Your SlideShare is downloading. ×

Programme congres 2005

1,988

Published on

Documation …

Documation
Le rendez-vous de la gestion de l'information et du document numérique en entreprise | ECM | GED | Management de l'Information Stratégique

http://www.documation.fr/

Recherche, collecte, création, organisation, diffusion, partage, évaluation

Rendez-vous les 21 et 22 mars 2012 au CNIT de Paris La Défense pour LE salon français de la gestion de l’information et des documents

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,988
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
2
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Exposition & Conférences 15 & 16 mars 2005 • CNIT • Paris La Défense 11ème éditionP R O G R A M M E D U C O N G R È S26 sessions de conférences • 6 tutoriels • 76 intervenants35 études de cas • conférenciers internationaux gestion de contenu portails dentreprises recherche et accès à linformation Gestion de documents électroniques Travail collaboratif gestion du cycle de vie de linformation www.documation.fr
  • 2. près avoir amélioré les processus de publication sur intranet, sur A portails et sur site web, les technologies de gestion de contenu sétendent maintenant au coeur des modes dorganisation des entreprises et des administrations. Que se soit dans le monde industriel LISTE DES INTERVENANTS André Tavan, Directeur des flux financiers - Tereos (ex Beghin Say) Anne- Geneviève Bonnet-Ligeon, Chef de projet "Outils de traitement et danalyse de lin- ou dans celui du service, ce sont de véritables plates-formes de back- formation" - Total Arne Berckmans, Knowledge Manager du département R&D - Ondraf-Niras Aurelien Tisne, Ingénieur détudes - Communication & Systèmes office reposant sur les outils de gestion de linformation et des contenus Bassem Asseh, Responsable de projets - Compagnie Nationale des Commissaires qui se mettent progressivement en place. aux Comptes (CNCC) Bertrand Bouniol, Directeur des Systèmes dInformation - César S.A. Bruno Chatel, Ingénieur indépendant - Chadocs Caroline Nous assistons à présent à la convergence de ces technologies et à leur Wiegandt, Bibliothèque Nationale de France - Directrice générale adjointe / Présidente intégration au sein du système dinformations pour apporter aux utilisa- de l’ADBS Catherine Leloup, Ingénieur conseil - Cabinet Leloup Chantal Faure, Euriware Christian Alloyer, Direction Informatique et Nouvelles teurs linformation fiable, structurée, pertinente dont ils ont besoin au Technologies - Mairie de Saint-Brieuc Christian Vernhes, DSI - Société Nationale quotidien. Immobilière Claire Scopsi, Chef de projet informatique documentaire et portails multimédia - Radio France Didier Blaise, Responsable Domaines AQM & ISIS - Dans le même temps, labondance dinformations disponibles impose de CNETI (Groupe Caisse dEpargne) Dominique Balette-Pape, Consultant - DBP structurer et classifier linformation pour la rendre plus aisément accessible conseil Donabedian Vahagn, R&D Coordinator & Product Planning - Renault et améliorer les performances des moteurs de recherche en sappuyant sur Trucks : Volvo Information Technology Edouard Marteau dAutry, Directeur - Headstrong Eric Laurent, Responsable Soutien Opérationnel - La Poste Erik le savoir faire des professionnels du traitement de linformation. Boucher de Crèvecoeur, Responsable du Système dInformation Scientifique - Inserm Florent Bouquerod, P.D.G. - Hyperobjects François Olléon, Consultant Indépendant Françoise Rossion, - HP Frédéric Bon, Directeur - Réunissant un large panel de praticiens et dexperts, nous avons conçu le Clever Age Frédéric Creplet, Directeur Associé - Voirin Consultants Gérald programme de cette onzième édition annuelle de Documation pour vous Favre, Fondateur et ingénieur consultant - Favre Consulting Gil Debret, Direction de la Business Intelligence - France Telecom Gilles Balmisse, Directeur Associé - permettre danalyser ces évolutions, définir votre stratégie, sélectionner KnowledgeConsult Gilles Rouyer, Renault Sport Hartmut Schaper, Senior des outils et des technologies, conduire vos projets, découvrir les meilleu- Vice-President, Recherche et Développement - Open Text Idalecio Lopes, Responsable domaine Internet / Intranet - Lapeyre Services Jane McConnell, res pratiques, partager des idées et échanger entre collègues autour Consultante indépendante - NetStrategyJMC Jean-Christophe Bernadac, dexpériences concrètes. Cosmosbay-Vectis Jean-François Crépeau, Directeur de lInnovation - T-Systems Jean-Louis Bénard, Président - Brainsonic Jean-Marc Lazard, Responsable des NTIC - Groupe BEL Jean-Michel Mestres, Directeur editorial, Rendez-vous les 14, 15 et 16 mars 2005 rédacteur en chef - Caisse des Dépôts et Consignations Jeanne El Andaloussi, pour cette onzième édition de Documation. Directrice du conseil - Eurodoc-Sofilog Jean-Paul Taravella, Consultant Manager - Atos Consulting Jérôme Besson, Directeur de Mission - Vistali Jérôme Serre, Directeur de projets - CNP Lab Jimmy Barens, Directeur Partenaires et Services - Adobe Systems Joanna Pomian, Directeur Général - Nemesia Joe Fantuzzi, CEO et Chairman - Workshare Kumar Vora, Vice Président, Stratégie Produit, Intelligent Document Business Unit - Adobe Systems Lamis Zolhof, Responsable de lintranet collaboratif de la Direction de lArchitecture, de Guy Fermon & Yves Stern lAménagement et des Bâtiments - SNCF Louis-Pierre Guillaume, Business Directeurs du programme des conférences manager - Portail et gestion de contenu - Schlumberger Lucien Ernster, Directeur de lorganisation - Banque Générale du Luxembourg Bulent Ergin, Directeur des Etudes - Casino Information Technology Marie Baudry de Vaux, Responsable du centre de documentation - Cereq Marie-Anne Chabin, Présidente, consultante - Martin Roulleaux Dugage, Directeur / Knowledge Management - SOMMAIRE Archive 17 Schneider Electric Michel Dumoulin, Chef de Projet Organisation - OTIS Michel Thomas, Ingénieur conseil - MTC Conseil Myriam Barni, Consultante Documation : présentation 3 indépendante - CoActive Conseil Myriam Lalaude, Consultante Senior - Cap Gemini Olivier Jouve, Directeur - SPSS Patrick Malbos, Audisoft consultants Les Tutoriels (lundi 14 mars 2005) 4-5 Philippe Greisch, Responsable de linformatique - Ville dArlon Philippe Planning général des conférences 6-7 Israel, Marketing & Corporate communication Manager - EMI Music France Philippe Martin, Directeur du consulting - Bureau van Dijk Philippe Minella, Détail des conférences du mardi 15 mars 2005 8-10 Euriware Pierre Cuny, P.D.G. - Scripto Sarah Kittmer, Senior Analyst - Ovum Serge Levan, Directeur - Main Consultant Stéphane Arnaud, Eurodoc Détail des conférences du mercredi 16 mars 2005 11-13 Sylvie Roussel Gaucherand, Directrice du Service de Documentation et dInformation - Conseil Général du Val de Marne Sylvie Zot, Consultante - Unilog Informations sur l’exposition 14 Thierry Guénard, Manager Web Conseil - Micropole Univers Tony Byrne, Fondateur - CMSWatch Valérie Morin Meyne, Chef de projet département Internet Informations pratiques 14 - La Documentation Française Vincent Corru, Pilote de lactivité intranet - RTE (Réseau de Transport dElectricité) Vincent Vichi, Responsable Service Logistique, Index des intervenants 15 Degrémont Xavier Fournier-Morel, Consultant Senior - SQLI Xavier Lisoir, Bulletin d’inscription 16 PriceWaterhouseCoopers Yannik Milleau, Pilote de projet - Air France TUTORIELS, LUNDI 14 MARS 20052 CONFÉRENCES, MARDI 15 ET MERCREDI 16 MARS 2005
  • 3. DOCUMATION :LE RENDEZ-VOUS DES PROFESSIONNELS DE LA GESTION DE CONTENU ET DU DOCUMENT Venez participer à un cycle complet de conférences qui réunit des experts UN CONGRES internationaux autour des outils et des meilleures pratiques, d’études de cas et de produits, de témoignages et d’analyses de conduite de projet. EN ACCÈS PAYANT - TUTORIELS (lundi 14 mars 2005) : Nous vous proposons un choix de 6 tutoriels, animés par des experts, afin de vous permettre de faire le point sur vos connaissances, de découvrir de nouveaux domaines ou concepts et de vous préparer aux conférences. Consultez le programme détaillé pages 4 et 5. - 2 JOURS DE CONFÉRENCES (mardi 15 & mercredi 16 mars 2005) Retrouvez tous les thèmes et problématiques phares de la Gestion de Contenu et du Document analysés et décryptés par des professionnels et experts du secteur. - 2 sessions plénières de haut niveau : partagez la vision d’experts internationaux, les stratégies des leaders du secteur. - 4 salles de conférences en parallèle : choisissez parmi les 23 sessions de conférences, vos centres d’intérêt et leurs angles d’approche : management, technique, pilotage de projet ou étude de cas. Responsables des sites Intranet et Portails - Chefs de Projets - Responsables Veille et Nouvelles Technologies - Responsables Documentation - Responsables QUI PARTICIPE ? Études et Organisation - Développeurs dapplications Web - Directeurs Informatique - Responsables Qualité - Directeurs R&D. 1) Comment sont choisis les intervenants et les thèmes ? VOTRE PARTICIPATION Le choix des thèmes et la sélection des intervenants sont effectués par un comité indépendant. Dès lanalyse des ques- tionnaires dévaluation de la session précédente et tout au long de lannée, les thèmes sont affinés en fonction des évo- EN 5 QUESTIONS lutions techniques et de leur intérêt pour les entreprises. Le choix des intervenants combine la sélection des meilleurs spécialistes indépendants et le retour dexpérience de responsables projets. Tout exposé à caractère commercial est systématiquement rejeté afin de conserver à ce rendez-vous son caractère éducatif et indépendant qui lui est largement reconnu. Pour sassurer de la qualité des contenus, le comité maintient un dialogue permanent avec les intervenants. 2) Quelle est la différence entre les tutoriels et les conférences ? Les tutoriels du 14 mars sont conçus comme des cours dune journée effectués par des praticiens, des consultants reconnus parmi les meilleurs spécialistes des sujets couverts. Lobjectif de ces tutoriels est de vous permettre de faire le point et de mieux préparer les conférences des 15 & 16 mars. Les conférences par contre sont organisées en sessions autour dun thème regroupant deux ou trois interventions et animées par un président de session. La combi- naison de la totalité des sessions permet de se faire une idée densemble du domaine, de ses évolutions et surtout des projets menés dans les entreprises, de leur intérêt et des difficultés rencontrées. A cela sajoutent les sessions spécia- les « Évaluation de produits », une présentation de loffre doutils sur un domaine particulier, leurs positionnements et les critères devant guider votre choix. 3) Les intervenants étrangers sont-ils traduits ? Lors de certaines sessions, des personnalités étrangères de haut niveau sont invitées. Leurs interventions sont alors généralement traduites. 4) Quel est le niveau de technicité requis ? Lorganisation de quatre cycles en parallèle permet doffrir à tout moment un choix de conférences correspondant à dif- férents niveaux de technicité. La présentation détaillée de contenu des conférences, pages 8 à 13, contient une indica- tion en ce sens. Nous veillons cependant à ce que toute intervention reste claire et compréhensible, quelle que soit sa technicité. 5) Que peut mapporter ma participation ? Votre participation est loccasion de faire le point sur des domaines et des technologies aujourdhui au cœur des systè- mes dinformation des entreprises et, plus largement, de votre activité économique. Loccasion découter les meilleurs spécialistes et experts internationaux dun domaine en évolution constante. Loccasion aussi dapprendre à la lumière de projets concrets menés dans des entreprises à lactivité ou aux préoccupations proches des vôtres. Les pauses et les moments de détente autour des repas sont aussi un moment privilégié déchanges avec vos collègues. 120 exposants et de nombreuses animations : UNE EXPOSITION mardi 15 & mercredi 16 mars 2005 Pour plus d’information, reportez-vous à la page 14 de ce programme. EN ACCÈS LIBRE www.documation.fr 3
  • 4. TUTORIELS • LUNDI 14 MARS • 9h -18h (pause déjeuner entre 12h45 et 14h15) UNE JOURNÉE DE TUTORIELS POUR VOUS PRÉPARER AUX CONFÉRENCES Pour préparer les conférences ou tout simplement vous permettre d’approfondir vos connaissances, un choix de 6 tutoriels dune journée vous est proposé. TUTORIEL 1 9H-18H T01 TUTORIEL 2 9H-18H T02 TUTORIEL 3 9H-18H T03 INTRODUCTION À LA GESTION METTRE EN PLACE RECHERCHE DINFORMATIONS : DE DOCUMENTS ET PUBLICATION UN SYSTÈME DE GESTION MISE EN PLACE DUN SYSTÈME, SUR INTRANET ET PORTAILS DE CONTENUS CLASSIFICATION ET ORGANISATION Philippe Martin, Bureau van Dijk, Directeur du consulting Catherine Leloup, Cabinet Leloup, Ingénieur conseil Olivier Jouve, SPSS, Directeur Frédéric Bon, Clever Age, Directeur Claire Scopsi, Radio France, Chef de projet informatique Lutilisation des techniques Intranet facilite la création et louverture des documentaire et portails multimédia systèmes documentaires des entreprises. Laccès à lensemble des docu- Comprendre et positionner la gestion de contenu dans lensemble des ments produits par les différents départements devient ainsi possible, technologies de linformation, mieux différencier loffre logicielle, définir Face à la surabondance dinformations il convient dappuyer la puissance limitant la diffusion papier et assurant laccès à des documents à jour. les besoins et organiser la mise en œuvre dune application de gestion brute des moteurs de recherche sur une organisation maîtrisée de Quels sont les différents cas de figure, quelle démarche adopter, comment de contenus, tels sont les principaux objectifs de ce tutoriel. linformation, des contenus et des connaissances de lentreprise. Plans de sorganiser pour maîtriser la gestion et la diffusion de documents ? classement, taxinomies sont devenus indispensables pour rendre linforma- 1. Les besoins de gestion de linformation des entreprises tion plus accessible. Cependant, leur élaboration et leur intégration dans le 1. Caractéristiques des documents Rappels et historique de la gestion de contenu : les différentes cycle de vie dun système dinformation documentaire (de la collecte à la - Sources possibles des documents à publier problématiques, les modèles associés, les applications principales diffusion) reste un processus délicat. - Les différents standards de codage : HTML, XML, Acrobat PDF. 2. Positionnement du content management Dans ce cadre, les technologies danalyse de contenu, de classification et Standards réels et normes de fait. Comment choisir ? - Les technologies connexes : document /records management, KM, etc de catégorisation fournissent une aide