Your SlideShare is downloading. ×
Gazette de l'ESI - Edition 1, Novembre 2013.
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Gazette de l'ESI - Edition 1, Novembre 2013.

4,074

Published on

La Gazette de l'ESI est un recueil d'articles écrits par des étudiants de l'ESI, ayant trait à tout ce qui se rapporte à la vie au sein de l'école. Que ce soit les activités des différents clubs, …

La Gazette de l'ESI est un recueil d'articles écrits par des étudiants de l'ESI, ayant trait à tout ce qui se rapporte à la vie au sein de l'école. Que ce soit les activités des différents clubs, l'actualité pédagogique des étudiants voir de la culture générale ou des lettres ouvertes. En bref, tout ce qui peut de près ou de loin intéresser les étudiants.
La Gazette est un projet proposé et réalisé par les membres du CSE.

Projet proposé et dirigé par: SI MOHAMMED Hakim (bh_si_mohammed@esi.dz)

1 Comment
2 Likes
Statistics
Notes
No Downloads
Views
Total Views
4,074
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
8
Actions
Shares
0
Downloads
20
Comments
1
Likes
2
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. La Gazette de l’ESI N°01 | Novembre 2013 La Gazette de l’ESI, enfin disponible ! Actualités Les contrôles flashés pour excès de vitesse p.5 Technologie Le SeaOrbiter, œil de la mer : un vaisseau futuriste pour explorer le grand bleu ! p.18 Sciences Egocentrique… p.17 Culture Les prix Nobel P.12 Clubs la Global Entrepreneurship Week Qu'est ce que le Hacknowledge Contest Europa-Africa ? Une Entreprise Verte
  • 2. Editorial L’ESI accueille un nouveau membre ! Aujourd’hui est un grand jour, après plusieurs tentatives infructueuses, voilà que le projet « Journal de l’ESI » est ranimé par une équipe d’étudiants motivés. L’idée est à la base très simple et commune aux précédents prototypes, créer un journal qui soit une source d’information, de distraction, de culture et un moyen d’expression destiné aux Esistes. Cette fois-ci pourtant, une petite touche d’originalité vient s’ajouter au tableau déjà souvent repris et toujours avorté, à savoir le fait que ce journal-là, soit un journal alimenté par tous les étudiants, enseignants et toute personne désireuse de partager un article. C’est le concept de journal participatif. De surcroît, c’est aussi certainement le premier projet qui se veut rassembleur de tous les clubs de l’école afin que ceux-ci puissent accéder aux étudiants à travers nos colonnes et qu’ils contribuent ainsi que chaque étudiant à la prospérité du projet. A ce titre je relance un appel à tous les présidents des différents clubs et à tous les étudiants afin qu’ils se joignent à cette aventure. C’est un peu ça la « Gazette de l’ESI » un moyen de partage, d’expression et de rassemblement. Nous lui souhaitons au passage longue vie et espérons une contribution massive de votre part à tous. En vous remerciant de ma part et de la part de toute l’équipe pour votre soutien. SMH. 12 3 VivA l’ALGERIE
  • 3. Actualités Actualités Les contrôles flashés pour excès de vitesse Alors que le quotidien estudiantin suivait son cours normal, enchainant les séances de cours/TDs et poursuivant sa traversé dans une route jalonnée de conférences et autres Welcome Day , il se retrouvât fauché par un chauffard qui s’était fait oublié dans le courant de la circulation, suite à cet incident l’agent « étudiant » releva le nom de l’accusé ( contrôle ) ainsi que son immatriculation ( 10/11/13 ) et les a transmis au poste « administratif », tout en relatant les faits communiqués par les deux parties. Pour éclaircir la situation, le procureur sollicita l’aide d’officiers auréolés d’une réputation de « maitres en la matière», ces deniers ont contraint le chauffard à reconnaitre son préjudice, en lui soumettant un document pertinent titré « CPI » ; déclarant le véhicule immatriculé (10/11/13) comme étant volé. Le conducteur chevronné a tenu à s’expliquer : la diligence dont il a fait preuve au volant de sa voiture est due à la poursuite d’un criminel connu sous le nom d’ « emploi du temps pédagogique ». Suite à ses aveux le chauffard « contrôle » a écopé d’un retrait de permis s’étalant sur 21 jours a compté du 3 novembre 2013 et de travaux d’intérêts généraux œuvrant ainsi pour le bien être des étudiants via une conduite propre et engagée. HaBi 5
