Your SlideShare is downloading. ×
0
2 irstea draaf-conso-artif-espaces-agri-siglr
2 irstea draaf-conso-artif-espaces-agri-siglr
2 irstea draaf-conso-artif-espaces-agri-siglr
2 irstea draaf-conso-artif-espaces-agri-siglr
2 irstea draaf-conso-artif-espaces-agri-siglr
2 irstea draaf-conso-artif-espaces-agri-siglr
2 irstea draaf-conso-artif-espaces-agri-siglr
2 irstea draaf-conso-artif-espaces-agri-siglr
2 irstea draaf-conso-artif-espaces-agri-siglr
2 irstea draaf-conso-artif-espaces-agri-siglr
2 irstea draaf-conso-artif-espaces-agri-siglr
2 irstea draaf-conso-artif-espaces-agri-siglr
2 irstea draaf-conso-artif-espaces-agri-siglr
2 irstea draaf-conso-artif-espaces-agri-siglr
2 irstea draaf-conso-artif-espaces-agri-siglr
2 irstea draaf-conso-artif-espaces-agri-siglr
2 irstea draaf-conso-artif-espaces-agri-siglr
2 irstea draaf-conso-artif-espaces-agri-siglr
2 irstea draaf-conso-artif-espaces-agri-siglr
2 irstea draaf-conso-artif-espaces-agri-siglr
2 irstea draaf-conso-artif-espaces-agri-siglr
2 irstea draaf-conso-artif-espaces-agri-siglr
2 irstea draaf-conso-artif-espaces-agri-siglr
2 irstea draaf-conso-artif-espaces-agri-siglr
2 irstea draaf-conso-artif-espaces-agri-siglr
2 irstea draaf-conso-artif-espaces-agri-siglr
2 irstea draaf-conso-artif-espaces-agri-siglr
2 irstea draaf-conso-artif-espaces-agri-siglr
2 irstea draaf-conso-artif-espaces-agri-siglr
2 irstea draaf-conso-artif-espaces-agri-siglr
2 irstea draaf-conso-artif-espaces-agri-siglr
2 irstea draaf-conso-artif-espaces-agri-siglr
2 irstea draaf-conso-artif-espaces-agri-siglr
2 irstea draaf-conso-artif-espaces-agri-siglr
2 irstea draaf-conso-artif-espaces-agri-siglr
2 irstea draaf-conso-artif-espaces-agri-siglr
2 irstea draaf-conso-artif-espaces-agri-siglr
2 irstea draaf-conso-artif-espaces-agri-siglr
2 irstea draaf-conso-artif-espaces-agri-siglr
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

2 irstea draaf-conso-artif-espaces-agri-siglr

877

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
877
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
13
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Gérer la consommation par lartificialisation des espaces à fort potentiel agronomique 90000 6995 80000 6837 70000 60000 2304 50000 3175 77475 40000 68746 30000 53000 43174 20000 10000 0 PYRENEES-ORIENTALES HERAULT GARD AUDE Tache artificialisée toutes routes 1997 Tache artificialisée toutes routes de 1997 à 2009 2% 3% 17% CPAS 1 CPAS 2 5% CPAS 3 CPAS 4 CPAS 5 9% 46% CPAS 6 CPAS 7 9% CPAS ND 9% 15 mars 2012 Montpellier,Agropolis international Eric Barbe, Bernard Clarimont, Christian Thiaumond
  • 2. Gérer la consommation par lartificialisation des espaces à fort potentiel agronomiqueTravaux sur la préservation des sols présentant une bonne réserve utile 1 - Contexte 2 - Qualification des sols 3 - Quantification des consommations 4 - Indicateurs spatiaux 5 - Synthèse 6 - Quelques résultats en termes d’indicateurs 7 - Perspectives
  • 3. Gérer la consommation par lartificialisation des espaces à fort potentiel agronomique 1 - Contexte Origine des travaux Fort développement démographique concentré en plaine littorale. • Habitat • Infrastructures Prélèvement de terres agricoles • Systématique • Marginal à l’échelle locale Des options daménagement qui méconnaissent lenjeu des potentialités agronomiques dans un contexte mondial de recherche de sécurisation alimentaire
  • 4. Gérer la consommation par lartificialisation des espaces à fort potentiel agronomique 1 - Contexte Des prélèvements jugés marginaux pour 36000 communes, au rythme des révisions de PLU … • Dans le contexte dune Europe confrontée à des situations dexcédents agricoles ( fin du XXème siècle). • Associés à la nature des enjeux, nationaux et à long terme, difficiles à faire valoir auprès dun niveau décisionnel local. … ont induit une prise de conscience tardive de lenjeu patrimonial « SOLS AGRICOLES »Et aboutissent à la stérilisation de 500 000 ha de sols agricoles tous les 8 ans.
