Your SlideShare is downloading. ×
Fra   gaudí - 230109
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Fra gaudí - 230109

566
views

Published on


0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
566
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Ce parc public est situé sur une colline (la Muntanya Pelada), au nord du LA SAGRADA PARK GÜELL quartier de Gràcia, qui était autrefois une bourgade indépendante de Barcelone. À la demande d’Eusebi Güell, Gaudí en COLÒNIA LA PEDRERA FAMÍLIA conçoit le projet, qu’il dirige entre 1900 et 1914. Le parc devait englober l’infrastructure et les équipements d’une GÜELL (Casa Milà) cité-jardin résidentielle à la mode anglaise prévue pour 60 habitations individuelles. Église expiatoire dédiée à la Sainte Le projet n’ayant pas abouti, le parc est C’est là que se trouve la crypte de Immeuble construit en 1906-1910 pourFamille, c’est le monument le plus célèbre devenu propriété municipale en 1922. l’église projetée par Gaudí pour la cité la famille Milà Segimon. Dernière réalisationde Gaudí et le plus représentatif de son Les deux pavillons de pierre se ouvrière qu’Eusebi Güell avait implantée d’architecture civile de Gaudí, c’est une degénie visionnaire ; c’est aussi le symbole trouvant à l’entrée principale étaient dans la commune de Santa Coloma de ses créations les plus réussies et les plusde Barcelone partout dans le monde. destinés aux services d’administration et Cervelló, près du Llobregat (la coopérative ambitieuses, extrêmement novatrice tantEn 1883, l’architecte prend en charge un de gardiennage. Leurs voûtes de brique et quelques logements sont l’œuvre de d’un point de vue fonctionnel que du pointprojet néogothique commencé en 1882 plate sont revêtues de morceaux de F. Berenguer et J. Rubió i Bellver, disciples de vue de la construction et de l’ornementation.par F. del Villar. Il va ensuite consacrer céramique concassée (« trencadís ») que de Gaudí). Gaudí travaille à ce projet Les logements, spacieux, sont disposéstoute sa vie — en parficulier, et de façon l’on trouve sur les sinueuses surfaces ambitieux dès 1898, mais seule la partie le long de la façade ondulée et autour deexclusive, les dernières années de son géométriques. Ce procédé de la crypte a été réalisée, entre 1908 et deux grands patios, l’un circulaire et l’autreexistence — à la réalisation de cet d’ornementation confère à tout le parc 1916. Celle-ci constitue cependant l’un elliptique, où prennent naissance un escalierouvrage ambitieux, qu’il laisse inachevé. son caractère attrayant et insolite. des monuments les plus admirés et les hélicoïdal menant aux premiers étages et la L’idée de Gaudí est de construire « une Les pavillons sont surmontés d’un dôme et plus étudiés de l’architecte, car elle offre rampe d’accès au sous-sol pour les voitures.cathédrale du XXe siècle » synthétisant tout d’une haute tour hélicoïdale ornée de la des solutions qui ont été appliquées à un L’ensemble rompt tout à fait avec la typologieson savoir architectural et exprimant un double croix habituelle chez Gaudí. grand nombre de problèmes posés par la des immeubles du quartier de l’Eixampleensemble complexe de symbolismes et Un grand escalier interrompu par construction de la Sagrada Família. par sa structure insolite et audacieuse : ild’explications visuelles des mystères de la un dragon fabuleux — qui assure Sise sur un promontoire entouré de est soutenu par des colonnes de pierre et defoi : façades représentant la naissance, l’écoulement du trop-plein des eaux de pins, la crypte s’inscrit dans un ovale brique et par une armature métallique, sansla mort et la résurrection du Christ ; dix-huit la citerne — conduit à une grande salle irrégulier. Le corps central est divisé par murs porteurs, ce qui a donné à l’architectetours symbolisant les douze apôtres, les hypostyle où devait se trouver le marché. deux travées qui soutiennent, par une totale liberté pour distribuer les cinqquatre évangélistes, la