  • 4. shellmates club Qu'est ce que le Hacknowledge Contest Europa-Africa ? par ‘‘shellmates club’’ Le HacknowledgeContest Europa-Africa est un événement international qui propose une série de challenges de hacking éthique, dans sept pays d'Europe et d'Afrique. Chaque compétition s'étend sur douze heures, tenant en haleine des équipes de passionnées -cryptographes, ingénieurs en télécommunication, consultants ou chercheurs en sécurité informatique, étudiants, développeurs- ; ils scannent sans relâche des milliers de lignes de codes, développent leurs attaques et s'affrontent dans le jeu de la cyberguerre. Les épreuves sont multiples. Plus de soixante-dix challenges faisant appel à un grand nombre de techniques (forensic, hardware, réseau, web, applicatif...). L'attaquant pourra ainsi pénétrer l'ordinateur cible et y récupérer des codes de validation qui sont immédiatement enregistrés dans la plateforme des scores, autant de trophées et de preuves de son intrusion dans le système, dont les résultats s'affichent en temps réel. La finale Hacknowledge se déroulera à Maubeuge en France. Elle récompensera l'équipe gagnante d'un séjour à Las Vegas où elle pourra participer à la mythique conférence DEFCON, qui rassemble chaque année l'élite mon- diale du hacking, et dont le «Capture the flag» (CTF) est la compétition du genre la plus prestigieuse au monde.» - site officiel du HNC C’est quoi le Hacknowledge contest Algeria? En partenariat avec l'Ecole Nationale Supérieure d'Informatique, l'Association Algérienne de Sécurité des Systèmes d'information et l'ANPT, et sponsorisé par Algérie Télécom, le Club Shellmates a organisé la première édition de HacknowledgecontestAlgeria le 16 et 17 Novembre 2013 au Cyber Parc de Sidi Abdellah. Web, Forensic, Réseau, Crack me,Voip,Logique, Buffer over Flow,Hardware,Cryptographie, Mixed Challenges. Une troisième conférence a commencé à 14 :30 et était animée par monsieur Kamel Derouiche qui est un chercheur et un mathématicien, il a présenté la théorie des jeux appliquée à la sécurité informatique : Anticipation Game, ce sont des concepts mathématiques appliqués Après une grande ouverture, dans la sécurité informatique. La première conférence qui avait pour thème les Menaces Ensuite, monsieur AssemInternes avec le manager in- Chelli a enchaîné avec un ternational de WALLIX et le Atelier de « Tricks about membre actif d’AASSI Mon- SSH » sous Linux où il a présieur Ahmed Bouzid, a com- senté quelques commandes mencé en posantquelques pour gérer un serveur SSH. problèmes concernant le sujet et en proposant La présidente du club quelques solutions efficaces. Shellmates a clôturé la première partie concerLa deuxième conférence nant les conférences à 16 était animée par monsieur :00 afin de lancer la deuLamine Ouyahia, le direc- xième partie qui est bien les teur général d’OTEK et un challenges en ligne à 18 :00. membre de l’AASSI, qui a Les participants, comme présenté l’état des lieux de la il a été mentionné aupacybercriminalité en Algérie. ravant, avaient 12 heures Le conférencier s'est attardé pour résoudre un peu plus sur le fait que l’Algérie n'a de 70 épreuves réparties pas de loi concernant la cy- en plusieurs catégories duber sécurité, et celle relative rant les challenges à savoir : Enfin, l'équipe qui représentera l’Algérie à la finale de HNC en France est «DSSL» à qui on souhaite un bon courage. Cet événement s'est présenté sous forme de série de conférences concernant la sécurité informatique et la télécommunication, suivi par un Atelier pour terminer avec des challenges « Capture The Flag » (CTF) en ligne. Un mot par un représentant du sponsor AASSI (Association Algérienne de Sécurité des Système Informatiques) a introduit l’événement en présentant l’association et ses activités dans le domaine de sécurité et en valorisant le travail énorme que les membres du club Shellmates ont fait pour réaliser le HNC. Le niveau était quant à lui graduel, les premiers codes étaient relativement simple à trouver quant aux derniers, ils commençaient à vraiment être dur. Clubs Clubs à la cybercriminalité n'est pas complète. « La cybercriminalité est une menace parmi tant d'autres. C'est pour cela qu'il faut élargir le champ législatif », en plus il a cité quelques différences de l’état des lieux entre l’Algérie et quelque autres pays dans le monde à savoir « la Russie », « Mexique » ….. Pour récapituler, beaucoup d’énergie, d'enthousiasme ont marqué l’événement grâce à l’équipe Shellmates, un événement qui sera dans la mémoire de tous les participants car il était une expérience enrichissante pleine d’ambiance pour eux. 7
