Internet : usages des jeunes, citoyenneté, éducation

3,582 views
3,453 views

Published on

CDDP Boulogne - Académie de Versailles.
Je vous invite également à consulter l'excellent travail de Michel Guillou, présenté ce même jour : http://www.slideshare.net/mguillou/internet-usages-des-jeunes-citoyennet-ducation

Published in: Education

Internet : usages des jeunes, citoyenneté, éducation

  1. 1. Internet : usage des jeunes, citoyenneté, éducationChristelle Membrey-Bezier CDDP Versailles - Boulogne Billancourt - 23 Mars 2011
  2. 2. Quel traitement médiatique ? Un storytelling digne des écrits du XVIIème siècle.
  3. 3. Que dit le Dieu «Google»?
  4. 4. Quelle image médiatiqued’Internet?
  5. 5. Je t’aime, moinon plus Du lien html au lien social.
  6. 6. Des discours majoritairement sécuritaires.
  7. 7. Pourquoi cette vision dunumérique ?
  8. 8. Deux exemples
  9. 9. Des discours de la peur, de lahonte, de la culpabilité, de lamaîtrise Les données personnelles des internautes, leur utilisation par l’économie numérique ou par des tiers sont des thèmes récurrents. L’incitation au silence, la peur de l’hybris y sont implicitement présentes.
  10. 10. Données personnelles et médiasnumériques :des relations ambigües Des messages contradictoiresRegard moral porté sur ... mais encouragé parl’acte de publication ... l’industrie des médias. Y-a-t-il quelqu’un pour sauver la presse?
  11. 11. Une stratégie digitale typique
  12. 12. Mise en scène du lecteur
  13. 13. Quelle place pour le lecteur?✤ Il partage l’information, il la valorise.✤ Il s’inscrit dans une chaîne éditoriale de la médiation : sa lecture a une valeur économique.✤ Pour certains lecteurs «extrêmes» ou «ciblés», on parle même de «curateur» et de «curation». Un relai de plus en plus recherché par les journalistes et ... les marques.✤ Il apporte son expertise et la confronte même parfois à celle du journaliste.
  14. 14. Mais aussi ... quelle place pourl’auteur ?✤ La mise en scène du lecteur, le partage de ses activités de lecture le promeut comme acteur de la sphère publiante. Un mimétisme auctorial qui le conduit à questionner directement et implicitement le rôle de chacun.✤ Chaque lecteur peut s’éditer via des espaces dédiés mis à sa disposition : commentaires, sondages, blogs, forums, etc.✤ Cas du HuffingtonPost : ces activités ont une nette incidence sur le traffic et le nombre de visus des données publiées sur ces médias dédiés. Les auteurs des blogs apportent leurs contenus et leurs publics, acquièrent une renommée que le média informatisé monétise par l’intermédiaire de régies publicitaires. Les auteurs des blogs ne sont pas rémunérés. Certains refusent désormais de publier ... questionnant ainsi ce process éditorial.
  15. 15. Mais aussi ... quelle place pourl’auteur ?✤ A contrario, des journalistes s’inspirent de ces pratiques dites «amateuristes» et s’en inspirent pour publier sur des espaces personnels, parfois non liés à leur entreprise, s’instituant ainsi eux-mêmes en média, ouvrant,«animant» et publiant selon les cas, sur des blogs, forums, commentaires,pages Facebook, compte Twitter, etc.
  16. 16. Dimension publique de la lectureet de l’écriture Des problématiques récurrentes non seulement pour chaque média mais aussi pour chaque internaute : Intimité, vie privée, vie personnelle, données personnelles, écriture(s) de soi, co-construction du récit médiatique et économique, médiatisation.
  17. 17. Deux sources d’inspiration pourappréhender ces tensionscréatives
  18. 18. L’ analyse desdiscours de lamise en scèneMise en scène de soi - Notre maître à tous :Jean-Jacques Rousseau
  19. 19. L’ analyse desdiscours de lamise en scèneMise en scène d’autrui : le discourshagiographiqueLa cour de Louis XIV, le mécénat,l’influence, la notoriété : des supportstoujours passionnants pour éclairer lesstratégies d’écriture déployées sur la Toile
  20. 20. Des tentations Vraisemblable Vérité Doute Véracité Plausible
  21. 21. Cogito ergosum
  22. 22. Edito ergosum ?
  23. 23. Information - Communication Des tensions créatives
  24. 24. Mais aussi ... des tabous
  25. 25. Quelques exemples ... de propos peu relayés dans les médias