Vierge et, pour la Les voûtes sphériques de cette salle, l’intermédiaire de quatre colonnes centrales étages, où dominent les plans coupés etplus haute (170 m), le Christ, chapelles soutenues par 84 colonnes d’inspiration et de plusieurs colonnes latérales, une série ondulés formant des parcours convexes.latérales symbolisant les sacrements et les dorique, supportent à leur tour une grande de nervures irrégulières en brique. Les La façade constitue unevertus, etc. Sur un plan de basilique place d’où l’on peut contempler la ville et, colonnes de la nef absidiale soutiennent les impressionnante masse ondulante degothique comprenant cinq nefs, un à l’arrière-plan, la mer. Cette grande place nervures du plafond. La porte d’entrée se pierre à peine dégrossie où la dureté et latransept, une abside et un déambulatoire, est délimitée par un extraordinaire trouve sous un porche, près des marches pesanteur des matériaux contrastent avecet nantie de façades monumentales pour banc-parapet qui serpente et forme des qui mènent à ce qui devait être l’église. la sensation de mouvement que donnentla nef centrale et les bras du transept, méandres, des recoins, de petits espaces. La grande force d’expression qui se les vagues de cette singulière mer del’artiste a voulu doter le monument d’une Il est recouvert d’un spectaculaire collage dégage de la crypte provient du parti pris pierre. Les ouvertures semblent creuséesdimension verticale spectaculaire à l’aide de céramique aux couleurs vives, qui novateur de la structure et de l’utilisation dans cette masse et sont ornées d’und’une apothéose de pinacles et de tours à semble annoncer les styles d’avant-garde audacieuse des éléments de construction. magnifique travail de ferronnerie, avec desstructure hélicoïdale, rehaussées de à venir. Pour ce banc et pour les superbes L’inclinaison des colonnes est fonction de formes végétales pour les balcons et desmosaïque vitreuse vénitienne aux motifs claveaux de la salle hypostyle, Gaudí a été la charge qu’elles ont à supporter. La grillages raffinés pour les portes. Le toit,abstraits et couronnées des symboles aidé par un collaborateur d’exception, traditionnelle voûte catalane de brique prend d’une grande originalité, s’appuie sur desépiscopaux et de la croix. l’architecte Josep M. Jujol. ici la forme d’un paraboloïde hyperbolique, arcs paraboliques de différentes hauteurs Gaudí est l’auteur direct de la crypte Signalons également, sous la salle qui précède de loin son utilisation dans qui forment les combles, recouverts ànéogothique, de la partie construite de hypostyle, la grande citerne prévue pour l’architecture moderne d’avant-garde. Les l’extérieur de plaques de marbre. Sur lal’abside et, enfin, de la magnifique façade recueillir les eaux de la place à travers les matériaux — essentiellement de la pierre terrasse à plusieurs niveaux, le visiteur est(Est) de la Nativité décorée avec une colonnes. Le réseau de viaducs réservés basaltique à peine dégrossie et de la brique, surpris par d’étonnantes sculpturesexubérance nettement naturaliste. aux véhicules, soutenu par des murs de les carreaux céramiques et les vitraux étant hélicoïdales surmontées d’une croix quatreUne seule des quatre tours de cette contention et de robustes piliers inclinés réservés aux portes et aux ouvertures — fois répétée ef revêtude collage céramiquefaçade, celle de saint Barnabé, était formant d’élégantes arcades revêtues de dégagent une vigueur et une énergie qui (« trencadís ») ainsi que par desachevée à la mort de Gaudí. pierre dégrossie, est également intéressant. confèrent à l’ensemble un air rude, voire cheminées qui évoquent des guerriers Interrompue en 1936 — année au La maison que Gaudí se fit construire primitif. Signalons enfin les bancs en bois casqués ; le tout est un espace fantastiquecours de laquelle la crypte et l’atelier de dans le parc est due à son disciple Francesc et en fer conçus par Gaudí lui-même. que l’on a qualifié