  • 5. Gérer la consommation par lartificialisation des espaces à fort potentiel agronomique 1 - Contexte Commande «Vers une meilleure stratégie de préservation du patrimoine agricole» ou comment réintroduire la notion de patrimoine agronomique collectif dans les débats qui orientent l’aménagement du territoire• Disposer de données qualitatives et quantitatives objectives,• Disposer d outils Pour la connaissance et le suivi du potentiel affecté par laménagement du territoire : • Généralisables au niveau national • Simples à actualiser • Permettant de sensibiliser les décideurs à cet enjeu. • Utilisables localement pour les études daménagement.
  • 6. Gérer la consommation par lartificialisation des espaces à fort potentiel agronomique 1 - Contexte Deux approches complémentaires
  • 7. Gérer la consommation par lartificialisation des espaces à fort potentiel agronomique 2 - Qualification des sols
  • 8. Gérer la consommation par lartificialisation des espaces à fort potentiel agronomique 2 - Qualification des sols Une carte d’indice de qualité des sols à petite échelle (1/ 250 000)Optique « cultures diversifiées-grandes cultures » Méthode basée sur la BD Sol disponible sur tout le territoire national > reproductible Les classes représentent la probabilité de présence majoritaire, ou en pourcentage, d’une classe d’indice de qualité des sols La délimitation géographique des classes est basée sur une cartographie d’unités de sol au 1/ 250 000
  • 9. Gérer la consommation par lartificialisation des espaces à fort potentiel agronomique 2 - Qualification des sols Indicateur de qualité des sols du Languedoc-Roussillon Optique « cultures diversifiées-grandes cultures » SALINITE NON OUI RESERVE UTILE 1 : > 125 mm 2 : 75-125 mm 3 : < 75 mm CONTRAINTES SECONDAIRES CONTRAINTES SECONDAIRES CONTRAINTES SECONDAIRES 0 1 2 3 4 0 1 2 3 4 0 1 2 3 4 1- 0 1- 1 1- 2 1- 3 1- 4 2- 0 2- 1 2- 2 2- 3 2- 4 3- 0 3- 1 3- 2 3- 3 3- 4 4 1-1 1-2 1-3 1-4 1-5 2-1 2-2 2-3 2-4 2-5 3-1 3-2 3-3 3-4 3-5 4 Contraintes absolues : Contraintes secondaires : Salinité : présente lorsque détectée Battance : présente lorsque élevée ou moyenne Hydromorphie : présente lorsque l’abondance des taches d’oxydation > 2% jusqu’à 80 cm de profondeur Pierrosité ou abondance des éléments grossiers : présente lorsque > 20 % ph : présente lorsque pH<5 ou pH>8
  • 10. Gérer la consommation par lartificialisation des espaces à fort potentiel agronomique 2 - Qualification des sols Classes de Potentiel Agronomique des Sols : CPAS CPAS Représentation simplifiée des CPAS en pourcentage dans les UCS
  • 11. Gérer la consommation par lartificialisation des espaces à fort potentiel agronomique 3 – Quantification des consommations
  • 12. Gérer la consommation par lartificialisation des espaces à fort potentiel agronomique 3 - Quantification des consommations Concept de « tache artificialisée » produite à partir d’images satellitaires Méthode en 3 étapes 1 - classification 2 - regroupements 3 – morphologie Classification mathématique Zone Zone non Précision Erreur artificialisée artificialisée Total producteur domission (%) (%) Référence Zone artificialisée 23,62 5,60 29,23 81% 19% Zone non artificialisée 3,83 66,95 70,77 95% 5% Total 27,45 72,55 1071 Précision utilisateur (%) 86% 92% Erreur de commission (%) 14% 8% Précision globale 91% Précision moyenne 88%
  • 13. Gérer la consommation par lartificialisation des espaces à fort potentiel agronomique 3 - Quantification des consommations Méthode générale Image date T-n Image date T 1 Classification 3 Combinaison image date T-n et classif. 2 Dilatation / érosion dateT Tache artificialisée date T 4 Classification 5 Dilatation / érosion Tache artificialisée date T-n 6 Croisement taches artificialisées Quantification et localisation des terres artificialisées entre les dates T-n et T
  • 14. Gérer la consommation par lartificialisation des espaces à fort potentiel agronomique 3 - Quantification des consommations Illustration des étapes de calcul de la tache artificialisée 1 - Image satellitaire
  • 15. Gérer la consommation par lartificialisation des espaces à fort potentiel agronomique 3 - Quantification des consommations Illustration des étapes de calcul de la tache artificialisée 2 - Classification
  • 16. Gérer la consommation par lartificialisation des espaces à fort potentiel agronomique 3 - Quantification des consommations Illustration des étapes de calcul de la tache artificialisée 3 - Simplification 2 classes Artificialisé Non artificialisé
