0
Françoise RABY IUFM de Grenoble-Université Joseph Fourrier LIDILEM- Université Stendhal Grenoble3 Colloque annuel de la  S...
La motivation en débat Colloque annuel de la  Société Coréenne  de Langue et Littérature Française- 9 octobre 2009
Introduction <ul><li>Le paradoxe de la motivation: une  notion partagée, un concept qui fait débat </li></ul><ul><li>L’enj...
De quoi débat-on? <ul><li>Conscient ou inconscient ? </li></ul><ul><li>Approche systémique ou holistique/approche réductio...
Les termes du la discussion aujourd’hui <ul><li>Langue 2 ou LVE ? </li></ul><ul><li>L’approche par les contenus </li></ul>...
Langue seconde / langue étrangère <ul><li>Les différences d’orientations </li></ul><ul><li>Les différences d’attitudes </l...
L’approche par les contenus <ul><li>Elles sont centrées sur les facteurs: taxinomie </li></ul><ul><li>Objectifs: établir d...
Les théories « contenus » <ul><li>Les premières théories de Gardner et Lambert (1973) </li></ul><ul><li>La théorie des but...
L’approche par les contenus remise en cause: vers les processus <ul><li>La  théorie  la motivation extrinsèque/instrinsèqu...
L’approche par les processus <ul><li>La  motivation pour la tâche (Julkunen, 1989; Raby, 2007,2008,2009). </li></ul><ul><l...
La motivation comme processus: définition <ul><li>La motivation pour apprendre une langue étrangère en situation académiqu...
L’approche par les processus <ul><li>La motivation est un état instable, dynamique </li></ul><ul><li>La motivation c’est l...
Le nouveau paradigme intégratif 1(Dörnyei, 2009) <ul><li>La motivation s’’analyse en fonction de buts </li></ul><ul><li>El...
Nouveaux enjeux <ul><li>Les facteurs géopolitiques </li></ul><ul><li>Les facteurs socio-linguistiques (Norton, 2004) </li>...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Raby Grenoble3