efficace. - Les évolutions de HTML : génération dynamique de pages à partir de - Une typologie des systèmes de gestion de contenu : web content mana- base de données, programmation de linteractivité 1. Définitions gement, enterprise content management, etc - Les développements XML/XSL : solutions, avantages et contraintes, - Taxinomies, Plan de Classement, Directories, Ontologies, Réseaux séman- - Le concept d “Information Architecture” standards associés tiques, thesaurus,… - Le lien avec les briques du systèmes dinformation - Volumes typiques - Indexation, Recherche, Question Answering, Classification, Classification 3. Mise en œuvre dun projet dynamique, Clustering, Categorization, Cartographie, Navigation, Extraction 2. Les composants dun Intranet documentaire - Positionnement du problème dinformation, Résumé automatique… - Architecture dun système Intranet, plates-formes techniques possibles - Évaluation des enjeux : exemples - Production des documents pour Intranet, outils bureautiques, éditeurs 2. Technologies pour lindexation, la recherche, la classification, - Définition de larchitecture de contenu HTML et XML, les convertisseurs la cartographie et la catégorisation : - Justification économique - SGBD documentaires et moteurs dindexation et de recherche pour le - Panorama des techniques disponibles : statistiques, linguistiques, - Choix doutils texte intégral et les contenus structurés sémantiques, neuronales - Facteurs de succès et déchecs - Notions et outils de gestion de portails - Gestion du multilinguisme. - Les outils de workflow 4. Les fonctions clé dun outil logiciel - Compatibilité des index pour la recherche et la catégorisation - Les principales fonctions - Comparaison des techniques et technologies utilisées 3. Panorama des applications de gestion de documents sur Intranet - La nécessité dune base de données et des gains potentiels basés sur des exemples concrets 3. Organisation de linformation et structuration des contenus - Les fonctions majeures : modélisation, saisie/mise à jour stockage, - Documentation technique et documentation qualité : besoins, outils de - Ressources disponibles : Taxinomies, Plans de Classement,… contrôles, sécurité, accès, circulation et restitution, gestion de version, création, adaptation pour Intranet - Méthodologie de construction et de maintenance de ressources publication, etc - Production et diffusion de catalogue : les différentes approches possibles documentaires, utilisation des technologies de classification, - Principales architectures logicielles en fonction des sources de données disponibles de cartographie et de catégorisation. - Tendances et technologies émergentes. - Création et diffusion de formulaires sur Intranet : conception des modèles 4. Intégration et collecte des données 5. Panorama de loffre - Comment faire cohabiter la recherche, la catégorisation et la cartographie - Revue de presse : organisation, diffusion sur profil, système dalerte Loffre commerciale dinformation ? - Recherche dinformation : outils dindexation et daccès aux bases de - Une typologie des outils - Doit-on sorienter vers un fournisseur unique ? Quels sont les principaux données documentaires - Cartographie du marché risques associés ? - Positionnement des outils 4. Lorganisation de la publication de documents sur Intranet : Exemples et évaluation des principaux outils 5. Panorama de loffre logicielle centralisation ou décentralisation ? Les briques applicatives "logiciels libres" : une autre voie ? - Typologie de loffre logicielle. - Rôle du webmaster - Entre développement spécifique et intégration de produits packagés - Méthodologie dévaluation de systèmes documentaires (micro et macro - Rôle des directions opérationnelles et des fournisseurs de contenus - Pour quels types de projets ? Avantages et limites dune telle approche ? évaluation). - Nouveau rôle des documentalistes - Les principaux benchmarks (MUC, TREC, AMARYLLIS). - Ladministration du système : quelles compétences faut-il développer ? 6. Normes et standards - Exemples de produits et de loffre des éditeurs Ask Jeeves, Autonomy, Le problème de la gestion des liens et des mises à jour - Normes de documents et Normes dinteropérabilité ClearForest, Convera, Exalead, Gammasite, Grooker, Inxight, - XML et Web Services : que faut-il en attendre ? 5. La mise en place dun projet Intranet documentaire SPSS/Lexiquest, Lucene, Sinequa, Stratify, Temis, Teoma, TripleHop, - Les autres standards majeurs. - Rédaction du cahier des charges ; Coûts et budgets T-Gid, Verity, Vivissimo, X1, Copernic, Google,... - Comment susciter ladhésion des différents acteurs ? 7. Perspectives 6. Normes et standards. - Du site pilote au déploiement : les étapes clés et les pièges à éviter - Lutilisation des technologies web dans lentreprise - La frontière documents / contenus ? 7. Marchés et applications Conclusion Le tutoriel sappuiera sur des démonstrations pratiques. - Le passage du modèle “imprimer et distribuer” au modèle “publier et imprimer” - La combinaison des modes “pull” et “push” - Du document statique au document dynamique, vers le document interactif Ce tutoriel dintroduction présente un panorama complet des techniques de ges- - Positionner le content management par rapport aux technologies connexes Comprendre et maîtriser les concepts de la recherche par le contenu.OBJECTIFS DE LA JOURNÉE tion de documents électroniques et de publication sur site Intranet, site web ou (KM, document management, records management, portail dintégration, Présenter les technologies du cycle de vie de la recherche documentaire : portails en suivant lordre de la chaîne du document. Pour une approche globale outils de collaboration) collecte, indexation, recherche, classification, catégorisation, navigation, de ce domaine en évolution rapide. - Décrire les fonctions et concepts clés des systèmes de content management visualisation et diffusion. Mettre en place une méthodologie dévaluation des et leurs variantes (WCM, ECM, etc) systèmes du marché. Analyser les principales applications de ces technologies. - Comprendre la notion de portail et les trois briques sous-jacentes : gestion de contenu, outils de collaboration et portail dintégration. - Fournir un panorama de loffre logicielle sur le marché et mettre en évidence les architectures logicielles et technologies utilisées - Présenter une démarche dapproche pour la mise en œuvre dun système et sa justification économique. Docteur en Sciences, Philippe Martin est directeur de lactivité consulting au Catherine Leloup, Ingénieur ENST et IAE mène depuis une vingtaine dannées Olivier Jouve est vice-président de SPSS pour le text mining , anciennement sein du cabinet Van Dijk. Auteur de plusieurs ouvrages de référence. de nombreuses missions de conseil auprès de grands groupes ou dadminis- directeur europe de LexiQuest et professeur à l’Université Léonard de Vinci. tration dans le domaine de la gestion de linformation. Expert auprès de la Olivier Jouve est l’inventeur des technologies de Text Mining de SPSS et est Communauté Européenne elle est lauteur de deux ouvrages de référence, lun l’auteur de nombreuses publications dans le domaine.BIOGRAPHIE sur la GED et lautre sur les moteurs dindexation et de recherche. Claire Scopsi est chef de projet Etude en informatique documentaire et mul- Frédéric Bon, ingénieur de formation (EISTI et Florida Tech), après avoir publié timédia à Radio France, en charge des applications documentaires et du site de nombreuses études sur différents domaines applicatifs a fondé et dirige le multimédia de Radio France ainsi que du portail collaboratif. Diplômée CNAM- cabinet de conseil en architecture technique Clever Age. www.cleverage.com INTD en gestion de linformation et Docteur en Information et Communication. TUTORIELS, LUNDI 14 MARS 2005 4 CONFÉRENCES, MARDI 15 ET MERCREDI 16 MARS 2005
  • 5. TUTORIELS • LUNDI 14 MARS • 9h -18h (pause déjeuner entre 12h45 et 14h15) Votre inscription comprend : - laccès à une journée de Tutoriel, UN TUTORIEL AU CHOIX - les actes de votre journée de formation, - déjeuner et pauses cafés. TUTORIEL 4 9H-18H T04 TUTORIEL 5 9H-18H T05 TUTORIEL 6 9H-18H T06 TRAVAIL COLLABORATIF : CRÉATION GESTION ET PUBLICATION LE CYCLE DE VIE DU DOCUMENT : CONCEPTION DUN PROJET DE DOCUMENTS ET DINFORMATIONS RECORDS MANAGEMENT ET ET GOUVERNANCE AVEC XML ARCHIVAGE Myriam Barni, CoActive Conseil, Consultante indépendante Jeanne El Andaloussi, Eurodoc-Sofilog, Michel Thomas, MTC Conseil, Ingénieur conseil Directrice du conseil Réussir un projet de travail collaboratif, cest mettre en évidence les Bruno Chatel, Chadocs, Ingénieur indépendant Lutilisation de plus en plus importante de documents électroniques fait contributions à la stratégie dentreprise et le soutien apporté aux proces- apparaître de nouvelles organisations et normes. Il ne sagit pas simplement sus opérationnels. Comment articuler le développement de techniques à En partant des problématiques rencontrées dans le monde documentaire, de gérer les documents, mais également de les classer, de les conserver la donne organisationnelle et sociale, aux métiers dune entreprise ? ce tutoriel présentera les réponses apportées par les langages structurés dans un contexte technologique en constante évolution tout en gérant des Comment faire émerger les pratiques collaboratives qui concrétisent une normalisés, la norme XML et les concepts applicatifs du monde documen- supports hétérogènes. Cet atelier présentera les problématiques et les nor- nouvelle performance ? taire. Lexposé se poursuivra par une présentation des standards associés mes existantes dans les domaines de larchivage et du records manage- Ce tutoriel exposera les principaux concepts caractéristiques dun projet de à XML dans une typologie permettant de sélectionner les standards à ment. Il montrera les spécificités de ces domaines, en particulier par rapport travail collaboratif illustrés de nombreux cas concrets et exemples pratiques. prendre en compte en fonction des projets ou des domaines dintérêt. au stockage et à la gestion des documents. La présentation générale se clôturera sur un inventaire des différents 1. Les définitions essentielles 1. Définition de larchivage et du records management types doutils XML intégrés dans une chaîne éditoriale. - Petite histoire du travail collaboratif dans les organisations - Le système darchivage Laprès-midi sera dédiée à la présentation approfondie des problématiques - Trois visions contrastées du travail collaboratif - Liens avec le système dinformation liées à la transformation XML de documents, quelles soient conceptuelles, - Lien entre communication, action et performance - Place dans le système de gestion de documents normatives ou logicielles. - Le records management 2. Les facteurs technologiques 1. Pourquoi XML ? - Positionnement des produits du marché 2. Lenvironnement légal Les différents types de besoins documentaires : édition électronique, - Rôle et choix des outils de travail collaboratif - Original et copie échange et normalisation, gestion intelligente du contenu. - Lusage des outils de travail collaboratif - Loi du 13 mars 2000 2. Les langages de balisage structurés : - Evolutions internationales 3. Les stratégies de changement SGML, HTML, XML - Visées stratégiques et cibles opérationnelles 3. La signature électronique - Les processus de changement individuel et collectif 3. XML : les concepts et le langage. - Place dans un système darchivage - Les modèles de stratégie adaptés Les objets du langage, notions de “Well Formed Document” et de “valid - Problématique de la conservation des documents signés XML”, notions de DTDs et de Schémas. 4. Les projets de travail collaboratif 4. Les supports physiques - Principes méthodologiques 4. Les standards associés : panorama et typologie. - Qualités recherchées pour un support darchivage - Les étapes incontournables - Le papier 5. Les familles doutils dune chaîne éditoriale - La gouvernance des projets - Le film 6. Transformation XML : définition et contextes fonctionnels - Les supports électroniques 5. Lorchestration des démarches de travail collaboratif - dans le système éditorial : du modèle de référence au modèle de rédaction, - Les technologies optiques : CD, DVD, UDO, … - Lancer ou reprendre un projet de travail collaboratif - lintégration dans le système dinformation, - Les pratiques émergentes observées au travers détudes de cas 5. Les formats de documents - processus dévaluation de la qualité, de la fiabilité et de la cohérence du - Systèmes de fichiers : ISO9660, UDF 6. Synthèse fonds documentaire, - Les technologies de compression : ZIP, LZW, CCITT Groupe 4, JPEG - Apprentissages et compétences collaboratives - production, échange et publication multi-supports (papier, électronique). - Les formats images : TIFF, PDF - Facteurs clés pour le développement des projets de travail collaboratif 7. Vers la standardisation des technologies de transformation - Les standards : SGML, HTML, XML, PDF/A - Perspectives De la standardisation des données à la standardisation des traitements. 6. Lorganisation 8. Modèles de transformations - Gestion du cycle de vie des documents - exploiter la richesse des documents, - Traçabilité des documents - les modèles comme outils, - Classement - approche événementielle, orientée arbre ou par feuille de styles. - Acteurs - Circuit du document 9. Technologies de transformations et outils - Gestion de la conservation et de la destruction - SAX, DOM, XSLT : concepts et présentation, - Larchivage et gestion des emails - utilisation de ces différentes technologies, - outils de transformation. 7. Les normes en vigueur - ISO 15489 : Information et documentation “Records management” - NF Z42-013 : Recommandations relatives à la conception et à lexploi- tation de systèmes informatiques en vue dassurer la conservation et lintégrité des documents stockés dans ces systèmes Pour vous inscrire, remplissez dès - Les nouvelles normes européennes maintenant le bulletin au dos de ce document Cerner les enjeux liés aux démarches de travail collaboratif. Permettre aux participants de comprendre les raisons du succès des langa- Apporter une vision complète des contraintes de la gestion du cycle de vie duOBJECTIFS DE LA JOURNÉE Identifier toutes les dimensions du changement engagées dans ce type de projet. ges structurés, dappréhender le langage XML, lensemble des normes asso- documents, du records management, et de toutes les dimensions à prendre Repérer les ancrages méthodologiques et pratiques nécessaires à la réussite. ciées et les outils à mettre en œuvre pour disposer dun système de produc- en compte pour toute stratégie darchivage. tion documentaire structuré opérationnel. Bien appréhender tant la dimension technique quorganisationnelle ou juridique Comprendre une des problématiques fondamentales dun tel système : la de ces questions. transformation documentaire. Que ce soit dun modèle à un autre, dun format de données à un autre, ou pour récupérer des documents existants, la trans- formation est indispensable. Consultant indépendant, Myriam BARNI est spécialiste du travail en réseaux. Ancienne responsable de la Documentation Groupe chez Bull, puis directrice Michel Thomas, Ingénieur ENST. Consultant indépendant, Master of Ses interventions en entreprise portent sur le développement des collectifs de des opérations de AIS Beger-Levrault, Jeanne El Andaloussi est actuellement Information Technology. Adhérent APROGED, AIIM, ADIJ, Club Conseil Essonne. travail qui prennent appui sur les technologies intranet et Internet. Auteur du Directrice du Conseil, du Marketing et de la Communication de la société Ancien directeur technique d’ATG Gigadisc. premier ouvrage publié en France sur le management des équipes à distance Eurodoc. Elle est co-auteur du livre “Developing SGML DTDs”.BIOGRAPHIE (édition dOrganisation, 2003), elle est également chargée de cours à lUniversité de Nice-Sophia Antipolis www.documation.fr 5
