Introduction

1,156 views
1,086 views

Published on

Présentation d'introduction au cours énergie à l'INRS-EMT pour 2011

Published in: Education
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
1,156
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
48
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide
  • Changements mesurés en (a) température globale de surface: (b) niveau des océans global moyen de gauge des marées (bleu) et satellite (rouge) ; et © Couverture de neige dans l’hémisphère nord de mars à avril.Toutes les différences sont relatives aux moyennes correspondantes pour la période 1961 – 1990. Les courbes lissées représentent des moyennes sur 10 ans et les cercles des valeurs annuelles. Les zones ombrées sont des intervalles d’incertitude estimés à partir de l’analyse d’incertitudes connues (pour a et b) et de la série temporelle (pour c)Observed changes in (a) global average surface temperature; (b) global average sea level from tide gauge (blue) and satellite (red) data; and (c) Northern Hemisphere snow cover for March-April. All differences are relative to corresponding averages for the period 1961-1990. Smoothed curves represent decadal averaged values while circles show yearly values. The shaded areas are the uncertainty intervals estimated from a comprehensive analysis of known uncertainties (a and b) and from the time series (c).
  • Dans le panneau de gauche, la courbe en rouge est la mêmedans les 3 cadres, cesont les observations. Les courbes en grissont la modélisation des causes naturellesseules en haut, les causes d’activitéhumaine au centre et la somme en bas. Conclusion, l’activitéhumaine a un impact, surtoutdans les 50 à 60 dernièresannées.The global average surface temperature has increased over the 20th century by about 0.6 degrees Celsius. This increase in temperature is likely to have been the largest for any century in the last 1000 years. Evidence from tree ring records, used to reconstruct temperatures over this period, suggests that the 1990s was the warmest period in a millennium.It is very likely that nearly all land areas will warm more rapidly than the global average, particularly those at high northern latitudes in the cold season. There are very likely to be more hot days; fewer cold days, cold waves, and frost days; and a reduced diurnal temperature range.Natural versus man madeThere is new and stronger evidence that most of the warming observed over the last 50 years is attributable to human activities. It is unlikely that the warming is to be entirely natural. Reconstructions of climate data from the last 1,000 years also indicate that this 20th century warming was unusual and unlikely to be the response to natural forcing alone. Volcanic eruptions and variation in solar irradiance do not explain the warming in the latter half of the 20th century, but they may have contributed to the observed warming in the first half.As we can see from models of temperature changes caused by natural forcing, we should have observed a decrease in the global average temperature lately, but we have not. We have observed an increase.
  • OECD Organisation for Economic Co-operation and DevelopmentNon OECD = Chine, Inde, Brésil, Afrique du sud, Nigeria, …Entre 2010 et 2030 augmentation de 27 à 40 Gt = ~50% !!
  • “Commonly quoted figures for world ultimate reserves of fossil fuels represent about 4.000 Gtoe (4000 billion tonnes of oil equivalent, noted Gtoe - G stands for Giga, which is the prefix for a million, and toe for "tonne oil equivalent" ; one toe = 11600 kWh = 42 billion Joules)”, from http://www.manicore.com/anglais/documentation_a/greenhouse/fossil_fuels.html (toe (Tonne of oilequivalent) = 42 GJ = 42 x 109 J = 12,000 kWh)1 Wh = 3600 J => 1 kWh = 3.6x106 J => 12000kWh = (3.6x1.2) x 1010 = 4.32 x 10101e18 joule = 277,777.77777778 gigawatt-hourIl y a ~3 générations par siècles
  • Courbe de Hubbert = cloche = petite pour chaque champ mais grosse pour la somme de tous les champs
  • EROI pour certains mais peut porter à confusion: Energy Return Over Investments ($)
  • 1 BTU = 1.055 kilojoules. 1 joule per second = 1 watt, or 1 joule = 1 watt.sec. 1 kWh =1000 x 3600 watt.secs = 1000 x 3600 joules = 3600 kilojoules = 3600/1.055 BTU = 3412.3 BTU The reverse conversion isthat 1 BTU = 0.000293 KWh = ~ 3 x 10-4 kWhQuadrillion = peta => 10 quadrillion BTU = 10 x 1015 BTU = 30 x 1011 kWh = 3 TWh
  • Une partie (importante?) des carburants fossiles (surtout le charbon) sert à produire de l’électricité.=> Électrification n’est pas nécessairement gage de réduction des GES !
