Your SlideShare is downloading. ×
Quels enjeux pour la veille de demain ?
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Quels enjeux pour la veille de demain ?

3,288
views

Published on

Présentation réalisée pour l'AFCCI. …

Présentation réalisée pour l'AFCCI.

Plus d'infos sur : caddereputation.over-blog.com

Published in: Business

0 Comments
6 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
3,288
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
3
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
6
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Quels enjeux de la veille de demain ? Camille Alloing 2012
  • 2. Un exercice prospectif ? Plutôt une identification de tendances La veille d’un point de vue métier La veille sous l’emprise des TIC : de nombreux questionnements Livre blanc : Quels outils de veille pour demain (ICOMTEC)
  • 3. Premiers constats Aujourd’hui : veille est synonyme de web, réseaux de réseaux socionumériques, sources d’identité numérique… Si le web n’est pas une fin en soi, il impacte profondément les pratiques de veille Un défi mais aussi un levier pour les métiers de la veille
  • 4. La veille est déjà un ensemble de compétences… difficilement maitrisables Définition stratégique de la veille Pratique des outils payants ou gratuits Méthodes d’analyses (sémantiques par exemple) Communication des résultats Gestion documentaire Cartographie et théorie des graphs Mind mapping Droit de l’information Qualités humaines : curiosité, éthique, etc. …
  • 5. Le web transforme la veille en compétence nécessaire… Pour les community managers Pour les communicant Pour les marketers Pour les enseignants et les chercheurs Pour les journalistes Pour les citoyens en général
  • 6. Une recherche « en bulles » pour satisfaire les nouveaux utilisateurs Des résultats de plus en plus personnalisés Des réponses plutôt que des résultats Voire bientôt la réponse avant la question ? Plusieurs problématiques :  Quelle pondération ?  Quels filtres ?
  • 7. De moins en moins de maîtrise sur l’outilSource : Olivier Ertzcheid, http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2011/12/sanctuarisation-du-search-.html
  • 8. De moins en moins de maîtrise sur l’outil
  • 9. Une dépendance de plus en plus forte aux API Pas de collecte sans accès aux API des plates-formes Mais ces plates-formes décident d’elles-mêmes ce qu’elles souhaitent partager ou non Plusieurs problématiques :  Quelle exactitude des résultats ?  Comment intégrer ce que l’on ne connait pas ?  Quelles solutions alternatives ?
  • 10. Une dépendance de plus en plus forte aux API
  • 11. Vers une hégémonie des Big Data ? Le web produit de nombreuses données : sur les utilisateurs, les informations qui y circulent, etc. Utiliser ces grands volumes de données est un des enjeux de la veille Et ce pour : cartographier les échanges, obtenir une vision globale d’un phénomène…
  • 12. Les Big Data : mais… L’utilisation des Big Data n’a pas de valeur en soi sans questionnement Leur collecte est dépendante de nombreux biais Elles n’offrent pas la représentativité (comme les sondages) Seul le veilleur et le contexte leur donnent du sens
  • 13. Récapitulons La veille devient une pratique accessible à tous par le web Les outils se basent de plus en plus sur la recommandation La veille est dépendante de ces outils et de leurs API L’analyse et la visualisation des grands jeux de données comme tendance forte Question : comment intégrer cela au mieux ?
  • 14. Du management de et en réseaux Réseaux internes à l’organisation Réseaux de partenaires Réseaux de sources Mais aussi management de la mémoire de l’organisation, de la qualité de l’information ou encore de la communication
  • 15. D’une écoute passive à la gestion de « filtres humains » S’appuyer sur la recommandation pour créer ses propres « bulles » Passer du tout algorithmique et de la donnée, à l’identification de filtres humains pertinents et d’informations contextualisées Interagir et gérer ces « panels » afin d’obtenir plus d’informations à valeur ajoutée
  • 16. Les agents-facilitateurs : relais d’informations Agents-facilitateurs :  Ils facilitent l’accès à des sources d’informations difficilement référencées  Ils participent à la personnalisation de l’information, à la construction des perceptions communes à un groupe d’individus  Ils permettent d’identifier des signaux faibles Possibilité d’une typologie:  Par les attributs d’identité numérique  Par les pratiques informationnelles  Par les objectifs en termes de prise de décision
  • 17. Qualité, mémorisation et circulation Abondance + temps réel = nécessité d’une qualification accrue Temps réel + temps de la décision = mémorisation à redéfinir Abondance + nouveaux outils+ collaborateurs = (re)construire constamment les modes de diffusion
  • 18. Au final… Réfléchir à la veille de demain (sur et par le numérique) demande d’interroger les pratiques d’aujourd’hui La réponse doit être clairement managériale et méthodologique : l’outil ne peut répondre aux défauts de l’outil La veille comme « prendre soin » ?