• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Veille documentaire
 

Veille documentaire

on

  • 399 views

Formation PAF professeur documentaliste Académie de Nantes 2014

Formation PAF professeur documentaliste Académie de Nantes 2014

Statistics

Views

Total Views
399
Views on SlideShare
284
Embed Views
115

Actions

Likes
0
Downloads
12
Comments
0

3 Embeds 115

http://profdocalouest.wordpress.com 110
http://www.slideee.com 4
https://insystem.websecure.ma 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

CC Attribution-NonCommercial-ShareAlike LicenseCC Attribution-NonCommercial-ShareAlike LicenseCC Attribution-NonCommercial-ShareAlike License

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Veille documentaire Veille documentaire Presentation Transcript

    • La gestion pédagogique de l'information numérique Le Web 2.0 et les outils de la veille informationnelle Académie de Nantes - Formation PAF - Claire Chignard - Professeur documentaliste - Avril 2014
    • Présentation Qui suis-je ? https://www.youtube.com/watch?v=cIvXZn7C2m0 http://profdocalouest.wordpress.com/ Outils de présentation animée : PowToon : http://www.powtoon.com/ Moovly : http://www.moovly.com/ Animoto : http://animoto.com/ Explee : https://explee.com/ … Professeur documentaliste 2.0 : Acteur et veilleur du web social !
    • Objectifs de la formation
    • Plan de la formation I – Veille et information 1 – Définitions et rôle du veilleur 2 – Typologies de la veille et sources d'information 3 – Mettre en place un dispositif de veille II – Veille et outils de surveillance du web 1 – Réfléchir sur le choix des outils 2 – Les outils en ligne 3 – Les outils à installer III- Veille et EPLE 1 – Le traitement de l'information 2 – La diffusion sélective de l'information 3 – Pérenniser sa démarche et former à la veille
    • Déroulement de la journée Matin ● Tour de table : esquisse d'une définition. ● Présentation et analyse des méthodes de veille et des outils de surveillance du web. Après-midi ● Manipulation des outils choisis en fonction de ses besoins. ● Élaboration d'un cahier des charges pour un EPLE. ● Vers une formation pédagogique à la veille.
    • Brainstorming Réflexion cartographique sur les outils de veille : ● http://fr.padlet.com/ ● http://groupzap.com/ ● http://en.linoit.com/ Pour vous, qu'est-ce que la veille documentaire informationnelle ? Pourquoi faire de la veille ? Pour qui faire de la veille ? Quand faire de la veille ? Où faire de la veille ? Comment faire de la veille ?
    • Qu'est-ce que la veille ? (1) Définition de l'Afnor : « La veille est un état de vigilance permettant la collecte, l'exploitation et la diffusion sélective et permanente d'informations sur l'environnement d'une organisation sous tous ses aspects. »
    • Qu'est-ce que la veille ? (2) « Veiller, c'est (...) être à l'affût des transformations techniques, documentaires et culturelles pour permettre à l'école de garder un lien avec le monde en évolution constante. (...) La veille n'a de sens qu'à condition d'en trier, d'en stocker et d'en diffuser les résultats (...).* » *Source : Dompnier, Nicolas « Le guide de l'enseignant documentaliste de la politique documentaire aux environnements numériques » CRDP Franche-Comté, 2006. « Née dans le monde de l’entreprise dans les années quatre-vingt, aujourd’hui déclinée en de multiples variantes (veille technologique, scientifique, commerciale, marketing, financière, environnementale, juridique, etc.), la veille reste avant tout dominée par sa finalité originelle : la surveillance de l’environnement (..). Veiller, c’est chercher à prévoir, à anticiper, c’est déceler les « signaux faibles », annonciateurs de nouvelles tendances.**» ** Source : Serres, Alexandre « Évaluation de l’information et veille : quelles articulations, quelles didactiques ? » Mediadoc, Octobre 2012, http://www.fadben.asso.fr/Evaluation-de-l-information-et.html
    • Donner du sens à l'information (1)
    • Donner du sens à l'information (2) Le web 2.0 permet aux usagers de créer et de partager des contenus Web. L'usager est à la fois consommateur et producteur de contenu. La surinformation peut alors parfois chasser l’information et sa hiérarchisation. Enjeu : l'infobésité dans le contexte de la société de l'information et du web 2.0. Sources : Web 2.0 http://conceptart.ca/index.cfm?voir=blogue&id=10709&M=599&item=10707 &Repertoire_No=936652501 Things that happen on Internet every 60 seconds - 2011 http://www.businessinsider.com/incredible-things-that-happen-every-60-second s-on-the-internet-2011-12
    • Donner du sens à l'information (3) « La pratique de l’évaluation des sources est à la fois au cœur de la veille (avec la phase dite du « sourcing »), et de l’évaluation de l’information (avec l’identification des sources dans les résultats d’une recherche et l’évaluation de leur crédibilité). » « La veille pour quelques uns, l’évaluation de l’information pour tous.» « La veille est un travail au long cours, (...), l’évaluation de l’information reste une tâche ponctuelle. » Cf. Tableau : Alexandre Serres – Évaluation de l’information et veille : quelles articulations, quelles didactiques ? Mediadoc – FADBEN - Octobre 2012 : http://www.fadben.asso.fr/Evaluation-de-l-info rmation-et.html
