Your SlideShare is downloading. ×
0
Performance économique des circuits courts et gentrification rurale. L’exemple du Limousin.
Performance économique des circuits courts et gentrification rurale. L’exemple du Limousin.
Performance économique des circuits courts et gentrification rurale. L’exemple du Limousin.
Performance économique des circuits courts et gentrification rurale. L’exemple du Limousin.
Performance économique des circuits courts et gentrification rurale. L’exemple du Limousin.
Performance économique des circuits courts et gentrification rurale. L’exemple du Limousin.
Performance économique des circuits courts et gentrification rurale. L’exemple du Limousin.
Performance économique des circuits courts et gentrification rurale. L’exemple du Limousin.
Performance économique des circuits courts et gentrification rurale. L’exemple du Limousin.
Performance économique des circuits courts et gentrification rurale. L’exemple du Limousin.
Performance économique des circuits courts et gentrification rurale. L’exemple du Limousin.
Performance économique des circuits courts et gentrification rurale. L’exemple du Limousin.
Performance économique des circuits courts et gentrification rurale. L’exemple du Limousin.
Performance économique des circuits courts et gentrification rurale. L’exemple du Limousin.
Performance économique des circuits courts et gentrification rurale. L’exemple du Limousin.
Performance économique des circuits courts et gentrification rurale. L’exemple du Limousin.
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Performance économique des circuits courts et gentrification rurale. L’exemple du Limousin.

222

Published on

En 2011, la Draaf Limousin et le Conseil Régional Limousin ont mis en place une enquête complémentaire au Recensement Agricole (RA) auprès de 507 des 1422 producteurs pratiquant les circuits courts …

En 2011, la Draaf Limousin et le Conseil Régional Limousin ont mis en place une enquête complémentaire au Recensement Agricole (RA) auprès de 507 des 1422 producteurs pratiquant les circuits courts dans la région. Les données économiques, comparées à celles du Réseau d'Information Comptable Agricole (RICA), montrent que les exploitations pratiquant les circuits courts sont plus performantes que la moyenne. L'analyse économique de ce différentiel est renforcée par une analyse sociale à partir de l'hypothèse de gentrification du territoire rural. Cette approche conduit à postuler que le développement et la performance des circuits courts sont favorisés par l'appartenance des consommateurs et producteurs à une même classe sociale.