  • 5. L'entreprise verte est une entreprise qui évolue autour "d'activités vertes" et qui organise son fonctionnement, exploite ses ressources et conçoit sa croissance dans un ésprit de "développement durable". 1.Les activités vertes: Les activités vertes sont classées en deux grandes familles; les éco-activités et les activités périphériques: 1.1.Les éco-activités: ce sont des activités qui produisent des biens et des services environnementaux au sens strict et ont pour finalité la protection de l'environnement et la gestion des ressources naturelles. La protection de l'environnement comprend essentiellement les activités liées à: La dépollution - La gestion des déchets - L'assainissement et la réhabilitation des sols et des eaux. - La préservation de la nature et de la biodiversité. La gestion des ressources naturelles comprend: - La gestion durable de l'eau. La récupération et le recyclage. - Les énergies renouvelables et l'éfficacité énergétique. - L'agriculture biologique. 8 1.2.Les par le club vert de l’ESI tés périphériques: ce sont des activités dont la finalité n'est pas environnementale mais elles produisent des biens et services favorables à la protection de l'environnement et à la gestion des ressources naturelles.Elles sont rattachées aux domaine de: - La gestion des espaces verts. Le transport public, notamment celui à carburants propres. - La production et la distribution de l'eau. - Les services d'architecture et de construcion, notamment celle liée à l'isolation thermique et aux travaux de couvarture et d'étanchéité. - La fabrication de produits industriels tels que chauffe eau solaire, lampe fluocompacte à basse consommation, chaudière à condensation. 2 .La logique du developpemnt durable: La logique du developpemnt durable pour une entreprise consiste en la prise en considération dans son management et dans son fonctionnement et à un niveau d'intéret égal des trois dimensions suivantes: Economique-Environnementale-Sociale. activi- L'entreprise Verte trois pilliers: Economique: - L'entreprise verte recherche la performance économique. - Se soumet aux règles loyales de la compétivité. - Poursuit des objectifs de profitabilité et de croissance. Environnemental: - Elle est respectueuse de l'environnement et oevre activement à sa préservation. -Elle mesure, prévient et limite les impacts environnementaux, tels que les problèmes liés aux déchets, au bruit et aux écosystèmes. - Social: elle est responsable: - envers son personnel, qu'elle déclare, forme, motive et dont elle préserve la sécurité et la santé au travail. - envers la société en général, elle respecte les lois en vigueur, entretient des rapports de dialogue et d'écoute envers les riverains dans un souci d'intéret mutuel, contribue par ses activités à l'éradiction de la pauvreté et à la promotion de l'emploi des jeunes et des femmes. Ce n'est donc pas la seule nature des activités qui détermine le caractère vert de l'entreprise. L'entreprise responsable se doit en effet de réaliser l'équilibre le plus harmonieux possible entre ces trois dimentions de telle sorte qu'elle conjugue trois objectifs: prospérité économique, justice sociale et qualité environnementale. D'après le Guide des dispositifs d'appui à l'entrepreneuriat vert Clubs Clubs Une Entreprise Verte la Global Entrepreneurship Week par le Club Scientifique de l’ESI Le CSE a encore une fois répondu présent à la Semaine Globale de l’Entreprenariat qui a lieu au niveau de l’hôtelEl-Aurassi du 18 au 24 novembre 2013. et au bien-être humain. Pendant une semaine, chaque mois de Novembre, partout dans le monde, un très grand nombre d’activités sont organisées au niveau local, national et mondial pour aider L’ouverture de l’événement les démarreurs d’entreprises se fit sur un mot de bienve- à explorer leur potentiel. nu du Président du NAPEO. Ensuite,vint l’intervention La journée est devenue très de Mr le Ministre du Dé- intéressante après le lanceveloppement Industriel et ment des communications. de la Promotion de l’Inves- Mr Abderahmane Benaritissement qui s’est focalisé ba, Directeur du Dévelopsur l’importance de l’entre- pement à SAJE Montréal prenariat pour notre pays. Il Centrea insisté sur l’imporencouragea les jeunes algé- tance du suivi, autrement dit riensà acquérirl’esprit d’en- la pré-incubation et l’incutreprise et à le concrétiser bation des projets,suivi qui sur le terrain par la création manque énormémenten Alde diverses entreprises pri- gérie.Ceci conduit malheuvées. On eut également droit reusement à un taux de failà une présentation de la Glo- lite très élevé. On peut tout bal EntrepreneurshipWeek de même citer un exemple : LA GEW est le plus grand concret et qu’il faut encouévènement mondial qui rager : le Cyber Park de Sidi célèbre les innovateurs et Abdellah. Mr Benariba a les créateurs d'emplois, également mis le doigt sur un ceux qui lancent des star- point très important : le printups, et qui