L’action sociale des institutions de prévoyance : au service des salariés et de leurs familles
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

L’action sociale des institutions de prévoyance : au service des salariés et de leurs familles

on

  • 1,069 views

Le métier des institutions de prévoyance ne s’arrête pas à la gestion des garanties qui leur sont confiées et aux versements des prestations. Dans le cadre de l’action sociale, elles ...

Le métier des institutions de prévoyance ne s’arrête pas à la gestion des garanties qui leur sont confiées et aux versements des prestations. Dans le cadre de l’action sociale, elles interviennent directement auprès des participants et de leurs familles.

Statistics

Views

Total Views
1,069
Views on SlideShare
1,069
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
1
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

CC Attribution-ShareAlike LicenseCC Attribution-ShareAlike License

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

L’action sociale des institutions de prévoyance : au service des salariés et de leurs familles L’action sociale des institutions de prévoyance : au service des salariés et de leurs familles Document Transcript

  • LEL’ACTIO N SOCIA NS DES I NSTITUTIO CE DE PR ÉVOYAN IÉS AU CÔTÉ DES SALAR ES ET DE LEURS FAMILL Le métier des institutions de prévoyance ne s’arrête pas à la gestion des garanties qui leur sont confiées et aux versements des prestations. Dans le cadre de l’action sociale, elles interviennent directement auprès des participants et de leurs familles. Mettre en œuvre familles, de développer la pré- la solidarité vention en matière de santé, de soutenir la recherche médicale Exprimant la solidarité qui ou d’accompagner les per- s’exerce entre les salariés à sonnes en perte d’autonomie. travers les institutions de pré- voyance, l’action sociale est en Les aides individuelles, le plus priorité destinée à aider les par- souvent attribuées au cas par ticipants confrontés à des situa- cas, représentent 36 millions tions difficiles (maladie grave, d’euros en 2011. Il s’agit surtout handicap, décès d’un proche, d’aides financières directes faci- divorce, surendettement…). litant l’accès aux soins des par- ticipants. S’ajoutent à ces aides Elle permet également de contri- les dépenses de bonification des buer à la réalisation des projets prêts accordés, qui s’élèvent à personnels ou professionnels 28 millions d’euros. Ces prêts sont des salariés ou de leurs enfants, généralement destinés à l’achat d’apporter plus de bien-être aux d’un logement. L’action sociale des institutions de prévoyance - CTIP - 2013 1
  • Les aides collectives - 16 millions Ce travail en réseau, conjugué àd’euros en 2011 - correspondent l’évolution générale des métiersprincipalement aux dépenses du secteur social, renforce laréalisées pour les établissements professionnalisation de l’actionde cure, cliniques, centres de sociale des institutions de pré-réadaptation fonctionnelle et voyance.de réinsertion professionnelle,centres de vacances. Elles sont La plupart d’entre elles déve-également destinées à aider loppent une véritable veillela recherche médicale ou à sociale, afin d’agir le plus ensoutenir le développement des amont possible. Ce qui peutassociations à vocation sociale, les conduire, d’une année suret à réserver des lits dans des l’autre, à réorienter leur actionétablissements spécialisés. sociale vers de nouvelles priorités. Apporter la réponse 96 millions d’euros appropriée : des aides diversifiées ont été consacrés à l’action sociale en 2011, en aides et Accès aux soins médicaux et services : aides individuelles, prévention santé aides collectives, services d’action sociale et bonifica- En 2011, les institutions ont consa- tions de prêts. cré 24 millions d’euros à la prise en charge de cotisations ou de frais médicaux, ainsi qu’à desRéseau local et actions de prévention santé.professionnalisation Sur le champ de la préventionLe maillage local permis par la santé au travail, les institutionsprésence de délégués à l’action de prévoyance sont particuliè-sociale garantit l’efficacité des rement légitimes du fait de leuractions. Cette présence sur le connaissance des entreprises,terrain, associée à un partena- de leurs activités et de leurs mé-riat avec les acteurs associatifs tiers.et les autres organismes sociaux,permet de mieux repérer les De nombreuses actions de pré-situations d’urgence, de mieux vention, souvent en partenariatconnaître les besoins des parti- avec les entreprises, sont propo-cipants en difficulté et de leurs sées : bilan de santé, sevragefamilles, et d’y apporter une ré- tabagique, dépistage précoceponse adaptée. des troubles auditifs, conseil en matière de nutrition, prévention2 L’action sociale des institutions de prévoyance - CTIP - 2013