  • 17. Gérer la consommation par lartificialisation des espaces à fort potentiel agronomique 3 - Quantification des consommations Illustration des étapes de calcul de la tache artificialisée 4 - Dilatation (+ 50m)
  • 18. Gérer la consommation par lartificialisation des espaces à fort potentiel agronomique 3 - Quantification des consommations Illustration des étapes de calcul de la tache artificialisée 5 - Erosion (- 50m)
  • 19. Gérer la consommation par lartificialisation des espaces à fort potentiel agronomique 3 - Quantification des consommations Illustration des étapes de calcul de la tache artificialisée 6 - Tache artificialisée
  • 20. Gérer la consommation par lartificialisation des espaces à fort potentiel agronomique 3 - Quantification des consommations Illustration des étapes de calcul de la tache artificialisée Vérification en superposant la classification simplifiée en 2 classes
  • 21. Gérer la consommation par lartificialisation des espaces à fort potentiel agronomique 3 - Quantification des consommations Production de 3 types de tache artificialisée sans routes grandes routes toutes routes
  • 22. Gérer la consommation par lartificialisation des espaces à fort potentiel agronomique 3 - Quantification des consommations Evolution : reproduction périodique de la méthodeA partir des images satellitaires RapideEye acquises en 2009 A partir des images satellitaires IRS d’archive 1997 Tache artificialisée 2009 (extrait) Tache artificialisée 1997 (extrait)
  • 23. Gérer la consommation par lartificialisation des espaces à fort potentiel agronomique 3 - Quantification des consommations Evolution : reproduction périodique de la méthode Superposition des taches artificialisées 1997 et 2009
  • 24. Gérer la consommation par lartificialisation des espaces à fort potentiel agronomique 4 – Indicateurs spatiaux
  • 25. Gérer la consommation par lartificialisation des espaces à fort potentiel agronomique 4 – Indicateurs spatiaux Un indicateur spatial : Traduit un système géographique complexe en une information synthétique explicite afin d’aider un utilisateur dans son action. Peut être restitué sous forme de valeur chiffrée, de graphique ou de carte.
  • 26. Gérer la consommation par lartificialisation des espaces à fort potentiel agronomique 4 – Indicateurs spatiaux36 indicateurs pour caractériser les dynamiques de consommation des terres Des indicateurs simples • Artificialisation des terres (état, variation) • Indice de Qualité des Sols (état) Des indicateurs composites • Taches artificialisées / Indice de Qualité des Sols  pour considérer la perte d’un patrimoine agronomique • Taches artificialisées / recensements de population  pour considérer l’évolution de la compacité des espaces artificialisés
  • 27. Gérer la consommation par lartificialisation des espaces à fort potentiel agronomique 4 – Indicateurs spatiaux Exemple : évolution des superficies artificialisées de 1997 à 2009 Départements littoraux + 8 % soit + 19 000 ha environ Dont l’Hérault et le Gard + 10 % chacun soit environ + 14 000 ha cumulés 90000 6995 80000 6837 70000 60000 2304 50000 3175 77475 40000 68746 30000 53000 43174 20000 10000 0 PYRENEES-ORIENTALES HERAULT GARD AUDE Tache artificialisée toutes routes 1997 Tache artificialisée toutes routes de 1997 à 2009
  • 28. Gérer la consommation par lartificialisation des espaces à fort potentiel agronomique 5 – Synthèse
  • 29. Gérer la consommation par lartificialisation des espaces à fort potentiel agronomique 5 - Synthèse Méthodes & produits réalisés Indice de qualité des sols Taches artificialisées 97,09 Indicateurs spatiaux 1/ 250 000 1/ 15 000 d’analyse des dynamiques de consommation d’espace Méthodes transposables au territoire national
  • 30. Gérer la consommation par lartificialisation des espaces à fort potentiel agronomique 5 - Synthèse Usages et limites de l’indice de qualité des sols Un outil pertinent à moyenne et petite échelle pour évaluer : • les principaux types de sols présents sur un territoire, • la distribution spatiale générale de ces sols. échelle de l’ordre du 1/70 000 Un outil non adapté à grande échelle pour localiser précisément la limite géographique des classes de sol. échelle de l’ordre du 1/20 000