    • Le rôle du veilleur (1) Fonctions ● Il est le responsable de la collecte d'informations ; ● Il est l'animateur de la veille ; ● Il est le formateur de la veille. Actions ● Il recherche, repère et sélectionne les informations. ● Il analyse et traite les données. ● Il coordonne les résultats et les communique. ● Il peut apprendre à maîtriser les nouveaux modes de lecture et d'écriture liés aux écrans numériques et aux réseaux ; ● Il sensibilise aux droits et aux devoirs liés aux usages du numérique.
    • Le rôle du veilleur (2) Le professeur documentaliste doit être acteur de la veille. ● Faire preuve de curiosité constante (pour la communauté scolaire). ● Être en éveil et à l’affût. ● Faire le lien, mettre en relation, en perspective les individus. ● Comprendre les enjeux professionnels de la personne qui a exprimé un besoin. ● Accepter de rendre service (dans l’ombre). Le veilleur a un rôle « d'aide à la décision ». Le veilleur en image : http://www.blueboat.fr/charge-de-veille-en-image
    • Veille et documentation en EPLE La veille informationnelle donne du sens au système d’information notamment en matière : – De choix de produits documentaires complémentaires au fonds existant (politique d'achat...) ; – De spécificités thématiques à développer à l’échelle de l’EPLE (projets pédagogiques...) ; – De conditions de diffusion de l’information (droit, législation...). Le professeur documentaliste doit : « Procéder à une veille documentaire continue et diffuser les méthodes innovantes, les outils, les bonnes pratiques, les expériences, les textes réglementaires, les contenus généraux ou disciplinaires, etc., utiles à la communauté » Source : « Vers des centres de connaissances et de culture » Vademecum Chapitre 2 « Répondre aux attentes de la communauté éducative » mai 2012. http://cache.media.eduscol.education.fr/file/Innovation_experimentation/58/7/2012_vademecum_culture_int_web_214771_215587.pdf
    • Trois types de veille ● « Educationnelle* » : publications, manifestations professionnelles et culturelles, tendances éducatives... ● Technologique : évolutions techniques et numériques ; ● Juridique : documentation officielle, législative ; * Vincent Liquiète – ESPE Aquitaine
    • Les principales sources d'information Repérer ses sources, ses prescripteurs. ● La « valise documentaire » de chaque professionnel ● Les réseaux – Professionnels : collègues de travail, partenaires spécialisés... – Personnels, amicaux… : réseaux d’anciens étudiants, réseaux des pairs, secteurs associatifs... etc. ● Les centres de ressources : Centres de documentation et bibliothèques environnantes. ● Les sites Internet spécialisés : – Sites institutionnels, fédérateurs dans un domaine (sites ministériels, sites académiques, Canopé, le Café pédagogique, Educnet, Educasource…) ; – Sites institutionnels diffusant des produits à « valeur ajoutée » (bulletins, rubriques, notes de lecture…/ CRDP Bordeaux, Grenoble, URFIST,...) ; – Sites, Blogs, listes de diffusions consultés à titre professionnels...
    • Mettre en place un dispositif de veille 1) Définir les objectifs de la veille en fonction des demandes du public (cerner les projets des élèves, les événements pédagogiques...) ; 2) Définir la durée de chaque veille en fonction des objectifs de celle-ci ; 3) Sélectionner les sources d'information (sites Internet...) ; 4) Définir les méthodes de captation des informations en fonction des outils et des services de veille ; utiliser de manière optimum les outils informatiques tels que la messagerie, les navigateurs en les paramétrant au mieux ; 5) Définir avec le public les modes et la fréquence de diffusion des résultats de la veille (communication par lettre électronique tous les mois, par dossier papier toutes les semaines...) ; 6) Définir la politique de conservation au CDI des informations recueillies par la veille ; 7) Définir le mode d'évaluation de chaque type de veille (feedback). ● Source : « Les professeurs documentalistes » CRPP Orléans-Tours, 2006 (collection Livre Bleu).
    • Deux méthodes de veille ● La méthode classique pull qui consiste à se rendre directement et régulièrement sur Internet pour en « tirer » les informations les plus récentes dans un domaine précis ● La méthode push qui consiste à apporter à l’utilisateur ou à “pousser” vers lui, de manière directe et automatique, des informations qui appartiennent à des sujets préalablement sélectionnés. Cela revient à choisir judicieusement des bulletins d’informations (newsletters), des listes de diffusion (mailing lists) et autres services d’alertes qui envoient régulièrement des courriels dans la messagerie du veilleur ou des fils d’informations par le biais de la technologie RSS. Source : http://docsdocs.free.fr/spip.php?rubrique140
    • Panorama général Moteurs de recherche Newsletters et listes de diffusion Flux Rss et agrégateurs de flux Social bookmarking Réseaux sociaux Bibliothèques en ligne Outils de curation ... Outils de classification des données Suites bureautiques Mind-mapping ... ENT Portails documentaires Plates-formes de travail collaboratif Blogs, sites, wikis Outils de gestion de newsletters ... Collecte Analyse Diffusion Outils de Veille
    • Les outils de surveillance du web Il existe sur Internet une gamme d'outils très vaste avec des critères très variés. Pour effectuer un choix il faut donc définir ses besoins, ses attentes. Mais également le contexte dans lequel on mène la veille, et les personnes impliquées. Les fonctions de l'outil doivent répondre à un besoin et/ou à un objectif.