d’expressionniste ouGaudí sont ravagés par un incendie —, la Berenguer (1905). Elle abrite aujourd’hui la d’anticipation du surréalisme. Claudi Güell, 9-11construction reprend en 1952 d’après les Casa Museu Gaudí et contient de 08690 Santa Coloma de Cervelló (Barcelone) Patrimoine mondial de l’Unesco, il estplans et les maquettes existants. remarquables meubles conçus par Tél. information Consorci de la Colònia depuis 1986 la propriété d’une caisseCette reprise suscite de vives polémiques. l’architecte et des souvenirs personnels. En GüeII : (+34) 936 305 807 d’épargne, la Caixa de Catalunya, qui y aEntre 1954 et 1976, la façade et quatre 1984, l’Unesco a inscrit le Park GüelI sur sa www.elbaixllobregat.net/coloniaguell installé le siège de sa fondation culturelle.tours de la Passion (Ouest) sont achevées. liste du patrimoine mondial. Depuis Barcelone : autoroute AP-2, sortie Cinturó Espace Gaudí : Provença, 261-265En 1987, le sculpteur Josep M. Subirachs Litoral (par Sant Boi de Llobregat et la route 08008 Barcelonaest chargé d’exécuter les sculptures du Olot, s/n • 08024 Barcelona menant à Sant Vicenç dels Horts), ou A-2, sortie Expositions : Passeig de Gràcia, 92 • 08008 Barcelonaportail de la Passion. On peut visiter la Casa-Museu Gaudí Sant Vicenç dels Horts Tél. information (+34) 902 400 973 Tél. (+34) 932 193 811 Chemins de fer de la Generalitat (FGC). Tél. réservations : (+34) 934 845 530partie construite et le petit Museu del Gare : Colònia GüellTemple Expiatori de la Sagrada Família. Station de métro : Lesseps (L3) www.fundaciocaixacatalunya.org Autobus : 24, 28, 31, 32, 92,116 © Generalitat de Catalunya Station de métro : Diagonal (L3) (L5)Plaça de la Sagrada Família • 08013 Barcelona Departament d’Innovació, Universitats i Empresa Renfe: gare Passeig de GràciaTél. (+34) 932 080 414 Turisme de Catalunya Autobus : 7, 16, 17, 20, 22, 24, 28, 43, 44www.sagradafamilia.org Photos : Toni Vidal et Jordi Pareto Impression : ImgesaStation de métro: Sagrada Família (L5) (L2) DL.: B - 30.238 - 2008Autobus : 10, 19, 33, 34, 43, 44, 50, 51 Printed in EUCentre del ModernismeTél. (+34) 933 177 652 - 902 076 621www.rutadelmodernisme.com
  • 2. Écuries et conciergerie de la grande propriété de la famille Güell, aujourd’hui CASA BATLLÓ PALAU GÜELL PAVILLONS palais de Pedralbes. Construits par Gaudí de 1884 à 1887. Tandis que la structure des écuries, avec ses voûtes et ses arcs ANTONI GAUDÍ GÜELL paraboliques de brique, répond à une tradition catalane ancrée dans le style (1852-1926)GAUDI GAUDI français Generalitat de Catalunya gothique, la décoration extérieure (dômes, Gouvernement catalan murs, etc.), de brique et céramique et Ministère de l’Innovation, des Universités et de l’Enterprise Grand hôtel particulier construit en de fausse mosaïque, relève d’un style Architecte et dessinateur, c’est la plus Immeuble entièrement revu et corrigé 1886-1888 pour la famille d’Eusebi Güell, orientalisant. Un extraordinaire dragon de prestigieuse des figures de l’architecture par Gaudí de 1904 à 1906, à la demande c’est la première grande création de fer forgé sur la porte principale nous catalane au plan international. Il a su allier de l’industriel du textile Josep Batlló i Gaudí, où se manifestent pleinement la renvoie au mythique jardin des Hespérides la tradition à l’audace et à l’originalité de Casanovas. II s’intègre dans un ensemble recherche de nouvelles idées de chanté par J. Verdaguer dans son grand ses solutions techniques, qu’il intégrait à la que l’on a surnommé « mançana de la construction et l’interprétation tout à fait poème épique L‘Atlàntida (1877). C’est perfection dans une ornementation brillante, Discordia » (« mançana » signifie aussi personnelle et novatrice des styles le siège de la chaire Gaudí de l’École étonnante et empreinte de créativité. bien pomme que pâté de maisons), par historiques, ici le gothique, le tout associé technique supérieure d’architecture. Né a Reus, il obtient son diplôme en allusion à la pomme de discorde à des éléments décoratifs musulmans. 