contribuent à cipe de partage. Le partage la croissance économique permet à chaque collabora- teur d’améliorer et depeaufiner ses compétences, ce qui se répercute positivement sur l’entreprise. Elle gagne en valeur et en fiabilité en tant qu’entité entrepreneuriale. Le programme de l’après-midide la première journée prit la forme de tables rondes supervisées par le modérateur, Mr Abdelkader Djeflat, ainsi que MrAbderahmaneBenariba.Les invités évoquèrent et traitèrent des situations très pertinentes et la majorité des jeunes investisseurs demandèrent conseil sur différents plans pour éviter la perte. Conclusion, les membres du CSE ont bien profité de cette journée très riche en connaissances et qui fut très interactive et amusante. Ammari Soumia -soomoo - 9
  • 6. Culture Les faits se déroulent à partir de 1961 : ce matin, j’ai décidé d’enfiler ma combinaison spatiale pourfranchir la ligne de Kármán, située à 100 km au-dessus de la surfacede la terre et faisant office de frontière avec l’espace, dans le butd’être leprécurseur de l’exploration spatiale. Amon grand étonnement, je fus devancée par un égocentrique russe nommé Iouri Gagarine qui considérait sa capsule Vostok 3KA comme un bolide,et vu que derrière chaque homme il y a toujours une femme, ce vaniteux fut suivide près par une certaine Valentina Terechkova qui, peinantà conduire sonVostok-3A n°8 , n’est arrivée qu’en 1963. Iouri Gagarine et lité américaine à l’aide du drapeau qu’il branlait avec hargne. Ilscandait l’accomplissement d’un grand pas pour l’humanité, et manifestait l’enjambée qui a permis aux yankees de rattraper les soviétiques. Neil Thomas Stafford (à droite)et le Alexeï Leonov (à gauche) La suffisante URSS n’ayant pas dit son dernier mot, décidade coloniser l’espace en propulsant la première station habitée,Saliout1, en 1971. Pendant ce temps, les tamisaient Va- américains la poussière lunaire. S lentina rée, foisonnante d’opportunités, afin qu’ils allient leurs connaissances pour pallier aux pertes humaines et matérielles encourues durant cette conquête spatiale. Le fruit de mon labeur a vu le jour en 1975, lors de Armstrong la poignée de main historique entre l’astronaute Thomas Stafford et le cosmonauteAlexeï Leonov. a l i o u t 1 Terechkova En 1969, alors que nous faisions plus ample connaissance, nous vîmes un vaisseau jaillir de la terre et fusant vers la lune. De cette embarcation s’empressait de sortir un dénommé Neil Armstrong dont on reconnaissait la nationa- Culture ESI on se cultivait autrement ? Constatant qu’en dépit de mes grandes ambitions je fus distancée sur de nombreux fronts, je me résignai à faire office de médiateur entre ces deux envahisseurs qui s’affrontaient pour une acquisition chimérique d’une contrée inexplo- Cette alliance eut des retombées épiques.Eneffet,à partir de 1981, Columbia ouvra le bal des navettes spatialesréutilisables transportant des explorateurs cosmopolites. Ces derniers organisaient des sorties entre amis à bordde fauteuils fusées à partir de 1984. Entre temps, de téméraires soviétiques amélioraient leurs installations spatiales et finirent par propulser la mythique station MIR en 1986. 11
  • 7. Culture l’hébergeur de l’essor spatial, en tolérant par exemple l’arrimage de la navette Atlantis en 1995. : la voisineMars. Là,je fus narguée par un curieux robot quiy séjournait dans le but d’étendre la colonisation de ses concepteurs en les abreuvant d’une hypothétique source de vie. Néanmoins, je refusai de m’assujettir à ces découvertes concurrentes. Voilà pourquoi, propulsée spatiale par ma volonté de Station MIR Station internationale ISS lever le voile sur les mystères de l’univers, je En dépit de leur entente spatiale, les relations L ’ e s p a c e poursuivis ma traversée a m é r i c a n o - s o v i é t i q u e s intersidérale,faisant office vers l’infini et l’au-delà. demeuraient tumultueuses, d’exode astral, devenait Ainsije pris HaBi ce qui retarda le lancement invivable. de la station international mon courage à deux une « ISS » jusqu’en 1998, mainspourexplorer planète encore occulte tandis que MIRdevenait • Un prix Nobel doit être remis à des individus et non à des institutions (C’est la règle la moins respectée). Ces règles marchaient très bien au début. Par exemple en physique on peut trouver Albert Einstein (1921), Werner Karl Heisenberg (1932), Erwin Schrödinger (1933) et beaucoup d’autres, et tous méritaient leurs prix. Alors, comment gagner un prix Nobel ? En faisant quelque chose de génial !