    • Les critères de choix ● Gérer l'identité numérique de l'individu et/ou du service. ● Multiplier les outils ou se concentrer sur une seule offre ? ● Choisir un outil ergonomique. ● Repérer les contraintes techniques spécifiques. ● Prendre en compte les contraintes de temps liés à l'outil. ● Choisir les fonctionnalités collaboratives, mono ou multi-auteurs ? ● Penser à l'interactivité : les outils du web 2.0 réclament l'implication des utilisateurs. ● Réfléchir aux fonctionnalités d'édition et de partage : Quelles possibilités de publication ? ● Prendre en compte le coût éventuel.
    • « Open source » versus propriétaire ● Logiciel libre et gratuit : la licence permet l'installation et/ou l'utilisation gratuite. Le format d'enregistrement est libre et souvent compatible avec d'autres logiciels, ce qui facilite la réutilisation des données. « On entend par standard ouvert tout protocole de communication, d'interconnexion ou d'échange et tout format de données interopérables et dont les spécifications techniques sont publiques et sans restriction d'accès ni de mise en œuvre.» Source : Journal Officiel. A l'opposé : les formats propriétaires qui contiennent des données dont les spécifications relèvent du domaine privé et qui sont généralement protégés par des brevets. Ils sont développés par des fabricants de logiciels et/ou matériels et ce afin d'en contrôler l'utilisation et d'en retirer un gain financier. Ils ne sont lisibles que par certains logiciels (ou matériels) qui ont été initialement développés dans ce but par un fabricant. ● Logiciel gratuiciel : logiciel propriétaire dont l'installation et/ou l'utilisation sont gratuites, mais non garanties sur le long terme. Souvent le format d'enregistrement est également propriétaire, ce qui limite la compatibilité avec d'autres outils. ● Logiciel freenium : logiciel propriétaire qui propose l'installation et/ou l'utilisation de fonctionnalités limitées gratuitement. Pour bénéficier de l'ensemble des possibilités du logiciel, il faut payer. Même remarque sur les formats d'enregistrement que pour les gratuiciels. Source : http://fenetresur.wordpress.com/2012/12/05/cartes-heuristiques-quels-outils-pour-un-usage-pedagogique/
    • Les outils du web 2.0 ● Newsletters et listes de diffusion ● Les flux Rss ● Les agrégateurs de flux ● Le social bookmarking ● Les réseaux sociaux ● Les bibliothèques en ligne ● Les outils de curation ● ...
    • Newsletters et listes de diffusion ● Une newsletter est un document d'information envoyé de manière périodique par courrier électronique à une liste de diffusion regroupant l'ensemble des personnes qui y sont inscrites. ● La liste de diffusion est une utilisation spécifique du courrier électronique qui permet le publipostage d'informations aux utilisateurs qui y sont inscrits. Le principe est que l'auteur d'un courrier électronique envoie un message à une seule adresse, celle de la liste de diffusion, et que le serveur distribue celui-ci à tous les abonnés. Sources : http://fr.wikipedia.org/wiki/Newsletter http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_diffusion
    • Avantages ● Régularité de la périodicité ; ● Identification du produit par son nom ; ● Fourniture de l’information brute et/ou réécriture documentaire des contenus ; ● Liens avec des documents dynamiques ou textes statiques ; ● Cibles clairement énoncées ; ● Conditions de diffusion et/ou d’accès ; ● Archivage ou pas des produits plus anciens ; ● Ajout d’espaces de communication (ex : Forum).
    • Ressources (non exhaustives) ● Tic'Edu Documentation (Eduscol – Le numérique en Documentation) http://eduscol.education.fr/cdi/ticedu ● Veille sur l’Éducation Numérique (Eduscol - DGESCO ) http://eduscol.education.fr/numerique/actualites/veille-education-numerique ● Le Café pédagogique (liste documentation – CDI) http://www.cafepedagogique.net ● Liste des Professeurs documentalistes des Pays de la Loire http://listes.ac-nantes.fr/wws/info/profdocpdl ● Liste Cdidoc (CRDP de Rennes) https://listes.cru.fr/sympa/info/cdidoc-fr ● Liste Edoc https://listes.cru.fr/sympa/info/enseignants-documentalistes ● Educ-Hebdo (CRDP de Bordeaux, veille juridique et administrative hebdomadaire) http://www.educ-hebdo.fr/ ● Infodoc (bulletin d'information de la documentation du Clemi) http://www.clemi.org/fr/centre-de-documentation/infodoc/ ● Google Alert http://www.google.fr/alerts?t=3&hl=fr ● Google Scholar http://scholar.google.fr/schhp?hl=fr ...
    • Les fils ou flux RSS ● Ce sont des fichiers dont le contenu est produit automatiquement en fonction des mises à jour d’un site web. ● Le terme RSS signifie que le contenu du fichier est informatiquement codé selon le standard RSS qui s'appuie lui-même sur le langage informatique XML. ● L'utilisation de flux RSS permet une collecte programmée et automatisée de l'information, l'outil agit en lieu et place de l'individu dans l'objectif d'améliorer l'accès à l'information. ● Comment les récupérer ? Sur les sites Internet, les blogs, les portails... en cliquant sur le logo. Annuaire thématique de flux : http://fluxrss.fr/ Moteur de recherche de flux : http://ctrlq.org/rss/ Ressources pour la veille : http://ist.blogs.inra.fr/technologies/ressources-pour-la-veille/