Published in: Education
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
222
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
3
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Colloque SFER « les circuits courts de Proximité : renouer les liens entre les territoires et la consommation alimentaire », 4 et 5 juin 2013, AgroParisTech, Paris Performance économique des circuits courts et gentrification rurale L’exemple du Limousin Frédéric RICHARD Marius CHEVALLIER Vincent LAGARDE Julien DELLIER
  • 2. PERFORMANCE ECONOMIQUE DES CIRCUITS COURTS ET GENTRIFICATION RURALE. L’EXEMPLE LIMOUSIN Frédéric RICHARD (GEOLAB, U Limoges), Marius CHEVALLIER (GEOLAB, U Limoges), Vincent LAGARDE (CREOP, IAE Limoges), Julien DELLIER (GEOLAB, U Limoges). • RÉSUMÉ En 2011, la Draaf Limousin et le Conseil Régional Limousin ont mis en place une enquête complémentaire au Recensement Agricole (RA) auprès de 507 des 1422 producteurs pratiquant les circuits courts dans la région. Les données économiques, comparées à celles du Réseau d'Information Comptable Agricole (RICA), montrent que les exploitations pratiquant les circuits courts sont plus performantes que la moyenne. L'analyse économique de ce différentiel est renforcée par une analyse sociale à partir de l'hypothèse de gentrification du territoire rural. Cette approche conduit à postuler que le développement et la performance des circuits courts sont favorisés par l'appartenance des consommateurs et producteurs à une même classe sociale. • MOTS CLÉS Agriculture Limousin, RICA, recensement agricole, circuits courts agroalimentaires, produits fermiers, performance économique, gentrification.
  • 3. Introduction • CONTEXTES INSTITUTIONNELS ET SCIENTIFIQUES • Approche pluridisciplinaire des circuits-courts au sein de Géolab - Creop • Enquête circuits-courts en Limousin 2010 (Draaf – Conseil Régional - Géolab) • Productions diverses – dont interrogations performance (originalité - limites) • Programmes de recherches sur le changement social dans les campagnes limousines • Une APPROCHE INDUCTIVE • PROBLÉMATIQUE
  • 4. 1. Performance économique Présentation des données • Enquête Circuits Courts Limousin (CCL) : • 507 des 1422 producteurs en CC (2010) • Données RICA Tableau 1 : effectifs enquêtés fruits à pépins bovin lait bovin viande ovin viande Total RICA 19 13 132 25 189 CCL 17 15 105 15 152
  • 5. 1. Performance économique Une meilleure performance des CC (en bovin viande) o Un revenu supérieur de 44 % Analyse du différentiel de performance o L’explication par les recettes • La question des primes • Les quantités n’interviennent pas • Les prix de vente o L’explication par les dépenses Extension aux autres filières animales
  • 6. 1. Performance économique o Une forte dispersion des performances • 20 % de dispersion supplémentaire pour le CA • 60 % de dispersion supplémentaire pour les charges o De l’hétérogénéité économique à l’hétérogénéité sociale Tableau 2 : Profils surreprésentés parmi les producteurs en CC en Limousin Moins de 40 Bac + 2 et NéoLimousin Femmes ans supérieur Néo-limousins agriculteurs ensemble des EA (2010) 29% 21% 14% 26% 16% EA en CC (2011) 38% 32% 29% 35% 24% Exploitations AB 3% 15% (source enquête CCL) Tableau 3 : CSP et circuits courts CSP, en % CC Sud-Creuse PNR Millevaches Limoges Catégories intermédiaires, Cadres et Prof. Intel. Sup. 88 62 74 (source : enquêtes Terrain) Ouvriers, employés 64 54 57
  • 7. 2. GENTRIFICATION rurale et circuits courts o Transformations des campagnes et processus de GENTRIFICATION • Une notion ancienne dans la littérature anglo-saxonne récemment mobilisée en France (S. Raymond, 2005 ; M. Perrenoud, 2008, 2012 ; F. Richard, 2009 ; F. Richard, J. Dellier, 2011 ; P. Pistre 2012) • « processes whereby middle or service class households are moving into villages and displacing local, working class groups, and often in the process also refurbishing, extending and converting properties (…) » (Phillips et al, 2008). • Rôle fondamental de l’environnement, voire de la nature (Greentrification, DP. Smith 1998, D.P Smith, Phillips 2002), impact sur les activités liées à l’environnement (agriculture…).
  • 8. 2. Gentrification rurale et circuits courts o Un regard moins urbano-centré sur les circuits courts • Une vision souvent centre/périphérie • Une spécificité du Limousin ? • Une région sous urbanisée (2 « grands pôles urbains », 6 « villes » de plus de 10 000 hab., 7 de plus de 5 000… • Une géographie des producteurs en CC faiblement polarisée • Les modes de commercialisation : 70 % à la ferme 38 % des producteurs en marchés de plein vent 33 % via commerçants-détaillants • Pas de corrélation entre distance parcourue et distance de l’exploitation à la ville • 2/3 des « AMAP » sont indiscutablement rurales
