Your SlideShare is downloading. ×
0
Azurair Boost - Désodorisation des usines de traitement des eaux avec désulfuration poussée
Azurair Boost - Désodorisation des usines de traitement des eaux avec désulfuration poussée
Azurair Boost - Désodorisation des usines de traitement des eaux avec désulfuration poussée
Azurair Boost - Désodorisation des usines de traitement des eaux avec désulfuration poussée
Azurair Boost - Désodorisation des usines de traitement des eaux avec désulfuration poussée
Azurair Boost - Désodorisation des usines de traitement des eaux avec désulfuration poussée
Azurair Boost - Désodorisation des usines de traitement des eaux avec désulfuration poussée
Azurair Boost - Désodorisation des usines de traitement des eaux avec désulfuration poussée
Azurair Boost - Désodorisation des usines de traitement des eaux avec désulfuration poussée
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Azurair Boost - Désodorisation des usines de traitement des eaux avec désulfuration poussée

513

Published on

Maîtrisez les nuisances olfactives dans votre station d’épuration dans les pays chauds

Maîtrisez les nuisances olfactives dans votre station d’épuration dans les pays chauds

Published in: Technology
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
513
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
14
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Azurair™ Boost MAÎTRISEZ LES NUISANCES OLFACTIVES DANS VOTRE STATION D’ÉPURATION DANS LES PAYS CHAUDS AIR DÉSODORISATION DES USINES DE TRAITEMENT DES EAUX AVEC DÉSULFURATION POUSSÉE P-PPT-A-001-FR-1107
  • 2. AIR 2 SOMMAIRE Azurair™ Boost Azurair™ Boost dans la gamme des solutions de désodorisation Les émissions de H2S : un enjeu pour les pays chauds Descriptif de la technologie Azurair™ Boost Principe de fonctionnement Les atouts de l’Azurair™ Boost Focus réalisation : As Samra, JORDANIE
  • 3. AIR 3 Azurair™ Boost DANS LA GAMME DES SOLUTIONS DE DÉSODORISATION Azurair™ Boost Modèle Procédé Composés traités Débit d’air (par unité) Taille de stations Azurair™ B Biologique H2S (faibles et moyennes concentrations) De 300 à 20 000 Nm3 /h < 100 000 EH Azurair™ B Twin Biologique en 2 étages H2S et mercaptans De 700 à 5 000 Nm3 /h < 20 000 EH Azurair™ Boost Prétraitement biologique+ finition physico-chimique H2S (fortes concentrations) De 300 à 16 000 Nm3 /h (étage biofiltre) > 250 000 EH Azurair™ C Physico-chimique Composés soufrés et azotés De 3 000 à 80 000 Nm3 /h > 15 000 EH
  • 4. AIR 4 LES ÉMISSIONS DE H2S : UN ENJEU POUR LES PAYS CHAUDS • La formation de l’hydrogène sulfuré résulte de la combinaison de plusieurs facteurs qui sont : –des températures élevées, –des réseaux d’assainissement très étendus, –un temps de séjour important, –des conditions anaérobies par faible écoulement. Ces conditions sont souvent rencontrées dans les pays chauds notamment au Moyen-Orient, en Amérique latine ou en Asie. • Le H2S est émis sur les équipements tels que les postes de relevage, les déversoirs, les décanteurs primaires, ou à l’entrée des bassins d’aération. • Le H2S engendre des problématiques de sécurité : son inhalation peut entraîner, selon la quantité, une perte de connaissance et même le décès. • Le H2S a pour effet la corrosion des bétons et des métaux des ouvrages d’assainissement. • Le H2S est extrêmement malodorant : son émission en forte quantité génère de très fortes nuisances olfactives. Azurair™ Boost
  • 5. AIR 5 DESCRIPTIF DE LA TECHNOLOGIE Azurair™ Boost Azurair™ Boost L’Azurair™ C, traitement physico- chimique de finition, récupère la totalité de la désodorisation de la station Biofiltre ruisselant sur les fortes concentrations en H2S + = Azurair™ Boost
  • 6. AIR 6 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT : LE BIOFILTRE RUISSELANT Biofiltre ruisselant sur média synthétique : – Concentration maximale d’H2S : 500 à 1 000 ppm – Efficacité: jusqu’à 99 % – Débit: 16 000 m3/h maximum MEDIA INTÉRIEUR Azurair™ Boost Arrivant par le bas de la tour, l'air traverse le media à faible vitesse; le H2S est alors transféré dans les biofilms chargés en micro-organismes. Ces derniers vont utiliser le H2S dans leur métabolisme et le dégrader. Les biofilms sont régulièrement arrosés pour en optimiser les performances. AIR PURGE EAU AIR
  • 7. AIR 7 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT : L’Azurair™ C Azurair™ Boost Traitement physico-chimique de finition qui s'adapte instantanément à la moindre variation de charge pour satisfaire les garanties. • L'air vicié extrait du plénum est envoyé à l'aide d'un ventilateur dans la ou les tour(s) en série. • L'air est introduit dans la tour sous le plancher support de garnissage où se produisent les réactions chimiques de destruction. • Pour chaque famille de polluant, un réactif spécifique neutralise et élimine les composés malodorants. • Au-dessus du système de distribution de la solution, l'air rencontre un dévésiculeur à choc. Celui-ci limite les entraînements de gouttes en sortie. • L'air est ensuite évacué par une cheminée.
  • 8. AIR 8 LES ATOUTS DE L’Azurair™ Boost Azurair™ Boost Sécurité et environnement : • Traitement en zone confinée au plus près du point d'émission : environnement de travail sécurisé, danger sanitaire écarté, • Nuisances olfactives évitées pour les populations locales, • Faible empreinte au sol. Économies et simplicité d’exploitation : • Très faible consommation électrique du biofiltre, • Très forte diminution des consommations d'eau de javel : 99% d’économie, •Fonctionnement avec de l'eau de sortie de station filtrée sur le biofiltre, • Simplicité d'utilisation des équipements, fonctionnement automatisé.
  • 9. 9 UNE RÉALISATION : AS SAMRA, JORDANIE CONTEXTE : • Construction d’une STEP de 3 millions EH • Mise en route : 2006 Spécificités du projet : La configuration de la station avait pour conséquence d’émettre de l’H2S sur un ouvrage de désulfuration conçu pour éliminer les fortes charges de sulfures dans l’eau brute. Il était nécessaire de « soulager » la désodorisation générale du site en traitant au plus près de ces points de fortes émissions d’H2S. DESIGN : • 3 équipements traitant 16 000 m3/h et économisant l’équivalent de 3,7 kg/h d’eau de javel RESULTAT : • 99% de la pollution est éliminée • Économie de 2 200 tonnes d’eau de javel par an

×