  • 6. CONFÉRENCES • MARDI 15 MARS INTERVENANTS 9:00 SESSION PLÉNIÈRE DOUVERTURE : DE LA SESSION PLÉNIÈRE 10:30 P01 INFORMATION ET CONTENUS, ORGANISATION ET STRATÉGIE Stratégie de contenu : enjeu majeur pour lentreprise - Jane McConnell, NetStrategyJMC La gestion de contenu et ses différentes composantes au coeur du système dinformation - Tony Byrne, CMSWatch 11:00 GESTION GESTION DE CONTENU 12:45 C01 DE CONTENU C02 ET RECHERCHE Le portail Casino : support de la stratégie de lentreprise Faciliter laccès et la navigation par M. Bulent Ergin , Casino Information Technology. lorganisation de linformation - Jean-Paul Taravella, Atos Consulting Jane Mc Connell, Air France : La gestion de contenu unifiée, constats et perspectives Coperia : Système de gestion de contenu XML NetStrategyJMC Yannik Milleau, Air France ; Myriam Lalaude, Cap Gemini Valérie Morin Meyne, La Documentation Française CNAV Ile de France : évolution dun intranet vers Portail CDC Localtis : gestion et publication de contenus en direction un portail - Thierry Guénard, Micropole Univers des collectivités locales Jean-Michel Mestres, Caisse des Dépôts et Consignations 14:15 CONDUITE ARCHITECTURE 16:00 C05 DE PROJET C06 DES SYSTÈMES Comment organiser les contenus ? Architecture de portails et de gestion de contenus : quelle complémentarité ? Catherine Leloup, Cabinet Catherine Leloup Xavier Fournier-Morel, SQLI Tony Byrne, CMSWatch Choisir un système de gestion de contenu : du cahier des charges au choix Limpact des architectures orientée services sur les portails dentreprise dun outil - Tony Byrne, CMS Watch et les systèmes de gestion de contenu La gouvernance des Intranets et des systèmes de gestion de contenu Jérôme Besson, Vistali Jane McConnell, NetStrategyJMC Réaliser un projet en Open-Source ? Oui, mais... - François Olléon, consultant 16:30 RECHERCHE ARCHIVAGE ET 18:00 C09 DINFORMATIONS C10 RECORDS MANAGEMENT Groupe BEL : Recherche dinformations sur lIntranet global La gestion des emails : contraintes et technologies - Sarah Kittmer, Ovum Jean-Marc Lazard, Groupe BEL Records Management et archivage électronique Intelligence économique : enjeux et apports à lentreprise Marie-Anne Chabin, Archive 17 Gil Debret, France Telecom Banque Générale du Luxembourg : Records managementt et gains de Total : diffusion dinformations ciblées productivité Lucien Ernster, Banque Générale du Luxembourg Anne-Geneviève Bonnet-Ligeon, Total Patrick Malbos, Audisoft consultants CONFÉRENCES • MERCREDI 16 MARS INTERVENANTS 9:00 SESSION PLÉNIÈRE : DE LA SESSION PLÉNIÈRE 10:30 P02 TECHNOLOGIES ET IMPLÉMENTATION Une nouvelle architecture pour les processus documentaires - Kumar Vora, Adobe Systems Evolution des systèmes de gestion de contenu vers les architectures orientées services - Hartmut Schaper, Open Text Stratégie et gouvernance des systèmes de gestion des contenus et de travail collaboratif - Louis-Pierre Guillaume, Schlumberger 11:00 CONDUITE ET TAXONOMIES, RECHERCHE 12:45 C13 PILOTAGE DE PROJET C14 ET ACCÈS À LINFORMATION Pratiques collaboratives et nouvelle équation du travail en mode projet Accès aux contenus par des terminologies contrôlées : nouvelles pratiques Kumar, Vora Serge Levan, Main Consultant Caroline Wiegandt, BNF - ADBS Adobe Systems Mobilisation et animation de réseaux de contributeurs Gestion de document et traitement de linformation au Conseil Général Dominique Balette-Pape, DBP conseil du Val de Marne Piloter la performance de votre Intranet au travers de méthodes Sylvie Roussel Gaucherand , Conseil Général du Val de Marne dévaluation - Frédéric Creplet, Voirin Consultants Le portail documentaire du Cereq - Marie Baudry de Vaux, Cereq 14:15 SÉCURITÉ DES DOCUMENTS GESTION 16:00 C17 ET DES CONTENUS C18 DE CONTENU INTRANET Hartmut Schaper, La sécurité des documents et des contenus†: enjeux et organisation Refonte du portail intranet et industrialisation de sa gestion Open Text Joe Fantuzzi, Workshare Vincent Corru, RTE (Réseau de Transport dElectricité) Comment utiliser le document pour créer un espace de confiance pérenne Pegase : lIntranet du groupe Lapeyre - Idalecio Lopes, Lapeyre Services Jimmy Barens, Adobe Systems Le projet intranet à la Mairie de Saint-Brieuc Christian Alloyer, Mairie de Saint-Brieuc 16:30 GESTION ET PUBLICATION GESTION 18:00 C21 DE DOCUMENTS C22 DE CATALOGUE Louis-Pierre Degrémont : gestion de la documentation des grands projets dIngénierie Renault Sport : catalogues interactifs et XML Guillaume, Vincent Vichi, Degrémont Gilles Rouyer, Renault Sport ; Stéphane Arnaud, Eurodoc Schlumberger Chaîne de publication XML pour le Recueil des Lois et Règlements de Gestion de lInformation produit chez HP EMEA lÉducation nationale - Erik Boucher de Crèvecoeur, Inserm Florent Bouquerod, Hyperobjects Chaîne de rédaction et production de la documentation opérationnelle avion - Aurelien Tisne, Communication & Systèmes TUTORIELS, LUNDI 14 MARS 20056 CONFÉRENCES, MARDI 15 ET MERCREDI 16 MARS 2005
  • 7. 1 SESSION PLÉNIÈRE ET 4 SALLES EN PARALLÈLE TRAVAIL COLLABORATIF SESSION SPÉCIALE C03 ET COMMUNAUTÉ DE PRATIQUES C04 ÉVALUATION DE PRODUITSRetours dexpériences sur le déploiement Positionnement et critères de choix des outils de recherche et daccès àdoutils collaboratifs - Edouard Marteau dAutry, Headstrong linformationSchneider Electric : Le déploiement des communautés de pratique à léchelle Tony Byrne, CMS Watchde lentreprise - Martin Roulleaux Dugage, Schneider ElectricMise en place dune solution collaborative dans un groupe international dePME - Bertrand Bouniol, César S.A. INRANET GESTION DOCUMENTAIRE C07 DOCUMENTAIRE C08 ET AMÉLIORATION DES PROCESSUSTravail collaboratif : la stratégie du groupe Volvo EMI France : Rationalisation du processus de lancements de produitsDonabedian Vahagn, Renault Trucks : Volvo Information Technology Philippe Israel, EMI Music FranceGestion du cycle de vie des documents et des mails Ville dArlon : Gestion de courrier intégrée dans une municipalitéDidier Blaise, CNETI - Groupe Caisse dEpargne Philippe Greisch , Ville dArlon & Xavier Lisoir, PricewaterhouseCoopersOtis : mise en place dun Intranet et dun espace Marine Nationale : Mise en place dun système de gestion de documentsdocumentaire - Michel Dumoulin, OTIS Philippe Minella, Euriware ; Chantal Faure, Euriware TRAVAIL COLLABORATIF SESSION SPÉCIALE C11 EN ENVIRONNEMENT R&D C12 EVALUATION DE PRODUITSPartages des connaissances pour la cellule Innovations de la CNP Positionnement et critères de choix des systèmes de gestion de contenuJérôme Serre, CNP Lab ; Jean-Christophe Bernadac, Cosmosbay-Vectis Frédéric Bon, Clever AgeLa mise en place dune solution de KM dans le domaine de la rechercheGérald Favre, Favre ConsultingGestion et transmission des connaissances à long termeArne Berckmans, Ondraf-Niras ; Françoise Rossion, HP 1 SESSION PLÉNIÈRE ET 4 SALLES EN PARALLÈLE PORTAIL SESSION SPÉCIALE C15 INTERNE ET EXTERNE C16 ÉVALUATION DE PRODUITSPortail de la Compagnie Nationale des Commissaires aux Comptes Positionnement et critères de choix des outils de travail collaboratifBassem Asseh, Compagnie Nationale des Commissaires aux Comptes Gilles Balmisse, KnowledgeConsult(CNCC)Mise en place des portails Internet et Intranet de lUnion de ASPTT.Pierre Cuny, ScriptoTélémaque, le portail de la eFormation en Région CentreJean-François Crépeau, T-Systems TRAVAIL COLLABORATIF SESSION SPÉCIALE C19 ET PARTAGE DES CONNAISSANCES C20 ÉVALUATION DE PRODUITSComment créer les conditions de la prise en main doutils documentaires ? Les outils de gestion de documents : Positionnement et critères de choixJoanna Pomian, Nemesia Philippe Martin, Bureau van DijkSNCF : mise en place dun Intranet documentaireLamis Zolhof, SNCFTravail collaboratif et partage des meilleures pratiquesdocumentaire - Eric Laurent, La Poste TECHNOLOGIES DÉMATÉRIALISATION C23 ÉMERGENTES C24 ET GAINS DE PRODUCTIVITÉLes nouveaux outils du travail collaboratif : Blogs, Wikis et Web conference Gestion et suivi des factures fournisseurs dématérialiséesJean-Louis Bénard, Brainsonic André Tavan, Tereos - (ex Beghin Say)Le formulaire électronique : domaines dapplication et enjeux de la dématé- Société Nationale Immobilière : les apports de la facturation électroniquerialisation - Sylvie Zot, Unilog Christian Vernhes, Société Nationale Immobilière Renault : Dématérialisation du flux comptable Intervenant à confirmer, Renault CAGR www.documation.fr 7
  • 8. CONFÉRENCES • MARDI 15 MARS CONSULTEZ LE PROGRAMME DÉTAILLÉ DU CONGRÈS D OCUMATION 2005 Air France : La gestion de contenu Coperia : La Documation Française Mardi 15 mars unifiée, constats et perspectives ETUDE DE CAS Système de gestion de contenu XML ETUDE DE CAS P01 - SESSION PLÉNIÈRE DOUVERTURE 9:00-10:30 Yannik Milleau - Air France - Pilote de projet- Myriam Lalaude - Cap Gemini Valérie Morin Meyne - La Documentation Française INFORMATION ET CONTENUS, ORGANISATION ET STRATÉGIE Chef de projet département Internet Air France exploite un outil de gestion de contenu pour ses sites Président de session : Guy Fermon, co-fondateur de Documation B2T, B2B, B2C et B2E. Jusque là, tous ces sites avaient été déve- Coperia est un extranet de gestion de contenu XML publiés sur ser- Stratégie de contenu : loppés indépendamment les uns des autres. vice-public.fr. Lapplication repose sur des progiciels open-source enjeu majeur pour lentreprise MANAGEMENT Les exigences de réduction des coûts et doptimisation de la gestion en architecteure J2EE/XML. Elle permet à des partenaires de diffé- Jane McConnell - NetStrategyJMC - Consultante indépendante de contenu ont suscité la mise en place dun projet transverse. rentes filières de produire et partager des contenus éditoriaux et de Cette présentation détaillera un retour dexpérience sur : référencer des ressources du web, le tout organisé dans des arbo- Votre stratégie de contenu témoigne de limportance que vous - la gestion de contenu au sein dAir France : constats et cibles, rescences sémantiques afin de développer la mutualisation et le accordez à vos relations clients, employés et partenaires. Les - le projet CMS Phase 2 : enjeux, ROI, principales réalisations, partage dinformations administratives. En production, lutilisateur entreprises sachant gérer leur contenu avec pertinence, au bon - les difficultés rencontrées en termes de mutualisation. dispose entre autres dune gestion hiérarchisée des accès, un édi- moment et avec fiabilité sont celles qui ont compris la valeur de cet teur XML wysiwyg, des workflow de rédaction collaborative et de actif trop souvent invisible. Quels sont les processus, techniques et Yannik Milleau est chef de projet fonctionnel et travaille à lAgence Web validation paramétrables. En communication, il dispose doutils de facteurs humains qui sont déterminants pour réussir votre stratégie dAir France. Il a une expérience de 5 ans comme assistant à maîtrise dou- notification, (alertes de production, abonnements divers) et dé- de contenu ? Comment faire fédérer votre entreprise autour dune vrage sur des projets web et de systèmes dinformation. change (forums de discussion). stratégie de contenu appropriée et évolutive ? Myriam Lalaude est consultante senior chez Cap Gemini et intervient dans Gestion de contenu, catégorisation, travail collaboratif , workflow et les domaines de la gestion de contenu et des portails. Elle est responsable Consultante indépendante Jane McConnell est spécialisée dans les gestion des processus. du module "Gestion des contenus en ligne" du mastère Management de intranets et les sites Web, notamment en matière de stratégie de conte- linformation de lIEP de Paris. nu, darchitecture utilisateur et de gouvernance. Elle intervient dans des Portail CDC Localtis : gestion et contextes dinternationalisation, de réalignement à la suite de fusions, publication de contenus en direction CNAV Ile de France : évolution doptimisation, et de conception de nouveaux portails dans de nombreux des collectivités locales ETUDE DE CAS dun intranet vers un portail ETUDE DE CAS grands groupes internationaux.. Américaine installée en France depuis Jean-Michel Mestres - Caisse des Dépôts et Consignations - Directeur Thierry Guénard - Micropole Univers - Manager Web Conseil 25 ans, est membre co-fondateur de CM Professionals, communauté editorial, rédacteur en chef internationale de spécialistes en gestion de contenu. Elle est La CNAV IdF emploie près de 4 000 salariés et gère la retraite des assu- Dans le cadre de sa mission en faveur de laménagement numé- lauteur de nombreuses publications et ouvrages de référence. rés franciliens. Le premier intranet dédié à la communication et aux res- rique du territoire, la Caisse des Dépôts et Consignations a mis en www.netstrategyJMC.com sources humaines a évolué vers un portail intranet de contenus et de œuvre un portail dédié au acteurs du monde local : Localtis. services. Objectif : simplifier lenvironnement de travail du salarié et Lobjectif de cet outil est de proposer aux collectivités locales un La gestion de contenu et ses différentes offrir un accès simplifié aux informations, aux applications et aux services. outil de travail mêlant veille dinformation, alerte et base de docu- composantes au cœur du système Exploitation de la personnalisation utilisateur, prise en charge de sour- MANAGEMENT mentation accessible via Internet, intranet ou extranet. Détails du dinformation ces de contenus multiples et hétérogènes, mise en place de réseaux de projet, technologies sélectionnées, organisation des équipes, gestion Tony Byrne - CMSWatch - Président - Fondateur contributions décentralisés. Avantages dune solution portail tant sur le et contrôle des contenus. Bilan. plan fonctionnel et éditorial que sur laspect technique ? Démarche et La terminologie gestion de contenu - et les nombreux acronymes qui méthodologie de conception. Contraintes à prendre en charge. sont apparus pour en décrire les composantes - recouvre une grande Difficultés rencontrées et choix effectués. diversité de solutions et doutils. Quels en sont les points communs et C03 11:00 - 12:45 les différences ? Assistons-nous à la convergence de ces produits ou TRAVAIL COLLABORATIF ET COMMUNAUTÉS DE PRATIQUES devons-nous considérer les produits de gestion de contenu, de gestion C02 11:00 - 12:45 documentaire, de gestion de site web, darchivage, de portail, de recher- Retours dexpériences sur GESTION DE CONTENU ET RECHERCHE che, de collaboration... comme des solutions spécifiques pour des pro- le déploiement doutils collaboratifs MANAGEMENT blèmes particuliers ? Edouard Marteau dAutry - Headstrong - Directeur Faciliter laccès et la navigation par Cette session définira les domaines de ces technologies et en lorganisation de linformation MANAGEMENT Approche et méthodologie de déploiement doutils collaboratifs : précisera les contours et les intersections. Jean-Paul Taravella - Atos Consulting - La conduite de pilotes collaboratifs Tony Byrne est fondateur du site CMSWatch (www.cmswatch.com), Consultant Manager - La conception dune stratégie de déploiement portail indépendant qui couvre lactualité des outils de gestion de contenu et - Lorganisation du support (matériels, formations, hotline) Les intranets sont aujourdhui chargés dune information abondante, publie régulièrement des études indépendantes dévaluation des outils dispo- - Lintégration de la solution collaborative dans lenvironnement de hétérogène quil convient de cartographier et dorganiser afin nibles. Tony Byrne est membre actif de nombreuses associations profession- la société (portail…) daméliorer : nelles comme lAIIM et CM Professionnals (www.cmpros.com). - La conduite du déploiement à grande échelle - le classement et la gestion pour les administrateurs, Cette méthodologie a été appliquée dans de grandes entreprises - la navigation et lergonomie du site pour les utilisateurs, (Projets Airbus, Renault…), la présentation sera étayée par de nom- - le pilotage de lactivité et la vision stratégique des savoirs faire pour C01 11:00 - 12:45 les managers et décideurs. breux exemples choisis parmi les projets collaboratifs récemment GESTION DE CONTENU Une veritable architecture dinformation reste donc à définir quelque conduits. soient : Edouard Marteau dAutry a une grande expérience de la conduite de pro- Le portail Casino : ETUDE DE CAS - les outils : CMS, GED, catégorisation automatique et recherche, … jet et la mise en œuvre doutils collaboratifs au sein de grands groupes support de la stratégie de lentreprise - les phases de traitement de linformation : collaboration, avec la struc- (Airbus, Renault, Rexel, Neopost...). M. Bulent Ergin - Casino Information Technology - Directeur des Etudes turation des forums, des espaces projet, etc. ; capitalisation, avec les Le groupe de distribution Casino a retenu la technologie de portail plans de classement, les métadonnées, etc. Cette intervention satta- Schneider Electric : Le déploiement comme vecteur et support de sa stratégie. Une attention particulière a chera à définir et positionner les différentes approches (taxonomies, des communautés de pratique été portée sur le "portail fournisseur", partie intégrante dun program- méta-données , thésaurus, réseau sémantique, index, …) selon les à léchelle de lentreprise ETUDE DE CAS me plus vaste destiné à optimiser le niveau dinformation et les proces- besoins et les services rendus dune part, selon leur complexité et le Martin Roulleaux Dugage - Schneider Electric sus de travail du groupe avec ses différents fournisseurs. coût délaboration, de mise en œuvre et de maintenance dautre part, Directeur - Knowledge Management Point d’accès unique à l’ensemble des applications existantes, en mettant en évidence certaines contraintes en entreprise (multilin- guisme, harmonisation, compréhension, évolution des vocabulaires, …) Maîtriser les réseaux de partage des connaissances est devenu un le portail Casinon offre une interface utilisateur personnalisable et pro- enjeu majeur de compétitivité pour les grandes organisations dans le pose une architecture client-léger afin de minimiser les coûts informa- Jean-Paul Taravella exerce depuis 13 ans une activité de consultant sur les cadre du développement de leurs activités. Or la mise en place effec- tiques et maximiser le retour sur investissement. Il concerne près de aspects technologiques, organisationnels et humains liés à la gestion de lin- tive de ces réseaux de personnes est souvent un choc culturel tant 7000 postes utilisateurs internes et à terme 15 000 fournisseurs. formation au travers dune cinquantaine de missions dans lindustrie et les au niveau sociologique que technologique, qui passe par la réforme Aujourd’hui il fédère l’ensemble des outils (informations, applications et administrations (KM, Veille et travail collaboratif). Ila participé à de nombreux de certains modèles de management hérités de lère industrielle. collaborations) nécessaires à la gestion de la relation fournisseurs, la projets dorganisation et de structuration de linformation : BDPME, SNCF, Le cas du déploiement des communautés de pratique chez documentation, détaillant les processus de livraison des boutiques et CEE... Il est titulaire dun DESS Gestion de linformation à Sciences Po et dun Schneider Electric illustre certains aspects de cette problématique, et entrepôts Casino, et les commandes. Détails du projet. Choix technolo- DEA en mathématiques appliquées aux sciences sociales. décrit certaines des cordes que le responsable du programme doit giques. Organisation et déploiement. Impacts sur lactivité. avoir à son arc pour réussir ce changement. TUTORIELS, LUNDI 14 MARS 20058 CONFÉRENCES, MARDI 15 ET MERCREDI 16 MARS 2005
  • 9. CONFÉRENCES • MARDI 15 MARS CONSULTEZ LE PROGRAMME DÉTAILLÉ DU CONGRÈS D OCUMATION 2005Martin Roulleaux Dugage est Ingénieur Civil des Mines de Paris et MBA Choisir un système de gestion de contenu : Réaliser un projet en Open-Source ?INSEAD. Il a été successivement ingénieur aéronautique chez Dassault du cahier des charges au choix dun outil PROJET Oui, mais... MANAGEMENTAviation et consultant en management chez SRI International et Stratorg à Tony Byrne - CMS Watch - Président - Fondateur François Olléon - Consultant IndépendantParis. Chez Schneider Electric depuis 1993, il en est maintenant le direc- Choisir une solution Open-Source pour réaliser un projet, cest une déci-teur du knowledge management. Le processus de sélection dun outil de gestion de contenu est com- sion tout autant économique, technique et organisationnelle que straté- plexe et parfois angoissant à cause de la multitude doutils disponibles gique. Les discours sur le sujet, parfois très tranchés parce quils seMise en place dune solution collaborative sur le marché dont la plupart sont difficiles à distinguer les uns des aut- focalisent sur un seul de ces aspects, tendent à sestomper au profitdans un groupe international de PME ETUDE DE CAS res. Cette session présentera une approche pratique pour identifier et danalyses plus équilibrées. LOpen-Source nest pas forcément uneBertrand Bouniol - César S.A. - Directeur des Systèmes dInformation tester les outils adaptés à vos propres besoins. bonne solution pour tout le monde, et quand ça lest, ce nest pas for-César, leader mondial dans le domaine festif, met en place une Tony Byrne est fondateur du site CMSWatch (www.cmswatch.com), portail cément pour les raisons auxquelles on pourrait penser de prime abord.stratégie groupe pour lensemble de ses filiales reparties dans le indépendant qui couvre lactualité des outils de gestion de contenu et publie Cette intervention a pour objectif délargir et dalimenter la grille dana-monde. régulièrement des études indépendantes dévaluation des outils disponibles. lyse que tout décideur doit remplir avant de faire ce choix.Dans ce cadre, les échanges, la communication entre les sociétés Tony Byrne est membre actif de nombreuses associations professionnelles François Olléon est un consultant Assistant à Maîtrise dOuvrage qui intervientréparties sur quatre continents est essentielle. Compte tenu de sa comme lAIIM et CM Professionnals (www.cmpros.com). auprès de nombreuses collectivités locales et de sociétés privées. Un par-taille et de ses ambitions, le groupe César a décidé de mettre en cours de 25 ans dans la plupart des domaines de la gestion de linformationplace une solution collaborative pour permettre de supporter cette La gouvernance des Intranets et PROJET (KM,WCM, ECM,WorkFlow, GED, SIGB, etc.) et dans différents types de struc-stratégie. des systèmes de gestion de contenu tures.Lobjectif de cette intervention est de présenter ce projet, besoins Jane McConnell - NetStrategyJMC - Consultante indépendantefonctionnels liés aux caractéristiques du groupe, (facilité dinstalla-tion et dutilisation, publication, notifications, mécanismes dappro- Lefficacité dun intranet ou dun système de gestion de contenu ainsi C07 14:15 - 16:00bation,…) ainsi que la démarche adoptée pour ce projet dans le que la satisfaction de ses utilisateurs dépendent en grande partie de la politique de gouvernance. Les écueils se situent souvent dans les rela- INTRANET DOCUMENTAIREcontexte dun groupe international de PME. tions entre le centre et les entités, entre les producteurs de contenu etAprès une quinzaine dannées dans les services R&D du groupe Bull, Travail collaboratif : les utilisateurs, ou entre les cultures différentes de lentreprise. Cette MANAGEMENTBertrand Bouniol, Ingénieur et docteur en sciences, est aujourdhui DSI la stratégie du groupe Volvo présentation, basée sur un modèle à quatre dimensions, vous donnera Donabedian Vahagn - Renault Trucks : Volvo Information Technology -du groupe César. quelques pistes pour vous aider à définir votre propre modèle de gou- R&D Coordinator & Product Planning vernanceC04 11:00 - 12:45 Le groupe Volvo à travers son entité informatique recommande depuis Consultante indépendante Jane McConnell est spécialisée dans les intranetsSESSION SPÉCIALE EVALUATION DE PRODUITS et les sites Web, notamment en matière de stratégie de contenu, darchitec- 3 ans lusage de solutions collaboratives dans toutes ses filiales sur les 4 continents. Une cellule dédiée au travail collaboratif a mis en placePositionnement et critères de choix ture utilisateur et de gouvernance. Elle intervient dans des contextes dinter- une stratégie et offre un panel de solutions prête à lemploi à lensem-des outils de recherche et daccès` nationalisation, de réalignement à la suite de fusions, doptimisation, et de ble du groupe comprenant aussi bien des outils, de lassistance, de laà linformation MANAGEMENT conception de nouveaux portails dans de nombreux grands groupes interna- formation, de laccompagnement que du consulting.Tony Byrne - CMS Watch - Fondateur tionaux.. Américaine installée en France depuis 25 ans, est membre co-fon- Plus de 8 000 utilisateurs sont déjà fédérés sur cette solution couvrant dateur de CM Professionals, communauté internationale de spécialistes enLes outils daccès à linformation (moteurs de recherche, de fonctionnellement les domaines de la gestion documentaire, de gestion de contenu. Elle est lauteur de nombreuses publications et ouvragescatégorisation, de classification) sont des technologies en lIntranet et des espaces collaboratifs. de référence.mutation accélérée. Tout en sélargissant loffre se spécialise. Magistère en Informatique à lEcole Normale Supérieure de LyonComplémentarité toujours plus forte des fonctions de recherche et Depuis 2001 : Responsable R&D et Product Planning au sein du Collaborativede navigation. Positionnement des outils de recherche globaux sur C06 14:15 - 16:00 Work Solution Center de Volvo, entité dédiée aux outils collaboratifs du grou-le desktop et sur les intranets. Nouvelles fonctionnalités relativisant ARCHITECTURE DES SYSTÈMES pe. Membre dinstances globale du groupe (Integration, Architecture, Techla performance brute des moteurs au profit de linteraction avec Watch).lutilisateur. Cette session dressera la cartographie des éditeurs et Architecture de portails et de gestionles caractéristiques des produits et technologies proposées ainsi de contenus : quelle complémentarité ? TECHNIQUE Gestion du cycle de vieque les grandes tendances faisant évoluer cette offre et proposera ETUDE DE CAS Xavier Fournier-Morel - SQLI - Consultant Senior des documents et des mailsune méthodologie de sélection. Didier Blaise - CNETI, Groupe Caisse dEpargne - Responsable DomainesUne session spéciale à suivre pour tout responsable en phase de La frontière parfois floue entre les fonctionnalités de gestion de conte- AQM (Assistance, Qualité et Méthode) & ISIS (Industrialisation dessélection de produits. Des informations objectives pour mieux nu et les portails crée la confusion et peut conduire à des erreurs lors Services Intégration et Sécurité)dialoguer avec ses fournisseurs. du choix des outils. Confusion souvent entretenue dans les évolutions des offres des éditeurs. Cette intervention présentera les briques cons- Dans le cadre de son projet pivot dorganisation visant à améliorer laTony Byrne est fondateur du site CMSWatch (www.cmswatch.com), por- titutives des solutions de gestion back-office et front-office pour l’inté- maîtrise de la gestion de linformation, le CNETI met en œuvre une solu-tail indépendant qui couvre lactualité des outils de gestion de contenu gration de contenus (documents, pages web, multi-média, données tion de prise en charge de la totalité du processus de gestion des docu-et publie régulièrement des études indépendantes dévaluation des structurés….), ainsi que les principaux facteurs discriminants en phase ments et e-mails échangés, concernant lensemble des projets traitésoutils disponibles. Tony Byrne est membre actif de nombreuses associations de choix d’outils au travers d’études de cas et dillustrations depuis la par le CNETI :professionnelles comme lAIIM et CM Professionnals (www.cmpros.com). phase d’étude d’opportunités jusqu’au déploiement multi-sites. - production collaborative de documents - capture automatique ou manuelle de-mails entrants ou sortants Xavier Fournier-Morel possède quinze ans dexpérience sur les architecturesC05 14:15 - 16:00 - indexation automatique des contenus ( documents, e-mails, pièces de systèmes dinformation notamment