  • 9. 2. Gentrification rurale et circuits courts o De nouveaux habitants, de nouveaux consom’acteurs • Un potentiel de nouveaux consommateurs (poids démographiques + revenus) • Un profil socio-culturel spécifique (carte 2) • Des perceptions et représentations singulières de la campagne et de l’environnement qui se déclinent par exemple : Vous sentez-vous consom’acteur ? Ouvriers/employés : 25 % CI, Cadres/PIS : 54 % Source : enquêtes terrain
  • 10. 2. Gentrification rurale et circuits courts
  • 11. 2. Gentrification rurale et circuits courts o Producteurs, « gentriculteurs » ? • Du conflit d’usage à la gentrification de l’agriculture (L. A Sutherland, 2012) Extrait d’entretien, Rémy, néo-Limousin actif (sud-Creuse) « On est arrivé à la naissance de mon fils ainé, on vivait déjà à la campagne, mais ici c’était tellement peu habité que c’était attirant, vierge d’industrie, vierge de pollution […]. Je voulais changer de vie, arrêter de bosser comme éducateur et je me suis mis à faire du maraîchage en bio et plusieurs autres activités » • Double processus de gentrification et d’embourgeoisement (J-B Parenthoën, 2013) de la profession agricole
  • 12. 2. Gentrification rurale et circuits courts o Rencontres et alliance des gentrifieurs et des producteurs en CC • Du capital culturel aux pratiques socialement distinctives • Des pratiques socialement distinctives et au capital social et relationnel (ex : M. Perrenoud, 2008, 2012; J-B Parenthoën, 2013) • Exemples d’expressions (non) verbales de l’identité et de l’appartenance sociale (« esthétique des CC ») • Motivations fondamentales et alliances pragmatiques
  • 13. Conclusions et discussions • Des exploitations aux performances économiques supérieures à celles qui ne recourent pas aux CC • Liens possibles entre gentrification rurale et circuits courts : - Développent des circuits courts en général (classes prescriptives) - Performances économiques et disparités de revenus : inégalités sociales et solidarités de classes (différences selon modalités de CC) • Pistes à explorer - Comparaisons interrégionales (Projet d’observatoire interrégional) - Toutes les campagnes ne seraient pas également concernées par cette alliance entre gentrifieurs et producteurs/gentriculteurs (ACP – territoire de type touristique – consommation - )
  • 14. Bibliographie indicative • Lagarde V., 2004. Portées et limites des typologies entrepreneuriales classiques appliquées à l’agriculture. Le cas des diversifications des petites entreprises d’origine agricole, 7ème CIFEPME, Montpellier, 27-29 oct. • Lagarde V., 2006. Le profil du dirigeant comme variable explicative des choix de diversification en agriculture, La Revue des Sciences de Gestion : Direction Et Gestion, 2006/4-5 (n°220-221), 31-41. • Paranthoën J., 2013. Distinction d'une petite bourgeoisie rurale. Un cas d'Amap, Agone n°51, pp117-130 • Perrenoud M., 2008. Les artisans de la « gentrification rurale » : trois manières d’être maçon dans les Hautes-Corbières, Sociétés contemporaines n° 71 (3) (septembre 8): 95-115. • Perrenoud M., 2012. Artisanat et gentrification rurale en France méridionale, SociologieS,. http://sociologies.revues.org/3991. • Phillips M., Page S., Saratsi E., Tansey K, et Moore K., 2008, Diversity, scale and green landscapes in the gentrification process: Traversing ecological and social science perspectives, Applied Geography 28 (1), pages 54–76. • Pistre Pierre., 2012. Renouveaux des campagnes françaises. Evolutions démographiques, dynamiques spatiales et recompositions sociales, Thèse de doctorat, Paris Diderot (Paris 7), 407 pages.
  • 15. • • • • • • • Raymond S., 2005. Des risques de marginalisation aux risques de gentrification : espaces ruraux convoités et inégalement accessibles, In Arlaud et al. dir., Rural-Urbain, nouveaux liens, nouvelles frontières, Espaces et territoires, Rennes: Presses Universitaires de Rennes, pages 235-249. Richard F., Dellier J., 2011. Environnements, Migrations et recompositions sociales des campagnes limousines, l’exemple du PNR de Millevaches, rapport d’étude Geolab UMR 6042, 197pages. Richard F., Dellier J., 2011. Environnements, Migrations et recompositions sociales des campagnes limousines, l’exemple du PNR de Millevaches, rapport d’étude Geolab UMR 6042, Région Limousin, 197 pages. Richard, F., 2010, La gentrification des « espaces naturels » en Angleterre : après le front écologique, l’occupation ?, L’Espace Politique. Revue en ligne de géographie politique et de géopolitique (9). Smith, D., 1998. The revitalisation of the Hebden Bridge District : gentrified Pennine rurality, Phd of Geography, University of Leeds, 358 pages. Smith, DP., et Phillips DA., 2001, Socio-cultural representations of greentrified Pennine rurality, Journal of Rural Studies 17 (4), pages 457–469. Sutherland, L.A., 2012. Return of the Gentleman Farmer?: Conceptualising Gentrification in UK Agriculture, Journal of Rural Studies 28 (4), pages 568-576.
  • 16. Cartes complémentaires

×