Experimentations en bibliotheques

3,233 views
3,172 views

Published on

Présentation par Valérie Serre-Rauzet

Published in: Education
0 Comments
3 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
3,233
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
595
Actions
Shares
0
Downloads
44
Comments
0
Likes
3
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Experimentations en bibliotheques

  1. 1. Expérimentations en bibliothèques municipales
  2. 2. Des professionnels en crise• Baisse du nombre des inscrits• Concurrence de Google• Concurrence du téléchargement• Montée en puissance des comportements consuméristes• Difficultés à s’adapter aux nombreuses évolutions technologiques un sentiment de condamnation, d’être pris au piège Photo: mortderire.com
  3. 3. Quelle place pour les bibliothèques françaises dans ce monde? Photo: Nasa
  4. 4. Supplier les lecteurs de revenir?Photo:DreamWorks
  5. 5. Rester apeurées face à l’avenir? Photo: mouffles.romandie.com
  6. 6. Ou reprendre la main? Photo: chatfelin.skynetblogs.be
  7. 7. Et en se lançant dans le combat… Photo: Bertrand Gajeot CC BY-NC-ND 2.0 FR Oui mais comment?
  8. 8. Ne pas se laisser dominer par la situation Photo: univers-felin.com
  9. 9. Ni croire que le ciel va nous tomber sur la têtePhoto: univers-felin.com
  10. 10. Plus sérieusement:• On va parler ensemble de technologies,• de ce qu’elles peuvent rendre possible comme services,• Des bénéfices et des inconvénients• Et de qui est fait déjà et où• Et de comment vous pouvez apprendre à les dompter…les technologies pas les chats, car pour les miracles ce n’est pas à moi qu’il faut s’adresser…
  11. 11. Le but de ces nouveaux services
  12. 12. Se rapprocher de l’usagerRapprochement physique• Être là où il vit, travaille, fait ses coursesImplanter des annexes près des centres commerciaux comme à Rouen http://bibliotheque.rouen.fr/slide- prod/files/projects/rouen/doctype/sites/sit es-1123490290645-127.0.0.1.pdf
  13. 13. ou dans une gare comme à Villepreux-Les-Clayes http://www.lesclayessousbois.fr/culture- vie-associative/kiosque-culturel.html
  14. 14. Ou à la plage• http://www.dailymotion.com/video/k7gQUL IciankpMgxt2
  15. 15. Utiliser des machinesComme la library-a-GogoUne machine à emprunter et rendre avecEnviron 500 titres disponibles
  16. 16. Ne pas lui « prendre la tête »Avoir des horaires simples (9-9 par exemple ou la même chose toute la semaine)
  17. 17. Rapprochement virtuel• Suivre sa logiqueUtiliser des outils de recherche simple comme Aquabrowser
  18. 18. Faire de lui un usager comme un autre Lui accorder une e-carte (et en plus cela augmente les statistiques) https://ecard.ccclib.org/index.php?do=english
  19. 19. Le deuxième effet « kiss cool »: la surprise…
  20. 20. Prêter des livres électroniques (prêter l’objet et le contenu)• Des expériences qui fonctionnent en BU, un peu moins tenté en BM pour l’instant, mais il ne faut pas avoir peur de se mouiller• Pour un public de personnes âgées ou de personnes qui passent beaucoup de temps dans les transports en communs Photo: flepi.net
  21. 21. Mettre en place des podcasts ou des vidéocastshttp://archives-sonores.bpi.fr/ Photo: zatras.com
  22. 22. Utiliser le bluetoothUne borne de téléchargementd’informations ou de documents,à disposer en bibliothèque ou enville pour disséminer labibliothèquehttp://dutchlibraries.web-log.nl/dutchlibraries/2006/11/tank_u_a_downlo.html
  23. 23. faire des choses surprenantes et ayant une utilité sociale: comme prêter des livres humains
  24. 24. Oser des mises en scène audacieuses (médiathèque val d’Europe)
  25. 25. Ou simplement remettre en cause ce qui ne fonctionne pas• Comme le classement par ordre alphabétique des romans en jeunesse• Au profit d’un classement thématique!• Ou des pôles pour les documentaires au lieu de la sacro-sainte Dewey (en plus le saint des bibliothécaires c’est Jérôme et pas Melvil!)
