Your SlideShare is downloading. ×
E-gouvernance et internetisation des collectivités locales africaines
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Saving this for later?

Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime - even offline.

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

E-gouvernance et internetisation des collectivités locales africaines

2,819
views

Published on

Communication présentée par Destiny Tchéhouali le 21 mai 2010 lors du Congrès annuel de la Société Québécoise de Science Politique (SQSP) / Atelier sur la Communication politique (Panel : Tic, médias …

Communication présentée par Destiny Tchéhouali le 21 mai 2010 lors du Congrès annuel de la Société Québécoise de Science Politique (SQSP) / Atelier sur la Communication politique (Panel : Tic, médias sociaux et politique). Animé par le Pr. Anne-Marie Gingras.

Published in: Technology, Business

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
2,819
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
96
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. E-gouvernance et internetisation des collectivités locales africaines : Enjeux et défis Congrès de la Société Québécoise de Science Politique (SQSP 2010)‏ Atelier 18 : La Communication Politique. Dispositifs, défis et enjeux Panel 6 : TIC, médias sociaux et politique Université de Laval, Québec, le 21 Mai 2010 Présenté par : Destiny TCHEHOUALI Doctorant en Géographie (TIC et Territoires) au LISST-CIEU / UTM (Toulouse) Chargé d'études TIC à l'Agence mondiale de solidarité numérique (Lyon)‏
  • 2. PLAN
      • 1. Mise en contexte et cadre conceptuel
        • 1.1. E-gouvernance : Définition et principes
        • 1.2. Questions de recherche et approche méthodologique
        • 1.3 Etat des lieux de la gouvernance électronique en Afrique : Quelques indicateurs et chiffres-clé
      • 2. Etudes de cas de déploiement au niveau local de projets d'e-gouvernance en Afrique de l'Ouest
        • 2.1.Au Bénin : Le projet d'informatisation des communes du Plateau
        • 2.2 Au Sénégal : Le projet d'outil collaboratif pour l'E-gouvernance et le développement durable de l'agglomération dakaroise
      • 3. Défis et perspectives de “l'internetisation” des collectivités locales africaines
        • 3.1.Intérêt des sites Web communaux/municipaux dans la mise en oeuvre d'une démarche d'e-gouvernance locale en Afrique
        • 3.2.Quelques préconisations
  • 3. Du paradigme de la modernisation...aux principes de « Good Governance »
    • Développement = Atteindre le but unique de la modernité par un processus d'étapes
    • Modernisation = Voie universelle des pays du Sud pour rattraper les pays du Nord, en passant des modes de fonctionnement des sociétés dites “traditionnelles” (institutions indifférenciées, confusion des pouvoirs,...) à l'adoption du modèle “occidental” de la société moderne (forte spécialisation des fonctions et large décentralisation). cf Travaux de Daniel Lerner, David Apter, Karl Deutsch,...
    • “ Good governance is perhaps the single most important factor in eradicating poverty and promoting development.” - Kofi A. Annan, Ancien Secrétaire Général des Nations Unies
    1. MISE EN CONTEXTE ET CADRE CONCEPTUEL
  • 4. 1.1. E-gouvernance : Définition et principes
    • Définition proposée par l'UNESCO : “L'e-gouvernance est l'utilisation par le secteur public des technologies de l'information et de communication dans le but d'améliorer la livraison de l'information et le service, d'encourager la participation de citoyen au processus de décision et de rendre le gouvernement plus responsable, transparent et efficace”.
    • Buts de l'e-gouvernance  : 1- Améliorer l’organisation des procédures internes des gouvernements. 2- Fournir de meilleures informations et un meilleur service . 3- Accroître la transparence du gouvernement pour réduire la corruption. 4- Renforcer la crédibilité politique et la responsabilité. 5- Promouvoir les pratiques démocratiques par la participation et la consultation du public.