grands comptes, industries et organi-CONDUITE DE PROJET jointes, sations gouvernementales. Il a travaillé dans différents pays (France, Suisse, - organisation de linformation en dossiersComment organiser les contenus ? PROJET USA, Grande Bretagne...) et notamment sept ans chez un éditeur américain. - mise à disposition contrôlée sur les Intranets…Catherine Leloup - Cabinet Catherine Leloup - Ingénieur conseil Il a depuis 5 ans rejoint le pôle Stratégie et Technologies de la société SQLI. Détails du projet. Problèmes rencontrés. Solutions sélectionnées.Quels sont les critères qualifiant une bonne organisation des conte- Organisation. Bilan Limpact des architectures orientéesnus, pour les rendre accessibles et exploitables par les utilisateurs ? services sur les portails dentreprise Didier Blaise est responsable de léquipe méthode et qualité du CNETI, grou-Quels indicateurs définir et comment les mesurer ? En quoi ces et les systèmes de gestion de contenu MANAGEMENT pe des Caisses dEpargne qui gère et administre les environnements deindicateurs peuvent-ils fournir des outils daide à la maintenance Jérôme Besson - Vistali - Directeur de Mission développement ainsi que les logiciels dentreprise.et à ladministration des contenus ?Cette conférence présente une démarche de qualification de Sappuyant en particulier sur la généralisation des services web, de Otis : mise en place dun Intranetlorganisation des contenus (accès à linformation, qualité de nouvelles architectures, baptisées "orientées services" (SOA) se ETUDE DE CAS et dun espace documentairelinformation, gestion de linformation, profils utilisateurs), illustrée mettent en place. Comme intégrer ces évolutions dans la concep- Michel Dumoulin - OTIS - Chef de Projet Organisationdexemples. tion des systèmes de gestion de contenu et de portails ? Comment concilier les objectifs de lentreprises, de son informatique et de Cette intervention détaillera un projet dintranet documentaire chezIngénieur conseil, spécialisée en gestion dinformation et de documents, ses utilisateurs ? Pourquoi et comment lorientation services simplifie Otis à Gien en abordant successivement : létude des besoins, laintervenant auprès des entreprises et organisation pour des missions la mise en œuvre dun portail dentreprise ? Quel est impact de détermination des objectifs (regrouper les intranets et biblio-daudit, de conception et daide à la mise en place des applications. lorientation service sur la démarche de mise en œuvre dun portail ? thèques sous une autorité unique, gestion de la sécurité et publier www.documation.fr 9
  • 10. CONFÉRENCES • MARDI 15 MARS CONSULTEZ LE PROGRAMME DÉTAILLÉ DU CONGRÈS D OCUMATION 2005 plus vite et moins cher) ; la réfection du contenu ; la réflexion bud- nes (Lotus Notes, Internet LDAP, etc.) pour plusieurs centaines de été produit hier ? Comment prouver au fisc, à un juge ou simplement à gétaire ; la conception du projet et sa mise en oeuvre ; les aspects milliers de documents. Enjeux et apports dune approche univer- la direction ou à une équipe projet : «voilà ce qui a été dit, voilà ce qui a méthodologiques ; les choix doutils, ; le dialogue avec les utilisateurs; selle de laccès à linformation dentreprise : cohésion du groupe, été fait» ? Le document qui est validé doit être documenté (contexte de la mise en place dune organisation et de règles de gouvernance. capitalisation des savoirs et aide à la décision. création) et ne doit plus être modifié. Il doit entrer dans un système sécurisé qui va le gérer jusqu’à la fin de sa durée de conservation, léga- C08 14:15 - 16:00 Intelligence économique le ou fonctionnelle, en permettant aux utilisateurs autorisés de le chez France Télécom ETUDE DE CAS consulter. Entre d’autres termes, il doit être capturé et classé dans un GESTION DOCUMENTAIRE ET AMÉLIORATION DES PROCESSUS Gil Debret - France Telecom - Direction de la Business Intelligence système d’archivage qui tracera son utilisation. Et dans l’environnement EMI France : Rationalisation du processus électronique, si l’archivage ne se prévoit pas à la création du document, France Télécom a acquis un savoir-faire et une expérience dans la de lancement de produits ETUDE DE CAS on ne pourra garantir ni son intégrité ni son authenticité. création et le management de systèmes dinformation dédiés à lin- Philippe Israel - EMI Music France Il existe plusieurs normes et modèles relatifs au « records management ». telligence économique. Marketing & Corporate communication Manager Deux textes majeurs sont disponibles en français : ISO 15489 sur le En quoi un système dinformation performant est-il indispensable records management, et les spécifications MoReq “Modèle d’exigences Une gestion optimale du cycle de vie dun produit implique la maîtrise pour : pour l’organisation de l’archivage électronique” (Model requirements for de toutes ses étapes, de la conception jusquà la commercialisation. - gagner du temps dans laccès à linformation stratégique ? the management of electronic records). Un lancement de produit réussi nécessite lintervention de nombreux - améliorer le processus de prise de décision dans les entreprises? participants afin de gérer simultanément de multiples missions et - aider à la mise en réseau des expertises et des savoirs ? Marie-Anne Chabin, fondatrice du cabinet Archive 17, capitalise une validations. Lapplication collaborative Intralink développée par EMI - renforcer la sécurité du patrimoine informationnel ? expérience de plus de 20 ans dans le domaine de larchivage, comme Music France automatise le processus de lancement de produits et Quels sont les facteurs-clés de succès pour sa mise en œuvre ? directeur dArchives départementales, responsable de la vidéothèque gère lensemble du cycle de vie de production musicale, de la Comment classifier linformation ? Méthode et démarche pratique dactualité de lINA, puis consultant en gestion électronique de docu- signature du contrat avec lartiste à la commercialisation par les de catégorisation ? ments. Auteur de nombreuses publications et de plusieurs ouvrages partenaires distributeurs. dont "Le management de larchive" (Hermès, 2000). Elle a coordonné Gilles Debret dirige une unité daffaires dédiée à la mise en œuvre dune en 2004 le numéro spécial de la revue Document numérique sur solution dintelligence économique dans les entreprises du groupe Ville dArlon : Gestion de courrier "Archivage et pérennisation". France Télécom. intégrée dans une municipalité ETUDE DE CAS Philippe Greisch - Ville dArlon - Responsable de linformatique ETUDE DE CAS Banque Générale du Luxembourg : Total : diffusion dinformations ciblées Xavier Lisoir - PricewaterhouseCoopers Records management Anne-Geneviève Bonnet-Ligeon - Total - Chef de projet "Outils de traite- ETUDE DE CAS et gains de productivité Afin de renforcer la qualité de son service aux administrés, la ville ment et danalyse de linformation" Lucien Ernster - Banque Générale du Luxembourg - Directeur de lorga- dArlon (Belgique) a conçu et mis en place un projet, Arflow, de trai- Total scrute et analyse linformation géopolitique, technique, finan- nisation ; Patrick Malbos - Audisoft consultants tement des courriers. Ce système de GED et de Workflow permet cière, sociale, micro et macroéconomique de son environnement. à la ville de garantir le suivi et la tracabilité depuis lentrée dun Les contraintes réglementaires et le coût croissant du stockage phy- Mais laccroissement des volumes dinformation à traiter, dû à la courrier jusquà la réponse qui lui est apportée. Pionnière en la sique de documents exigent à la fois plus de transparence et une opti- quantité des sources disponibles et à leur diversité, rend les traite- matière, la ville fait actuellement partie dun groupe de réflexion misation des flux documentaires. Enjeu majeur pour les entreprises, le ments manuels de lecture et la synthèse difficiles. Cest pourquoi destiné à capitaliser sur cette expérience à léchelle de la Wallonie. Records Management permet la traçabilité des documents tout en un outil de Text Mining a été choisi. Cette solution dIntelligence Technologies retenues, architecture technique, coût de projet, éva- générant de vrais gisements de productivité. La maîtrise des circuits de Economique permet à Total dextraire instantanément de ses flux luation des gains, premier bilan et évolutions prévues. documents nécessite une vision transverse de lentreprise, par proces- de presse des données concernant les investissements, les prises sus. Lobjet de la présentation est de montrer comment à travers une de participation, les indicateurs financiers, les parts de marché, les Marine Nationale : Mise en place méthodologie adaptée, conforme à la nouvelle norme ISO 15489, les partenariats, les infrastructures, les organigrammes concurrents, dun système de gestion de documents ETUDE DE CAS entreprises peuvent metter en oeuvre un environnement de records etc. Détails du projet. Mise en oeuvre. Bilan et évolutions. Philippe Minella - Euriware, Chantal Faure - Euriware management pragmatique et proche des opérationnels. Comment Anne Bonnet-Ligeon est responsable de projets concernant les outils de reconnaître et protéger les enregistrements vitaux ? Comment restituer Les enjeux du projet Calliope ont été de concevoir et déployer une solu- traitement et danalyse de linformation au sein de la Holding du groupe les preuves dune action au moment opportun ? Comment réduire les tion densemble permettant : Total. Géologue de formation, elle a dirigé pendant plusieurs années le recherches, diminuer les copies, libérer de lespace ? Comment sassu- - de gérer les documents en entrée et en sortie sur toutes les service dinformation de lExploration de Total. rer de la conformité à la réglementation? unités de la Marine nationale, - de faciliter leur élaboration et leur recherche, C10 16:30 - 18:00 - de faciliter les échanges et les modes de travail collaboratif. C11 16:30 - 18:00 ARCHIVAGE ET RECORDS MANAGEMENT Le cœur du projet Calliope est basé sur la mise en œuvre de workflow TRAVAIL COLLABORATIF EN ENVIRONNEMENT R&D de documents répondant aux objectifs suivants : La gestion des emails : - Accroître la réactivité des circuits MANAGEMENT Partages des connaissances pour contraintes et technologies ETUDE DE CAS - Automatiser les circuits existants pour le courrier arrivée et départ la cellule Innovations de la CNP Sarah Kittmer - Ovum - Senior Analyst - Paralléliser les circuits de lecture et de validation Jérôme Serre - CNP Lab - Directeur de projets - Mettre en place des circuits de validation " rapides " Face à un usage dépassant largement les anticipations, la plupart des Jean-Christophe Bernadac - Cosmosbay-Vectis - Faciliter le suivi : avoir à disposition un échéancier de traitement du organisations sont amenées à mettre en place une politique de gestion courrier, CNP Assurances, au travers de sa direction de linnovation, a mis en des courriers électroniques pour répondre aux soucis darchivage, de - Disposer dindicateurs dalertes simples et pertinents place un dispositif chargé didentifier et de tester les technologies inno- productivité, de risques légaux, dencadrement juridique... Les outils et - Sassurer de lergonomie. vantes applicables à ses besoins avant de les industrialiser. technologies disponibles malgré des atouts indéniables générent à Cette présentation détaillera les choix technologiques du projet, les dif- Cette équipe, appelée CNP Lab, sappuie sur un socle méthodologique terme de nouveaux soucis. Cette intervention détaillera les problèmes férentes phases du projet et la méthode de calcul du ROI dun tel projet. et technologique commun à lensemble des projets quelle gère afin concrets des utilisateurs, les technologies disponibles, leurs faiblesses dassurer la capitalisation des connaissances indispensables à toute et leurs futures évolutions. Philippe Minella, Ingénieur Euriware est directeur de projet Calliope. stratégie dinnovation. Pour outiller ce dispositif, et fluidifier la collabo- Chantal Faure est spécialisée en gestion électronique de documents métiers, Sarah Kittner, analyste senior au sein du cabinet Ovum est en charge de ration avec les prestataires accompagnant la CNP dans ses projets, un référentiels documentaires et management de linformation dans lentreprise. "Ovum Information Management Group", une équipe danalystes spécialisée ensemble de sites de travail collaboratif et de capitalisation des dans la gestion de contenu. Elle est lauteur de nombreuses publications sur connaissances ont été déployés. Enjeux pour la cellule innovation de la le sujet. CNP du déploiement dune telle plate-forme de travail collaboratif ? C09 16:30 - 18:00 Choix dimplémentation ? Problèmes rencontrés ? Impact sur lorgani- RECHERCHE DINFORMATIONS Records Management et archivage sation ? Bilan et évolutions prévues. électronique MANAGEMENT Jérôme Serre : Ingénieur de lEcole des Mines de Paris, est actuel- Groupe BEL : Recherche dinformations Marie-Anne Chabin - Archive 17 - Présidente, consultante ETUDE DE CAS lement directeur de projet innovation à CNP Assurances. Jérôme sur lIntranet global Les entreprises gèrent un volume croissant de données. Ces don- Serre intervient en DESS Système dInformation et de Jean-Marc Lazard - Groupe BEL - Responsable des NTIC nées sont souvent organisées en documents qui leur donnent du Connaissances de la Sorbonne (Université de Paris 1) sur lingénie- Présentation et bilan de la mise en œuvre dun outil de recherche sens. A un moment de leur cycle de vie, certains de ces documents rie et le pilotage de projets innovants. sur le site Intranet du groupe Bel : 3 000 utilisateurs dans le monde, sont validés (signés, visés, enregistrés, expédiés). Ce sont des Jean-Christophe Bernadac est Directeur Technique du cabinet plus dune trentaine de sources dinformation de nature hétérogè- «records». Mais comment être sûr, demain, que ce document-là a bien Cosmosbay-Vectis. TUTORIELS, LUNDI 14 MARS 200510 CONFÉRENCES, MARDI 15 ET MERCREDI 16 MARS 2005
