Your SlideShare is downloading. ×
Leg3 21012 oasis
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Leg3 21012 oasis

2,071
views

Published on


0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
2,071
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
26
Actions
Shares
0
Downloads
18
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. NOUVELLES FORMES DU MARKETING OASISGROUPE ORANGINA SCHWEPPES Etude réalisée par Andréa Rodriguez 29000364 & Mélanie Taveira 28001868 Nanterre Université- Année 2012-2013 1
  • 2. PLAN D’ETUDE OASIS INTRODUCTION I. MISSION INFRUILTATION & STRATEGIE D’OASISa) « De l’eau de source, des fruits et du fun » : des produitsdiversifiés et de qualitéb) Oasis sur le marché II. UNE MAITRISE PARFAITE DES MOYENS DECOMMUNICATIONa) Une très forte sérialisationb) L’univers des fruits cinglés : la Team Fruit à la téléc) Un usage très marqué de Facebookd) D’autres moyens de communication innovants CONCLUSION 2
  • 3. INTRODUCTIONOasis ? Dans chaque verre ? Le jus d’une orange ! Eh non, vous ne rêvez pas, Oasis n’est pasun mirage… Le mot Oasis est le nom qui désigne dans un désert, une petite zone renduefertile grâce à la présence d’eau ainsi qu’un lieu paisible qui procure un certain bien-être.Mais ce que nous évoque surtout le nom de la marque, ce sont les thèmes de l’eau, de lanaturalité, de la gourmandise et de la fraîcheur. Ainsi, grâce à sa recette pour le moins trèssimpliste – à savoir de l’eau de source et des fruits – Oasis a fait usage de beaucoup decréativité pour réussir à être numéro 1 des boissons fruitées à l’eau plate et numéro 2 dessofts drinks en France.Un peu d’histoire pour commencer …Oasis, lancée en 1966 par la Société des eaux de Volvic, n’est à l’époque qu’une boisson à based’eau de Volvic aromatisée à l’orange. Elle apparaît dès lors comme un jus entièrementnaturel, sans colorant, ni conservateur, s’adressant aux enfants. Ainsi, les publicités, dans lesdébuts d’Oasis, insistent sur la générosité de la boisson (25% de fruits) et se dirigentégalement à l’attention des mères, qui sont évidemment les premières acheteuses, enmettant en avant une des valeurs clés de la marque qui est la naturalité.Mais les valeurs d’Oasis ne s’arrêtent pas là. A la générosité et à la naturalité viennents’ajouter peu à peu les thèmes de l’exotisme, du soleil, de la joie de vivre et de l’humourgrâce à une série de publicités tournées à partir de 1980 dont l’acteur central est Carlos.Cette saga, achevée en 1989, dévoile le caractère convivial et apaisant d’Oasis et vientmarquer une rupture significative pour la marque. En effet, en 1990, Oasis est cédée àCadbury Schweppes et subit de profonds changements aussi bien en termes de gammes deproduits qu’en termes de stratégie marketing. Pour finir sur son avancée, en 2001, la planèteOasis s’élargit avec le rachat d’Orangina Pampryl, qui fusionnera en 2003 avec OranginaSchweppes puis en 2009, le groupe est racheté par le groupe japonais Suntory. C’est sousl’ère d’Orangina Schweppes que nous sommes des millions à suivre actuellement les petiteshistoires complètement déjantées de la Team Fruit à la télévision et sur la toile.Ainsi, comme on peut le constater depuis ces quelques lignes, la marque Oasis s’appuieessentiellement sur le monde de la télé et donc de la publicité pour faire vendre son produittrès simpliste, pour ne pas dire à la limite de l’ordinaire. On peut donc se demander d’oùpourrait bien provenir le succès actuel de la marque Oasis – assez transparente dans sesdébuts – pour réussir à se hisser à la deuxième place des softs drinks les plus consommés surle marché français derrière Coca Cola ? 3
