Your SlideShare is downloading. ×
Comunis newsletter 5 Francais
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Comunis newsletter 5 Francais

240
views

Published on

Published in: Business

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
240
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
2
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Newsletter 5Automne 2011 Coopéra!on intercommunale pour la ATE! ges!on stratégique d’implanta!on de Z LA D 2 NOTE rs 201 PME dans l’espace alpin a ale 8-9 M férence Fin S Con CO MUNI Foto: Heinz Widmann Cinquième atelier SOMMAIRE Cinquème atelier de travail à As•, Italie 1 de travail La région Alpsee-Grünten poursuit! 2 La Conférence Finale du projetL es 27 et 28 juillet 2011, l’Agence de développement local Langhe Mon-ferrato Roero (LAMORO) a organisé la Ges•on du savoir COMUNIS à la Conférence du Programme Espace Alpin 3Cinquième Rencontre Transna•onale duProjet dans la ville piémontaise d’As•. en mars 2012. La première demi-Au siège de la rencontre, la Chambre de journée a été consacrée à l’analyseCommerce, d’Industrie et d’Ar•sanat, les de la situa•on de mise en œuvre dupartenaires du projet ont été informés projet pilote; le reste de la journéesur les progrès, les premiers résultats a concerné une ac•vité d’évalua•onet les développements futurs du projet des aspects spécifiques de dével-pilote de LAMORO, et ils ont également oppement inter-municipal des zonespartagé les expériences concernant leurs d’ac•vités économiques mixte dans Les partenaires du projet © SL2011ac•ons pilotes. les secteurs commercial, d’ar•sanatLa Faculté d’Economie de l’Université et industriel. La discussion du groupe Pendant la deuxième journée, lesd’As• a présenté l’analyse effectuée dans de travail a longuement concerné la partenaires ont discuté des ac•vitésles zones industrielles de Nizza Monfer- structure des lignes directrices pour du projet concernant la ques•on derato, Canelli et Calamandrana (trois mu- le développement inter-municipal de transférabilité de stratégies inter-nicipalités de la province d’As•). Ensuite, zones d’ac•vité économique mixte, communales tout en analysant lesdes experts de la municipalité de Mon- dans le but de redéfinir et de répar•r modalités d’ac•on principales et lescalieri (Province de Turin) ont exposé les différentes contribu•ons écrites documents correspondants à rédiger,l’expérience de leur territoire et la straté- par les partenaires. ainsi que les ques•ons financièresgie mise en œuvre pour développer une concernant les derniers mois du pro- L’équipe de travail du projet a ensuitezone d’ac•vité économique mixte dans jet. Les ac•ons futures concerneront soigneusement analysé la mise enla zone industrielle de Vadò, par le biais surtout l’achèvement de l’ac•vité de œuvre du système de diffusion et ded’un consor•um d’entreprises. documenta•on COMUNIS en vue de ges•on du savoir, en évaluant le tra- vail mené à terme jusqu’à présent et la conférence finale du projet prévue les stratégies envisagées pour assur- à Bolzano, ainsi que la première er la durabilité du projet. La première phase d’évalua•on du projet, assur- journée de travail s’est terminée avec ant la capitalisa•on et la possibilité la présenta•on du matériel promo- de transférer les résultats, grâce à •onnel du projet, avec un débat sur une u•lisa•on plus forte de la plate- la conférence finale et un échange forme COMUNIS de ges•on du savoirLes partenaires du projet © SL2011 d’opinions sur le contenu et les as- (voir l’ar•cle sur « Ges•on du savoir »Les deux journées de travail ont offert la pects techniques des deux publica- de François Parvex).possibilité de faire le point de la situa•on, •ons: une brochure de synthèse duen résumant les ac•vités et les résultats projet et l’ouvrage final de vulgarisa-du projet, avec la mise en place d’un pro- •on scien•fique, qui sera imprimé Silvia Lodatogramme détaillé des phases suivantes, et publié dans la première moi•é de Società Consor•le Langhejusqu’à la conférence finale qui aura lieu 2012. Monferrato Roero (LAMORO)Alpine Space Programme - European Territorial Coopera•on 2007-2013 1