1878 à Barcelone, où il s’établit. L’époque mythologique ; en effet, outre cet Avinguda Pedralbes, 7 • 08034 Barcelona Le sous-sol prévu pour les écuries, Tél. visites sur rendez-vous : (+34) 902 076 621 est propice à l’éclosion de sa personnalité : immeuble, on y trouve deux autres avec rampe d’accès, est formé de voûtes www.rutadelmodernisme.com nous sommes en pleine Renaixença chefs-d’œuvre du Modernisme de brique plate soutenues par de robustes culturelle et politique, en période de Station de métro : Palau Reial (L3) barcelonais : la Casa Amatller (1900) de colonnes de brique aux chapiteaux prospérité économique et d’expansion de Autobus : 7, 33, 60, 63, 67, 68, 74, 75, 78, 113 Puig i Cadafalch et la Casa Lleó Morera fongiformes. Au rez-de-chaussée se la ville. En outre, la pratique du mécénat (1905) de Domènech i Montaner. trouvaient les services administratifs. est à la mode dans la bourgeoisie, Œuvre de l’architecte dans sa Au-dessus se situe l’étage noble, où la soucieuse de s’intégrer dans les nouveaux Villa construite de 1883 à 1888 pour plénitude, avec son naturalisme intense et structure prend enfin ses allures d’hôtel courants européens. Les théories de l’industriel céramiste Manuel Vicens abstrait à la fois, et sa décoration de céramique polychrome aux couleurs subtiles et brillantes, la Casa Batlló particulier : en son centre, un grand espace vertical traverse tout le bâtiment ; couronné d’une grande coupole CASA VICENS i Montaner. Œuvre de jeunesse de Gaudí, ce bâtiment a une structure encore dominée par la ligne droite. Mais la décoration Viollet-le-Duc et de Ruskin, ainsi que le courant de pensée de la génération moderniste formée autour de l’Exposition dégage une indéfinissable sensation de parabolique avec des ouvertures en forme universelle de 1888, ont sans nul doute extérieure — frises de céramique légèreté malgré la profusion de formes et d’étoile, il se termine sur la terrasse par contribué à la formation de Gaudí. Mais, vernissée pour la partie inférieure, piliers de motifs. Sa façade ondulée présente au une haute aiguille conique. Les pièces très tôt, ce dernier dépasse les styles pour la partie supérieure, tours aux premier étage une remarquable véranda à (salons, vérandas, pièces de séjour) historiques contenus dans l’éclectisme angles — et surtout la décoration intérieure la structure de pierre dont les colonnes s’organisent autour de cet espace qui du XIXe siècle et formule sa propre d’inspiration musulmane (parfois relevant encadrent de belles fenêtres décorées de faisait fonction de salon principal , esthétique : son style devient parfaitement nettement de l’art nasride grenadin, vitraux. Sur la céramique et le verre d’oratoire (grâce à sa petite armoire identifiable en même temps que très comme les entrelacs du plafond du fumoir) multicolore de la partie supérieure, chapelle) et de salle de concerts (grâce à difficile à classer dans un courant concret. révèlent déjà une explosion d’imagination s’avancent d’agressifs balcons de fer en son bel orgue). La luxueuse décoration Parmi les éléments de sa biographie, il et d’idées brillantes que Gaudí ne va forme de masque ; les doubles combles intérieure constitue une synthèse du goût faut bien sûr souligner sa relation avec une cesser de cultiver. Signalons la magnifique sont couronnées d’une étonnante toiture de l’époque : colonnes de marbre aux famille de grands industriels, les Güell, qui grille à feuilles de palmier en fer forgé. qui rappelle l’échine de quelque chapiteaux hyperboliques, arcs lui passe de nombreuses commandes et En 1925, une partie du jardin a été fantastique dragon. Une tour ronde ornée paraboliques, plafonds à caissons de à laquelle il doit son prestige naissant à sacrifiée pour agrandir la maison. d’un dôme floral, lui-même surmonté de la bois précieux et ferronneries à la Barcelone. Malgré sa jeunesse, il participe croix à