  • 1 EJ = 280 TWhLa France est ~ 80% Nucléaire
  • 1 Mtoe = 0.042 EJ = 4.2 x 1016 J = 4.2 x 1016Ws = 4.2 x 1016 / 3600 Wh = 1.17 x 1013 Wh = 11.7 TWhConsommation mondiale dominée ( près de 90%) par les fossiles !1 EJ = 280 TWh
  • 497TWh = 497 x 1012 Wh = 497 x 1012 X 3600 s/h = 4.97 x 3.6 x 1017 J = 1.8 EJ497TWh = 64 MWh/hab = 64000/365 kWh/jr/hab = 175 kWh/jr/hab1 maison ~ 200V x 200 A = 40 kW => 40 x 24 kWh/maison = 900 kWh/jr/maison! Dison le quart (beaucoup moins la nuit entre autre!)****Donc 225 kWh/jr/maison! => 80 MWh/maison dans 1 an**** Il y a donc entre 1 et 2 hab/maison!497 TWh x (462/1.8) / 7 milliards d’habitants = 18 MWh/hab
  • Pas de charbon au QuébecÉlectricité (presque totalement d’origine hydro) très majoritaire partout sauf dans le transportPétrole très majoritaire en tansport mais relativement faible partout ailleurs
  • P13 jusqu’en 2008La demande énergétique mondiale croit de 45% d’ici à 2030 – une moyenne de 1.6% par an – avec le charbon comptant pour le tiers de l’augmentation globale.World energy demand expands by 45% between now and 2030 –an average rate of increase of 1.6% per year –with coal accounting for more than a third of the overall rise**Les nouvelles technologies ne suivent pas?*** Charbon pas tropnéfastesi capture et séquestration du carbone*
  • Transformation => efficatité <1, le reste en chaleur
  • Bien qu’à Beauharnois c’est presque directement l’énergie cinétique: centrale « au fil de l’eau »
  • Énergie libéré (exothermique) ou nécessaire (endothermique) est dans les électrons qui changent de couches (s’approche ou s’éloigne du noyau)
  • 2.1x1012 J/kg pour U235L’énergiedans les liaisons entre les nucléons (E=Mc2)FUSION!!!
  • 2.1x1012 J/kg pour U235Electron antineutrino in beta decay
  • Gentilly = 638 MWe
  • Renouvelable = renewableDurable = sustainable
  • Efficacité augmente mais les coûts aussi!
  • Bilan positif autour de 12:00 !
  • Prix de l’électricité au Nevada: 0.12$/kWhre (http://www.eia.doe.gov/electricity/epm/table5_6_b.html )Centrale « Nevada Solar One » :Nevada Solar One is a concentrated solar power plant, with a nominal capacity of 64 MW and maximum capacity of 75 MW. The project required an investment of $266 million USD[1] and electricity production is estimated to be 134 million kilowatt hours per year.[2http://en.wikipedia.org/wiki/Nevada_Solar_Onehttp://www.acciona-na.com/About-Us/Our-Projects/U-S-/Nevada-Solar-One.aspxhttp://en.wikipedia.org/wiki/Solar_Twohttp://en.wikipedia.org/wiki/Solar_thermal_energy***134 million de kW.hre/an = 134 x 106 kW.hre/an mais il y a 365jrs/an x 24 hres/ jrs = 8760 hres/an donc 134 x 106 kW.hre/an div par 8760 hres/an = 15300 kW = 15.3 MW=>efficacité 15.3/64 = 24% conséquence de « l’inégalité dans le temps » ***http://apps1.eere.energy.gov/states/electricity.cfm/state=NV donne 30,000 million de kW.hre d’électricité consommé en 2005 http://www.eia.doe.gov/emeu/states/sep_sum/html/pdf/sum_btu_res.pdf consommation 2008 par source
  • Les photons sont absorbés par des matériaux qui réchauffent l’air qui les entourent.Chaleur spécifique C en J/kg.degC ~1 kJ/kg.deg(K)
  • La source est l’énergie cinétique du fluide (air ou eau)A est donc la surface couverte par les palesÉoliennes de Capchat (efficacité faible)
  • D’autres limites comme par exemple en vitesse + autres pertes comme frottementÉnergie produite doit tenir compte du taux d’utilisation (~ 20%)Pour le même A, eau ~800 fois plus dense mais 10 fois mois vite donc facteur de 1000 (v3) donc presque la même « efficacité (800/1000 = .8)!Y a-t-il plus de poissons dans l’eau que d’oiseaux dans l’air par unité de A ????