644

Published on

La motivation en débat

Published in: Education, Technology
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
644
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
3
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide
  • Merci à la société Coréenne de langue et de littérature française pour son invitation et merci également à l’ambassade de France de me permettre de participer à ces travaux. Il se trouve que je travaille de plus en plus dans mon laboratoire de recherche avec des chercheurs coréens, japonais ou chinois et il est clair que nos échanges ont beaucoup enrichi ma perception, autrefois très anglo ou franco centrée de la motivation. J’attends donc avec plaisir et intérêt l’exposé de vos travaux et ma motivation pour venir vous écouter est parfaitement interne, bien qu’également socialement et professionnellement déterminée.   Preuve qu’on peut difficilement opposer les deux orientations
  • Une premiere question concerne l’objet de la motivation: la langue. Est-elle seconde ou étrangère ? La distinction n’est plus faite aujourd’hui dans la recherche en linguistique appliquée, en acquisition de la langue seconde ou en ddl et pourtant c’est un débat qui ne peut être escamoté. D’emblée, une précision s’impose : je considère, pour ma part, la distinction entre langue seconde et langue étrangère comme pertinente, alors même qu’elle a tendance à s’effacer et que le terme de langue seconde (L2) semble l’emporter. La langue seconde est la langue apprise en tant que langue cruciale et déterminante pour la vie de l’apprenant (notamment les apprenants immigrés dans un pays allophone). Au contraire, la langue étrangère (LVE) est la langue apprise dans un but professionnel, culturel, touristique ou personnel mais jamais vital ni d’intégration [ 1 ] . Les publics sont donc différents et les processus d’apprentissage en milieu endolingue et exolingue sont eux aussi forcément différents. Du point de vue de la motivation la différence est cruciale pas seulement en termes de volonté d’intégration mais aussi en terme de renforcement, cognitif et affectif. Malheureusement, la littérature internationale utilise le terme de SLA (Second Language Acquisition) pour désigner tout le champ de la recherche sur l’apprentissage des langues secondes ou étrangères, quel que soit le contexte. Au cours de mon exposé, je m’en tiendrai à l’expression SLA, que je laisse volontairement sous sa forme anglaise, pour désigner l’ensemble de ce domaine mais je conserverai la notion d’apprentissage d’une langue étrangère, le cas de l’anglais pour ce qui est de mon domaine. Il est vrai que la notion de second language dans la littérature anglo-saxonne désigne tout simplement la deuxième langue apprise chronologiquement, mais ne prend justement pas en compte la situation d’apprentissage qui est cruciale pour une approche ergonomique de la formation langagière. Est-il juste, fondé d’utiliser les mêmes modèles et les même théories pour rendre compte de tous ces processus?
  • Historiquement, (Gardner &amp; Lambert de 1972 à 185) Trouver des profils et établir les relations entre les profils et les performances Questionnaires et tests
  • Voir pp 254-257
  • La régulation externe: entièrement extérieure La régulation introjectée : des normes externes que l’individu fait siennes La régulation identifiée : c’est ce que d’autres auteurs appellent la valence La régulation interne: c’est intéressant et on y trouve du plaisir Elle réfère à la motivation la moins auto-déterminée (récompenses punitions) Pour ne pas être rejeté faire comme les autres ou la loi, les coutumes Il est nécessaire d’apprendre le français pour bien comprendre le cinéma, la cuisine, ou trouver un emploi De la motivation extrinsèque/instrinsèque on est passé à la notion de continuum, de passage del’un à lautre On peut en dire autant du travail de Gardner avec le modèle socio-educative de 1985 qui cherche de plus en plus à étudier l’impact de divers facteurs: motivation les attitudes et la confiance linguistique, et les façons d’apprendre ou de communiquer en L2 De la théorie de Bandura: du sentiement d’efficacité perçu à l’auto-régulation De la théorie de Dörnyei des mois possibles à la vision dynamique du processus
  • Expliquer les théories, dire qu’elles se font écho
  • Elle s’inspire de viau, Bandura Ce fut le shift éducationnel
  • Au cours des dernières décennies, le monde a connu des transformations majeures du point de vue de l’apprentissage de la L ou de la LVE. La fin du monde communiste accompagné de la globalisation, le développement des phénomènes migratoires d’origine politique et économique, une mobilité bien plus importantes des individus, le développement des échanges langagiers en ligne et de technologies de la communication, tout ceci a un impact majeur sur la manière dont se pose aujourd’hui la question de l’apprentissage des L2. le monde va vers toujours plus de diversité linguistique et socio-culturelle tandis que l’anglais s’impose comme lingua franca. Les pays les plus riches s’enrichissent encore tandis que les plus pauvres s’appauvrissent et paradoxalement, ces boulersements ont amené une remise en cause des anciens modèles. Théories des moi possibles: les mois idéaux, les mois prévisibles, les mois redoutés. Ensuite, l’idée que la motivation ne doit pas finalement être abordée en dehors de l’activité d’apprentissage, notamment dans le cas de l’apprentissage académique. Finallement, c’est le développement d’une approche plurilingue de la motivation qui se répand aujourd’hui.
  • Transcript of "Raby Grenoble3"

