Viandes et comportements alimentaires, quelle réalité

1,429 views
1,242 views

Published on

Published in: Health & Medicine
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
1,429
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
142
Actions
Shares
0
Downloads
9
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Viandes et comportements alimentaires, quelle réalité

  1. 1. Viandes et Comportements alimentaires, quelle réalité ?
  2. 2. Une consommation modérée et raisonnée des viandes Viandes et comportements alimentaires, quelle réalité ? Les français consomment en moyenne 322g de viandes de boucherie par semaine Source : CREDOC INCA 2007 ou 373g / semaine avec les viandes incorporées dans les plats préparés toutes catégories confondues : bœuf, agneau, cheval, porc et veau
  3. 3. <ul><li>Bénéfices nutritionnels </li></ul><ul><li>Plaisir </li></ul><ul><li>Mastication </li></ul><ul><li>Satiété </li></ul><ul><li>Elément structurant du repas </li></ul>Viandes et comportements alimentaires, quelle réalité ? Une consommation parfaitement intégrée au modèle alimentaire français <ul><li>Une consommation équilibrée pour ses bénéfices nutritionnels </li></ul><ul><li>Une consommation pour le plaisir : une façon de vivre la table et le repas </li></ul><ul><li>Un bénéfice de satiété qui limite le grignotage entre les repas </li></ul><ul><li>Un élément structurant du repas , toujours consommé en association avec des légumes et/ou des féculents </li></ul>
  4. 4. Sous-consommation de viande Sur-consommation de viande Prévenir les excès, un enjeu de santé publique Viandes et comportements alimentaires, quelle réalité ?
  5. 5. Sur-consommation de viande : 20% des français mangent plus de 70g / jour, soit plus de 500g / semaine <ul><li>Un profil particulier des gros consommateurs de viande, cumulation de facteurs de risques : consommation pauvre en fruits et légumes mais riche en graisses et alcool, activité physique limitée </li></ul>Viande rouge et Cancer du côlon : un débat ouvert Viandes et comportements alimentaires, quelle réalité ?
  6. 6. <ul><li>Recommandation du PNNS </li></ul><ul><li>Limiter la consommation de viande rouge cuite (bœuf, agneau et cheval) à 500g / semaine ce qui correspond à environ 700g crue </li></ul><ul><li>Une recommandation qui ne concerne que les très gros consommateurs de viande rouge, soit moins de 20% </li></ul>Viande rouge et Cancer du côlon : un débat ouvert Un consommateur français mange un peu plus de 50g / jour quand un consommateur nord américain en mange 140g / jour <ul><li>Rappelons que 373g de viande de boucherie toutes catégories (plats préparés inclus) consommés en moyenne par semaine </li></ul>Viandes et comportements alimentaires, quelle réalité ?
  7. 7. <ul><li>Des préoccupations de santé publique pour notamment les personnes à risque comme les jeunes femmes et les personnes âgées qui sous-consomment : risque d’anémie, perte de masse musculaire… </li></ul>Sous-consommation de viande : 56% des français en mangent moins de 45g/jour Source : CREDOC INCA 2007 Viandes et comportements alimentaires, quelle réalité ?
  8. 8. La viande, un des 5 grands groupes d’aliments nécessaires à l’équilibre de notre alimentation avec les produits laitiers, les fruits et légumes, les féculents et les corps gras La consommation de viande comme les autres groupes d’aliments s’inscrit dans le cadre d’une alimentation équilibrée et diversifiée, couplée à une activité physique régulière

×