• Save
Magazine
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Magazine

on

  • 2,599 views

 

Statistics

Views

Total Views
2,599
Slideshare-icon Views on SlideShare
2,475
Embed Views
124

Actions

Likes
1
Downloads
0
Comments
0

4 Embeds 124

http://filleries.blogspot.com 62
http://nextdoorneighbor.wordpress.com 34
http://www.slideshare.net 23
http://mecmode.kazeo.com 5

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Magazine Magazine Document Transcript

    • FabuleuseDossierBelle au naturelCosméto bio, beauté écolo… Alors, c’est quoi la beauté ?Cheveux, mode, beauté…Les essentielsde l’été 2011 1 Juin 2011
    • SommaireEdito ........................................................................................................................................................ 3La beauté en quelques questions............................................................................................................ 5Dossier : la beauté au naturel ................................................................................................................. 7 Faut-il passer au naturel ? ................................................................................................................... 7 Les produits chimiques, c’est le mal. Oui, mais comment les éviter ? ................................................ 9 Découvrir le savon d’Alep.................................................................................................................. 14 Détox capillaire !................................................................................................................................ 16 Huiles essentielles : une introduction ............................................................................................... 18Voilà l’été, voilà l’été… .......................................................................................................................... 20 Garder de beaux cheveux à la plage et/ou au soleil ?....................................................................... 20 Les essentiels de cet été .................................................................................................................... 23Photo en couverture : D. Sharon Pruitt en licence Creative Commons
    • Edito Il était une fois six filles superbes qui avaient décidé d’écrire leur blog. Mais on les avait cantonnées dans des rôles de vendues au Grand Capital, futiles et sans opinion. Alors moi, Camille, je les ai sorties de ce cauchemar pourleur faire écrire un magazine. Un magazine différent, avec des recettes de beauté testées etapprouvées pour tous les budgets, zéro pub, mais du talent et des idées. Elles m’ont donnél’autorisation de reprendre leurs meilleurs articles pour un dossier bien ficelé sur la beauté aunaturel, pour que la cosméto respectueuse de l’environnement ET de notre peau ne soit pasqu’un argument marketing.Certaines ont même écrit pour vous des articles exclusifs : retrouvez les réflexions de sur labeauté (la vraie, pas celle qu’on nous vend).Ce magazine, vous pouvez l’envoyer à vos copines, l’imprimer pour lire en vacances ouencore dans une salle d’attente : c’est le meilleur des blogs à emporter !Nos drôles de blogueuses pour ce numéro sont :  La fée du Lac  Smooth  Vanity Queen  La fille d’à côté  Girly et Glossy  Ava 3
    • 4
    • La beauté en quelques questionsC’est quoi la beauté ? C’est quoi être belle ? Est-ce que cela signifie qu’il faut répondre à uncertains nombres de critères ? Non, bien sûr parce que tout le monde vous le dira : la beautéc’est subjectif. Proposez un nom, il y aura toujours quelqu’un pour vous dire que non « pasassez ceci, trop cela ». Ca fonctionne pour la voisine du 4ème comme pour Monica Bellucciou Nicole Kidman. Si, si.Alors c’est quoi la beauté ?Ressembler à un mannequin de défilé ? Ce qui équivaut à dire qu’il faudrait mesurer 1m75minimum et peser 42 kilos ? Autant dire que c’est impossible pour la plupart d’entre nous.Déjà parce qu’on aura beau faire, on ne grandira pas au-delà de ce pour quoi notre codegénétique nous a programmées. Ensuite, parce que tout le monde n’a pas une morphologiequi lui permettrait même en s’affamant au quotidien, de devenir un poids plume. D’ailleurs, ily a 15 ans, Body Shop avait lancé une campagne de pub « 8 femmes dans le monde sont destop models, 3 milliards nen sont pas ». Ces 3 milliards, c’est vous et moi. Est-ce qu’être belle nécessite d’être blonde ? Avec des cheveux longs et lisses ? J’ai les cheveux longs, plutôt blonds et presque raides. Et