  • 2. www.comunis.eu La région Alpsee-Grünten poursuit son projet malgré le renoncement d’ImmenstadtLe conseil municipal d‘Immenstadt a dans la région d‘Alpsee-Grünten. plutôt que la quan•té, et seul unvoté à majorité contre la par•cipa•on Toutefois, la ville d’Immenstadt a voté plan d’ac•on efficacement partagéultérieure de la ville d’Immenstadt à contre la propos•on (14 voix contre 8). pourra préserver les emplois pendantun projet conjoint de développement longtemps dans la région. Le conseil municipal d’Immenstadtde zones d’ac•vité économique a mo•vé sa décision néga•ve par lemixtes, dans le cadre du projet besoin de développer d’une façonCOMUNIS. Cependant, les autres op•male le poten•el des zonesmunicipalités souhaitent con•nuer d’intéressées, par le biais d’un transfertce projet de développement dans la de compétences, et à l’idée d’unrégion d‘Alpsee-Grünten. règlement commun. Les mo•va•onsA l’issue de la réunion d’informa•on du refus sont peu intelligibles. Enavec la par•cipa•on des conseils effet, la ges•on commune des zonesmunicipaux du territoire, ayant d’actvités économiques présupposepour objet la discussion du projet d’ores et déjà une répar••on ciblée Les maires de la région Alpsee-Grüntende créa•on d’un consor•um inter- des tâches. Cela perme•ant d’éviter © KS2011municipal, les conseils municipaux des délais trop longs, des coûts trop Les par•es prenantes dans ceont décidé de préparer un document élevés et le gaspillage des ressources processus es•ment également qu’ilnorma•f préliminaire réglant à l’avenir du territoire. faut diffuser ces formes souhaitées dele projet commun de développement coopéra•on pour la ges•on commune Les maires des quatre villes dede zones d’ac•vité économique mixtes des zones d’ac•vité économique, à Blaichach, Burgberg, Re•enberg et toute la par•e sud du territoire de Sonthofen ont pris acte de la décision l’Oberallgäu. Pour ce•e raison, des néga•ve d’Immenstadt, mais ils ont négocia•ons préliminaires avec les l’inten•on de con•nuer le projet. Les maires de ces municipalités sont déjà maires partagent encore totalement en cours et con•nueront jusqu’au la convic•on que le développement début de l’automne. D’ici la fin de commun des zones d’ac•vité l’année, des décisions fondamentales économique est la juste réponse aux seront prises pour définir le règlement. défis du présent. La priorité future dans le développement des zones Sandra FeuersteinWorkshop dans la région Alpsee-Grünten© KS2011 d’ac•vité économique sera la qualité Ville de Sonthofen Conférence finale du projet: 8-9 Mars 2012 à BolzanoComment peut-on promou- et industrielles? Quelle est méthodologie pour l’analyse ment conjoint de zonesvoir la coopéra•on inter-mu- l’approche inter-municipale des sites et des structures d’ac•vités économiquesnicipale pour le développe- CLD la plus adéquate pour d’organisa•on au niveau in- mixtes. Des lignes directri-ment de zones d’ac•vité a•eindre ces objec•fs? ter-municipal, ainsi que les ces ont été développéeséconomiques mixtes (CLD)? Les partenaires du projet condi•ons-cadre intra-terri- pour définir et me•re enComment les municipalités COMUNIS ont élaboré une toriales pour le développe- œuvre des stratégies inter-peuvent-elles analyser leurs municipales de développe-forces et faiblesses, les op- ment CLD appropriées auxportunités et les menaces défis, aux condi•ons et auvis-à-vis du développement poten•el des zones de mon-inter-municipal CLD? Com- tagne.ment les municipalités peu- Les résultats a•eints dansvent-elles exploiter au maxi- le cadre du projet serontmum leurs forces et réduire présentés à l’occasion de laau minimum leurs faiblesses Conférence finale qui aurapour u•liser d’une façon lieu les 8 et 9 mars 2012 àplus durable les terrains à l’Académie européenne dedes•ner à la construc•on Bolzano (Italie).de structures commerciales Académie Europeéenne de Bolzano © EuracAlpine Space Programme - European Territorial Coopera•on 2007-2013 2