  26. 26. Et enfin la cerise sur le gâteau
  27. 27. Parler aux usagers, les renseigner Utiliser les outils web 2.0 pour chatter: • proposer le service de questions –réponses (« ask a librarian » version française) • un service de référence virtuel (même chose) • ou juste l’aider en ligne (les avatars servent à quelque chose, si, si! Ce sont des weblins)
  28. 28. Outil de chat
  29. 29. Lui donner des moyens d’entrer en communication
  30. 30. Et lui donner des renseignements spécialisés
  31. 31. Mettre en place du téléchargement et de l’écoute• http://www.automazic.net/
  32. 32. L’informer, l’intéresser• En lui donnant les dernières informations sur la bibliothèque• En lui transmettant des listes de bibliographies ou de critiques• En lui donnant accès à des ressources qui l’intéresse• En le surprenant
  33. 33. L’inviter à jouer ensemble• Casser l’image du bibliothécaire• Renouer dans la sociabilité• Et puis s’amuser dans une bibliothèque
  34. 34. De nouveaux outils(mais à quoi ça sert?)
  35. 35. Les blogs (1)– De la critique de livres– Des bibliographies http://manga-japam.over- blog.com/
  36. 36. Blogs (2)• Des ressources thématiques http://www.bm-saintraphael.fr/•
  37. 37. Blogs (3)• Des informations, du marketing
  38. 38. Blogs (4)• De la formation en ligne (public ou professionnel)
  39. 39. Blogs (5)• Outil de débat• Outil de collaboration• Site web (substitut)
  40. 40. Les wikis (1)Pour donner accès à de l’information (professionnelle ou pas)
  41. 41. Les wikis (2)• Pour référencer des ressources thématiques (ressources locales ou thématiques)
  42. 42. Les wikis (3)• Pour mettre en ligne de la formation (professionnelle ou non) http://www.bibliopedia.fr/index.php/Tutoriels
  43. 43. Les wikis (4)• Comme un intranet• Comme un substitut de site web• Comme un outil de formation
  44. 44. Le social bookmarking (1)• Qui sert à lister des liens en leur donnant des tags• En utilisant les mêmes outils que vos lecteurs
  45. 45. Le social bookmarking (2)• Pour collecter des ressources• Pour lister des sources critiques (outil de veille pour les acquisitions ou pour les lecteurs)• Pour lister des ressources pour les professionnels (formations, veille syndicale, veille statutaire)
  46. 46. Les Flux RSS (1)• Pour garder une trace de sa recherche
  47. 47. Les flux RSS (2)• Pour faire de la veille
  48. 48. Les flux RSS (3)• Pour être informé sur de nouvelles acquisitions sur un sujet précis http://www.bm-saintraphael.fr/
  49. 49. Divers (1)• Les réseaux sociaux – Facebook http://www.facebook.com/pages/Bi bliotheque-de- Toulouse/28421611469 – YouTube http://www.youtube.com/watch?v= QeSycVq7GOI&NR=1 – Twitter http://twitter.com/mediatheque68
  50. 50. Divers (2)• Partage de photos (flickr)• Blog en vidéo• Pages de démarrage personnalisées (netvibes)• Social networking (MySpace ou Facebook)• Social news (digg ou reddit)• Questions-réponses (yahoo!answer)
  51. 51. LibraryThing ou le catalogage social
  52. 52. Sopac…le social opac
  53. 53. Mais pour faire quoi?• Donner accès à des ressources (photos sur facebook)• Donner accès à des tutoriels (YouTube et des initiation à la bibliothèque)• Communiquer là où l’usager a ses habitudes• Échanger des informations rapidement (twitter ou mebo)• Marquer sa présence un peu partout (dissémination)
  54. 54. Les mondes virtuels
  55. 55. L’intérêt des univers virtuels en bibliothèques• D’abord parler la même langue que son public• C’est un moyen de communiquer comme un autre: o sur la formation, o sur les métiers, o sur la vie publique, o sur les livres
  56. 56. Avantages de toutes ces technologies• Se centrer sur l’usager et l’utilité• Encourager la participation• Simplicité d’utilisation• Marketing facile et rapide• Communication• Présence démultipliée• Adéquation avec les usages du public• Usages nomades
  57. 57. Limites• Rester simple• Penser comme un usager et agir comme un bibliothécaire• Alimenter régulièrement ces ressources• Tester plusieurs logiciels avant de se lancer• Penser à mettre des tutoriels ou des FAQ• Établir et maintenir une ligne éditoriale
  58. 58. Problèmes éventuels• Respecter les droits d’auteur et citer ses sources• Vérifier ses sources• Se protéger des spams et des abus (modération des commentaires)• Se souvenir que l’n représente son institution (devoir de réserve du fonctionnaire)• Chronophagie