pourquoi je suis tentée aujourd’hui de céder à l’appel du lissage brésilien ? Pour moi vraiment parce que ça ME plait ou pour essayer de ressembler à une image de magazine ? Et demain, ce sera quoi ? Le Botox en injection, les prothèses mammaires, la liposuccion ? Est-ce que la beauté requiert d’être maquillée, épilée, manucurée, enduite de crèmes de soin ? Non, parce que déjà tout ça ne remplacera pas unmode de vie « sain ». On ne peut pas s’empiffrer de cochonneries, dormir 2 heures par nuitet croire qu’une crème rattrapera tout ça. S’il est évident que le soin que l’on apporte à soi-même est important, ça ne fait pas tout. L’important n’étant pas de coller à la tendance à toutprix, ou d’aller à son encontre, selon où l’on se positionne, mais de faire ce qui nous convientà nous, à notre mode de vie. 5
    • Non : ce qui rend belle, c’est de SE SENTIR BELLE. Etre épanouie, sereine, en accord avecsoi-même et avec ses choix. Que l’on soit grande ou petite, maigre, mince, forte, ronde ougrosse, brune, blonde, rousse ou grisonnante, tout ça n’a pas d’importance !Etre belle c’est être soi. Et même si j’ai longtemps cru que la beauté intérieure était un trucinventé par les moches, je réalise aujourd’hui que non, être belle c’est être bien !Plus qu’un article beauté, un article société exclusif d’une fée, s’il vous plaît 6
    • Dossier : la beauté au naturelFaut-il passer au naturel ?La nature attitude, cest dans lair du temps. Forcément, on nous cause cancer,dérèglements hormonaux et endocriniens, allergies... donc on flippe et on se dit quun petitretour aux sources serait opportun. Dailleurs, les marques lont bien compris et mettentsouvent en avant le 1% dingrédient naturel contenu dans le produit.Et puis y a la nature et les animaux, mis à mal par notre consommation de cosmétiquesissus dindustries polluantes.Mais là nest pas la source de mes questionnements. En tant que consuméristeirresponsable et égocentrique, je me demande tout simplement si certains produits naturelsne seraient pas plus efficaces que leurs homologues.Un peu au hasard, et sans rechercher la nature ou le bio, je suis tombée sur divers produitsnaturels qui mont franchement convaincue.Les capillairesTout a commencé quand jai voulu arrêter les silicones dans les produits pour cheveux. Jaidécouvert la gamme Jessicurl qui coûte un avant-bras quand même, mais commeauparavant, je donnais ledit avant-bras à Davines, John Frieda ou René Furterer, ça nechange pas ma vie. Par contre le produit, lui, la changée. On sent réellement quil y a desactifs (des huiles, des beurres) qui soignent les cheveux, tout en se rinçant hyper facilement,ça sent la lavande, le citron ou le karité, et il y a une vraie action sur la durée (jai le cheveusain et qui brille). Pour moi, force est de constater que les produits naturels pour les cheveuxsont mille fois plus efficaces que des produits bourrés de silicones et autres agents detexture qui ne servent quà faire mousser le produit ou le rendre blanc nacré parce que cestplus joli. Létape suivante est de fabriquer mes propres shampoings... En attendant, jai 7
    • acheté le shampoing, le masque, le spray pour cheveux mouillés et le spray anti-frisottis dela gamme, et je les conseille à quiconque à des problèmes de moutonnage.Les baumes à lèvres Complètement par hasard, jai acheté, un jour, un baume à lèvres de chez Plante System (le moment où la pharmacienne va chercher les médicaments dans la réserve et où tu sais que tu vas finir par acheter lun des produits en exposition à la caisse...). Depuis, cest le seul baume que jutilise (en alternance avec Lush, qui est naturel aussi), et chaque fois que jen essaie un autre, je trouve que ça hydrate 1h puis rien. Là encore, le baume aux actifs naturels a une action plus profonde et plus durable.Le nettoyageCet hiver, je suis tombée amoureuse de la gamme Saisona, et particulièrement du LaitVelours Démaquillant. Je nai pas encore testé mon huile maison, donc je ne vais pas diretrop vite que cest génial, mais jy crois.Les mainsDepuis plusieurs mois, jai les mains toutes sèches et rugueuses, et jai essayé pas mal decrèmes, mais jai toujours cette impression quelles ne font que déposer un film autour de lapeau, sans la nourrir vraiment. En même temps, quand je regarde la composition de macrème pour les mains Rêve de Miel de Nuxe et que je vois le Dimethicone en troisièmeposition, je comprends mieux (les silicones, ce nest pas le diable, hein, simplement, ce nestpas réparateur ou nourrissant à ma connaissance). Le miel, revendiqué sur le tube, se situeen dixième place dans la liste des ingrédients. Je commence à penser que je ferais mieuxdacheter une crème composée dactifs naturels, dont la texture sera peut-être moinsagréable et lodeur moins fleurie (quoique), mais qui sera réellement efficace pour nourrir.Une interrogation essentielle de Smooth initialement publiée sur Smootheries 8