  • des troubles musculo-squelet- Allocations aux personnestiques, prévention du stress, dif- en difficultéfusion de guides de prévention, Les institutions de prévoyanceexpositions… ont consacré, en 2011, 2,4 millions d’euros en secours et aides d’ur-En matière de santé publique et gence, et 2,6 millions d’euros auxde soutien à la recherche mé- allocations renouvelables. Cesdicale, les initiatives sont nom- allocations peuvent par exemplebreuses : participation à des venir en complément de revenuétudes épidémiologiques et de pour faciliter la résorption d’uneprévention, soutien d’équipes situation d’endettement, ou ende recherche sur des patho- cas de situation exceptionnelle.logies lourdes (sclérose enplaques, maladies orphelines, Soutien aux famillesmaladie d’Alzheimer, maladies en situation de ruptureet traumatismes du cerveau etde la moelle épinière…), sub- Il s’agit de capitaux décès etvention à l’Institut Pasteur pour rentes de conjoint ou d’éduca-ses actions de lutte contre les tion versés alors que des restric-maladies en Afrique, participa- tions contractuelles auraient pution aux Journées nationales de s’appliquer. Au-delà du soutienl’audition… financier, l’accompagnement du veuvage se traduit par uneDans le souci de faciliter l’accès grande diversité d’actions  :aux soins, les remboursements guide d’information, numérodes frais médicaux coûteux vert d’information, aide auavec un reste à charge élevé retour à l’emploi des veufs et(prothèses dentaires, audiopro- veuves, écoute et soutien psy-thèses, fauteuils roulants…) re- chologique, heures de soutienprésentent une part importante scolaire pour les orphelins…des aides individuelles. Par ailleurs, de nombreuses ins-Ces remboursements sont déci- titutions mettent à la dispositiondés au vu des revenus de l’assu- des participants, des antennesré. Des institutions prennent éga- d’aide à la recherche d’emploilement en charge une partie des et de réinsertion professionnelle.cotisations à la complémentairesanté de certains assurés : ap- Insertion des jeunesprentis, retraités dont les revenussont immédiatement supérieurs Pour aider à l’amélioration, etau plafond de l’Aide à la com- surtout à l’acquisition du premierplémentaire santé (ACS). logement, les institutions de pré- L’action sociale des institutions de prévoyance - CTIP - 2013 3
  • voyance ont accordé des boni- Écouter, conseiller etfications de prêts de 28 millions orienter : les servicesd’euros. d’action socialeEn 2011, les bourses d’études pour En 2011, les institutions de pré-les enfants des salariés se sont voyance ont consacré 16 mil-élevées à 3,2 millions d’euros. lions d’euros au développementHandicap des services d’action sociale. Es- paces d’accueil, de conseil et deL’aide aux personnes en situa- soutien, ces services s’adressenttion de handicap prend des aux personnes âgées isolées, àformes multiples : réservations celles qui traversent une périodede lits dans des établissements difficile comme le chômage ouspécialisés (EPHAD), création de le veuvage, ou aux personnesmaisons d’accueil spécialisées atteintes d’un handicap et àou de structures pour personnes leur entourage.handicapées vieillissantes, finan-cement de vacances d’enfantsou adultes handicapés dans Répartition des dépensesdes structures adaptées, aides d’action sociale et des prêtsfinancières aux parents ayantà leur charge un enfant handi- (en millions d’euros)capé, financement d’Écoles dechiens guides pour les personnes 2011aveugles et malvoyantes, sub-ventions à des associations, mise Aides individuelles 36en place d’un réseau de santépour l’accès aux soins dentaires Aides collectives 16des personnes dépendantes ou Services d’actionhandicapées… 16 socialeL’action sociale des institutions Bonification de 28en la matière a également pour prêtsobjectif de sensibiliser le grand Total 96public au handicap : opérationde sensibilisation au handicap Source : CTIP - 2012moteur dans plusieurs villes, créa-tion du Prix « Acteurs écono-miques et Handicap »…4 L’action sociale des institutions de prévoyance - CTIP - 2013