  • 4. Afin d’expliquer et de comprendre le succès de la marque, nous étudierons dans un premiertemps, la stratégie mise en place par le groupe Orangina Schweppes en abordant les thèmesde la diversification des produits ainsi que les valeurs de la marque pour déboucher sur uneanalyse de sa situation sur le marché de la distribution. Dans un deuxième temps, nouspourrons remarquer que la marque Oasis jouit d’une maîtrise parfaite des réseaux decommunication comme la télévision et internet. Au travers de cette seconde partie, diverséléments seront présentés, à savoir, l’univers déjanté et imaginaire créé par la marque et legroupe Oasis sur Facebook. 4
  • 5. MISSION « INFRUILTATION » & STRATEGIE DE OASISa) « De l’eau de source, des fruits et du fun » : des produits diversifiés et dequalité Le flashback historique que nous a offert cette introduction a prouvé l’avancéespectaculaire d’Oasis, qui en peu de temps a su s’installer sur le marché grâce à unestratégie focalisée en partie sur l’usage des médias et sur un univers exotique etchaleureux.Oasis, numéro 1 des boissons fruitées à l’eau plate et numéro 2 sur le marché des softsdrinks, se base sur le triptyque « naturalité, fun et gourmandise ». Ces trois éléments quimodélisent le concept de la marque ont porté ses fruits. « Cette progression s’explique parun bon positionnement des produits, une plate-forme efficace et des campagnes depublicités originales » explique Stanislas Parcevaux, directeur du marketing d’OranginaSchweppes France.Oasis a réussi en peu de temps à rebondir sur son image « ringarde » de l’époque des années90, elle a su se relancer et reconquérir le marché des softs drinks à coups d’opérationsmarketing innovantes. Les premières cibles de la marque ont toujours été les enfants et leurs mamans, ainsila stratégie mise en place se résume à deux idées : donner une image plus naturelle à lamarque et gagner en notoriété. Jusqu’à maintenant, le japonais Suntory n’y a apporté aucunemodification du fait de son efficacité payante. Le groupe s’est davantage intéressé cesderniers temps à l’élargissement de la gamme de produits et surtout aux recettes de ses jusde fruits. Dans les années 2008-2009, un enjeu de taille attend la marque. En effet, unproblème sociétal se pose car l’heure est au light. Une nouvelle demande doit donc êtresatisfaite en raison des problèmes nutritionnels dont la population française commence àêtre victime depuis quelques temps. Le but étant d’encourager les mamans à acheter etsurtout à les rassurer sur la faible contenance en sucre de leurs produits pour la santé deleurs enfants. Pari tenu et gagné ! La teneur en fruits ? Augmentée à 12% et le taux desucre diminué de 10,7 à 9 grammes pour 100 ml, de quoi faire rougir le géant traditionnelCoca Cola ! Bien que les coûts de production qui s’ensuivent soient légèrement plus élevés,Oasis reste très bon marché et idole des adolescents. Les mamans sont en majoritéconquises ce qui fait le bonheur de leurs enfants. De fait, avec ses allures plus diététiques,Oasis jouit d’une toute nouvelle image plus saine, et arbore sur ses bouteilles un logoreprésentant une belle cascade évoquant La Source. 5
  • 6. Ce triptyque « naturalité, fun et gourmandise » a fortement porté ses fruits et legroupe espère qu’avec sa nouvelle gamme « Oasis sans sucre ajoutés » pourra toucherdavantage les jeunes adultes bien trop mis à l’écart en raison d’une stratégie focalisée surles enfants. Mais malgré ce manque à gagner, la nouvelle formule fait des étincelles : 240millions de litres chaque année coulent dans les verres de notre jeune génération ce quipropulse le groupe à la première place des boissons fruitées à l’eau plate. Au final, on peut remarquer qu’Oasis possède la caractéristique d’être en réalité unproduit à « faible application », c’est-à-dire que le temps de réflexion et de réaction entermes d’achat au supermarché n’est pas plus de 10 secondes. « J’ai besoin d’un jus d’orangepour me rafraîchir, je me dirige au rayon des boissons, là je vois une