  • 11. CONFÉRENCES • MARDI 15 & MERCREDI 16 MARS CONSULTEZ LE PROGRAMME DÉTAILLÉ DU CONGRÈS D OCUMATION 2005La mise en place dune solution de KM Kumar Vora est diplomé en informatique et et ingénierie de lInstitut de Serge Levan est consultant en Organisation et Systèmes de Travaildans le domaine de la recherche ETUDE DE CAS Technologie de Bombay et de lUniversité du Wisconsin. Après avoir occupé Collaboratif au sein du cabinet Main Consultants quil a fondé en 1992.Gérald Favre - Favre Consulting - Fondateur et ingénieur consultant différentes fonctions dans le développement de produits et le management Expert du travail collaboratif, concepteur de la Méthode MAIN® (méthodolo- chez Hewlett-Packard, Apple et Silicon Graphics il a créé ensuite la société gie de développement des pratiques collaboratives x-net) il est lauteur dePrésentation de projets de KM dans différents organismes de Oblix, spécialisée dans les infrastructures de sécurité e-business. En tant que nombreux articles et de plusieurs ouvrages sur le groupware, le workflow, lerecherche (INERIS, INRETS, IRSN, CEA Cadarache). Vice Président dAdobe Systems il dirige la division qui se consacre au déve- travail collaboratif et les communautés virtuelles. Son dernier ouvrage "Problèmes légaux et déontologiques spécifiques comme ceux des loppement de loffre dAdobe pour les entreprises. Travail Collaboratif sur Internet " est paru aux éditions Vuibert en 2004.droits dauteur pour la diffusion de linformation scientifique ettechnique produite par les chercheurs, la confidentialité des docu- Evolution des systèmes de gestion de Mobilisation et animation de réseauxments en cours délaboration, la circulation sécurisée des docu- contenu vers les architectures MANAGEMENT MANAGEMENT de contributeursments pour validation et approbation. orientées services Dominique Balette-pape - DBP conseil - Consultant Hartmut Schaper - Open Text - Senior Vice-President, Recherche etGestion et transmission Développement Le succès du déploiement dun système de gestion de contenudes connaissances à long terme ETUDE DE CAS Cette session présentera les raisons qui rendent le travail collaboratif et ou de partage dinformations sappuie sur la mobilisation et laArne Berckmans - Ondraf-Niras - Knowledge Manager du département R&D les processus indissociables des systèmes de gestion de contenu. participation active du réseau de contributeurs. Cette intervention s’ap-Françoise Rossion - HP Lavènement des Architectures Orientées Services (SOA) ouvre des per- puie entre autres sur l’expérience du déploiement des portails d’Airbus.LONDRAF (Organisme national des déchets radioactifs et des spectives nouvelles pour le déploiement à grande échelle des systèmes 1. Les différents types de réseaux et les enjeuxmatières fissiles enrichies en Belgique) a pour raison dêtre de de gestion de contenu. L’intervenant détaillera les nouveaux modes de 2. Le management transversal : particularités, faiblesses et atoutsgarantir, dans le court et le long terme, la sûreté de la gestion des collaboration dont le développement est permis par les outils tels que 3. Mobiliser le réseau : quatre axesdéchets radioactifs, la protection de lenvironnement et la sécurité Instant Messaging et leur impact sur lorganisation du travail. - Initier, développer votre réseaudes populations. Pour mettre sur pied un système de gestion sûr - Piloter, coordonner les acteurs Hartmut Schaper, Senior Vice President Research & Development, est respon-et intégré à long terme (plusieurs centaines dannées) le départe- - Superviser, mesurer les performances sable mondial du développement produits chez Open Text. Mathématicien dement R&D a développé un projet de gestion des connaissances afin (indicateurs et critères de mesure, avec un point sur lautonomie) formation, il a exercé de nombreuses responsabilités dans le monde des nou-de documenter, dune façon traçable, tous les "arguments et déci- - Communiquer, informer en permanence velles technologies et des logiciels : Directeur du département Technologiessions prises" ayant conduit aux choix faits et qui en constituent le 4. Réseaux et création de valeurs et Communications au Cabinet Boston Consulting Group ; CTO et Vice"support". En outre, après fermeture des sites, des générations Président des Services chez TPS-labs, responsable produits chez SAP.futures doivent toujours avoir accès à linformation sur ces dépôts. Dominique Balette-Pape est consultant indépendant. Il accompagne les maî-Etapes du projet, de la définition du programme de gestion des Stratégie et gouvernance des systèmes trises douvrage sur la conduite opérationnelle du changement : orientationsconnaissances jusquà la sélection de loutil technologique. Défis de gestion des contenus stratégiques, plan dactions, process, outils, mesures. Expert dans le domai-relevés et principaux enseignements du projet. MANAGEMENT ne de léditorial interactif et des portails dentreprise. et de travail collaboratif Louis-Pierre Guillaume - Schlumberger - Business manager, Portail etC12 16:30 - 18:30 gestion de conenu Piloter la performance de votre Intranet au travers de méthodes dévaluation MANAGEMENTSESSION SPÉCIALE EVALUATION DE PRODUITS Au-delà de la technologie et des outils, quelles sont les bonnes pra- Frédéric Creplet - Voirin Consultants - Directeur Associé tiques de management pour réussir leurs déploiements et leurs fonc-Positionnement et critères de choix des systèmes de tionnements au quotidien. Nécessité dune stratégie en amont. Analyse La mise en place dun Intranet dans une entreprise cherche à répondregestion de contenu PROJET des besoins. Rôle de lIT et des utilisateurs fonctionnels. Mise en place à des besoins déchanges dinformations et de connaissances, de coor-Frédéric Bon - Clever Age - Directeur et accompagnement du changement. Gouvernance et pilotage au quo- dination et de réactivité. Cela étant, la mise en oeuvre et lexploitationLes solutions de portails et gestion de contenu sont nombreuses ce tidien. Ces différents thèmes seront développés à la lumière de lexpé- de ces outils saccompagnent souvent de dysfonctionnements qui limi-qui génère une grande confusion. Quelles sont celles qui répondent rience acquise dans la mise en oeuvre de nombreux projets dans ces tent la réalisation des objectifs. Lévaluation permet didentifier les dys-à un véritable besoin et proposent une architecture pérenne ? domaines au sein de Schlumberger. fonctionnements, de mesurer latteinte des objectifs et de pérenniser lesComment loffre logiciels libres répond à ces besoins ? Dès que lon systèmes en engageant des actions correctives. Diplômé de lESIEE en ingénierie, Master de lEcole Polytechnique deanalyse les besoins des entreprises en matière de portail, la Montreal et MBA de luniversité McGill (Canada), Louis-Pierre Guillaume est Frédéric Creplet est Directeur Associé du cabinet Voirin Consultants en char-gestion de contenu et les outils collaboratifs ne sont jamais loin. Business Manager du portail et des systèmes de gestion de contenu corpo- ge des projets de stratégie de systèmes dinformation. Il a dirigé de nom-Là encore, loffre est vaste et nécessite un décryptage. rate interne de Schlumberger. Son expérience professionnelle a été marquée breuses missions dans des structures publique et privée Il a publié plusieursCette session dressera la cartographie des éditeurs et les caracté- par différentes responsabilité chez Schlumberger : gestion de la documenta- ouvrages dont "Ingénierie de Projet Intranet", Ed. dOrganisation, Paris, 2003ristiques des produits et technologies proposées et proposera une tion technique en XML, projets de KM, projets de gestion de processus... et "Piloter la performance de votre Intranet", Informatique Professionnelle,méthodologie de sélection. Louis-Pierre Guillaume est intervenant dans de nombreuses conférences Gartner, Septembre 2004.Une session spéciale à suivre pour tout responsable en phase de internationales.sélection de produits. Des informations objectives pour mieux dia-loguer avec ses fournisseurs. C14 11:00 - 12:45Frédéric Bon, ingénieur de formation (EISTI et Florida Tech), après avoir TAXONOMIES, RECHERCHE ET ACCÈS À LINFORMATION C13 11:00 - 12:45publié de nombreuses études sur différents domaines applicatifs a fondé CONDUITE ET PILOTAGE DE PROJETet dirige le cabinet de conseil en architecture technique Clever Age. Accès aux contenuswww.cleverage.com Pratiques collaboratives et nouvelle équation du par des terminologies contrôlées : travail en mode projet nouvelles pratiques TECHNIQUE Serge Levan - Main Consultant - Directeur MANAGEMENT Caroline Wiegandt - Bibliothèque Nationale de France - Directrice générale adjointe / Présidente de lADBS Dans de nombreuses entreprises, le travail en mode projet (devenu une Mercredi 16 mars forme dominante dorganisation) tire la "e-collaboration" : des équipes Appuyer son application de gestion de contenu, de site internet ou intra-P02 - SESSION PLÉNIÈRE 9:00-10:30 de plus en plus souvent distantes doivent travailler ensemble avec des net, sur une organisation terminologique cohérente améliore grande-TECHNOLOGIES ET IMPLÉMENTATION documents à jour. La coopération des participants et la coordination des ment tant la recherche que la navigation des utilisateurs. Il convient actions sont désormais pilotées à travers des systèmes de travail colla- alors de définir préalablement une taxonomie correspondante, structu-Une nouvelle architecture boratif sur Internet. Le management de projet se trouve ainsi confronté MANAGEMENT rant le contenu en éclairant notre compréhension de ce quil contient.pour les processus documentaires à une nouvelle équation : nouvelles pratiques collaboratives, équipes vir- Thésaurus, taxonomies, ontologies... cette présentation définira etKumar Vora - Adobe Systems - Vice Président, Stratégie Produit, tuelles, pilotage à distance et communications numériques généralisées. détaillera ces différents concepts et lintérêt de leur apport dans la redé-Intelligent Document Business Unit A partir de cas réels, lintervention présentera un état des pratiques col- finition des applications de gestion de contenu et de sites.Malgré des investissements considérables dans leurs systèmes laboratives : quels sont les points forts, quels sont les points à amélio-d’information, les entreprises rencontrent toujours des difficultés rer ? On exposera ensuite les termes de la nouvelle équation posée au Caroline Wiegandt, Présidente de lADBS est Directrice Générale adjointe depour intégrer leurs processus documentaires avec leurs applica- management de projet : processus projet, collaboration, communauté la BNF en charge de lAgence bigliographique nationale, de la coordination dutions d’entreprise. Ceci les empêche de pleinement automatiser virtuelle, management des savoirs. En conclusion, on pointera deux dépôt légal, y compris le dépôt légal du web, de la conservation et des sys-leurs flux d’information et de documents stratégiques. Au cours de orientations fortes : la modélisation des processus projet centrée sur les tèmes dinformation. Son parcours professionnel est passé par lINIST, le cen-cette intervention Kumar Vora expliquera les enjeux qui se posent rôles et les activités dune part, le paramétrage de plateaux projet sur tre de recherche de lAérospatiale et le cabinet de conseil Altis devenu Ernstaux entreprises et les évolutions technologiques pour les résoudre. des systèmes de travail collaboratif standards du marché dautre part. & Young. www.documation.fr 11
  • 12. CONFÉRENCES • MERCREDI 16 MARS CONSULTEZ LE PROGRAMME DÉTAILLÉ DU CONGRÈS D OCUMATION 2005 Gestion de document et traitement - un site internet unifié de publication dinformations issues de Comment utiliser le document pour créer de linformation au Conseil Général 3 000 contributeurs un espace de confiance pérenne TECHNIQUE ETUDE DE CAS - une centrale de réservation en ligne des équipements. Jimmy Barens - Adobe Systems - Directeur Partenaires et Services du Val de Marne Détails des choix techniques, mise en place et déploiement du projet, Sylvie Roussel Gaucherand - Conseil Général du Val de Marne - Directrice La dématérialisation des documents et des contenus est source de rapi- relations utilisateurs, problèmes rencontrés. Premier bilan. Evolutions du Service de Documentation et dInformation dité, de gains, de fluidité et de contrôle, tout le monde en convient. Mais programmées. Le conseil général du Val de Marne a mis en place un système complet sommes-nous réellement prêts pour faire circuler ces documents et de gestion de documents et de veille en direction des différents acteurs Télémaque, le portail de la surtout ces données en toutes sécurité et confidentialité ? Chaque eFormation en Région Centre ETUDE DE CAS citoyen, chaque salarié, chaque usager navigue dans un monde mixte territoriaux. Jean-François Crépeau - T-Systems - Directeur de lInnovation public/privé. Cela sous-entend une certaine fluidité dans les échanges Détails du projet et des choix techniques et organisationnels. - Architecture organisationnelle ; entre tous les différents intervenants de la chaîne de communication. Le conseil régional du Centre sest doté dun portail mis à disposition - Architecture technique ; Plusieurs systèmes complexes vont cohabiter entre eux et devront pro- des organismes de formation de la région. Ce portail riche en fonction- - Architecture humaine (profil de postes et création des réseaux, foma- poser un accès unifié et simple pour l’utilisateur lambda que nous nalités (gestion de contenu, LMS (learning management system), clas- tion et accompagnement ). somme tous. Pour réussir ce challenge, il va falloir proposer un espace ses virtuelles, eCollaboration, mail, … constitue notamment le support de confiance global et crédible pour l’utilisateur/usager. pour la formation de 50 000 apprenants sur le Visa Internet, formation Le portail documentaire du Cereq ETUDE DE CAS La solution ne se trouve peut être pas dans l’infrastructure mais dans le de base à lutilisation dinternet. Lintervention présentera larchitecture Marie Baudry de Vaux - Cereq - Responsable du centre de documentation document lui-même. de la plate-forme et dressera un bilan de le première année dutilisation Le service de documentation du Centre dEtudes et de Recherches sur de ces nouveaux outils. Diplômé de lEPITA en Ingénierie des Systèmes dInformations avec une spé- les Qualifications à Marseille, a ouvert un portail documentaire. cialisation sur les langages structurés (SGML, XML), Jimmy Barens est Jean-François Crépeau est directeur de lInnovation chez T-Systems en France. Ce portail donne accès de façon unifiée et simple aussi bien à des Directeur Partenaires et Services pour lEurope du Sud dAdobe Systems. contenus dinformations, des produits ou des services documentaires en permettant une interrogation simultanée ainsi quun accès immédiat C16 11:00 - 12:45 C18 14:15 - 16:00 à des informations internes ou externes. Il permet une approche globa- SESSION SPÉCIALE ÉVALUATION DE PRODUITS GESTION DE CONTENU INTRANET le de la gestion des sources dinformation en mettant en place un work- flow des publications du Centre. Le thésaurus "Formation-Emploi", Positionnement et critères de choix Refonte du portail intranet PROJET et industrialisation de sa gestion ETUDE DE CAS pivot de laccès à linformation permet une interrogation en quatre lan- des outils de travail collaboratif Gilles Balmisse - KnowledgeConsult - Directeur Associé Vincent Corru - RTE (Réseau de Transport dElectricité) - Pilote de lactivité gues. Démarche et enjeux dun portail pour une communauté scienti- intranet fique en sciences humaines et sociales. Les outils de travail collaboratif offrent des bénéfices indéniables, réduction des délais et des coûts de réalisation, meilleure coordination RTE est le gestionnaire du Réseau de Transport Electrique. Dans le cadre Ingénieur de Recherche en documentation scientifique et technique, des équipes, etc. Malheureusement sur ce marché des plus dyna- de son Projet dentreprise qui prévoit de " faire du Système Expert auprès de la branche professionnelle "Documentation, Edition, miques, il est parfois difficile de sy retrouver. Blogs, Wikis, outils de dInformation un atout pour RTE ", RTE a refondu son portail intranet Communication", Chargée de cours en sciences de la documentation et de messagerie électronique, de webconferencing, dinstant messaging, initialement composé dun portail donnant accès à une trentaine de linformation à lUniversité Aix-Marseille, dédition partagée, de bureau virtuel… "lunivers" des outils de travail sites métiers et dunités, afin de faire de lintranet un véritable outil de Responsable du centre de documentation du Céreq depuis 1994, collaboratif comprend énormément de technologies et de fonctionnali- travail pour ses 8 000 collaborateurs. Elue au conseil dadministration de lAdbs, trésorière de lAdbs. tés différentes. Lobjectif de cette présentation est de dresser un pan- Le projet sappuie sur une infrastructure de type "usine à sites" com- orama du marché en réalisant un éclairage particulier sur les récentes posée du portail et de services mutualisés (gestion de contenu, travail C15 11:00 - 12:45 évolutions : collaboratif…) sur laquelle RTE déploie une trentaine de sites intranets. PORTAIL INTERNE ET EXTERNE - arrivée des outils sociaux (blogs, wikis,...) en entreprise : quels réalités ? Le portail offre tout à la fois une grande homogénéité graphique et navi- quel avenir ? gationnelle, qui facilite laccès à linformation, une autonomie totale aux Portail de la Compagnie Nationale - développement des outils de collaboration en contexte (instant responsables de sites et une grande rapidité de mise en œuvre de nou- des Commissaires aux Comptes ETUDE DE CAS veaux sites. Lintervention insistera sur la méthodologie employée, un messaging...) Bassem Asseh - Compagnie Nationale des Commissaires aux Comptes - convergence des technologies et "progicialisation" des solutions. élément important pour le succès dun tel projet. (CNCC) Responsable de projets Session à suivre pour tout responsable en phase de sélection de pro- Vincent Corru est, au sein du Centre National dingénierie Informatique de Le nouveau portail de la Compagnie Nationale des Commissaires aux duits. Des informations objectives pour sy retrouver dans une offre RTE, le pilote du pôle intranet. Comptes est une plate-forme accessible tant au grand public quaux abondante et mieux dialoguer avec ses fournisseurs. Pegase : lIntranet du groupe Lapeyre ETUDE DE CAS membres de la profession de Commissaire aux comptes. Gilles Balmisse est Directeur Associé de KnowledgeConsult, un cabinet de La partie dédiée aux professionnels met à leur disposition des services Idalecio Lopes - Lapeyre Services - Responsable domaine Internet / Intranet conseil spécialisé dans le knowledge management, le travail collaboratif et la institutionnels gratuits ainsi que des services payants leur permettant veille. Il a travaillé dans les départements R&D de grands groupes bancaires Démarré en 2000, le projet Pegase a pour but de doter le groupe de dématérialiser les processus de leurs cabinets : Intranet collaboratif, où il a notamment participé à lintroduction doutils de knowledge manage- Lapeyre dun Intranet dans lequel les utilisateurs peuvent retrouver Signature électronique, Archivage de documents dans un coffre fort ment, de travail collaboratif et de veille. Il est par ailleurs lauteur de louvra- facilement les documents et les applications dont ils ont besoin. électronique, Horodatage des échanges électronique, Outil de webcon- ge "Guide des outils du knowledge management" publié aux éditions Vuibert Les fonctionnalités de gestion documentaire ainsi que lintégration férence. Le portail a été construit grâce à des technologies open sour- (2005), ainsi que de livres blancs et darticles sur le travail collaboratif. de technologies telles que les formulaires PDF ont permis de faire ce : Zope - CPS pour le serveur dapplication et le système de gestion de Pegase lun des supports privilégiés pour des démarches struc- de contenu et de travail collaboratif ; OpenLDAP pour lannuaire ; turelles profondes telles que la certification ISO et le zéro papier. C17 14:15 - 16:00 Openoffice.org en tant que suite bureautique facilitant la rédaction de documents (texte) et feuilles de travail (tableur) reliés au portail pour col- SÉCURITÉ DES DOCUMENTS ET DES CONTENUS Idalecio Lopes a débuté sa carrière dans des sociétés de service. En laboration et/ou publication. Détails du projet. Problèmes rencontrés. La sécurité des documents 2000 il démarre une mission pour la société Lapeyre Services pour la Suivi du projet et questions organisationnelles. Bilan. Evolutions envisagées. et des contenus : enjeux et organisation MANAGEMENT mise en place de ces sites de eCommerce. Il rejoint Lapeyre Services en Joe Fantuzzi - Workshare - CEO et Chairman 2001 toujours sur les problématiques techniques et le développement Bassem Asseh est diplômé de " Grenoble Ecole de Management ". de lInternet Lapeyre. Depuis 2004 il a également en charge les problé- Après plusieurs années chez Accenture, Bassem Asseh est aujourdhui Dans un monde où les documents sont créés sous forme électronique matiques techniques et le développement de lIntranet Groupe. responsable de projets à la CNCC. et échangés par mail, la sécurité des documents et des contenus revêt une importance particulière. Les nombreux gains de productivité procu- Le projet intranet à la Mairie Mise en place des portails Internet rés par les documents électroniques s’accompagnent de risques accrus de Saint-Brieuc ETUDE DE CAS et Intranet de lUnion de ASPTT. ETUDE DE CAS : prolifération, corruption des données, traçabilité incertaine. De plus, la Christian Alloyer - Mairie de Saint-Brieuc - Direction Informatique et Pierre Cuny - Scripto - P.D.G. multiplication des réglementations et risques de contrôle imposent aux Nouvelles Technologies LASPTT est le premier club omnisport dEurope. 210 000 memb- entreprises une organisation et des outils intégrés à leur environnement Le service informatique de la Mairie de Saint-Brieuc a retenu des res, 2100 sections sportives, 298 disciplines sportives pratiquées de travail qui protègent leurs documents et leurs contenus. Cette inter- outils open source pour mettre en oeuvre son Intranet (400 colla- dans 198 clubs locaux. Retour dexpérience sur la mise en place vention présentera les enjeux de la sécurité des documents et des borateurs, 47 contributeurs). Cette intervention détaillera les rai- dune infrastructure complète de communication interne et externe contenus et les différentes approches pour y répondre. sons et les contraintes de ce choix dun outil de gestion de conte- utilisant des technologies Open Source, pour créer : Joe Fantuzzi dispose de plus de 20 ans d’expérience comme dirigeant nu et de publication open source. - un intranet multifonctionnel dédié au partage, à léchange et à la d’entreprises en forte croissance (Interleaf, Macromedia, Autodesk, Détails du projet. Principaux écueils rencontrés. Impact sur lorga- collaboration des 3 500 dirigeants, Kana, Liquid Engines, NetDialog) nisation. Principaux enseignements. TUTORIELS, LUNDI 14 MARS 200512 CONFÉRENCES, MARDI 15 ET MERCREDI 16 MARS 2005
  • 13. CONFÉRENCES • MERCREDI 16 MARS CONSULTEZ LE PROGRAMME DÉTAILLÉ DU CONGRÈS D OCUMATION 2005 C19 14:15 - 16:00 page, intercalaires répartition en classeurs, gravure sur DVD et impres- C23 16:30-18:00TRAVAIL COLLABORATIF ET PARTAGE DES CONNAISSANCES sion. Dossiers de plusieurs centaines de documents et plusieurs milliers TECHNOLOGIES ÉMERGENTES de pages. Détails techniques de projet, impact organisationnel, coûts.Comment créer les conditions Les nouveaux outils du travailde la prise en main Chaîne de publication XML pour collaboratif : Blogs, Wikisdoutils documentaires ? MANAGEMENT et Web conference TECHNIQUE le Recueil des Lois et RèglementsJoanna Pomian - Nemesia - Directeur Général de lÉducation nationale ETUDE DE CAS Jean-Louis Bénard - Brainsonic - Président Erik Boucher de Crèvecoeur - Inserm - Responsable du SystèmeDe nombreux outils de partage des connaissances et de documents Les derniers mois ont vu lexplosion de nouveaux type doutils de colla- dInformation Scientifiquesont aujourdhui déployés dans les entreprises. Pourtant, les usages ne boration ; plus interactifs, plus simples à déployer, ils ouvrent une voiesont pas toujours au rendez-vous. Leur création passe par de très nom- Le Recueil des Lois et Règlements de lÉducation nationale est pragmatique à une collaboration et à une capitalisation de linformationbreux facteurs tels que : mise en relation des outils avec la stratégie de édité par le Centre National de Documentation Pédagogique. : wikis, blogs, web conferencing, rich media on demand... Cette inter-partage des connaissances, inscription des outils dans les processus de Ses éditions papier (30 000 pages en feuillets mobiles), cédérom et vention présentera un panorama des différentes approches, de leurstravail et en particulier dans les " tâches critiques ", identification des Internet sont mises à jour 8 fois par an pour 10 000 abonnés. avantages respectifs, de leurs limites et des pré-requis (budgets,facteurs de motivation, coaching et accompagnement des équipes. Le CNDP a mené avec succès la ré-informatisation complète de la infrasctructure, moyens humains...).Lensemble de ces points seront discutés au travers dexemples terrain. chaîne de publication multi-supports du RLR, en utilisant le stan- Jean-Louis Bénard, diplômé de lEcole Centrale de Paris, fondateur de la SSIIDirecteur général de Nemesia depuis 1995. dard et les outils XML. Le responsable du projet au CNDP décrira FRA, puis directeur technique de Business Interactif, est aujourdhui présidentAuteur de : Mémoire dentreprise, Ed Sapientia 1996, avec Claude Roche, les choix techniques (base native XML…), les apports de XML pour de Brainsonic, entreprise spécialisée dans la production industrialisée de RichConnaissance capitale, Ed Sapientia & LHarmattan, 2002, Réussir le mana- lexploitation dun fonds documentaire structuré, et lévolution des Media pour les entreprises.gement des connaissances, Ed Sapientia, 2005 méthodes de travail. Le formulaire électronique :SNCF : mise en place dun Intranet Avant de rejoindre lInserm en tant que responsable du Système domaines dapplicationdocumentaire ETUDE DE CAS dInformation Scientifique, Erik Boucher de Crèvecoeur était responsable des et enjeux de la dématérialisation TECHNIQUELamis Zolhof - SNCF - Responsable de lintranet collaboratif de la développements informatiques du CNDP (Centre National de Documation Sylvie Zot - Unilog - ConsultanteDirection de lArchitecture, de lAménagement et des Bâtiments Pédagogique). Cette intervention abordera successivement :La direction de larchitecture, de laménagement et des batiments de la Chaîne de rédaction et production de la - Panorama des domaines métier où lusage des formulaires estSNCF a mis en oeuvre un Intranet collaboratif, ComDAAB. Détails du documentation opérationnelle avion TECHNIQUE intensifs avec mise en évidence des apports du formulaireprojet, enveloppe technique, choix organisationnels. conception de l’in- Aurelien Tisne - Communication & Systèmes - Ingénieur détudes électronique (ROI, productivité, confort...).terface de navigation. Quel retour dexpérience 18 mois après la mise - Les solutions générateurs de formulaires.en production. La conduite du changement, et la communication. Présentation de cette chaîne qui est composée de deux parties : - Lautonomie de lutilisateur (génération des formulaires, gestionEvolution prévues. - un environnement de rédaction permettant la création et la gestion de de linformation). documents de très gros volumes grâce à une fragmentation de lin- - Illustration par quelques exemples de projets récents.Travail collaboratif et partage formation qui intègre un workflow et autorise la réutilisationdes meilleures pratiques ETUDE DE CAS - un environnement de production de la documentation aux formatsEric Laurent - La Poste - Responsable Soutien Opérationnel C24 16:30 - 18:00 XML et PDF et qui prend en compte de nombreuses contraintes (contraintes métier, exigences clients, normes de certification...) DÉMATÉRIALISATION ET GAINS DE PRODUCTIVITÉAfin daméliorer les résultats des vendeurs, le service commercial desproduits financiers de La Poste dans le Loiret a mis en oeuvre un site Cette chaîne sarticule autour de la norme XML et de différents progi- Gestion et suivi des facturescollaboratif sappuyant sur une offre ASP. Chaque commercial y partage ciels et sinterface avec de nombreux autres systèmes (SAP, Oracle..). fournisseurs dématérialisées ETUDE DE CASses expériences et meilleurs pratiques, ses succès et échecs améliorant André Tavan - Tereos - (ex Beghin Say) - Directeur des flux financiersainsi progressivement le niveau dactivité. Détails techniques de projet. C22 16:30 - 18:00 Tereos (ex Beghin-Say), leader français du marché du sucre, et acteurImpact sur lorganisation. Réactions des utilisateurs. Bilan après trois mondial des marchés de lalcool et des céréales a choisi dautomatiserans de fonctionnement. Evolutions prévues. GESTION DE CATALOGUE la saisie de toutes ses factures fournisseurs et den dématérialiser la C20 14:15 - 16:00 Renault Sport : circulation pour validation et gestion des litiges. catalogues interactifs et XML ETUDE DE CAS Démarche et méthodologie du projet. Prise en compte des contraintesSESSION SPÉCIALE ÉVALUATION DE PRODUITS Gilles Rouyer - Renault Sport Stéphane Arnaud - Eurodoc et exigences des entités distantes. Choix technologiques et fonctionnels.Les outils de gestion de documents : Diffusion et validation par workflow. Mesure des couts de traitementsPositionnement et critères de choix PROJET La production de catalogues industriels implique la collaboration de des factures. Résultats mesurés (ROI-Organisation…).Philippe Martin - Bureau van Dijk - Directeur du consulting nombreux services et lorganisation rigoureuse des tâches de chacun. Cherchant à offrir le meilleur service à ses clients, passionnés de sports Société Nationale Immobilière :Les nouveaux produits apparus ces dernières années bouleversent lof- mécaniques, Renault Sport a mis en oeuvre une plate-forme lui per- les apports de la facturationfre disponible sur le marché des outils et systèmes de gestion de docu- mettant de créer rapidement des supports de communication interac- électronique ETUDE DE CASments électroniques. Cette session spéciale Documation présentera tifs. Sappuyant sur des standards, XML, CGM et SVG, cette solution Christian Vernhes - Société Nationale Immobilière - DSIune grille danalyse et un positionnement des principaux outils de ges- contribue simultanément à optimiser les processus documentaires et àtion de documents en faisant ressortir les critères de choix en fonction La Société Nationale Immobilière, troisième entreprise française de ges- pérenniser les contenus.des types de projets. Une session à suivre pour tout responsable en tion patrimoniale et locative, dématérialise plus de 30 000 factures parphase de sélection de produits. Des informations claires et indépendan- an et externalise lenvoi de plusieurs milliers de fax par mois. Forte dun Gestion de lInformation produittes pour mieux comprendre et dialoguer avec ses fournisseurs. ETUDE DE CAS Extranet Fournisseurs pour gérer ses relations fournisseurs, la SNI sest chez HP EMEA ainsi dotée dun dispositif de facturation électronique qui respecte les Florent Bouquerod - Hyperobjects - P.D.G.Docteur en Sciences, Philippe Martin est directeur de lactivité consulting dispositions légales en vigueur et lui permet de simplifier et daccélérerau sein du cabinet van Dijk. Auteur de plusieurs ouvrages de référence. HP possède plus de 10000 produits à son catalogue et communique en son processus de facturation. 