Emilie Grenaud
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Emilie Grenaud

on

  • 1,499 views

 

Statistics

Views

Total Views
1,499
Views on SlideShare
1,281
Embed Views
218

Actions

Likes
0
Downloads
9
Comments
0

3 Embeds 218

http://www.jp2011.siglr.info 163
http://jp2011.siglr.net 28
http://jp2011.siglr.info 27

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Emilie Grenaud Emilie Grenaud Presentation Transcript

  • Interface entre la géomatique et les risques DÉPARTEMENT NOUVELLES TECHNOLOGIES - PÔNT La place des SIG dans les risques majeurs Exemples de SIG dans les différentes composantes des risques Journée professionnelle SIG LR Montpellier, jeudi 31 mars 2011Département NouvellesTechnologies 1 -PôNT-
  • Exemples de SIG dans les différentes composantes des risques Présentation candide de la place des SIG dans les risques majeurs où tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes.  La plus-value des SIG  Utilisés dans toutes les composantes du risque : avant, pendant et après la crise  Dans un contexte d’évolution technologique et réglementaire favorable  De la simple visualisation à l’architecture complexe  Utilisés par la plupart des acteurs du risqueDépartement NouvellesTechnologies 2 -PôNT-
  • Les SIG ça sert à …  situer un phénomène spatial  le visualiser  le croiser avec d’autres informations  l’historiser Risques naturels climatique (canicule, grand froid, tempête, …), inondation et submersion marine , feux de forêts, avalanche, séisme, mouvement de terrain, éruption volcanique, tsunami Risques technologique installation industrielle, nucléaire, risque minier, grand barrage, transport de matières dangereuses Risques sanitaires Epizootie, pandémie, épidémie PySAL : Bibliothèque d’outils open source pour lanalyse spatialeDépartement Carte de cas de choléra pendant Nouvelles lépidémie de 1854 à LondresTechnologies http://geodacenter.asu.edu (Arizona) -PôNT- => Outil d’analyse spatiale : SIG permettent des opérations de plus en plus perfectionnées et complexes 3
  • Utilisés dans toutes les composantes du risque … … pour la connaissance  Connaissance des évènements passés : bases de données sites ou évènements Inondations : Atlas des zones inondables (AZI) Feux de forêts : Prométhée en zone Sud http://www.promethee.com http://cartorisque.prim.net/ Pluies extrêmes : base de données (Météo France) Avalanches : Enquête Permanente sur les Avalanches (EPA) + Carte de Localisation des Phénomènes Avalanche (CLPA) (ONF – Cemagref) Mouvements de terrain : Base « BDMvt » (BRGM) http://www.avalanches.fr/ pluiesextremes.meteo.fr Cavités souterraines : Base de données « BDCavité » du BRGM Séismes: base de données SisFrance (BRGM/IRSN/EDF) http://www.bdcavite.net http://www.sisfrance.netDépartement NouvellesTechnologies -PôNT- => Collecter, visualiser : bases de données descriptive et géoréférencées des phénomènes et de leurs occurrences 4
  • Utilisés dans toutes les composantes du risque … … pour la connaissance  Evaluer le risque : qualifier, quantifier et spatialiser RISQUE = ALEAS X ENJEUX X VULNERABILITE ALEAS : Recueil de l’information historique et calcul de la probabilité qu’un phénomène d’intensité donnée survienne en un lieu donné. Combinaison d’indices plus ou moins complexes ENJEUX : Recensement, localisation et hiérarchisation des enjeux (biens, personnes, etc.) selon une certaine valeur (économique, stratégique, fonctionnelle, environnementale, etc.). Combinaison d’enjeux hiérarchisés plus ou moins complexes VULNERABILITE : Identification des éléments susceptibles d’aggraver les conséquences du phénomène Combinaison d’indices qualitatifs ou quantitatifs plus complexes et moins standardisés et changeante en fonction de la société INDICE DE RISQUE : Combinaison d’indice d’aléa, d’enjeux et de vulnérabilité pour spatialiser des niveaux de risque Facilitent la comparaison, le suivi temporel des risques et permettent de dégager des tendances et des propriétés d’actions sur les territoires les plus exposés (sous réserve de traçabilité/métadonnées et reproductibilité/mise à jour). Observatoires des risques : Observatoire du risque inondation du Gard, Observatoire des risques natures du Languedoc-Roussillon, etc.Département NouvellesTechnologies -PôNT- => Analyser : croisement entre différents indicateurs d’aléa, d’enjeux et de vulnérabilité difficile sans SIG 5