bouteille d’Oasis, quej’associe automatiquement aux P’tits fruits cinglés vus à la télé la veille, j’ai 2 litres pourseulement 2,20 euros, qu’est-ce que je fais ? Eh bien j’achète ». Oasis, c’est simple,efficace, pas cher et gourmand. Lors de l’achat de ce type de produit tel que Oasis, ladécision qui est prise n’est pas liée au goût même du jus mais plutôt à l’image de la marque, ily a un effet de transfert causé par les publicités en masse à la télévision qui fait que lors desa réflexion devant le rayon des boissons fruitées à l’eau, l’adolescent qui vient acheter sonjus se souvient automatiquement de la Team Fruit Oasis, dont nous allons parler plus endétails dans la seconde partie sur les moyens de communication mis en place par le groupe.Ainsi, pour revenir à nos moutons sur le processus d’achat, l’ado voit devant lui un produitpeu coûteux, qu’il connaît et dont il est sûr de la valeur.On constate donc qu’Oasis constitue pour Orangina Schweppes une marque ombrelle, quipermet de faire bénéficier l’ensemble des produits du groupe "abrités" de la notoriété et del’image d’Oasis.Maintenant que nous avons abordé l’une des principales caractéristiques du groupe Oasisconcernant sa stratégie sur la gamme de ses produits, il serait intéressant de pouvoiranalyser la position de la marque plus en détails sur le marché de la distribution en France età l’international.b) Oasis sur le marchéSuite au rachat de la marque par le groupe Cadbury Schweppes, l’image d’Oasis a ététotalement modifiée avec des retombées très positives sur le volume des ventes d’Oasisainsi que sur ses parts de marché. Ainsi, on peut considérer que la marque a su s’imposer surle marché français des boissons en réussissant à devenir la boisson à l’eau plate la plusconsommée en France. De cette manière, 6 millions de ménages français ont consommé duOasis en 2009, ce qui représente 92 millions de bouteilles vendues.La recherche et le développement ont d’autre part une place prépondérante dans lastratégie marketing d’Oasis en lui permettant de créer des produits répondant aux besoins 6
  • 7. du consommateur. Ainsi, la marque prend soin d’interrogerun panel de 500 à 1000 consommateurs afin d’être au plusprès des tendances du marché, notamment en leur faisanttester de nouvelles saveurs. La marque élargit alors sagamme de produit de manière à accroître sa visibilité endehors de son corps de métier. Outre le rayon desboissons, Oasis a donc également souhaité s’insérer sur lerayon des produits frais avec notamment une déclinaisonde produits pour le petit-déjeuner « P’tit Déj Douceur »qui suit les mêmes valeurs que les boissons Oasis, puisquece sont également des produits sans colorant ni conservateur.La marque multiplie par ailleurs les accords de licence avec les marques Senoble et StMamet donnant naissance à une compote à boire destinée essentiellement aux goûters desenfants voire des adolescents et reprenant les personnages qui ont fait le succès d’Oasis :Pom Pom Pidou, Eva Lapech et Enrico LAbrico. En outre, le groupe Orangina-Schweppes alancé cette année une nouvelle gamme de boissons aux fruits, OASIS Superfruit qui existeen 4 parfums (La goyave, le cassis, l’acérola et la papaye) et dont lesfruits seraient «naturellement 2 fois plus riches en vitamine C quel’orange », d’après le site officiel d’Oasis.Le groupe Orangina-Schweppes se place en bonne position puisqu’ilreprésente à lui seul environ 23 % du marché des soft-drinks en 2009 (cf. graphique). La Ventes en valeur des principales marques de soft-drinks en 2009 marque Oasis détient quant à elle 7,2 % de part de Coca-Cola 4% 4% marché en hyper et super contre 35,5 7% Oasis Schweppes % pour Coca-Cola. La marque réalise 7% 7% Orangina donc de très bons résultats mais est 9% 62% Redbull encore très loin du géant américain. En Lipton Ice Tea effet, Oasis