    • Les produits chimiques, c’estle mal. Oui, mais comment leséviter ?On entend beaucoup parler des produits chimiques dangereux en cosmétiques :perturbateurs endocriniens, silicones et autres allergènes. Mais finalement on ne sait pastoujours pourquoi ils sont dangereux ni comment les reconnaitre dans les listes d’ingrédients.Voici donc de quoi comprendre les conséquences de ces produits et comment lesdébusquer !Les perturbateurs endocriniens Derrière ce nom médical se cachent des produits qui engendrent des modifications hormonales, c’est eux qui causent les pubertés précoces chez les jeunes filles par exemple. Ils peuvent perturber la croissance, la fertilité, voire augmenter les chances d’avoir certains cancers tels que le sein, la prostate ou les testicules. Les alkylphénols : vous en avez entenduparler, ils sont concernés par le projet de loi proposé récemment par le député YvanLachaud concernant l’interdiction des parabènes et autres produits. Ils sont utilisés encosmétique comme agents émulsifiants, ils permettent de mélanger des produits quihabituellement sont insolubles l’un dans l’autre (huile et eau par exemple). Ils ressemblentbeaucoup aux hormones féminines œstrogènes (mais n’en sont pas) et induisent le corps enerreur. Ils perturbent la qualité du sperme, voire atteignent l’ADNLes ingrédients à chercher : propylphénol, amylphénol, heptylphénol, octylphénol,le nonylphénol, dodécylphénol, méthylphénols (ou crésol) et éthylpénols (ou xylénol). 9
    • Le BHT (butylhydroxytoluène) : c’est un antioxydant utilisé dans les soins, les rouges àlèvres, les bases de maquillages. Il est cancérigène s’il est ingéré à hautes doses, c’estpourquoi il est interdit dans l’alimentation, mais il est toujours autorisé en cosmétiques,comme le BHA (butylhydroxyanisole).Les parabènes : Bien connus et sur le devant de la scène depuis quelques années. Ils sontutilisés comme conservateurs en cosmétiques, en fait on en trouve dans tous les produits dela salle de bain soins, maquillage, savons, shampoings, etc) et même dans l’alimentation. Ilsont la particularité de pouvoir être synthétisés par le corps (vous les mettez sur la peau et onles retrouve dans le corps) et c’est à partir de cela que la polémique a commencé : on en atrouvé dans des tumeurs du sein. Le produit n’est actuellement par reconnu commecancérigène pour l’homme, seulement pour le rat, mais il est assez suspecté.Les ingrédients à chercher : butylparaben, isobutylparaben, ethylparaben,propylparaben, isopropylparaben, et methylparaben (qui peut par contre être trouvénaturellement dans les myrtilles).Le triclocarban ou TCC : C’est un antifongique et un antibactérien utilisé surtout dans lessavons et les antibactériens. Celui-ci perturbe les hormones mâles, il augmente laconcentration en testostérone. Ce n’est pas problématique que pour les hommes dans lamesure où les filles aussi en sécrètent.Le triclosan : C’est aussi un antifongique et un antibactérien, on l’utilise dans les savons, lesdéodorants, les dentifrices, les soins ; et également dans nombre de produits deconsommation courante qu’on imprègne de triclosan pour éviter les bactéries. Il est suspectéde bloquer la fabrication des œstrogènes. Pour note, les crèmes de la dernière gammeSephora sont garanties sans triclosan. 10
    • Les silicones Les silicones : on les connait toutes depuis quelques année et on regrette leur présence dans la plupart des produits capillaires mais on ne sait pas forcément où les trouver. Vous les trouverez dans les produits qui promettent démêlage facile, fini soyeux/mat/doux/poudré, lissage, produits matifiants.Ce qui est ennuyeux avec eux pour nous c’est que s’ils remplissent parfaitement leursfonctions, ils gainent le cheveu d’une couche de silicone qui ne part pas facilement et quiempêche les autres soins de pénétrer. L’eau ne les enlève pas, et les shampoings (surtouts’ils en rajoutent une couche !) mettent du temps à s’en débarrasser. Pour la peau c’est unpoil moins ennuyeux puisqu’ils s’accrochent aux cellules mortes que l’on élimine augommage, mais les effets occlusifs sont quand même là. De plus ils peuvent s’oxyder ourancir, ce qui n’est pas du meilleur effet !Ils sont mauvais pour l’environnement