Une histoire du groupe « Ecriture » de la 5eChasles écrite par : Amélie, Théo, Marin, Charles et Nathan                  L...
Chapitre 9 : au revoir Brésil        Mais leur séjour n’était pas encore fini. Pendant la dizaine de jours qui leur restai...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Chapitre 9 : Le Club des Ecolos dans la forêt amazonienne

215

Published on

La fin de l’histoire du groupe "Ecriture" de la classe 5eChasles (option EDD)

Published in: Education
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
215
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
1
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Chapitre 9 : Le Club des Ecolos dans la forêt amazonienne

  1. 1. Une histoire du groupe « Ecriture » de la 5eChasles écrite par : Amélie, Théo, Marin, Charles et Nathan LE CLUB DES ÉCOLOS DANS LA FORÊT AMAZONIENNE Chapitre 9 Collège Germaine Tillion (Lardy) – Année scolaire 2011-2012
  2. 2. Chapitre 9 : au revoir Brésil Mais leur séjour n’était pas encore fini. Pendant la dizaine de jours qui leur restait, ils vaquèrent à desoccupations beaucoup plus calmes que celles qui avaient animé la première partie de leur séjour. Mais le jourdu départ arriva tout de même très vite. La veille au soir, ils eurent droit à une nouvelle fête…- Bon allez les garçons, dit Amélie, vous devriez aller préparer vos valises, demain l’avion décolle à six heures.- Dommage j’aurais bien aimé rester plus longtemps… soupira Marin.Le lendemain matin, alors qu’ils arrivaient à l’aéroport, Pedro déclara :- Si vous le désirez, vous pourrez revenir aux vacances d’été.- Oui, bonne idée! s’exclama Nathan, et on pourrait même vous écrire !- Au revoir ! « Adeus » ! dirent Paola, Pedro, les correspondants et les cinq amis ensemble sur un ton joyeuxpour cacher leur tristesse... Le moment était arrivé pour les enfants de quitter leurs nouveaux amis et le Brésil et de prendre leuravion en direction de Paris Orly...Mais ils reprirent bien vite leurs activités et chamailleries...- Non ! Arrête s’il te plaît ; moi Charles, t’oblige à arrêter de chanter, Théo. Et toi Marin, cesse de t’acharnersur cette pauvre console.- Et toi Charles, même si tu n’aimes pas l’avion, arrête de râler, soupira Amélie. Je n’arrive pas à me concentrersur mon livre.Et c’est ainsi que Le Club des Ecolos revenait en France dans la joie et la bonne humeur. Page 10

×