n’est pas encore ancrée Autres dans les habitudes de consommation Source : Panel de distributeurs du rayon boissons étrangères puisque uniquement 15% desventes du produit se font hors de nos frontières. Ainsi, la marque est vendue exclusivementsur le continent européen avec des campagnes publicitaires qui varient beaucoup d’un pays àl’autre et qui donnent un nom différent au produit. A titre d’exemple, la boisson est appeléeTrina en Espagne. Afin de se rapprocher du modèle de vente des boissons gazeuses etautres soft-drinks, la marque décline de plus en plus ses boissons en canettes dans lesstations-services et la restauration. 7
  • 8. UNE MAITRISE PARFAITE DES RESEAUX DE COMMUNICATIONa) Une très forte sérialisationL’atout majeur de la marque Oasis semble être son marketing et sa communication trèsastucieuse. L’une de ses forces de frappe a notamment été la sérialisation, techniquepermettant de créer un effet de suspense proche de celui de séries télévisées. En effet, endéveloppant ce genre de techniques, la marque augmente sa visibilité sur le marché etpermet au produit d’entrer durablement dans les habitudes de consommation des français.De Carlos dans les années 80 aux petits fruits drôles et déjantés, Oasis a donc tout misésur ses campagnes publicitaires qui lui ont permis de se démarquer des autres produits. DansDans les années 90, la marque connaît un ralentissement de ses ventes causé sans doute parune communication à laquelle les individus sont de moins en moins sensibles. Il semble alorsnécessaire de modifier la stratégie afin d’amorcer un nouveau départ. La marque est cédéeaux fonds d’investissement Lion Capital et Blackstone qui réussissent à redorer l’imaged’Oasis en faisant d’elle un produit destiné essentiellement aux jeunes. C’est notammentgrâce aux petits fruits au caractère bien trempé que les ventes décollent à partir de 2006.Ce sont alors des millions de français qui ont l’occasion de voir la publicité « La Source »dont le scénario et les dialogues sont drôles et recherchés. Toute l’intelligente du grouperéside dans la fidélisation du client par la diffusion de spots publicitaires qui mettent enscène les mêmes personnages fruités. Le consommateur est alors toujours dans l’attente denouvelles aventures de leurs personnages préférés et participe même parfois à celles-ci. Legroupe réalise ainsi des investissements publicitaires très importants avoisinant les 20millions d’euros en 2010. Orangina-Schweppes n’hésite ainsi pas, lors du lancement de sagamme « Oasis Thé », à déployer 150 commerciaux afin d’installer des vitrines animées dansles hypermarchés.La cible première de la marque Oasis étant les jeunes, elle diffuse ses campagnespublicitaires sur les canaux d’information principaux de la jeunesse comme les émissions deradios (NRJ ou Skyrock) ou plus largement les chaînes comme TF1 ou M6 pour capter toutela famille. Enfin, Oasis réussit également à se rendre visible auprès des mères de famillesqui sont les cibles secondaires, notamment grâce aux publicités dans les magazines féminins.b) L’univers des fruits cinglés : la Team Fruit à la télé ! D’après la précédente partie, si on reprend la stratégie de Oasis basée sur letriptyque « fun, gourmandise et naturalité », on s’aperçoit surtout que seulement les deux 8