  • Utilisés dans toutes les composantes du risque … … pour la prévention  Prise en compte du risques : carte des risques Gestion et réduction des risques : dans les documents d’aménagement : SCOT, PPFCI, etc. dans les documents d’urbanisme : Plan de Prévention des risques (PPR) => Editer des cartes : Matérialisation du risque, outil de concertation nécessaire à la prise de décision Planification et organisation des secours Plans d’urgence (Plans Particulier d’Intervention (PPI), Plan Communaux de Sauvegarde (PCS), Plans ORSEC, etc. Schéma Départemental d’Analyse et de Couverture des Risques (SDACR) Organisation territoriale des secours réalisée grâce partir de cartes isochrones pour la couverture des risques courants (Idem pour les schémas régionaux d’organisation sanitaire (SROS))Département NouvellesTechnologies -PôNT- => Analyser : rapidité d’analyse, test de différents scénarii, facilitant la prise de décision 6
  • Utilisés dans toutes les composantes du risque … … pour la prévention  Diffusion de l’information préventive : Cadre légal et réglementaire : Accès aux données publiques Information relative aux risques Documents d’information sur les risques : Catalogage, diffusion et échange des Objectif : recenser, décrire, et porter à la connaissance du public lensemble données INSPIRE des risques majeurs recensés ainsi que les mesures de sauvegarde prévues pour en limiter les effets : Dossier Départemental des Risques Majeurs (DDRM) Nouvelles technologies Dossier d’information communal sur les risques majeurs (DICRIM) SIG + WEB = Web Map Service Information des acquéreurs/locataires (IAL) Consultation des Plans Particuliers d’Intervention (PPI) Accès à l’information géographique Portail d’information sur les risques : Portail interministériel de prévention des risques majeurs : http://www.risques.gouv.fr Portail d’information pour la prévention des risques majeurs (MEDDTL) : http://www.prim.net - Base de données DICRIM (http://www.bd-dicrim.fr) - Cartorisque (http://cartorisque.prim.net) - Base de données Gaspar : Etat d’avancement des PPR, DICRIM, arrêté de connaissance de létat de catastrophes naturelles, Atlas des Zones Inondables, etc.)Département Nouvelles http://cartorisque.prim.netTechnologies -PôNT- => Contexte technologique et réglementaire favorable : facilite la diffusion de l’information géographique 7
  • Utilisés dans toutes les composantes du risque … … pour la surveillance, la prévision, la vigilance et l’alerte  Les réseaux de surveillance : Phénomènes météo : carte de vigilance de Météo France Feux de forêt : Cellule prévisionnelle de Météo France à l’EMIZ Sud Diffusion de l’indice journaliser du risque d’incendie pendant la saison des feux GAAR Dispositif préventif des secours : Guet aérien et terrestre, patrouilles de surveillance, etc. Adaptation de la règlementation : carte d’accessibilité aux massifs Site professionnel Météo F Préfecture 83 Inondations : Service Central d’Hydrométéorologie et d’Appui à la Prévision des Inondations (SCHAPI) / 22 services de Prévision des Crues (SPC) Séismes : laboratoire de détection géophysique du CEA, RENASS, INSU, Observatoire de physique du globe de Strasbourg, Institut du globe de physique de Paris…) http://www.vigicrues.ecologie.gouv.fr/ Tsunamis : Système dObservation du Niveau des Eaux Littorales (SONEL) Radioactivité : réseau d’alerte et de surveillance de la radioactivité (IRSN) radioactivité :Département Nouvelles http://environnement.irsn.frTechnologies => Gestion du temps : Géolocatisation en temps réel est un enjeux pour l’anticipation de la crise 8 -PôNT-
  • Utilisés dans toutes les composantes du risque … … pour la prévision et l’anticipation  Modélisation de propagation des phénomènes : quelles zones il atteindra et quand. Incendies de forêt : FireTactic® Intergraph Inondations : MASCARET (CETMEF et EDF) : modélisations filaires, ramifiées ou maillées, avec ou sans casiers, en régime transitoire ou permanent, fluvial ou torrentiel HEC RAS (US Army) : modélisations filaires en régime fluvial transitoire ou permanent FireTactic® Intergraph REFLUX 2D (Université Technologique de Compiègne et le CETMEF) : modélisations bidimensionnelles en régime transitoire fluvial ou torrentiel des écoulements des cours d’eau Radioactivité : Modèle de propagation de l’IFSN (lautorité de surveillance de la Confédération pour la sûreté des installations nucléaires suisses http://www.cete-mediterranee.fr Modèles de propagation deDépartement substance radioactive : ADPIC NouvellesTechnologies -PôNT- => Simulation, modélisation et analyse spatiale : fonctions et outils experts plus ou moins complexes 9