puisque quand ils sont éliminés ils restent dans l’eau.Cette eau n’en devient pas pour autant toxique mais elle est polluée.Quels produits chercher : généralement les termes qui finissent en –one ou en –ane.Dimethicone, cyclopentasiloxane, cyclohexasiloxane, cyclomethicone, dimethiconoltrimethicone.Quelques marques qui garantissent leur shampoings sans silicones :Les produits Eleanor Greyl sons garantis sans silicone, les produits Dop (GS), Garnier UltraDoux (GS), Klorane (Pharmacies et Parapharmacies), Herbal Essence (mais je nen ai pasvu dans mes GS depuis un moment), Cadum (GS), Lush (bien sûr !). Notez que certainesmarques de distributeurs sont maintenant également produites sans silicones. Et le silicone végétal ? Parfois maintenant on trouve la mention « silicone végétal », qu’en est-il ? Ce type de silicone est en fait extrait d’une algue rouge et il s’appelle en réalité le mucilage ou gel de 11
    • carraghénane. On le compare au silicone car les résultats sont similaires, mais les effetsindésirables eux n’y sont pas, il n’est pas du tout occlusif et se dissout dans l’eau. Aucontraire, ils sont riches en minéraux tels que le zinc, le magnésium, le calcium et lemanganèse. Pour celles qui connaissent, on extrait de cette algue des produits gélifiantsutilisés aussi en cuisine, comme la gomme de carraghénane ou l’agar-agar.Les allergènes et les produits sensibilisants On entend beaucoup de choses sur les allergènes, mais on oublie l’essentiel : ils sont présents naturellement dans nombre de produits ! Il faut donc différencier les allergènes synthétiques que l’on peut aussi trouver à l’état naturel, et ceux qui ne sont que fabriqués. La plupart du temps ces produits sont des parfums, on les trouve sous le nom de parfum ou fragrance dans les compositions. Voici une petite liste qui vous permettra d’en reconnaitre certains.Les allergènes synthétiques que l’on trouve aussi dans la nature :- Anise alcool : extrait naturel de miel et tomate- benzyl acetate et benzyl salicylate : c’est un parfum banane et un parfum « solaire ».Absolu de jasmin.- Bezyl alcool : extrait de l’abricot, l’amande, la pomme, la banane, le cassis et la mure- Cinnamal : extrait naturel de cannelle- Citral : extrait naturel de Pamplemousse, Orange, Abricot, Cassis, Raisin, Kiwi, Mangue,Gingembre, Melon, Prune, Framboise, Rose- Citronellol : extrait de rose, Pomme, Abricot, Cassis, Mûre, Myrtilles, Orange, Fruits dela Passion, Pêche, Rose- Coumarin : extrait de fêve tonka- Eugénol : extrait naturel du clou de girofle- Farnesol : extrait naturel de rose 12
    • - Géraniol : extrait de Pomme, Abricot, Airelles Noires, Cassis, Mûre, Coriandre,Gingembre, Muscade, Thym, Géranium, Rose, Ylang-Ylang- Isoeugénol : extrait naturel d’ylang-ylang- Lanolin : extrait de la graisse de laine (oui je sais, c’est un peu bizarre)- Linalool : extrait de Bois de Rose (80%), Lavande (30%), Lavandin (30%), Banane,Mûre, Haricot, Myrtille, Pomme, Abricot, Artichaut, Thym, Rose, Palmarosa, Ylan-Ylang- Linalyl acetate : extrait des huiles essentielles de lavande et de lavandin- Phenylethyl alcool : extrait de l’huile essentielle de rose et l’absolu de roseIl faut savoir que tout allergène ne va pas vous déclencher d’allergie (sinon interdictiond’utiliser des huiles essentielles !), mais qu’ils peuvent à forte dose être irritants et nocifs. Les produits sensibilisant sont des produits qui vont vous irriter, créer des rougeurs ou une grande sensibilité (d’où leur nom, hum). Les plus fréquents sont les huiles essentielles utilisées pures – c’est déconseillé ! on trouve aussi les produits très asséchants (comme l’argile) sur une peau trop sèche. Parmi ceux que vous pouvez trouver dans les compositionscosmétiques on a :Propylene glycol : c’est un humectant et un solvant mais il chauffe au contact de la peau.Sodium laureth sulfate : très connu c’est un agent nettoyant/moussant qui est irritant etdesséchant à haute dose.Triethanolamine : c’est un ajusteur de pH, sensibilisant.Un article de Vanity Queen initialement publié sur Miroir oh mon miroir 13