  • 9. dernières valeurs ont été abordées – gourmandise et naturalité – le long de notre analyse. Eneffet, le côté « fun » a été passé sous silence car il est davantage réservé au domaine de lacommunication, et en raison de son importance au sein de la stratégie du groupe il est doncplus judicieux de lui consacrer une place spéciale dans notre étude. La force de la marque est l’imaginaire qui lui est associé. Les jeunes adultesqui boivent aujourd’hui de l’Oasis, le font car c’estsimplement un petit plaisir octroyé pour seremémorer leur douce enfance. Mais commentla marque a–t-elle réussi à véhiculer cesentiment qui nous permet de nous plongerdans notre passé ? C’est en partie grâce à unegrande utilisation d’un tout nouveau conceptmarketing qui est le « story telling » à latélévision. Dans ses publicités, le groupe créeun univers appartenant à des P’tits Fruits «déjantés » quivivent à la télé. C’est une conception intéressante d’une parodie du monde desadultes mettant en scène une Team Fruit, une grande famille, vivant au quotidiendifférentes aventures qui mixent amitié, amour (photo de droite : les P’tits à la SaintValentin) et fantaisie, le tout, traduit par un langage enfantin et drôle. Ce concept de storytelling, le fait de raconter une histoire à chaque publicité, a permis de séduire un bonnombre de consommateurs et pour cause, depuis l’introduction de ces petits personnages àla télévision, les ventes d’Oasis ont grimpé de presque 25%.Pour atteindre ses objectifs, Oasis ne lésine pas sur les moyens financiers à mettre enœuvre, avec 20 millions d’euros investis dans les médias, la marque s’offre le deuxième plusgros budget publicitaire du rayon boissons, derrière Coca Cola. Mais qui est donc cette Team Fruit qui fait tant fureur à la télé et qui a déjà prouvéson grand succès auprès des consommateurs ? 9
  • 10. 10
  • 11. Comme nous pouvons le constater, la présentation de cesquelques personnages montre qu’il existe bel et bien un petit mondebien à eux, où se mêlent histoire de cœur, amitié, comédie ou mêmepolitique – Ramon Tafraise qui veut être Fraisident – et quiressemble étrangement au quotidien des adultes. Une véritablehistoire est racontée et la saga de la Team Fruit est suivie par desmillions de téléspectateurs qui en redemandent jour après jour. Oasisse sert ainsi des « évènemangues » qui ont marqué les Français pourles transformer en parodie comme « The Poirtist » après le grand succèsdu film « The Artist », ou bien « La vérité si je mangue 3 ». Si aujourd’hui les petitsfruits ont conquis le cœur des jeunes consommateurs, cela n’a pas toujours été le cas. Oasisa attendu 2009 pour qu’un véritable engouement se crée autour de la Team Fruit. Cephénomène Oasis Mania qui s’est peu à peu répandu, s’est transformé en une authentiqueépidémie massive engendrée par une communication hors du commun maniée par des mainsexpertes mêlant stratégie digitale, et campagnes médiatiques. C’est une véritablerenaissance pour Oasis qui était à l’époque transparente.Le chiffre d’affaire grimpant du groupe n’est donc pas « le fruit du hasard »… Il est le résultat d’une stratégie marketing innovante et originale. Ces « petits fruits » imposent un univers décalé et drôle, ils sont attachants et joyeux, et ce cocktail explosif suscite un enthousiasme hors pair. c) Un usage très marqué de Facebook Oasis ne s’arrête pas à la publicité télévisuelle, les aventures des « P’tits Fruits » peuvent être désormaissuivies sur la toile. Facebook est le principal supportet pour cause la marque est numéro 1 sur ce réseausocial en France avec environ 3 millions de fans. Sapage Facebook créée en 2009, regorge d’humour, decréativité, d’imaginaire, de petites histoires que laTeam Fruit vit au quotidien. La marque atteint untaux d’engagement de 4,7% sur Facebook, cecipermet donc de pouvoir mesurer la propension desfans d’une marque à interagir avec celle-ci. De fait,Oasis s’impose comme la « love brand » des français.Mais c’est un véritable défi pour de maintenir ce 11