  • « renouvelable » mais j’ai utilisé « durable »
  • 1774.3 PJ = 1.774 x 1018 J (W.s) = 1774 x 1015 / 3600 W.h = 0.493 x x 1015 Wh = 493 x x 1012 Wh = 493 TWh ( même que page 14)
  • Pas beaucoup à aller chercher dans le résidentiel étant donné que sa part est 18% du total* et n’affecte en rien les transports puisqu’ils sont exclusivement pétrole* Par contre est-ce que l’économie d’électricité dans le résidentiel pourrait servir à électrifier le parc automobile?Au cours des dernières décennies, les besoins thermiques par unité de surface de plancher ont diminué pour les logements plusrécents, et ce, pour tous les types de logements (Figure 7). Ils sont passés de 0,9 GJ/m2 avant 1946 pour les maisons unifamilialesà 0,5 GJ/m2 à partir de 1996. Pour les maisons individuelles attenantes et les appartements, les besoins ont évolué respectivementde 0,8 GJ/m2 et 0,7 GJ/m2 avant 1946 à 0,4 GJ/m2 en moyenne depuis 1978. Les maisons mobiles constituent le type de logementoù les besoins thermiques par surface de plancher demeurent les plus élevés (0,7 GJ/m2), mais en termes absolus ces besoinsreprésentent une faible part de l’énergie consommée dans le secteur résidentiel. La consommation énergétique est plus élevée, tanten termes absolus qu’en termes relatifs, par unité de surface de plancher pour les maisons individuelles.Selon les données fournies pour les maisons individuelles, les besoins énergétiques d’une maison résidentielle type (soit de 220 m2)sont d’environ 88 GJ/an ou 25 000 kWh/an en électricité. À un tarif moyen de 8¢/kWh, le propriétaire de la maison payera donc1950$ pour l’électricité consommée. Pour une maison de taille équivalente dont l’efficacité énergétique n’est pas aussi élevée (parexemple 0,5 plutôt que 0,4 GJ/m2), ce sont 6 000 kWh de plus qui sont nécessaires, représentant un coût supplémentaire de 490$chaque année.À long terme, l’inefficacité énergétique prive le Québec de retombées économiques importantes, car cette électricité pourrait générerdes revenus intéressants sur les marchés d‘exportation. Pour 1 000 maisons qui consomment 6 000 kWh de plus chaque année,cela représente des pertes pour la société québécoise de près de 1M $, car le prix obtenu pour la vente d’électricité est généralementplus élevé que celui payé par les consommateurs résidentiels. Cet exemple montre bien le potentiel économique associé à l’efficacitéénergétique; et le secteur résidentiel ne représente qu’une partie du potentiel total et des bénéfices que les mesures d’améliorationpeuvent générer
  • Par contre est-ce que l’économie d’électricité dans le résidentiel pourrait servir à électrifier le parc automobile?
  • Agriculture ~= transport…principalement les machines agricoles?