    • Agrégateurs de flux Un logiciel d'agrégateur de flux prévient de la mise à jour d'un site web ou des actualités qu'il publie (par notification sonore, visuelle, etc.). Il importe le contenu nouveau en question et il le fait pour un ensemble de sites choisis. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Agr%C3%A9gateur ● Une question de mode ? 2013 : fin de Google Reader, fin de Igoogle = fin des agrégateurs ? ● Persistance d'autres agrégateurs de flux : ✔ Feedly : http://www.commentcamarche.net/faq/37786-veille-d-informations-bi en-utiliser-feedly ✔ Symbaloo :http://www.docpourdocs.fr/spip.php?breve465 ✔ Posh : http://doctice.free.fr/spip.php?article134
    • Focus sur Netvibes Type : Netvibes est un portail Web français personnalisable. Objectifs : Il offre à ses utilisateurs un site web personnel constitué par des pages onglets. Netvibes ne propose aucun contenu propre mais agrège le contenu en provenance d'autres sites. Fonctionnalités : Il s'appuie sur les standards que sont RSS, Atom et iCal, ce qui permet d'agréger le contenu de tout site publiant des informations dans ces formats. Des modules spécialisés ont été développés pour augmenter l'intégration des sites particulièrement populaires (Gmail, Twitter, Flickr, Myspace, Facebook, etc...). On peut aussi y ajouter des modules pré-programmés tels que la météo, un compte mail ou ses favoris. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Netvibes Exemples : ●http://www.netvibes.com/docacad ●http://www.netvibes.com/constantinople#a_propos ●http://www.netvibes.com/docsdocs#Page_d%27accueil ●http://www.netvibes.com/julesferrymontaigu#Informations_generales_college ●http://www.netvibes.com/cdilumiere#J%27ecris_mon_journal
    • Social bookmarking Le social bookmarking (en français « marque-page social », « navigation sociale » ou «  partage de signets ») est une façon pour les internautes de stocker, de classer, de chercher et de partager leurs liens favoris. Dans un système ou réseau de bookmarking social, les utilisateurs enregistrent des listes de ressources Web qu’ils trouvent utiles. Ces listes sont accessibles aux utilisateurs d'un réseau ou site web. D’autres utilisateurs ayant les mêmes centres d’intérêt peuvent consulter les liens par sujet, catégorie, étiquette ou même de façon aléatoire. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Social_bookmarking Pearltrees, Delicious, et Diigo sont des sites web social permettant de sauvegarder et de partager ses marque-pages Internet et de les classer selon le principe de folksonomie par des mots clés (ou tags). Les tags sont choisis par l'utilisateur lui-même, ce qui lui permet de gérer entièrement ses marque-pages. L'interface des sites repose sur du HTML simple, ce qui les rend facile d'utilisation.. http://delicious.com http://www.diigo.com https://delicious.com/cdi_lpolonne https://delicious.com/emiledubois https://delicious.com/jpthomas https://www.diigo.com/profile/annedelann oy https://www.diigo.com/user/ndugas https://www.diigo.com/user/cdimontbareil
    • Focus sur Pearltrees Type : partage de favoris. Objectifs : Bibliothèque digitale qui permet de partager des pages, sites et collections de liens. Fonctionnalités : création d'un compte gratuit soit directement via le site, soit via Facebook ou Twitter. Chaque utilisateur dispose d'un « arbre » sur lequel il peut publier des « perles » qui sont reliées entre elles par un lien hiérarchique. Une perle peut être une page web, une photo ou une note. Un perleur est disponible sous la forme d'une extension pour navigateur, il est destiné à faciliter le travail de collecte. Le travail collaboratif est favorisé par une présentation très visuelle. ✔ Adresse : http://www.pearltrees.com/ ✔ Tutoriel : http://fr.slideshare.net/fabifi/utiliser-pearltrees ✔ Exemple d'un pearltrees sur des sites canulars : http://www.pearltrees.com/#/N-s=1_7492566&N-f=1_7492566&N-pw=-1&N -u=1_319309&N-p=71762794&N-fa=3019635 ✔ Exemple d'intégration d'un pearltrees sur E-sidoc : http://0850639h.esidoc.fr/rubrique/view/id/14
    • Les réseaux sociaux Les sites de mise en relation peuvent-ils être des outils de veille ? Différentes fonctions des réseaux sociaux : ● Fonction pratique = créer et garder le lien social ● Fonction informative = prendre des renseignements, informations factuelles, alertes sur le « vif » ● Fonction professionnelle = CV, identité numérique visible, promotion d'un service, auto-promotion ● Fonction ludique = jeux, nouvelles pratiques numériques
    • Facebook ● Pourquoi utiliser Facebook en 2011 ? http://bibliomancienne.wordpress.com/2011/01/16/pourquoi-ilselles-utilisent-facebook-en-2011/ Le « cadre privéssionnel » de cet outil selon Lionel Dujol, Responsable Médiation numérique des collections et service multimédia à la Médiathèque du Pays de Romans. ● Facebook, outil de veille ? Repérer les prescripteurs : Académie de Nantes, Cahiers pédagogiques, Café pédagogique... ● Facebook, outil de communication ? Exemples de page CDI : https://www.facebook.com/pages/CDI-du-Coll%C3%A8ge-Libert%C3%A9-ANNEZIN/111790588866603 https://www.facebook.com/superdoc.saintquentin https://www.facebook.com/pages/CDI-du-Lyc%C3%A9e-Jules-Fil-Carcassonne/186165121489461 ● Facebook le réseau social des vieux ? http://www.liberation.fr/video/2014/02/04/facebook-c-est-le-reseau-social-des-vieux_977904 ● Autres réseaux sociaux : Snapshat, Instagram, Ask, Diaspora, Foldirest, Path... http://www.telerama.fr/techno/reseaux-sociaux-d-autres-facebook-sont-possibles,63114.php