    • Découvrir le savon d’Alep Quand j’étais ado (boutonneuse et ingrate pour encore plus de plaisir) j’avais de l’eczéma au niveau des poignets et derrière les genoux. Je me souviens que mon dermatologue m’avait conseillé d’utiliser du savon d’Alep pour calmer et soulager ma peau. Seulement du haut de mes 15 ans, lesavon d’Alep je m’en contrefichée. Heureusement pour moi, mon eczéma s’en est allé aussivite qu’il était arrivé.Seulement, curieuse comme je suis, j’ai eu envie il y a quelques jours de me pencher sur lefameux savon d’Alep. Parce que finalement, si ça pouvait soulager mon eczéma, ça doitpouvoir faire du bien à ma peau au quotidien non ?Alors le savon d’Alep késako ? Comme son nom l’indique, le savon d’Alep vient de la villed’Alep, en Syrie. Je vous ferais grâce de vous ressortir mes cours de licence d’Histoire surles plaques tournantes du marché du savon mais le savon d’Alep c’est un peu l’ancêtre detous les savons durs, même le savon de Marseille. Une sacrée descendance généalogiquedonc !Le savon d’Alep, il y a quoi d’dans ? Et bien pas grand chose ma petite dame. De l’huiled’olive et de l’huile de baie de laurier, de l’eau et de la soude qui s’évapore lorsque le savonsèche et c’est tout ! En plein dans ma période « je veux du bio, du naturel, de l’écolo » c’estjuste parfait. Le test Commençons par faire halte aux préjugés : non, le savon d’Alep ça ne pue pas. Bien entendu, ça ne sent pas aussi bon que certains gels douches que l’on trouve dans le commerce. Mais le savon d’alep vous fait sentir le propre et c’est franchement 14
    • agréable. Cela étant dit, un savon doit principalement servir à nous laver et pas à nous fairesentir bon n’est ce pas ? Et puis l’odeur que le savon laisse sur la peau n’est bien entendupas la même que si vous allez coller vos narines au savon.Je sais aussi que certaines d’entre vous ont vécu des aventures pas super chouettes avecdes savons d’alep qui coulaient. De ce côté-là, rien à signaler avec ceux de la marqueAlépia. Il faut bien entendu le ranger dans un petit porte-savon mais ils ne méritent pas d’êtreenfermés dans un tupperware lui-même enveloppé dans du papier journal, lui-mêmeblablabla (applaudissons tous ensemble la fin de cette phrase.)Ce que j’en retiens de positif : Le savon d’alep, c’est beau. Il y a dans le savon un dégradé de couleurs, on a l’impression d’avoir affaire à un savon qui a traversé les siècles (et c’est un peu le cas d’ailleurs). Le tampon du maître savonnier qui a fait votre savon donne encore plus de charme à la bête. Du côté de ma peau, je constate une nette amélioration. On peut déjà noter que je n’ai fais aucune réaction allergique alors que ma peau est plus que très douilette. Elle n’est pas asséchée et pas de gratouilles après la douche. Le vrai sauveur des peaux sensibles. Si ces petits savons vous intéressent, je vous invite donc sur lesite d’Alépia. Il y a un choix énormes et tout est expliqué pour vous aider à choisir le savon leplus adapté à votre peau. Des petits prix pour un savon qui dure longtemps : un vraiinvestissement pour votre peau. Et aussi un peu pour l’écologie.La fille d’à côté a testé pour vous le savon d’Alep sur son blog Next door neighbor 15
    • Détox capillaire ! Après avoir passé un super moment à Ethnicia et surtout avoir récupéré des cheveux décents, jai décidé dentamer une détox capillaire. Pour cela, jai pris des shampoing avec 0 silicones, 0 sulfate (ce qui fait mousser le shampooing), à base de produits naturels si possible, et des soins bio ou naturels au maximum.Pour cela jutilise 3 shampooings en alternance :-Un shampoing Lavera au lait damande dont javais déjà parler sur mon blog ici.-Un shampoing Phyto Kératine, très bien pour hydrater les cheveux et réparer les pointes.-Un shampoing Logona à la levure de bière mais jen suis moins fan car je trouve quildessèche les cheveux.Jutilise toujours le même après-shampoing, le phytokeratine que je laisse poser une minute.Et avant chaque shampoing japplique de lhuile de Monoï sur les pointes ou de lhuilesublimante de Monoprix à base dhuile dargan (découvert grâce à Camille ici), que je laisseposer 20 min ou 1 nuit selon le moment où je vais faire mon shampoing. Et avant chaqueshampoing je masse mon cuir chevelu pendant au moins 4-5min, on faisant de légersmouvements circulaires avec le bout des doigts (pas les ongles pour pas exciter les glandessébacées).Il faut savoir quil faut 8 shampoings pour détoxifier le cheveu (lu dans Be, il y a 3 semaines),cest à dire lui enlever les résidus de silicones et autres. Donc moi jen suis à largement àplus de 8, et je constate que mes cheveux sont plus brillants et sains, et surtout que je peuxespacer les shampoings.Que du bon quoi ! 16