  • 12. taux élevé d’engagement, et pour y parvenir, ellemet en place une stratégie participative. En effeten 2010, elle propose aux internautes de pouvoirélire leur P’tit Fruit préféré parmi les 18candidats à travers la campagne « Fruit of theYear ». Cette campagne est rythmée par descontenus publiés sur le réseau social Facebook,des vidéos de « teasing » pour séduire lesinternautes sont également diffusées sur la page.Tout est mis en œuvre pour faire en sorte que le consommateur se sente impliqué dans cetteélection du Fruit de l’année lancée initialement sur Facebook. Un buzz est créé et dépassemême Facebook comme nous le verrons dans ces prochaines lignes…Il n’y avait strictement rien à gagner pour les votants c’était simplement du fun à partager.Le grand gagnant de l’élection « Fruit of the Year » avait promis lors de sa campagne de sedéguiser en bimbo s’il était élu. Aussitôt dit, aussitôt fait … Quelques jours après sonélection, le P’tit Fruit préféré des Français tient sa promesse, et nous verrons donc unevidéo « d’une » Ramon Tafraise toute pimpante déguisée d’une perruque blonde et d’unsoutien-gorge en noix de coco… Après une étude faite par le groupe Orangina Schweppes, il est en effet possible defaire le lien entre les fans sur Facebook et les ventes : 84% des fans déclarent avoirconsommé le produit dans les six derniers mois.C’est une réelle « Fruivolution » ! Le pari n’était pas gagné d’avance mais cette stratégiedigitale dont les objectifs principaux étaient de moderniser la marque, créer une certaineproximité entre les fans et les P’tits Fruits et enfin toucher les adultes, a porté ses fruits.Maintenant Oasis ne cible plus seulement les enfants, le phénomène atteint également lesadultes : « Oasis est désormais consommé à 50% par des adultes » rappellent StanislasParcevaux.Mais la stratégie de communication de la marque ne s’arrête pas au digital …d) D’autres moyens de communication innovantsAu-delà des spots publicitaires à la télévision, au cinéma et sur Facebook, Oasis a mis enœuvre une campagne publicitaire en adéquation avec son époque en y insérantingénieusement les nouvelles technologies comme vu précédemment. Mais la marque réussit às’ouvrir à de nouveaux moyens de communication innovants. En effet, au travers d’une 12
  • 13. application ludique sur Smartphone « La chute d’eau » mettant en scène les petits fruits apar ailleurs été créée et représente à elle seule 85 millions de parties jouées depuis 2010.L’élection du fruit de l’année, qui permettait aux français d’élire leur fruit préféré, a doncpermis au consommateur de prendre directement part à la communication de la marque, cequi dénote par ailleurs une très grande maîtrise de la communication aussi bien sur lesréseaux et dans les médias avec notamment des flashcodes relayés dans la presse. Une largecampagne publicitaire autour de l’élection a de cette manière été déployée dans des villescomme Paris, Strasbourg, Lille, Nantes, Lyon et Marseille avec la distribution de badges etde flyers électoraux. Des isoloirs ont même été installés dans les différents points de ventede la boisson afin de représenter au mieux une élection. Ramon Tafraise a ainsi été élu fruitde l’année et put, comme tout grand homme, goûter à la joie d’être ovationné par un public enémoi lors de son passage sur les Champs-Elysées.Cette stratégie participative met en relief l’adaptabilité de la marque aux moyens de communication de la jeunesse et est sans doute à la source de l’engouement des jeunes pour Oasis. La communication innovante d’Oasis réside également dans la relation qu’elle arrive à tisser avec le consommateur. Les parcs d’attractions éphémères dans toute la France en sont un bon exemple. Ainsi, en septembre 2011, l’Oasis Fruit Park a voyagé dans les 7 principales villes de France proposant notamment une tyrolienne, des toboggans géants, des jeux vidéo Oasis, du trampoline dans une bouteille géante et bien entendu du Oasis à profusion. D’autre part, Oasis a organisé en 2009 un raid solidaire grâce auquel desenfants de 12 à 13 ans se sont rencontrés autour de la problématique du développementdurable et ont pratiqué des sports en pleine nature. L’action est intéressante puisqu’elle aégalement permis de toucher des enfants bénéficiaires d’associations d’aide à l’enfance.La communication d’Oasis est alors très bien pensée puisque tout en étant très présente,elle n’est nullement perçue comme une campagne publicitaire agressive. On retrouve mêmeun certain enthousiasme des consommateurs à l’égard de cette communication qui serenouvelle continuellement. La marque a de cette manière réussi à se rendre sympathiqueauprès du public, augmentant sa part de marché de 2,1 point et multipliant son chiffred’affaires par deux en 6 ans. 13