    • Twitter Twitter est un outil de réseau social et de microblogging qui permet à l’utilisateur d’envoyer gratuitement des messages brefs, appelés tweets, par Internet, par messagerie instantanée ou par SMS. Il permet aux utilisateurs de communiquer grâce à des messages courts (140 caractères maximum) avec une insertion possible de liens ou d'images. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Twitter ● Trois logiques du flux d'information Twitter : « Je repère information, je la signale » ; « Ce que je partage est visible par tous » ; « Je choisis qui je suis. » ● Tutoriel Twitter : http://calameo.com/books/000017682505e378e3a9d ● Twitter comme outil de veille : http://cdi.ac-dijon.fr/spip.php?article64 http://docsdocs.free.fr/spip.php?article408 http://www.cafepedagogique.net/lemensuel/lenseignant/documentation/Pages/2013 /139_CDI_Twitter.aspx ● Usage pédagogique de Twitter : http://twittezvous.fr/ http://frompennylane.blogspace.fr/1916517/Pourquoi-Twitter-et-pas-un-autre/ http://maonziemeannee.wordpress.com/
    • Twitter et outils annexes ● Infomous : met en avant les grandes tendances sur un sujet donné. Permet de cartographier sa veille documentaire et de mener une réflexion sur les mots-clés. Trouve les Tweets générés par les spécialistes ce qui est utile pour repérer des sources intéressantes qui pourraient échapper lors de l'interrogation sur les moteurs de recherche. Permet une première approche bibliographique. http://infomous.com/news#tab=search/we b_search ● Twilert : créer une alerte sur un sujet via Twitter et permet de recevoir une notification par mail. http://www.twilert.com/ ● Twitlamp : scanne votre compte (timeline) et catégorise les infos qu’il contient en photos, vidéos, audio, liens, textes et hastags. http://twitlamp.com/ ● Storify : cet outil permet de construire du story-telling, c’est à dire de raconter des histoires, notamment à partir des tweets. https://storify.com/ Pour une utilisation pédagogique : http://www.cddp91.ac-versailles.fr/spip.php?ar ticle858 ● Moteurs de recherche spécifiques à Twitter : http://topsy.com/ http://www.docteur-tweety.com/
    • Bibliothèques en ligne Sites communautaires qui proposent de partager ses lectures. ● http://booknode.com/ Permet d'être alerté lorsque de nouveaux livres sont publiés. ● http://www.libfly.com/ Dispose de listes de recommandations. ● http://www.agoradeslivres.com/ Service destiné aux bibliothèques. ● http://www.librarything.fr/ Grand choix d'ouvrages au niveau international. ● http://www.senscritique.com/ Echange de critiques de livres, cd, films... etc. ● http://www.babelio.com/ Catalogue le plus important, se lance dans la présentation vidéo de livres.
    • Focus sur Babelio Type : média social thématique / littérature Objectifs : Créer et organiser une bibliothèque virtuelle personnelle, commenter les livres et communiquer avec d'autres utilisateurs. Fonctionnalités : création d'un compte gratuit, peut s'effectuer à partir d'un compte Facebook avec lequel il fonctionne en interconnexion. Un moteur intégré permet d'organiser sa collection personnelle. Chaque élément peut être commenté et partagé. Utilisation pédagogique : http://www.pedagogie.ac-nantes.fr/1367858619167/0/fiche___ressourcep edagogique/&RH=1159790386593 Défi Babelio : http://www.docpourdocs.fr/spip.php?article496
    • Les outils de curation La curation de contenu est une pratique qui consiste à sélectionner, éditer et partager les contenus les plus pertinents du Web pour une requête ou un sujet donné. La curation est utilisée et revendiquée par des sites qui souhaitent donner une plus grande visibilité et une meilleure lisibilité à des contenus (textes, documents, images, vidéos, sons...) qu'ils jugent utiles aux internautes et dont le partage peut les aider ou les intéresser. La curation de contenu s'inscrit dans la mouvance du Web sémantique. *  Le bookmarking se réduit aux deux premières étapes de la curation : définition d'un périmètre de recherche et agrégation de contenu. Autrement dit, tout curateur qui n'éditorialise pas ses contenus ne fait que de l'agrégation. ** Sources :* http://fr.wikipedia.org/wiki/Curation_de_contenu **http://cursus.edu/dossiers-articles/articles/21288/curation-contenu-quoi-agit/#.UxXXYrT41b7 ● Diaporama de l'Urfist de Rennes « La curation comme dernière étape du cycle de veille ? » http://fr.slideshare.net/UrfistRennes/diffuser-les-rsultats-de-la-veille-avec-les-outils-de-curation-scoopit-paperli ● Outils de curation : Storify, Paper.li, Scoop-it, Pinterest... http://paper.li/ Agrège automatiquement les contenus partagés sur les réseaux sociaux de manière à en faciliter la lecture. Exemple : http://paper.li/twittendoc/enseignement?utm_source=subscription&utm_medium=email&utm_campaign=paper_sub