    1. 1. Françoise RABY IUFM de Grenoble-Université Joseph Fourrier LIDILEM- Université Stendhal Grenoble3 Colloque annuel de la Société Coréenne de Langue et Littérature Française- 9 octobre 2009 http://www.grenoble.iufm.fr/fraby/ [email_address]
    2. 2. La motivation en débat Colloque annuel de la Société Coréenne de Langue et Littérature Française- 9 octobre 2009
    3. 3. Introduction <ul><li>Le paradoxe de la motivation: une notion partagée, un concept qui fait débat </li></ul><ul><li>L’enjeu de la motivation: elle est essentielle à l’apprentissage de la langue seconde </li></ul><ul><li>Les trois grandes questions </li></ul><ul><ul><li>La question ontologique </li></ul></ul><ul><ul><li>La question des indicateurs </li></ul></ul><ul><ul><li>La question des facteurs </li></ul></ul>
    4. 4. De quoi débat-on? <ul><li>Conscient ou inconscient ? </li></ul><ul><li>Approche systémique ou holistique/approche réductionniste/expérimentale ? </li></ul><ul><li>Etats instables ou profils ? </li></ul><ul><li>Motivation ou motivations ? </li></ul><ul><li>Motivation, amotivation, démotivation </li></ul>
    5. 5. Les termes du la discussion aujourd’hui <ul><li>Langue 2 ou LVE ? </li></ul><ul><li>L’approche par les contenus </li></ul><ul><li>L’approche par les processus </li></ul><ul><li>Vers une théorie intégrative de la motivation </li></ul>
    6. 6. Langue seconde / langue étrangère <ul><li>Les différences d’orientations </li></ul><ul><li>Les différences d’attitudes </li></ul><ul><li>Les différences dans le renforcement </li></ul><ul><li>Les différences dans l’interaction </li></ul><ul><li>Les différences dans la régulation de l’apprentissage </li></ul><ul><li>Apprentissage conscient/acquisition non consciente </li></ul>
    7. 7. L’approche par les contenus <ul><li>Elles sont centrées sur les facteurs: taxinomie </li></ul><ul><li>Objectifs: établir des profils et des corrélations avec les performances </li></ul><ul><li>Méthode: tests et batteries de questionnaires </li></ul>
    8. 8. Les théories « contenus » <ul><li>Les premières théories de Gardner et Lambert (1973) </li></ul><ul><li>La théorie des buts d’accomplissement /performance [Dweck, 1989, 1996 ;Brown 2007, sous presse]. </li></ul><ul><li>La théorie de la motivation au travail [Francès, 1995]. </li></ul><ul><li>Les théories socio-linguistiques (Berg et Weiss, 2005; Goffin et al, sous presse) </li></ul>
    9. 9. L’approche par les contenus remise en cause: vers les processus <ul><li>La théorie la motivation extrinsèque/instrinsèque, devient celle de l l’auto-détermination (Deci & Ryan, 1982; noel, 2003, 2009) </li></ul><ul><li>La théorie de l ’auto-efficacité devient celle de l’auto-régulation chez Bandura (2003) </li></ul><ul><li>Le modèle dynamique de Dörnyei devient un modèle des mois possibles (Markus et Nurius, 1986) </li></ul>
    10. 10. L’approche par les processus <ul><li>La motivation pour la tâche (Julkunen, 1989; Raby, 2007,2008,2009). </li></ul><ul><li>Le but: relier l’individu à une tâche ou un projet, non à un profil </li></ul><ul><li>Approche temporelle : dialectique et non taxinomique </li></ul><ul><li>Qui va jusqu’au bout de l’action et de l’évaluation de ses résultats (Weiner, 1980) </li></ul>
    11. 11. La motivation comme processus: définition <ul><li>La motivation pour apprendre une langue étrangère en situation académique peut être définie comme un mécanisme psychologique qui génère le dési r d’apprendre la langue seconde , qui déclenche des comportements d’apprentissage, notamment la prise de parole en classe de langue, qui permet à l’élève de maintenir son engagement à réaliser les tâches proposées, quel que soit le degré de réussite immédiate dans son interaction avec les autres élèves ou le professeur, qui le conduit à faire usage des instruments d’apprentissage mis à sa disposition (manuel, dictionnaire, tableau, cédéroms) et qui, une fois la tâche terminée, le pousse à renouveler son engagement dans le travail linguistique et culturel (Raby, 2008b, p.10). </li></ul>
    12. 12. L’approche par les processus <ul><li>La motivation est un état instable, dynamique </li></ul><ul><li>La motivation c’est l’état psychologique qui commande l’action, pas l’action ou ses facteurs </li></ul><ul><li>Les facteurs sont socialement déterminés et situés </li></ul><ul><li>La motivation est le résultat d’un processus d’interations dialectiques et non d’un agrégat de mécanismes </li></ul>
    13. 13. Le nouveau paradigme intégratif 1(Dörnyei, 2009) <ul><li>La motivation s’’analyse en fonction de buts </li></ul><ul><li>Elle met en jeu des facteurs cognitifs, affectifs et sociologiques </li></ul><ul><li>Elle en appelle à la raison et à l’imaginaire </li></ul><ul><li>Elle est située: elle se modifie continuellement en fonction des réponses de l ‘environnement </li></ul><ul><li>Elle repose sur des mécanismes d’auto-régulation qui sont socialement construits </li></ul>
    14. 14. Nouveaux enjeux <ul><li>Les facteurs géopolitiques </li></ul><ul><li>Les facteurs socio-linguistiques (Norton, 2004) </li></ul><ul><li>L’apport de l’approche ergonomique de la motivation (Raby, 2007) </li></ul><ul><li>Motivation et identité : les « mois » multiples et changeants (Dörnyei, 2005) </li></ul><ul><li>L a motivation plurilingue =centripète et centrifuge (Fuijimaya, 2009) </li></ul>
    1. A particular slide catching your eye?

      Clipping is a handy way to collect important slides you want to go back to later.

    ×