  • 31. Gérer la consommation par lartificialisation des espaces à fort potentiel agronomique 5 - Synthèse Usages et limites des taches artificialisées Un outil valide à grande échelle (1/15 000) pour traiter de vastes territoires (département, région,…) : • localisation, caractérisation des espaces artificialisés. Une méthode pertinente pour : • suivre l’évolution des espaces artificialisés. La reproduction de la méthode sur des images comparables (nature, canaux, résolution) est garante de la cohérence des échelle de l’ordre du 1/15 000 résultats dans le temps. Compromis entre précision, exhaustivité et reproductibilité : • non valide à très grande échelle (> 1/ 15 000), • > ne pas comparer à la photointerprétation. échelle de l’ordre du 1/5 000
  • 32. Gérer la consommation par lartificialisation des espaces à fort potentiel agronomique 6 - Quelques résultats en termes d’indicateurs • Perte de potentiel agronomique • Exemple d’analyses thématiques • Étalement • …
  • 33. Gérer la consommation par lartificialisation des espaces à fort potentiel agronomique 6 - Quelques résultats en termes d’indicateurs Perte d’un potentiel agronomique des solsPart initiale des classes de sols par rapport Répartition de l’artificialisation entre 1997 et Part (%) des sols artificialisée (toutes routes) entre 1997 et 2009 par classe deà la superficie des départements littoraux 2009 par classe de sol potentiel agronomique des sols (4 départements littoraux) 2% 1% 3% 6% 17% CPAS 1 CPAS 2 CPAS 1 35% CPAS 2 5% CPAS 3 28% CPAS 3 CPAS 4 CPAS 4 CPAS 5 9% CPAS 5 46% CPAS 6 CPAS 6 CPAS 7 CPAS 7 9% CPAS ND CPAS ND 10% 7% 9% 7% 6% Les sols de classes 5, 6 et 7 :58 % 44 % des sols perdus sont de classes 5, 6 et 7 Les sols de classes 1 et 2 : 22 % 42 % des sols perdus sont de classes 1 et 2 LA PRESSION D‘ARTIFICIALISATION EST 2,5 FOIS PLUS FORTE SUR LES MEILLEURS POTENTIELS
  • 34. Gérer la consommation par lartificialisation des espaces à fort potentiel agronomique 6 - Quelques résultats en termes d’indicateurs Exemple d’analyse thématique Présentation des phénomènes d’extension urbaine en région Exemple d’évolution de la tache artificialisée sur un territoire communal en Languedoc Roussillon
  • 35. Gérer la consommation par lartificialisation des espaces à fort potentiel agronomique 6 - Quelques résultats en termes d’indicateurs Exemple d’analyse thématique Présentation des phénomènes d’extension urbaine en régionExemple d’évolution de la tache artificialisée sur un territoire cantonal en Languedoc Roussillon La région présente une urbanisation historiquement installée dans les plaines à bons potentiels agronomiques
  • 36. Gérer la consommation par lartificialisation des espaces à fort potentiel agronomique 6 - Quelques résultats en termes d’indicateurs Tendance à l’étalement : rapport entre surface artificialisée et populationEvolution de la population de 1999 à 2007 Evolution de la densité nette de 1997 à 2009
  • 37. Gérer la consommation par lartificialisation des espaces à fort potentiel agronomique 7 - Perspectives Enrichir la prise en compte de lagriculture dans les projets daménagement: 2 niveaux • Impact sur lentreprise et la filière. • Impact sur le potentiel agronomique des sols en vue de production de denrées alimentaires (préservation dun patrimoine collectif ) indépendamment de lutilisation actuelle par lagriculture.
  • 38. Gérer la consommation par lartificialisation des espaces à fort potentiel agronomique 7 - Perspectives • LMA 2010: Réduire de 50% le rythme de consommation des terres dici 2020 • CDCEA/PRAD: Suivi des décisions administratives qui déterminent le rythme futur de consommation physique des sols • Evolution de loutil développé par le Cemagref et lINRA: Généralisation de la méthode, valorisation au titre de lObservatoire National de la Consommation des Terres Agricoles, poursuite du développement
  • 39. Gérer la consommation par lartificialisation des espaces à fort potentiel agronomique Partenaires principaux • DRAAF Languedoc-Roussillon • Cemagref / Irstea– UMR TETIS • INRA – UMR LISAH • CIRAD – UMR TETIS Partenaires associés • DREAL Languedoc-Roussillon • Conseil Général de l’Hérault Acteurs associés • DDT(M) 11, 30, 34, 48, 66 • EPCI (Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée, Communauté d’Agglomération de Montpellier, Syndicat Mixte du bassin de Thau) Nous vous remercions pour votre attention, et sommes prêts à répondre à vos interrogations

×