    • Focus sur Scoop-it Type : plateforme de curation Objectifs : Permet la création d'une revue de presse évolutive autour d'un thème. La curation ajoute une sélection plus fine des liens, des possibilités avancées de tri, des commentaires enrichis et des recommandations autour des ressources mises en ligne. Fonctionnalités : inscription gratuite, création d'un premier sujet auquel on peut ajouter des ressources et rédiger un court article. Le sujet est complété par des sources et une sélection de mots clés qui serviront à effectuer une veille qui débouchera sur des suggestions automatiques de nouvelles ressources. Des interactions avec Facebook et Twitter son proposés. http://www.scoop.it/ ● Exemples : http://www.scoop.it/t/professeur-documentaliste http://www.scoop.it/t/portail-e-sidoc ● Tutoriel pédagogie ac-nantes : http://www.pedagogie.ac-nantes.fr/74097568/0/fiche___article/&RH=DOC
    • Focus sur Pinterest Type : plateforme de curation visuelle Objectifs : Permet de partager centres d'intérêt, passions, à travers des albums de photographies glanées sur l'Internet. Pour un CDI, donne la possibilité de créer des tableaux de recommandations, de rendre visible des collections et des services. Fonctionnalités : inscription gratuite, épingle sur un mur virtuel des images, photos et autres liens, participe pleinement de l'émergence de ce qu'on appelle le Visual Web au même titre que d'autres outils de partage de photos comme Snapchat, Instagram, voire dans une certaine mesure Tumblr ou encore Scisssorsfly. http://pinterest.com/ ● Exemples CDI : http://pinterest.com/cditaravo/ http://www.pinterest.com/cdiauneuil/ http://www.pinterest.com/annedelannoy/que-faire-apres-un-desherbage-intensif/ ● Exemple bibliothèque : http://www.vagabondages.org/post/2013/09/10/Alors%2C-ce-Pinterest-en-biblioth%C3%A8que
    • Les outils à installer ● La gestion des marque-pages sous Mozilla Firefox : X-marks ● Gestion des flux en local : Sage-Too, Rss Owl, Feed-Garner, Tadaweb... ● Gestion bibliographique : Zotero
    • Les outils de Mozilla Firefox Les fonctions les plus appréciables de Mozilla Firefox sont : ● La gestion des marque-pages (organisés en dossiers/sous-dossiers). ● L'affichage des flux RSS dans les signets, les "live bookmarks". ● Si ces signets deviennent collaboratifs, on parle de « Social Bookmarking ». http://signets.bnf.fr/
    • X-marks Module de gestion des favoris/bookmarks qui fonctionne avec le navigateur Firefox. Il permet de conserver et d'organiser ses marque-pages mais surtout de les retrouver d’un ordinateur à un autre (personnel/professionnel ou sur smartphone/tablette numérique) : http://download.xmarks.com/download
    • Sage-Too, Rss Owl, Feed-Garner, TaDaweb Ce sont des agrégateurs de flux RSS à intégrer au navigateur. De fait ils s'installent donc en local. Une fois installés sur son pc, ils permettent de retravailler sur les flux sélectionnés en fonction de ses besoins. ● Pour les télécharger : http://www.clubic.com/telecharger-fiche15135-sage.html http://www.clubic.com/telecharger-fiche13660-rssowl.html http://www.clubic.com/telecharger-fiche14843-feed-garner.html http://eduveille.hypotheses.org/5638 Tableau comparatif des outils de veille http://www.tablefy.com/compare/2652/e-r%C3%A9putation
    • Zotero Zotero est une extension destinée au navigateur Mozilla Firefox qui propose un système de gestion bibliographique (collecte, gestion, export de références). Intégrée au navigateur, cette extension permet d'extraire les métadonnées des pages consultées. ● Site officiel et utilisation pour le prof-doc sur Savoirscdi: http://www.zotero.org/ http://www.cndp.fr/savoirscdi/societe-de-linformation/tic-et-documentatio n/boite-a-outils/faire-de-la-veille/zotero-et-le-professeur-documentalist e.html ● Tutoriel réalisé pour des étudiants : http://fr.slideshare.net/ClaireDelune2/zotero-pour-grer-sa-bibliographiev 6
    • Le Cloud Computing Mutualiser son travail grâce aux outils d'échanges en ligne : ● Suites bureautiques en ligne : Google drive, ZohoDocs, ThinkFree... ● Utilisation de Pad, éditeurs de texte collaboratif en ligne : Etherpad, Framapad, Titanpad... ● Stockage de données en ligne : Dropbox, MultCloud... ● Publication de diaporama en ligne : Prezi, Slides, Emaze, Flowboard... ● Convertir des documents Microsoft ou PDF en html : Crocodoc. ● Publication de documents en ligne : Calaméo, Issuu, Scribd Slideshare... ● Plateformes d'échanges : Caraïbes. Outils de bureautique qui permettent d'échanger et de travailler en communauté en stockant les données « dans les nuages ».
    • Le traitement de l'information Productions d’information à valeur ajoutée (fond) ● Étude comparative ● Note synthèse ● Brève ● Revue de presse ● Lettre d’actualité / Newsletter ● Liste de diffusion ● Compte Rendu Types de support (forme) ● Intranet / ENT / portail (pull) ● E-mails & alertes personnalisés (push) Outil de création d'une newsletter : Mailchimp http://mailchimp.com/ ● Papier (journal interne, affichage/ en ligne) ● Réseaux sociaux ● Oral (réunion)
    • Les outils de communication du professeur documentaliste ENT Veille sur le portail : http://www.e-lyco.fr/ Kit de déploiement – Cahier 6 : publication sur les portails – préconisations : http://www.e-lyco.fr/actualites/kit-de-deploiem ent-5541.htm ● Créer un comité de pilotage : « Qui fait quoi ? » afin d'animer le site ; ● Se positionner en webmestre ; ● Toutes les publications se font sous la responsabilité du chef d'établissement. E-sidoc Outil développé par le CRDP de Poitiers qui permet de créer un portail de ressources documentaires en ligne : ● Présentation de Poitiers : http://www.crdp2-poitiers.org/soldoc/e-sido c/intro-sec.php ● Présentation vidéo sur Docsdocs : http://docsdocs.free.fr/spip.php?breve442 ● Liens vers un exemple de portail E-sidoc : http://0850639h.esidoc.fr/ http://0110007y.esidoc.fr /