quatre branches, se dresse sur Carolines, 24 • 08012 Barcelona composition élaborée, peintures au projet de la Sagrada Família, ce qui cette toiture, où les sculptures-cheminées d’Aleix Clapés, incrustations d’écaille Stations de métro : Fontana et Lesseps (L3) contribue à intensifier son sentiment font penser à de redoutables gardiens Chemins de fer de la Generalitat (FGC). et d’ivoire, mobilier exquis. religieux. Il finira par se consacrer veillant sur la maison. Gares: Gràcia et Plaça Molina Sur la sévère façade de pierre, Autobus : 22, 24, 27, 28, 31, 32, 87, 92 exclusivement et de façon de plus en plus À l’intérieur, le hall, avec son escalier au premier étage, court une véranda Propriété privée. Ne peut être visité absorbante aux problèmes que pose la sinueux et des ouvertures admirablement rectangulaire et verticale avec deux réalisation de cet édifice. Outre les dessinées, reçoit une lumière teintée de grandes ouvertures à arc caténaire entre Cet immeuble, qui a reçu le prix de la monuments ici présentés, Gaudí est bleu par les dégradés du revêtement lesquelles se trouve un grand blason de Ville de Barcelone en 1900, a été construit l’auteur du couvent des sœurs de Sainte- céramique. L’appartement principal, au premier étage, a été décoré par Gaudí, qui a réalisé là quelques-unes de ses Catalogne en fer forgé ; les grillages des portes sont ornés de formes sinueuses. Sur la terrasse se trouvent CASA CALVET de 1898 à 1900 pour une famille d’industriels textiles, les Calvet. Les bureaux du rez-de-chaussée sont Thérèse et de la villa Bellesguard, à Barcelone, ainsi que de plusieurs réalisations à Comillas, à Astorga et à meilleures créations d’intérieur : dix-huit cheminées et ouvertures d’aération aujourd’hui un restaurant. C’est la première León. Il fut aussi chargé de la restauration magnifique cheminée encastrée, portes, aux formes remarquables, dont plusieurs réalisation de l’architecte à s’insérer dans de l’intérieur de la cathédrale de Majorque escaliers et meubles en bois (en partie sont recouvertes du collage de céramique la typologie très codifiée des maisons du ainsi que d’autres constructions mineures. conservés à la Casa Museu Gaudí), (« trencadís ») que Gaudí allait appliquer quartier de l’Eixample. La façade extérieure, Grand décorateur d’intérieurs, il a vitraux, éléments de fer forgé. sur bon nombre de ses réalisations en pierre, est ornée de vérandas, de balcons dessiné, en étroite collaboration avec les ultérieures. et de sculptures. Tout comme le vestibule, excellents artisans de l’époque, tous les Passeig de Gràcia, 43 • 08007 Barcelona Propriété de la Diputació de Barcelona l’escalier et l’ascenseur, elle répond à une éléments qui constituent l’espace Tél. (+34) 934 880 666 - 932 160 306 inspiration résolument baroque. En revanche, www.casabatllo.cat depuis 1945. Classé au patrimoine mondial architectural. Il avait une conception de l’Unesco depuis 1984. la façade intérieure, avec ses balcons et ses organique de la décoration et en intégrait Station de métro : Passeig de Gràcia (L3) vérandas continues, est plus personnelle Renfe gare : Passeig de Gràcia les éléments dans la structure même de la Autobus : 7, 16, 17, 20, 22, 24, 28, 43, 44 Nou de la Rambla, 3-5 • 08001 Barcelona et plus fonctionnelle. Le remarquable construction. Tél. (+34) 933 173 974 mobilier conçu par Gaudí est en grande Déjà admiré et controversé de son Partiellement ouvert partie conservé à la Casa Museu Gaudí. vivant pour l’audace et l’originalité de ses Station de métro : Liceu (L3) solutions novatrices, il a cependant été Autobus : 14, 59, 91, 120 Casp, 48 • 08010 Barcelona Stations de métro : Catalunya (L1 et L3) et relativement oublié, ou du moins passé Urquinaona (L1 et L4) sous silence, pendant un certain temps. Renfe gare: Catalunya Aujourd’hui, il jouit d’une indiscutable Autobus 7, 19, 39, 41, 45, 47, 50, 54, 55, 56, 62, 141 notoriété partout dans le monde. Propriété privée. Ne peut être visité