation de la biodiversité pour permettre une écocitoyenneté pertinente à ses groupes d'écocitoyens lors de la journée d'outillage scientifique des acteurs de …

Présentation des principes de la conservation de la biodiversité pour permettre une écocitoyenneté pertinente à ses groupes d'écocitoyens lors de la journée d'outillage scientifique des acteurs de l'éducation à l'environnement organisée le 22 novembre 2011 à Lille 1 par le Conservatoire botanique national de Bailleul. Comment protège-t-on les espèces sauvages locales ?
Un outil pour connaitre et enseigner : le catalogue floristique. Par Doriane LENNE, chargée de mission référente formation et écocitoyenneté, Conservatoire botanique natiional de Bailleul.

Published in: Education
0 Comments
2 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
1,350
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
33
Comments
0
Likes
2
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  1. Appliquer les principes de la conservation de la biodiversité à l’écocitoyenneté Doriane LENNE,Chargée de mission référente formation et écocitoyenneté
  2. Sommaire• La biodiversité,• L’écocitoyenneté,• Exemples de projets pédagogiques pour« protéger la nature ».• Qu’est-ce que le Conservatoire botaniquenational de Bailleul ?• Les principes de la conservation de labiodiversité.• Applications à l’écocitoyenneté : Naturalité Repères d’aménagement Référentiel
  3. La biodiversité :• terme apparu vers 1980 au sein de lUICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature).• recouvre une notion connue depuis très longtemps, la diversité biologique.
  4. Diversité au sein des espèces = diversité génétique
  5. La diversité des espèces
  6. La diversité des écosystèmes
  7. Écologie + citoyenneté = écocitoyenneté L’éco-citoyen ou écocitoyen a conscience dappartenir à un territoire qui garantit son existence. ⇒ droits par rapport à ⇒ devoirs lenvironnementExemple : - droit de jouir dun environnement sain - devoir de ne pas le polluer pour conserver cet environnement sain
  8. Etre écocitoyen= prendre en compte, dansses actions de tous les jours,les conséquences que sesactes sont susceptibles deproduire sur l’environnementdans le présent, mais aussi à moyen et long terme.
  9. Etre écocitoyen= reconnaître la portéeécologique de tous les actes etgestes quotidiens que l’on pose= chercher à limiter les effetsnuisibles de ses actes et gestes surl’environnement et entreprendre desactions de sauvegarde et de restauration
  10. Exemple de projet pédagogique pour « protéger la nature »Le jardin papillons Buddleja davidii, arbre à papillons : A EVITER
  11. Exemple de projet pédagogique pour « protéger la nature »Bonjour,Pourrais-jeavoir desespèces Moi, çaprotégées m’intéressepour les aussi pourprotéger avec mon centremes élèves d’éducationdans mon nature !..lycées……svp ?
  12. Exemple de projet pédagogique pour « protéger la nature » Robinier Faux acacia, arbre de haie = EEE = A EVITER
  13. Principes Si vous n’avez pas une approche systémique de la protection de la nature : s’assurer au moins que les actions que vous allez entreprendre ne vont pas nuire aux autres espèces et aux écosystèmes → Éviter les EEE (cf diaporama d’A. Watterlot dédié à ce thème) → Composer avec des espèces communes, éviter lesespèces rares et il est interdit de déplacer des espèces protégées → Boiser n’est pas toujours synonyme de biodiversité
  14. Qu’est-ce que le Conservatoire botanique national de Bailleul (CBNBl) ?• Association sans but lucratif (type loi 1901), le Centre régional de phytosociologie créé en 1987• association réunissant :
  15. Qu’est-ce que le Conservatoire botanique national de Bailleul (CBNBl)?Association agréée Conservatoire botanique nationaldepuis mai 1991 par le Ministère de l’Écologie, del’Énergie, du Développement durable et de la MerTerritoire d’action : les trois régions du Nord-Ouest de laFrance Nord Pas-de-Calais Picardie Haute-Normandie
  16. La mission du C.B.N.B.lPréserver le patrimoine végétal sauvage
  17. Activités du Conservatoire botaniquenational de Bailleul (CBNBl) Connaître, Conserver, Conseiller, Eduquer et former.