    • Concevoir une communication numérique ● Conseils pour établir une communication ciblée : « La méthode des personas est parmi les plus accessibles (…) un persona est un profil utilsateur créé de toutes pièces pour représenter la cible ergonomique d'une site web. C'est donc une personne « virtuelle », qui va servir de référent à toute l'équipe pour considérer les exigences utilisateur. » http://www.eyrolles.com/Informatique/Interviews/ABoucher/ ● L'Enjeu de la présence du CDI sur Internet : un profil institutionnel, un profil médiateur et un profil communautaire : http://memsic.ccsd.cnrs.fr/mem_00671748/fr/ ● Conseils pour se construire une identité numérique professionnelle : http://missiontice.ac-besancon.fr/documentation/index.php/quelle-presence-numerique-d u-cdi/
    • Construire son EPA Environnement personnel d'apprentissages ● Lister les outils dont on se sert ; ● Les hiérarchiser en fonction de leur utilisation ; ● Faire le point sur leurs lacunes et leurs réussites. Mon EPA : Version 2013 : http://popplet.com/app/#/748624 Version 2014 : http://profdocalouest.wordpress.com/2014/03/07/mon-epa-fevrier-2014/ Votre EPA ?
    • Pérenniser sa démarche de veille ● Les missions de veille doivent être inscrites dans la politique documentaire de l’EPLE et doit faire l’objet d’une évaluation régulière. ● Les objectifs de la veille doivent être sans cesse redéfinis en fonction de l’évolution des contextes (nouveaux produits, nouveaux dispositifs, découvertes pédagogiques, nouvelles options dans l’EPLE...) ● Les résultats de la veille doivent être accessibles par tous les acteurs de la communauté scolaire. ● Ne pas hésiter à solliciter les « feed-back » des décideurs, des utilisateurs finaux des produits de la veille afin d'améliorer sa démarche.
    • Enseigner la veille ? (1) ● Cadre général : « Loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République du 8 juillet 2013 » ● « Faire entrer l'école dans l'ère du numérique » http://www.education.gouv.fr/pid29064/ecole-numerique.html « La formation à l'utilisation des outils et des ressources numériques est dispensée dans les écoles et les établissements d'enseignement (…). Elle comporte une sensibilisation aux droits et aux devoirs liés à l'usage de l'internet et des réseaux, dont la protection de la vie privée et le respect de la propriété intellectuelle. » Portail Eduthèque : http://www.edutheque.fr/presentation.html ● La veille une compétence à acquérir : ✔ B2i-Collège Domaine 4 : http://cache.media.eduscol.education.fr/file/2012/00/6/Referentiel_B2i_college_ decembre_2011_201198_226006.pdf ✔ B2i-Lycée Domaine 4 : http://eduscol.education.fr/pid26761/espace-b2i-lycee-documents-appui.html
    • Enseigner la veille ? (2) ● La place de la veille dans les apprentissages : La formation à la veille doit répondre à un besoin d'information des élèves, suivi et continu, dans un domaine ciblé. Ainsi, la veille trouve-t-elle sa place aussi bien dans l'éducation à l'orientation que dans la préparation aux études supérieures. ✔ « Enseigner la veille technologique en Lycée des Métiers Deux notions préalables : le document technique et la validation de l’information » publié le 01 Novembre 2012 : http://www.fadben.asso.fr/Enseigner-la-veille-technologique.html ✔ Synthèse de travaux sur le veille réalisée par l'Académie de Rouen : http://documentation.spip.ac-rouen.fr/spip.php?article398 ● Ressources pédagogiques sur l'enseignement de la veille : ✔ http://eduscol.education.fr/bd/urtic/documentation/index.php?id_etab=0&id _niveau=0&id_b2icollege=0&id_competence=0&id_cadre=0&id_rip=0&id_logiciel =0&id_autredisc=0&id_aca=0&rpt=pearltrees&commande=chercher&ok=Chercher ✔ http://idbase.esmeree.fr/?notion[]=Veille+documentaire&texte= ✔ http://www.documentation.ac-versailles.fr/spip.php?article180
    • Typologie des usages pédagogiques des médias sociaux Usages Exemples d'activités d'apprentissages Outils Réseautage ● Communauté d'apprentissages ● Communauté de pratiques Réseaux sociaux Partage de contenus ● Récit d'expérience ● Métacognition ● Défis littéraire Blogs, wikis, micro-blogs Construction de sens ● Veille ● Structuration et organisation de contenus Agrégateurs de flux, Social Bookmarking Production collaborative Projets multimédias Sites de partages de contenus Base de connaissance collaborative Construction de sens ● Communication avec des experts ● « Learning by doing » Mooc, visioconférences Source : http://www.netpublic.fr/2012/03/typologie-des-reseaux-sociaux-et-usages-pedagogiques-des-reseaux-sociaux/
    • Axes majeurs à considérer (1) ● Inscription sur la politique documentaire de l’EPLE ● S’organiser à partir de : – Une analyse des besoins – Un cahier des charges ● S’appuyer sur un groupe d’enseignants experts ● Budgétiser et étudier tôt les conditions de faisabilité ● Commencer par une (des) production(s) modeste(s) ● Penser les modalités de réception (côté récepteur) et non pas documentaliste