  • 5. Source : HELENE MICHEL, Les modes de management de la citoyenneté locale via les TIC, 2004 Les concepts à la loupe !
  • 6. 1.2. Questions de recherche et approche méthodologique
    • Comment les stratégies d'e-gouvernance sont-elles implémentées au niveau des collectivités locales africaines ? Quels sont les facteurs clé de succès et d'échec liés à l'implémentation de ces stratégies ?
    • Quels sont les défis actuels liés à l'internetisation des collectivités locales africaines et comment les surmonter ?
    • La prise de conscience des pouvoirs locaux africains sur les enjeux de la réduction des fractures numériques a-t-elle eu un impact sur les politiques de développement numérique des territoires ?
    • Les projets de solidarité numérique Nord-Sud menés dans le cadre de la coopération décentralisée ont-ils réussi là où les programmes nationaux d'administration et de gouvernance électronique ont échoué ?
    Les questions clé
  • 7. L'approche méthodologique
    • Analyse de discours sur la société de l'information (déclaration, Engagements, cadre référentiel, plan d'actions, Agenda,...)‏
    • Statistiques descriptives basées sur les indicateurs NRI et E-Readiness
    • Questionnaire d'enquête et débats participatifs en ligne ciblant 20 Chefs de projet et Chargés de mission TIC de collectivités françaises et africaines (basé sur une grille d'évaluation de la réalisation des objectifs de chaque projet en fin de financement, avec une prise en compte d'Indicateurs qualitatifs et quantitatifs)
    • Entretiens téléphoniques individuels (semi-dirigés)
    • Visite de terrains et o bservation participante à travers des méthodes situationnelles telles que l'organisation d' ateliers et de séminaires de formation
    • Etude et Analyse de cas spécifiques des projets d'e-administration et d'e-gouvernance
  • 8. 1.3. Etat des lieux de la gouvernance électronique en Afrique
  • 9. Développement de l'e-gouvernement dans le monde
  • 10. Developpement de l'Egouvernement en Afrique de l'Ouest
  • 11. 2. ETUDE DE CAS DE PROJETS DE DEPLOIEMENT DE L'E-GOUVERNANCE LOCALE EN AFRIQUE DE L'OUEST
    • ...parce le rapport des citoyens et des gouvernements locaux (communes, municipalités) tend à être une relation basée sur la proximité .
    • ...parce l'échelon local est un bon laboratoire d'expérimentations des projets numériques territoriaux et de développement de nouvelles formes de coopération et de solidarité entre les villes, notamment en matière d'utilisation des TIC au service de la gouvernance urbaine.
    Pourquoi privilégier le local ? Rôle de l'Agence mondiale de solidarité numérique (Lyon, FRANCE)‏
  • 12.  
  • 13. 2.1. Le projet d'informatisation des communes du Plateau-Bénin ‏
    •   Action 1 : Equipement de 5 salles informatiques / soit par commune 3 PC, 1 PC portable, 1 serveur, 1e imprimante réseau, des onduleurs, un vidéoprojecteur, un écran mural, un routeur, installation de logiciels libres (open office, linux).
    • Action 2 : Informatisation des services des affaires domaniales des communes (mise en place d'un logiciel de gestion des affaires domaniales, avec le concours des agents des mairies regroupés en groupe de travail).
    • Action 3 : Réalisation de cartes thématiques de chacune des 5 communes et de l'ensemble du département.
  • 14. 2.2. Le projet d'outil collaboratif pour l'E-gouvernance et le développement durable de l‘Agglomération dakaroise ‏
    •   Action 1 : Définition des besoins avec les partenaires locaux; élaboration d’une maquette du SIG de Guédiawaye et formation d’un technicien référent (5 semaines), définition des priorités de la politique d’enrichissement du SIG.
    •   Action 2 : Equipement ( 1 poste de travail + 1 ordinateur portable accompagnés d’un onduleur, d’un scanner, d’un disque dur externe, imprimante, d’une connexion wifi, d’un appareil photo et d’un GPS, 1 licence Minivue Expert SIG)‏