  • Augmentation plus forte au niveau mondial qu’au Québec … Chine, Inde, …
  • Introduction

    1. 1. Cours énergie<br />introduction<br />1<br />
    2. 2. Plan<br />2<br />
    3. 3. Les enjeux > Changements Climatiques<br />3<br />Changements mesurés en (a) température globale de surface: (b) niveau des océans global moyen de gauge des marées (bleu) et satellite (rouge) ; et (c) Couverture de neige dans l’hémisphère nord de mars à avril.<br />Toutes les différences sont relatives aux moyennes correspondantes pour la période 1961 – 1990. Les courbes lissées représentent des moyennes sur 10 ans et les cercles des valeurs annuelles. Les zones ombrées sont des intervalles d’incertitude estimés à partir de l’analyse d’incertitudes connues (pour a et b) et de la série temporelle (pour c)<br />IPCC, Climate Change 2007: Synthesis Report (Valencia, Spain, 12-17 November 2007)<br />
    4. 4. Les enjeux > Changements Climatiques<br />4<br />United Nations Environment Program<br />SRES (Special Report on Emission Scenarios (IPCC))<br />
    5. 5. Les enjeux > Changements Climatiques > GES >CO2<br />5<br />IEA World Energy Outlook ( www.worldenergyoutlook.org )<br />
    6. 6. Les enjeux > Disponibilité<br />6<br />aforecast for 2050 are between 500 and 800 EJ<br />b X 10 including « non-conventional » sources<br />1 Consortium Fusion Expo Europe<br />2 Intergovernmental Panel on Climat Change (IPCC http://www.ipcc.ch/ )<br />
    7. 7. Les enjeux > Disponibilité > « Peakoil »<br />7<br />Le taux de décroissance après le « pic » dépend du prix ?<br />Association for the Study of Peak Oil and Gas (ASPO) http://www.peakoil.net/<br />
    8. 8. Les enjeux > Disponibilité > Production > EROEI > Toutes sources<br />8<br />EI = Énergie investie (EnergyInvested ) incluant l’énergie requise pour la mise en œuvre<br />ER = Énergie produite (Energy Return) durant la vie de l’installation<br />Le rapport est le « rendement », EROEI<br />EROEI = 10 seuil de rentabilité selon certains auteurs<br />SEARCHING FOR A MIRACLE , Post Carbon Institute, Septembre 2009<br />
    9. 9. Les enjeux > Disponibilité > Production > EROEI > Sources liquides<br />9<br />Variabilité dans le rendement<br />Rendements inférieurs à 10 (seuil de viabilité) sauf pour le pétrole<br />SEARCHING FOR A MIRACLE , Post Carbon Institute, Septembre 2009<br />
    10. 10. Les enjeux > Disponibilité > Production > EROEI<br />10<br />Rendement diminue<br />Rendement faible<br />Rendement de 10 minimum<br />SEARCHING FOR A MIRACLE , Post Carbon Institute, Septembre 2009<br />
    11. 11. Les enjeux > Disponibilité > Production > Monde<br />11<br />Sources fossiles dominent<br />Importance de la capture et de la séquestration du carbone ?<br />SEARCHING FOR A MIRACLE , Post Carbon Institute, Septembre 2009<br />
    12. 12. Les enjeux > Disponibilité > Production (électricité) > Europe<br />12<br />CPG1998=592.7<br />CPG2008=710.7<br />Total1998=1046.3<br />Total2008=1082.1<br />CPG1998=360.5<br />CPG2008=387.9<br />Total1998=1114<br />Total2008=638.1<br />CPG1998=51.4<br />CPG2008=39.7<br />Total1998=297.6<br />Total2008=153.9<br />CPG1998=86.9<br />CPG2008=189.6<br />Total1998=195.4<br />Total2008=313.5<br />42.7 TWh en 2010. <br />PV Status Report 2011, EuropeanCommission, Joint ResearchCentre, Institute for Energy, EUR 24807 EN<br />http://re.jrc.ec.europa.eu/refsys/<br />Le potentiel des énergies solaires au Québec, Diane Bastien et Andreas Athienitis, Université Concordia, Publié par Greenpeace Canada, Septembre 2011. <br />
    13. 13. Les enjeux > Disponibilité > Production > US<br />28/01/2010<br />13<br />Portes Ouvertes<br />(Left) U.S. electricity net generation by all fuels, and (Right) contribution of biomass, wind, geothermal, and solar technologies to the non-hydro renewables wedge .<br />Proceedings of the IPCC SCOPING MEETING ON RENEWABLE ENERGY SOURCES, Lübeck, Germany, 20 – 25 January, 2008<br />13<br />