  59. 59. Portails
  60. 60. Question métaphysique– Un seul?– Plusieurs?Réponse: la dissémination!Définition: c’est la dispersion de l’information sous diverses formes afin d’apparaître partout (enfin presque partout!) où l’usager navigue….pour une fois que la dispersion a du bon
  61. 61. Avec quoi dedans?• recherche par tags
  62. 62. Pleins d’informations• Sur la bibliothèqueLes services et les ressources, mais aussi des audio guides Photo: images- droles.com
  63. 63. Quelles informations?• Les informations essentielles (horaires, plans, tarifs, etc.)• Mais aussi les services existants• Et surtout des services spéciaux uniquement réservés au portail ou au site si les deux sont liés (le téléchargement, les blogs, les flux RSS, etc)
  64. 64. Sur les livres (médiathèque val d’Europe)
  65. 65. Sur soi et pour soiSon compte lecteurSes alertes et recherchesSon espace personnalisé, page de rechercheopac personnalisémais aussi outils de travail en ligne(thinkfreeoffice)Des playlists (publiques ou privées)
  66. 66. Et les autres?• Possibilité de tagger les ouvrages• De partager des critiques• De partager ses playlists• De créer des groupes d’intérêt
  67. 67. Pour finir qu’est ce qui change dans tout cela ?
  68. 68. • Définition:« Au delà de la mutation technologique, la révolution sociale qu’induit le numérique ne se réduit pas qu’à sa fonction d’amplificateur de la communication, mais, plus en profondeur, à son rôle d’accélérateur de l’hyperactivité, du désir de mobilité, d’ubiquité, d’élargissement des horizons… Internet, comme le téléphone mobile, ou l’appareil de photo numérique, stimulent de tels ressorts et engendrent des pratiques sociales, mêlant nouveauté et réinvestissement de pratiques préexistantes (la conversation, la discussion, le courrier, le message), dont la diversité et les formes ont largement échappé aux réflexions prospectives des experts. » CREDOC
  69. 69. • En bref tout change mais rien ne change….• Ce sont juste les outils qui se sont modifiés offrant de nouvelles possibilités nomades
  70. 70. VOD et lecture en ligne• Artevodpar exemple
  71. 71. Bibliomédias
  72. 72. Mais aussi plein d’autres• Du gratuit – En streaming: Deezer, CristalZik, etc…• Du pas gratuit – En téléchargement: Ithèque, Tempolia, Cité de la Musique, Naxoshttp://www.dole.org/medias/medias.aspx?INSTANCE=exploitation&PORTAL_ID=spe_portal_decouverte.xml&VIEW=PAGEWEB&SYNCMENU=BOUTIQUES&SITE=/statique/naxos.htm
  73. 73. Et en plus cela vous permet d’ouvrir la bibliothèque 24h/24 et 7j/7 ! Argument imparable pour vos élus! Photo: funfou.com
  74. 74. Révolutions?
  75. 75. De l’offre? Avant Maintenant• Service de référence • Chat en ligne, questions-réponses• Dépliants (guide du • Blogs, wikis, univers lecteur, bibliographie, netvibes coups de cœur)• Jeux de société • Jeux vidéos, mondes virtuels• Documents • Readers, podcasts, empruntables vidéocasts, téléchargement
  76. 76. Passage de la gestion de stock à la gestion de flux• Avant des stocks de documents• Maintenant surtout de l’accès et des flux
  77. 77. Des services?Avant Maintenant• Dépliants distribués • Dissémination• Chat, questions-réponses • Référence• Insérée dans les notices • Recommandation• Timeline, interrogation • Renseignement par des tags
  78. 78. Du métier?Avant Maintenant• Qualités relationnelles • Qualités relationnelles• Qualités rédactionnelles • Qualités rédactionnelles• Curiosité • Curiosité• Recherche d’informations • Recherche d’informations• Validation des sources • Validation des sources• Veille scientifique • Veille scientifique• Formation des usagers • Formation des usagers• Communication • Communication• Evaluation • Evaluation Photo: voyoucratie.skyrock.com
  79. 79. Mais qui a peur du web 2.0?• Le principe du web 2.0: – En ligne – Intuitif – Sans apprentissage nécessaire – Technologies centrées sur l’usager – Bien comprendre la finalité de l’outil – De nombreux tutoriels en ligne – Goût pour la curiosité
  80. 80. Des exemples de rêve• Parce que cela fait du bien de rêver• Parce qu’il nous faut de l’inspiration• Parce que savoir que ça marche ailleurs donne de l’espoir et envie de retrousser ses manches….alors rêvons!