…mais aussi il faut être un homme, de peau blanche, âgé de 50 ans ou plus, né aux états unis ou à l’Europe de l’ouest, travaillant à Harvard, Cambridge, MIT, Caltech, Stanford, ou Berkeley… C’est la statistique qui gagne et c’est la réalité! Les prix Nobel Portrait 12 d’Alfred Nobel En 1888, un journal français Portrait d’Alfred Nobel publie : « Le marchand de la mort est mort. Le Dr. Alfred Nobel, qui fit fortune en trouvant le moyen de tuer plus de personnes plus rapidement que jamais auparavant, est mort hier ». Mais Alfred Nobel était bien vivant, en fait il a lu de sa propre bouche cette nécrologie « prématurée ». Alfred Nobel n’a pas aimé l’image que le monde avait de lui et il décida de changer le courant des choses. Et pour cela, il lègue la totalité de sa fortune pour la création des Prix Nobel et ce le 27 novembre 1895, les Prix Nobel sont nés. Mais les Prix Nobel est un sujet un peu controversé de nos jours, est ce qu’ils ont un sens dans le 21ème siècle ? Dans son testament, Alfred Nobel a bien précisé : « … aux hommes et femmes bienfaiteurs de l’humanité… ». Les Prix Nobel ont fait leur début en 1901 avec les lauréats suivants : En physique, Wilhelm Conrad Röntgen pour sa découverte des rayons X, Jacobus Henricus van ‘t Hoff est primé en chimie, Emil Adolf Von Behring en médecine, Sully Prudhomme en littérature, tandis que le fondateur de la Croix-Rouge Henry Dunant et que leprésident de la société française pour l’arbitrage entre les nations, Frédéric Passy, se partagent le Nobel de la paix. Comme vous pouvez le remarquer, les Prix Nobel ne sont pas remis pour toutes les catégories. Et donc, on trouve seulement : La physique, la chimie, la physiologie ou médecine, la littérature et la paix. Les Prix Nobel sont supervisés depuis 1900 par la Fondation Nobel (sous le souhait d’Alfred Nobel) qui est basée à Stockholm en Suède. La Fondation Nobel a, au fil du temps, crée plusieurs règles pour la nomination et la sélection des lauréats, les plus importantes étant : • Une personne doit être nominée par les experts du domaine. • Une personne ne peut pas se nominer elle-même. • La personne doit être en vie. • Un prix Nobel doit être remis à un maximum de 3 personnes. Médaille Prix Nobel Médaille Prix Nobel Dans le passé, les Prix Nobel étaient décernés à des chercheurs solitaires travaillant sur de grandes questions avec une petite somme d’argent et un équipement très réduit (C’était ça la science). Or de nos jours, la science est faite essentiellement à l’aide de super calculateurs ou tout simplement d’ordinateurs (chose qui n’existait pas à l’ère d’Alfred Nobel), elle est aussi représentée par de grand PRIX NOBEL projets multinationaux incluant Physique : des milliers de chercheurs comme le Projet Génome Humain (qui a pour mission d’établir le séquençage complet de l’ADN), mais comment donner un Prix Nobel à ce groupe de gens ? Car qui le mérite vraiment ! En 2009, un groupe de scientifique a écrit une lettre ouverte à la Fondation Nobel demandant l’ajout de nouvelles catégories des prix Nobel afin que ce dernier soit conforme aux changements que la science a subit depuis 1901. Par exemple, il n’existe pas de Prix Nobel en Neuroscience ou en Ecologie malgré leur importance. C’est n’est pas qu’on ne peut pas ajouter de nouvelles catégories au Prix Nobel, bien au contraire, prenez par exemple le prix Nobel de l’économie, ce n’est pas réellement un prix Nobel malgré le fait qu’il soit remis au même jour que les autres. Donc pourquoi pas un prix Nobel pour les Mathématiques, l’écologie, l’informatique ? Alors que pensez-vous ? Est-ce que les Prix Nobel sont toujours aussi pertinents ? Comment voyezvous les Prix Nobel du futur ?... 2013 Peter Higgs à gauche et François Engler à droite pour la découverte du Boson de Higgs. Chimie : De gauche à droite, Michael Levitt, Martin Karplus et AriehWarshel pour la mise en point d’outils informatiques permettant de simuler des modèles chimique même les plus complexes. JamesRothman, RandySchekmanet ThomasSüdhof pour leurs travaux sur BEKHTI Youcef Abderrahmane le système de transport des molécules à l’intérieur des cellules. Alice Munro L’organisation pour l’interdiction des armes chimiques 13