  26. 26. Sur le net, qui s’adresseaujourd’hui prioritairement auxjeunes ?
  27. 27. Quelles sont les stratégies digitalesmises en oeuvre pour les séduireet les fidéliser ?
  28. 28. En quoi ces pratiques doivent-elles interpeller la communautééducative?
  29. 29. Temps réel
  30. 30. Communication 360
  31. 31. Synchrone et asynchrone
  32. 32. ProximitéMise en scène médiatique de l’animateur,de la star Multi-tasking
  33. 33. HagiographieLa marque, la marque, la marque ...
  34. 34. Mais pas que ...Stratégies verticales ET transverses.Proximité des contenus : règle bien connuedes principes de séduction
  35. 35. Modération Et autres pirouettes ...
  36. 36. CommunitymanagementUn nouveau métier ?
  37. 37. Des postures et desproblématiques connues descommunautés éducatives Au-delà de la novlangue
  38. 38. Pourquoi peut-on parler deliaisons dangereuses et créatives ?
  39. 39. Obscur objet du désir Moteur économique Données personnellesMatière citoyenne
  40. 40. Quelles compétences médiatiquesfaut-il apprendre à mettre enoeuvre ?
  41. 41. Des données paradoxales Liberté d’expression Réputation Employabilité Influence Les capacités lectorielles et analytiques au coeur du décryptage des discours d’influence.
  42. 42. Quel type de projets mettre enplace ? Des activités de prévention. Certes ... mais encore ?
  43. 43. Quel type de projets mettre enplace ? Des activités de lecture et d’analyse des usages.
  44. 44. Quel type de projets mettre enplace ? Des projets éditoriaux de publication en ligne.
  45. 45. Un faisceau et un crescendoindispensables. Ne pas confondre discours moral et discours éducatif ...
  46. 46. Faut-il se concevoir comme projetnumérique éditorial vivant ?
  47. 47. Est-ce possible ?
  48. 48. 13 questions à se poser
  49. 49. 13 questions à se poser et àposer dans un projet pédagogique mais aussi en tant qu’individu✤ Existe-t-il une législation spécifique sur Internet?✤ Que puis-je publier en ligne?✤ Travaux et photos (délèves) : comment procéder?✤ Où héberger ces données?✤ Comment sécuriser ces données?✤ Combien de temps les publier?
  50. 50. 13 questions à se poser et àposer✤ Faut-il déclarer cet espace de publication?✤ Comment rédiger la rubrique "Mentions légales" ?✤ Qui seront vos lecteurs?✤ Pourquoi faut-il présenter son projet de publication?✤ Qui est responsable des commentaires publiés sur cet espace ?✤ Écrire sur le web ou écrire pour le web?✤ Est-ce pédagogique? Qu’est-ce que l’éducation au média internet ?
  51. 51. Est-ce souhaitable ?
  52. 52. Quels enjeux éducatifs ?
  53. 53. DES TECHNOLOGIES RELATIONNELLES• réseau préexistant• liens forts• liens faibles
  54. 54. DES VALEURSA l’époque des socio-technologies,«le bien le plus précieux», c’est l’amitié. Une valeur de partage.Mais ...«L’amitié devient (aussi) une performance or l’amitié ne senourrit pas de formalisme ni de publicité» Bernard Stiegler, Ars Industrialis
  55. 55. ENJEUX PERSONNELS• Vieprivée, vie publique : où placer le curseur ?• Quelle éditorialisation de soi ?• Comment maîtriser ce que je publie ?• Comment maîtriser ce que l’on publie sur moi ?
  56. 56. ENJEUX CULTURELS• Rapidité de l’accès à l’information• Pertinence de l’information• Diffusion du savoir par tiers et par recommandation• Principe du bouche-à-oreille : Buzz et Long Tail• Accès facilité à la connaissance• Mutualisation et intelligence collective : Wikipedia
  57. 57. ENJEUX MARKETING• Communautés• Base de données• Migration des budgets publiitaires• Presence en ligne des marques
  58. 58. ECONOMIE DU RECYCLAGE
  59. 59. DES ENJEUX POLITIQUESInternet, espace démocratique ?
  60. 60. QUE DOIS-JE SAVOIR FAIRE ?• savoir apparaître• savoir paraître• savoir disparaître• savoir supprimer ?• toujours m’approprier un questionnement médiatique
  61. 61. Quels écueils ?
  62. 62. JE EST-IL UNE MARQUE ?• naturisme numérique• mythe de la vérité• expression de soi et identité
  63. 63. De la nécessitéd’unhumanismenumériqueDes compétences économiques,juridiques mais aussi et surtout ...lectorielles, analytiques etmédiatiques, qui convoquent lesdisciplines pour mieux lestranscender et qui contribuechaque jour à mieux questionnernotre humanité ...
  64. 64. Merci :-)
  65. 65. christelle.membrey@gmail.com

×