    • Axes majeurs à considérer (2) ● Respecter le droit de l’information – citation des sources – autorisation des éditeurs – diffusion de produits à des usagers appartenant à la base du CDI ou à l’annuaire de l’EPLE (http://www.cnil.fr/) – dépôt légal des productions ● Retenir des modalités de communication et un bilan sur cette même communication ● Penser au réajustement ● Surprendre ponctuellement
    • Axes majeurs à considérer (3) ● Accepter que les productions aient des cycles de vie courts ● Varier les types de produits documentaires : Dossiers documentaires (numérisés), Revue de presse, Bulletins, Newsletter, Bibliographies spécialisées, Note d’information, Référencement-analyse de sites, de blogs... ● Privilégier la simplicité et la méthode ● Fédérer ce qui se fait déjà dans votre structure/EPLE plutôt que remettre l’organisation existante à plat ● Accepter la visibilité du service (CDI) réelle et virtuelle.
    • Glossaire ● Folksonomie : terme désignant un système de classification collaborative décentralisée spontanée, basé sur une indexation effectuée par des non- spécialistes. ● Social Bookmarking : c'est une façon pour les internautes de stocker, de classer, de chercher et de partager leurs liens favoris. ● Tag : c'est un mot-clé (signifiant) assigné à de l'information qui décrit ainsi l'objet et permet une classification des informations basée sur les mots-clés. ● Widget : c'est un petit outil qui permet d'obtenir des informations (météo, actualité, dictionnaire, carte routière, pense-bête...) automatiquement. ● Cloud Computing : consiste à stocker des données numériques à distance par l'intermédiaire du réseau Internet.
    • Bibliographie (1) Livres documentaires ● Amar, M et Mesguish, V, (dir.), «  Le web 2.0 en bibliothèques : quels services ? quels usages ? » Paris : Éd. du Cercle de la librairie, 2009. ● Anderruthy, J.-N., « Techniques de veille et e-réputation : comment exploiter les outils Internet ? », Éd. ENI, 2009. Axa Prévention, « Internet sans danger : le guide du bon sens numérique » Bayard, 2013. ● Collectif, « Les professeur documentalistes » Scéren CRDP Orléans-Tours, 2006. Collection Livre Bleu. ● Collectif « Vivre le CDI », « C'est de plus en plus fou tout ce qu'on peut encore faire au CDI ! », Paris : l'Harmattan, 2012. ● Dompnier, N. « Le guide de l'enseignant documentaliste : de la politique documentaire aux environnements numériques » Scéren CRDP Franche-Comté, 2006. ● Guéguen, E., « Guide pratique des médias sociaux à l'usage des bibliothèques & centres de documentation », Éd. Klog, 2012. ● Mesguich, V., Thomas, A., « Net recherche 2009 : le guide pratique pour mieux trouver l'information utile et surveiller le web » ADBS Editions, 2009. Collection Sciences et Techniques de l'Information. [Réed 2010] ● Tuchais, D et Véran J.P., « Guide TICE pour le professeur-documentaliste : Enjeux numériques » Scéren-CNDP, 2012. Collection Repères pour Agir, Disciplines & Compétences. ● Serres, A., « Dans le labyrinthe : évaluer l'information sur Internet » Caen : C&F éd., 2012.
    • Bibliographie (2) Périodiques ● Cahiers pédagogiques «  Apprendre à chercher, chercher pour apprendre » n°508, novembre 2013. ● Cahier pédagogiques « Apprendre avec le numérique » n°498, juin 2012. ● Cahiers pédagogiques « Le web 2.0 et l'école » n°482, juin 2010. ● Cahiers pédagogiques « Les élèves et la documentation » n°470, février 2009. ● Echanger « La culture numérique » avril 2009, n° 87. ● Cassaigne, C. « Vers une identité numérique des CDI » InterCDI, mars-avril 2012, p. 62-64. ● Delarue, V. «  Repérer, choisir, sélectionner, évaluer... » InterCDI, nov-déc 2012, p. 65-66. ● Giacomotto, G. « Cyberdocs » InterCDI, janv-fev 2012, p. 75-76. ● Jourdain, T. «  Profs docs sur le web », InterCDI, janv-fec 2014, p. 80-82. ● Leturcq, S. « Créer une page Netvibes » InterCDI, janv-fev 2010, p.80. ● Leturcq, S. « Utiliser Facebook » InterCDI, nov-dec 2013, p.70-71. ● TDC «  La révolution Internet » n°1042, 15 octobre 2012.
    • Bibliographie (3) Sites Internet ● Cassaigne, C., « De la dissémination à l’identité numérique des CDI : enjeux pédagogiques et identitaires des CDI virtuels » http://memsic.ccsd.cnrs.fr/mem_00671748 mise à jour 11/09/2011. ● Ducournau J. (CRDP d'Aquitaine), Liquete, V. (IUFM d'Aquitaine), « Veille », http://crdp.ac-bordeaux.fr/documentalistes/formation/veille/veille.asp, mise à jour 01/2012. ● Enssib, « Ressources électroniques pour les Etudiants, la Recherche et l'enseignement »,http://repere.enssib.fr/ mise à jour 2011. ● Lachiver, D., « TP Se constituer et organiser des ressources – Pratiquer une veille », http://lachiver.fr/?p=1322 , mise à jour 10/12/13. ● Les Infostratèges «  Veille » http://www.les-infostrateges.com/rubrique/veille mise à jour 2007. ● Serres A., « Évaluation de l’information et veille : quelles articulations, quelles didactiques ? » http://www.fadben.asso.fr/Evaluation-de-l-information-et.html Article paru dans le Mediadoc N°8 en Juin 2012. ● Stalder, A., « Enseigner la veille technologique en Lycée des Métiers », http://www.fadben.asso.fr/Enseigner-la-veille-technologique.html , Article paru dans le Mediadoc N°8 juin 2012. ● Ressources iconographiques du diaporama : https://www.iconfinder.com/ mise à jour 2013.
    • Pour s'évaluer et s'évader... Un mini-quiz sur la veille... http://www.uclouvain.be/sites/infosphere/sciences_humaines/module0/quiz9.html Le métier de veilleur dans 50 ans... http://www.outilsfroids.net/news/paris-2063