  • 8. Journal de l’ESI : Qu’en-pensez-vous ? « La Gazette de l'ESI » consiste en un recueil d'articles écrits par des étudiants de l'ESI, ayant trait à tout ce qui se rapporte à la vie au sein de l'école. Que ce soit les activités des différents clubs, l'actualité pédagogique des étudiants voir de la culture générale ou des lettres ouvertes. En bref, tout ce qui peut de près ou de loin intéresser les étudiants. Dans ce cadre, nous avions voulu, en premier lieu, prendre quelques avis concernant le lancement de la Gazette pour prévoir l'ampleur que prendra cet évènement ainsi que pour permettre à l'ensemble des membres de l'ESI d'exprimer leurs préoccupations et surtout de préciser ce qu'ils attendent du journal pour pouvoir répondre à leurs attentes et souhaits. Pour cela, nous avons posé divers questions de manière à obtenir une vision globale du public ciblé. En quelque sorte, nous avons étudié nos destinataires. Ainsi la 1ère question que nous avons jugée pertinente c'est de connaitre si nos étudiants étaient de bons lecteurs et s'ils étaient du genre à suivre l'actualité par le média des journaux. En outre, il est nécessaire de connaitre ce qui attire le plus les lecteurs voire les thèmes, les sujets ou la manière de les aborder. Enfin, nous leur avons laissé l'initiative de suggérer les rubriques et les thématiques qu'ils souhaiteraient voir dans leurs propre « Gazette ». 14 ce que vous estimez important à mettre dans le journal pour pouvoir attirer votre attention ? Les 11 personnes qui ont répondu OUI suivent l'actualité à travers la presse quotidienne nationale, régionale et internationale, comme "EL Chourouk", "Al Watan", "Al khabar", "Le Soir" au niveau national et "Le monde" au niveau international. En plus de l'actualité, la plus part d'entre eux lisent les journaux sportifs comme "Al Haddef " afin de suivre l'actualité du monde sportif. Les avis se sont regroupés sur le fait que l'aspect ESI soit reflété par le journal (c'est-à-dire, on y trouvera notre quotidien) suffit à attirer leurs attentions. ii. Si oui, quels types de journaux lisez-vous ? 2. Nous avons pensé à mettre à votre disposition un journal propre à l'ESI, qu'en pensez-vous de cette initiative ? La majorité des membres de l'ESI que nous avons interrogé ont trouvé que l'idée du journal de l'ESI est très intéressante et que c'est une bonne initiative. Et peu n'y accorde pas d'importance. 3. Quelle forme voudriez-vous que la gazette prenne ? Électronique ou imprimée ? En effet, nous avons pris l'écho et voilà vos propres propos issus directement « Du Cœur de l'ESI » : 19% (8 personnes) préfèrent que la gazette prenne la forme électronique car ils ont déjà l'habitude de 1. Tout d'abord, est-ce que vous êtes du genre télécharger et lire la presse et les livres sous forme à suivre l'actualité depuis les journaux ? électronique, cependant 81% (34 personnes) préfèrent la forme papier car cette dernière représente Malheureusement 73.4% (31 personnes) ont ré- le charme du journal. Et il y a ceux qui nous ont propondu NON dont 80.64% (25 personnes) se posé de publier notre journal sous forme d'affiches. justifient par l'insuffisance de temps et le reste (6 personnes) disaient qu'ils sont, en prin- 4. quels sont les sujets et thèmes ou encore docipe, non-amateurs de la lecture en générale. maines vouliez-vous voir abordés dans la gazette ? i. Qu'est-ce qui pourrait vous faire changer d'avis à propos des journaux ? c'est-à-dire qu'est- La gazette de l'ESI, comme tous les journaux, touche duire toutes les idées des membres de l'ESI, à condition que les articles envoyés soient sélectionnés par un conseil de correction et sélection afin d'assurer la qualité de notre journal. 7. nous parlons là d'une rédaction impliquée du public, est-ce que ça vous dérangerait de répondre aux questions de 2 à 5 rédacteurs du journal chaque semaine (au plus)? 5. Qu'aimeriez-vous trouver dans notre Selon toutes les réponses que nous avons eues, journal de plus (aux autres journaux)? personne ne refusera de répondre aux questions des rédacteurs, dans le cadre du séChaque membre de l'ESI, qu'il soit étudiant, rieux et durant son temps libre bien sûr. enseignant ou employé a son point de vue et ses propres besoins et ambitions, ainsi les ré- 8. Après nous avoir parlés n'êtes-vous pas cuponses à cette question étaient variées. En effet, rieux de voir l'image que reflétera « la ganous les avons résumés dans les points suivant : zette » de notre communauté ESIste ? i. D'abord, le principal avis sollicité par la majorité est d'y trouver les actualités de l'ESI Et bien sûr, la plus part des membres que nous en tout ce qui concerne le quotidien vécu. avons interrogés étaient curieux pour voir la gazette ii. La plupart des étudiants aimeraient suivre de l'ESI et impatientés pour découvrir ce qu'elle les nouveaux événements des clubs de l'ESI et ceux va apporter de nouveaux ! (par objectivité sauf 2 de l'extérieur à travers la Gazette, et être au cou- personnes qui n'étaient pas vraiment chaudes). rant des compétitions et tournois programmés. Enfin, nous vous remercions de nous avoir accordé ces moments de votre précieux temps. iii. Ils