    • Action 3 : Echange et transferts de compétences de la Communauté d’Agglomération de Castres-Mazamet vers Guédiawaye (formation+voyage d'études)‏
  • 15. Enseignements à tirer de ces projets : Principale difficultés rencontrées ‏
    • Faible niveau d'équipement (Insuffisance d'infrastructures TIC de base) de la ville dans laquelle le projet est expérimenté.
    • Manque d'appui, de concertation et d'articulation entre les politiques nationales TIC du gouvernement et les expérimentations locales de projets d'e-administration et d'e-gouvernance.
    • Rigidité administrative et contexte politique de la décentralisation
    • Faible niveau de formation des élus, cadres et agents territoriaux en matière d'utilisation des TIC.
  • 16. Enseignements à tirer de ces projets : Principaux facteurs de réussite ‏
    • Répartition claire des responsabilités de chaque partenaire dès la phase initiale du projet.
    • Le choix des solutions techniques les p lus simples et efficaces dans le design du projet.
    • L’identification et l’implication des personnes ressources (acteurs locaux) susceptibles d’apporter une expertise locale sur le projet.
    • L’investissement dans la formation pour développer des compétences et du savoir-faire au niveau des porteurs du projet (au Nord comme au Sud).
  • 17. 3. DEFIS ET PERSPECTIVES POUR L'INTERNETISATION DES COLLECTIVITES LOCALES AFRICAINES 3.1 Intérêt des sites Web communaux/municipaux dans la mise en oeuvre d'une démarche d'e-gouvernance locale en Afrique Aux services communaux Aux acteurs associatifs Aux citoyens (+ les entreprises privées locales) De bénéficier d’une vitrine de marketing du territoire et d’améliorer l’efficacité de la communication locale, tout en proposant des e-services pour rapprocher les gouvernants des gouvernés De valoriser les activités sociales, culturelles et économiques qu’ils expérimentent sur le territoire, afin de mieux attirer les investisseurs privés et les partenaires internationaux pour le renforcement d’une véritable dynamique territoriale D’être informé sur une quantité importante d’informations qualitatives sur la gestion de leur commune et de participer à la prise de décision politique ou tout au moins d’être régulièrement tenu informé des décisions du conseil communal Le processus d’internetisation des municipalités africaines permettra :
  • 18. 3.2 Quelques préconisations TROIS DEFIS MAJEURS A RELEVER 1. Accélérer l'aménagement numérique des territoires et mettre en place les infrastructures de connectivité de base. 2. Elaborer des agendas locaux numériques intégrant le renforcement des capacités TIC des élus et des citoyens et proposant une vision planifiée du désenclavement numérique des territoires 3. Développer des politiques incitatives de labellisation des meiileures initiatives TIC pour encourager les efforts fournis par les collectivités locales en matière de création de sites web municipaux, d'informatisation de l'état civil, d'e-inclusion et d'accès pour tous aux TIC et à Internet.
  • 19. Mettre en oeuvre des mesures d'accompagnement pour favoriser l'internetisation des collectivités africaines : L'ENERGIE
  • 20. Mettre en oeuvre des mesures d'accompagnement pour favoriser l'internetisation des collectivités africaines : LA LUTTE CONTRE L'ANALPHABETISME
  • 21. Mettre en oeuvre des mesures d'accompagnement pour favoriser l'internetisation des collectivités africaines : LA COMPREHENSION DES ENJEUX
  • 22. Mettre en oeuvre des mesures d'accompagnement pour favoriser l'internetisation des collectivités africaines : LES COUTS D'ACCES A L'EQUIPEMENT ET A LA CONNEXION
  • 23. MERCI DE VOTRE ATTENTION Internet ( Web 2.0) ou Téléphone Mobile ? Quelle technologie est aujourd’hui la plus adaptée pour développer des applications et des services d’e-administration et d’e-gouvernance locale aux citoyens africains ?