  18. Connaissancede la flore sauvage
  19. Inventorier les milieux naturelsPour bien protéger, il faut bien connaître…
  20. réCartographie en réseau (= atlas)
  21. Une grande diversité d’espèces… diversité espèces… espè nord-Environ 1500 espèces dans le nord-ouest de la France (5 000 environ en France)
  22. Définir une échelle de rareté sur un rareté territoire Commun : l’Anémone des boisTrèTrès commun : le Assez commun : leCirse des champs Chè Chèvrefeuille des bois
  23. Définir une échelle de rareté sur un rareté territoire Peu commun : le Sorbier des oiseleurs l’Assez rare : l’Argousier Rare : la Myrtille
  24. Définir une échelle de rareté sur un rareté territoire Trè Très rare : Bruyè cendréla Bruyère cendrée Disparu : l’Andromède AndromèExceptionnel : lePoirier sauvage
  25. trè Certaines plantes sont très communes Urtica dioica L. Nombre de données : 6867 Nombre de carrés : 828 Coef. de rareté rég. : 6,44 Classe de rareté rég. : CC>= 1980© CRP/CBNBL - 7/10/2003 Exemple de l’Ortie l’
  26. D’autres plantes sont très rares trè Rhynchospora alba (L.) Vahl Nombre de données : 2 Nombre de carrés : 1 Coef. de rareté rég. : 99,89 Classe de rareté rég. : E>= 1980© CRP/CBNBL - 7/10/2003 Exemple du Rhynchospore blanc
  27. Toutes les plantes rares ne sont pas menacées ! menacé Brassica oleracea L. subsp. oleracea Nombre de données : 6 Nombre de carrés : 2 Coef. de rareté rég. : 99,77 Classe de rareté rég. : E>= 1980© CRP/CBNBL - 7/10/2003
  28. menacé Toutes les plantes menacées sont rares, l’ mais ne l’ont pas toujours été ! Liparis loeselii (L.) L.C.M. Rich. Liparis loeselii (L.) L.C.M. Rich. Nombre de données : :1041 Nombre de données 813 Nombre de carrés : :31 Nombre de carrés 14 Coef. de rareté rég. : :96,5 Coef. de rareté rég. 98,42 Classe de rareté rég. : : R Classe de rareté rég. R>= 1980 © CRP/CBNBL - 7/10/2003© CRP/CBNBL - 7/10/2003
  29. véCartographier les végétations
  30. RepéRepérer finement les plantes menacées menacé
  31. mé donné Mettre en mémoire les données et priorité d’ définir les priorités d’actionDIGITALE 2, un système d’informationcomposé de plus de 3,5 millions de données
  32. Connaître la flore sauvage Inventairesrecenser l ’ensemble des espècesvégétales sauvages présentes surle territoire,évaluer la rareté et les menacesqui pèsent sur ces plantes.
  33. Quelles sont les menaces ? L’analyse de la floredisparue de la région depuis 200 anspermet de comprendrel’origine des menaces
  34. Pas-de-Des chiffres pour le Nord Pas-de-Calais espè 45 % des espèces disparues lié sont liées aux zones humides
  35. Pas-de-Des chiffres pour le Nord Pas-de-Calais inféodé 14 % étaient inféodées aux cultures
  36. Pas-de- Des chiffres pour le Nord Pas-de-Calais inféodé13 % étaient inféodées aux pelouses calcicoles
  37. Pas-de- Des chiffres pour le Nord Pas-de-Calais GesseAsperge maritimeprostrée d’espè Le littoral a par contre perdu peu d’espèces !
  38. d’ Des causes d’origine essentiellement humaine l’assèLe comblement, l’assèchement et la pollution deszones humides (agricole, industrielle et urbaine)
  39. d’Des causes d’origine essentiellement humaine L’intensification agricole
  40. d’ Des causes d’origine essentiellement humaineL’urbanisation : des routes, des lotissements, des industrielles… zones industrielles…
  41. Des causes d’origine essentiellement d’ humaine déMais la déprise agricole est aussi une menace !
  42. Des causes d’origine essentiellement d’ humaine La cueillette,une menace pour quelques plantes rares
  43. Un rythme accéléré de disparition ! accéUne menace pour des plantes abondantes aujourd’ aujourd’hui ?
  44. accé Un rythme accéléré de disparition ! Depuis 200 ans, espè disparaî1 espèce disparaît tous les 2 ans !