aimeraient aussi être informés Nous espérons être à la hauteur de vos attentes des formations professionnelles, des proet que nous avons transmis vos préoccupations grammes d'interships et des bourses disponibles. comme vous le désiriez ! Et surtout que vous sentiez l'appartenance à La Gazette. Car cela sera iv. Ils ont demandé à ce que soient exposés preuve d'atteinte du but principal du journal. les problèmes des étudiants à l'ESI et de pouvoir échanger des idées sur la manière de les régler. NOTA : l'étude était menée sur un échantilv. Découvrir la vie après-ESI, les orienta- lon de 42 personnes (3 enseignants, 2 emtions pour plus tard, le marché du travail et les ployés et 38 étudiants de tous les niveaux). vraies expériences des gens diplômés de l'ESI. vi. De plus, tous les membres ont demandé que la gazette soit en dehors des études, qu'elle soit éloignée du stress et de la charge des études et qu'elle sera un bon moyen de distraction à ses lecteurs à travers des caricatures, des quiz ... etc. vii. Et parmi les réponses bizarres : un étudiant nous a demandé les solutions des TDs dans le journal o.O Du coeur de l’ESI Du coeur de l’ESI à plusieurs domaines à travers les différentes rubriques. La plus part des personnes que nous avons interrogées ont demandé le domaine IT et tout ce qui est en relations avec l'informatique à savoir les nouvelles technologies et les nouveaux produits sur le marché électronique (eh oui on est à l'ESI !). De plus, d'autres domaines ont été demandés, comme le domaine sportif, le domaine médical, Cinéma et séries télévisés, et même le monde des automobiles. 6. Nous songeons à ouvrir la contribution au public c’est-à-dire que tout le monde aura le droit de prendre la parole depuis le journal, trouvez-vous cela sollicitant au fait que le journal soit en la possession de tout le monde ? Sinon quels inconvénients craignez-vous ? Tout le monde était pour l'idée de la contribution du public afin que le journal réussisse à tra- 15
  • 9. Sciences Egocentrique… Tout ce que vous observez, vous l’observez selon votre point de vue personnel. Ça parait comme une assertion évidente, mais ça s’applique aussi à l’humanité comme un tout. Tout ce qu’on observe est observé selon notre point de vue. En cosmologie, ce point de vue est une fenêtre très étroite! L’humanité a seulement été présente dans l’univers pendant une très courte durée comparée au temps cosmique. Notre compréhension de l’univers est limitée par les préjugés de notre cerveau primate. C’est cette idée qui a été encapsulée par une autre idée philosophique connue sous : le principe anthropique. De toutes les idées en astronomie et en cosmologie, c’est l’idée la plus controversée. Malgré son nom, il y a plusieurs variantes du principe anthropique. Le principe anthropique faible (WAP) est un simple rappel du fait qu’on ne doit pas trop se concentrer sur les observations qui paraissent spéciales. Je vis en Algérie, donc un échantillon aléatoire de gens autour de moi va donner que la plupart d’entre eux parlent l’arabe comme première langue. Toutefois, je ne peux pas affirmer que les humains parlent l’arabe comme première langue, parce que mon échantillon est lié à mon lieu. Quelqu’un qui vit aux Etats-Unis va trouver que la plupart des gens parlent l’anglais. Le principe anthropique fort (SAP) est plus controversé. Il annonce que l’univers comme un tout doit avoir les conditions nécessaires pour qu’une vie comme la nôtre puisse exister. Par exemple, la gravité en trois dimensions permet d’avoir des orbites planétaires stables alors que la gravité en quatre dimensions ne le permet pas. Si l’expansion de l’univers avait été plus rapide, les étoiles et les galaxies n’auraient pas été formées. Une expansion plus lente et l’univers se serait effondré sur lui-même. D’un côté, le principe anthropique fort est évident. Si l’univers était diffèrent de ce qu’il en est maintenant (plus forte gravité, vitesse de la lumière moins rapides…) on ne serait pas là. Mais cela est parfois utilisé pour argumenter une version encore plus forte du principe. Spécifiquement, le fait de notre existence veut dire que l’univers doit être peaufiné à un ensemble de conditions qui nous permettent d’exister. Cette idée a été proposée en premier lieu par Brandon Carter en 1974 et elle suscite la controverse depuis. BEKHTI Youcef Abderrahmane Source : Brian KOBERLEIN 17