    14. 14. Les enjeux > Disponibilité > Consommation > Monde<br />14<br />462 EJ<br />
    15. 15. Les enjeux > Disponibilité > Consommation > Québec<br />15<br />497 TWh en 2007 ( 1.8 EJ par rapport à 462 EJ dans le monde)<br />Correspond à <br /> 64 MWh/hab = 175 kWh/jr/hab<br />18 MWh/hab moyenne mondiale <br />Électricité (de source hydro) domine au Québec!<br />Contribution de Régis Chenitz<br />
    16. 16. Les enjeux > Disponibilité > Consommation > Québec<br />16<br />Consommation en MWh pour chaque secteur en fonction des sources<br />En 2007 :<br />électricité (40%),<br />pétrole (38%) <br />gaz (13%) <br />TOTAL 91%<br /> le reste est le charbon (p14)<br />Contribution de Régis Chenitz<br />
    17. 17. Les enjeux > Disponibilité > Consommation > Québec vs Monde<br />17<br />«Si le gaz naturel remplace le charbon, c’est une bonne nouvelle car il produit moins d’émissions de CO2. Mais attention, il ne doit pas remplacer les sources d’énergie propres qui ne produisent aucune émission», FatihBirol, directeur du Bureau de l’économiste en chef à l’Agence internationale de l'énergie, 21e Congrès mondial de l’énergie, Montréal, Septembre 2010<br />
    18. 18. Les enjeux > Disponibilité > Prévision de demande<br />18<br />IEA World Energy Outlook<br />www.worldenergyoutlook.org<br />La demande énergétique mondiale croit de 45% d’ici à 2030 – une moyenne de 1.6% par an – avec le charbon comptant pour le tiers de l’augmentation globale.<br />1 Gtoe = 42 EJ<br />
    19. 19. Formes d’énergie > Énergie vs puissance<br />19<br /><ul><li>L’énergie, c’est l’eau dans la baignoire qui contient, à un instant donné, une certaine quantité d’eau en L.
    20. 20. La baignoire se rempli d’eau à une « vitesse » donnée par le débit d’eau du robinet en L/s, c’est l’équivalent de la puissance, qui est la variation dans le temps de la quantité d’énergie. C’est la « vitesse » à laquelle on produit ou consomme l’énergie.
    21. 21. L’unité d’énergie est donc le J ou le ou Ws qui se transforme en kWhr. Ou ses multiples kJ (103), MJ (106), GJ(109), TJ (1012), PJ(1015), EJ(1018)
    22. 22. L’unité de puissance est le W ou ses multiples kW (103), MW (106), GW(109), TW (1012), PW(1015)</li></li></ul><li>Formes d’énergie > Conservation<br />20<br />Conservation de l’énergie:<br />Antoine – Laurent de Lavoisier:<br />Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.<br />Dans le présent contexte (au Québec et ailleurs), mesures de conservation = consommer moins (économies d’énergie)<br />Moins de pétrole<br />Moins d’électricité<br />
    23. 23. Formes d’énergie > Mécanique > Cinétique et potentiel<br />21<br />Énergie cinétique de l’eau se transforme en électricité <br />Hydroélectricité<br />Énergie cinétique de l’air se transforme en électricité<br />Éolienne<br />Hydrolienne<br />
    24. 24. Formes d’énergie > Électrique<br />22<br />De manière simpliste:<br />P = V I (W)<br />E = P t (kWh)<br />Forme « intermédiaire ». Le courant est généré par une source.<br />Stockage<br />Dans le réservoir (énergie potentielle de l’eau) <br />Dans les batteries<br />
    25. 25. Formes d’énergie > Chimique<br />23<br />Énergie interne des molécules libérée par les réactions chimiques<br />Combustion<br />Charbon, pétrole, gaz, charbon<br />biocarburants<br />
    26. 26. Formes d’énergie > Thermique<br />24<br />Mesure de l’énergie cinétique des particules dans le système<br />Fonction de distribution<br />Thermodynamique<br />
    27. 27. Formes d’énergie > Nucléaire > Réaction en chaîne<br />25<br />Neutrons engendrent la réaction en chaîne<br />Mais un grande proportion des neutrons sont perdus:<br />Capture<br />Fuite<br />Jacques Ligou, « Installations Nucléaires », Presses Polytechniques Romandes, Lausanne (1982) <br />