24 langues pour la zone EMEA. La haute technicité et la vie très courte C21 16:30 - 18:00 Renault : Dématérialisation des produits à forte valeur ajoutée technologique rendent critique la pro-GESTION ET PUBLICATION DE DOCUMENTS du flux comptable ETUDE DE CAS blématique de la gestion de linformation-produit dans cette organisa- Intervenant à confirmer, Renault CAGRDegrémont : gestion de la documentation tion. Présentation du projet W-Esperanto et sur ses fondamentaux quides grands projets dIngénierie ETUDE DE CAS ont permis le succès de lapplication depuis 4 ans. De la gestion din- Renault France Automobiles automatise le traitement de ses 700 000Vincent Vichi - Degrémont - Responsable Service Logistique formation produit à la publication, une rationalisation récente de la chaî- factures annuelles de frais généraux, représentant un flux en provenan- ne de production des documents marketing. ce de 20 000 fournisseurs. La gestion des données extraites et le rap-Gestion dun référentiel commun des documents projet dingénierie : prochement des bons de commandes se font dans un environnementGestion des plans, spécifications, notices techniques des fournisseurs et Diplômé de lécole Central de Paris, Florent Bouquerod a travaillé pen- SAP. Bilan du projet : gains de productivité, accroissement de la qualitébureaux détude. Gestion despaces projet : agenda, suivi de projet, dant 10 ans chez Hewlett Packard avant de créer HyperObjects, jeune de service, accès universel à linformation.outils collaboratifs documentation étude, qualité et contractuelle. société grenobloise spécialisée dans le développement dapplicationsGénération de la structure documentaire à partir de lERP. Assemblage Web collaboratives visant à optimiser les processes de collecte et de dif-automatique en PDF de la documentation contractuelle livrée au client : fusion dinformation Marketing. Depuis plus de huit ans, HyperObjects Pour vous inscrire, remplissez dès maintenantgénération automatique des tables des matières et des signets, redi- œuvre au développement des systèmes de Product Information le bulletin au dos de ce documentmenssionnement automatique, génération des entêtes et pieds de Management de Hewlett Packard EMEA. www.documation.fr 13
  • 14. UNE EXPOSITION EN ACCÈS LIBRE • MARDI 15 & MERCREDI 16 MARS 2005 120 EXPOSANTS LISTE DES EXPOSANTS Parallèlement aux conférences se tient une exposition regroupant une large sélection de produits, Arrêtée au 21/12/2004 de services, de technologies et de solutions. Vous y rencontrerez les principaux acteurs du marché, éditeurs de logiciels, développeurs de technologies, sociétés de conseil, prestataires de 3C EVOLUTION 4D CONCEPT services ou intégrateurs. ACAMAYA ADBS ADOBE SYS- Une visite à ne pas manquer pour anticiper les évolutions et mieux TEMS France APPIC ARBOR- TEXT ARCHIMAG ARCHIMED préparer vos projets. ARISEM BLASTRADIUS BUREAU VAN DIJK INGENIEURS CONSEILS CADIC CADIMA - ENNOV CANON CINCOM C- LES ATELIERS EXPOSANTS en accès libre LOG INTERNATIONAL COTRANET DATA SYSCOM DIGIMIND Afin de compléter votre visite de lexposition, vous pouvez assister à des présentations en accès DIP SYSTEMES DOCUBASE SYS- libre préparées par de nombreux acteurs dans une série dateliers exposants. TEMS E-DESIGN EISTREAM France EMC-DOCUMENTUM Liste des ateliers exposants arrêtée au 21/12/2004 : ESKER EURIWARE EURODOC Mardi 15 mars : 4D CONCEPT • ADOBE Systems France • ARBORTEXT • ARCHIMED • BLASTRADIUS • BUREAU VAN DIJK • EVER FATWIRE FILENET CINCOM • EMC - DOCUMENTUM • ESKER • FATWIRE • FILENET • GROUP 1 Software France • IXIASOFT • JALIOS • JOUVE • KOFAX GB CONCEPT GROUP 1 SOFTWA- • LINGWAY • QUARK • RSD • SOFTISSIMO • SOLLAN • SPSS • STILO • SWT • SYSELOG • W4 RE France HUMMINGBIRD Mercredi 16 mars : 3C EVOLUTION • ADOBE Systems France • ARBORTEXT • BLASTRADIUS • BUREAU VAN DIJK • CADIC • HYPEROBJECTS IBM France E-DESIGN • EMC - DOCUMENTUM • ENNOV • EURODOC • FILENET • IBM France • INFORMATION MAPPING France • IRIS France • J- IDG COMMUNICATION INFORMA- WAY • KOFAX • LASERFICHE • MONDECA • QUARK • SOFTWARE AG • SOLLAN • STAR SERVICES PARIS • SWT • TECHNOLOGIES SA • TION MAPPING France IRIS TRANSMIND • TRIDION • ULTIMUS • VERITY France IXIASOFT JALIOS JLB INFORMATIQUE JOUVE J-WAY KNOWINGS KOFAX LASERFICHE LEXIS NEXIS LES EVÉNEMENTS ASSOCIÉS en accès libre LINGWAY LIONBRIDGE TECHNO- LOGIES MONDECA MYSOFT Documation est le cadre privilégié choisi par de nombreux acteurs du marché pour organiser des NORD COMPO MULTIMEDIA NORDSOFT NOVADYS ONEXT rencontres. Une occasion unique pour vous de rencontrer des professionnels partageant des OPEN TEXT CORPORATION intérêts communs. Programme détaillé et horaires sur www.documation.fr PLUMTREE PUBLIXING QUARK QWAM RSD SERDA SINEQUA SOFTISSIMO SOFT- WARE AG SOLLAN SPSS STAR SERVICES PARIS STEL- LENT STILO STREAMSERVE STS GROUP SWT SA SYSELOG TECHNOLOGIES SA TEMIS Mardi 15 mars Mardi 15 mars TRANSMIND TRIDION ULTI- 14:00-16:00 15:30-17:30 MUS France VEILLE MAGAZINE VERITY VIGNETTE W4 XEROX DOCUSHARE XEROX OFFICE. Retrouvez la liste complète sur Mercredi 16 mars Mercredi 16 mars 10:00-12:00 14:00-16:00 www.documation.fr DEMANDEZ VOTRE BADGE DACCES GRATUIT POUR LEXPOSITION SUR WWW.DOCUMATION.FR Horaires de l’exposition Lieu et accès Mardi 15 mars : 9h00 - 18h30 CNIT, Paris La Défense Mercredi 16 mars : 9h00 - 18h 2, place de la Défense, 92053 Paris-La-Défense M° ligne numéro 1 - La Défense Grande Arche RER A - La Défense Grande Arche Parking sur place TUTORIELS, LUNDI 14 MARS 200514 CONFÉRENCES, MARDI 15 ET MERCREDI 16 MARS 2005
  • 15. INDEX DES INTERVENANTS DU CONGRÈSTROUVEZ UN INTERVENANT ET SA SESSION :- pour les tutoriels (T), pages 4 et 5- pour les conférences (C) et les plénières (P), pages 6 à 13A F OAlloyer Christian, Mairie de Saint-Brieuc C18 Fantuzzi Joe, Workshare C17 Olléon François, Consultant Indépendant C06Arnaud Stéphane, Eurodoc C22 Faure Chantal, Euriware C08Asseh Bassem, Compagnie Nationale des Favre Gérald, Favre Consulting C11Commissaires aux Comptes (CNCC) C15 Fournier-Morel Xavier, SQLI C06 P Pomian Joanna, Nemesia C19B GBalette-pape Dominique, DBP conseil C13 Greisch Philippe, Ville dArlon C08 RBalmisse Gilles, KnowledgeConsult C16 Guénard Thierry, Micropole Univers C01 Rossion Françoise, HP C11Barens Jimmy, Adobe Systems C17 Guillaume Louis-Pierre, Schlumberger P02 Roulleaux Dugage Martin, Schneider Electric C03Barni Myriam, CoActive Conseil T04 Roussel Gaucherand Sylvie,Baudry de Vaux Marie, Cereq C14 Conseil Général du Val de Marne C14Bénard Jean-Louis, Brainsonic C23 I Rouyer Gilles - Renault Sport C22Berckmans Arne, Ondraf-Niras C11 Israel Philippe, EMI Music France C08Bernadac Jean-Christophe, Cosmosbay-Vectis C11Besson Jérôme, Vistali C06 SBlaise Didier, CNETI (Groupe Caisse dEpargne) C07 J Schaper Hartmut, Open Text P02Bon Frédéric, Clever Age T02/C12 Jouve Olivier, SPSS T03 Scopsi Claire, Radio France T03Bonnet-Ligeon Anne-Geneviève, Total C09 Serre Jérôme, CNP Lab C11Boucher de Crèvecoeur Erik, Inserm C21Bouniol Bertrand, César S.A. C03 KBouquerod Florent, Hyperobjects C22 Kittmer Sarah, Ovum C10 T Taravella Jean-Paul, Atos Consulting C02Byrne Tony, CMSWatch P01/C04/C05 Tavan André, Tereos (ex Beghin Say) C24 L Thomas Michel, MTC Conseil T06C Lalaude Myriam, Cap Gemini Laurent Eric, La Poste C01 C19 Tisne Aurelien, Communication & Systèmes C21Chabin Marie-Anne, Archive 17 C10 Lazard Jean-Marc, Groupe BEL C09Chatel Bruno, Chadocs T05Corru Vincent, RTE Leloup Catherine, Cabinet Leloup T02/C05 V Levan Serge, Main Consultant C13 Vahagn Donabedian, Renault Trucks :(Réseau de Transport dElectricité) C18 Lisoir Xavier, PricewaterhouseCoopers C08 Volvo Information Technology C07Crépeau Jean-François, T-Systems C15 Lopes Idalecio, Lapeyre Services C18 Vernhes Christian,Creplet Frédéric, Voirin Consultants C13 Société Nationale Immobilière C24Cuny Pierre, Scripto C15 Vichi Vincent, Degrémont C21 M Vora Kumar, Adobe Systems P02D Malbos Patrick, Audisoft consultants Marteau dAutry Edouard, Headstrong C10 C03Debret Gil, France Telecom C09Dumoulin Michel, OTIS C07 Martin Philippe, Bureau van Dijk T01/C20 W McConnell Jane, NetStrategyJMC P01/C05 Wiegandt Caroline, BNF - ADBS C14 Mestres Jean-Michel,E Caisse des Dépôts et Consignations C02 ZEl Andaloussi Jeanne, Eurodoc-Sofilog T05 Milleau Yannik, Air France C01 Zolhof Lamis, SNCF C19Ergin Bulent, Casino Information Technology C01 Minella Philippe, Euriware C08 Zot Sylvie, Unilog C23Ernster Lucien, Morin Meyne Valérie,Banque Générale du Luxembourg C10 La Documentation Française C02 www.documation.fr 15
  • 16. Bulletin d’inscription A remplir et retourner à Reed Expositions France 11, rue du Colonel Pierre-Avia • BP 571 • 75726 Paris Cedex 15TUTORIELS Tél. +33 (0)1 41 90 47 54 • Fax +33 (0)1 41 90 47 32 • mathieu.pepin@reedexpo.frlundi 14 mars 2005CNIT, Paris La Défense Je souhaite m’inscrireCONFÉRENCES ❏ à un tutoriel du lundi 14 mars 2005 ..............................................600 € + TVAmardi 15 et mercredi Un tutoriel au choix : ❍ tutoriel 116 mars 2005 ❍ tutoriel 2 ❍ tutoriel 3 ❍ tutoriel 4Votre inscription comprend votre ❍ tutoriel 5participation, les actes des conférences ❍ tutoriel 6ainsi que le café d’accueil, le déjeuneret les pauses café. ❏ au cycle des Conférences des 15 & 16 mars 2005 ..........1 250 € + TVA ❏ au cycle complet Tutoriels & Conférences ............................1 600 € + TVARENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS des 14, 15 & 16 mars 2005Pour toute information sur votre Un tutoriel au choix : ❍ tutoriel 1participation, merci de contacter : ❍ tutoriel 2Mathieu Pépin ❍ tutoriel 3Responsable Congrès ❍ tutoriel 401 41 90 47 54 ❍ tutoriel 5mathieu.pepin@reedexpo.fr ❍ tutoriel 6www.documation.fr En cas d’inscriptions multiples, merci de bien vouloir photocopier ce bulletin. PrénomI I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I ICONDITIONS D’INSCRIPTION Nom I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I IL’inscription aux conférences Documation 2005comprend les pauses, repas de midi et supports de Société I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I Iprésentations disponibles ainsi que l’entrée à FonctionI I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I Il’exposition. L’hébergement n’est pas compris.Remplissez le formulaire d’inscription et retournez-le AdresseI I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I Ià Reed Expositions France accompagné de votre Code Postal I I I I I I Ville I I I I I I I I I I I I I I I I I Irèglement ou bon de commande.Confirmation d’inscription et facture vous seront Tél I I I I I I I I I I I I I Fax I I I I I I I I I I I Iadressées par retour. E-mail I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I IEn cas de désistement ou dannulation notifié par écrità lorganisateur avant le 21/02/2005, une somme de Adresse de facturation si différente I I I I I I I I I I I I I I I I I I I100 € restera définitivement acquise à lorganisateur. I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I IEn cas de désistement ou dannulation au-delà du21/02/2005, les frais dinscription versés et/ou restant Montant H.T. ………………………………………………………………………....................€ H.T.dus partiellement ou totalement seront définitivementacquis à lorganisateur." Le taux de TVA à appliquer est de 19,6% ........................................................................................€Néanmoins, les participants peuvent se faire remplacer. Montant T.T.C. …………………………………………………………………..........................€ T.T.C.Les organisateurs se réservent le droit de modifier oud’annuler le programme. ❏ Je joins un chèque à l’ordre de Reed Expositions France ❏ J’effectue un virement bancaire :CONVENTION DE FORMATION CIC, Sud Saint Augustin, Agence Grande Clientèle Entreprises - 102 boulevard Haussmann - 75008 ParisLa facture envoyée tient lieu de convention de forma- Code banque : 30066 - Code guichet : 10947tion professionnelle simplifiée. Numéro de compte : 00010067602 - Clé RIB : 68 - Code SWIFT : CMCI FR PPUne convention séparée pourra cependant être IBAN : FR76 3006 6109 4700 0100 6760268établie sur demande auprès de Mathieu Pépin TVA intracommunautaire : FR 92 410 219364au 01 41 90 47 54 ou par E-mail :mathieu.pepin@reedexpo.fr. ❏ Je règle par carte bancaire Eurocard / MasterCard / Visa / American Express N° |___|___|___|___| |___|___|___|___| |___|___|___|___| |___|___|___|___| Date d’expiration |___|___| |___|___| Signature + date + cachet de la société et recevrai une facture par retour. ❏ Je règle à réception de facture ❏ Je soussigné, accepte expressément de recevoir par courrier, fax ou courrier électronique, des informations commerciales de lorganisateur. Conformément à la loi pour la Confiance dans lEconomie Numérique du 21/06/2004, si vous souhaitez vous opposer à lutilisation de vos coordonnées, cochez la case ci-contre ❏ ❏ Je soussigné, déclare avoir pris connaissance des conditions dinscription figurant sur le présent formulaire et déclare les accepter sans réserve ni restriction.

×