    • Récap de lordonnance capillaire:  Un bon shampoing adapté à son cuir chevelu sans silicone, ni sulfate  Un bon après-shampoing  Un bain dhuile avant chaque shampoing pour les cheveux secs, ou 1 fois par semaine pour les cheveux gras  Bien coiffer tous les jours avec une brosse en poils de sangliers pour ne pas abîmer les cheveux  Et masser son cuir chevelu, ça fait du bien et ça stimule la circulation. Et voilà, de quoi avoir une crinière de rêve avant lété. On peut aussi ajouter une cure de compléments alimentaires, si on perd beaucoup ces cheveux et pour les fortifier, moi en ce moment je prends Optima pour des ongles forts et des cheveux sains, mais ça ne fait pas assez de temps pour que je puisse vous dire les résultats, je vous tiendrai au courant.La détox capillaire a été expérimentée par Girly et Glossy 17
    • Huiles essentielles : uneintroductionSi vous aussi, vous êtes en admiration devant les blogs des cosméteuses qui réalisent elles-mêmes leur « shampoing qui fait tout sauf la cuisine » (et encore, possible qu’il soitcomestible), mais que vous ne comprenez rien aux recettes (C’est quoi, un hydrolat ? Oùest-ce que je trouve de l’acide séta… Séatri… Truc ?), ou que vu vos maigres compétencesen cuisine, vous n’êtes pas sûre de vouloir appliquer votre tambouille sur votre peau…Rassurez-vous ! Il y a des façons plus simples de profiter des bienfaits des produits naturels,sans transformer sa cuisine en labo et sans investir une fortune dans une centaine d’huilesessentielles.Avertissements de base  Certaines huiles essentielles sont déconseillées aux femmes enceintes. Ne les utilisez pas sans demander l’avis d’un spécialiste  Certaines huiles essentielles sont sensibles au soleil. Conservez-les à l’abri de la lumière et éviter de vous exposer au soleil lorsque vous en appliquez sur votre peau.  Appliquez une goutte d’huile essentielle diluée dans un peu d’huile au creux de votre coude pour vérifier que vous ne faites pas de réaction allergique.Les bases neutres sont vos amiesPlus simple que réaliser vous-même votre shampoing ingrédient par ingrédient, vous pouvezinvestir dans une base toute faite ! Ne vous laissez pas effrayer par le nom de la gamme« expert » de la marque Puressentiel (qu’on trouve assez facilement en parapharmacie) : sivous ne vous lancez pas dans un mélange compliqué, utiliser leurs bases neutres est un jeud’enfant !Exemple : la base pour le bain. Vous savez peut-être que les huiles essentielles, commetoute huile qui se respecte, ne sont pas solubles dans l’eau. Vous avez donc besoin d’unebase dans laquelle vous diluerez vos huiles avant de les verser dans votre baignoire. Utilisezle bouchon comme verre doseur et remplissez-le de base pour le bain, plutôt que dedéverser les huiles essentielles directement dans le flacon. Ainsi, non seulement votremélange se conservera mieux, mais en plus, vous pourrez utiliser votre base pour diversesoccasions : un bain relaxant une semaine, un bain dynamisant la semaine suivante… 18
    • Dans le bouchon, versez quelques gouttes d’huiles essentielles (suivez les instructions sur leflacon pour le dosage) : pour un bain relaxant, lavande, camomille… (Personnellement,j’adore le néroli, mais c’est une huile essentielle assez chère. La fleur d’oranger est uncompromis un peu moins coûteux et tout aussi ravissant pour les sens).Truc en plus : ajoutez du lait en poudre et votre bain devient adoucissant, Cléopâtre-style.Cela fonctionne aussi avec une huile de massage : l’huile d’amande douce se trouve trèsfacilement dans le commerce, l’huile de jojoba ou l’huile d’argan sont des valeurs sûres pourhydrater la peau ou les cheveux, l’huile de noisette s’utilise bien pour le visage et peut mêmeêtre utilisée pour les peaux grasses…Quelques utilisations simplesInvestissez dans un brûle-parfum, versez 2 ou 3 gouttes d’huiles essentielles dans un peud’eau et allumez : non seulement vous parfumez votre home sweet home, mais vousbénéficiez des vertus de l’aromathérapie ! Santal, ylang-ylang ou patchouli dans la chambre,et je vous garantis des nuits dont Chéri et vous vous souviendrez. Si au contraire, voussouhaiteriez que Chéri préfère les bras de Morphée aux vôtres, deux gouttes d’huileessentielle de lavande ou de camomille sur un mouchoir glissé sous l’oreiller, et il dormirasur ses deux oreilles.Pour aller plus loinJe recommande la lecture de « Huiles essentielles, mode d’emploi » par NerysPurchon. Les huiles essentielles expliquées de façon ludique, des recettes simples etutiles pour toutes sortes de situations (à la maison, pour vos soins de beauté, pourvotre santé ou votre moral…), pour la modique somme de 7,90 € aux éditionsMarabout !Un article de Camille. 19