    28. 28. Formes d’énergie > Nucléaire > Sections efficaces<br />26<br />Fissile: pouvant être fissionnés par des neutrons de toute énergie<br />Fertile: donne des isotopes fissiles artificiels<br />0n1 + 92U238 -> 94Pu239 + 2 b-<br />0n1 + 90Th232 -> 92U233 + 2 b-<br />b- : n -> p + e− + n-e<br />Jacques Ligou, « Installations Nucléaires », Presses Polytechniques Romandes, Lausanne (1982) <br />
    29. 29. Formes d’énergie > Nucléaire > Produits<br />27<br />Soient 100 fissions, si on appelle y(Ai) le nombre de produits de fission de nombre de masse Ai correspondant à un type particulier de fission, on constate que les points ainsi obtenus se distribuent sur une courbe en « dos de chameau » . On aura bien sûr Sy (Ai) = 200 puisqu'on a considéré 100 fissions.<br />On aura, par exemple:<br />0n1+ 92U235 -> 38Sr94 + 54Xe140 + 2 0n1<br />Jacques Ligou, « Installations Nucléaires », Presses Polytechniques Romandes, Lausanne (1982) <br />http://en.wikipedia.org/wiki/Radioactive_waste<br />
    30. 30. Formes d’énergie > Nucléaire > Produits<br />28<br />Quantité annuelle de combustible irradié produit (Tonnes de métaux lourds)<br />En France, ~80% de l’électricité est d’origine nucléaire (425 TWh / 540 TWh)<br />http://en.wikipedia.org/wiki/Nuclear_power_in_France<br />Au Canada, 15% de l’électricité est d’origine nucléaire<br />http://www.eea.europa.eu/data-and-maps/indicators/nuclear-energy-and-waste-production/nuclear-energy-and-waste-production-1<br />
    31. 31. Sources d’énergie > Renouvelable vs Durable<br />29<br />Trois Niveaux:<br />Quand c’est consommé, il n’y en a plus et on ne peut plus en faire d’autre<br />Carburants fossiles (Charbon, pétrole, gaz naturel, …)<br />Quand c’est consommé, on peut en faire d’autre ( RENOUVELABLE)<br />Bio-énergie ( bois, maïs, …)<br />La compétition avec les sources de nourriture est un problème!<br />Faire du pétrole à partir du charbon ne compte pas !<br />Quand c’est consommé, il en reste toujours d’autre (ou presque) ( DURABLE)<br />Solaire, éolien, hydrolien, hydro …<br />Nucléaire (fission et fusion)<br />En fait du type 1 mais disponible sur plusieurs milliers d’années<br />
    32. 32. Sources d’énergie > Renouvelables > Solaire > Actif > PV<br />30<br />L’énergie des photons utilisée directement<br />Efficacité de quelques % à 30%<br />
    33. 33. Sources d’énergie > Renouvelables > Solaire > Actif > PV<br />31<br />Des panneaux pv intégrés sur les toits et façades des bâtiments au canada ont le potentiel de générer une grande quantité d’électricité. en recouvrant une partie des toits et des façades qui ont un bon potentiel solaire des bâtiments résidentiels, commerciaux et institutionnels existants au canada, une étude a évalué qu’il serait possible de générer 72 tWh par année, soit 29 % de leur consommation d’électricité. À l’échelle du Québec, cette même étude a estimé que les bâtiments résidentiels avaient le potentiel de générer 11 tWh électriques avec du photovoltaïque intégré aux bâtiments, ce qui correspond à 29 % de leur consommation électrique. Les bâtiments commerciaux et institutionnels ont, quant à eux, un potentiel de production électrique annuelle de 3,8 tWh, soit 11 % de leur consommation. en intégrant des panneaux photovoltaïques aux toits et façades dotés d’un bon ensoleillement des bâtiments résidentiels, commerciaux et institutionnels, c’est 14,8 tWh d’électricité solaire qui peuvent être produits annuellement au Québec, soit 8 % de la consommation électrique de 2008 .<br />Le potentiel des énergies solaires au Québec, Diane Bastien et Andreas Athienitis, Université Concordia, Publié par Greenpeace Canada, Septembre 2011. <br />
    34. 34. Sources d’énergie > Renouvelables > Solaire > Actif > Thermique<br />32<br />Nevada Solar One<br />Puissance: 64 MW ( 75 MW max)<br />Énergie: 134 Gw.hre/an ( ~ 1% de la consommation totale ) donc une moyenne de 15.3 MW (24% « efficacité »)<br />SolarTwo Power Tower<br />(Desert du Mojave)<br />