  • 3. www.comunis.eu Ges!on du savoirCOMUNIS met en place un système du- www.comunis.eurable de ges•on des savoirs développésdans le cadre du projet. Un inventaire www.alpine-space.eudes ou•ls disponibles a d’abord été ré- Projets en cours Comunis Comunisalisé. Ils ont été classés en fonc•on de Fiche de projet surleur apport spécifique à la transmis- sur regiosuisse Wikipedia Programme Espacesion du savoir. On a ensuite conçu un Alpin sur Linkedinsystème qui met en œuvre plusieursd’entre eux comme le montre l’imageannexée. Il combine : les ou•ls mis en www.regiosuisse.ch Regiosuisseplace dans le cadre du programme Es- base depace alpin, la plate-forme de ges•on projets Comunisdu savoir de la poli•que régionale su- surisse regiosuisse, et trois sites Web 2.0 Slideshared’audience mondiale. Comme les sites Regiosuisse sur Linkedin Comunis sur LinkedinWeb 2.0 choisis sont très fréquen-tés, ils contribueront à apporter des Ges•on durable du savoir © FP 2011visiteurs sur la page Web du projet cialistes du sujet dans chaque pays. des porteurs de connaissances dans leet celle du programme Espace alpin. Ce réseau, composé de représentants domaine de la planifica•on intercom-Avec ce disposi•f, COMUNIS veut du secteur public, d’associa•ons, de munale des zones d’ac•vité devra faireme"re en place une dynamique qui bureaux de conseil et d’ins•tuts de l’objet d’une a"en•on par•culière.se prolongera au-delà de la durée du recherche et de forma•on devra nonprojet. Pour cela il est fondamental seulement aider à diffuser les résultats François Parvexque chaque partenaire développe du projet, mais contribuer à les enrich- Associa•on suisse pour le serviceson réseau de rela•ons avec des spé- ir. Dans ce sens l’anima•on du réseau aux régions et communes COMUNIS à la Conférence de mi-parcours du Programme Espace AlpinLes 16 et 17 juin derniers, au World La deuxième journée a été structu- WS3: Gouvernance visant à une stra-Trade Center (WTC) de Grenoble a eu rée en trois séminaires (workshops tégie macro-régionale: Commentlieu la conférence de mi-parcours du – WS) ouverts à tous les par•cipants: entamer une stratégie de partenariatProgramme Espace Alpin. Le partenaire avec la par•cipa•on de toutes les par- WS1: Sujets et priorités pour la pro-français, la Chambre de Commerce et •es prenantes, les états et les régions chaine généra!on de projets: Déter-d’Industrie de Lyon – Déléga•on de intéressées, en fixant les priorités miner quels sont les défis au niveauTarare, représentait le projet COMUNIS. spécifiques du secteur de référence. alpin et européen, et les transformerPlus de 250 partenaires ont par•cipé. Le projet COMUNIS sera mis en évi- en paramètres d’ac•on. EffectuerLa première journée de travail a été une dis•nc•on entre le concept dence dans la brochure sur le Pro-consacrée à l’évalua•on, aux résultats de «délivrables» et les résultats. gramme Espace Alpin, qui sera bi-et aux perspec•ves futures du projet, entôt publiée. Pour d’ultérieurs WS2: Ges!on des modalités qui facili- renseignements, veuillez consulterainsi qu’aux aspects concernant les tent les ac!vités: Analyse des facteurs le site web du Programme Espacepoli•ques européennes dans la région clé tels que l’harmonisa•on et la sim- Alpin: h"p://www.alpine-space.eualpine. Les représentants de six pro- plifica•on des procédures dans lejets ont présenté des informa•ons sur Florine Goncet cadre du Programme Espace Alpin,les premiers résultats a"eints et sur Chambre de Commerce et avec plus de synergie entre les projets.les progrès accomplis de 2008 à 2011. d’Industrie de Lyon COMUNIS vise à créer une stratégie de coopéra•on pour le développement de zones d’actvités mixtes. En améliorant la coopéra•on intercommunale et intra-territoriale, le projet vise à écarter les tenta•ves individuelles de résolu•on des problèmes au sein de chaque municipalité. COMUNIS fournira des lignes directrices facilement adaptables pour me"re en oeuvre ce"e stratégie et offrira des ou•ls pra•ques pour évaluer la demande locale et régionale et piloter le développement de zones d’ac•vités économiques. Le projet abou•ra à une ges•on transna•onale des connaissances et définira des structures durables de ges•on de CLD au sein des régions pilotes COMUNIS. LE PARTENARIAT: Lead partner: Haute Ecole Spécialisée de Suisse occidentale, Ins• tut Economie et Tourisme (CH). ERDF-Lead partner: Chambre de Commerce et d’Industrie de Lyon (F). Partenaires: Stadt Sonthofen (DE), Eurac-Research, Ins•tut für Regionalentwicklung und Standortmanagement (IT), Canton du Valais Service du développement économique (CH), Umweltministerium (IT), Bosch & Partner GmbH (DE), Regionalentwicklung Vorarlberg (AT), Società Consor•le Langhe Monferrato Roero, se"ore proge$ europei (IT), BSC Poslovno podporni center, d.o.o., Kranj (SI), Associa•on Suisse pour le Service aux Régions et Communes (CH).Alpine Space Programme - European Territorial Coopera•on 2007-2013 3

×