    • Voilà l’été, voilà l’été…Garder de beaux cheveux à laplage et/ou au soleil ? L’été approche et les rayonnements solaires deviennent plus intenses. Certaines d’entre vous prévoient peut-être de partir quelques journées à la plage, de se baigner dans la mer, ou à la piscine, ou bien passent plus de temps à l’extérieur. J’écris cet article afin de vous donner d’avance les bonnesastuces pour conserver de beaux cheveux et éviter de les abîmer. Depuis que je prends cesprécautions, j’ai même l’impression que ma chevelure apprécie les vacances ! C’est unepériode de soins intensifs, qui donne des résultats encourageants.Pourquoi de telles précautions ?Le soleil projette une lumière intense, chargée de rayons Ultra-violets.Brulants, ils attaquent la kératine des cheveux. Par la destruction de ses pigments, il s’ensuit un éclaircissement progressif. Les conséquences, par contre, se révèlent moinsesthétiques. Aspect paille, rêche, sèche, sujette aux nœuds, fourchue, la fibre capillaire, nonprotégée, s’abime irrémédiablement, à cause de la déshydratation.En outre, une trop longue exposition irrite le cuir chevelu, provoque des pellicules et desdémangeaisons. Les acides gras contenus dans le sébum ne s’évacuent plus correctement.Les racines ne sont plus assez irriguées : les cheveux s’affinent alors, et leur chute devientplus importante, au bout de quelques semaines. 20
    • Il est également inutile de citer les méfaits du sel, du sable, de l’eau chlorée, et de la brisemarine, si souhaite laisser ses cheveux pousser, et que l’on ne prévoit pas de soins adaptés.Quelques soins de base, simples, permettent de limiter les dégâts :- Il faut, si possible, éviter les heures d’exposition les plus intenses : 12h- 15h.- Il existe cependant plusieurs moyens de se protéger : chapeaux, foulards…- Il est impératif, après chaque baignades, de rincer ses cheveux à l’eau claire, voirede faire un léger shampoing, afin de les nettoyer.- On peut réaliser des massages du cuir chevelu, afin d’oxygéner ce dernier, etd’assurer une circulation sanguine (et ainsi, des cheveux nourris, vitalités), optimale.Mais, vous pouvez profiter de cette période pour fortifier et embellir véritablement voscheveux (et pas seulement les sauver)...Comment se préserver ?Afin de prévenir les effets néfastes des rayons UV, il existe des sprays spécialisés quicouvrent la chevelure d’un voile protecteur. Depuis deux ans, j’utilise celui de la gammePhyto Plage, Voile capillaire (voir mon article), dont les résultats s’avèrent satisfaisants. Lacomposition n’est pas irréprochable, malheureusement, mais il contient un filtre anti-UV queje ne sais guère extraire, et incorporer à mes recettes maisons. Il est composé d’huilesvégétales qui nourrissent également les cheveux. Son odeur, délicieuse, rappelle ensuite lesvacances. J’en parle beaucoup car c’est une alternative simple et facile à obtenir. Un spraydure trois ans, à raison de centaines d’utilisations, sans lésiner. Au quotidien, certaineschevelures volumineuses, d’après les témoignages, le gardent environ trois mois.A moins que vous ne puissiez fabriquer cette lotion vous-même, il est ainsi conseillé d’utiliserun produit semblable, car l’huile de jojoba (qui contient un filtre solaire) n’est pas suffisante.Méfiez-vous des huiles végétales au soleil !On ne les applique pas avant de sortir, ou d’aller à la plage, même si leur présence, dansl’eau, crée un film protecteur nourrissant. Au soleil, elles auront un effet « loupe »impitoyable qui va décolorer fortement, et abîmer sérieusement vos cheveux.En revanche, elles sont vos meilleures alliées, après, le soir, ou la nuit, en masqueprotecteur, pour nourrir la fibre capillaire, abîmée par une journée intense. 21
    • Quand je suis à l’océan, j’aime me baigner entièrement. Sel, sable, soleil... Mes cheveuxsubissent tous les maux. Et pourtant, à la fin de la semaine, ils apparaîssent plus brillants etplus doux que jamais.Voici ma technique pour garder une jolie chevelure :* Sur la plage, avant et après, je vaporise du spray protecteur.* Pour aller dans l’eau, j’attache mes cheveux en un chignon serré ou une tresse.* Je veille à les conserver toujours humides, tant que je ne peux les rincer à l’eauclaire.* Dès que je rentre, je fais un shampoing très doux, dilué dans de l’eau.* J’applique mon après-shampoing habituel ou un masque qui se rince facilement. Jele laisse poser minimum 15 minutes.* Je laisse mes cheveux sécher naturellement, à l’air libre.* J’applique ensuite, avant de m’endormir, une huile végétale, des racines aupointes, de manière très légère, juste pour enrober la fibre capillaire. Je verse unepetite quantité d’huile dans ma main, je frotte mes paumes l’une contre l’autre, et jeles essuie dans mes cheveux en insistant sur les zones les plus sèches.Le lendemain, en général, les cheveux ont tout absorbés et sont « secs », normaux !