  45. diversitéLa perte de diversité du monde vivant : ’érosion c’est l’érosion biologique
  46. t-Où trouve t-on les plantes rares ?
  47. Les marais
  48. Les prairies
  49. Les pelouses calcicoles
  50. Le littoral
  51. Les bois
  52. Les landes
  53. Là où l’homme laisse faire la nature !
  54. Sur les vieux murs
  55. Sur les sites industriels
  56. Conservation de la flore menacée
  57. proté Des outils pour protéger la flore : ré espè la protection réglementaire des espècesUn arrêté ministériel pour toute la France38 plantes présentes dans le Nord/Pas-de-Calais31 en Haute-Normandie48 en Picardie
  58. Des arrêtés ministériels pour chaque région 149 117 63Pi car d ie N o r d P as d e Haut e- C al ais N o r mand i e
  59. proté Des outils pour protéger la flore : Des Conventions internationales pourréglementer le commerce des plantes : les Orchidées
  60. Des arrêtés préfectoraux pour réglementer la proté Des outils pour protéger la flore : cueillette de certaines espèces
  61. Mais il ne sert à rien de protéger la plante si on ne protège pas son habitat !
  62. Arrêtés préfectoraux de protection de biotopesArrêté pré MARAIS DE GUÎNES (62)
  63. Les plantes sauvages rares de nos régions : comment les protéger ? ré proté Réserves naturelles nationales (proprié l’ (propriétés de l’Etat) DUNES MARCHAND A BRAY-DUNES (59)
  64. Les plantes sauvages rares de nos régions : comment les protéger ? ré proté Réserves naturelles régionales ré COMMUNAL D’AMBLETEUSE (62)
  65. Les plantes sauvages rares de nos régions : comment les protéger ? ré proté Le réseau de sites NATURA 2000 : ré Préserver les habitats naturels menacés d’Europe
  66. Les plantes sauvages rares de nos régions : comment les protéger ? ré proté Proté Protéger n’est pas gérer n’ gé Certaines pratiques pastorales et agricoles favorisent la biodiversité biodiversité
  67. Les plantes sauvages rares de nos régions : comment les protéger ? ré proté La fauche
  68. Les plantes sauvages rares de nos régions : comment les protéger ? ré proté Le pâturage extensif
  69. Les plantes sauvages rares de nos régions : comment les protéger ? ré proté Et dans certains cas le décapage régulier du sol (= étrépage)
  70. Les plantes sauvages rares de nos régions : comment les protéger ? ré proté Mais aussi le labourage !
  71. Les plantes sauvages rares de nos régions : comment les protéger ? ré proté La gestion des espaces naturels est indispensable dans de nombreux cas
  72. Les plantes sauvages rares de nos régions : comment les protéger ? ré proté ◄ Débroussailler Faucher ou pâturer avec le concours des agriculteurs….. ◄ Creuser des mares et dénuder les sols
  73. Le rôle du CBNBl :Conseiller les gestionnaires d’espaces naturels
  74. Conserver in situ là(agir là où la plante vit)
  75. Conservation in situMise en place d’actions de conservation en étroitpartenariat avec les gestionnaires : apporter des conseils techniques de conservation effectuer des suivis scientifiques pour les espèces les plus menacées et leurs habitats
  76. Conserver ex situ (en laboratoire)
  77. Conservation ex situ récolter etconserver lesgraines despopulationsd’espècesvégétalesmenacées
  78. Conserver ex situ (en laboratoire)30 millions degraines danslesréfrigérateurset congélateursà Bailleul (59)
  79. pérennité Veiller à la pérennité des collections de sauvegardeTests de germination et coloration vitale
  80. Maîtriser la culture des plantes en jardin…Maî jardin…
  81. Conservation ex situ réaliser desprogrammesculturauxen jardin desespèces les plusmenacées
  82. Applications de ces principes à l’écocitoyenneté
  83. La naturalité• notion relative du fait de l’impact de l’Homme à presque tous les niveaux sur la planète• Difficulté de la définir sur les plans scientifique et philosophique• Cependant : – existence de forêts primaires, d’écosystèmes semi- naturels qui ont pu être étudiés – existence de milieux naturels peu perturbés par l’Homme et où la dynamique, les processus biologiques ne sont pas ou peu contrariés par l’Homme
  84. La naturalitéHaut à moyen degré de Absence ou faiblenaturalité : degré de naturalité :– forêt climacique mature – faune d’un parc (exemple de la réserve zoologique intégrale de Fontainebleau) – « pelouse » d’un parc– communautés forestières urbain colonisées spontanément – parcs et jardins à la par des essences locales française (Versailles)– prairies de fauche, – Bord de route pelouses calcicoles sans ensemencé avec des ensemencement ni « fleurs sauvages » amendement chimique
  85. Exempled’absence denaturalité :bord de routeensemencéavec des« fleurssauvages » Photo : Benoît Toussaint
  86. Quel patrimoine, quelles menaces ?Nécessité de faire un état des lieux environnementalprécis :– Inventaires de la flore, de la faune et des habitats (végétations),– Caractériser précisément le milieu : quelles communautés végétales, quelles conditions écologiques (climat, sol, relief, humidité, richesse…)– Quelle est la nature du projet et des travaux ?Comment est impacté ce patrimoine ?- Problématique des espèces protégées, des espèces menacées ou fragiles.– En voulant faire bien, ne risque-t-on pas de faire du mal à la biodiversité et à la naturalité ?