    35. 35. Sources d’énergie > Renouvelables > Solaire > Passif<br />33<br />http://en.wikipedia.org/wiki/Passive_solar_building_design<br />http://www.your-solar-energy-home.com/Indirect-gain-solar.html<br />
    36. 36. Sources d’énergie > Renouvelables > Éolien & Hydrolien<br />34<br />A<br />L = v Dt<br />
    37. 37. Sources d’énergie > Renouvelables > Éolien & Hydrolien<br />35<br />.<br />rair = 1.3 kg/m3<br />Vair ~10 m/s<br />reau = 1000 kg/m3<br />Veau ~ 1 m/s<br />Limite de Betz<br />http://fr.wikipedia.org/wiki/Limite_de_Betz<br />
    38. 38. Sources d’énergie > Renouvelables > Hydro<br />36<br />Pour<br />Le plus fiable des renouvelables<br />Coûts d’opération relativement faible<br />CONTRE<br />Grandeur des réservoirs<br />Effets écologiques<br />
    39. 39. Sources d’énergie > Renouvelables > Nucléaire<br />37<br />CANDU<br />CANadianDeuterium Uranium<br />D2O est le modérateur (et caloporteur)<br />T est généré par capture neutronique (carburant pour la fusion)<br />http://www.scarborough.peo.on.ca/events/20090922-wind/<br />
    40. 40. Consommation > Québec<br />38<br />Électricité (99% hydro) dans tous les secteurs sauf les transports.<br />Essence et diésel (pétrole) seulement dans le transport et agriculture<br />Pas de charbon!!<br />Le développement énergétique du Québec dans un contexte de développement durable, Réseau des ingénieurs du Québec, Avril 2009 , Source: Office de l’efficacité énergétique (OEE) 2008<br />
    41. 41. Consommation > Résidentiel<br />39<br />Au Québec<br />Électricité domine<br />Le développement énergétique du Québec dans un contexte de développement durable, Réseau des ingénieurs du Québec, Avril 2009 , Source: Office de l’efficacité énergétique (OEE) 2008<br />
    42. 42. Consommation > Résidentiel<br />40<br />Le chauffage ( locaux + eau ) domine la facture ( 76%)<br />Le développement énergétique du Québec dans un contexte de développement durable, Réseau des ingénieurs du Québec, Avril 2009 , Source: Office de l’efficacité énergétique (OEE) 2008<br />
    43. 43. Consommation > Résidentiel<br />41<br />GJ/m2<br />Résidences « modernes » plus efficaces<br />Économies pour l’individu<br />Économie d’énergie qui diminue la pression de développement et/ou permet les exportations<br />Le développement énergétique du Québec dans un contexte de développement durable, Réseau des ingénieurs du Québec, Avril 2009 , Source: Office de l’efficacité énergétique (OEE) 2008<br />
    44. 44. Consommation > Commercial / Industriel<br />42<br />Ici aussi, c’est l’électricité qui domine!<br />Le développement énergétique du Québec dans un contexte de développement durable, Réseau des ingénieurs du Québec, Avril 2009 , Source: Office de l’efficacité énergétique (OEE) 2008<br />
    45. 45. Consommation > Transport<br />43<br />Dominé par l’essence ( pas d’électricité)<br />La majorité des carburants importés<br />Le développement énergétique du Québec dans un contexte de développement durable, Réseau des ingénieurs du Québec, Avril 2009 , Source: Office de l’efficacité énergétique (OEE) 2008<br />
    46. 46. Consommation > Transport<br />44<br />Transport routier domine la facture énergétique<br />Parc québécois de ~ 4,500,000 voitures<br />Électrification à la portée du réseau actuel<br />Le développement énergétique du Québec dans un contexte de développement durable, Réseau des ingénieurs du Québec, Avril 2009 , Source: Office de l’efficacité énergétique (OEE) 2008<br />
    47. 47. Consommation > Agriculture<br />45<br />Secteur dominé par les carburants fossiles à 76% du total<br />
    48. 48. Consommation > Prévisions Qc<br />46<br />Augmentation de ~ 1700 en 2005 à ~ 2000 en 2016 ( ~ 17 % )<br />
    49. 49. Consommation > Prévisions<br />47<br />EJ<br />Augmentation de ~350 EJ en 2005 à ~ 530 EJ en 2016 ( ~ 50 % )<br />

    ×