Your SlideShare is downloading. ×
Par: Derya Agiş
Date:13-févr.-05
1
DERYA AGİŞ
METU, ÉTUDIANTE DE MAÎTRISE (M.S), METU, DÉPARTEMENT DE
SCIENCES COGNITIVES
...
Par: Derya Agiş
Date:13-févr.-05
2
En bref, cette recherche concerne la comparaison du français au turc, en utilisant
la g...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Agis, Derya. June 9 – 10, 2005. National Symposium of Teaching French as a Foreign Language. Un Modéle d’Apprentissage de la Langue Française comme une Langue Étrangère en LFG et Phénomènes d’Extraction et Dépendances Nonbornées. Gazi Unive

38

Published on

Agis, Derya. June 9 – 10, 2005. National Symposium of Teaching French as a Foreign Language. Un Modéle d’Apprentissage de la Langue Française comme une Langue Étrangère en LFG et Phénomènes d’Extraction et Dépendances Nonbornées. Gazi University, Ankara, Turkey.

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
38
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Transcript of "Agis, Derya. June 9 – 10, 2005. National Symposium of Teaching French as a Foreign Language. Un Modéle d’Apprentissage de la Langue Française comme une Langue Étrangère en LFG et Phénomènes d’Extraction et Dépendances Nonbornées. Gazi Unive"

  1. 1. Par: Derya Agiş Date:13-févr.-05 1 DERYA AGİŞ METU, ÉTUDIANTE DE MAÎTRISE (M.S), METU, DÉPARTEMENT DE SCIENCES COGNITIVES UNIVERSITÉ DE HACETTEPE, ÉTUDIANTE DE MAÎTRISE (M.A), DÉPARTEMENT DE LA LINGUISTIQUE ANGLAISE RÉSUMÉS: RÉSUMÉ (1) UN MODÈLE D’APPRENTISSAGE DE LA LANGUE FRANÇAISE COMME UNE LANGUE ÉTRANGÈRE EN LFG ET PHÉNOMÈNES D’EXTRACTION ET DÉPENDANCES NON BORNÉES La grammaire Lexicale Fonctionnelle (en anglais Lexical Functional Grammar, ou brièvement LFG), qui est conçue comme une alternative en réaction contre la grammaire générative transformationnelle, a été définie à la fin des années soixante-dix par Joan Bresnan et Ronald Kaplan. Les deux linguistes ont réhabilité les descriptions de surface et remplacé le composant transformationnel par un niveau «lexical - fonctionnel». J’ai testé dix élèves turcs, qui apprennent le français comme une langue étrangère, et je parlerai de leurs erreurs, en comparant phénomènes d’extraction et dépendances non bornées en turc à ceux-là en français et en disputant sur les structures c (la structure de constituants) et f (la structure fonctionnelle) de la grammaire Lexicale Fonctionnelle. Concernant la dernière structure, je montrai les erreurs de ces élèves, qui ne satisfont pas aux principes d’unicité, de cohérence et de complétude. Entre les phénomènes d’extraction et dépendances non bornées, j’observerai les phrases relatives, interrogatives, clivées et topicalisées.
  2. 2. Par: Derya Agiş Date:13-févr.-05 2 En bref, cette recherche concerne la comparaison du français au turc, en utilisant la grammaire Lexicale Fonctionnelle; et en même temps, elle montre les difficultés, que les élèves turcs rencontrent, en apprennant le français comme une langue étrangère. RÉSUMÉ (2) L’APPRENTISSAGE DE LA COORDINATION FRANÇAISE PAR LES ÉLÈVES TURCS ET LA GRAMMAIRE COGNITIVE Pour les élèves turcs, il n’est pas facile d’apprendre la coordination française. Premièrement, je comparai la coordination française à la coordination turque, en les divisant en deux groupes: 1) La coordination de propositions et de phrases, et 2) La coordination des mots et de groupes des mots Successivement, je présenterai les erreurs des élèves turcs à niveaux différents, que j’avais testés. J’observerai les erreurs des élèves sur l’accord de la personne, du nombre et du genre entre le sujet et le verbe, et l’accord du genre et du nombre entre les déterminants, les adjectives et les nominaux. Je comparai les termes coordonnants en français avec ceux-là en turc, en parlant non seulement des conjonctions de coordinations (mais, ou, et, donc, or, ni, car, etc.…), mais aussi des locutions adverbiales (ainsi, en effet, aussi, par conséquent, au contraire, d’ailleurs, d’abord, ensuite, enfin, puis, donc, etc.…). J’utiliserai l’approche de «attention et encadrement» de la grammaire cognitive, et je disputerai sur les relations cognitives entre les figures et la terre (deux termes de la linguistique cognitive).

×