  87. Conception de l’aménagement• Si la mise à nu du sol est inévitable : – laisser le sol se revégétaliser naturellement avec une éventuelle gestion ultérieure adaptée (ex. fauche exportatrice) – ensemencer ou planter des plantes répondant aux différents objectifs majeurs indiqués autour de l’étoile ci-dessous :
  88. territoires phytogéographiques & indigénat écologie approvisionnement (conditions en plants etstationnelles) espèces réglementations optimales intérêt paysager et intérêts techniques et esthétique écologiques Détails pages suivantes
  89. Choix des espèces (1)• Indigénat des plantes (espèces « locales ») : – n’utiliser que des plantes se développant naturellement dans la région et qui ne sont pas introduites (d’autres pays ou régions) – proscrire les espèces exotiques envahissantes – proscrire les espèces cultivées – n’utiliser que des variétés sauvages du lieu où l’on se trouve – respecter l’identité phytogéographique des territoires (cf carte page suivante) :
  90. Choix des espèces (2)• Écologie et conditions stationnelles : respecter l’écologie des plantes – Ne pas implanter près de l’eau une espèce des milieux secs – Ne pas installer une espèce des milieux calcaires sur un sol acide… – Tenir compte du climat local, du relief…
  91. Choix des espèces (3)• Respect de la législation et du caractère menacé des plantes – Ne pas introduire des plantes légalement protégées (risque d’infraction, risques de pollution génétique avec les populations sauvages) – Ne pas introduire des plantes menacées (risques de pollution génétique avec les populations sauvages)• Cf Catalogues floristiques / région :
  92. Un outil pour enseigner et concevoir des projets écocitoyens• le catalogue floristique : = référentiel qui vous indique les statuts d’indigénat, de rareté, de menace, de protection… de la flore vasculaire. un référentiel qui vous permet de vérifier que l’espèce n’est pas une EEE (espèce exotique envahissante). 1 catalogue floristique / région (Nord Pas-de-Calais, Picardie et Haute-Normandie). Accessible sur le site internet du CBNBl : http://www.cbnbl.org/spip.php?article161
  93. Choix des espèces (4)• Intérêt (géo)technique des plantes – Rôle (éventuel) de fixation du sol contre l’érosion de l’eau de pluie (talus routier, haies).
  94. Choix des espèces (5)• Approvisionnement en plants – Une difficulté surtout lorsqu’on a besoin de quantités importantes de plants ou de semences – Plus simple néanmoins pour les arbres et les arbustes – Nécessité de se fournir dans la région ou dans les régions limitrophes (respect des écotypes locaux produits à base de graines locales issus de la nature) Cf www.ecosem.be et www.plantons-le-decor.fr
  95. Gestion différenciée• Après aménagement, mettre en place une gestion différenciée : hétérogénéité des interventions sur la zone aménagée. Photo : Doriane LENNE. Gestion différenciée à Lille
  96. Merci de votre attentionPour recevoir les actus du CBNBl, inscrivez-vous à la lettre d’infos électronique : www.cbnbl.org Doriane LENNE,Chargée de mission référente formation et écocitoyenneté

×