  • 10. Technologies Le SeaOrbiter, œil de la mer : un vaisseau futuriste pour explorer le grand bleu ! LeSeaOrbiter, ce vaisseau futuriste, dont la construction débutera auprintemps prochain (2014), se révèle unique au monde, puisqu’il permettra d'observer et d’étudier en détail la biosphère océanique. Imaginé par l’architecte subaquatique Jacques Rougerie, Ce vaisseau hors-norme sera à la fois un « vaisseau d’exploration des océans » et un « laboratoire océanographique flottant » et prendra la forme d’un gigantesque hippocampe d'aluminium semi-submersible. Ce monstre aquatique disposera entre autre d’un simulateur spatial, d’une plateforme scientifique, d’un laboratoire et d’une base sous-marine. A vocation scientifique et éducative, il sera également équipé d’une plateforme de communication permettant d’échanger en permanence avec le grand public. 18 Pour cela, le vaisseau sera doté de la plus haute technologie scientifique pour passer au crible, en permanence et dans toutes ses composantes, la biosphère marine océanique.., Il appelle d’ailleurs tout le monde à devenir "merrien" en participant à la collecte publique de fonds qu’il a lancé sur le mode du "crowdfunding". Il s’est donné 90 jours pour réunir les 325.000 euros correspondant au prix du "centre de l'intelligence" du vaisseau. Si la somme n'est pas réunie dans le délai imparti, les contributeurs (10 euros minimum) seront remboursés. L’idée est surLe SeaOrbiter se présente comme une passerelle de 58 tout de faire participer le plus grand nombre de perm de haut (dont une quille rabattable de 31 m) pour 550 sonnes possible à cette aventure hors du commun. tonnes. Tout en hauteur, le vaisseau pourra accueillir sur 12 niveaux de 18 à 22 hommes d'équipage et scienti- fiques. Et à 18 m au-dessus du niveau de la mer se logera le cerveau du vaisseau "l'œil de la sentinelle de la mer", Hypathie comme le surnomme son designer, Jacques Rougerie. L'océan, le siège du « destin des civilisations futures »,selonRougerie « puisque les marins ne voient que la surface des océans. Ils sont aveugles à ce monde immense en dessous d'eux. 85% de la biodiversité marine restent à découvrir ». Aussi, le SeaOrbiter sera le sas entre notre monde terrestre et le monde mari grâce à une plate-forme scientifique pluridisciplinaire dotée d'équipements d'observation, d'écoute océanographiques et d’un centre de communication. Il s’agit à la fois d'un laboratoire, d’une maison et d’une base d'exploration sous-marine. Objectif : étudier le monde sous-marin 24h sur 24. Aussi étonnant qu'il puisse paraître, ce bâtiment verra bel et bien le jour en 2014 puisqu’il a été approuvé par la DCNS (Direction des Constructions Navales) qui en assure la maîtrise d'œuvre et le suivi. Près de 18 mois sont nécessaires à sa construction, soit près de 100.000 heures de travail pour les chantiers de Saint-Nazaire et de Cherbourg. 19
  • 11. Evasions Evasions est un petit espace ou se conjuguent culture, connaissance, art, poésie, histoire, énigmes, rires...etc. Histoire et Connaissance ART et poésie : Who are we mistaken ? cette phrase provient d’un texte-poeme écrit par les cranberries !(against the war – Contre la guerre) pour dénoncer la guerre (en Irelande du Nord) et ses tragédies. Le texte (en anglais) commence par : Another head hangs lowly Child is slowly taken And the violence caused such silence Who are we mistaken Leonardo da Vinci (Léonard de Vinci pour les francophones), (1452 - 1519) Peintre,quinzième siècle au seizième, la jocande ou Mona Lisa ( voir représentation). Il est né à Vinci, petite ville de Toscane proche de Florence(Firenze) (Ville Italienne). Des enfants jouant à la guerre ! Sur un lieu du drame. Dolores.O.Riordan Vous pouvez retrouver le texte complet et sa traduction sur ce lien : http://www.paroles-musique.com/traduction-The_Cranberries-Zombie-lyrics,t2138 Léonard de Vinci est souvent décrit comme l’archétype et le symbole de l’homme de la Renaissance, un génie universel, un philosophe humaniste, observateur avec un «rare don de l’intuition de l’espace». Léonard de Vinci a beaucoup fait progresser la connaissance dans les domaines de l’anatomie, du génie civil, de l’optique et de l’hydrodynamique. JUSTE POUR RIRES Est-il vrai que: VALLADOLID est une ville espagnole qui s'appelle en arabe : BALAD EL WALID ? LA JOCANDE (Mona Lisa) est une femme qui s'appelait Mouna-Louiza ? GALLILei galileo n'est autre de DJALILou El djilali ? Au revoir ..et à la prochaine évasion. 20 21
  • 12. Cachez vos fichiers personnels à l’aide de ‘‘Disguise my folders’’ Avec ‘‘Disguise my folders’’ vous pouvez, en quelques clics, transformer un repertoire en un dossier système. Si quelq’un tente d’ouvrir le repertoire, il sera redirigé vers le dossier système choisi. Exemple : Vous pouvez mettre votre repertoire sur le bureau et le déguiser en une corbeille.

×