  • Utilisés dans toutes les composantes du risque … … pour la gestion de crise  Pour la gestion de crise : utilisation des SIG à chaque niveau de décision MIC (Monitoring Information Center) : Centralise les évènements européens et calibre la réponse opérationnelle de l’Europe DSC / COGIC Portail ORSEC : main courante Permettant la remontée des évènements EMIZ / COZ : Portail ORSEC SIZIF en zone Sud OGERIC (CETE) à la Réunion Préfecture / COD : SIZIF 34 / 26 / 83 / lien SIG Crise 84 Autres : module cartographie du portail ORSEC SIZIF Données RiMe Salle opérationnelle (COZ Sud) SDIS / CODIS : CTA - CODIS (Géolocatisation des moyens en temps réel) Service prévision (Cellule SIG : ETARE, atlas opérationnels, …) Outils de SITAC dans les postes de commandementDépartement Cellule anticipation : FireTactic® Nouvelles Outil du CTA Outil de SITACTechnologies -PôNT- => Interface métier : Architecture complexe mais simple d’utilisation => interface « métier » adaptée 10
  • Utilisés dans toutes les composantes du risque … … pour la gestion de crise La passerelle SIZIF – ORSEC pour : - transmettre en temps réel, toute l’information opérationnelle, événement par événement :main courante + géoloc. - périodiquement une « carte d’ambiance » Perspectives pour SIZIF : - Géolocalisation des moyens (ANTARES) COZ Sud à Valabre - Déploiement multi-sites interconnectésDépartement - Connexion à des bases de données dynamiques (Météo France, trafic routier, …) Nouvelles - Symbolique normalisée (étude en cours en coordination avec la DSC)Technologies => Interopérabilité : Enjeux entre les différents niveaux de commandement et avec les autres acteurs impliqués 11 -PôNT-
  • Utilisés dans toutes les composantes du risque … … pour la gestion de crise  Pour la gestion de crise : Cartographie rapide Charte « Espace et catastrophes majeures » : Service d’acquisition et de livraison des données satellites dans les cas de catastrophes dorigine naturelle ou humaine par lentremise dutilisateurs autorisés Service de cartographie rapide : SERTIT astreinte 24h/24 - Réception des données - Homogénéisation des informations - Extraction des informations http://www.disasterscharter.org - Réalisation de la carte de crise - Envoi de la carte de crise 8 h pour une carte de crise opérationnelle - cartes détaillées de zones plus restreintes, - cartes indiquant l’intensité de l’événement, - des cartes successives pour suivre l’évolution de la catastrophe - des synthèses statistiques sur les dégâts carte post-crise d’étendu des dégât pour la déclaration de catastrophe naturelleDépartement http://sertit.u-strasbg.fr/ NouvellesTechnologies => Carte de crise : Nécessite une chaîne de production et une astreinte 24h/24 12 -PôNT-
  • Utilisés dans toutes les composantes du risque … … pour la gestion post-crise  Arrêté de reconnaissance de catastrophe naturelle Cartographie des dommages pour l’indemnisation des victimes  Retour d’expérience (REX) : Collecte dinformations (intensité du phénomène, étendue spatiale, le taux de remboursement par les assurances, dommages humains, dommages matériels, etc.). Ces bases de données permettent détablir un bilan de chaque catastrophe, pour permettre une http://www.aria.developpeme analyse globale destinée à améliorer les actions des services concernés, voire à préparer les nt-durable.gouv.fr évolutions législatives futures. Accidents technologiques : La base de données sur les accidents, pollutions graves et incidents significatifs (MEDDTL) : Analyse Recherche et Information sur les Accidents (ARIA) http://www.irsn.fr Accidents radiologique et nucléaires : Base de données ACCIRAD de l’IRSN (date, lieu, catégorie d’accident, nature de la source, nombre d’exposés, nombre de décès….) Accidents multirisques : base de données internationale - EM-DAT (Begique) http://www.emdat.beDépartement NouvellesTechnologies -PôNT- => Historiser : pour garder la mémoire des évènements et capitaliser l’expérience 13
  • En introduction de la table ronde … Les SIG sont des outils d’aide à la décision, mais ils ne remplacent pas l’expertise ni la décision humaine. Les décideurs quant à eux, doivent acquérir un minimum de maîtrise de ces outils, aussi simples qu’ils soient.Département NouvellesTechnologies 14 -PôNT-
  • Merci pour votre attentionDépartement NouvellesTechnologies 15 -PôNT-