* Si ce n’est pas le cas, je fais un rapide shampoing pour enlever l’excédant, jevaporise à nouveau du spray (sur cheveux mouillés ou non) si je vais à la plage.* Au bout de trois jours, au lieu de l’huile végétale, j’applique un masque complet,toute la nuit. (Voici un exemple de recette, que l’on peut préparer à l’avance et mettredans un petit flacon, facile à emporter.)En général, j’emporte l’huile d’argan, très nourrissante. Cette année, je prendrais un macérâthuileux de monoï dans ma valise, ainsi ce que le petit masque précédemment cité.N’hésitez pas à adapter la recette selon vos préférences, concernant les huiles végétales.Toutes, ou presque, contiennent des propriétés nutritives bénéfiques, efficaces sur la naturede ses cheveux.En espérant que ces conseils vous aident à passer de bonnes vacances !Des secrets prodigués par Ava ! 22
    • Les essentiels de cet étéLes indispensables pour avoir du soleil dans la tête, si on ne le trouve pas dans le ciel.Une playlist qui sent les vacancesPour écouter dans le bus ou la voiture qui tamène au bureau alors quil fait un tempssuperbe. Bonus : tu prends la chanson qui te file la pêche et que tu ne te lasses pasdécouter, et tu te la mets en sonnerie de portable. Moi lété, jécoute... Les Beach Boys.Ouais, moques-toi si tu veux, mais tu écoutes quoi, toi ?Une paire de lunettes de soleil Une qui protège les yeux que tu sois à la plage, à la montagne ou sur la terrasse de ta cantine habituelle à la pause déj. Et classe avec ça. Tu oublies les lunettes "mouche" quon te propose partout, parce que soyons franches, ça va (réellement) à très peu de monde, et surtout, tu ne les assumeras pas dans 20 ans quand tumontreras tes photos de vacances aux générations futures. Tu choisis une paire de lunettesselon la forme de ton visage. Moi, jai investi dans une paire de Wayfarers chez Rayban :avec le plus bête des t-shirts et mon bon vieux jean, je préserve les derniers dixièmes qui mereste, et je suis la femme la plus classe du monde.Une bonne protection solaireMoi je fais confiance à Avène. Mais si tu nes pas allergique au soleil et que tu ne pars pasen villégiature dans le désert du Sahara, tu nes pas obligée de me suivre sur lindice 50 dèsle mois davril, hein. Au fait : si, on peut aussi prendre un coup de soleil sur les lèvres. Et oui,ça fait VRAIMENT mal.Un parfum fruitéMoi jai opté pour Limpératrice, de D&G. Bien sûr, tu le vaporises à un endroit où il ne risquepas de croiser un rayon de soleil, sinon bonjour les taches sur la peau. 23
    • Au moins deux livresUn gros, type saga ou roman-fleuve, pour tous les moments de détente sur le sable, dans lejardin ou sur la terrasse, et un léger à emporter dans lavion ou dans le train.Un vernis flashy Un orteil, cest moche, basiquement, on est daccord. Alors quun petit pied aux ongles corail ou bleu océan, tout de suite, cest sexy. Je recommande la marque Color Club chez Adnails Manucure : plein de couleurs et une tenue raisonnable pour un tout petit prix !Un t-shirt de ton groupe préféréA porter avec une veste de tailleur à la Lorelai Gilmore ou avec une veste en jean, pourbosser décontracté, faire tes courses ou encore ne pas te laver pendant 3 jours au festivalde ton choix. Si en plus tu es célibataire, ça te fait un sujet de conversation tout trouvé avecun chic type dont tu sais davance quil a de bons goûts musicaux. Où le trouver ? SurCharmandising. Le t-shirt en tout cas, le chic type, cest ton affaire ! Un cocktail à siroter Façon signature, comme le Cosmopolitan dans Sex & the City, ou la vodka martini de James Bond. Cest encore mieux si tu sais le préparer toi-même pour le proposer nonchalamment à tes invités : "Je peux toffrir un Sex on the Beach ?" 24
    • Un petit sac, coloré lui aussiCar oui, tout changement de saison peut être prétexte à un changement de sac. Dedans, onmet la crème solaire, la paire de lunettes, les clés et le portefeuille... Et une petite gourde ouun tumbler (cest à dire une sorte de mug à emporter, avec un couvercle pour que rien neséchappe quand tu bois en marchant), pour shydrater. Il y a lembarras du choix chezMaxicoffee ou Delamaison. En plus cest écolo : tu produis moins de déchets et tu nebouleverses pas tes hormones en buvant de leau dune bouteille en plastique.Un joli foulardPour attacher ses cheveux, se protéger du vent sil fait moins beau que prévu, protéger satête du soleil qui tape fort...Un article initialement publié sur Filleries 25