  • 14. CONCLUSIONL’exposition médiatique de la marque Oasis en a fait l’un des produits phare des jeunes de 18à 25 ans, qui s’identifient parfaitement à l’esprit dynamique et intergénérationnel de lagamme de produits. Son marketing est efficace et pertinent puisqu’il lui permet d’interagiravec le consommateur sur les réseaux sociaux mais également au travers de moyens decommunication plus traditionnels comme la radio, les journaux ou la télévision. Ainsi, c’estune marque qui a su s’adapter au mieux à notre société dans laquelle le flux et la vitesse decirculation des informations sont très importants. En effet, la page Facebook d’Oasis estsouvent liée à l’actualité et fait intervenir les petits personnages fruités sur des thèmessociétaux et culturels. C’est le cas de la dernière publication représentant les petits fruitsqui perçoivent une menace venant du ciel et s’enfuient en criant « on va tous mûrir ! »,illustrant ainsi la prétendue fin du monde du 21 décembre 2012. La marque fait donc preuved’une grande compréhension des enjeux liés aux nouvelles technologies de l’information et dela communication en mettant en lien les différents acteurs de celles-ci, le cas de l’électiondu fruit de l’année en étant l’un des exemples les plus représentatifs.D’autre part, depuis quelques années, le marketing de grande consommation met l’accent surles valeurs de naturalité et d’authenticité des produits afin de remporter l’adhésion duconsommateur à la recherche de simplicité et de qualité. Oasis a choisi un parti prissemblable avec sa stratégie de communication sur l’eau de source contenue dans sa gammede produits ainsi que sur la composition de ses boissons allégées et sans conservateurs.Si la marque a réussi à s’imposer sur le marché des soft drinks français mais aussi sur celuide quelques pays européens, elle n’est pas encore connue au niveau international. L’idéeserait alors d’élargir sa gamme de produits en introduisant, sur le marché, des boissonsénergisantes qui correspondraient davantage à la demande de marchés potentiels comme lemarché nord-américain. 14
  • 15. BIBLIOGRAPHIE Le Monde.[en ligne].Le Monde.fr, 2012 [consulté en décembre 2012]. Disponible sur : http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/02/10/orangina-schweppes-veut-se- faire-une-place-au-rayon-des-jus-de-fruit-frais_1641561_3234.html Rayon Boissons.[en ligne]. EDITIONS DU BOISBAUDRY, 2009 [consulté en décembre 2012]. Disponible sur : http://www.rayon-boissons.com/Chiffres-du-marche/Chiffre- d-affaires-2009-des-marques-de-soft-drinks-en-GMS-7606 Capital.[en ligne].Capital.fr, 2010 [consulté en novembre 2012]. Disponible sur : http://www.capital.fr/enquetes/succes/une-dose-de-fruits-trois-de-marketing-la- formule-magique-d-oasis-531073 Biger.[en ligne].Clément Biger, 2009 [consulté en novembre 2012]. Disponible sur : http://www.clement-biger.info/2009/05/22/oasis-ou-une-strategie-pas-du-tout- internationale/ Le Figaro.[en ligne].Le Figaro.fr, 2011 [consulté en novembre 2012]. Disponible sur : http://www.lefigaro.fr/societes/2011/06/26/04015-20110626ARTFIG00248-la- marque-oasis-se-decline-en-yaourt-et-en-compote.php Oasis.[en ligne].Orangina Schweppes France, 2012 [consulté en novembre 2012]. Disponible sur : http://www.oasisbefruit.com/ 15

×