  81. 81. Les Idea store à Londres • Une identité visuelle commune facilement repérable • Un choix d’implantation commun (près d’un centre commercial et répartition homogène sur le quartier)Photo:http://www.flickr.com/photos/helen61/sets/72157594183265918/
  82. 82. Une approche innovante • Issus d’une enquête marketing sans précédent • Au cœur de multiples politiques nationales et locales • Une approche totalement innovante, mélangeant à la fois bibliothèque et apprentissage et bibliothèque et approche « commerce de détail »Photo: Mathilde Servet
  83. 83. Apprentissage • Des formations distrayantes (dance bollywood ou surf pour cheveux d’argent) • Des formations reconnues et donnant accès à une profession (aromathérapie, comptabilité, commerce) • Des groupes de devoirs scolaires • De l’alphabétisation Photos: Mathilde Servet
  84. 84. Un design soigné, sexy et ludique Photos: Mathilde Servet
  85. 85. Une approche marketing • Présentation en facing • Présentoirs de nouveautés • Présentoirs de sélection rapide • Achat des nouveautés en multiples exemplaires • Pas de bureau de renseignement, circulation permanente du personnel Photos: Mathilde Servet
  86. 86. Une approche administrative à part• Croisement de multiples programmes nationaux (performance publique, NTIC, santé, communauté, vie de quartiers, insertion professionnelle, etc…)• Financement complet avant lancement des travaux et recours au mécénat• Optimisation de chaque centimètre carré et de chaque penny, rendu de compte précis
  87. 87. Une approche managériale innovante• Formation à la relation « client » auprès de centres commerciaux• Recrutement local, puis formation au métier• Recrutement sur compétences linguistiques• Équipe plutôt jeune et dynamique• Les usagers sont des clients et le livre est un produit
  88. 88. La DOK à Delft • Une approche résolument moderne et joyeuse: « la vie consiste à s’amuser autant que possible, les bibliothèques sont tout sauf amusantes, donc commençons à nous amuser à la bibliothèque » • Une approche résolument moderniste, ambition 2050, toujours être au top Photos: theshiftedlibrarian
  89. 89. Un design soigné et ludique Photos: theshiftedlibrarian Julien Fournier
  90. 90. Mais aussi quelques belles pièces • Le fauteuil Imac en forme d’œuf • De beaux outils (pc et mac) • De beaux espaces mais non formels • Et du confort, simple et efficace Photos: Julien Fournier
  91. 91. Un peu de technologie• Prêts et retours automatisés• RFID• Gestion des flux monétaires automatisés• Des bornes de téléchargement Bluetooth (informations de la bibliothèques et documents téléchargeables)• Accès wifi gratuit• Multiples appareils de lecture et conversion de fichiers audio ou vidéo• Un laboratoire audio et vidéo mobile Photos: theshiftedlibrarian
  92. 92. Une approche différente• Tout l’espace jeunesse est sur roulettes• De nombreux jeux sont disponibles• Les jeux vidéo sont répartis dans tous les étages et en libre accès• Aucune interdiction (cafés, nourriture, téléphones, rires…)• Acquisitions centralisées• Catalogage au strict minimum Photos: Julien Fournier
  93. 93. Des lieux conviviaux Photos: theshiftedlibrarian Julien Fournier
  94. 94. Des services peu communs• Studio audio vidéo mobile pour filmer la vie des personnes et la projeter dans la bibliothèque en y joignant des documents d’époque (archives nationales et privées)• Des colonies• Des programmes de réalisations de jeux vidéo, en collaboration avec l’université voisine, et de conférences sur l’intérêt des jeux Photo: humour-felin.com
  95. 95. En résumé: ne pas oublier de s’amuser Photo: mamiejosiane.centerblog.net
  96. 96. Une seule question: are you ready for the good time?Photo: pc.astuces.com

×